Pr Alioune KANE / Dr Awa NIANG FALLUNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAREcole Doctorale « Eau, Qualité et Usages de l’Eau »
Plan de l’exposé1. Introduction2. Contexte : le projet SIST-GIRE3. Situation de la GIRE en Afrique de l’Ouest4. Revue des ...
Introduction Avec la création du GWP, plusieurs sessions de formationsur la GIRE ont été dispensées pour et dans la sous-...
Introduction De même au niveau de la formation diplômante dansle domaine de l’eau dispensée, il n’existaitpratiquement pa...
Contexte de l’étude : le Projet SIST/GIRE Objectif principal de SIST/GIRE : proposer sur la base des modulesexistants un...
Situation de la GIRE en Afrique de l’Ouest 2002, mise en place à Bamako du Global Water Partnership –Afrique de l’Ouest (...
Situation de la GIRE en Afrique de l’Ouest Échelle sous régionale Étroite collaboration entre GWP-AO et CEDEAO dans leca...
Situation de la GIRE en Afrique de l’OuestPaysPolitique del’eauCode del’eauCoordinationnationale dusecteur de l’eauDate de...
Revue des formations GIRE à l’échelle sousrégionale Le dispositif de formation L’organisation de la formation supérieure...
Pays Universités Collèges Instituts et centres universitaires ÉcolesBénin Université d’Abomey-CalaviUniversité de ParakouB...
Revue des formations GIRE à l’échelle sousrégionale La prise en compte de la GIRE dans les offres deformation dans la sou...
Cas du Bénin Le Bénin dispose d’une excellente plateformepour l’implémentation de la GIRE dans desformations postdoctoral...
Cas du Bénin Intégration de la GIRE dans les curricula àl’Université d’Abomey-Calavi Niveau licence Licence professionn...
Cas de la Côte d’Ivoire En Côte d’Ivoire, il n’existe pas deformation doctorale ou post-doctoralespécifique affichée envi...
Cas de la Côte d’Ivoire Université dAbobo-Adjamé : DEA option Géoscience etEnvironnement mais pas un DEA Eau etenvironne...
Cas de la Côte d’Ivoire Université de Cocody : UFR des Sciences de la Terre et Ressources Minières (UFR-SRTM) DEA Scien...
Cas du Sénégal Diversité des formations dans le domaine de l’eau et disciplinesconnexes dispensées dans le cadre des ense...
Cas du Sénégal Niveau Doctorat avec l’EcoleDoctorale « Eau, qualité et Usages del’Eau » (EDEQUE/UCAD), unegrande innovati...
Cas du Sénégal Niveau Licence /Master Master Hydrogéologie (FST-UCAD) avec deux options :Géotechnique et Gestion des Res...
Conclusion : vers l’harmonisationdes curricula ? Depuis une vingtaine d’années, la GIRE a connu, d’unemanière générale, u...
Conclusion : vers l’harmonisationdes curricula ? La GIRE figure aujourd’hui en bonne place dans lescurricula de formation...
Conclusion : vers l’harmonisation descurricula ? Par quels mécanismes arriver à cette harmonisation? Introduction de mod...
Harmonisation des curricula sur la gire en afrique de l ouest   pr alioune kane  dr awa niang fall
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Harmonisation des curricula sur la gire en afrique de l ouest pr alioune kane dr awa niang fall

1 026 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 026
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
117
Actions
Partages
0
Téléchargements
12
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Harmonisation des curricula sur la gire en afrique de l ouest pr alioune kane dr awa niang fall

  1. 1. Pr Alioune KANE / Dr Awa NIANG FALLUNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAREcole Doctorale « Eau, Qualité et Usages de l’Eau »
  2. 2. Plan de l’exposé1. Introduction2. Contexte : le projet SIST-GIRE3. Situation de la GIRE en Afrique de l’Ouest4. Revue des formations GIRE à l’échelle sousrégionale5. Conclusion : Vers l’harmonisation des curricula?
  3. 3. Introduction Avec la création du GWP, plusieurs sessions de formationsur la GIRE ont été dispensées pour et dans la sous-région àpartir des années 1990. Ces formations de courte durée sontgénéralement organisées par le partenariat ouest africainde l’eau en collaboration avec ses partenaires. Plus récemment, le 2iE a commencé à dispenser uneformation de courte durée (une semaine) sur la GIRE avantde passer à un master en ligne intitulé Master GIRE. Il n’existait pas à notre connaissance, jusqu’à une époquetrès récente, dans les universités ou écoles d’ingénieurs dela sous-région de formation diplômante post-universitairesur la GIRE.
  4. 4. Introduction De même au niveau de la formation diplômante dansle domaine de l’eau dispensée, il n’existaitpratiquement pas de module de formation spécifique àla GIRE. Parallèlement à cela, on enregistrait de plus en plus deformations post universitaire sur la GIRE dansbeaucoup d’universités et centres de formation despays du Nord. Toutefois ces formations ne peuvent êtretransférées telles quelles sans adaptation des contenusaux réalités climatique, socio-économique etenvironnemental de la sous-région. Voilà le constat de départ qui a fondé le projetSIST/GIRE et orienté ses objectifs
  5. 5. Contexte de l’étude : le Projet SIST/GIRE Objectif principal de SIST/GIRE : proposer sur la base des modulesexistants un contenu harmonisé d’uneformation diplômante sous-régionalepostuniversitaire (DESS ou MASTER)sur la gestion intégrée des ressources eneau (GIRE) prenant en compte lesréalités climatique et socio-économiqueet culturelles de la sous-région Objectif secondaire proposer pour les différentes universitéset centres de formation de la sous-région dispensant des formationsdiplômantes dans le domaine de l’eau(hydrologie, hydrogéologie,hydraulique) ou domaines connexes, unmodule de cours sur la GIRE àincorporer dans les programmes deformation universitaireZone d’étude SIST/GIREProjet Système d’Information Scientifique et Technique (SIST)Réseau thématique Gestion Intégrée des Ressources en Eau
  6. 6. Situation de la GIRE en Afrique de l’Ouest 2002, mise en place à Bamako du Global Water Partnership –Afrique de l’Ouest (GWP-AO) avec comme objectif lapromotion du concept GIRE et son introductiondans les politiques sous régionales Echelle nationale Soutien à la création de Partenariat Nationaux de l’Eau (PNE) A soutenu la création des PNE du Bénin, de dIvoire de Burkina Faso,du Ghana, du Mali, du Niger, du Nigéria, du Sénégal, de Côte, deGuinée, du Cap Vert et du Togo entre 2001 et 2006 Degré de prise en compte de la GIRE dans les politiques dedéveloppement variable et visible à travers l’existence des plans GIREnationaux (voir tableau). À côté de pays très avancés dans le domaine,il existe encore quelques États présentant de réels problèmes de priseen compte de l’outil GIRE dans les politiques de développement .
  7. 7. Situation de la GIRE en Afrique de l’Ouest Échelle sous régionale Étroite collaboration entre GWP-AO et CEDEAO dans lecadre du Programme régional de gestion intégrée desressources en eau et création d’un Département« ressources en eau » (l’UCRE) depuis 2004 et installationd’un Cadre Permanent de Concertation et de Suivi (CPCS)de la GIRE à l’échelle de la sous région. Le CPCS et l’UCRE traduisent une volonté des États defaire face aux enjeux de la mobilisation et de la valorisationdes ressources en eau ; la coopération et le partage desconnaissances devant permettre à la sous région d’avancerrapidement vers une gestion plus équitable socialement etéconomiquement durable de ses ressources en eau
  8. 8. Situation de la GIRE en Afrique de l’OuestPaysPolitique del’eauCode del’eauCoordinationnationale dusecteur de l’eauDate de miseen placePartenariatNational del’eau (PNE)Plan oustratégieGIREBénin 2008 1987 oui - 2001 OuiBurkina-Faso 1998 2001 CTE 2004 2002 OuiCap-Vert 1993 1984 CNAG 2006 OuiCôte d’Ivoire oui 1998 HCH 1996 2006 OuiGambie ouiGhana 2006 1996 WRC 1996 2002 OuiGuinée Bissau 1992Guinée Conakry 1996 1994 2006Libéria NWRSB 1981Mali 2006 2002 CNE 2002 2003 OuiMauritanie 1998 1986 CNRENiger 2000 1993 Non 2005Nigeria 2004 1993 NCWR 1980 2002 OuiSénégal 2006 1981 CSE 1998 2002 OuiSierra Leone non non non nonTogo 2010 2010 CNE 1990 2006Source : Rapport SIST/GIRE, 2009 (révisé)
  9. 9. Revue des formations GIRE à l’échelle sousrégionale Le dispositif de formation L’organisation de la formation supérieure varie selon les pays etprésente des situations assez originales suivant les contextes. D’une manière générale, le dispositif de formation s’inspire decelui de l’ancien pays colonisateur : À titre d’exemple, des pays comme le Ghana ont un système éducatiffortement semblable au système anglo-saxon Des pays comme le Sénégal ou la Côte d’Ivoire se sont beaucoupinspiré du système français avec des universités datant généralementd’avant les indépendances D’autres pays comme le Burkina Faso avec une tradition universitaireplus récente se sont plutôt orientés vers des formationsprofessionnelles ou professionnalisantes. La liste d’universités, instituts de recherche, collèges et centresde formation ci-après n’est pas exhaustive!!!
  10. 10. Pays Universités Collèges Instituts et centres universitaires ÉcolesBénin Université d’Abomey-CalaviUniversité de ParakouBurkina-Faso Université de OuagadougouUniversité Polytechnique de Bobo Dioulasso2ie (Institut InternationaldIngénierie de lEau et delEnvironnement)Côte d’Ivoire Université d’Abidjan-CocodyUniversité d’Abobo AdjaméUniversité de BouakéCentre universitaire professionnalisédAbidjanÉcole Nationaled’Administration (ENA)Gambie University of GambiaGhana University of GhanaKwame Nkrumah University of Science and TechnologyValley View UniversityUniversity of Cape CoastUniversity of Education, WinnebaUniversity for Development StudiesUniversity of Mines and TechnologyRegional Maritime AcademyAshesi University CollegeCentral University CollegeRegent University College of Scienceand TechnologyGarden City University CollegeAll Nations University CollegeKnutsford University CollegeHo PolytechnicKoforidua PolytechnicKumasi PolytechnicAccra PolytechnicMaranatha University CollegeMeridian University CollegeGuinée Bissau Universidade Amílcar CabralGuinée Conakry Université de ConakryUniversité Lansana Conté de SanfoniaLibéria Adam Smith UniversityUniversity of LiberiaCuttington University CollegeMali Université de Bamako Institut Polytechnique Rural deKatibougou (IPR/IFRA)Mauritanie Université de Nouakchott Institut Supérieur d’ÉtudesProfessionnelles (ISEP)École Normale Supérieure deNouakchottNigeria Abubakar Tafawa Balewa University, BauchiBabcock UniversityObafemi Awolowo UniversityOlabisi Onabanjo University, Ogun State UniversityRivers State University of Science & TechnologyUniversity of Agriculture, AbeokutaUnuiversity of BeninUniversity of IbadanUniversity of JosUniversity of LagosUniversity of Port HarcourtUniversité Ahmadu Bello à ZariaSénégal Université Cheikh Anta Diop de DakarUniversité Gaston Berger de Saint-LouisUniversité de ThièsUniversité de ZiguinchorCURE de BambeySierra Leone University of Sierra LeoneNjala UniversityMilton Margai College of Education & TechnologyNjala University CollegeFourah Bay CollegeCollege of Medicine and Allied HealthSciencesBonthe Polytechnic InstituteEastern PolytechnicInstitute of Public Administration andManagementTogo Université de Lomé
  11. 11. Revue des formations GIRE à l’échelle sousrégionale La prise en compte de la GIRE dans les offres deformation dans la sous région est relativementrécente et n’est pas effective partout... Des formations dans le domaine de l’eau oudisciplines connexes sont disponibles dans lamajorité des pays de la sous-région Exemples à partir de 03 pays de la sous région :Bénin, Côte d’Ivoire et Sénégal
  12. 12. Cas du Bénin Le Bénin dispose d’une excellente plateformepour l’implémentation de la GIRE dans desformations postdoctorales. PROfEAU : programme de formation en eau quiprend appui sur les projets néerlandais sur l’eaupotable et l’assainissement avec trois établissements(FSA, FAST et EPAC) impliqués dans lesdits projets.L’approche intégrée des formations dans un souci decomplémentarité a permis de d’attribuer selon lachaîne de l’eau les domaines suivants: FAST: reconnaissance et protection de la ressource eneau FSA: mobilisation et gestion de l’eau dans l’agriculture EPAC: hydraulique et assainissement
  13. 13. Cas du Bénin Intégration de la GIRE dans les curricula àl’Université d’Abomey-Calavi Niveau licence Licence professionnelle en hydrologie (FAST) Licence professionnelle en génie rural (FSA) Niveau Master/DEA DEA hydrologie et GIRE (CIPMA/FAST) DESS en aménagement des ressourcesnaturelles DEA en environnement et développementdurable (CIFRED/FLASH)
  14. 14. Cas de la Côte d’Ivoire En Côte d’Ivoire, il n’existe pas deformation doctorale ou post-doctoralespécifique affichée environnement eteau. Cependant, certaines grandes écolessupérieures (ESTP, ESA, IAB, EFB) etcertaines Universités (Université deCocody-Abidjan (UFR-STRM, UFR-SSMT, UFR-SHS), Université d’Abobo-Adjame (UFR-SGE)) ont des modulesd’environnement et Environnement etEau dans leur programmed’enseignement mais passpécifiquement formalisés sur leconcept de la gestion des ressourcesenvironnementales liées à l’eau.
  15. 15. Cas de la Côte d’Ivoire Université dAbobo-Adjamé : DEA option Géoscience etEnvironnement mais pas un DEA Eau etenvironnement (Politique delenvironnement, la gestion delenvironnement etc…) DESS Qualité des eaux Licence et Maitrise des Sciences etTechniques de lEau de l’UFR-SGE(Sciences de Gestion de l’Environnement)avec des modules axés spécifiquement surles Sciences de l’Eau (Assainissement,Hydraulique, Droit de l’eau, Hydrochimie,Gestion des ressources en eau,Hydrologie,…), Géophysique,Télédétection et SIG, etc.... Il existeégalement au sein de cette UFR, un DUTen Ecologie et Environnement
  16. 16. Cas de la Côte d’Ivoire Université de Cocody : UFR des Sciences de la Terre et Ressources Minières (UFR-SRTM) DEA Sciences de la Terre option Hydrogéologie avec un module Eau et Département des Sciences et Techniques de l’Eau et du Génie del’Environnement abritant un laboratoire des Géorisques,Assainissement et Environnement. La Chaire UNESCO « Eau, Femme et pouvoir de Décision avec unprogramme de formation axé sur la gestion des ressources en eau et legenre avec une licence dont l’intitulé est « Eau, Environnement selonlapproche genre ». Les enseignements portent sur la statistiqueappliquée, géochimie environnementale, genre et assainissement,gestion intégrée et rationnelle de leau selon lapproche genre, etc... Centre Universitaire de Recherche et d’Application enTélédétection (CURAT) école doctorale internationale (Ecole Doctorale Africaine deTélédétection, EDAT) qui dispense des enseignements de niveau DEA,DESS et Doctorat unique en télédétection et SIG avec plusieurs optionsdans les sciences de l’eau. Institut de Géographie Tropicale (IGT), centre rattaché àl’UFR des Sciences de l’Homme et de la Société (UFR-SHS), avecun module sur l’environnement dans le programme. La questionde l’eau est aussi traitée mais sous ses aspects socio-économiques
  17. 17. Cas du Sénégal Diversité des formations dans le domaine de l’eau et disciplinesconnexes dispensées dans le cadre des enseignements deGéosciences. Existence d’enseignements spécialisés GIRE depuis les années 1990,d’abord dans le cadre de formations déroulées avec des institutionsœuvrant pour la promotion du concept La réforme LMD à partir de 2005 a permis le développement denouvelles formations pluridisciplinaires, orientées vers les sciencesde l’eau. Présence d’enseignements GIRE dans les filières de Licence, Masteret Doctorat Niveau Licence /Master Master Hydrogéologie (FST-UCAD) avec deux options :Géotechnique et Gestion des Ressources en eau (modules GIRE) Licence et Master dynamiques territoriales et développement deGéographie/UGB Licence de Géographie/UCAD : UE GEO 357 - Gestion intégrée desbassins versants
  18. 18. Cas du Sénégal Niveau Doctorat avec l’EcoleDoctorale « Eau, qualité et Usages del’Eau » (EDEQUE/UCAD), unegrande innovation au plan sousrégional et qui privilégie uneapproche intégrée etpluridisciplinaire. L’EDEQUE intègre 04 mentions quicouvrent 14 formations doctoralesaxées sur l’eau (eaux douces etsaumâtres) et ses interactions avecl’homme et son milieu. La formation doctorale GIRE offreles spécialités suivantes : Gestion et administration de l’offreen eau (GOE) Gestion et administration de lademande en eau (GDE) Planification et administration desressources en eau (PARE)MENTION FORMATIONS DOCTORALESETABLISSEMENTSDE RATTACHEMENTRESSOURCES EN EAU1. Hydrologie continentale FLSH2. Hydraulique FST3. Gestion des ressourceshydrogéologiquesFST4. Climat et impactsclimatiquesESP5. Chimie, microbiologie ettraitement de l’eauFSTUSAGES ET DEMANDESEN EAU6. Eau et Stratégies spatialestraditionnelles et modernesFLSH7. Économie de l’eau FASEGEAU, ENVIRONNEMENTET SOCIETES8. Gestion intégrée desressources en eauFLSH9. Gestion durable desressources en eauFASEG10.Eau, Environnement etSantéFLSH11.Politique de l’eau FSJPGESTION DU LITTORAL12.Environnement Littoral FST13.Gouvernance du LittoralFLSH14.Génie du LittoralFSTSpécialisations, établissements de rattachement
  19. 19. Cas du Sénégal Niveau Licence /Master Master Hydrogéologie (FST-UCAD) avec deux options :Géotechnique et Gestion des Ressources en eau (modulesGIRE) Licence et Master dynamiques territoriales et développement deGéographie/UGB Licence de Géographie/UCAD : UE GEO 357 - Gestion intégrée desbassins versants Master en foresterie, environnement et gestion des ressourcesnaturelles à l’ex ENSA de Thiès qui intègre un module GIRE en M1 Cours régionaux sur la GIRE Cours CREPA-ULg (stage intensif en gestion intégrée etparticipative des eaux : application au lac de Guiers) qui s’adresseaux professionnels désirant réactualiser leurs connaissances Cours Régional ’’Gestion des Eaux Souterraines et GIRE’’ organiséen collaboration avec le GWP-AO et le PNES, financé par Cap-Netet BGR. Pays concernés : Sénégal, Mali, Burkina, Guinée, Bénin,Mauritanie, Cap Vert, Guinée Bissau, Togo, Cote d’Ivoire, Niger,
  20. 20. Conclusion : vers l’harmonisationdes curricula ? Depuis une vingtaine d’années, la GIRE a connu, d’unemanière générale, un bon rayonnement dans lesuniversités, centres de formation, instituts de recherche del’espace ouest-africain. Les universitaires sont impliqués à des degrés divers dansles PNE, dans l’élaboration de plans GIRE nationaux etdans différents projets et programmes dans le domaine del’eau Dans l’ensemble des pays de l’espace ouest-africain, la GIREest devenu un concept qui a connu une bonneappropriation autant par le monde du développement quepar celui de la recherche La plus ou moins bonne prise en compte de la GIRE dansles programmes de formation dépend généralement de saplace dans les programmes de développement et surtout deson degré d’achèvement au plan institutionnel et législatif.
  21. 21. Conclusion : vers l’harmonisationdes curricula ? La GIRE figure aujourd’hui en bonne place dans lescurricula de formation à des degrés et échelles diversesmais encore très loin d’une harmonisation de curricula La réforme LMD opérationnelle dans la quasi-totalitédes pays impose cette harmonisation comme garant dela transposabilité des crédits d’une université à l’autre etd’un pays à un autre À l’échelle des universités et centres de formation,l’affichage des programmes détaillés ainsi que dessyllabus doit s’imposer comme une règle
  22. 22. Conclusion : vers l’harmonisation descurricula ? Par quels mécanismes arriver à cette harmonisation? Introduction de modules GIRE dès la Licence dans les universités pour laformation initiale ; renforcement et opérationnalisation des modules GIREde niveau Master Au niveau doctoral, développer l’expérience de l’EDEQUE et mettre en placeles mécanismes de collaboration avec les différents master affichés Eau dansla sous région De même pour les autres formations dans le domaine des ressources en eauet domaines connexes, il serait souhaitable d’introduire un module de courssur la GIRE couvrant au moins les principes et quelques outils de la GIRE. Poursuite des expériences des cours régionaux pour le renforcement descapacités et le développement de compétences pour les professionnels dusecteur de l’Eau Formation / Sensibilisation du ‘‘Top Management’’ sur la GIRE (Cf ProjetAcadémie Africaine de l’Eau) Réflexion autour d’une formation diplômante affichée GIRE au niveau sousrégional (GWP-AO ? CEDEAO ?) et aux programmes réadaptés auxcontextes pays Dialogue et concertation à l’échelle sous régionale Afin de former les spécialistes de demain en matière de GIRE, il est tempsd’offrir dans la sous-région, une formation diplômante post universitairesur la GIRE prenant en compte les réalités régionales.

×