Urgences hypertensives                 Dr  :M Hizir      Service de chirurgie plastique      E.H.S Douera      Module ...
A/ DéfinitionUrgence hypertensive =Chiffres tensionnel élevé (HTA)    - PAS >180 ou PAD >110               +    -Signes ...
La souffrance viscéraleQui fait toute la gravite de la crise hypertensiveAinsi dans le cadre de lurgence cest l élément ...
B/ physiopathologieL élévation brutale de PA due     -élévation RVS     -baisse de complianceLésion endothéliales suives...
Ces lésions vont induire la stimulation de la sécrétion de m° vasoconstrictrices :          - Endotheline          - Réni...
Les six situations les + fréquentes   Œdème aigue du poumon   Dissection aortique   Encéphalopathie hypertensive   Hém...
C/-Manifestation clinique de UHT :     Retentissement cérébrale     Retentissement cardiaque     Retentissement rénal  ...
1/Retentissement cérébrale :Les artérioles ne parviennent plus a maintenir leur tonus et se dilatent (perte de autorégula...
Signes de gravite : - coma réactif ou non                               - convulsions.Autorégulation cérébral: qd la PA ↘...
Chez le patient hypertendu chronique, du fait des modifications structurales des parois des artérioles ,les limites de l’a...
2/Retentissement cardiaque :Insuffisance ventriculaire gauche : l’association IVG +HTA élevée est grave      - la poussée...
3/Retentissement Rénal :il traduit principalement ischémie rénal due à 1 atteinte vasculaire + vasoconstriction intense l...
4/-Retentissement Oculaire :Du petit trouble visuel jusqu’à la cécité• S’observe dans les :       encéphalopathies hypert...
5/   Pré éclampsie et Éclampsie : HTA induite par la grossesse , peuvent être demauvais Pc pour la mère et l’enfant   chez...
6/-Dissection Aortique :La propagation de la dissection dépend de :        l’élevation de PA        et de la vitesse d’éj...
7/- Hypertension maligne :HTA diastolique sévère habituellement > 130 mmHg associée à :        FO au stade 4           ( ...
D/-Diagnostic :Dc de l’élévation tensionnel :  prise de TA répétée après qlq min de repos  s’assure de l’absence de pb te...
Diagnostic de gravite : -interrogatoire ( du patient et de                     l’entourage)  - examen clinique complet  -...
Diagnostic différentielle :    1-retention aigue d’urine    2-douleur aigue ou chronique    3-prise de toxique sympathomi...
E/ Traitement  Règle    de base :-toutes chute de PA brutale est à proscrire,    risque d’ischémie neuro-myocardique-la d...
Objectifs du traitement:  - ne s’agit pas de normaliser les PA mais d’atteindre des chiffres tensionnel aux quels les org...
Médicament disponible aux urgences -le choix des médicament :   -maniable   -la voie parentérale           il faut jamais...
 Nicardipine ( loxen )       inhibiteur calcique maniable       1er dose :1mg/10min       Entretient: 2 à 4 mg /h       I...
-Dérives nitres : ( lenitral – resordan )     hypotenseur de choix dans     HTA + OAP     angor symptomatique     1er dose...
-L’urapidil (eupressyl ) :  double action centrale et périphérique ( alpha                  bloquant)          -1er dose 1...
Urgences hypertensives
Urgences hypertensives
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Urgences hypertensives

3 092 vues

Publié le

université de blida_algérie

0 commentaire
7 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 092
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
142
Commentaires
0
J’aime
7
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Urgences hypertensives

  1. 1. Urgences hypertensives Dr :M Hizir Service de chirurgie plastique E.H.S Douera Module des urgences
  2. 2. A/ DéfinitionUrgence hypertensive =Chiffres tensionnel élevé (HTA) - PAS >180 ou PAD >110 + -Signes cliniques de retentissement sévère sur les fonctions vitales (souffrance viscérale) peuvent mettre en jeu le pronostic vital
  3. 3. La souffrance viscéraleQui fait toute la gravite de la crise hypertensiveAinsi dans le cadre de lurgence cest l élément principal qui permet de distingue lurgence hypertensive relative (pousses hypertensives) de celle de urgence hypertensive absolue qui peut mettre pronostic vital ou fonctionnel en jeu
  4. 4. B/ physiopathologieL élévation brutale de PA due -élévation RVS -baisse de complianceLésion endothéliales suives de nécrose fibrinoides des artérioles et des dépôt sous endothéliaux de fibrine et de plaquettesCes dégât vont entraîner un cercle vicieux d’auto-aggravation
  5. 5. Ces lésions vont induire la stimulation de la sécrétion de m° vasoconstrictrices : - Endotheline - Rénine Ainsi si les niveaux de PA ne sont pas abaisses rapidement ,les modifications de paroi artérielle peuvent : -devenir irréversible -conduire a la rupture de paroi Vx
  6. 6. Les six situations les + fréquentes Œdème aigue du poumon Dissection aortique Encéphalopathie hypertensive Hémorragie méningée et AVC Insuffisance rénale aigue Eclampsie
  7. 7. C/-Manifestation clinique de UHT : Retentissement cérébrale Retentissement cardiaque Retentissement rénal Retentissement oculaire Eclampsie Dissection aortique
  8. 8. 1/Retentissement cérébrale :Les artérioles ne parviennent plus a maintenir leur tonus et se dilatent (perte de autorégulation ) qui se traduit par : des signes cliniques : signes généraux : céphalée trouble de la conscience signes focalises : monoplégie hémiplégie paralysie faciale troubles phasique
  9. 9. Signes de gravite : - coma réactif ou non - convulsions.Autorégulation cérébral: qd la PA ↘↘ les artérioles se dilatent et inversement, lorsqu’elle s’élève elle se contractent ainsi dans les limites de l’auto régulation, (Nle: PAM de 60 a 120 mm hg )le DSC reste constant malgré des variation importante de la PA. Auto régulation est limitée, dans son efficacité, en dehors des limites de AR et le DSC devient totalement dépendant de la PA (perte de auto régulation )
  10. 10. Chez le patient hypertendu chronique, du fait des modifications structurales des parois des artérioles ,les limites de l’auto régulation sont déplacées vers la droite atteignant les valeurs limites de 85 - 150 mm Hg
  11. 11. 2/Retentissement cardiaque :Insuffisance ventriculaire gauche : l’association IVG +HTA élevée est grave - la poussée hypertensive va entrainer 1 ICG par élévation de la post charge - IDM : peut être associe a 1 HTA soit préexistante soit liée a la douleur précordiale et /ou à l’agitation
  12. 12. 3/Retentissement Rénal :il traduit principalement ischémie rénal due à 1 atteinte vasculaire + vasoconstriction intense liée à la stimulation du système Rénine- angiotensine- aldostérone induit 1 cercle vicieux ( ↓° de la perfusion rénal et sécrétion d’angiotensine ) donc IR = l’aggravation de poussée hypertensive
  13. 13. 4/-Retentissement Oculaire :Du petit trouble visuel jusqu’à la cécité• S’observe dans les : encéphalopathies hypertensives hypertension maligneSe traduit au FO par : œdème papillaire hémorragie exsudats
  14. 14. 5/ Pré éclampsie et Éclampsie : HTA induite par la grossesse , peuvent être demauvais Pc pour la mère et l’enfant chez la femme enceinte : HTA modérée : ≥ 140/ 90 HTA sévère : 160/110 pré-éclampsie = PA ↑↑ + protéinurie >300mg /j éclampsie = prè-éclampsie + signesneurologiques
  15. 15. 6/-Dissection Aortique :La propagation de la dissection dépend de : l’élevation de PA et de la vitesse d’éjection du ventriculeLe ttt donc il faut agir sur les 2 paramètres : la pression artérielle la fréquence cardiaque c’est une urgence de Dc et ttt
  16. 16. 7/- Hypertension maligne :HTA diastolique sévère habituellement > 130 mmHg associée à : FO au stade 4 ( œdème papillaire, hémorragie, exsudat ) 1 congestion pulmonaire 1 atteinte rénale ( protéinurie, hématurie , créatinémie ↑ )Le ttt consiste à baisser la PA par interruption du cercle vicieux d’activation de la rénine en utilisant IEC associe à 1 IC
  17. 17. D/-Diagnostic :Dc de l’élévation tensionnel : prise de TA répétée après qlq min de repos s’assure de l’absence de pb technique de la prise TA : brassard non adapte fonctionnement défectueux du tensiomètre
  18. 18. Diagnostic de gravite : -interrogatoire ( du patient et de l’entourage) - examen clinique complet - bilan complémentaire - biologique - radiologique -ECG , echocardio, TDM
  19. 19. Diagnostic différentielle : 1-retention aigue d’urine 2-douleur aigue ou chronique 3-prise de toxique sympathomimétique -cocaïne, LSD, amphétamine 4-attaque de panique 5-une prise médicamenteuse d’un medicament qui limite l’efficacité du trt anti hypertensif -AINS pansement gastrique
  20. 20. E/ Traitement Règle de base :-toutes chute de PA brutale est à proscrire, risque d’ischémie neuro-myocardique-la dissection aortique représente la seul exception car évolution de graviterapide-le médicament doit être de délai d’action et durée de vie brève ( maniable )
  21. 21. Objectifs du traitement: - ne s’agit pas de normaliser les PA mais d’atteindre des chiffres tensionnel aux quels les organes cibles ne sont pas menacées -il est recommandé de ne pas baisser le chiffre de la PA de plus de 20%dans les premières heures puis atteindre les chiffres de 160 -100 en 02 à 06 heures
  22. 22. Médicament disponible aux urgences -le choix des médicament : -maniable -la voie parentérale il faut jamais utiliser la nifidipine en sublinguale
  23. 23.  Nicardipine ( loxen ) inhibiteur calcique maniable 1er dose :1mg/10min Entretient: 2 à 4 mg /h Indication: eclampsie, ischémie neuro-myocardique Labetolol : ( trandat) B bloquant induction: 20mg bolus puis 20-80 mg toutes les 10 min sans depasser 300 mg Entretient 1 à 2mg/min Trouve son indication en cas de syndrome coronarien aigue et dissection aortique (bradycardie )
  24. 24. -Dérives nitres : ( lenitral – resordan ) hypotenseur de choix dans HTA + OAP angor symptomatique 1er dose: 05 -2mg Entretient: 2 à 15 mg/h-Clonidine (catapressan im) central 1/2 amp à 1amp /4h effets secondaire: somnolence effet rebond
  25. 25. -L’urapidil (eupressyl ) : double action centrale et périphérique ( alpha bloquant) -1er dose 12.5mg renouvelable -Entretient 10 à 30 mg /h-Diurétique de l’anse (lasilix) -20à 40 mg renouvelable - trouve son indication au cour des surcharge circulatoire

×