SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  47
LA PRATIQUES
DES VISITES DE CHANTIERS
INSTITUT DE FORMATION ELECTRICITE ET GAZ
ECOLE TECHNIQUE DE BLIDA
ANIMATION PAR
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
3
Le rôle de l’ingénieur HSE qui reste toujours dans l’unité le
conseiller spécialiste permanent, est de s’assurer que les agents soumis
à telle ou telle réglementation savent bien ce qu’ils ont faire et de veiller
à ce qu’ils le fassent.
Les voies pour y parvenir passent nécessairement pour les visites de
chantiers.
La visite de chantier concourt donc à la connaissance de la situation,
considérée sous l’angle de la sécurité, elle est une source d’information
irremplaçable.
Voir observer les agents au travail, conserver avec eux, les écouter aussi
n’oublions pas ce principe d’action :
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 4
« POUR COMMANDER, IL FAUT CONNAITRE LES
HOMMES, POUR CONNAITRE LES HOMMES, IL FAUT
LES ECOIUTER »
Rien n’est plus positif, plus révélateur que ces visites
pour apprécier les risques encourus par le personnel
et chercher les moyens pour les supprimer.
Les solutions sont multiples pour parer aux risques
(élaboration des consignes de sécurité ou
d’instruction de service, aménagement technique,
établissement de méthodes de travail etc..)
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
5
En résumé, l’analyse des chantiers et l’un des
moyens fondamentaux de faire progresser la
prévention.
Car ceux ne sont pas généralement les théories
qui font avancer les connaissances mais
l’expérience et l’observation
« LA SEULE VERITE, ONT LA TROUVE DANS LE REEL,
LE REEL C'EST-A-DIRE DANS LE CHANTIER »
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 6
doivent être utilisés pour orienter l’action ultérieure et
améliorer la situation.
En effet, d’une part, toute anomalie grave relevée en cours de
visite doit être immédiatement corrigée. D’autre part, les
actions entreprises par la suite ont pour but direct
d’améliorer les conditions de sécurité.
La visite permet d’agir avant l’accident et par là, elle est
préférable à toute action entreprise après l’accident. Enfin,
au point de vue psychologique, la visite de chantier est
l’occasion de contacts directs et indispensable avec les agents.
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 7
Au cours d’une visite, de nombreux points
peuvent être abordés, c’est par elle que
l’ingénieur HSE constate les anomalies et
les insuffisances d’organisation générales,
les difficultés quotidiennes rencontrées par
les agents, les conditions tant matérielles
que psychologiques dans les quelles ils
travaillent.
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 8
I
ll recueille, et réciproquement, fournit les
renseignements multiples de façon directe
et mesure ainsi de quelle circule
l’information.
Visiteur et visité apprennent toujours
quelques choses quand ils se rencontrent
sur un chantier.
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 9
Ainsi, l’aspect formateur dans les deux sens, de
la visite apparait fondamental.
Que peut prétendre tout connaitre de mon
métier, même après 20 ans dans la pratique.
Il n’existe pas de RECETTE particulières pour
faire de bonnes visites parce quelles mettent en
jeu le comportement psychologique des
hommes.
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 10
FREQUENCE DE LA VISITE DE CHANTIERS
Elle doit être suffisante pour que les faits
recueillis soient significatifs cette fréquence
peut varier dans le temps et l’espace, elle peut
augmenter, dans telle unité, si la situation s’y
dégrade, diminuer ailleurs.
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
11
Dans une agence
•Visite par semaine programmée par le chef
d’agence
01 – visite inopinée par mois.
Il est souhaitable de programmer une (01) visite
d’un chantier par mois avec le Directeur de l’unité
ou bien le chef service exploitation.
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
12
La durée
Les visites de chantiers ne doivent pas être
longues sinon elles deviennent fastidieuses
(fatigante), et perturbent le déroulement du
chantier.
Il est préférable de les multiplier, mais il ne
faut pas non plus, tomber dans l’excès
inverse.
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 13
Objet de la visite
Il n’est pas bon admettant que se soit possible, de chercher à
tout contrôler dans le moindre détail la visite n’est pas une
REVUE DE DETAIL.
En effet, on doit s’attacher à relever « l’erreur » que les
acteurs, pris par le travail, et manquant de recul, ne voient
pas.
Le visiteur qui arrive sur un chantier, libre d’esprit, bénéfice
d’une position privilégie.
D’un seul coup d’œil, il embrasse la situation. Il peut ensuite
procéder par ordre examiner successivement les points
essentiels du chantier.
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 14
Compte-rendu
•L’objectif étant d’accumuler les données, il est
nécessaire de les enregistrer.
•Chaque visite doit donc faire l’objet d’un compte rendu
dont la forme, simple à remplir.
•Seules les anomalies relevées feront l’objet d’une
description succincte aux fins d(analyse ultérieure.
•Intérêt de faire remarquer les points positifs sur chantiers
dans le compte rendu pour valoriser les bonnes équipes et
le travail bien fait.
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
15
Attitude du visiteur
Toute observation doit être faite sous
forme de conseil.
L’agent visité ne doit pas se sentir
coupable, sauf si bien entend, délibrement,
il agit par négligence répétée.
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
16
Il n’est pas bon de mettre en cause l’autorité du chef de travaux.
Le rôle de ce dernier est capital, toute visite de chantier doit débuter par un entretien
avec lui.
c’est à lui, et de manière discrète, que doivent être faites des observations, de façon
qu’il prenne l’initiative des redressements à faire, et qu’ainsi sa responsabilité reste
entière aux yeux de ces agents.
Il est vraisemblable aussi que certain échelons craignent d’être critiqués et
supportent mal la chose.
Ce peut être le cas des chefs de travaux et les contremaitres.
L’ingénieur HSE doit user beaucoup de précautions pour vaincre leurs réticences.
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 17
En conclusion, nous devons être persuadés de la
nécessité des visites de chantiers, leur avantages
l’emporte nt de loin sur leurs inconvénients.
L’enrichissement que visiteur et- visité s retirent de
ces contacts mérite bien l’effort à fournir pour
surmonter les difficultés rencontrées.
L’indice d’une ou mauvaise santé d’une exploitation
se mesure par ces résultats de sécurité, on ne peut
pas être bon en exploitation et mauvais en sécurité.
Cela n’existe pas.
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 18
Points examinés lors de la visite d’un chantier
•Position du véhicule
•Balisage du chantier
•Dispositifs de sécurité (Présence des DMT/CC)
•Place des différents exécutants dans le
chantier
•Port des protections individuelles.
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 19
Premières constatations en arrivant sur le chantier
•Signalisations- balisage- protection des tiers- zone de travail
– stationnement du (ou des) véhicules – accès et circulation
(agents et tiers)
•Environnement (danger particulier) obstacle à proximité
d’ouvrage sous tension, conditions atmosphériques, etc.. )
•Ordre (rangement de l’outillage et matériel) – fouilles
(bermes, étayage, passerelle etc..)
•Haubanage, état des supports.
•Position des échelles (signalisation, amarrage,
stabilisateurs, longueur, inclinaison)
•Corde de service – position et équipement des monteurs et
du chef de travaux (corde d’assujettissement)
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 20
Discussion avec le chef de travaux
•Qui est le chef de travaux ?
•Documents de travail (ordre de travail,
autorisation de travail, avis fin de travail)
•Port des protections individuelles
•Méthode de travail
•Le choix de l’état de l’outillage et du matériel
•L’organisation du chantier
•Rôle du chef de travaux
•Etc…
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 21
Vérification de la procédure de travail à respecter par
le chef de consignation :
•Identification des installations
•Séparations de l’ouvrage de toutes sources de
tension
•Condamnation des organes de coupures en position
d’ouverture
•Vérification de l’absence de tension (vat) aux points
de coupures.
•Pose des DMTLCC aux points de coupures.
•Délivrance de l’autorisation de travail au chef de
travaux.
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 22
Vérification de la procédure de travail à respecter par le chef
de travaux :
•Identification de l’ouvrage sur site de l’installation concernée
par l’intervention.
•Vérification de l’absence de tension sur le lieu de travail.
•Pose des DMT/CC encadrant la zone de travail.
•Délimitation et balisage de la zone de travail.
•Information sur les ED – des consignes de sécurité à
respecter.
•Donner l’ordre pour le commencement des travaux.
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 23
Conclusion avant de partir
•Remarques et/ ou félicitations au chef de
travaux.
•Enregistrement des observations faites
par le chef de travaux et ces agents.
•Attitude de la hiérarchie directe en
présence de manquement aux règles de
sécurité.
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 24
Evaluation
•Création d’un planning de visites
systématiques annuelles et mensuelles.
•Utilisation de l’agenda.
•Information ou non des unités visitées.
•Etablissement de statistique de visites de
chantiers.
•Traitement des comptes rendus par le
fonctionnel HSE.
•Intégration au contrat de gestion d’un objectif.
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 25
Le compte rendu
•Utilisation d’un carnet pour prendre des notes sur un
chantier.
•Intérêt de faire remarquer les points positifs sur le
chantier, dans le compte rendu pour valoriser les
bonnes équipes et le travail bien fait.
•Traitement des statistiques des comptes rendus en
vue de déterminer les axes dans lesquels doit porter
l’effort de prévention.
•Utilisation d’un imprimé normalisé du compte
rendu.
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
26
Conseils pratiques pour la visite d’un chantier
ou d’un ouvrage.
•Sur un chantier : demander qui est le chef de
travaux ?
•Dans un ouvrage : demander qui est le chef
d’exploitation ?
•Ceci pour attirer l’attention sur le fait que : sur
un chantier, dans un ouvrage, il ne doit y avoir
qu’un seul chef.
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
27
Le chef de travaux est responsable de TOUS LES
ACCIDENTS qui peuvent survenir sur son chantier.
Le chef d’exploitation est responsable des décisions à
prendre en ce qui concerne l’entreprise des travaux et
la réalisation des manœuvres nécessaires à
l’exécution de ces travaux.
•IL DESIGNE LES CHEFS DE CONSIGNATION ET LES
CHEF DE TRAVAUX.
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
28
Visite d’un chantier ou d’un ouvrage
Montrer que l’on porte l’intérêt au chantier
ou à l’ouvrage même si apparemment il n’y
a rien qui mérite l’attention.
•MONTRER QUE L’ON PORTE UN GRAND
INTERET AU CHANTIER OU A L’OUVRAGE
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
29
ECOUTER SANS INTERROMPRE
•Par politesse
•Pour connaitre la nature exacte du
travail : les caractéristiques de
l’ouvrage.
•Pour tirer des déductions.
(Démonstrations)
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 30
ECOUTER SANS INTEROMPRE
- Par politesse
•Pour tirer des déductions (démonstrations)
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
31
Analyse d’un chantier ou d’un ouvrage
Le terme « Analyser » remplace « visite » dans la suite de
l’exposé.
BIEN VOIR ET SAVOIR
•Pour BIEN VOIR :
•Pour SAVOIR :
Rester sur le chantier le temps nécessaire pour :
•Observer l’attitude des exécutants jusqu’a ce qu’elle soit naturelle.
•Déceler les raisons de l’inobservation des prescriptions ou les
conditions qui en ont permis l’application
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 32
BIEN VOIR ET SAVOIR / cette substitution est
volontaire :
•Visite peut prêter à confusion (rendre visite, visite
de courtoisie, visite d’information..).
•Ici , le VISITEUR doit aller plus loin et plus profond :
il doit ANALYSER.
•OBSERVER les problèmes d’ordre matériel
•OBSERVER le comportement des « hommes au
travail »
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 33
LES DEUX PHASES DE L’OBSERVATION
Première phase
- sans préjugés, ni précipitation
•Sans chercher ou l’en va
•Oublier tout ce qu’on sait
•Regarder avec des yeux neufs
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 34
Deuxième phase
- refaire le même chemin
- s’arrêter aux points critiques
- comparer ce qu’on a vu avec ce qu’on sait
- vérifier les faits
- apprécier et conclure.
•Nota : en aucun cas, ne pas se laisser influencer
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 35
Analyse d’un chantier ou d’un ouvrage
Eviter de prendre des notes sur les
chantiers
•Pour ne pas gêner le chef de travaux, pour
que toute l’attention soit consacrée à
l’analyse du chantier.
•Noter les observations relevées aussitôt
après avoir quitté le chantier et dégager
une appréciation de ces différentes
constatations.
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 36
•EVITER DE PRENDRE DES
NOTES SUR LE CHANTIER
•NOTER AUSSITOT DANS LA
VOITURE
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 37
Conduite d’une conversation
A qui doit-on donner des conseils et faire
des remarques ?
En tète à tète : au chef de travaux, au chef
d’exploitation qui portent la responsabilité
du respect des règles de sécurité.
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 38
Remarques les exprimés par ordre croissant :
- Au chef de travaux
- Au chef d’exploitation
Les remarques intéressant le chantier devrons
être communiquées si possible le jour même au
chef de service technique …) dont dépend le
chantier.
Fournir les arguments, parier des risques.
Ne s’appuyer sur la réglementation qu’en
dernier ressort.
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 39
Respect de la hiérarchie
• Ne pas mettre les supérieurs
hiérarchiques en difficultés devant
leur personnel.
•Ne pas adresser d’observations à
un agent d’exécution.
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 40
COMENT FAIRE DES REMARQUES
•Les enregistrés momentanément par ordre
d’importance croissant.
•Il est vivement conseillé de les exprimer
successivement dans cet ordre
•Cette règle comporte des exceptions en cas de
danger immédiat.
Donner un exemple des remarques exprimées dans
l’ordre croissant et, un exemple de danger immédiat.
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 41
Conduite d’une conversation Suite..
Etre objectif
Examiner avec beaucoup d’objectivité et
d’impartialité les contre remarques que l’on
vous à faites.
• ETRE OBJECTIF
Eviter toute discussion avec les personnes
étrangères à notre entreprise.
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 42
EXAMEN DES METHODES DE TRAVAIL
La méthode employée peut surprendre :
en posant des questions, s’assurer que des
impératifs techniques ou des conditions
spéciales d’exploitation n’empêchent pas
d’utiliser une méthode plus favorable sur
le plan sécurité.
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 43
Méthode de travail
Méthode rationnelle
Méthode irrationnelle
1 - Méthode irrationnelle mais imposée par
les circonstances.
- il faut prendre des précautions
particulières.
2 - Méthode irrationnelle injustifiable à
prescrire.
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 44
CONNAISSANCE DU TRAVAIL
Si vous ne connaissez pas bien la méthode
de travail, vous abstenir de toutes
remarques, Etudier ensuite le problème,
n’intervenir, si besoin est,
qu’ultérieurement.
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 45
COMPTE RENDU
L’utilisation de ce rapport est de laisser à l’initiative
de la hiérarchie.
Il faut rendre compte :
-par écrit : avec un rapport type qui comporte :
-des constatations : tous les faits observés doivent être
rapportés et exprimés avec mesures.
-des appréciations : les formules avec tact- différencier
(avec délicatesse) notamment le cas particulier du cas
fréquent.
- verbalement aux cours d’entretien avec l’ingénieur HSE.
M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 46
Compte rendu
RAPPORT ECRIT A
L’INGENIEUR HSE
CONSTATATIONS
APPRECIATIONS
RAPPORT A L’INGENIEUR
HSE
LE CHEF SERVICE
M.HAMMANI BACHIR 2017
Merci pour votre collaboration

Contenu connexe

Tendances

Briefing hse, minutes sécurité..5 s
Briefing hse, minutes sécurité..5 sBriefing hse, minutes sécurité..5 s
Briefing hse, minutes sécurité..5 shammani bachir
 
HSE- hygiène sécurité en milieu travail
HSE-  hygiène sécurité en milieu travailHSE-  hygiène sécurité en milieu travail
HSE- hygiène sécurité en milieu travailhammani bachir
 
Briefing hse, minutes sécurité..pre job
Briefing hse, minutes sécurité..pre jobBriefing hse, minutes sécurité..pre job
Briefing hse, minutes sécurité..pre jobhammani bachir
 
HAMMANI loi 88/ 07 DU 26/01/1988 RELATIVE A L'HYGIENNE SECUTITE ET MEDECINE ...
HAMMANI  loi 88/ 07 DU 26/01/1988 RELATIVE A L'HYGIENNE SECUTITE ET MEDECINE ...HAMMANI  loi 88/ 07 DU 26/01/1988 RELATIVE A L'HYGIENNE SECUTITE ET MEDECINE ...
HAMMANI loi 88/ 07 DU 26/01/1988 RELATIVE A L'HYGIENNE SECUTITE ET MEDECINE ...hammani bachir
 
Animer des « quart d’heure sécurité »
Animer des « quart d’heure sécurité »Animer des « quart d’heure sécurité »
Animer des « quart d’heure sécurité »hammani bachir
 
Veille réglementaire HSE/SST / HAMMANI BACHIR FORMATEUR HSE 0670255402
Veille réglementaire HSE/SST / HAMMANI BACHIR FORMATEUR HSE 0670255402Veille réglementaire HSE/SST / HAMMANI BACHIR FORMATEUR HSE 0670255402
Veille réglementaire HSE/SST / HAMMANI BACHIR FORMATEUR HSE 0670255402hammani bachir
 
Briefing hse, minutes sécurité..pre job
Briefing hse, minutes sécurité..pre jobBriefing hse, minutes sécurité..pre job
Briefing hse, minutes sécurité..pre jobhammani bachir
 
THEME INDUCTION HSE .pptx
THEME  INDUCTION HSE   .pptxTHEME  INDUCTION HSE   .pptx
THEME INDUCTION HSE .pptxhammani bachir
 
7 decret 02-427 formation
7  decret 02-427 formation7  decret 02-427 formation
7 decret 02-427 formationhammani bachir
 
SST MEDECINE DE TRAVAIL HAMMANI.pptx
SST MEDECINE DE TRAVAIL   HAMMANI.pptxSST MEDECINE DE TRAVAIL   HAMMANI.pptx
SST MEDECINE DE TRAVAIL HAMMANI.pptxhammani bachir
 
Guide d'elaboration du plan dhygiene et de securite specifique aux activites ...
Guide d'elaboration du plan dhygiene et de securite specifique aux activites ...Guide d'elaboration du plan dhygiene et de securite specifique aux activites ...
Guide d'elaboration du plan dhygiene et de securite specifique aux activites ...hammani bachir
 
Notre mini catalogue_ qhse
Notre mini  catalogue_ qhseNotre mini  catalogue_ qhse
Notre mini catalogue_ qhseHMD BDKN
 
Hse hammani / document hammani
Hse hammani  /  document hammaniHse hammani  /  document hammani
Hse hammani / document hammanihammani bachir
 
Guide hygiène et sécurité - télécharger : http://goo.gl/NoFrdW
Guide hygiène et sécurité - télécharger : http://goo.gl/NoFrdWGuide hygiène et sécurité - télécharger : http://goo.gl/NoFrdW
Guide hygiène et sécurité - télécharger : http://goo.gl/NoFrdWHani sami joga
 
Un quart d'heure de sécurité
Un quart d'heure de sécuritéUn quart d'heure de sécurité
Un quart d'heure de sécuritéhammani bachir
 
PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES 2021
PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES 2021PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES 2021
PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES 2021hammani bachir
 
fORMATION Travaux en hauteur
fORMATION Travaux en hauteur fORMATION Travaux en hauteur
fORMATION Travaux en hauteur hammani bachir
 
Role et mission commissions hygiène et sécurité
Role et mission commissions hygiène et sécuritéRole et mission commissions hygiène et sécurité
Role et mission commissions hygiène et sécuritéhammani bachir
 
Cadre législatif et réglementaire HSE
Cadre législatif  et réglementaire HSE Cadre législatif  et réglementaire HSE
Cadre législatif et réglementaire HSE hammani bachir
 

Tendances (20)

Briefing hse, minutes sécurité..5 s
Briefing hse, minutes sécurité..5 sBriefing hse, minutes sécurité..5 s
Briefing hse, minutes sécurité..5 s
 
HSE- hygiène sécurité en milieu travail
HSE-  hygiène sécurité en milieu travailHSE-  hygiène sécurité en milieu travail
HSE- hygiène sécurité en milieu travail
 
Briefing hse, minutes sécurité..pre job
Briefing hse, minutes sécurité..pre jobBriefing hse, minutes sécurité..pre job
Briefing hse, minutes sécurité..pre job
 
HAMMANI loi 88/ 07 DU 26/01/1988 RELATIVE A L'HYGIENNE SECUTITE ET MEDECINE ...
HAMMANI  loi 88/ 07 DU 26/01/1988 RELATIVE A L'HYGIENNE SECUTITE ET MEDECINE ...HAMMANI  loi 88/ 07 DU 26/01/1988 RELATIVE A L'HYGIENNE SECUTITE ET MEDECINE ...
HAMMANI loi 88/ 07 DU 26/01/1988 RELATIVE A L'HYGIENNE SECUTITE ET MEDECINE ...
 
Animer des « quart d’heure sécurité »
Animer des « quart d’heure sécurité »Animer des « quart d’heure sécurité »
Animer des « quart d’heure sécurité »
 
Veille réglementaire HSE/SST / HAMMANI BACHIR FORMATEUR HSE 0670255402
Veille réglementaire HSE/SST / HAMMANI BACHIR FORMATEUR HSE 0670255402Veille réglementaire HSE/SST / HAMMANI BACHIR FORMATEUR HSE 0670255402
Veille réglementaire HSE/SST / HAMMANI BACHIR FORMATEUR HSE 0670255402
 
Briefing hse, minutes sécurité..pre job
Briefing hse, minutes sécurité..pre jobBriefing hse, minutes sécurité..pre job
Briefing hse, minutes sécurité..pre job
 
THEME INDUCTION HSE .pptx
THEME  INDUCTION HSE   .pptxTHEME  INDUCTION HSE   .pptx
THEME INDUCTION HSE .pptx
 
7 decret 02-427 formation
7  decret 02-427 formation7  decret 02-427 formation
7 decret 02-427 formation
 
SST MEDECINE DE TRAVAIL HAMMANI.pptx
SST MEDECINE DE TRAVAIL   HAMMANI.pptxSST MEDECINE DE TRAVAIL   HAMMANI.pptx
SST MEDECINE DE TRAVAIL HAMMANI.pptx
 
Guide d'elaboration du plan dhygiene et de securite specifique aux activites ...
Guide d'elaboration du plan dhygiene et de securite specifique aux activites ...Guide d'elaboration du plan dhygiene et de securite specifique aux activites ...
Guide d'elaboration du plan dhygiene et de securite specifique aux activites ...
 
Notre mini catalogue_ qhse
Notre mini  catalogue_ qhseNotre mini  catalogue_ qhse
Notre mini catalogue_ qhse
 
Hse hammani / document hammani
Hse hammani  /  document hammaniHse hammani  /  document hammani
Hse hammani / document hammani
 
Guide hygiène et sécurité - télécharger : http://goo.gl/NoFrdW
Guide hygiène et sécurité - télécharger : http://goo.gl/NoFrdWGuide hygiène et sécurité - télécharger : http://goo.gl/NoFrdW
Guide hygiène et sécurité - télécharger : http://goo.gl/NoFrdW
 
Un quart d'heure de sécurité
Un quart d'heure de sécuritéUn quart d'heure de sécurité
Un quart d'heure de sécurité
 
PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES 2021
PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES 2021PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES 2021
PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES 2021
 
fORMATION Travaux en hauteur
fORMATION Travaux en hauteur fORMATION Travaux en hauteur
fORMATION Travaux en hauteur
 
Role et mission commissions hygiène et sécurité
Role et mission commissions hygiène et sécuritéRole et mission commissions hygiène et sécurité
Role et mission commissions hygiène et sécurité
 
Cadre législatif et réglementaire HSE
Cadre législatif  et réglementaire HSE Cadre législatif  et réglementaire HSE
Cadre législatif et réglementaire HSE
 
Guide hse 2009
Guide hse 2009Guide hse 2009
Guide hse 2009
 

Similaire à Visite des chantiers et ouvrages

Journée sécurité au travail du 04/10/2019 - Interactions avec les entreprises...
Journée sécurité au travail du 04/10/2019 - Interactions avec les entreprises...Journée sécurité au travail du 04/10/2019 - Interactions avec les entreprises...
Journée sécurité au travail du 04/10/2019 - Interactions avec les entreprises...CCI du Luxembourg belge
 
Catalogue CCFP 2016
Catalogue CCFP 2016Catalogue CCFP 2016
Catalogue CCFP 2016Franck Bisor
 
Plan-de-Surete-Interne LHARBI Moustapha.pdf
Plan-de-Surete-Interne LHARBI Moustapha.pdfPlan-de-Surete-Interne LHARBI Moustapha.pdf
Plan-de-Surete-Interne LHARBI Moustapha.pdfAlainSalomon1
 
Journée sécurité au travail du 04/10/2019 - Partage d'expérience sur les équi...
Journée sécurité au travail du 04/10/2019 - Partage d'expérience sur les équi...Journée sécurité au travail du 04/10/2019 - Partage d'expérience sur les équi...
Journée sécurité au travail du 04/10/2019 - Partage d'expérience sur les équi...CCI du Luxembourg belge
 
Execution travaux management_chantiers_prg_cdfva2013
Execution travaux management_chantiers_prg_cdfva2013Execution travaux management_chantiers_prg_cdfva2013
Execution travaux management_chantiers_prg_cdfva2013jln94
 
Execution travaux management_chantiers_prg_cdfva2013
Execution travaux management_chantiers_prg_cdfva2013Execution travaux management_chantiers_prg_cdfva2013
Execution travaux management_chantiers_prg_cdfva2013jln94
 
Auto evaluation des risques professionnels
Auto evaluation des risques professionnelsAuto evaluation des risques professionnels
Auto evaluation des risques professionnelsPhilippe Porta
 
Evaluation des risques professionnels.ppt
Evaluation des risques professionnels.pptEvaluation des risques professionnels.ppt
Evaluation des risques professionnels.pptsodautritoubasamb
 
Management : 10 Bonnes raisons d'aller sur le terrain
Management : 10 Bonnes raisons d'aller sur le terrainManagement : 10 Bonnes raisons d'aller sur le terrain
Management : 10 Bonnes raisons d'aller sur le terrainHR SCOPE
 
Vers des PCA raisonnables et crédibles
Vers des PCA raisonnables et crédiblesVers des PCA raisonnables et crédibles
Vers des PCA raisonnables et crédiblesPECB
 
Cours de-gestion-de-maintenance-niveau-1-min
Cours de-gestion-de-maintenance-niveau-1-minCours de-gestion-de-maintenance-niveau-1-min
Cours de-gestion-de-maintenance-niveau-1-minMed yassine Slimane
 
La Totale Productive Maintenance, TPM, Sa mise en place
La Totale Productive Maintenance, TPM, Sa mise en placeLa Totale Productive Maintenance, TPM, Sa mise en place
La Totale Productive Maintenance, TPM, Sa mise en placeJoel DUFLOT
 
Evaluation des risques profissionels btp
Evaluation des risques profissionels btp Evaluation des risques profissionels btp
Evaluation des risques profissionels btp GENICIMO
 
Check list pour implémentation du télétravail en Belgique
Check list pour implémentation du télétravail en BelgiqueCheck list pour implémentation du télétravail en Belgique
Check list pour implémentation du télétravail en BelgiqueProf. Jacques Folon (Ph.D)
 

Similaire à Visite des chantiers et ouvrages (20)

Journée sécurité au travail du 04/10/2019 - Interactions avec les entreprises...
Journée sécurité au travail du 04/10/2019 - Interactions avec les entreprises...Journée sécurité au travail du 04/10/2019 - Interactions avec les entreprises...
Journée sécurité au travail du 04/10/2019 - Interactions avec les entreprises...
 
H2 13
H2 13H2 13
H2 13
 
H2 13
H2 13H2 13
H2 13
 
Catalogue CCFP 2016
Catalogue CCFP 2016Catalogue CCFP 2016
Catalogue CCFP 2016
 
Le magazine BatiSafe n°7
Le magazine BatiSafe n°7Le magazine BatiSafe n°7
Le magazine BatiSafe n°7
 
Plan-de-Surete-Interne LHARBI Moustapha.pdf
Plan-de-Surete-Interne LHARBI Moustapha.pdfPlan-de-Surete-Interne LHARBI Moustapha.pdf
Plan-de-Surete-Interne LHARBI Moustapha.pdf
 
Journée sécurité au travail du 04/10/2019 - Partage d'expérience sur les équi...
Journée sécurité au travail du 04/10/2019 - Partage d'expérience sur les équi...Journée sécurité au travail du 04/10/2019 - Partage d'expérience sur les équi...
Journée sécurité au travail du 04/10/2019 - Partage d'expérience sur les équi...
 
Execution travaux management_chantiers_prg_cdfva2013
Execution travaux management_chantiers_prg_cdfva2013Execution travaux management_chantiers_prg_cdfva2013
Execution travaux management_chantiers_prg_cdfva2013
 
Execution travaux management_chantiers_prg_cdfva2013
Execution travaux management_chantiers_prg_cdfva2013Execution travaux management_chantiers_prg_cdfva2013
Execution travaux management_chantiers_prg_cdfva2013
 
Auto evaluation des risques professionnels
Auto evaluation des risques professionnelsAuto evaluation des risques professionnels
Auto evaluation des risques professionnels
 
Evaluation des risques professionnels.ppt
Evaluation des risques professionnels.pptEvaluation des risques professionnels.ppt
Evaluation des risques professionnels.ppt
 
Management : 10 Bonnes raisons d'aller sur le terrain
Management : 10 Bonnes raisons d'aller sur le terrainManagement : 10 Bonnes raisons d'aller sur le terrain
Management : 10 Bonnes raisons d'aller sur le terrain
 
Vers des PCA raisonnables et crédibles
Vers des PCA raisonnables et crédiblesVers des PCA raisonnables et crédibles
Vers des PCA raisonnables et crédibles
 
H2 10
H2 10H2 10
H2 10
 
H2 10
H2 10H2 10
H2 10
 
Cours de-gestion-de-maintenance-niveau-1-min
Cours de-gestion-de-maintenance-niveau-1-minCours de-gestion-de-maintenance-niveau-1-min
Cours de-gestion-de-maintenance-niveau-1-min
 
La Totale Productive Maintenance, TPM, Sa mise en place
La Totale Productive Maintenance, TPM, Sa mise en placeLa Totale Productive Maintenance, TPM, Sa mise en place
La Totale Productive Maintenance, TPM, Sa mise en place
 
Hse 130902 pase-rev3
Hse 130902 pase-rev3Hse 130902 pase-rev3
Hse 130902 pase-rev3
 
Evaluation des risques profissionels btp
Evaluation des risques profissionels btp Evaluation des risques profissionels btp
Evaluation des risques profissionels btp
 
Check list pour implémentation du télétravail en Belgique
Check list pour implémentation du télétravail en BelgiqueCheck list pour implémentation du télétravail en Belgique
Check list pour implémentation du télétravail en Belgique
 

Plus de hammani bachir

I NSTRUCTION HSE ACC ET MP.pdf
I NSTRUCTION HSE  ACC ET MP.pdfI NSTRUCTION HSE  ACC ET MP.pdf
I NSTRUCTION HSE ACC ET MP.pdfhammani bachir
 
I NSTRUCTION HSE ACC ET MP.pdf
I NSTRUCTION HSE  ACC ET MP.pdfI NSTRUCTION HSE  ACC ET MP.pdf
I NSTRUCTION HSE ACC ET MP.pdfhammani bachir
 
الاستاذ البشير حماني استشاري و مكون في المخاطر الصناعية "محاضرة بعنوان " ...
  الاستاذ البشير حماني استشاري و مكون في المخاطر الصناعية  "محاضرة  بعنوان " ...  الاستاذ البشير حماني استشاري و مكون في المخاطر الصناعية  "محاضرة  بعنوان " ...
الاستاذ البشير حماني استشاري و مكون في المخاطر الصناعية "محاضرة بعنوان " ...hammani bachir
 
Un quart d'heure de sécurité
Un quart d'heure de sécuritéUn quart d'heure de sécurité
Un quart d'heure de sécuritéhammani bachir
 
بحث عن الشهيد احمد زبانة
بحث عن الشهيد احمد زبانة بحث عن الشهيد احمد زبانة
بحث عن الشهيد احمد زبانة hammani bachir
 
اكلام من ذهب.....
اكلام من ذهب.....اكلام من ذهب.....
اكلام من ذهب.....hammani bachir
 
السيرة النبوية
السيرة النبويةالسيرة النبوية
السيرة النبويةhammani bachir
 
أدعية جميلة و مفيدة .
أدعية جميلة و مفيدة .أدعية جميلة و مفيدة .
أدعية جميلة و مفيدة .hammani bachir
 
.......خواطر ايمانية للبشير.
.......خواطر ايمانية للبشير. .......خواطر ايمانية للبشير.
.......خواطر ايمانية للبشير. hammani bachir
 
كتاب في الحكم و الامثال
كتاب في الحكم و الامثال كتاب في الحكم و الامثال
كتاب في الحكم و الامثال hammani bachir
 
REGLEMENT INTERIEUR DE LA CPHS projet hammani
REGLEMENT INTERIEUR DE LA CPHS  projet  hammaniREGLEMENT INTERIEUR DE LA CPHS  projet  hammani
REGLEMENT INTERIEUR DE LA CPHS projet hammanihammani bachir
 
GESTES ET POSTURES - HAMMANI BACHIR BLIDA DZ 2019
GESTES ET POSTURES -  HAMMANI BACHIR BLIDA DZ  2019GESTES ET POSTURES -  HAMMANI BACHIR BLIDA DZ  2019
GESTES ET POSTURES - HAMMANI BACHIR BLIDA DZ 2019hammani bachir
 
Gestes et postures 2019
Gestes et postures 2019Gestes et postures 2019
Gestes et postures 2019hammani bachir
 

Plus de hammani bachir (15)

I NSTRUCTION HSE ACC ET MP.pdf
I NSTRUCTION HSE  ACC ET MP.pdfI NSTRUCTION HSE  ACC ET MP.pdf
I NSTRUCTION HSE ACC ET MP.pdf
 
I NSTRUCTION HSE ACC ET MP.pdf
I NSTRUCTION HSE  ACC ET MP.pdfI NSTRUCTION HSE  ACC ET MP.pdf
I NSTRUCTION HSE ACC ET MP.pdf
 
ISO SME SMI HSE.pptx
ISO SME SMI  HSE.pptxISO SME SMI  HSE.pptx
ISO SME SMI HSE.pptx
 
الاستاذ البشير حماني استشاري و مكون في المخاطر الصناعية "محاضرة بعنوان " ...
  الاستاذ البشير حماني استشاري و مكون في المخاطر الصناعية  "محاضرة  بعنوان " ...  الاستاذ البشير حماني استشاري و مكون في المخاطر الصناعية  "محاضرة  بعنوان " ...
الاستاذ البشير حماني استشاري و مكون في المخاطر الصناعية "محاضرة بعنوان " ...
 
Un quart d'heure de sécurité
Un quart d'heure de sécuritéUn quart d'heure de sécurité
Un quart d'heure de sécurité
 
بحث عن الشهيد احمد زبانة
بحث عن الشهيد احمد زبانة بحث عن الشهيد احمد زبانة
بحث عن الشهيد احمد زبانة
 
اكلام من ذهب.....
اكلام من ذهب.....اكلام من ذهب.....
اكلام من ذهب.....
 
السيرة النبوية
السيرة النبويةالسيرة النبوية
السيرة النبوية
 
أدعية جميلة و مفيدة .
أدعية جميلة و مفيدة .أدعية جميلة و مفيدة .
أدعية جميلة و مفيدة .
 
.......خواطر ايمانية للبشير.
.......خواطر ايمانية للبشير. .......خواطر ايمانية للبشير.
.......خواطر ايمانية للبشير.
 
كتاب في الحكم و الامثال
كتاب في الحكم و الامثال كتاب في الحكم و الامثال
كتاب في الحكم و الامثال
 
REGLEMENT INTERIEUR DE LA CPHS projet hammani
REGLEMENT INTERIEUR DE LA CPHS  projet  hammaniREGLEMENT INTERIEUR DE LA CPHS  projet  hammani
REGLEMENT INTERIEUR DE LA CPHS projet hammani
 
GESTES ET POSTURES - HAMMANI BACHIR BLIDA DZ 2019
GESTES ET POSTURES -  HAMMANI BACHIR BLIDA DZ  2019GESTES ET POSTURES -  HAMMANI BACHIR BLIDA DZ  2019
GESTES ET POSTURES - HAMMANI BACHIR BLIDA DZ 2019
 
Gestes et postures 2019
Gestes et postures 2019Gestes et postures 2019
Gestes et postures 2019
 
RISQUES ELECTRIQUES
RISQUES ELECTRIQUESRISQUES ELECTRIQUES
RISQUES ELECTRIQUES
 

Dernier

Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 37
 
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilCalendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilfrizzole
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfbdp12
 
Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursStagiaireLearningmat
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneTxaruka
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxDIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxMartin M Flynn
 
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfVulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfSylvianeBachy
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxJCAC
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx      Film   françaisPas de vagues.  pptx      Film   français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 37
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24BenotGeorges3
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 37
 
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAmar LAKEL, PhD
 
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Gabriel Gay-Para
 

Dernier (16)

Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
 
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilCalendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
 
Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceurs
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film français
 
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxDIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
 
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfVulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx      Film   françaisPas de vagues.  pptx      Film   français
Pas de vagues. pptx Film français
 
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
 
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
 
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
 
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
 

Visite des chantiers et ouvrages

  • 1. LA PRATIQUES DES VISITES DE CHANTIERS INSTITUT DE FORMATION ELECTRICITE ET GAZ ECOLE TECHNIQUE DE BLIDA ANIMATION PAR M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE
  • 2. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2
  • 3. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 3 Le rôle de l’ingénieur HSE qui reste toujours dans l’unité le conseiller spécialiste permanent, est de s’assurer que les agents soumis à telle ou telle réglementation savent bien ce qu’ils ont faire et de veiller à ce qu’ils le fassent. Les voies pour y parvenir passent nécessairement pour les visites de chantiers. La visite de chantier concourt donc à la connaissance de la situation, considérée sous l’angle de la sécurité, elle est une source d’information irremplaçable. Voir observer les agents au travail, conserver avec eux, les écouter aussi n’oublions pas ce principe d’action :
  • 4. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 4 « POUR COMMANDER, IL FAUT CONNAITRE LES HOMMES, POUR CONNAITRE LES HOMMES, IL FAUT LES ECOIUTER » Rien n’est plus positif, plus révélateur que ces visites pour apprécier les risques encourus par le personnel et chercher les moyens pour les supprimer. Les solutions sont multiples pour parer aux risques (élaboration des consignes de sécurité ou d’instruction de service, aménagement technique, établissement de méthodes de travail etc..)
  • 5. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 5 En résumé, l’analyse des chantiers et l’un des moyens fondamentaux de faire progresser la prévention. Car ceux ne sont pas généralement les théories qui font avancer les connaissances mais l’expérience et l’observation « LA SEULE VERITE, ONT LA TROUVE DANS LE REEL, LE REEL C'EST-A-DIRE DANS LE CHANTIER »
  • 6. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 6 doivent être utilisés pour orienter l’action ultérieure et améliorer la situation. En effet, d’une part, toute anomalie grave relevée en cours de visite doit être immédiatement corrigée. D’autre part, les actions entreprises par la suite ont pour but direct d’améliorer les conditions de sécurité. La visite permet d’agir avant l’accident et par là, elle est préférable à toute action entreprise après l’accident. Enfin, au point de vue psychologique, la visite de chantier est l’occasion de contacts directs et indispensable avec les agents.
  • 7. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 7 Au cours d’une visite, de nombreux points peuvent être abordés, c’est par elle que l’ingénieur HSE constate les anomalies et les insuffisances d’organisation générales, les difficultés quotidiennes rencontrées par les agents, les conditions tant matérielles que psychologiques dans les quelles ils travaillent.
  • 8. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 8 I ll recueille, et réciproquement, fournit les renseignements multiples de façon directe et mesure ainsi de quelle circule l’information. Visiteur et visité apprennent toujours quelques choses quand ils se rencontrent sur un chantier.
  • 9. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 9 Ainsi, l’aspect formateur dans les deux sens, de la visite apparait fondamental. Que peut prétendre tout connaitre de mon métier, même après 20 ans dans la pratique. Il n’existe pas de RECETTE particulières pour faire de bonnes visites parce quelles mettent en jeu le comportement psychologique des hommes.
  • 10. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 10 FREQUENCE DE LA VISITE DE CHANTIERS Elle doit être suffisante pour que les faits recueillis soient significatifs cette fréquence peut varier dans le temps et l’espace, elle peut augmenter, dans telle unité, si la situation s’y dégrade, diminuer ailleurs.
  • 11. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 11 Dans une agence •Visite par semaine programmée par le chef d’agence 01 – visite inopinée par mois. Il est souhaitable de programmer une (01) visite d’un chantier par mois avec le Directeur de l’unité ou bien le chef service exploitation.
  • 12. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 12 La durée Les visites de chantiers ne doivent pas être longues sinon elles deviennent fastidieuses (fatigante), et perturbent le déroulement du chantier. Il est préférable de les multiplier, mais il ne faut pas non plus, tomber dans l’excès inverse.
  • 13. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 13 Objet de la visite Il n’est pas bon admettant que se soit possible, de chercher à tout contrôler dans le moindre détail la visite n’est pas une REVUE DE DETAIL. En effet, on doit s’attacher à relever « l’erreur » que les acteurs, pris par le travail, et manquant de recul, ne voient pas. Le visiteur qui arrive sur un chantier, libre d’esprit, bénéfice d’une position privilégie. D’un seul coup d’œil, il embrasse la situation. Il peut ensuite procéder par ordre examiner successivement les points essentiels du chantier.
  • 14. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 14 Compte-rendu •L’objectif étant d’accumuler les données, il est nécessaire de les enregistrer. •Chaque visite doit donc faire l’objet d’un compte rendu dont la forme, simple à remplir. •Seules les anomalies relevées feront l’objet d’une description succincte aux fins d(analyse ultérieure. •Intérêt de faire remarquer les points positifs sur chantiers dans le compte rendu pour valoriser les bonnes équipes et le travail bien fait.
  • 15. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 15 Attitude du visiteur Toute observation doit être faite sous forme de conseil. L’agent visité ne doit pas se sentir coupable, sauf si bien entend, délibrement, il agit par négligence répétée.
  • 16. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 16 Il n’est pas bon de mettre en cause l’autorité du chef de travaux. Le rôle de ce dernier est capital, toute visite de chantier doit débuter par un entretien avec lui. c’est à lui, et de manière discrète, que doivent être faites des observations, de façon qu’il prenne l’initiative des redressements à faire, et qu’ainsi sa responsabilité reste entière aux yeux de ces agents. Il est vraisemblable aussi que certain échelons craignent d’être critiqués et supportent mal la chose. Ce peut être le cas des chefs de travaux et les contremaitres. L’ingénieur HSE doit user beaucoup de précautions pour vaincre leurs réticences.
  • 17. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 17 En conclusion, nous devons être persuadés de la nécessité des visites de chantiers, leur avantages l’emporte nt de loin sur leurs inconvénients. L’enrichissement que visiteur et- visité s retirent de ces contacts mérite bien l’effort à fournir pour surmonter les difficultés rencontrées. L’indice d’une ou mauvaise santé d’une exploitation se mesure par ces résultats de sécurité, on ne peut pas être bon en exploitation et mauvais en sécurité. Cela n’existe pas.
  • 18. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 18 Points examinés lors de la visite d’un chantier •Position du véhicule •Balisage du chantier •Dispositifs de sécurité (Présence des DMT/CC) •Place des différents exécutants dans le chantier •Port des protections individuelles.
  • 19. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 19 Premières constatations en arrivant sur le chantier •Signalisations- balisage- protection des tiers- zone de travail – stationnement du (ou des) véhicules – accès et circulation (agents et tiers) •Environnement (danger particulier) obstacle à proximité d’ouvrage sous tension, conditions atmosphériques, etc.. ) •Ordre (rangement de l’outillage et matériel) – fouilles (bermes, étayage, passerelle etc..) •Haubanage, état des supports. •Position des échelles (signalisation, amarrage, stabilisateurs, longueur, inclinaison) •Corde de service – position et équipement des monteurs et du chef de travaux (corde d’assujettissement)
  • 20. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 20 Discussion avec le chef de travaux •Qui est le chef de travaux ? •Documents de travail (ordre de travail, autorisation de travail, avis fin de travail) •Port des protections individuelles •Méthode de travail •Le choix de l’état de l’outillage et du matériel •L’organisation du chantier •Rôle du chef de travaux •Etc…
  • 21. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 21 Vérification de la procédure de travail à respecter par le chef de consignation : •Identification des installations •Séparations de l’ouvrage de toutes sources de tension •Condamnation des organes de coupures en position d’ouverture •Vérification de l’absence de tension (vat) aux points de coupures. •Pose des DMTLCC aux points de coupures. •Délivrance de l’autorisation de travail au chef de travaux.
  • 22. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 22 Vérification de la procédure de travail à respecter par le chef de travaux : •Identification de l’ouvrage sur site de l’installation concernée par l’intervention. •Vérification de l’absence de tension sur le lieu de travail. •Pose des DMT/CC encadrant la zone de travail. •Délimitation et balisage de la zone de travail. •Information sur les ED – des consignes de sécurité à respecter. •Donner l’ordre pour le commencement des travaux.
  • 23. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 23 Conclusion avant de partir •Remarques et/ ou félicitations au chef de travaux. •Enregistrement des observations faites par le chef de travaux et ces agents. •Attitude de la hiérarchie directe en présence de manquement aux règles de sécurité.
  • 24. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 24 Evaluation •Création d’un planning de visites systématiques annuelles et mensuelles. •Utilisation de l’agenda. •Information ou non des unités visitées. •Etablissement de statistique de visites de chantiers. •Traitement des comptes rendus par le fonctionnel HSE. •Intégration au contrat de gestion d’un objectif.
  • 25. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 25 Le compte rendu •Utilisation d’un carnet pour prendre des notes sur un chantier. •Intérêt de faire remarquer les points positifs sur le chantier, dans le compte rendu pour valoriser les bonnes équipes et le travail bien fait. •Traitement des statistiques des comptes rendus en vue de déterminer les axes dans lesquels doit porter l’effort de prévention. •Utilisation d’un imprimé normalisé du compte rendu.
  • 26. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 26 Conseils pratiques pour la visite d’un chantier ou d’un ouvrage. •Sur un chantier : demander qui est le chef de travaux ? •Dans un ouvrage : demander qui est le chef d’exploitation ? •Ceci pour attirer l’attention sur le fait que : sur un chantier, dans un ouvrage, il ne doit y avoir qu’un seul chef.
  • 27. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 27 Le chef de travaux est responsable de TOUS LES ACCIDENTS qui peuvent survenir sur son chantier. Le chef d’exploitation est responsable des décisions à prendre en ce qui concerne l’entreprise des travaux et la réalisation des manœuvres nécessaires à l’exécution de ces travaux. •IL DESIGNE LES CHEFS DE CONSIGNATION ET LES CHEF DE TRAVAUX.
  • 28. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 28 Visite d’un chantier ou d’un ouvrage Montrer que l’on porte l’intérêt au chantier ou à l’ouvrage même si apparemment il n’y a rien qui mérite l’attention. •MONTRER QUE L’ON PORTE UN GRAND INTERET AU CHANTIER OU A L’OUVRAGE
  • 29. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 29 ECOUTER SANS INTERROMPRE •Par politesse •Pour connaitre la nature exacte du travail : les caractéristiques de l’ouvrage. •Pour tirer des déductions. (Démonstrations)
  • 30. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 30 ECOUTER SANS INTEROMPRE - Par politesse •Pour tirer des déductions (démonstrations)
  • 31. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 31 Analyse d’un chantier ou d’un ouvrage Le terme « Analyser » remplace « visite » dans la suite de l’exposé. BIEN VOIR ET SAVOIR •Pour BIEN VOIR : •Pour SAVOIR : Rester sur le chantier le temps nécessaire pour : •Observer l’attitude des exécutants jusqu’a ce qu’elle soit naturelle. •Déceler les raisons de l’inobservation des prescriptions ou les conditions qui en ont permis l’application
  • 32. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 32 BIEN VOIR ET SAVOIR / cette substitution est volontaire : •Visite peut prêter à confusion (rendre visite, visite de courtoisie, visite d’information..). •Ici , le VISITEUR doit aller plus loin et plus profond : il doit ANALYSER. •OBSERVER les problèmes d’ordre matériel •OBSERVER le comportement des « hommes au travail »
  • 33. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 33 LES DEUX PHASES DE L’OBSERVATION Première phase - sans préjugés, ni précipitation •Sans chercher ou l’en va •Oublier tout ce qu’on sait •Regarder avec des yeux neufs
  • 34. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 34 Deuxième phase - refaire le même chemin - s’arrêter aux points critiques - comparer ce qu’on a vu avec ce qu’on sait - vérifier les faits - apprécier et conclure. •Nota : en aucun cas, ne pas se laisser influencer
  • 35. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 35 Analyse d’un chantier ou d’un ouvrage Eviter de prendre des notes sur les chantiers •Pour ne pas gêner le chef de travaux, pour que toute l’attention soit consacrée à l’analyse du chantier. •Noter les observations relevées aussitôt après avoir quitté le chantier et dégager une appréciation de ces différentes constatations.
  • 36. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 36 •EVITER DE PRENDRE DES NOTES SUR LE CHANTIER •NOTER AUSSITOT DANS LA VOITURE
  • 37. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 37 Conduite d’une conversation A qui doit-on donner des conseils et faire des remarques ? En tète à tète : au chef de travaux, au chef d’exploitation qui portent la responsabilité du respect des règles de sécurité.
  • 38. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 38 Remarques les exprimés par ordre croissant : - Au chef de travaux - Au chef d’exploitation Les remarques intéressant le chantier devrons être communiquées si possible le jour même au chef de service technique …) dont dépend le chantier. Fournir les arguments, parier des risques. Ne s’appuyer sur la réglementation qu’en dernier ressort.
  • 39. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 39 Respect de la hiérarchie • Ne pas mettre les supérieurs hiérarchiques en difficultés devant leur personnel. •Ne pas adresser d’observations à un agent d’exécution.
  • 40. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 40 COMENT FAIRE DES REMARQUES •Les enregistrés momentanément par ordre d’importance croissant. •Il est vivement conseillé de les exprimer successivement dans cet ordre •Cette règle comporte des exceptions en cas de danger immédiat. Donner un exemple des remarques exprimées dans l’ordre croissant et, un exemple de danger immédiat.
  • 41. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 41 Conduite d’une conversation Suite.. Etre objectif Examiner avec beaucoup d’objectivité et d’impartialité les contre remarques que l’on vous à faites. • ETRE OBJECTIF Eviter toute discussion avec les personnes étrangères à notre entreprise.
  • 42. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 42 EXAMEN DES METHODES DE TRAVAIL La méthode employée peut surprendre : en posant des questions, s’assurer que des impératifs techniques ou des conditions spéciales d’exploitation n’empêchent pas d’utiliser une méthode plus favorable sur le plan sécurité.
  • 43. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 43 Méthode de travail Méthode rationnelle Méthode irrationnelle 1 - Méthode irrationnelle mais imposée par les circonstances. - il faut prendre des précautions particulières. 2 - Méthode irrationnelle injustifiable à prescrire.
  • 44. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 44 CONNAISSANCE DU TRAVAIL Si vous ne connaissez pas bien la méthode de travail, vous abstenir de toutes remarques, Etudier ensuite le problème, n’intervenir, si besoin est, qu’ultérieurement.
  • 45. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 45 COMPTE RENDU L’utilisation de ce rapport est de laisser à l’initiative de la hiérarchie. Il faut rendre compte : -par écrit : avec un rapport type qui comporte : -des constatations : tous les faits observés doivent être rapportés et exprimés avec mesures. -des appréciations : les formules avec tact- différencier (avec délicatesse) notamment le cas particulier du cas fréquent. - verbalement aux cours d’entretien avec l’ingénieur HSE.
  • 46. M. BACHIR HAMMANI CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 46 Compte rendu RAPPORT ECRIT A L’INGENIEUR HSE CONSTATATIONS APPRECIATIONS RAPPORT A L’INGENIEUR HSE LE CHEF SERVICE
  • 47. M.HAMMANI BACHIR 2017 Merci pour votre collaboration

Notes de l'éditeur

  1. 11