LE VIETNAM
enchanteur…

Alors que le Vietnam reprend le flambeau des festivités
célébrant les années croisées
France-Vietn...
La beauté de ce labyrinthe
ne cessera sans doute jamais
d’ensorceler le voyageur...

La baie d’Along, dans la douceur
de l...
Hué, ville d’art
et d’Histoire. Deux jeunes femmes
en aozai, l’élégante tenue traditionnelle
vietnamienne, contemplent
la ...
VIETNAM Le carnet de voyage
FORMALITÉS

Mixte de cuisine française et
vietnamienne. A Hanoï, Chim Sao
– L’Oiseau siffleur ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le Figaro: Le bateau l'Emeraude en baie d'Along, la Résidence à Hué et le Press Club d'Hanoi

335 vues

Publié le

www.la-residence-hue.com
www.emeraude-cruises.com
www.hanoi-pressclub.com


Alors que le Vietnam re-prend le flambeau des festitivés célébrant les années croiseés France-Vietnam*, Eric Merlin nous raconte comment il ressus-cita le bateau l'<emeraude> en baie d'Halong, La Residence à Huê et le Press Club d'Hanoi.

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
335
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le Figaro: Le bateau l'Emeraude en baie d'Along, la Résidence à Hué et le Press Club d'Hanoi

  1. 1. LE VIETNAM enchanteur… Alors que le Vietnam reprend le flambeau des festivités célébrant les années croisées France-Vietnam*, Eric Merlin nous raconte comment il ressuscita le bateau l’« Emeraude » en baie d’Along, la Résidence à Hué et le Press Club d’Hanoï. ÉVASION Au début du siècle dernier, des croisières inoubliables dans la baie d’Along initiaient les voyageurs aux charmes de l’Indochine française. Aujourd’hui, l’« Emeraude » recrée cette ambiance nostalgique. PAR MARIE-ANGÉLIQUE OZANNE (TEXTE) ET LAURENT WEYL POUR LE FIGARO MAGAZINE (PHOTOS) 104 • LE FIGARO MAGAZINE - 6 DÉCEMBRE 2013 6 DÉCEMBRE 2013 - LE FIGARO MAGAZINE • 105
  2. 2. La beauté de ce labyrinthe ne cessera sans doute jamais d’ensorceler le voyageur... La baie d’Along, dans la douceur de l’aube. Près de 2000 pains de sucre ponctuent les eaux céladon du golfe du Tonkin. L’« Emeraude », une réplique moderne d’un bateau à vapeur de 1910, vient de lever l’ancre. Village flottant au pied d’une des nombreuses criques, protégée par les falaises karstiques. 106 • LE FIGARO MAGAZINE - 6 DÉCEMBRE 2013 Eric Merlin et le capitaine Nguyen Van Guan à la barre de l’« Emeraude ». 6 DÉCEMBRE 2013 - LE FIGARO MAGAZINE • 107
  3. 3. Hué, ville d’art et d’Histoire. Deux jeunes femmes en aozai, l’élégante tenue traditionnelle vietnamienne, contemplent la Rivière des parfums. Sur ses rives, les empereurs Nguyen firent construire de somptueux tombeaux royaux. Fragments poétiques de l’Indochine U ne légère bruine automnale floute ce matinlabaied’Along. Les pains de sucre se nimbent de voiles fantomatiques, ap­ portant plus d’inten­ sité encore au mystère du labyrinthe ro­ cheux. Entre les larmes du dragon – la légende raconte que la baie aurait été créée par cet animal magique –, le bateau Eme­ raude fend paisiblement les flots de l’océan de jade. Eric Merlin se souvient. C’était par un même jour brumeux de décembre que l’histoireacommencé.Quinzeansplustôt. Au marché aux puces de Saint­Ouen. Le jeune Merlin, fraîchement diplômé d’une école de commerce, vient de faire un tour dumonde,avecuncrochetparleVietnam, souslecharmeduquelilesttombé.Lepays accueille très peu de visiteurs. Ce petit­fils d’industriel, élevé dans la bonne société lyonnaise par un père féru d’Histoire et de littérature, voit immédiatement l’opportu­ nité de créer un business avant tout le monde. Avec des associés, il fonde Exotis­ simo,lapremièresociétéétrangère(etdonc française) prestataire de services touristi­ ques, agréée par les autorités locales. Tous lesvoyagesauVietnam,vendusparlesTO français, c’est lui qui les monte ! Nous sommes en 1993. La baie d’Along est inscrite au titre de « beauté naturelle » au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco. L’Amant et Indochine viennent de sortirsurgrandécran.LeVietnamdevient la destination en vogue. Eric, séduit par le «côtétimecapsule,oùlesjeunesfillesdansenten­ corelecha­cha­chaenpetitesrobesàvolants,où lesanciensjouentauToTomensirotantuncafé glacé, où l’on ne se déplace qu’à vélo »… s’ins­ talle à Hanoï. L’histoire de ce pays le pas­ sionne. Lors d’un voyage en France, il se rend au marché aux puces, et trouve dans une vieille boîte en fer une carte postale sé­ piadudébutdesannées1910représentant un bateau à roue à aube voguant dans la baie d’Along. Etrange ! Lui qui a méticu­ leusement collecté tant de documents sur le tourisme du temps des colonies, n’avait jamais vu de chaloupe à aube dans la baie. Piqué au vif, il entame des recherches « dignes d’un Indiana Jones (sic) » pour re­ trouver la trace de ce bateau, avec pour seul indice le nom inscrit sur la coque : Emeraude, qu’il a réussi à déchiffrer à la loupe. Son enquête le conduit de Londres au musée de la Mer, en passant par les ar­ chives d’Outre­Mer à Aix­en­Provence. C’est là qu’il trouve le nom du propriétaire du bateau. Un certain Paul Roque. Déter­ miné, il décroche son téléphone et appelle les 1 220 Roque de France dans l’espoir de retrouver ses descendants. Autant cher­ cher une aiguille dans une botte de foin. Sa persévérance paiera. Il les retrouve et dé­ couvre,chezeux,touslessouvenirsdesen­ treprises indochinoises du grand­père. Ils ont même conservé une maquette et les plans de construction de l’Emeraude, ainsi que des anciennes brochures publicitaires décrivant en détail le raffinement des croi­ sières indochinoises de la Belle Epoque. Foudejoie,ildécidedefaireconstruireune réplique de l’Emeraude, sur laquelle nous voguons aujourd’hui. Beaucoup de pièces décoratives ont été chinées ou achetées en Inde, au cimetière des navires perdus : des lampes, des appli­ ques, des hublots, des vieux téléphones… En montant à bord, les premières notes de La Vie en rose s’échappent du gramophone. On retrouve le charme merveilleusement anachronique d’une nuit dans le golfe du Tonkin. A un détail près ! Il semble désor­ mais bien difficile de s’y sentir seul au monde. Quand Merlin baptise son bateau, danslesannées2000,ilestleseulàpropo­ ser une balade de 24 heures en baie d’Along alors que ses rares concurrents se contentent d’excursions àlademi­journée. Actuellement, plus de 500 bateaux de croisière croisent officiellement. Chaque embarcation suit les mêmes routes, et pro­ poselesmêmesprogrammesdevisite,dela grotte Hang Sung Sôt – une superbe me­ ringue minérale, aussi fréquentée que le métro aux heures de pointe – à la ferme perlière – la tarte à la crème. Devant l’em­ barcadère, les femmes de pêcheurs d’un village flottant, coiffées de chapeaux coni­ ques, essaient tapageusement d’attirer le chaland avec des souvenirs, des fruits et desboissonsfraîches.LecapitaineNguyen Van Guan lève l’ancre. Adieu la frénésie deshommes.L’horizonseteinted’intenses nuancesbleutées.Lelyrismedecepaysage d’estampe ne cessera sans doute jamais d’ensorceler le voyageur… D’Along à Hué, restaurer les fastes du passé A près de 800 kilomètres de là, se trouve l’autre«belleendormie»,réveilléeparEric Merlin. Au centre du pays. A Hué, ville de patrimoine et de culture, ancienne capitale desempereursNguyen.Sollicitéparlepré­ sident du comité populaire de la province pour restaurer la Résidence – l’ancienne demeure du gouverneur français d’Indo­ chinedevenuepropriétédel’Etat–,Merlin a pour mission d’en faire un hôtel de charme historique. Il retrouve des docu­ ments d’époque qui témoignent du passé Art déco du bâtiment, situé au pied de la Rivière des parfums, face à la citadelle. Le fil conducteur est trouvé : un décor inspiré parlestyleArtdéco.Lesesthèteséprisd’art et d’architecture venus visiter Hué, les tombeaux impériaux, les splendeurs de l’architecture domestique, la cité impériale et la cité interdite, en font leur point de chute. Finalement, ce qu’Eric Merlin aime c’est « transmettre de belles histoires ». Tout commecelleduPressClubd’Hanoï,dontil afaitundeslieuxincontournablesdelaca­ pitale pour dîner ou prendre un verre. Son leitmotiv ? « La vie est une aventure ! » ■ MARIE-ANGÉLIQUE OZANNE Liveyour passion with Slimline Moonphase Manufacture* Depuis la nuit des temps, la lune constitue une source d’inspiration, d’émerveillement et de passion pour tous. Équipée d’un calibre entièrement développé en interne, la Moonphase Manufacture de Frédérique Constant affiche les différentes phases de lune sur un design aussi fascinant et intemporel que l’astre lunaire. Renseignements : Tél : 01 48 87 23 23 . www.frederique-constant.com *Vivez votre passion avec la Slimline Moonphase Manufacture PARIS et RÉGION : BARRIER Vaugirard - BHV Marais - CARLET - CHADOURNE COMPTOIRS de PARIS - ETOILE D’OR ARON’SON - GALERIES LAFAY ET TE LE BON MARCHE - L’HEURE D’ECRIRE - LOUIS PION : Auber . Champs Elysées . Louvre . Madeleine . Défense - MAT Y - PRINTEMPS Haussmann DIDIER GUERIN : Belle Epine . Carré Sénart - HISTOIRE D’OR : Défense . Rivoli. Rosny 2 - Parly II : BHV - PRINTEMPS - Cergy - Vélizy : PREMIERE HEURE PROVINCE : Aix en Provence : BELLINI - Annecy : FAV RE - Annemasse : MAS Bordeaux : DORISE - OCCMP - Bourges : JOHANN L - Cannes : HISTOIRE D’OR Clermont-Ferrand : FUSTIER - Dijon : BORDE - Lille : PRINTEMPS Marseille : DIAMANT BLANC - Monaco : BAHRI - Nancy : BRUNNER . PRINTEMPS - Nantes : A & D Joaillier - Nice : LOUIS PION . SIAUD - Pithiviers : CLOUZEAU - Rouen : INEDIT - Strasbourg : MAT Y . PRINTEMPS Toulouse : PUJOL Andorre : BERNA - HV NGARI 108 • LE FIGARO MAGAZINE - 6 DÉCEMBRE 2013
  4. 4. VIETNAM Le carnet de voyage FORMALITÉS Mixte de cuisine française et vietnamienne. A Hanoï, Chim Sao – L’Oiseau siffleur – (04.87.60.633), Stan sélectionne les meilleurs produits des fermes vietnamiennes. Et l’incontournable Press Club d’Hanoï (43.93.40.888 ; www.hanoi-pressclub.com). Un visa est indispensable pour les ressortissants français. S’adresser au consulat du Vietnam à Paris (01.44.14.64.00). Compter 80 € et une semaine de délai d’obtention. Y ALLER ORGANISER SON VOYAGE La Maison de l’Indochine (01.40.51.95.15 ; www.maisondelindochine.com) propose une escapade « Vietnam en capitales » de 11 jours/8 nuits, au départ de Paris. A partir de 2 250 € avec les vols internationaux sur Vietnam Airlines, les hébergements sur le bateau Emeraude (et 3 repas), à La Résidence de Hué et au Sofitel Metropole à Hanoï, les petits déjeuners, les transferts et transports. L’ÉMERAUDE ET LA RÉSIDENCE La croisière sur l’Emeraude (www.emeraude-cruises.com) commence à midi et se termine le lendemain à 10 h. Elle comprend un déjeuner, un dîner et un petit déjeuner, sous forme de buffets francovietnamiens. Le programme inclut une série d’activités gratuites et facultatives : excursion à la grotte Hang Sung Sôt, dégustation de crêpes, visite d’une ferme perlière, démonstration de 110 • LE FIGARO MAGAZINE - 6 DÉCEMBRE 2013 LIRE The Jewels of Halong Bay, par Eric Merlin et Pam Scott. SAVE THE DATE Expositions et forums gratuits à La Maison de L’Indochine. « Saïgon, époque coloniale », le 18 janvier 2014. * Programme des manifestations culturelles de l’année Vietnam-France (www.anneefrancevietnam.com) A Hué, le salon d’inspiration Art déco de La Résidence, le plus bel hôtel de la ville. cuisine vietnamienne, pêche aux calamars, projection du film Indochine à la belle étoile, et tai-chi-chuan au lever du soleil. Kayak et massages sur demande en supplément. Cabines de petite taille. Pour plus d’espace, préférer une suite, celle du Capitaine, la Paul Roque ou L’Emeraude (la plus spacieuse). A La Résidence (www.laresidence-hue.com), tenter deux expériences : le dîner vietnamien du restaurant Le Parfum (voire le cours de cuisine après la visite du maché avec le chef) et le rituel de massage vietnamien aux ventouses dans l’un des plus jolis spas d’Asie. ESCALE À HANOÏ Sofitel Legend Metropole (www.sofitel.com), hôtel mythique, au cœur du quartier français. Fréquenté jadis par Graham Greene, Charlie Chaplin et Somerset Maugham, qui ont donné leurs noms aux suites les plus luxueuses. Il fut « le » palace de l’ancienne Indochine, ouvert en 1901. Délicieux petits déjeuners, bar légendaire, buffet de chocolats… Chambres à partir de 165 €. EXTENSION PLAGE Pour les amateurs de plage et de nature, direction le Parc naturel de Nui Chua, à 1 h 30 de l’aéroport de Nha Trang, à la découverte du sublime Amano’i (00.800.22.55.26.26 ; www.amanresorts.com), la dernière propriété du groupe Aman Resorts. Disséminés dans la jungle, les 31 pavillons et 5 villas – avec piscines – sont décorés dans un style vietnamien traditionnel, très sobre et élégant. Plage de sable privée sertie de deux majestueuses falaises. Multitude d’activités autour du sport et du bien-être. A partir de 570 € la nuit. M.-A. O. CHINE VIETNAM Hanoï Baie d'Along Hué THAÏLANDE LAOS BONNES TABLES Deux adresses exquises tenues par des couples francovietnamiens, où l’on peut manger pour 10 €. A Hué, Les Jardins de la Carambole (54.35.48.815) ouvert par Ha et Christian Athenoux, un Français nostalgique de l’art de vivre indochinois des années 20 à 40. CAMBODGE ILLUSTRATION : OLIVIER CAILLEAU Vietnam Airlines (01.44.55.39.90 ; www.vietnamairlines.com) relie Paris à Hanoï et Hô Chi MinhVille, avec 14 vols directs par semaine, à partir de 605 € l’allerretour, en classe Economique. Vols Hanoï-Hué à partir de 80 € l’aller-retour en réservant avec le vol international. Nha Trang Parc national de Nui Chua Hô Chi Minh-Ville Mer de Chine 100 km

×