SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  17
Un nouvel engagement :Un nouvel engagement :
lala prise en chargeprise en charge
des mutilationsdes mutilations sexuellessexuelles
au CHU de Rennesau CHU de Rennes
Journée du 23Journée du 23
novembrenovembre
20122012
Pourquoi Rennes ?Pourquoi Rennes ?
-une population cible-une population cible : une immigration qui ne cesse: une immigration qui ne cesse
d’augmenter.d’augmenter.
-Un engagement dans la lutte contre les violences faites aux-Un engagement dans la lutte contre les violences faites aux
femmes.femmes.
-Un enjeu de santé publique: prévention de l’excision chez-Un enjeu de santé publique: prévention de l’excision chez
les jeunes filles menacées et prise en charge des femmesles jeunes filles menacées et prise en charge des femmes
mutilées.mutilées.
-En France 15 hôpitaux pratiquent la chirurgie réparatrice-En France 15 hôpitaux pratiquent la chirurgie réparatrice
-En France la réparation est remboursée à 100% depuis-En France la réparation est remboursée à 100% depuis
2004.2004.
Un projetUn projet
Pour lPour les femmes victimes de mutilations sexuelleses femmes victimes de mutilations sexuelles (55000(55000
à 60000 en France) à tous les âges de la vie dès la majoritéà 60000 en France) à tous les âges de la vie dès la majorité
InformationInformation éclairéeéclairée sur lessur les complicationscomplications des mutilationsdes mutilations
sexuelles: problèmes de santé chroniques (douleurs,sexuelles: problèmes de santé chroniques (douleurs,
infections), et d’ordre psychologique (tristesse, difficultésinfections), et d’ordre psychologique (tristesse, difficultés
dans vie sexuelle et affective)dans vie sexuelle et affective)
Une prise en chargeUne prise en charge de la douleur latente laissée par lade la douleur latente laissée par la
cicatrice.cicatrice.
La reconstruction éventuelleLa reconstruction éventuelle
Une équipeUne équipe pluridisciplinairepluridisciplinaire
 3 sages femmes3 sages femmes

Murielle GELIEMurielle GELIE

Patrizia GOUET-MORGANTIPatrizia GOUET-MORGANTI

Cécile PINELCécile PINEL
 1 Chirurgien1 Chirurgien

Dr Jean Philippe HARLICOTDr Jean Philippe HARLICOT
 1 psychologue1 psychologue

Catherine GUILLARDCatherine GUILLARD
Un lieuUn lieu
 Le CHU Hôpital sudLe CHU Hôpital sud
 Service de Gynécologie du Pr PoulainService de Gynécologie du Pr Poulain
 Bâtiment des consultations gynécologiques etBâtiment des consultations gynécologiques et
Bloc opératoireBloc opératoire
Le parcours type dLe parcours type d’une patiente’une patiente
 consultation le premier mercredi de chaque moisconsultation le premier mercredi de chaque mois
avec une sage femme du projet :avec une sage femme du projet :

Entretien singulierEntretien singulier

Un temps dUn temps d’écoute (1 heure au minimum)’écoute (1 heure au minimum)

Réponses aux questionsRéponses aux questions

Interrogatoire completInterrogatoire complet

Examen clinique de la patiente si elle le souhaite.Examen clinique de la patiente si elle le souhaite.
 Autant de consultations qu’il le faut avec les SFAutant de consultations qu’il le faut avec les SF
Le parcours type dLe parcours type d’une patiente’une patiente
 Informations éclairées sur l’anatomie, laInformations éclairées sur l’anatomie, la
chirurgie, le post-opératoire, les grossesseschirurgie, le post-opératoire, les grossesses
ultérieures et la qualité de la sexualitéultérieures et la qualité de la sexualité àà
retrouverretrouver
 Si une reconstruction est souhaitéeSi une reconstruction est souhaitée : RDV après: RDV après
délai de réflexion avec le Dr Harlicot.délai de réflexion avec le Dr Harlicot.
 Consultation de la psychologueConsultation de la psychologue proposéeproposée avantavant
la reconstruction.la reconstruction.
 Suivi régulier et personnalisé dans la périodeSuivi régulier et personnalisé dans la période
post opératoire .post opératoire .
La chirurgieLa chirurgie
 Une chirurgie simple , bienUne chirurgie simple , bien
« standardisée »« standardisée »
 11 interventions depuis 1 an environ11 interventions depuis 1 an environ
 Pas de complications gravesPas de complications graves
 2 patientes à revoir pour douleurs2 patientes à revoir pour douleurs
importantesimportantes
 1 hématome vulvaire post opératoire de1 hématome vulvaire post opératoire de
résolution spontanée.résolution spontanée.
La chirurgie 2La chirurgie 2
 La technique de base évolueLa technique de base évolue
progressivement .progressivement .
 Bons résultats anatomiquesBons résultats anatomiques
 Résultats « fonctionnels » difficiles àRésultats « fonctionnels » difficiles à
évaluer actuellement.évaluer actuellement.
 Un service hospitalier qui s’habitue.Un service hospitalier qui s’habitue.
Bilan à un anBilan à un an
 Depuis leDepuis le démarrage du projet, novembre 2011:démarrage du projet, novembre 2011:

Environ 50 consultationsEnviron 50 consultations (pré et post opératoires)(pré et post opératoires)

11 opérations11 opérations
 Profil de nos premières consultantesProfil de nos premières consultantes

40 ans, avec enfants40 ans, avec enfants

Excisions de type I et II,Excisions de type I et II, pratiquées vers 5 à 7 ans.pratiquées vers 5 à 7 ans.

Provenance: Afrique de l’Provenance: Afrique de l’Ouest essentiellementOuest essentiellement

Femme intégrée dans la société françaiseFemme intégrée dans la société française

Informée par leInformée par le bouche à oreille, les médias.bouche à oreille, les médias.

Désir d’intégrité corporelleDésir d’intégrité corporelle
Le projet à moyen termeLe projet à moyen terme
 Meilleure prise en charge post opératoire:Meilleure prise en charge post opératoire:

Prise en charge de la douleurPrise en charge de la douleur

Coaching sexuelCoaching sexuel

Evaluer l’amélioration de la qualité de vie à moyen et long termeEvaluer l’amélioration de la qualité de vie à moyen et long terme
(scores de satisfaction)(scores de satisfaction)
• Faire connaitre largement notre activité médicale (médias,Faire connaitre largement notre activité médicale (médias,
plaquettes, conférences…)plaquettes, conférences…)
 Fiche dFiche d’information et site internet avec forum local ?’information et site internet avec forum local ?
 Créer un espace dCréer un espace d’échange entre les patientes elle-même (opérées’échange entre les patientes elle-même (opérées
ou non) et les patiente et l’équipe médicaleou non) et les patiente et l’équipe médicale
 Tisser des liens avec les autres centres, projet multi-facettes,Tisser des liens avec les autres centres, projet multi-facettes,
collaborer avec les associationscollaborer avec les associations
 Etendre notre action en Afrique?Etendre notre action en Afrique?
conclusionconclusion
Ces consultations sont toujoursCes consultations sont toujours
l’occasion d’échanges enrichissantsl’occasion d’échanges enrichissants
avec des femmes qui trouvent le courageavec des femmes qui trouvent le courage
de parler d’un sujet intime et délicat,de parler d’un sujet intime et délicat,
de prendre en charge leur destinde prendre en charge leur destin
et de s’engager sur la voie de la restaurationet de s’engager sur la voie de la restauration
de leur identité féminine.de leur identité féminine.
Contacts:Contacts:
CHU Hôpital Sud,CHU Hôpital Sud,
16 boulevard de Bulgarie16 boulevard de Bulgarie
35200 RENNES35200 RENNES
Téléphone:Téléphone: 02 99 26 67 2002 99 26 67 20
Mail:Mail: msfrennes@gmail.commsfrennes@gmail.com
L’histoire de la journéeL’histoire de la journée
 Un partenariatUn partenariat

Mairie de RennesMairie de Rennes

ACZAACZA

CHU RennesCHU Rennes
 Des projets locaux et à l’étrangerDes projets locaux et à l’étranger
 Le programme choisi:Le programme choisi:

Le projet en Afrique de l’association ACZALe projet en Afrique de l’association ACZA

Un éclairage « juridique » avec Maitre Linda Weil-Un éclairage « juridique » avec Maitre Linda Weil-
Curiel, avocateCuriel, avocate

Présentation de l’unité du Dr Mathilde Piketty àPrésentation de l’unité du Dr Mathilde Piketty à
TrousseauTrousseau

L’accueil des femmes au CHU de RennesL’accueil des femmes au CHU de Rennes

Le spectacle de la compagnie Corps Ivoire de MarthaLe spectacle de la compagnie Corps Ivoire de Martha
DiomandéDiomandé
18/06/13
PrésentationPrésentation
 Elle consiste en l’Elle consiste en l’ablation partielle ou totaleablation partielle ou totale desdes
organes génitaux externes de la femmeorganes génitaux externes de la femme
 généralement pratiquée sur des fillettes entregénéralement pratiquée sur des fillettes entre 0 et0 et
1212 ansans
 dangereuse, voire mortelle, source de douleursdangereuse, voire mortelle, source de douleurs
 pratiquée surtout dans certaines communautéspratiquée surtout dans certaines communautés
d’Afrique sub-saharienne et du Moyen-Orientd’Afrique sub-saharienne et du Moyen-Orient
mais aussi au sein desmais aussi au sein des communautés d’immigréscommunautés d’immigrés
à travers le mondeà travers le monde..
 actuellementactuellement interditeinterdite dans la plupart des paysdans la plupart des pays
européens et condamnée par un grand nombre deeuropéens et condamnée par un grand nombre de
gouvernements africains.gouvernements africains.
18/06/13
Afrique Sub-saharienne et du Nord-est
Asie : Indonésie, Malaisie, Inde
Péninsule arabique : Yémen, Oman, Syrie, Emirats, Arabie saoudite
Amérique du Sud : Pérou, Brésil
Europe occidentale et Amérique du Nord à cause des mouvements migratoires

Contenu connexe

Tendances

Incontinence Urinaire Feminine Em 09 06 09
Incontinence Urinaire Feminine Em 09 06 09Incontinence Urinaire Feminine Em 09 06 09
Incontinence Urinaire Feminine Em 09 06 09raymondteyrouz
 
journées marcel simon 2014
journées marcel simon 2014journées marcel simon 2014
journées marcel simon 2014harlicot
 
Cure du prolapsus par coelioscopie
Cure du prolapsus par coelioscopieCure du prolapsus par coelioscopie
Cure du prolapsus par coelioscopieurologiebj
 
Nouvelle technique pour le traitement des hémorragies du postpartum
Nouvelle technique pour le traitement des hémorragies du postpartumNouvelle technique pour le traitement des hémorragies du postpartum
Nouvelle technique pour le traitement des hémorragies du postpartumFMM Marrakech
 
Un trauma abdominal intéressant
Un trauma abdominal intéressantUn trauma abdominal intéressant
Un trauma abdominal intéressantUrgencehsj
 
Perle clinique 17
Perle clinique 17Perle clinique 17
Perle clinique 17Urgencehsj
 
Urogyn pedia 4 rm 12 04 11
Urogyn pedia 4 rm 12 04 11Urogyn pedia 4 rm 12 04 11
Urogyn pedia 4 rm 12 04 11raymondteyrouz
 
Fait du jour opération cerveau
Fait du jour opération cerveauFait du jour opération cerveau
Fait du jour opération cerveauClaudine Proust
 
Maternal mortality in Cambodia
Maternal mortality in CambodiaMaternal mortality in Cambodia
Maternal mortality in CambodiaRobert Walch
 
Présentation trauma Abdominale
Présentation trauma AbdominalePrésentation trauma Abdominale
Présentation trauma AbdominaleUrgencehsj
 
Chirurgie des prolapsus par voie vaginale sans renfort prothétique
Chirurgie des prolapsus par voie vaginale sans renfort prothétiqueChirurgie des prolapsus par voie vaginale sans renfort prothétique
Chirurgie des prolapsus par voie vaginale sans renfort prothétiquenefissahamoud
 
Etude comparative du pansement conventionnel versus absence de pansement sur ...
Etude comparative du pansement conventionnel versus absence de pansement sur ...Etude comparative du pansement conventionnel versus absence de pansement sur ...
Etude comparative du pansement conventionnel versus absence de pansement sur ...abdel aziz Baby
 
Etude pansement versus absence de pansement dr a baby oct 2011
Etude pansement versus absence de pansement dr a baby oct 2011Etude pansement versus absence de pansement dr a baby oct 2011
Etude pansement versus absence de pansement dr a baby oct 2011abdel aziz Baby
 
Surdiagnostic des cancers du sein, controverses à propos du dépistage
Surdiagnostic des cancers du sein, controverses à propos du dépistageSurdiagnostic des cancers du sein, controverses à propos du dépistage
Surdiagnostic des cancers du sein, controverses à propos du dépistageCancer Rose
 
Cancer du sein
Cancer du seinCancer du sein
Cancer du seinAmel Ammar
 
Prévention des Cancers du Sein par Carole Mathelin
Prévention des Cancers du Sein par Carole MathelinPrévention des Cancers du Sein par Carole Mathelin
Prévention des Cancers du Sein par Carole MathelinAssociation Seins et Vie
 
La chimioprophylaxie antipaludiques et les groupes-cibles
La chimioprophylaxie antipaludiques et les groupes-ciblesLa chimioprophylaxie antipaludiques et les groupes-cibles
La chimioprophylaxie antipaludiques et les groupes-ciblesInstitut Pasteur de Madagascar
 
Surdiagnostic des Cancers du Sein
Surdiagnostic des Cancers du SeinSurdiagnostic des Cancers du Sein
Surdiagnostic des Cancers du SeinDES Daughter
 

Tendances (20)

Incontinence Urinaire Feminine Em 09 06 09
Incontinence Urinaire Feminine Em 09 06 09Incontinence Urinaire Feminine Em 09 06 09
Incontinence Urinaire Feminine Em 09 06 09
 
journées marcel simon 2014
journées marcel simon 2014journées marcel simon 2014
journées marcel simon 2014
 
Cure du prolapsus par coelioscopie
Cure du prolapsus par coelioscopieCure du prolapsus par coelioscopie
Cure du prolapsus par coelioscopie
 
Nouvelle technique pour le traitement des hémorragies du postpartum
Nouvelle technique pour le traitement des hémorragies du postpartumNouvelle technique pour le traitement des hémorragies du postpartum
Nouvelle technique pour le traitement des hémorragies du postpartum
 
Un trauma abdominal intéressant
Un trauma abdominal intéressantUn trauma abdominal intéressant
Un trauma abdominal intéressant
 
Perle clinique 17
Perle clinique 17Perle clinique 17
Perle clinique 17
 
Urogyn pedia 4 rm 12 04 11
Urogyn pedia 4 rm 12 04 11Urogyn pedia 4 rm 12 04 11
Urogyn pedia 4 rm 12 04 11
 
Fait du jour opération cerveau
Fait du jour opération cerveauFait du jour opération cerveau
Fait du jour opération cerveau
 
Maternal mortality in Cambodia
Maternal mortality in CambodiaMaternal mortality in Cambodia
Maternal mortality in Cambodia
 
Présentation trauma Abdominale
Présentation trauma AbdominalePrésentation trauma Abdominale
Présentation trauma Abdominale
 
Chirurgie des prolapsus par voie vaginale sans renfort prothétique
Chirurgie des prolapsus par voie vaginale sans renfort prothétiqueChirurgie des prolapsus par voie vaginale sans renfort prothétique
Chirurgie des prolapsus par voie vaginale sans renfort prothétique
 
Règles de prescriptions
Règles de prescriptionsRègles de prescriptions
Règles de prescriptions
 
Etude comparative du pansement conventionnel versus absence de pansement sur ...
Etude comparative du pansement conventionnel versus absence de pansement sur ...Etude comparative du pansement conventionnel versus absence de pansement sur ...
Etude comparative du pansement conventionnel versus absence de pansement sur ...
 
Etude pansement versus absence de pansement dr a baby oct 2011
Etude pansement versus absence de pansement dr a baby oct 2011Etude pansement versus absence de pansement dr a baby oct 2011
Etude pansement versus absence de pansement dr a baby oct 2011
 
Surdiagnostic des cancers du sein, controverses à propos du dépistage
Surdiagnostic des cancers du sein, controverses à propos du dépistageSurdiagnostic des cancers du sein, controverses à propos du dépistage
Surdiagnostic des cancers du sein, controverses à propos du dépistage
 
Cancer du sein
Cancer du seinCancer du sein
Cancer du sein
 
Prévention des Cancers du Sein par Carole Mathelin
Prévention des Cancers du Sein par Carole MathelinPrévention des Cancers du Sein par Carole Mathelin
Prévention des Cancers du Sein par Carole Mathelin
 
La chimioprophylaxie antipaludiques et les groupes-cibles
La chimioprophylaxie antipaludiques et les groupes-ciblesLa chimioprophylaxie antipaludiques et les groupes-cibles
La chimioprophylaxie antipaludiques et les groupes-cibles
 
Surdiagnostic des Cancers du Sein
Surdiagnostic des Cancers du SeinSurdiagnostic des Cancers du Sein
Surdiagnostic des Cancers du Sein
 
LES SOINS APRES AVORTEMENT (S.A.A)
LES SOINS APRES AVORTEMENT (S.A.A)LES SOINS APRES AVORTEMENT (S.A.A)
LES SOINS APRES AVORTEMENT (S.A.A)
 

En vedette

Notions de « survie » medico légales
Notions de « survie » medico légalesNotions de « survie » medico légales
Notions de « survie » medico légalesharlicot
 
L'histoire d'olaudah equiano
L'histoire d'olaudah equianoL'histoire d'olaudah equiano
L'histoire d'olaudah equianoSteMarieCM
 
108 la religion de l'avenir. cahier ii. r. panikkar. (document à télécharg...
108 la religion de l'avenir. cahier ii. r. panikkar. (document à télécharg...108 la religion de l'avenir. cahier ii. r. panikkar. (document à télécharg...
108 la religion de l'avenir. cahier ii. r. panikkar. (document à télécharg...Eldoux
 
Forumssensibles a0
Forumssensibles a0Forumssensibles a0
Forumssensibles a0rem_pou
 
PresentacióN Ruta Literaria
PresentacióN Ruta LiterariaPresentacióN Ruta Literaria
PresentacióN Ruta Literariaguest174cb7
 
Antic martorell
Antic martorellAntic martorell
Antic martorellcilamerce
 
Resultats presse malestroit_24mai2015.xls-3
Resultats presse malestroit_24mai2015.xls-3Resultats presse malestroit_24mai2015.xls-3
Resultats presse malestroit_24mai2015.xls-3Guyon Jacky
 
Changements climatiques et communication : Quelle équation ?
Changements climatiques et communication : Quelle équation ?Changements climatiques et communication : Quelle équation ?
Changements climatiques et communication : Quelle équation ?Eldoux
 
13 pose du goudron, du platon, du drain coco sur cunette.
13 pose du goudron, du platon, du drain coco sur cunette.13 pose du goudron, du platon, du drain coco sur cunette.
13 pose du goudron, du platon, du drain coco sur cunette.slamoule
 
Evaluación antecedentes
Evaluación antecedentesEvaluación antecedentes
Evaluación antecedentesAdalberto
 
Puntos de agenda 30 julio 2010 adalberto
Puntos de agenda 30 julio 2010 adalbertoPuntos de agenda 30 julio 2010 adalberto
Puntos de agenda 30 julio 2010 adalbertoAdalberto
 
Evaluar tesis josé
Evaluar tesis joséEvaluar tesis josé
Evaluar tesis joséAdalberto
 
Babillard électronique 20 08-13(sher h)v2
Babillard électronique 20 08-13(sher h)v2Babillard électronique 20 08-13(sher h)v2
Babillard électronique 20 08-13(sher h)v2Simon Pelchat
 

En vedette (19)

Notions de « survie » medico légales
Notions de « survie » medico légalesNotions de « survie » medico légales
Notions de « survie » medico légales
 
L'histoire d'olaudah equiano
L'histoire d'olaudah equianoL'histoire d'olaudah equiano
L'histoire d'olaudah equiano
 
Modelo educativo y estudiante itfip
Modelo educativo y estudiante itfipModelo educativo y estudiante itfip
Modelo educativo y estudiante itfip
 
108 la religion de l'avenir. cahier ii. r. panikkar. (document à télécharg...
108 la religion de l'avenir. cahier ii. r. panikkar. (document à télécharg...108 la religion de l'avenir. cahier ii. r. panikkar. (document à télécharg...
108 la religion de l'avenir. cahier ii. r. panikkar. (document à télécharg...
 
Forumssensibles a0
Forumssensibles a0Forumssensibles a0
Forumssensibles a0
 
Démocratie Locale
Démocratie LocaleDémocratie Locale
Démocratie Locale
 
PresentacióN Ruta Literaria
PresentacióN Ruta LiterariaPresentacióN Ruta Literaria
PresentacióN Ruta Literaria
 
Alexia thomas rémi_partie1
Alexia thomas rémi_partie1Alexia thomas rémi_partie1
Alexia thomas rémi_partie1
 
Antic martorell
Antic martorellAntic martorell
Antic martorell
 
Resultats presse malestroit_24mai2015.xls-3
Resultats presse malestroit_24mai2015.xls-3Resultats presse malestroit_24mai2015.xls-3
Resultats presse malestroit_24mai2015.xls-3
 
Changements climatiques et communication : Quelle équation ?
Changements climatiques et communication : Quelle équation ?Changements climatiques et communication : Quelle équation ?
Changements climatiques et communication : Quelle équation ?
 
13 pose du goudron, du platon, du drain coco sur cunette.
13 pose du goudron, du platon, du drain coco sur cunette.13 pose du goudron, du platon, du drain coco sur cunette.
13 pose du goudron, du platon, du drain coco sur cunette.
 
Evaluación antecedentes
Evaluación antecedentesEvaluación antecedentes
Evaluación antecedentes
 
Nqtmardi
NqtmardiNqtmardi
Nqtmardi
 
Puntos de agenda 30 julio 2010 adalberto
Puntos de agenda 30 julio 2010 adalbertoPuntos de agenda 30 julio 2010 adalberto
Puntos de agenda 30 julio 2010 adalberto
 
Evaluar tesis josé
Evaluar tesis joséEvaluar tesis josé
Evaluar tesis josé
 
Protocolo
ProtocoloProtocolo
Protocolo
 
Tableaux open
Tableaux openTableaux open
Tableaux open
 
Babillard électronique 20 08-13(sher h)v2
Babillard électronique 20 08-13(sher h)v2Babillard électronique 20 08-13(sher h)v2
Babillard électronique 20 08-13(sher h)v2
 

Similaire à 23 novembre power point corrigé

Présentation midi santé violences faites aux femmes
Présentation midi santé violences faites aux femmesPrésentation midi santé violences faites aux femmes
Présentation midi santé violences faites aux femmesPaul Daval
 
Magazine Almaviva Santé Janvier 2021
Magazine Almaviva Santé Janvier 2021Magazine Almaviva Santé Janvier 2021
Magazine Almaviva Santé Janvier 2021Almaviva Santé
 
Les consultations pré natales
Les consultations pré natalesLes consultations pré natales
Les consultations pré natalesStephane Kume
 
Webinaire : L’hygiène des mains - plus simplement pour le personnel soignant!
Webinaire : L’hygiène des mains - plus simplement pour le personnel soignant!Webinaire : L’hygiène des mains - plus simplement pour le personnel soignant!
Webinaire : L’hygiène des mains - plus simplement pour le personnel soignant!Canadian Patient Safety Institute
 
Népal non soignants weyl joliot 5
Népal non soignants weyl joliot 5Népal non soignants weyl joliot 5
Népal non soignants weyl joliot 5Gynsf
 
Ppt midi santé santé sexuelle midi santé
Ppt midi santé santé sexuelle midi santéPpt midi santé santé sexuelle midi santé
Ppt midi santé santé sexuelle midi santéPaul Daval
 
DP Chirurgie transgenre-Academie Nationale Chirurgie - 19-04-2023
DP Chirurgie transgenre-Academie Nationale Chirurgie -  19-04-2023DP Chirurgie transgenre-Academie Nationale Chirurgie -  19-04-2023
DP Chirurgie transgenre-Academie Nationale Chirurgie - 19-04-2023pbcom1998
 
L’impact de la démocratie sanitaire : le patient et sa sécurité, point de vue...
L’impact de la démocratie sanitaire : le patient et sa sécurité, point de vue...L’impact de la démocratie sanitaire : le patient et sa sécurité, point de vue...
L’impact de la démocratie sanitaire : le patient et sa sécurité, point de vue...Haute Autorité de Santé
 
Présentation de l'association France Psoriasis
Présentation de l'association France PsoriasisPrésentation de l'association France Psoriasis
Présentation de l'association France PsoriasisMelFrancePsoriasis
 
Prise en charge de la douleur aux urgences
Prise en charge de la douleur aux urgencesPrise en charge de la douleur aux urgences
Prise en charge de la douleur aux urgencesArnaud Depil-Duval
 
Prise en charge de la douleur aux urgences besancon-171202154526
Prise en charge de la douleur aux urgences besancon-171202154526Prise en charge de la douleur aux urgences besancon-171202154526
Prise en charge de la douleur aux urgences besancon-171202154526Patou Conrath
 
Maison médicale des pyramides
Maison médicale des pyramidesMaison médicale des pyramides
Maison médicale des pyramidesbrigitte Tregouet
 
Gonaives2013
Gonaives2013Gonaives2013
Gonaives2013Gynsf
 
Journal L'Hépatant N°51 Avril 2011
Journal L'Hépatant N°51 Avril 2011Journal L'Hépatant N°51 Avril 2011
Journal L'Hépatant N°51 Avril 2011soshepatites
 
Les médicaments au coeur de la vie
Les médicaments au coeur de la vieLes médicaments au coeur de la vie
Les médicaments au coeur de la vieMònica Moro
 
Présentation des résultats du baromètre de l'expérience patient
Présentation des résultats du baromètre de l'expérience patientPrésentation des résultats du baromètre de l'expérience patient
Présentation des résultats du baromètre de l'expérience patientAmah KOUEVI
 

Similaire à 23 novembre power point corrigé (20)

Présentation midi santé violences faites aux femmes
Présentation midi santé violences faites aux femmesPrésentation midi santé violences faites aux femmes
Présentation midi santé violences faites aux femmes
 
Magazine Almaviva Santé Janvier 2021
Magazine Almaviva Santé Janvier 2021Magazine Almaviva Santé Janvier 2021
Magazine Almaviva Santé Janvier 2021
 
Les consultations pré natales
Les consultations pré natalesLes consultations pré natales
Les consultations pré natales
 
Webinaire : L’hygiène des mains - plus simplement pour le personnel soignant!
Webinaire : L’hygiène des mains - plus simplement pour le personnel soignant!Webinaire : L’hygiène des mains - plus simplement pour le personnel soignant!
Webinaire : L’hygiène des mains - plus simplement pour le personnel soignant!
 
Comm vo 17062013 v0
Comm vo 17062013 v0Comm vo 17062013 v0
Comm vo 17062013 v0
 
Népal non soignants weyl joliot 5
Népal non soignants weyl joliot 5Népal non soignants weyl joliot 5
Népal non soignants weyl joliot 5
 
Ppt midi santé santé sexuelle midi santé
Ppt midi santé santé sexuelle midi santéPpt midi santé santé sexuelle midi santé
Ppt midi santé santé sexuelle midi santé
 
Le programme du Festival de la Communication Sante 2017
Le programme du Festival de la Communication Sante 2017Le programme du Festival de la Communication Sante 2017
Le programme du Festival de la Communication Sante 2017
 
C2 french
C2 frenchC2 french
C2 french
 
DP Chirurgie transgenre-Academie Nationale Chirurgie - 19-04-2023
DP Chirurgie transgenre-Academie Nationale Chirurgie -  19-04-2023DP Chirurgie transgenre-Academie Nationale Chirurgie -  19-04-2023
DP Chirurgie transgenre-Academie Nationale Chirurgie - 19-04-2023
 
L’impact de la démocratie sanitaire : le patient et sa sécurité, point de vue...
L’impact de la démocratie sanitaire : le patient et sa sécurité, point de vue...L’impact de la démocratie sanitaire : le patient et sa sécurité, point de vue...
L’impact de la démocratie sanitaire : le patient et sa sécurité, point de vue...
 
Présentation de l'association France Psoriasis
Présentation de l'association France PsoriasisPrésentation de l'association France Psoriasis
Présentation de l'association France Psoriasis
 
Prise en charge de la douleur aux urgences
Prise en charge de la douleur aux urgencesPrise en charge de la douleur aux urgences
Prise en charge de la douleur aux urgences
 
Prise en charge de la douleur aux urgences besancon-171202154526
Prise en charge de la douleur aux urgences besancon-171202154526Prise en charge de la douleur aux urgences besancon-171202154526
Prise en charge de la douleur aux urgences besancon-171202154526
 
Maison médicale des pyramides
Maison médicale des pyramidesMaison médicale des pyramides
Maison médicale des pyramides
 
Gonaives2013
Gonaives2013Gonaives2013
Gonaives2013
 
Journal L'Hépatant N°51 Avril 2011
Journal L'Hépatant N°51 Avril 2011Journal L'Hépatant N°51 Avril 2011
Journal L'Hépatant N°51 Avril 2011
 
Les médicaments au coeur de la vie
Les médicaments au coeur de la vieLes médicaments au coeur de la vie
Les médicaments au coeur de la vie
 
Présentation des résultats du baromètre de l'expérience patient
Présentation des résultats du baromètre de l'expérience patientPrésentation des résultats du baromètre de l'expérience patient
Présentation des résultats du baromètre de l'expérience patient
 
E mergency urgences 2017
E mergency urgences 2017E mergency urgences 2017
E mergency urgences 2017
 

23 novembre power point corrigé

  • 1. Un nouvel engagement :Un nouvel engagement : lala prise en chargeprise en charge des mutilationsdes mutilations sexuellessexuelles au CHU de Rennesau CHU de Rennes Journée du 23Journée du 23 novembrenovembre 20122012
  • 2. Pourquoi Rennes ?Pourquoi Rennes ? -une population cible-une population cible : une immigration qui ne cesse: une immigration qui ne cesse d’augmenter.d’augmenter. -Un engagement dans la lutte contre les violences faites aux-Un engagement dans la lutte contre les violences faites aux femmes.femmes. -Un enjeu de santé publique: prévention de l’excision chez-Un enjeu de santé publique: prévention de l’excision chez les jeunes filles menacées et prise en charge des femmesles jeunes filles menacées et prise en charge des femmes mutilées.mutilées. -En France 15 hôpitaux pratiquent la chirurgie réparatrice-En France 15 hôpitaux pratiquent la chirurgie réparatrice -En France la réparation est remboursée à 100% depuis-En France la réparation est remboursée à 100% depuis 2004.2004.
  • 3. Un projetUn projet Pour lPour les femmes victimes de mutilations sexuelleses femmes victimes de mutilations sexuelles (55000(55000 à 60000 en France) à tous les âges de la vie dès la majoritéà 60000 en France) à tous les âges de la vie dès la majorité InformationInformation éclairéeéclairée sur lessur les complicationscomplications des mutilationsdes mutilations sexuelles: problèmes de santé chroniques (douleurs,sexuelles: problèmes de santé chroniques (douleurs, infections), et d’ordre psychologique (tristesse, difficultésinfections), et d’ordre psychologique (tristesse, difficultés dans vie sexuelle et affective)dans vie sexuelle et affective) Une prise en chargeUne prise en charge de la douleur latente laissée par lade la douleur latente laissée par la cicatrice.cicatrice. La reconstruction éventuelleLa reconstruction éventuelle
  • 4. Une équipeUne équipe pluridisciplinairepluridisciplinaire  3 sages femmes3 sages femmes  Murielle GELIEMurielle GELIE  Patrizia GOUET-MORGANTIPatrizia GOUET-MORGANTI  Cécile PINELCécile PINEL  1 Chirurgien1 Chirurgien  Dr Jean Philippe HARLICOTDr Jean Philippe HARLICOT  1 psychologue1 psychologue  Catherine GUILLARDCatherine GUILLARD
  • 5. Un lieuUn lieu  Le CHU Hôpital sudLe CHU Hôpital sud  Service de Gynécologie du Pr PoulainService de Gynécologie du Pr Poulain  Bâtiment des consultations gynécologiques etBâtiment des consultations gynécologiques et Bloc opératoireBloc opératoire
  • 6. Le parcours type dLe parcours type d’une patiente’une patiente  consultation le premier mercredi de chaque moisconsultation le premier mercredi de chaque mois avec une sage femme du projet :avec une sage femme du projet :  Entretien singulierEntretien singulier  Un temps dUn temps d’écoute (1 heure au minimum)’écoute (1 heure au minimum)  Réponses aux questionsRéponses aux questions  Interrogatoire completInterrogatoire complet  Examen clinique de la patiente si elle le souhaite.Examen clinique de la patiente si elle le souhaite.  Autant de consultations qu’il le faut avec les SFAutant de consultations qu’il le faut avec les SF
  • 7. Le parcours type dLe parcours type d’une patiente’une patiente  Informations éclairées sur l’anatomie, laInformations éclairées sur l’anatomie, la chirurgie, le post-opératoire, les grossesseschirurgie, le post-opératoire, les grossesses ultérieures et la qualité de la sexualitéultérieures et la qualité de la sexualité àà retrouverretrouver  Si une reconstruction est souhaitéeSi une reconstruction est souhaitée : RDV après: RDV après délai de réflexion avec le Dr Harlicot.délai de réflexion avec le Dr Harlicot.  Consultation de la psychologueConsultation de la psychologue proposéeproposée avantavant la reconstruction.la reconstruction.  Suivi régulier et personnalisé dans la périodeSuivi régulier et personnalisé dans la période post opératoire .post opératoire .
  • 8. La chirurgieLa chirurgie  Une chirurgie simple , bienUne chirurgie simple , bien « standardisée »« standardisée »  11 interventions depuis 1 an environ11 interventions depuis 1 an environ  Pas de complications gravesPas de complications graves  2 patientes à revoir pour douleurs2 patientes à revoir pour douleurs importantesimportantes  1 hématome vulvaire post opératoire de1 hématome vulvaire post opératoire de résolution spontanée.résolution spontanée.
  • 9. La chirurgie 2La chirurgie 2  La technique de base évolueLa technique de base évolue progressivement .progressivement .  Bons résultats anatomiquesBons résultats anatomiques  Résultats « fonctionnels » difficiles àRésultats « fonctionnels » difficiles à évaluer actuellement.évaluer actuellement.  Un service hospitalier qui s’habitue.Un service hospitalier qui s’habitue.
  • 10. Bilan à un anBilan à un an  Depuis leDepuis le démarrage du projet, novembre 2011:démarrage du projet, novembre 2011:  Environ 50 consultationsEnviron 50 consultations (pré et post opératoires)(pré et post opératoires)  11 opérations11 opérations  Profil de nos premières consultantesProfil de nos premières consultantes  40 ans, avec enfants40 ans, avec enfants  Excisions de type I et II,Excisions de type I et II, pratiquées vers 5 à 7 ans.pratiquées vers 5 à 7 ans.  Provenance: Afrique de l’Provenance: Afrique de l’Ouest essentiellementOuest essentiellement  Femme intégrée dans la société françaiseFemme intégrée dans la société française  Informée par leInformée par le bouche à oreille, les médias.bouche à oreille, les médias.  Désir d’intégrité corporelleDésir d’intégrité corporelle
  • 11. Le projet à moyen termeLe projet à moyen terme  Meilleure prise en charge post opératoire:Meilleure prise en charge post opératoire:  Prise en charge de la douleurPrise en charge de la douleur  Coaching sexuelCoaching sexuel  Evaluer l’amélioration de la qualité de vie à moyen et long termeEvaluer l’amélioration de la qualité de vie à moyen et long terme (scores de satisfaction)(scores de satisfaction) • Faire connaitre largement notre activité médicale (médias,Faire connaitre largement notre activité médicale (médias, plaquettes, conférences…)plaquettes, conférences…)  Fiche dFiche d’information et site internet avec forum local ?’information et site internet avec forum local ?  Créer un espace dCréer un espace d’échange entre les patientes elle-même (opérées’échange entre les patientes elle-même (opérées ou non) et les patiente et l’équipe médicaleou non) et les patiente et l’équipe médicale  Tisser des liens avec les autres centres, projet multi-facettes,Tisser des liens avec les autres centres, projet multi-facettes, collaborer avec les associationscollaborer avec les associations  Etendre notre action en Afrique?Etendre notre action en Afrique?
  • 12. conclusionconclusion Ces consultations sont toujoursCes consultations sont toujours l’occasion d’échanges enrichissantsl’occasion d’échanges enrichissants avec des femmes qui trouvent le courageavec des femmes qui trouvent le courage de parler d’un sujet intime et délicat,de parler d’un sujet intime et délicat, de prendre en charge leur destinde prendre en charge leur destin et de s’engager sur la voie de la restaurationet de s’engager sur la voie de la restauration de leur identité féminine.de leur identité féminine.
  • 13. Contacts:Contacts: CHU Hôpital Sud,CHU Hôpital Sud, 16 boulevard de Bulgarie16 boulevard de Bulgarie 35200 RENNES35200 RENNES Téléphone:Téléphone: 02 99 26 67 2002 99 26 67 20 Mail:Mail: msfrennes@gmail.commsfrennes@gmail.com
  • 14.
  • 15. L’histoire de la journéeL’histoire de la journée  Un partenariatUn partenariat  Mairie de RennesMairie de Rennes  ACZAACZA  CHU RennesCHU Rennes  Des projets locaux et à l’étrangerDes projets locaux et à l’étranger  Le programme choisi:Le programme choisi:  Le projet en Afrique de l’association ACZALe projet en Afrique de l’association ACZA  Un éclairage « juridique » avec Maitre Linda Weil-Un éclairage « juridique » avec Maitre Linda Weil- Curiel, avocateCuriel, avocate  Présentation de l’unité du Dr Mathilde Piketty àPrésentation de l’unité du Dr Mathilde Piketty à TrousseauTrousseau  L’accueil des femmes au CHU de RennesL’accueil des femmes au CHU de Rennes  Le spectacle de la compagnie Corps Ivoire de MarthaLe spectacle de la compagnie Corps Ivoire de Martha DiomandéDiomandé
  • 16. 18/06/13 PrésentationPrésentation  Elle consiste en l’Elle consiste en l’ablation partielle ou totaleablation partielle ou totale desdes organes génitaux externes de la femmeorganes génitaux externes de la femme  généralement pratiquée sur des fillettes entregénéralement pratiquée sur des fillettes entre 0 et0 et 1212 ansans  dangereuse, voire mortelle, source de douleursdangereuse, voire mortelle, source de douleurs  pratiquée surtout dans certaines communautéspratiquée surtout dans certaines communautés d’Afrique sub-saharienne et du Moyen-Orientd’Afrique sub-saharienne et du Moyen-Orient mais aussi au sein desmais aussi au sein des communautés d’immigréscommunautés d’immigrés à travers le mondeà travers le monde..  actuellementactuellement interditeinterdite dans la plupart des paysdans la plupart des pays européens et condamnée par un grand nombre deeuropéens et condamnée par un grand nombre de gouvernements africains.gouvernements africains.
  • 17. 18/06/13 Afrique Sub-saharienne et du Nord-est Asie : Indonésie, Malaisie, Inde Péninsule arabique : Yémen, Oman, Syrie, Emirats, Arabie saoudite Amérique du Sud : Pérou, Brésil Europe occidentale et Amérique du Nord à cause des mouvements migratoires

Notes de l'éditeur

  1. En italique les modifications que je suggère.
  2. L’ordre suivant des vues me paraît plus judicieux : 2) un projet. 3) un lieu. 4) Pourquoi Rennes. 5) Une équipe pluridisciplinaire.