INTRODUCTION ETINTRODUCTION ET
GENERALITESGENERALITES
Hydraulique :Hydraulique :
Etude des écoulements de fluidesEtude des écoulements de fluides
incompressibles newtoniens tel...
L’étudeL’étude du mouvement des eaux souterraines est d’une grandedu mouvement des eaux souterraines est d’une grande
impo...
• Origine de l’eau souterraineOrigine de l’eau souterraine
• La hauteur d’infiltration (quantité d’eau infiltrée à travers la surface duLa hauteur d’infiltration (quantité d’eau inf...
• Aquifère et nappe souterraineAquifère et nappe souterraine
Aquifère un massif perméable suffisammentAquifère un massif p...
• Une nappe libre voit sa surface piézométrique coïncider avec sa surface libreUne nappe libre voit sa surface piézométriq...
• Une nappe captive ou confinée est surmontée par une formation peuUne nappe captive ou confinée est surmontée par une for...
• Etats de l’eau dans le solEtats de l’eau dans le sol
• Eau interstitielle: gravitaire ou de rétentionEau interstitielle:...
• ACTIONS DE L’EAU SOUTERRAINEACTIONS DE L’EAU SOUTERRAINE
Les actions de l’eau souterraines peuvent être d’ordre chimique...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Hydraulique souterraine chapitre 1

877 vues

Publié le

hydraulique souterraine

Publié dans : Ingénierie
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
877
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
52
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Hydraulique souterraine chapitre 1

  1. 1. INTRODUCTION ETINTRODUCTION ET GENERALITESGENERALITES
  2. 2. Hydraulique :Hydraulique : Etude des écoulements de fluidesEtude des écoulements de fluides incompressibles newtoniens telsincompressibles newtoniens tels que l’eau, mais du point de vue deque l’eau, mais du point de vue de l’ingénieur.l’ingénieur. Souterraine :Souterraine : Terme qui désigne dans le contexte actuelTerme qui désigne dans le contexte actuel le sol sous ses différentes formes pourvule sol sous ses différentes formes pourvu qu’il présente, à travers les particules lequ’il présente, à travers les particules le constituant, une accessibilité au fluideconstituant, une accessibilité au fluide en mouvement.en mouvement.
  3. 3. L’étudeL’étude du mouvement des eaux souterraines est d’une grandedu mouvement des eaux souterraines est d’une grande importance à chaque fois que le phénomène d’infiltration est présent.importance à chaque fois que le phénomène d’infiltration est présent. Cette importance peut être illustrée sur plusieurs exemples.Cette importance peut être illustrée sur plusieurs exemples. - Effets de l’écoulement interstitiel sur l’état de contrainte d’une structure poreuseEffets de l’écoulement interstitiel sur l’état de contrainte d’une structure poreuse sujette à cet écoulement.sujette à cet écoulement. - Etude du régime d’une nappeEtude du régime d’une nappe (( TransitoireTransitoire // permanent).permanent). - Simulation de l’intrusion de l’eau de mer dansSimulation de l’intrusion de l’eau de mer dans un aquifère dans le cas où on est à proximité deun aquifère dans le cas où on est à proximité de la mer.la mer. - Etude de la pollution des nappes.Etude de la pollution des nappes.
  4. 4. • Origine de l’eau souterraineOrigine de l’eau souterraine
  5. 5. • La hauteur d’infiltration (quantité d’eau infiltrée à travers la surface duLa hauteur d’infiltration (quantité d’eau infiltrée à travers la surface du sol par unité de temps) ou le taux d’infiltration (rapport de la hauteursol par unité de temps) ou le taux d’infiltration (rapport de la hauteur d’infiltration à la hauteur de précipitation efficace) sont influencés pard’infiltration à la hauteur de précipitation efficace) sont influencés par plusieurs facteurs dont :plusieurs facteurs dont : la lithologie du solla lithologie du sol la nature des aménagementsla nature des aménagements de surface tels que barrages,de surface tels que barrages, rectification des cours d’eaurectification des cours d’eau etc..etc.. la géomorphologie du bassinla géomorphologie du bassin
  6. 6. • Aquifère et nappe souterraineAquifère et nappe souterraine Aquifère un massif perméable suffisammentAquifère un massif perméable suffisamment poreux pour permettre un écoulement significatifporeux pour permettre un écoulement significatif d’eau interstitielle, et apte au captage d’uned’eau interstitielle, et apte au captage d’une quantité appréciable d’eau provenantquantité appréciable d’eau provenant de l’infiltration.de l’infiltration. Un aquifère peut être homogène ou héterogéneUn aquifère peut être homogène ou héterogéne La zone saturée d’eau interstitielle d’un aquifère constitue la nappe.La zone saturée d’eau interstitielle d’un aquifère constitue la nappe.
  7. 7. • Une nappe libre voit sa surface piézométrique coïncider avec sa surface libreUne nappe libre voit sa surface piézométrique coïncider avec sa surface libre audessus de laquelle il existe une zone non saturéeaudessus de laquelle il existe une zone non saturée
  8. 8. • Une nappe captive ou confinée est surmontée par une formation peuUne nappe captive ou confinée est surmontée par une formation peu perméable ou imperméable qui fait que l’eau interstitielle se trouve soumise àperméable ou imperméable qui fait que l’eau interstitielle se trouve soumise à une pression supérieure à la pression atmosphérique ; quand on opère unune pression supérieure à la pression atmosphérique ; quand on opère un forage vertical dans l’aquifère contenant ce type de nappe, et à travers le toitforage vertical dans l’aquifère contenant ce type de nappe, et à travers le toit imperméable, l’eau remonte au-dessus de ce toit ou peut parfois jaillir.imperméable, l’eau remonte au-dessus de ce toit ou peut parfois jaillir.
  9. 9. • Etats de l’eau dans le solEtats de l’eau dans le sol • Eau interstitielle: gravitaire ou de rétentionEau interstitielle: gravitaire ou de rétention • Eau liée ou absorbéeEau liée ou absorbée
  10. 10. • ACTIONS DE L’EAU SOUTERRAINEACTIONS DE L’EAU SOUTERRAINE Les actions de l’eau souterraines peuvent être d’ordre chimique ou d’ordre mécanique. L’aspect chimique est évident si on note que la percolation s’opère dans un milieu constitué de grains de matériaux qui peuvent interagir chimiquement en présence de l’eau. En ce qui concerne cet aspect, signalons seulement que cela se répercute sur la nappe de deux manières : - changement de la nature de l’eau souterraine (sels minéraux etc..) - changement dans la porosité du milieu poreux véhiculant cette eau par dissolution du matériau constituant les grains solides. L’aspect mécanique est beaucoup plus important et plus immédiat du fait de la présence du champ de pression interstitielle due à la présence de l’eau en mouvement dans les interstices du sol. Une mauvaise estimation des caractères du champ des pressions interstitielles ou une modification inconsidérée du parcours des eaux souterraines peut avoir des conséquences graves sur l’environnement (tassements excessifs, glissements de terrains, rupture des digues de retenue ou barrages etc..) Il faut enfin signaler le caractère sournois des écoulements souterrains.

×