Dans la peau d’un Cybersquatteur  !  Stratégies pour les détenteurs de marques pour réduire le risque de préjudice en lign...
 
<ul><li>Nul n’est aujourd’hui surpris d’apprendre le fort développement d’Internet.  </li></ul><ul><li>Ce qui frappe, en r...
<ul><li>Non seulement Internet s’est révélé être une solution rentable pour les entreprises qui souhaitent  consolider leu...
<ul><li>Vers la fin de l’année 2006, plus de 120 millions de noms de domaine ont été enregistrés dans le monde, ce qui rep...
<ul><li>Sur 2007, ce rythme s’est maintenu avec plus de 10 millions de noms enregistrés chaque trimestre.  </li></ul>
<ul><li>Les journalistes comme les chercheurs se sont attachés à déterminer le coût que représente l’imitation de marques,...
<ul><li>Des articles et des rapports ont montré que ces pratiques étaient envahissantes, qu’elles coûtaient énormément d’a...
<ul><li>Cependant, il s’avère que les titulaires de marques manquent d’information concernant la marche à suivre pour se p...
<ul><li>Malheureusement, cette méthode s’avère non seulement difficile à mettre en œuvre mais également très coûteuse. </l...
<ul><li>Selon Gretchen Olive, Directrice Marketing chez CSC, l’analyse de 100 000 noms de domaine parmi 47 marques des plu...
L’enquête a permis d’établir les conclusions suivantes. <ul><li>- 72 % des noms de domaine correspondant à des marques, en...
<ul><li>Les conclusions de cette enquête laissent fortement à penser que les cybersquatteurs les plus actifs ne décident p...
En résumé, <ul><li>La violation de marques soit devenue une activité commerciale  </li></ul><ul><li>dans laquelle les enje...
Pour aller plus loin : <ul><li>La plupart des cybersquatteurs décident de déposer des noms de domaine en se posant les  tr...
<ul><li>Derrière les questions visant à déterminer le nom de domaine à déposer et les dénominations qui permettront d’opti...
<ul><li>Quant à la question de savoir quel contenu offrira la rentabilité maximale, les sites de paiement au clic sont la ...
Stratégie de réduction des risques <ul><li>Le meilleur moyen de lutter contre les cybersquatteurs n’est pas de déposer des...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Dans La Peau D'un Cybersquatteur

1 168 vues

Publié le

Gérard Haasn avicat à la Cour vous propose d'analyser les faits et gestes d'un cybersquatteur afin de mieux appréhender les risques et les enjeux liés à l'utilisation du web.

Publié dans : Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 168
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Dans La Peau D'un Cybersquatteur

  1. 1. Dans la peau d’un Cybersquatteur ! Stratégies pour les détenteurs de marques pour réduire le risque de préjudice en ligne...
  2. 3. <ul><li>Nul n’est aujourd’hui surpris d’apprendre le fort développement d’Internet. </li></ul><ul><li>Ce qui frappe, en revanche, c’est la valeur de son taux d’expansion . </li></ul>
  3. 4. <ul><li>Non seulement Internet s’est révélé être une solution rentable pour les entreprises qui souhaitent consolider leur image de marque et distribuer des produits </li></ul><ul><li>mais il a également permis de créer un nouveau marché où, à partir d’un minimum d’investissement, il était possible d’obtenir avec une quasi-certitude un retour sur investissement (RSI) positif. </li></ul>
  4. 5. <ul><li>Vers la fin de l’année 2006, plus de 120 millions de noms de domaine ont été enregistrés dans le monde, ce qui représente un taux d’augmentation de 32 % par rapport à 2005. </li></ul>
  5. 6. <ul><li>Sur 2007, ce rythme s’est maintenu avec plus de 10 millions de noms enregistrés chaque trimestre. </li></ul>
  6. 7. <ul><li>Les journalistes comme les chercheurs se sont attachés à déterminer le coût que représente l’imitation de marques, la contrefaçon en ligne, l’hameçonnage (ou phishing) et autres fléaux d’Internet pour les titulaires de marques . </li></ul>
  7. 8. <ul><li>Des articles et des rapports ont montré que ces pratiques étaient envahissantes, qu’elles coûtaient énormément d’argent aux entreprises au regard du manque à gagner en termes de recettes et qu’elles étaient à l’origine d’actes de fraude dévastateurs contre les personnes. </li></ul>
  8. 9. <ul><li>Cependant, il s’avère que les titulaires de marques manquent d’information concernant la marche à suivre pour se prémunir activement contre ces formes de violation, mis à part le fait de déposer un nom de domaine en recourant à toutes les variantes possibles. </li></ul>
  9. 10. <ul><li>Malheureusement, cette méthode s’avère non seulement difficile à mettre en œuvre mais également très coûteuse. </li></ul><ul><li>Un récent rapport d’enquête de CSC prétend qu’il existe un moyen plus rationnel et plus économique d’aborder le problème. </li></ul>
  10. 11. <ul><li>Selon Gretchen Olive, Directrice Marketing chez CSC, l’analyse de 100 000 noms de domaine parmi 47 marques des plus importantes au monde et sur 24 secteurs d’activité précis nous a permis de déterminer : </li></ul><ul><ul><ul><li>les extensions des noms de domaine déposés, </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>les variations des dénominations </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>et les tactiques de fraude les plus répandues </li></ul></ul></ul><ul><li>Il a ainsi été possible de mettre en place des stratégies que les détenteurs de marques pourront adopter dans l’optique de réduire le risque de préjudice en ligne. </li></ul>
  11. 12. L’enquête a permis d’établir les conclusions suivantes. <ul><li>- 72 % des noms de domaine correspondant à des marques, enregistrés à l’identique ou non, sont la propriété de tiers (personnes physiques ou morales autres que le détenteur de la marque). </li></ul><ul><li>- 89,45 % des noms de domaine déposés par les tiers comportent soit la dénomination exacte, soit un terme situé à gauche ou à droite de la marque (par exemple, ‘wwwmarque’ ou ‘marqueonline’). </li></ul><ul><li>- 76 % des noms de domaine de tiers ont un site Web actif. C’est le cas de 53 % des noms de domaine appartenant aux titulaires des marques. </li></ul><ul><li>- 34 % des noms de domaine de tiers sont utilisés à des fins de services de paiement au clic (Parking). </li></ul><ul><li>- 51 % des noms de domaine de tiers portaient l’extension .com </li></ul><ul><li>- Parmi les noms de domaine des tiers déposés, 5,1 % l’étaient sous l’extension .co.uk et 4 % sous l’extension .de, les extensions pays les plus utilisées. </li></ul>
  12. 13. <ul><li>Les conclusions de cette enquête laissent fortement à penser que les cybersquatteurs les plus actifs ne décident pas arbitrairement de déposer un nom de domaine. </li></ul><ul><li>Leurs pratiques répondent à un comportement adopté délibérément et qu’ils reproduisent dans le but de dégager les meilleurs profits. </li></ul><ul><li>Après tout, la majorité des cybersquatteurs n’investissent pas dans les dépôts simplement pour se constituer un patrimoine virtuel : leur objectif est bel et bien de gagner de l’argent, beaucoup d’argent. </li></ul>
  13. 14. En résumé, <ul><li>La violation de marques soit devenue une activité commerciale </li></ul><ul><li>dans laquelle les enjeux juridiques et éthiques représentent un coût relativement dérisoire </li></ul><ul><li>par rapport aux bénéfices que les cybersquatteurs peuvent en tirer. </li></ul>
  14. 15. Pour aller plus loin : <ul><li>La plupart des cybersquatteurs décident de déposer des noms de domaine en se posant les trois questions suivantes : </li></ul><ul><li>(1) Quels noms de domaines puis-je déposer le plus facilement possible et à moindre coût ? </li></ul><ul><li>(2) Quels noms de domaines me permettront d’optimiser le nombre de visites sur mon site Web ? </li></ul><ul><li>(3) Quel contenu puis-je intégrer à mon site Web pour obtenir un retour sur investissement positif au cours des 90 premiers jours ? </li></ul>
  15. 16. <ul><li>Derrière les questions visant à déterminer le nom de domaine à déposer et les dénominations qui permettront d’optimiser le nombre de visites, les données font ressortir deux tendances. </li></ul><ul><li>Premièrement, les cybersquatteurs préfèrent nettement les extensions génériques de premier niveau. Les extensions optimisent le modèle commercial des cybersquatteurs du fait qu’elles sont économiques et accessibles. </li></ul><ul><li>Deuxièmement, les noms de domaine comprenant un nom de marque associé à un terme sont très recherchés parce que les cybersquatteurs peuvent détourner les investissements des sociétés qui décident de consolider leur image de marque. Pour ce faire ils associent à la marque des termes qui sont souvent utilisés dans les moteurs de recherche (par ex. mymarque, marqueonline, typedeproduitmarque). </li></ul>
  16. 17. <ul><li>Quant à la question de savoir quel contenu offrira la rentabilité maximale, les sites de paiement au clic sont la solution la plus retenue : </li></ul><ul><li>Potentiellement, ils sont les plus susceptibles de porter atteinte à l’entreprise. </li></ul><ul><li>Non seulement les cybersquatteurs dégagent des recettes de la publicité de sociétés très réputées comme Google mais, à chaque clic, les acheteurs sont susceptibles d’être détournés directement vers des sites d’un concurrent ou des sites qui proposent des contrefaçons. </li></ul>
  17. 18. Stratégie de réduction des risques <ul><li>Le meilleur moyen de lutter contre les cybersquatteurs n’est pas de déposer des noms de domaine selon toutes les variantes possibles mais de déposer les noms de domaine les plus susceptibles d’intéresser les cybersquatteurs. </li></ul><ul><ul><li>Comment </li></ul></ul><ul><li>En déterminant les chaînes de noms de domaine les plus importantes pour votre entreprise, en quantifiant les risques de fraude dans chaque extension, en réalisant des compromis entre les risques et le budget et en déposant les noms de domaine les plus recherchés par les cybersquatteurs. </li></ul><ul><li>Les titulaires de marques peuvent ainsi réduire au maximum la rentabilité des cybersquatteurs et ne laisser que des noms de domaine coûteux à déposer, difficiles à obtenir et les moins à même de générer des visites et des recettes à la hauteur des investissements et des efforts déployés. </li></ul>

×