Intra-Muros

                                                                                                             ...
3 Depliant Ot Saint Malo Intra Muros
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

3 Depliant Ot Saint Malo Intra Muros

1 356 vues

Publié le

Publié dans : Voyages
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 356
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

3 Depliant Ot Saint Malo Intra Muros

  1. 1. Intra-Muros Saint-Malo ��������� �������� Visite panoramique sur les remparts ���� Château De la Porte Saint-Thomas De la Tour Bidouane au Du Bastion De la Grand’Porte �������� à la Tour Bidouane Bastion de la Hollande de la Hollande à la Porte Saint-Vincent Situé à l’entrée de la cité historique mais détaché de ses remparts, le à la Grand’ Porte La Porte Saint-Thomas, 3e du nom, Avec la Tour Bidouane, ancienne La Grand’Porte faisait partie de château abrite l’Hôtel-de-Ville et le édifiée lors du 4e accroissement de poudrière en forme de fer à cheval l’enceinte médiévale, on y accédait musée municipal. Le Bastion de la Hollande offre 1737-1742, qui donne sur la cale et qui remonte au 15e siècle, commence alors en bateau ; c’est la plus un point de vue magnifique sur Les remparts qui entourent complètement la ville de Son donjon mis en chantier en la Plage de l’Eventail a conservé les la partie la plus ancienne des ancienne porte d’entrée de Saint- la baie et l’estuaire de la Rance �������� 1424 s’appuie sur une portion de anciens éléments du contrepoids de remparts dite « Petits-Murs ». De la Malo. Elle est défendue par 2 jusqu’au Cap Fréhel ; on aperçoit Saint-Malo intra-muros sur un circuit de 1 754 mètres se l’enceinte primitive (14e siècle). ���������� sa porte. L’escalier conduit sur la grosses tours rondes à mâchicoulis, plateforme supérieure se découvre ����� l’Ile Harbour, autre fort construit ��������� Par le musée, le public peut courtine d’où la vue embrasse toute l’un des plus beaux points de vue des qui furent restaurées à la fin du 16e par Garangeau face à Dinard. Le divisent du point de vue de l’histoire de leur construction en accéder aux tourelles de guet. Le la baie jusqu’à la Pointe de la Varde. siècle. Avant 1793, un beffroi central remparts, de la pointe de la Varde ������� bastion s’orne d’anciens canons du pavillon de la cité, bleu à croix En face, se trouve le Fort National avec horloge les surmontait et avant au cap Fréhel avec sur l’arrière, la 2 grandes périodes : 18e siècle et de la statue de Jacques ������� (1689), accessible à marée basse* et blanche et au quartier rouge broché la construction des quais actuels, ville dominée par la flèche de la Cartier. ���������� ������ plus au large sur votre droite, vous de l’hermine tirée de ses armes elle était précédée d’un ravelin où se cathédrale. �������� ������� • L’enceinte primitive du Moyen Age à la fin du 17e siècle ��������� Depuis le Bastion de la Hollande apercevez le Fort de la Conchée, trouvait la bourse des négociants. En (voir plus loin, Porte Saint-Vincent), �������� On voit en passant l’échauguette Suivez le guide ! jusqu’à la Grand’ Porte, les courtines ������� ���������� tous deux construits sur les plans ����� contrebas, se trouvait le port où tous flotte en permanence à son sommet � du Cavalier des Champs Vauverts et les accroissements réalisés de 1708 à 1744. ������� �������� ���������� et bastions qui se succèdent sont de Vauban, architecte en chef du roi les navires de commerces étaient en souvenir des anciens privilèges (ouvrage de forme triangulaire, ceux des 2e et 3e accroissements Louis XIV. amarrés. �������� de Saint-Malo qui fut aussi une cité construit en encorbellement sur • De l’enceinte primitive, il ne reste plus qu’une por- (1716-1719 et 1721-1723). La courtine ������������� autonome de 1590 à 1594. Au-dessus de la porte, côté ville, mâchicoulis et daté de 1652), la Tour ������ reliant le Bastion de la Hollande au ���������� une casemate abrite une copie Notre-Dame, surplombant la Plage tion située à l’ouest de la ville, entre la Tour Bidouane et le Les deux plus grosses tours vers la ����������� Bastion Saint-Philippe surplombe la ����� �������� d’une statue de la Vierge du 15e de Bon Secours et dans laquelle ville datent du dernier tiers du 15e ���������� Plage du Môle ; le Môle des Noires la commodité et la sécurité des siècle, dont l’original a été déposé �������� Bastion de la Hollande. Elle est désignée sous le nom de est percée la Porte des Bés. Près siècle. Celle située près de la Porte est cette jetée de 500 mètres de long habitants. ���� à la cathédrale. Depuis le chemin de de celle-ci une ancienne maison Saint-Thomas doit son appellation ���������� qui protège l’avant-port. ������ « Petits-Murs ». La tradition les fait remonter à l’époque La Porte Saint-Vincent est ronde, vue en à pignon du 16e siècle qui servit de ���� ���� de Quic-en-Groigne à une inscription ����� Du Bastion Saint-Philippe au �������� dorénavant la porte d’entrée perspective sur corps de garde. ����������� ������� effacée pendant la Révolution �������� du transfert épiscopal d’Alet à « Saint-Malo de l’Ile » par Bastion Saint-Louis, les remparts ��������������� principale de la ville. Cette double la Grand’ Rue rappelant qu’elle avait été édifiée, sur En face, au premier plan on découvre ����������� longent le remarquable alignement La courtine conduit au bastion du porte s’orne extérieurement des et le clocher de Circuits-Découverte ordre d’Anne de Bretagne, contre l’avis l’îlot du Grand Bé où est inhumé l’évêque Jean de Châtillon, vers 1145. La Grand’ Porte ����� Fort de la Reine, commencée en 1694 dit des « maisons de corsaires » armes de Bretagne avec la devise la Cathédrale ����� ��������� des Malouins : « Quic-en-Groigne, ainsi Chateaubriand et au deuxième plan et surélevée en 1758. A ses pieds « Potius quam foedari » (Plutôt la dont la plupart des façades ont été Saint-Vincent. �������� �������� sera, c’est mon plaisir ». Autrement l’îlot du Petit Bé avec son fort du et la courtine ouest du château font aussi partie de cette ���������� se trouvent les rochers où explosa reconstruites à l’identique après mort que la souillure) et de la ville C’est dans la ����� ������������ ����������� 17e siècle, également construit sur dit, quelle que soit votre humeur, ������� la « Machine infernale » en 1693, avec la devise « Semper fidelis » 1944. Le célèbre Robert Surcouf a Grand’ Rue que �������� ��������� enceinte primitive dont on reconnaît encore des vestiges les plans de Vauban par l’ingénieur cette tour sera bâtie. L’intérieur de la navire-poudrière lancé par les (Toujours fidèle). Ces dernières sont habité l’une de celles-ci, près de la se déclara en Garangeau*. cour intérieure avec ses anciennes ����� Anglais à l’assaut du nid de guêpes Porte de Dinan qui forme la sortie composées d’une herse rappelant 1661 le premier sur le côté sud de la Place Vauban. ������� ���������� casernes et le coup d’œil sur Les Petits Murs rejoignent le Bastion que représentait le port corsaire de les remparts entourant la ville et incendie de l’Intra-Muros. Vers l’extérieur, ������� ������� ����� l’imposant donjon, ne manquent pas de la Hollande (1674) à la hauteur de Saint-Malo. Beau point de vue sur sur laquelle marche une hermine, dévastateur de intéressant point de vue vers Saint- �������������� de caractère. l’îlot romantique du Grand-Bé où la Porte Saint-Pierre et de l’ancien animal allégorique des ducs de la ville. Servan, les écluses du port et la ������������ repose Chateaubriand. chenil des Chiens du Guet. Jusqu’en Bretagne, symbolisant la pureté et presqu’île de la Cité d’Alet, qui fut La Courtine Saint-Vincent surmonte ����������� 1770, la ville de Saint-Malo fut la fidélité. le premier centre urbain avant la La courtine suivante dite du Château d’anciennes casemates louées à des ������ protégée des pilleurs et maraudeurs fondation de Saint-Malo au 12e Gaillard ne date que de 1855-1864. Chaque porte donne accès aux particuliers depuis son édification, par une meute de 24 dogues, chargés siècle. Bordant le Bastion Saint- Elle rappelle le nom du premier remparts, ainsi vous pouvez effectuer mais pouvant servir si nécessaire à la de surveiller les grèves et navires Louis, les maisons datées de 1727 château de Saint-Malo, construit sur le circuit des remparts en partie ou défense. Elle a été édifiée en même �� échoués dans le port. Ces chiens sont les seules de cet alignement ordre du roi de France Charles VI à en totalité, à votre guise ! temps que la Porte Saint-Vincent ������ étaient sortis au son de Noguette, à avoir échappé à la destruction de la fin du 14e siècle. Elle longe l’Ecole lors du 1er accroissement de 1708- la cloche placée dans le clocher de 1944. L’Hôtel d’Asfeld, édifié pour Nationale de la Marine Marchande 1710 qui a fait disparaître l’ancienne la cathédrale et qui sonne encore �� l’armateur Magon de la Lande, dans l’enclos de laquelle se trouvent anse de Merbonne qui formait la chaque soir à vingt-deux heures. sur la Rue de Chartres, est la plus ����� les restes de l’ancien Couvent des partie la plus protégée de l’ancien remarquable de ces demeures. La Bénédictines de la Victoire (chapelle, port. A la descente de l’escalier des courtine de Chartres rejoint la tour cloître). Dans l’axe de la courtine, on remparts, une inscription en latin N sud de la Grand’Porte en longeant aperçoit la statue de Surcouf, le Roi rappelle comment sous les auspices E quelques façades d’immeubles des Corsaires et la Maison du Québec, de Louis Le Grand (Louis XIV), le reconstruits après 1944 et domine témoin des nombreux échanges entre domaine de cette ville a été agrandi, le quai Saint-Louis et le bassin Saint-Malo et la province québécoise muni d’une nouvelle porte et d’un Vauban. depuis sa découverte par Jacques O nouveau quartier afin d’améliorer S Cartier en 1534. * Important ! Pour éviter tout danger, © Masson Communication 2006 • Crédits photos : Service Communication de la Ville de Saint-Malo/M. Dupuis ; CRTB/E. Spiegelhater ; Carphaz ; Indigo Communication ; Office de Tourisme de Saint-Malo. consulter les horaires de marée. © Masson Commuication 2006

×