Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

Lymphomes gastriques

1 086 vues

Publié le

les lymphomes gastriques B à grandes et à petites cellules. gastric MALT lymphoma

Publié dans : Santé & Médecine
  • Soyez le premier à commenter

Lymphomes gastriques

  1. 1. LYMPHOMES GASTRIQUES Salim KHELIF Maitre-assistant Hépato-Gastroentérologie CHU Batna Batna: 05-06 Mai 2016
  2. 2. INTRODUCTION • 5-7% des cancers gastriques. • Localisation la plus fréquentes des LMNH extra ganglionnaires. • Lymphome B de la zone marginale à petites cellules (40%) et les lymphomes B diffus à grandes cellules (50%). • Le rôle de l’HP dans la pathogénie a révolutionné la prise en charge pour les lymphomes du MALT. • Rôle de l’écho endoscopie dans la prise en charge +++
  3. 3. LYMPHOMES GASTRIQUES B
  4. 4. ETIOPATHOGENIE
  5. 5. TISSU LYMPHOIDE DU TUBE DIGESTIF
  6. 6. ROLE DE L’HELICOBACTER PYLORI
  7. 7. CLINIQUE-BIOLOGIE • Symptômes digestifs non spécifiques: douleurs épigastriques, vomissements, dyspepsie, diarrhée. • Signes généraux: amaigrissements… • Parfois complications d’emblée: perforation, hémorragie.. • Biologie: non spécifique. • LDH , B2 micro globuline parfois ↑
  8. 8. ENDOSCOPIE • Non spécifique. • Ulcérations superficielles ou profondes, érosions, érythèmes, gros plis • Parfois aspect de processus ulcèro-bourgeonnant évocateur. • Parfois aspect endoscopique sub normal. • Permet de faire des biopsies pour le Dg et la recherche d’HP (au minimum 10 Bx sur les lésions).
  9. 9. Fischbach Best Practice & Research Clinical Gastroenterology 2014 ENDOSCOPIE
  10. 10. HISTOLOGIE • Infiltrats nodulaire ou diffus de cellules B ressemblant aux cellules de la zone marginale. • Lésions lympho-épithéliales. • Follicules lymphoïdes réactifs à centre germinal • Parfois des contingents de grande cellules
  11. 11. HISTOLOGIE
  12. 12. Immuno-Histochimie • Positivité des Ig de surface (M>A et G), Ig D négative • Positivité des CD19, CD20, CD79a, CD.21, CD27, CD35 • Négativité des CD5, CD10, CD23, CD75, CD45RA, cycline D1
  13. 13. CYTOGENITIQUE
  14. 14. Rôle de l’echo endoscopie • Rôle important pour le staging en précisant l’infiltration de la paroi gastrique, les organes de voisinage et ganglionnaire. • Intérêt pour le suivi Atteinte de la muqueuse Atteinte de la musculeuse
  15. 15. STAGING
  16. 16. STAGING
  17. 17. TRAITEMENT • Le but du traitement est la rémission complète endoscopique et histologique. • la réponse complète (disparition de l’infiltration tumorale) ou la maladie résiduelle minime probable (persistance de quelques agrégats de lymphocyte dans le chorion: considérés comme rémission clinique complète. • Réponse partielle: persistance d’infiltration du chorion par lymphocytes sans lésions lympho-épithéliales. • Non réponse: absence de changement.
  18. 18. LYMPHOME DU MALT A PETITES CELLULES
  19. 19. ERADICATION DE L’HP • De principe pour les lymphomes de statut HP+ et conseillé pour les statuts HP-. • Le traitement actuel est la thérapie séquentielle ou la quadri thérapie contenant du bismuth (IPPx2+ Pylera) pdt 10j.
  20. 20. Nakamura. treatment of gastric malt lymphoma. Gastroenterol Clin N Am 2015
  21. 21. RESULTATS DU TRT DES LYMPHOMES GASTRIQUES TYPE MALT PAR ERADICATION D’HP DANS LES SERIES Auteurs Année n Stade initial* Méthodes d’évaluation du stade Taux de rémission complète % (n) Suivi médian après la rémission mois (extrêmes) Rechutes (n) Savio et al. 1996 12 IE TDM 84 (11) 24 (14-36) 0 Neubauer et al. 1997 50 IE TDM + EUS 80 (40) 15 (0-40) 5 Pinotti et al. 1997 45 IE TDM 68 (30) 23 (2-66) 2 Montalban et al. 1997 9 IE TDM 88 (8) 14 (7-22) ? Nobre Leitao et al. 1998 17 IE TDM + EUS 100 (17) 12 (2-39) 1 Steinbach et al. 1999 28 23 IE+IIE IE TDM or EUS 50 (14) 56 (13) (> 18) 0 Ruskoné et al. 2001 34 24 IE+IIE1 IE TDM + EUS 56 (19) 79 (19) 23 (8-44) 2 Lévy et al. 2002 48 33 IE+IIE1 IE TDM + EUS 58 (28) 76 (25) 34 (6-60) 0 Wundisch et al. 2005 120 IE TDM + EUS 80(96) 75(1-116) 3 Nakamura 2012 420 77 (323) 6.04 10
  22. 22. Nakamura. treatment of gastric malt lymphoma. Gastroenterol Clin N Am 2015
  23. 23. Facteurs prédictifs de non réponse au traitement d’éradication • Clinique et biologique : la masse tumorale et LDH . • Le statut HP(-) • Morphologique : écho-endoscopie : l’extension pariétale et la présence d’ADP (42% seulement de RC si extension musculeuse, séreuse et/ou les ggl périgastriques). • Histologique: proportion des grandes Cellules • Génétique: translocation t(11 ;18)(q21 ;q21)
  24. 24. LYMPHOME GASTRIQUE A GRANDES CELLULES DLBCL
  25. 25. Points forts • Tumeurs relativement rares de l’estomac. • Rôle de l’Helicobacter Pylori dans la pathogénie. • Place du traitement d’éradication de l’HP quel que soit le statut HP du lymphome du MALT. • L’ajout du Rituximab (anti CD20) à la chimiothérapie classique CHOP a amélioré la réponse des lymphomes à grandes cellules et le pronostic.

×