RESOLUTION DU CONSEIL DE L’ORDRE DU 30 MARS 2010


         Soutien aux avocats syriens défenseurs des droits de l’ Homme
...
-       de veiller à ce que cessent toutes les mesures d’intimidation à l’encontre des avocats
syriens, défenseurs des lib...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Résolution Co Paris 300310

298 vues

Publié le

Le Conseil de l'Ordre de Paris en appelle au soutien de Me Al Hassani et Al Maleh détenus en Syrie pour leur participation à la défense des droits de l'homme.

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
298
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Résolution Co Paris 300310

  1. 1. RESOLUTION DU CONSEIL DE L’ORDRE DU 30 MARS 2010 Soutien aux avocats syriens défenseurs des droits de l’ Homme « Le Conseil de l’Ordre exprime sa plus vive préoccupation devant l’attitude des autorités syriennes à l’encontre de nos confrères syriens, défenseurs des droits de l’Homme, au rang desquels figurent Muhannad Al Hassani, Haytham Al- Maleh et Radef Moustafa. Les poursuites exercées s’inscrivent dans un contexte général de répression destiné à anéantir la liberté d’expression des avocats syriens : entraves à la liberté d’aller et venir, interdictions de voyager, sanctions disciplinaires injustifiées, poursuites judiciaires et même incarcérations. Le Conseil de l’Ordre condamne avec la plus grande fermeté les persécutions dont sont victimes les avocats syriens, défenseurs des libertés, les assure de son plein et entier soutien et demande solennellement aux autorités syriennes : - de mettre immédiatement un terme à toutes les poursuites engagées à l’encontre de M. Al Hassani et M. Al-Maleh qui viennent sanctionner leur engagement en faveur des droits les plus élémentaires ; - de garantir en toutes circonstances le libre exercice de la profession d’avocat en Syrie ;
  2. 2. - de veiller à ce que cessent toutes les mesures d’intimidation à l’encontre des avocats syriens, défenseurs des libertés »

×