Ce diaporama a bien été signalé.
Le téléchargement de votre SlideShare est en cours. ×

Cat devant une dysphagie

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Prochain SlideShare
Semiologie digestive 2015
Semiologie digestive 2015
Chargement dans…3
×

Consultez-les par la suite

1 sur 34 Publicité
Publicité

Plus De Contenu Connexe

Les utilisateurs ont également aimé (20)

Publicité

Similaire à Cat devant une dysphagie (20)

Plus récents (20)

Publicité

Cat devant une dysphagie

  1. 1. CAT devant une dysphagie Salim KHELIF Maitre-assistant Hépato-Gastroentérologie CHU Batna Batna: 05-06 Mai 2016
  2. 2. INTRODUCTION  Difficulté de déglutition (dysphagie oro-pharyngée) ou sensation de gène ou de blocage des aliments lors du passage de la bouche à l’estomac.  C’est le symptôme majeur de la pathologie de l’œsophage.  L’endoscopie oeso-gastro-duodénale est l’examen de 1ère intention.  Hantise du cancer de l’œsophage.
  3. 3. Démarche diagnostique  Affirmer la dysphagie  Éliminer ce qui n’est pas dysphagie  Enquête étiologique  étiologies
  4. 4. Reconnaitre la dysphagie  FACILE : difficulté franche de la déglutition se manifestant par un arrêt net, complet ou incomplet, du bol alimentaire à un niveau quelconque du conduit œsophagien  DIFFICILE :  Dysphagie discrète : accrochage alimentaire fugace ou intermittent  Dysphagie noyée dans un tableau fonctionnel riche (signes respiratoires, Cardio-vasculaires, nausées, épigastralgies..)
  5. 5. Éliminer ce qui n’est pas dysphagie (diagnostics différentiels)  Odynophagie: déglutition douloureux et douleur ressentie lors de la progression du bol alimentaire dans l’œsophage.  Globus hystericus: sensation de boule pharyngée.  Anorexie.  Mérycisme.  La satiété précoce.
  6. 6. DÉMARCHE DIAGNOSTIQUE
  7. 7. Interrogatoire  Importance capitale permettant ainsi une orientation diagnostique  Terrain et ATCD: âge, sexe, notion de prise chronique d’alcool, tabagisme… - Pyrosis, diabète, chirurgie, radiothérapie…  Caractères de la dysphagie: - Date d’apparition: ancienne (fonctionnelle), récente. - Mode de début: brutal, progressif - Circonstance d’apparition - Degré de la dysphagie: minime, modérée, totale.
  8. 8. Interrogatoire - Intéressant les aliments solides, solides et liquides, paradoxale (liquide). - siège: cervicale, thoracique, abdominale.  Mode évolutif: - permanente: évoluant d’un seul tenant d’aggravation progressive. - Intermittente: par accès avec des périodes de rémissions.  Signes d’accompagnement: - digestifs: Pyrosis, régurgitations, sialorrhée - Extradigestifs: respiratoire, oro-pharyngés, cardio-vasculaires…
  9. 9. Examen clinique  Digestif: bucco-pharyngé, abdomen  Palpation de la région cervicale.  Examen ORL  Examen pleuro-pulmonaire  Examen cardio-vasculaire  Examen neurologique
  10. 10. Examens complémentaires  EOGD: examen de 1ère intention - Permet de rechercher une cause organique et faire des biopsies. - En fonction des anomalies observées, l’EOGD oriente vers d’autres explorations (manométrie…).  TOGD: - Utile en cas de sténose infranchissable. - Fournit plus de précision: étendu de la sténose, présence d’autres lésions au-delà de la sténose, présence de fistules… - En cas de diverticules…
  11. 11. Examens complémentaires  La manométrie: - Indiquée surtout en cas de dysphagie avec EOGD normale. - Examen de référence pour les troubles moteurs de l’œsophage. - Objective des anomalies du péristaltisme. - Défaut de relaxation du SIO  PHmètrie: exploration du RGO acide.
  12. 12. Autres examens A demander en fonction de l’orientation diagnostique:  TDM thoracique  Bronchoscopie  Echo-endoscopie  Scintigraphie thyroïdienne…
  13. 13. ETIOLOGIES
  14. 14. Dysphagie oro-pharyngée  1) Maladies neuromusculaires  Accident vasculaire cérébral  Parkinson  maladie de Wilson  Sclérose en plaques  Sclérose latérale amyotrophique  Myasthénie  Tumeur cérébrale  2) Lésion locale  Inflammatoire : pharyngite, abcès  Néoplasme : KC ORL  Compression intrinsèque (adénopathie, goitre)  3) Désordre du sphincter supérieur de l’œsophage (achalasie du SSO).
  15. 15. Dysphagie œsophagienne  Dysphagies organiques: - Compressions extrinsèques - Lésions intrinsèques  Dysphagies fonctionnelles - troubles fonctionnels primaires - troubles fonctionnels secondaires
  16. 16. LES CAUSES ORGANIQUES
  17. 17. Compressions extrinsèques  Compression vasculaire: anévrysme de l’aorte  Anomalies médiastinales: adénopathie, thymome,  Ostéo-arthrite cervicale.  Goitre plongeant
  18. 18. Causes intrinsèques  Anomalies morphologiques: - Atrésie de l’œsophage - Sténose congénitale - Diverticules de l’œsophage: diverticules de Zenker, épiphrénique... - Les anneaux : Anneau de Shatzki (anneau en amont d’une hernie hiatale), Sd de Plummer Vinson (carence martial sévère)…
  19. 19. Diverticule de Zenker
  20. 20. Anneau de Schatzki Anneau de Schatzki
  21. 21. Syndrome de Plummer Vinson
  22. 22.  Causes inflammatoires: - Œsophagite peptique-sténose peptique - Œsophagite/sténose caustique - Sténose radique: antécédents de radiothérapie thoracique - Œsophagite granulomateuse: Maladie de Crohn, sarcoidose
  23. 23. Sténose peptique Œsophagite radique
  24. 24.  Causes infectieuses: - Œsophagite tuberculeuse - Œsophagite syphilitique (syphilis IIIaire) - Œsophagite mycosique (terrain immunodéprimé) - Œsophagite herpétique
  25. 25. Candidose œsophagienneŒsophagite herpétique
  26. 26.  Causes tumorales: - Le kc de l’œsophage: épidermoïde ou adénocarcinome sur œsophage de Barrett. - Les tumeurs bénignes: rare: léiomyome, papilllome…
  27. 27. Carcinome épidermoïde léiomyome
  28. 28. LES CAUSES FONCTIONNELLES  PRIMITIVES  SECONDAIRES
  29. 29. Primitives  Achalasie du cardia: élévation de la pression de repos du SIO avec défaut de relaxation et apéristaltisme de l’oesophage. - Spasmes diffus de l’œsophage - Syndrome du péristaltisme douloureux - Troubles moteurs non spécifiques
  30. 30. Achalasie du cardia
  31. 31. Spasme diffus de l’oesophage
  32. 32.  Amylose  Dysthyroïdies  Sclérodermie  Neuropathie diabétique  Neuropathie alcoolique  Maladies neuro-musculaire  Maladie de Chagas Secondaires
  33. 33. Caractéristiques de la dysphagie Liquides et solides, paradoxaleSolides uniquement Troubles moteursobstruction Persistante ou progressive, douleurs et inconfort au 2ème plan Intermittente avec des douleurs thoraciques dominant le tableau Signes respiratoires: Achalasie Spasmes diffus Intermittente - non progressive Anneau oesophagien Persistante ou progressive RGO Âge>50 ans, pas de RGO œsophagite/sténo se peptique Tumeurs et autres causes de sténoses RGO: Sclérodermie
  34. 34. Points à retenir  Principal signe des pathologies de l’œsophage  L’endoscopie est l’examen clé dans la démarche diagnostique pour s’assurer de l’absence d’une lésion organique.  Secondairement la manométrie est demandée pour le diagnostic des troubles fonctionnels de l’œsophage.  Le traitement dépend de l’étiologie.  Place de l’endoscopie dans le traitement de la dysphagie.

×