SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  24
Discours et actions de santé publique
pour promouvoir la saine
alimentation chez les adolescents au
Québec
Martine Pageau, Dt.P., MA
Ministère de la Santé et des Services sociaux
Jeunes mangeurs sous
influence
1
1. Des assises : Vision de la saine alimentation
2. Décisions alimentaires en mouvance : de la petite enfance à
l’adolescence
3. Profil des jeunes mangeurs
4. Actions déployées en promotion de la saine alimentation
2
Actions de la santé publique pour promouvoir la
saine alimentation auprès des jeunes
Une vision populationnelle
4
Une définition
LA SAINE ALIMENTATION :
« Est constituée d’aliments diversifiés et donne priorité aux aliments
de valeur nutritive élevée sur le plan de la fréquence et de la quantité.
En plus de leur valeur nutritive, les aliments véhiculent une valeur
gastronomique, culturelle, affective.
5
Principes guidant la création d’environnements
alimentaires sains
1. Contribuer aux différentes
dimensions de la santé
2. S’évaluer dans sa globalité
3. Être un choix individuel, facilité
par l’environnement
4. Être valorisée
5. Être accessible à tous
6. Répondre aux besoins sans les
excéder
7. Contribuer au développement
durable des communautés
8. Respecter les règles d’innocuité,
d’hygiène et de salubrité
6
La saine alimentation devrait:
De l’enfance à l’adolescence
DÉCISIONS
ALIMENTAIRES EN
MOUVANCE
7
Petit enfant deviendra grand
Le nourrisson dépend exclusivement de ses parents pour se nourrir
Au Québec, Le mieux vivre avec notre
enfant de la grossesse à deux ans est une
référence pour les nouveaux parents
notamment à l’égard de l’alimentation.
https://www.inspq.qc.ca/mieux-vivre
8
Les décisions alimentaires des tout-petits
« Les tout-petits exposés à des aliments sains et variés, dans un
contexte de repas approprié sont plus susceptibles d’adopter et de
maintenir de saines habitudes alimentaires » (Gazelle et Potiron, 2014)
Le parent ou le service de garde détermine quels aliments sont servis.
L’enfant détermine la quantité qu’il mangera.
9
Un Cadre de référence pour la
saine alimentation et le
développement moteur des
jeunes enfants
L’âge scolaire : vers l’autonomie alimentaire
a boîte à lunch : occasion d’apprentissage de l’équilibre alimentaire
e moment de repas : occasion de socialiser
0 % des enfants d’âge primaire mangent à l’école
l’adolescence, la famille demeure d’une
rande influence sur les habitudes alimentaires,
10
Ils mangent quoi, dans quel contexte ?
PROFIL DES JEUNES
MANGEURS
QUÉBÉCOIS
11
12
Un environnement d’abondance
36 % des garçons et 27 % des
filles mangent de la
malbouffe d’un restaurant
ou casse-croûte, 3 fois par
semaine;
•Près du tiers consomment
des boissons sucrées, des
grignotines et des sucreries
tous les jours;
Seulement le tiers
consomment les portions
de fruits et légumes
recommandées chaque
jour;
À peine la moitié des
jeunes consomment le
minimum de 3 portions de
produits laitiers chaque
jour.
13
Ils mangent quoi ?
14
Ils socialisent à la cafétéria scolaire
lusieurs jeunes s’y retrouvent : relations sociales sont exacerbées
eux qui ont un beau réseau social : retirent des bénéfices
eux dont le réseau social est faible : peuvent en souffrir
our éviter d’être vus à manger seuls: mangent en marchant, au
restaurant.
15
Il évoquent des règles de conduite
alimentaire…
émoignages des jeunes sur l’alimentation n’évoquent pas le plaisir de
manger ou de partager un repas.
ettent l’accent sur les recommandations, sur les restrictions
alimentaires
a sensibilisation et l’éducation des jeunes à la saine alimentation :
aurait avantage à se réaliser dans des expériences gustatives de
découvertes, de culture alimentaire riche et de nouvelles occasions
de sociabilité.
Initiatives québécoises
AMÉLIORER LA QUALITÉ
DE L’ENVIRONNEMENT
ALIMENTAIRE SCOLAIRE
ET DANS LES
COMMUNAUTÉS
16
Une vaste mobilisation depuis 11 ans
Plan d’action gouvernemental (2006-2012)
visant la création d’environnements favorables aux saines habitudes de
vie
•Politiques à l’égard de l’alimentation dans les milieux de vie : services
de garde éducatif à l’enfance, en milieu scolaire
•Initiatives émergeant des communautés et des projets nationaux
soutenus par Québec en Forme
17
Efforts pour améliorer l’environnement
alimentaire en milieu scolaire
18
Politique-Cadre pour une saine alimentation
et un mode de vie physiquement actif
Trois orientations :
1.Offrir une alimentation variée et privilégier
les aliments de bonne valeur nutritive
2.Éliminer les aliments de faible valeur
nutritive
3.Offrir des lieux adéquats et des conditions
favorables lors des repas
QUELQUES
ILLUSTRATIONS
D’INITIATIVES
19
Brigades culinaires par la Tablée des chefs
20
Gobes-tu ça?
Dénormalisation de la malbouffe
Diverses stratégies pour amener progressivement les jeunes de 13 à 17
ans :
• à être en mesure d’interpréter de manière critique les pratiques de
marketing de la malbouffe,
•de démontrer des opinions et des attitudes favorables à la
dénormalisation de la malbouffe
Promoteur : Réseau du Sport étudiant du Québec
Partenaire financier : Québec en Forme
21
Environnement alimentaire autour des écoles
L’Association pour la santé publique du Québec et le Réseau québécois
Villes et Villages en santé
Projet pilote en lien avec l’urbanisme et l’environnement alimentaire
autour des écoles.
Vise à restreindre l’offre de malbouffe à proximité des écoles.
22
Pour la promotion de la saine
alimentation
les actions se
poursuivent
23
LA POLITIQUE
GOUVERNEMENTALE DE
PRÉVENTION EN SANTÉ : UNE
RÉPONSE INNOVANTE POUR
RENFORCER LES ACTIONS EN
FAVEUR DE LA SANTÉ

Contenu connexe

Similaire à Jeunes mangeurs sous influence | Martine Pageau | Acfasalimado2017

Le poids et l'alimentation des jeunes
Le poids et l'alimentation des jeunesLe poids et l'alimentation des jeunes
Le poids et l'alimentation des jeunes
Québec en Forme
 
1S2 M1 AACQ ALIMENTATION ET SANTE.pptx
1S2 M1 AACQ ALIMENTATION ET SANTE.pptx1S2 M1 AACQ ALIMENTATION ET SANTE.pptx
1S2 M1 AACQ ALIMENTATION ET SANTE.pptx
FarahBio
 
Sun movement presentation fr may 2013
Sun movement presentation fr may 2013Sun movement presentation fr may 2013
Sun movement presentation fr may 2013
SUNMovementSS
 
SUN Movement 43 Countries October 2013 FR
SUN Movement 43 Countries October 2013 FRSUN Movement 43 Countries October 2013 FR
SUN Movement 43 Countries October 2013 FR
digitalregister
 
Sun movement-presentation fr-september_2013_42_countries
Sun movement-presentation fr-september_2013_42_countriesSun movement-presentation fr-september_2013_42_countries
Sun movement-presentation fr-september_2013_42_countries
digitalregister
 

Similaire à Jeunes mangeurs sous influence | Martine Pageau | Acfasalimado2017 (20)

Le cas des services de garde et des responsabilités parentales
Le cas des services de garde et des responsabilités parentalesLe cas des services de garde et des responsabilités parentales
Le cas des services de garde et des responsabilités parentales
 
Guide alimentaire
Guide alimentaireGuide alimentaire
Guide alimentaire
 
Pour un programme universel de saine alimentation scolaire
Pour un programme universel de saine alimentation scolairePour un programme universel de saine alimentation scolaire
Pour un programme universel de saine alimentation scolaire
 
Plus une miette dans l'assiette - Guide pratique pour les aidants
Plus une miette dans l'assiette - Guide pratique pour les aidantsPlus une miette dans l'assiette - Guide pratique pour les aidants
Plus une miette dans l'assiette - Guide pratique pour les aidants
 
CODES 04 .pptx
CODES 04 .pptxCODES 04 .pptx
CODES 04 .pptx
 
Unite 1 ppt obesite-fr
Unite 1   ppt obesite-frUnite 1   ppt obesite-fr
Unite 1 ppt obesite-fr
 
Unite 1_Obesite en Irlande
Unite 1_Obesite en IrlandeUnite 1_Obesite en Irlande
Unite 1_Obesite en Irlande
 
Le poids et l'alimentation des jeunes
Le poids et l'alimentation des jeunesLe poids et l'alimentation des jeunes
Le poids et l'alimentation des jeunes
 
Généralités sur l'alimentation et sur les problèmes nutritionnels de l'enfant
Généralités sur l'alimentation et sur les problèmes nutritionnels de l'enfantGénéralités sur l'alimentation et sur les problèmes nutritionnels de l'enfant
Généralités sur l'alimentation et sur les problèmes nutritionnels de l'enfant
 
1S2 M1 AACQ ALIMENTATION ET SANTE.pptx
1S2 M1 AACQ ALIMENTATION ET SANTE.pptx1S2 M1 AACQ ALIMENTATION ET SANTE.pptx
1S2 M1 AACQ ALIMENTATION ET SANTE.pptx
 
Sun movement presentation fr may 2013
Sun movement presentation fr may 2013Sun movement presentation fr may 2013
Sun movement presentation fr may 2013
 
SUN Movement 43 Countries October 2013 FR
SUN Movement 43 Countries October 2013 FRSUN Movement 43 Countries October 2013 FR
SUN Movement 43 Countries October 2013 FR
 
La santé au menu
La santé au menuLa santé au menu
La santé au menu
 
Sun movement-presentation fr-september_2013_42_countries
Sun movement-presentation fr-september_2013_42_countriesSun movement-presentation fr-september_2013_42_countries
Sun movement-presentation fr-september_2013_42_countries
 
Pourquoi nous mangeons ce que nous mangeons
Pourquoi nous mangeons ce que nous mangeonsPourquoi nous mangeons ce que nous mangeons
Pourquoi nous mangeons ce que nous mangeons
 
Le mangeur hospitalisé
Le mangeur hospitaliséLe mangeur hospitalisé
Le mangeur hospitalisé
 
Module 2. Évaluation de la croissance des enfants Partie II : Explications dé...
Module 2. Évaluation de la croissance des enfants Partie II : Explications dé...Module 2. Évaluation de la croissance des enfants Partie II : Explications dé...
Module 2. Évaluation de la croissance des enfants Partie II : Explications dé...
 
Capsule santé politique alimentaire
Capsule santé   politique alimentaireCapsule santé   politique alimentaire
Capsule santé politique alimentaire
 
Rapport final mythes
Rapport final mythesRapport final mythes
Rapport final mythes
 
Les Français et les cantines scolaires
Les Français et les cantines scolairesLes Français et les cantines scolaires
Les Français et les cantines scolaires
 

Plus de ComSanté

Autorités numériques et fausses nouvelles. L'autorité à l'époque du numérique
Autorités numériques et fausses nouvelles. L'autorité à l'époque du numérique Autorités numériques et fausses nouvelles. L'autorité à l'époque du numérique
Autorités numériques et fausses nouvelles. L'autorité à l'époque du numérique
ComSanté
 
Circulation et visibilité des fausses informations dans un écosystème socionu...
Circulation et visibilité des fausses informations dans un écosystème socionu...Circulation et visibilité des fausses informations dans un écosystème socionu...
Circulation et visibilité des fausses informations dans un écosystème socionu...
ComSanté
 
Définir les fausses informations et le contexte social de leur centralité
Définir les fausses informations et le contexte social de leur centralitéDéfinir les fausses informations et le contexte social de leur centralité
Définir les fausses informations et le contexte social de leur centralité
ComSanté
 
L’application Jooay : Pour la promotion de la participation des enfants en si...
L’application Jooay : Pour la promotion de la participation des enfants en si...L’application Jooay : Pour la promotion de la participation des enfants en si...
L’application Jooay : Pour la promotion de la participation des enfants en si...
ComSanté
 
Acceptabilité des contenus sponsorisés sur Instagram
Acceptabilité des contenus sponsorisés sur Instagram Acceptabilité des contenus sponsorisés sur Instagram
Acceptabilité des contenus sponsorisés sur Instagram
ComSanté
 
État de la collaboration interprofessionnelle dans les GMF estriens
État de la collaboration interprofessionnelle dans les GMF estriensÉtat de la collaboration interprofessionnelle dans les GMF estriens
État de la collaboration interprofessionnelle dans les GMF estriens
ComSanté
 

Plus de ComSanté (20)

La crise du journalisme et la qualité de l'information à l'ère numérique I Co...
La crise du journalisme et la qualité de l'information à l'ère numérique I Co...La crise du journalisme et la qualité de l'information à l'ère numérique I Co...
La crise du journalisme et la qualité de l'information à l'ère numérique I Co...
 
L'accusation de 'fake news' : médias sociaux et effets politiques I Serge Proulx
L'accusation de 'fake news' : médias sociaux et effets politiques I Serge ProulxL'accusation de 'fake news' : médias sociaux et effets politiques I Serge Proulx
L'accusation de 'fake news' : médias sociaux et effets politiques I Serge Proulx
 
Portrait compétences informationnelles des élèves et des enseignants du Québec
Portrait compétences informationnelles des élèves et des enseignants du QuébecPortrait compétences informationnelles des élèves et des enseignants du Québec
Portrait compétences informationnelles des élèves et des enseignants du Québec
 
Études de cas : reconnaissance d'une information en ligne | Alexandre Coutant
Études de cas : reconnaissance d'une information en ligne | Alexandre CoutantÉtudes de cas : reconnaissance d'une information en ligne | Alexandre Coutant
Études de cas : reconnaissance d'une information en ligne | Alexandre Coutant
 
Maitrise des compétences informationnelles : politiques éducatives et modèles...
Maitrise des compétences informationnelles : politiques éducatives et modèles...Maitrise des compétences informationnelles : politiques éducatives et modèles...
Maitrise des compétences informationnelles : politiques éducatives et modèles...
 
Littératies et évaluation de l’information | Olivier Le Deuff
Littératies et évaluation de l’information | Olivier Le DeuffLittératies et évaluation de l’information | Olivier Le Deuff
Littératies et évaluation de l’information | Olivier Le Deuff
 
Autorités numériques et fausses nouvelles. L'autorité à l'époque du numérique
Autorités numériques et fausses nouvelles. L'autorité à l'époque du numérique Autorités numériques et fausses nouvelles. L'autorité à l'époque du numérique
Autorités numériques et fausses nouvelles. L'autorité à l'époque du numérique
 
Études de cas : les contenus santé sur Facebook et leur engagement; reconnais...
Études de cas : les contenus santé sur Facebook et leur engagement; reconnais...Études de cas : les contenus santé sur Facebook et leur engagement; reconnais...
Études de cas : les contenus santé sur Facebook et leur engagement; reconnais...
 
Circulation et visibilité des fausses informations dans un écosystème socionu...
Circulation et visibilité des fausses informations dans un écosystème socionu...Circulation et visibilité des fausses informations dans un écosystème socionu...
Circulation et visibilité des fausses informations dans un écosystème socionu...
 
Définir les fausses informations et le contexte social de leur centralité
Définir les fausses informations et le contexte social de leur centralitéDéfinir les fausses informations et le contexte social de leur centralité
Définir les fausses informations et le contexte social de leur centralité
 
Myelin : L’intelligence artificielle pour faciliter le transfert des connaiss...
Myelin : L’intelligence artificielle pour faciliter le transfert des connaiss...Myelin : L’intelligence artificielle pour faciliter le transfert des connaiss...
Myelin : L’intelligence artificielle pour faciliter le transfert des connaiss...
 
L’application Jooay : Pour la promotion de la participation des enfants en si...
L’application Jooay : Pour la promotion de la participation des enfants en si...L’application Jooay : Pour la promotion de la participation des enfants en si...
L’application Jooay : Pour la promotion de la participation des enfants en si...
 
Acceptabilité des contenus sponsorisés sur Instagram
Acceptabilité des contenus sponsorisés sur Instagram Acceptabilité des contenus sponsorisés sur Instagram
Acceptabilité des contenus sponsorisés sur Instagram
 
À table avec Instagram : tendances normatives de l’alimentation proposées par...
À table avec Instagram : tendances normatives de l’alimentation proposées par...À table avec Instagram : tendances normatives de l’alimentation proposées par...
À table avec Instagram : tendances normatives de l’alimentation proposées par...
 
Rapprocher et faire autrement
Rapprocher et faire autrementRapprocher et faire autrement
Rapprocher et faire autrement
 
État de la collaboration interprofessionnelle dans les GMF estriens
État de la collaboration interprofessionnelle dans les GMF estriensÉtat de la collaboration interprofessionnelle dans les GMF estriens
État de la collaboration interprofessionnelle dans les GMF estriens
 
Silence ! On cuisine : Produire des capsules vidéo sur l'alimentation en seco...
Silence ! On cuisine : Produire des capsules vidéo sur l'alimentation en seco...Silence ! On cuisine : Produire des capsules vidéo sur l'alimentation en seco...
Silence ! On cuisine : Produire des capsules vidéo sur l'alimentation en seco...
 
Création d’un guide méthodologique pour favoriser le transfert du projet Arts...
Création d’un guide méthodologique pour favoriser le transfert du projet Arts...Création d’un guide méthodologique pour favoriser le transfert du projet Arts...
Création d’un guide méthodologique pour favoriser le transfert du projet Arts...
 
La confiance et les publicités alimentaires sur Instagram
La confiance et les publicités alimentaires sur InstagramLa confiance et les publicités alimentaires sur Instagram
La confiance et les publicités alimentaires sur Instagram
 
L’influence parentale en alimentation abordée en entrevues individuelles par ...
L’influence parentale en alimentation abordée en entrevues individuelles par ...L’influence parentale en alimentation abordée en entrevues individuelles par ...
L’influence parentale en alimentation abordée en entrevues individuelles par ...
 

Dernier

Dernier (12)

rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdfrapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter          la        nuit.    pptxQuitter          la        nuit.    pptx
Quitter la nuit. pptx
 
Cours-Sur-l'-IP-Multiprotocol-Label-SwitchingMPLS
Cours-Sur-l'-IP-Multiprotocol-Label-SwitchingMPLSCours-Sur-l'-IP-Multiprotocol-Label-SwitchingMPLS
Cours-Sur-l'-IP-Multiprotocol-Label-SwitchingMPLS
 
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre françaiseNathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter        la             nuit.   pptxQuitter        la             nuit.   pptx
Quitter la nuit. pptx
 
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdfPowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
 
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
 
Bonnes pratiques biomédicales en établissement de soins : Guide
Bonnes pratiques biomédicales en établissement de soins  : GuideBonnes pratiques biomédicales en établissement de soins  : Guide
Bonnes pratiques biomédicales en établissement de soins : Guide
 
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctionsWebinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
 
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
 
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbainesUn petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbaines
 
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
 

Jeunes mangeurs sous influence | Martine Pageau | Acfasalimado2017

  • 1. Discours et actions de santé publique pour promouvoir la saine alimentation chez les adolescents au Québec Martine Pageau, Dt.P., MA Ministère de la Santé et des Services sociaux Jeunes mangeurs sous influence 1
  • 2. 1. Des assises : Vision de la saine alimentation 2. Décisions alimentaires en mouvance : de la petite enfance à l’adolescence 3. Profil des jeunes mangeurs 4. Actions déployées en promotion de la saine alimentation 2 Actions de la santé publique pour promouvoir la saine alimentation auprès des jeunes
  • 3.
  • 5. Une définition LA SAINE ALIMENTATION : « Est constituée d’aliments diversifiés et donne priorité aux aliments de valeur nutritive élevée sur le plan de la fréquence et de la quantité. En plus de leur valeur nutritive, les aliments véhiculent une valeur gastronomique, culturelle, affective. 5
  • 6. Principes guidant la création d’environnements alimentaires sains 1. Contribuer aux différentes dimensions de la santé 2. S’évaluer dans sa globalité 3. Être un choix individuel, facilité par l’environnement 4. Être valorisée 5. Être accessible à tous 6. Répondre aux besoins sans les excéder 7. Contribuer au développement durable des communautés 8. Respecter les règles d’innocuité, d’hygiène et de salubrité 6 La saine alimentation devrait:
  • 7. De l’enfance à l’adolescence DÉCISIONS ALIMENTAIRES EN MOUVANCE 7
  • 8. Petit enfant deviendra grand Le nourrisson dépend exclusivement de ses parents pour se nourrir Au Québec, Le mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans est une référence pour les nouveaux parents notamment à l’égard de l’alimentation. https://www.inspq.qc.ca/mieux-vivre 8
  • 9. Les décisions alimentaires des tout-petits « Les tout-petits exposés à des aliments sains et variés, dans un contexte de repas approprié sont plus susceptibles d’adopter et de maintenir de saines habitudes alimentaires » (Gazelle et Potiron, 2014) Le parent ou le service de garde détermine quels aliments sont servis. L’enfant détermine la quantité qu’il mangera. 9 Un Cadre de référence pour la saine alimentation et le développement moteur des jeunes enfants
  • 10. L’âge scolaire : vers l’autonomie alimentaire a boîte à lunch : occasion d’apprentissage de l’équilibre alimentaire e moment de repas : occasion de socialiser 0 % des enfants d’âge primaire mangent à l’école l’adolescence, la famille demeure d’une rande influence sur les habitudes alimentaires, 10
  • 11. Ils mangent quoi, dans quel contexte ? PROFIL DES JEUNES MANGEURS QUÉBÉCOIS 11
  • 13. 36 % des garçons et 27 % des filles mangent de la malbouffe d’un restaurant ou casse-croûte, 3 fois par semaine; •Près du tiers consomment des boissons sucrées, des grignotines et des sucreries tous les jours; Seulement le tiers consomment les portions de fruits et légumes recommandées chaque jour; À peine la moitié des jeunes consomment le minimum de 3 portions de produits laitiers chaque jour. 13 Ils mangent quoi ?
  • 14. 14 Ils socialisent à la cafétéria scolaire lusieurs jeunes s’y retrouvent : relations sociales sont exacerbées eux qui ont un beau réseau social : retirent des bénéfices eux dont le réseau social est faible : peuvent en souffrir our éviter d’être vus à manger seuls: mangent en marchant, au restaurant.
  • 15. 15 Il évoquent des règles de conduite alimentaire… émoignages des jeunes sur l’alimentation n’évoquent pas le plaisir de manger ou de partager un repas. ettent l’accent sur les recommandations, sur les restrictions alimentaires a sensibilisation et l’éducation des jeunes à la saine alimentation : aurait avantage à se réaliser dans des expériences gustatives de découvertes, de culture alimentaire riche et de nouvelles occasions de sociabilité.
  • 16. Initiatives québécoises AMÉLIORER LA QUALITÉ DE L’ENVIRONNEMENT ALIMENTAIRE SCOLAIRE ET DANS LES COMMUNAUTÉS 16
  • 17. Une vaste mobilisation depuis 11 ans Plan d’action gouvernemental (2006-2012) visant la création d’environnements favorables aux saines habitudes de vie •Politiques à l’égard de l’alimentation dans les milieux de vie : services de garde éducatif à l’enfance, en milieu scolaire •Initiatives émergeant des communautés et des projets nationaux soutenus par Québec en Forme 17
  • 18. Efforts pour améliorer l’environnement alimentaire en milieu scolaire 18 Politique-Cadre pour une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif Trois orientations : 1.Offrir une alimentation variée et privilégier les aliments de bonne valeur nutritive 2.Éliminer les aliments de faible valeur nutritive 3.Offrir des lieux adéquats et des conditions favorables lors des repas
  • 20. Brigades culinaires par la Tablée des chefs 20
  • 21. Gobes-tu ça? Dénormalisation de la malbouffe Diverses stratégies pour amener progressivement les jeunes de 13 à 17 ans : • à être en mesure d’interpréter de manière critique les pratiques de marketing de la malbouffe, •de démontrer des opinions et des attitudes favorables à la dénormalisation de la malbouffe Promoteur : Réseau du Sport étudiant du Québec Partenaire financier : Québec en Forme 21
  • 22. Environnement alimentaire autour des écoles L’Association pour la santé publique du Québec et le Réseau québécois Villes et Villages en santé Projet pilote en lien avec l’urbanisme et l’environnement alimentaire autour des écoles. Vise à restreindre l’offre de malbouffe à proximité des écoles. 22
  • 23. Pour la promotion de la saine alimentation les actions se poursuivent 23
  • 24. LA POLITIQUE GOUVERNEMENTALE DE PRÉVENTION EN SANTÉ : UNE RÉPONSE INNOVANTE POUR RENFORCER LES ACTIONS EN FAVEUR DE LA SANTÉ

Notes de l'éditeur

  1. Tout au cours de la présentation , je tenterai d’exposer les orientations prises par le gouvernement du Québec pour améliorer la qualité de l’alimentation des jeunes
  2. Développée en 2010 dans le cadre du PAG en promotion des SHV Travail en collaboration avec plusieurs ministères et organismes gouvernementaux pour rendre les choix sains plus faciles ou en d’autres mots créer des environnements favorables aux SHV Politiques publiques : orientations, cadres de référence à l’échelle nationale, régionales Importance de se doter d’une vision commune de la saine alimentation pour la création d’environnements alimentaires favorables à la santé
  3. On peut influencer le comportement d’un individu par de l’information, des campagnes de sensibilisation, des outils pour l’aider à prendre une décision alimentaire. Mais le choix de l’individu est fortement influencé par l’environnement dans lequel il évolue.
  4. La saine alimentation inclut plusieurs dimensions, la qualité nutritionnelle en est une. Mais il y en a d’autres notamment des dimensions gastronomiques, culturelles et affective (rapports sociaux)
  5. Des principes qui guident les politiques alimentaires
  6. Orientations à l’égard de l’allaitement maternel, guide pour aider les parents Élaboré par l’INSPQ
  7. Le Cadre de référence Gazelle et Potiron vise à créer des environnements favorables à la saine alimentation et au développement moteur des jeunes enfants fréquentant les services de garde éducatifs. Balises concernant le contexte de repas et l’offre alimentaire.
  8. Entre 1976 et 2009, le nombre de mères en emploi a triplé. Les enfants ne pouvant rester seuls en attendant le retour de leurs parents, un nouveau besoin en matière de garde d’enfants a émergé : la garde en milieu scolaire. Par exemple, en 1976, 36,8 % des mères dont le plus jeune enfant avait entre trois et cinq ans occupaient un emploi, en 2009 ce taux se situait à 69,7 %. Or, le parc scolaire, majoritairement construit entre les années 1946 et 1976, n’a tout simplement pas été conçu pour accommoder une telle fonction. 25 % des écoles primaires ont eu une cafétéria. En absence de lieu dédié, le repas du midi se prend dans un gymnase, dans des locaux du service de garde. Projet de l’AQGS a fait des propositions pour améliorer le contexte de repas et l’aménagement des lieux.
  9. Dans un environnement qui ne soutient pas toujours les choix sains
  10. 6 à 8 portions de fruits et légumes recommandés selon l’âge et le sexe Source : Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire (2010-2011) 12-16 ans
  11. Les relations sociales autour de l’alimentation sont importantes pour tous mais revêtent un caractère particulier pour les adolescents.
  12. Publication INSPQ , Environnement socioculturel et habitudes de vie des adolescents : mieux comprendre pour mieux agir
  13. Un plan d’action : leadership affirmé de plusieurs ministères et organismes gouvernementaux Des politiques pour orienter l’offre alimentaire et le contexte des repas Initiatives
  14. http://www.tableedeschefs.org/fr/formation-culinaire/brigades-culinaires « Le programme des Brigades Culinaires m’a donné l'envie de cuisiner davantage et de découvrir l'univers des possibilités culinaires que nous pouvons exploiter ! » « Avant, je ne cuisinais jamais. Maintenant, je cuisine énormément à la maison. Aussi, j'aide ma mère à transformer des recettes pour qu'elles soient plus santé grâce aux conseils de mon professeur de cuisine. » Le projet des Brigades Culinaires de La Tablée des Chefs propose de mettre les jeunes entre 12 et 17 ans au cœur de l'action pour mobiliser d'autres jeunes et créer un phénomène de groupe autour de l'alimentation et des saines habitudes de vie. Le programme est né de la refonte des Ateliers du Frère Toc suite à une démarche de « focus group » réalisée dans les écoles secondaires où les adolescents ont démontré un grand intérêt pour des activités sur le thème de la cuisine et des aliments. Le programme est composé de trois principaux axes : social, multiculturel et nutritionnel. À travers 24 ateliers culinaires théoriques et pratiques comprenant des activités de préparation et d’organisation de défis, les jeunes développeront leurs compétences culinaires et leurs connaissances en alimentation afin de les amener vers leur propre autonomie alimentaire
  15. Explorer les règles de zonage
  16. Lancée le 23 octobre 2016 On vise à soutenir le développement global des enfants dès le plus jeune âge L’aménagement de communautés et de territoires sains et sécuritaires Améliorer l’accès à la saine alimentation