Insuffisance Respiratoire Aigue
Dr Ghaddab Anis
Anesthésie Réanimation . CHU Farhat Hached Sousse
Quels sont les signes cliniques d’une IRA ?
↓ SaO2
Agitation , anxiété , convulsions
Quelles sont les étiologies de l’IRA ?
Conduite à tenir immédiate à l’admission
Obu d’oxygène Rotamétre
Fi02 = 0,21 + 0,04 x débit O2
Ex : débit 5 l/min FiO2 = 0,21 + 0,04 x 5 = 0,41
Ventilation non invasive Intubation trachéale et
ventilation mécanique
Fi02 = 0,21 à 1
Examens complémentaires à visée
diagnostique
• GDSA + Radiographie thorax
• ECG
• NFS (GB) + CRP
• Pro calcitonine (PCT) seuil : > 2 ng/ml
• D-Dimeres ( seuil 500 µg/l...
Cas cliniques
Cas clinique 1
• Patient âgé de 72 ans , admis aux urgences pour
Dyspnée avec polypnée
Interrogatoire
• Dyspnée d’aggravation progressive depuis 3 jours
• Toux + expectoration purulentes
• Pas de douleurs thor...
Antécédents
• DID
• Tabac : 50 PA
• Toux + expectorations depuis plusieurs années
• Sous seretide
Quelle pathologie respir...
Bronchite chronique
Définition
• Toux chronique, productive
• 3 mois / an pendant ≥ 2 années consécutives
• Sans autre cau...
• BPCO : Bronchite chronique
Emphysème pulmonaire
Définition de la BPCO
– Bronchite chronique ou emphysème
+
– Obstruction...
Examen clinique
• Glasgow = 13 Somnolant
• TA : 18/10
• Tachycardie = 130 batt/min
• Polypneique à 30 cycles /min , dyspné...
• Quels sont les signes de gravité ?
• Conduite à tenir immédiate ?
• Voie veineuse périphérique
• Apport d’oxygène +++
• Quelles seraient les étiologies possibles de la détresse respiratoire ?
• Examens complémentaires à faire ?
GDSA (air ambiant)
• PH = 7,20
• PaCO2 = 70 mmHg
• PaO2 = 55 mmHg
• SaO2 = 85 %
• HCO3 = 28 mmol/l
• GB = 16 000 /mm 3
• CRP = 150 mg/l
• Troponines < 0,01 ng/ml
• BNP = 100 pg/ml
• Diagnostic à retenir ?
• Conduite à tenir thérapeutique ?
Exacerbation ou décompensation BPCO
• Majoration de la dyspnée
et/ou
• Augmentation du volume des expectorations
et/ou
• M...
• Bronchodilatateurs par voie inhalée +++ :
ß 2 mimetiques et anticholinergiques
• Antibiotiques
• Corticoïdes par voie gé...
Oxygénothérapie
• Objectif chez BPCO : PaO2 > à 60 mmHg ou une
SaO2 > à 90 %
• Lunettes nasale ou sonde nasale
• Masque ox...
Ventilation non invasive
Nebulisation ß 2 mimetiques
• 5 mg de salbutamol, ou 5 mg de terbutaline + 4ml sérum salé
• Masque spécifique un débit de ...
Nebulisation d’anticholinergiques
• Bromure d’ipratropium : 500 µg
• En association avec les ß2 mimétiques
• 500 µg dans c...
Corticoïdes par voie IV
• Effet anti-inflammatoire
• ↑ du nombre des récepteurs ß-2 à la surface des membranes
cellulaires...
Antibiothérapie
Amoxicilline-Acide clavulanique (Augmentin)
Levofloxacine (tavanic)
Kinésithérapie respiratoire
et de désencombrement bronchique
Cas clinique 2
• Patiente âgée de 55 ans consulte aux urgences pour
dyspnée + palpitations
Interrogatoire
• Dyspnée d’aggravation rapide depuis 1 heure précédée par
des palpitations
→ ATCD : HTA , hypercholestérol...
Examen clinique
• Glasgow = 15
• TA : 15/10
• FC = 120 batt/min rythme irrégulier
• Polypneique à 30 cycles /min
• Tirage ...
• Quels sont les signes de gravité ?
• Conduite à tenir immédiate ?
• Voie veineuse périphérique
• Apport d’oxygène +++
Par masque à haute concentration 10 l/min O2
• Quelles seraient les étiologies possibles de la détresse respiratoire ?
• Examens complémentaires à faire ?
GDSA ( air ambiant)
• PH = 7,52
• PaCO2 = 28 mmHg
• PaO2 = 55 mmHg
• SaO2 = 85 %
• HCO3 = 22 mmol/l
• GB = 8 000 /mm 3
• CRP = 4 mg/l
• Troponines = 0, 3 ng/ml
• BNP = 865 pg/ml
• Diagnostic à retenir ?
• Conduite à tenir thérapeutique ?
• OAP cardiogénique
• Facteur de décompensation : TAC/FA
Ventilation non invasive
• Position assise jambes pendantes
• Diurétiques de l’anse : furosémide 1mg/kg puis après 20
minutes 20 à 40 mg en fonctio...
• Traitement de TAC/FA :
Cordarone : 300 mg en 30 minutes ( PSE)
+
Héparinotherapie ( HBPM ou HNF) :
Héparine : 50 mg puis...
1 heure après l’admission :
80 mg lasilix , risordan , VNI ( FiO2 : 0,8)
Aggravation respiratoire avec balancement Thoraco...
• Intubation orotrachéale + ventilation mécanique
• Poursuivre Furosémide et Risordan
• Refaire ECG et troponines ( ischém...
Merci
Insuffisance respiratoire aigue
Insuffisance respiratoire aigue
Insuffisance respiratoire aigue
Insuffisance respiratoire aigue
Insuffisance respiratoire aigue
Insuffisance respiratoire aigue
Insuffisance respiratoire aigue
Insuffisance respiratoire aigue
Insuffisance respiratoire aigue
Insuffisance respiratoire aigue
Insuffisance respiratoire aigue
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Insuffisance respiratoire aigue

5 343 vues

Publié le

pratique médicale 5ème année FMS

Publié dans : Santé & Médecine, Sports, Business
0 commentaire
5 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
5 343
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
784
Commentaires
0
J’aime
5
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • La cyanose n’est pas un signe precoce d’hypoxemie
    Le sang capillaire contien 16 % d’Hb reduite HBH ( SANG ARTERIEL + 2% SANG VEINEUX 30 % sang capilliare 32/2
    Si Hb 10 g/dl 10 x 16 / 100 : 1,6 g HBH apparition tardive de cyanose
    Si polyglobulie ( BPCO ) apparition precoce sans que ce soit signe de grtavité 15 x 16 /100
  • Diurese au bout de 20 minutes
  • Insuffisance respiratoire aigue

    1. 1. Insuffisance Respiratoire Aigue Dr Ghaddab Anis Anesthésie Réanimation . CHU Farhat Hached Sousse
    2. 2. Quels sont les signes cliniques d’une IRA ?
    3. 3. ↓ SaO2 Agitation , anxiété , convulsions
    4. 4. Quelles sont les étiologies de l’IRA ?
    5. 5. Conduite à tenir immédiate à l’admission
    6. 6. Obu d’oxygène Rotamétre Fi02 = 0,21 + 0,04 x débit O2 Ex : débit 5 l/min FiO2 = 0,21 + 0,04 x 5 = 0,41
    7. 7. Ventilation non invasive Intubation trachéale et ventilation mécanique Fi02 = 0,21 à 1
    8. 8. Examens complémentaires à visée diagnostique
    9. 9. • GDSA + Radiographie thorax • ECG • NFS (GB) + CRP • Pro calcitonine (PCT) seuil : > 2 ng/ml • D-Dimeres ( seuil 500 µg/l) • BNP • Angioscanner thoracique • Echographie cardiaque ( étiologie OAP)
    10. 10. Cas cliniques
    11. 11. Cas clinique 1 • Patient âgé de 72 ans , admis aux urgences pour Dyspnée avec polypnée
    12. 12. Interrogatoire • Dyspnée d’aggravation progressive depuis 3 jours • Toux + expectoration purulentes • Pas de douleurs thoraciques
    13. 13. Antécédents • DID • Tabac : 50 PA • Toux + expectorations depuis plusieurs années • Sous seretide Quelle pathologie respiratoire chronique présente ce patient ?
    14. 14. Bronchite chronique Définition • Toux chronique, productive • 3 mois / an pendant ≥ 2 années consécutives • Sans autre cause identifiée de toux chronique
    15. 15. • BPCO : Bronchite chronique Emphysème pulmonaire Définition de la BPCO – Bronchite chronique ou emphysème + – Obstruction aux EFR : VEMS < 80 % VEMS/CV < 70 % après bronchodilatation
    16. 16. Examen clinique • Glasgow = 13 Somnolant • TA : 18/10 • Tachycardie = 130 batt/min • Polypneique à 30 cycles /min , dyspnée expiratoire • Tirage intercostal et sus-sternal • SPO2 : 82 % à l’air ambiant • Cyanosé • Râles bronchiques et sibilants aux 2 champs pulmonaires • Mollets souples • T = 38 ,5
    17. 17. • Quels sont les signes de gravité ? • Conduite à tenir immédiate ?
    18. 18. • Voie veineuse périphérique • Apport d’oxygène +++
    19. 19. • Quelles seraient les étiologies possibles de la détresse respiratoire ? • Examens complémentaires à faire ?
    20. 20. GDSA (air ambiant) • PH = 7,20 • PaCO2 = 70 mmHg • PaO2 = 55 mmHg • SaO2 = 85 % • HCO3 = 28 mmol/l
    21. 21. • GB = 16 000 /mm 3 • CRP = 150 mg/l • Troponines < 0,01 ng/ml • BNP = 100 pg/ml
    22. 22. • Diagnostic à retenir ? • Conduite à tenir thérapeutique ?
    23. 23. Exacerbation ou décompensation BPCO • Majoration de la dyspnée et/ou • Augmentation du volume des expectorations et/ou • Modification de l’aspect de l’expectoration
    24. 24. • Bronchodilatateurs par voie inhalée +++ : ß 2 mimetiques et anticholinergiques • Antibiotiques • Corticoïdes par voie générale • kinésithérapie de désencombrement
    25. 25. Oxygénothérapie • Objectif chez BPCO : PaO2 > à 60 mmHg ou une SaO2 > à 90 % • Lunettes nasale ou sonde nasale • Masque oxygène • Masque haute concentration • VNI
    26. 26. Ventilation non invasive
    27. 27. Nebulisation ß 2 mimetiques • 5 mg de salbutamol, ou 5 mg de terbutaline + 4ml sérum salé • Masque spécifique un débit de 6 à 8 L/min d’oxygène • Durée de 15 min • Nebulisations répétées toutes les 20 min la première heure • Puis 1 nébulisation toutes les 3 h
    28. 28. Nebulisation d’anticholinergiques • Bromure d’ipratropium : 500 µg • En association avec les ß2 mimétiques • 500 µg dans chaque aérosol
    29. 29. Corticoïdes par voie IV • Effet anti-inflammatoire • ↑ du nombre des récepteurs ß-2 à la surface des membranes cellulaires et de leur affinité aux ß 2 agonistes • Efficacité clinique dans un délai de 6 à 8 h • Methyl prednisolone : 2 mg/kg/jour • Hemisuccinate d’hydrocortisone : 100 mg x 3 /jour
    30. 30. Antibiothérapie Amoxicilline-Acide clavulanique (Augmentin) Levofloxacine (tavanic)
    31. 31. Kinésithérapie respiratoire et de désencombrement bronchique
    32. 32. Cas clinique 2 • Patiente âgée de 55 ans consulte aux urgences pour dyspnée + palpitations
    33. 33. Interrogatoire • Dyspnée d’aggravation rapide depuis 1 heure précédée par des palpitations → ATCD : HTA , hypercholestérolémie Sous lopril , Elisor
    34. 34. Examen clinique • Glasgow = 15 • TA : 15/10 • FC = 120 batt/min rythme irrégulier • Polypneique à 30 cycles /min • Tirage intercostal et sus-sternal • SPO2 : 85 % à l’air ambiant • Cyanosé • Râles crépitants aux 2 champs pulmonaires • Mollets souples • T = 37
    35. 35. • Quels sont les signes de gravité ? • Conduite à tenir immédiate ?
    36. 36. • Voie veineuse périphérique • Apport d’oxygène +++ Par masque à haute concentration 10 l/min O2
    37. 37. • Quelles seraient les étiologies possibles de la détresse respiratoire ? • Examens complémentaires à faire ?
    38. 38. GDSA ( air ambiant) • PH = 7,52 • PaCO2 = 28 mmHg • PaO2 = 55 mmHg • SaO2 = 85 % • HCO3 = 22 mmol/l
    39. 39. • GB = 8 000 /mm 3 • CRP = 4 mg/l • Troponines = 0, 3 ng/ml • BNP = 865 pg/ml
    40. 40. • Diagnostic à retenir ? • Conduite à tenir thérapeutique ?
    41. 41. • OAP cardiogénique • Facteur de décompensation : TAC/FA
    42. 42. Ventilation non invasive
    43. 43. • Position assise jambes pendantes • Diurétiques de l’anse : furosémide 1mg/kg puis après 20 minutes 20 à 40 mg en fonction de la réponse clinique (→ Sonde vésicale pour surveiller diurèse) • Dérivées nitrés (VDV) : Dinitrate d'isosorbide (Risordan ) : 2 à 3 mg puis 2 mg/heure à la pousse seringue électrique Contre indiqué si TA basse → dobutamine
    44. 44. • Traitement de TAC/FA : Cordarone : 300 mg en 30 minutes ( PSE) + Héparinotherapie ( HBPM ou HNF) : Héparine : 50 mg puis 240 mg/heure à adapter selon TCA (2 x temoin) Echographie cardiaque
    45. 45. 1 heure après l’admission : 80 mg lasilix , risordan , VNI ( FiO2 : 0,8) Aggravation respiratoire avec balancement Thoraco abdominal , polypnée à 32 cycles /min , agitation , sueurs GDSA ( Fi02 = 1) : PH = 7,25 PaCO2 = 48 mmHg HCO3 = 16 mmol/l PaO2 = 58 mmHg Conduite à tenir ?
    46. 46. • Intubation orotrachéale + ventilation mécanique • Poursuivre Furosémide et Risordan • Refaire ECG et troponines ( ischémie myocardique ?)
    47. 47. Merci

    ×