L'INSTITUT SUPERIEUR DE L'EDUCATION ET DE LA FORMATION CONTINUE MASTER PRO CIO ISEFC 2013
Présentée par : MR BEN FADHEL HI...
1
Table des matières
Liste de sigles et abréviations.........................................................................
2
2- La Formation professionnelle ......................................................................18
XIII.La Formati...
3
Liste de sigles et abréviations
ATFP .................................................... Agence tunisienne de la Format...
4
Introduction
La formation professionnelle est l’une des composantes du dispositif national d’éducation, de
qualification...
5
II. Les organismes nationaux de formation professionnelle:
Le dispostif de la formation professionnelle est constitué de...
6
III. Inscrits en formation
Une population apprenante importante qui fait du dispositif de la formation professionnelle u...
7
IV. Réglementaires professionnels pour de la formation
Annoncé par le décret N° 97-2452 du 15 décembre 1997 -Articles 3 ...
8
 L’offre de formation non diplômant du dispositif de formation professionnelle est répartie sur
10 secteurs. Le secteur...
9
VI. De quelle formation professionnelle a-t-on besoin ?
S'adressant à des adolescents, développant des
savoir-faire et d...
10
2. Les 20 formations les plus souvent choisies
En Tunisie, quelque 370 formations professionnelles initiales sont propo...
11
Figure 4 : Les 25 métiers les plus choisis pour une formation par les jeunes hommes en 2011
12
 64 347 inscritsenformationdusecteurpublicsontrépartissur 13 secteursde formation.Le secteur
« Electricité etélectroni...
13
 43 327 certificatsetdiplômesontété délivrésen2011 : 29 327 du secteurpublicetenviron14000
du secteurprivée.
Les sorta...
14
 Parmi lessortantsdu système de laformationprofessionnelle de niveauxCAP,BTP,BTS,CC ,
CFA(F4) etCFP, 28.1% sontdans le...
15
3) Un système de formation professionnelle à plusieurs niveaux de qualification
 Certificat d’Aptitude Professionnelle...
16
flux scolaires pourrait être l’analyse de leur effet escompté sur la manière avec laquelle se ventileraient
les flux de...
17
IX. La formation professionnelle primaire ( Agriculture )
• Comme d'autres secteurs, et afin de promouvoir le secteur d...
18
X. Formation professionnel au sein de l’Armée Nationale
L’initiation, la formation et l'apprentissage professionnel au ...
19
 Le Certificat d'aptitude professionnelle (CAP) :
 Le Brevet technique professionnel (BTP) :
XIII. La Formation profe...
20
 Mettre en place un dispositif d’information et d’orientation relatif à la formation et à
l’apprentissage afin d’accro...
21
 Technicien supérieur en tourisme option développement et promotion des produits
touristiques
 Technicien supérieur e...
22
CONCLUSION :
 Renforcer la participation du secteur productif dans le processus de détermination d’une
demande en comp...
23
24
Figure 6 : répartition des centres de formation par gouvernorat
Public Privé
Nord Est 78 469
Grand Tunis 45 330
Gouvern...
25
26
http://congres-formation-professionnelle.info/fr/accueil#.UY1xY6KGE7M
BIBLIOGRAPHIES
 le Ministère de la Formation Pro...
27
 Le système de financement de la formation professionnelle en Tunisie Brahim TOUMI
Ministère de l’Education et de la F...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Formation 3.00

204 vues

Publié le

Formation Professionnelle continue et initiale

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
204
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
0
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Formation 3.00

  1. 1. L'INSTITUT SUPERIEUR DE L'EDUCATION ET DE LA FORMATION CONTINUE MASTER PRO CIO ISEFC 2013 Présentée par : MR BEN FADHEL HICHEM Encadrée par : MR BEN SALEM LAZHAR
  2. 2. 1 Table des matières Liste de sigles et abréviations.............................................................................3 Introduction.......................................................................................................4 I.Les Partenaires Internationaux ………….......................................................4 II.Les organismes nationaux de formation professionnelle:………...................5 III.Inscrits en formation ………….....................................................................6 IV.Réglementaires professionnels pour de la formation ……............................7 V.Certificat de fin d’apprentissage ………….. ..................................................7 VI.De quelle formation professionnelle a-t-on besoin ?......................................9 1.ÉTABLISSEMENTS ………………. ..............................................................................9 2.LES 20 FORMATIONS LES PLUS SOUVENT CHOISIES …………. ................................. 10 3.DIPLOMES DE FORMATION PROFESSIONNELLE ………………………………………. ............ 12 4.LES SORTANTS DU SECTEUR PUBLIC …………........................................................ 13 VII.Structure du système d’éducation et de la formation………....................14 VIII.La régulation des flux scolaires :……… ..................................................15 IX.La formation professionnelle en agriculture ………….. Error! Bookmark not defined. X.Formation professionnel au sein de l’Armée Nationale ………....................18 1.L'APPRENTISSAGE PROFESSIONNEL……………………… ........................................... 18
  3. 3. 2 2- La Formation professionnelle ......................................................................18 XIII.La Formation professionnelle en secteur tertiaire ......................... ..........19 1.LES MODES DE FORMATION …………………….......................................................... 20 2.APPRENTISSAGE ………………… ............................................................................ 20 3.NIVEAUX ET SPECIALITES DE LA FORMATION ……………. ..................................... 20 XIV.Les cycles de formation de la santé ………….........................................21 1.LA FORMATION ET LE PERFECTIONNEMENT DES COMPETENCES …………............... 21 CONCLUSION :..............................................................................................22
  4. 4. 3 Liste de sigles et abréviations ATFP .................................................... Agence tunisienne de la Formation professionnelle BTP.................................................................. Brevet de Technicien professionnel BTS......................................................................................Brevet de Technicien supérieur BTS............................................................................................Banque tunisienne de Solida CAP ..............................................................................Certificat d’Aptitude Professionnelle CEF................................................................................................. Contrat Emploi Formation CFP ............................................................................Certificat de Form ation professionnelle CNFCPP ......... Centre national de la Formation continue et de la Promotion professionnelle CNSS..................................................................................Caisse nationale de Sécurité sociale DT.......................................................................................................................Dinar tunisien FIAP ............................................................ Fonds d’Insertion et d’Adaptation professionnelle FNE ................................................................................................... Fonds national de l’Emploi FNS.....................................................................................................Fonds national de Sol idarité FONAPRAM ................... Fonds national pour la Promotion de l’Artisanat et des Petits Métiers FOPRODI ..............................................Fonds de la Promotion de la Décentralisation industrielle FOSDA ......................................................Fonds spécial pour le Développement de l’Agriculture OCDE ...................................Organisation pour la Coopération et le Développem ent économique PDUI .................................................................Program me du Développem ent Urbain intégré PIB............................................................................................Produit intérieur brut PME ............................................................................................. Petite / moyenne Entreprise PRD ........................................................................... Programme Régional de Développement PRDI .....................................................Programm e de Développement Régional intégré SIVP ............................................................. Stages d’Initiation à la Vie professionnelle SMIG ....................................................... Salaire minimum interprofessionnel garanti TFP ............................................................................ Taxe à la Formatio n professionnelle
  5. 5. 4 Introduction La formation professionnelle est l’une des composantes du dispositif national d’éducation, de qualification et d’emploi. Elle contribue au développement des ressources humaines, à la promotion sociale et professionnelle et à la réalisation des objectifs de la croissance. Elle assure l’acquisition des connaissances théoriques et des capacités et savoir-faire pratiques que nécessite l’exercice d’un métier ou d’une profession qualifiée, et de favoriser l’adaptation de ces connaissances et savoir-faire aux mutations technologiques et à l’évolution des caractéristiques de l’emploi. La formation professionnelle contribue notamment à :.  la satisfaction des besoins de l’économie en main d’œuvre qualifiée et en techniciens.  I ‘amélioration des qualifications professionnelles de la main d'œuvre et de sa productivité.  la diffusion des connaissances techniques en vue d’une meilleure maîtrise de la technologie. I.Les Partenaires Internationaux l’OIF soutient la Tunisie dans son souhait de refondre son dispositif de FPT pour mieux l’adapter aux besoins économiques du pays. Elle a ainsi appuyé l’organisation, par le ministère de la Formation professionnelle et de l’Emploi 1) les acteurs intervenants au sein du dispositif national de la formation professionnelle, l'UGTT, l’UTICA, l'UTAP ainsi que les acteurs économiques, les universités professionnelles et les représentants d'organisations nationales et internationales 2) Les lignes directrices du dispositif avaient été tracées par la loi d’orientation de la formation professionnelle du 17 février 1993, suivie par la mise en place du programme Mise à niveau de la formation professionnelle et de l’emploi (MANFORME). 3) Ce programme a démarré en 1996, et ses principales réalisations ont chevauché sur le IXe plan (1997–2001) et sur le Xe plan (2002–2006) de développement de la Tunisie. Ce programme introduisait une « rupture » en adoptant une stratégie d’approche par la demande, contrairement à la logique d’offre de formation qui prévalait à l’époque. 4) L’objectif global était de « renforcer la qualité, l’efficacité et le dimensionnement du système de formation professionnelle public et privé pour répondre aux besoins en compétences du système productif ». Il s’agissait d’assurer la compétitivité des entreprises tunisiennes dans le contexte d’ouverture internationale des marchés, et d’établir notamment la zone de libre- échange avec l’Union
  6. 6. 5 II. Les organismes nationaux de formation professionnelle: Le dispostif de la formation professionnelle est constitué de plusieurs structures et institutions publiques et privés appartenant aux divers ministères - l’Agence tunisienne de la formation professionnelle (ATFP) sous la direction du Ministère de la Formation Professionnelle (MFP ) qui assure la tutelle des 136 centres de formation professionnelle dans les secteurs de l’ industrie et des services et d’ artisanat , - le Centre national de formation de formateurs et d’ingénierie de formation (CENAFFIF) chargé de l’ingénierie de la formation et de la formation des formateurs. Jusqu’en 2008, le MEF assurait également la tutelle d’un troisième organisme, - le Centre national de formation continue et de promotion professionnelle (CNFCPP), chargé de la gestion de la formation continue. Aujourd’hui, cette tutelle a été confiée au ministère de l’Emploi. Ce dernier récupère, de ce fait, la gestion de la Taxe sur la formation professionnelle (TFP). - Ministère de la Défense Nationale avec 12 centres de formation - Ministère de la Santé de Formation avec 18 écoles dans le secteur paramédical -Les centres de formation professionnelle privés qui ont atteint les 3000 sociétés dont 930 qui opèrent dans la formation initiale de base dans le secteur des services. - Le Centre National pour la Formation Contenue et de Promotion Professionnelle charger d’exécution des programmes et la formation contenue pour améliorer la productivité et la qualité. - L’école Nationale Pédagogique pour la formation Contenue Agronomique à Sidi Thabet qui opère surtout dans le secteur agricole et de la pêche en collaboration avec le centre National de Formation de Formateurs et d’Ingénierie de Formation Ces établissements de formation professionnelle assurent des formations dans divers spécialités, répartis comme suit:
  7. 7. 6 III. Inscrits en formation Une population apprenante importante qui fait du dispositif de la formation professionnelle une des principales composantes du dispositif national de qualification des ressources humaines.  Au 31 décembre 2011, le nombre d’inscrits en formation professionnelle s’élève à 124 420 dont 98 370 sont inscrits dans le dispositif public et 26 050 dans le dispositif privé. Figure 1: Inscrits en formation 2011  La majorité (95.3%) des inscrits dans le dispositif de formation public poursuit sa formation dans des centres qui relèvent de l’Agence Tunisienne de la Formation Professionnelle. Effectifs des inscrits en formation du secteur public en 2011 Agence Tunisienne de la Formation Professionnelle 93 753 95. 3% Office National du Tourisme Tunisien 1 872 1.9% Ministère de la Défense Nationale 1 454 1.5% Agence de Vulgarisation et de Formation Agricole 928 0.9% Ministère de la Santé Publique 363 0.4% Total 98 370 100% Source : Données fournies par ATFP, AVFA, MDN, MSP et ONTT Dispositif public 98,370 79% Dispositif privé 26,050 21% Inscrits en formation 2011
  8. 8. 7 IV. Réglementaires professionnels pour de la formation Annoncé par le décret N° 97-2452 du 15 décembre 1997 -Articles 3 et 5- portant d’institution d'une Nomenclature Nationale des Professions, le Dictionnaire National des Professions et des Emplois constitue :  une source d'information sur les professions et la structure des qualifications et les conditions d'exercice de celles-ci ;  un instrument de traitement actif du marché de l'Emploi ;  un outil de planification des ressources humaines ;  un référentiel unique pour tous les intervenants dans le système de gestion des ressources humaines. Géré par l'Observatoire National de l'Emploi et des Qualifications, il vient compléter, enrichir et spécifier la Nomenclature Nationale des Professions. V. Certificat de fin d’apprentissage  22 861 apprentis en 2011 de niveau « Certificat de Fin d’Apprentissage » ne suivent pas les cours de formation complémentaire (CFA(F0)).  66 centres de l’Agence Tunisienne de la Formation Professionnelle (20 Centres Sectoriels, 44 Centres de Formation et d’Apprentissage et 2 Centres de Formation et d'Apprentissage aux Métiers de l'Artisanat) assurent la formation par apprentissage non diplômant en signant des contrats d’apprentissage avec les entreprises. Effectifs des apprentis par type de centre en 2011 Centres Sectoriels 5 529 24.2% Centres de Formation et d'Apprentissage 16 549 72.4% Centres de Formation et d'Apprentissage aux Métiers de l'Artisanat 783 3.4% Total 22 861 100% Source : Données fournies par l’ATFP
  9. 9. 8  L’offre de formation non diplômant du dispositif de formation professionnelle est répartie sur 10 secteurs. Le secteur « Textile Cuir et Chaussure» occupe le premier rang en accueillant 35.3% des apprentis. Garçons 14050 61% Filles 8811 39% Répartitiondes apprentispar sexe 20118666 1427 7662 2011 1858 1237 Répartitiondes apprentispar région 2011 Figure 2Répartition des apprentis par secteur d'apprentissage 2009 8067 2915 2861 2645 1731 1619 1100 980 852 91 Répartitiondes apprentispar secteurd'apprentissage 2011
  10. 10. 9 VI. De quelle formation professionnelle a-t-on besoin ? S'adressant à des adolescents, développant des savoir-faire et des connaissances spécifiques et mobilisant des ressources en constante évolution, la formation professionnelle occupe dans les pays industrialisés un champ de recherche et de développement à part entière dans les sciences de l'éducation.. A cet effet, l'on distingue deux phases dans le processus de la ormation professionnelle qui correspondent à deux sous-systèmes: -Formation professionnelle de base ou initiale et -Formation professionnelle continue ou de perfectionnement On peut distinguer la formation initiale de la formation professionnelle par le fait qu'elle correspond à l'enseignement scolaire, obligatoire jusqu'à 16 ans, donnant un niveau de formation qui déterminera, en partie, le type d'emploi que l'individu pourra occuper. 1. Établissements Tableau 1 : Dispositif public de formation en 2011 Nombre de centres Nombre de postes de formation (capacité physique) Agence Tunisienne de laFormationProfessionnelle 136 50 745 dont fonctionnels 133 Agence de Vulgarisation etde FormationAgricole 39 2 260 dont fonctionnels 33 Ministère de laDéfense Nationale 12 1 650 Ministère de laSanté Publique 19 1 695 dont fonctionnels 13 Office National duTourisme Tunisien 8 2 300 Total 214 58 650 Source : Données fournies par ATFP, AVFA, MDN, MSP et ONTT : Structures privées de formation 2011 Offrant au moins une formation homologuée 112 N’offrant aucune formation homologuée 808 Total 920 40 000 Tableau 2 Source : Données fournies par la direction de la cotutelle de la formation
  11. 11. 10 2. Les 20 formations les plus souvent choisies En Tunisie, quelque 370 formations professionnelles initiales sont proposées. Les 20 formations professionnelles initiales les plus souvent choisies en 2011 représentent 50.6 % des nouveaux inscrits. Figure 3 : Nouveaux inscrits en formation par spécialité 2011 Figure 3 : Les 25 métiers les plus choisis pour une formation par les jeunes femmes en 2011 0 2000 4000 Technicien supérieur en commerce… Technicien supérieur en comptabilité et… Technicien en fabrication des industries de… Menuisier aluminium (BVS) Technicien en froid commercial et… Technicien en automatisme et… Technicien supérieur en automatisme et… Installateur thermique et sanitaire Technicien en mécanique et électricité… Technicien de maintenance en micro-… Tabletier câbleur électricien Technicien de soutien en informatique de… Monteur dépanneur frigoriste Réparateur automobile essence diesel Agent de cuisine et pâtisserie Piqueur sur tissé et non tissé Installateur en électricité de bâtiment Agent de fabrication des industries de… Electromécanicien Technicien en maintenance industrielle 520 544 689 742 824 835 857 908 1,005 1,057 1,072 1,106 1,194 1,277 1,356 1,496 1,856 2,275 2,583 3,185 Nouveaux inscrits en formation par spécialté 2011
  12. 12. 11 Figure 4 : Les 25 métiers les plus choisis pour une formation par les jeunes hommes en 2011
  13. 13. 12  64 347 inscritsenformationdusecteurpublicsontrépartissur 13 secteursde formation.Le secteur « Electricité etélectronique » ala plusgrande part (31.8%), alorsque le secteur«Cuiret chaussures » ne présente que 0.6% dutotal desinscrits. Répartition des inscrits en formation par secteur en 2011 Electricité etélectronique 20467 31.8% Textile ethabillement 9039 14% Bâtiment,travaux publicsetannexes 7809 12.1% Transport,conduite etmaintenance desvéhiculeset desenginsde travaux publicsetagricoles 6277 9.8% Mécanique générale etconstructionmétallique 5936 9.2% Tourisme ethôtellerie 4991 7.8% Emploisde bureau,commerce etinformatique 4273 6.6% Servicesetindustriesdivers 3199 5% Métiersd'art etde l'artisanat 669 1% Pêche etaquaculture 501 0.8% Industriesagroalimentaires 441 0.7% Cuiret chaussures 392 0.6% Agriculture 353 0.5% Total 64 347 100% 3. Diplômes délivrés après une formation professionnelle Le Certificat de Compétence (CC) : qui sanctionne une formation organisée au profit des demandeurs de formation qui ne remplissent pas les conditions de niveau scolaire pour accéder au premier cycle du cursus de la formation. - Le Certificat d'Aptitude Professionnelle (CAP) qui sanctionne un cycle de formation d'une durée minimale d'une année après l'enseignement de base. - Le Brevet de Technicien Professionnel (BTP) qui sanctionne un cycle de formation d'une durée minimale d'une année après la fin du premier cycle de l'enseignement secondaire ou après l'obtention du Certificat d'Aptitude Professionnelle dans une spécialité de même nature. - Le Brevet de Technicien Supérieur (BTS) qui sanctionne un cycle de formation d'une durée minimale de deux années après le Baccalauréat ou après l'obtention du Brevet de Technicien Professionnel dans une spécialité de même nature. Etant donné que les produits de ce secteur sont, en partie, destinés à l'exportation (phosphate..), il contribue à diminuer le déficit commercial, et à créer des emplois, mais pas nécessairement dans le même secteur
  14. 14. 13  43 327 certificatsetdiplômesontété délivrésen2011 : 29 327 du secteurpublicetenviron14000 du secteurprivée. Les sortantsdu secteurpublicen2011 Agence Tunisienne de laFormationProfessionnelle 26 882 Office National duTourisme Tunisien 760 Agence de Vulgarisationetde FormationAgricole 697 Ministère de laDéfense Nationale 625 Ministère de laSanté Publique 363 Total 29 327 Source : Données fournies par ATFP, AVFA, MDN, MSP et ONTT* Les sortantsdu secteurprivéen 2011 Formation sanctionnée par un diplôme homologué 3 400 Formation sanctionnée par un diplôme non homologué 10 600 Total 14 000 Source : Données fournies par la direction dela cotutelle de la formation 4. Les sortants du secteur public  Environlesdeux tiersdessortantssontrépartisàmoitiéspresque égalesentreCAPetBTP.Le reste dessortantsest réparti entre BTS,CC,CFA(F4) etcfp. Répartition des sortants par diplôme [2011] BrevetTechnicienSupérieur 3 606 BrevetTechnicienProfessionnel 9 364 Certificatd'AptitudeProfessionnelle 10 669 Certificatde Compétences 3 753 Certificatde FormationProfessionnelle 502 Certificatde Find’Apprentissage (F4) 1 433 Certificatde Find’Apprentissage (F0) Total 29 327 Source : Données fournies par ATFP, AVFA, MDN, MSP et ONTT Figure 5 BTS 3,606 12% BTP 9,364 32%CAP 10,669 36% CC 3,753 13% cfp 502 2% CFA(F4) 1,433 5% CFA(F0) 0 0% Les diplômesdessortants [2011]
  15. 15. 14  Parmi lessortantsdu système de laformationprofessionnelle de niveauxCAP,BTP,BTS,CC , CFA(F4) etCFP, 28.1% sontdans le secteur« Electricité etélectronique».  Plusque 49% desdiplômés sontdansle nord-estdupays,particulièrementau grand-Tunis (33.2%) du total desdiplômés. VII. La structure du système d’éducation et de la formation Suite aux réformes introduites au début des années quatre-vingt-dix, le système d’éducation et de formation se présente actuellement comme suit : 1) Un enseignement de base obligatoire de 9 ans constitué d’un premier cycle primaire de 6 ans et d’un second cycle ou cycle préparatoire, dispensé dans des collèges ; 2) Un cycle de 4 ans d’enseignement secondaire général sanctionné par un diplôme national, le baccalauréat. Ce cycle prépare à l’enseignement supérieur. Il se subdivise en un tronc commun de deux ans et un cycle de pré-spécialisation de deux ans . Répartition des sortants par secteur en 2011 (a) CAP,BTP, BTS, CC , CFA(F4) et CFP Electricité et électronique 8 246 28,1% Textile et habillement 4 344 14,8% Bâtiment, travaux publics et annexes 3 519 12% Mécanique générale et construction métallique 3 177 10,8% Transport, conduite et maintenance des véhicules et des engins de travaux publics et agricoles 3 017 10,3% Tourisme et hôtellerie 2 475 8,4% Services et industries divers 1 818 6,2% Emplois de bureau, commerce et informatique 769 2,6% Agriculture 594 2% Métiers d'art et de l'artisanat 563 1,9% Cuir et chaussures 420 1,4% Pêche et aquaculture 230 0,8% Industries agro alimentaires 155 0,5% Total 29 327 100% Source : Données fournies par ATFP, AVFA, MDN, MSP et ONTT
  16. 16. 15 3) Un système de formation professionnelle à plusieurs niveaux de qualification  Certificat d’Aptitude Professionnelle.  Brevet de Technicien Professionnel.  Brevet de Technicien Supérieur. 4) Un enseignement supérieur subdivisé en deux types d’établissements : des établissements universitaires et des Instituts d’enseignement supérieur technologique (ISET) qui ont un statut spécifique. VIII. La régulation des flux scolaires : des systèmes éducatifs, la réussite des actions de réforme dépend d’un grand nombre de circonstances et de facteurs en interaction. Toute action isolée risque d’être sans effet ou d’être contre- productive, malgré le potentiel d’innovation qu’elle pourrait porter et les espoirs qu’elle pourrait susciter. La grille de lecture commune à l’ensemble des problèmes pédagogiques et de régulation des
  17. 17. 16 flux scolaires pourrait être l’analyse de leur effet escompté sur la manière avec laquelle se ventileraient les flux des jeunes in fine, au moment de leur présentation sur le marché de l’emploi. La logique de fonctionnement de la formation professionnelle est ainsi totalement différente de la logique scolaire. Et l’absence d’articulation entre l’éducation et la formation professionnelle pose un problème de régulation qui a un effet négatif sur l’efficacité de l’investissement dans le capital humain. Il y a un manque de coordination… …qui s’avère plus compliqué plus d’acteurs il y en a.
  18. 18. 17 IX. La formation professionnelle primaire ( Agriculture ) • Comme d'autres secteurs, et afin de promouvoir le secteur de l’agriculture et la pêche, la formation professionnelle s'intervienne dans ce secteur. • Certaines établissements assurent la formation professionnelle agricole dans plusieurs spécialités à travers des programmes de formation initiale et continueDes autres établissements au nombre de 8 sont spécialisés dans le domaine de la pêche • L' APIA ( Agence de promotion d'investissements agricoles) a lancé des sessions de formation des jeunes prompteurs pour donner de nouvelles opportunités de réussite aux projets agricoles et de pêche , et pour participer au rajeunissement de l’agriculture, de promouvoir des exploitations modernes basées sur des technologies nouvelles et la bonne gestion , et ce afin de préparer le secteur à la compétitivité sur les marchés intérieurs et extérieurs. • les promoteurs ciblés sont les jeunes désirant s’installer pour la première fois pour leur propre compte (Age minimum : 18 ans; Niveau scolaire minimum : deuxième cycle de l’enseignement secondaire; Disponibilité d’un terrain agricole quelque soit la forme d’exploitation : propriété, location, procuration, lot technicien, prêt foncier, certificat de possession...; intention de promouvoir un projet.) • Malgré l'intervention des établissements de la formation professionnelle en agriculture et pêche pour qualifier les employeurs agricole , ce secteur n'attire que peux d’élèves de secondaire. • Absence de coordination entre les ministères de l'éducation et de l'agriculture en vue d'accorder une importance au secteur de l'agriculture et d'en tenir compte au moment de l'orientation scolaire. •
  19. 19. 18 X. Formation professionnel au sein de l’Armée Nationale L’initiation, la formation et l'apprentissage professionnel au sein de l’Armée Nationale Le Ministère de la Défense Nationale offre l'opportunité à tous les jeunes de suivre des stages de formation, d'apprentissage et de qualification professionnelle suivants :  L'apprentissage professionnel.  La Formation professionnelle.  L’initiation des diplômés de l'enseignement supérieur 1. L'apprentissage professionnel  Le certificat de fin d’apprentissage professionnel : Ce stage intéresse les jeunes (garçons et filles) du niveau scolaire inférieur à la 8ème année de l'enseignement de base en vue de les former comme des aides artisans dans différentes spécialités, cette formation dure deux années, à raison de deux promotions par an (aux mois de Janvier et Juillet) et couronnée par un certificat d'apprentissage délivré par le Ministère de la formation professionnelle et de l’emploi. 2- La Formation professionnelle  Le certificat de compétence ( CC ) :
  20. 20. 19  Le Certificat d'aptitude professionnelle (CAP) :  Le Brevet technique professionnel (BTP) : XIII. La Formation professionnelle en secteur tertiaire (Tourisme) Le dispositif de la formation destiné au secteur du tourisme et de l’hôtellerie a été mis en place en 1960 avec la création de la première école hôtelière en Tunisie, et ce à Bizerte, dans le cadre de la coopération tuniso-allemande. Aujourd’hui, l’Office National du Tourisme Tunisien possède un institut supérieur de tourisme, trois centres de formation et quatre écoles hôtelières répartis sur six gouvernorats. Ce dispositif a observé, récemment, une série de réformes et de décisions stratégiques qui ont été définies par le programme de mise à niveau, et ce concernant un certain nombre d’aspects en relation avec la formation, sa qualité, son niveau d’encadrement et d’évaluation et sa bonne gestion ; elle espère essentiellement atteindre certains objectifs principaux, dont :  Faire en sorte que le secteur de la formation professionnelle réponde aux besoins du marché en compétences et qualifications dans une démarche de partenariat entre les deux secteurs  Développer l’apprentissage  Mettre en place la validation des acquis d’expérience  Assurer la jonction entre la formation initiale et la formation continue afin de concrétiser le principe de la formation à vie  Développer les compétences des formateurs au sein du dispositif de formation
  21. 21. 20  Mettre en place un dispositif d’information et d’orientation relatif à la formation et à l’apprentissage afin d’accroître les demandes de formation  Mettre la formation et l’apprentissage au service du développement régional 1. Les modes de formation L’alternance est considérée comme étant un mode de formation très important eu égard à son rôle prépondérant pour faciliter l’intégration des stagiaires dans le milieu professionnel une fois leur formation achevée. En effet, se déroulant entre le centre de formation et l’entreprise ce mode de formation permet au stagiaire d’avoir une formation pratique complémentaire à la formation théorique acquise au sein du centre de formation ce qui permet de consolider les compétences du stagiaire et d’assurer une meilleure intégration du stagiaire dans le milieu professionnel et de là, parfaire sa carrière professionnelle. 2. Apprentissage L’Office National du Tourisme Tunisien a instauré ce mode de formation dés l’apparition du cadre institutionnel et juridique organisant ce mode et ce en 1994. ce mode offre aux jeunes âgés entre 15 et 20 ans de bénéficier d’une formation au sein des centres de formation et d’un apprentissage au sein d’une entreprise sur la base d’un contrat signé entre le stagiaire ou son tuteur , le centre et l’entreprise ce mode de formation est dispensé sur deux années. Les formations sont dispensées sur deux années pour tout les niveau de formation excepté pour le BTS option hébergement et restauration. La formation s’étale sur trois années. 3.Niveaux et spécialités de la formation a) Certificat d’aptitude professionnelle  Agent de cuisine et pâtisserie  Agent de restaurant et bar  Agent d’entretien et nettoyage b) Brevet de technicien professionnel  Technicien en animation touristique  Technicien en vente des produits touristiques  Technicien de bar et de restaurant  Technicien en pâtisserie  Technicien d’accueil et réception  Technicien de cuisine  Technicien d’étages et buanderie c) Brevet de technicien supérieur  Technicien supérieur en hôtellerie option restauration  Technicien supérieur en hôtellerie option hébergement
  22. 22. 21  Technicien supérieur en tourisme option développement et promotion des produits touristiques  Technicien supérieur en tourisme option développement et gestion des ventes des agences de voyages.  Guide touristique XIV. Les cycles de formation de la santé - Décret n°94-1397 du 20 juin 1994, fixant la classification nationale des emplois ainsi que les condition d’homologation des certificats et diplômes de formation professionnelle initiale et continue. - Décret n°96-519 du 25 mars 1996, portant refonte de la réglementation relative à l’équivalence des diplômes et des titres. - Décret n°2006-1031 du 13 avril 2006, fixant des dispositions particulières pour déterminer l’age maximum et les modalités de son calcul pour permettre aux titulaires de diplômes de l’enseignement supérieur de participer aux concours externes ou aux concours d’entrée aux cycles de formation pour le recrutement dans le secteur public. - Décret n°2007-428 du 6 mars 2007, fixant le cadre général des concours externes sur épreuves pourle recrutement et des concours d’entréeaux cycles de formation organisés par les administrations publiques. 1. La formation et le perfectionnement des compétences - Décret n° 93-1220 du 7 juin 1993, portant organisation de la formation continue des fonctionnaires et des ouvriers de l’Etat, des collectivités publiques locales et des établissements publics à caractère administratif, tel que modifié par le décret n° 95-299 du 20 février 1995. - Décret n°95-285 du 20 février 1995, instituant à l’école nationale d’administration des sessions de formation de courte durée en management administratif au profit des cadres de l’administration publique Références des textes réglementaires des concours administratifs, examens professionnels et cycles de formation spécifiques au ministère de la santé publique
  23. 23. 22 CONCLUSION :  Renforcer la participation du secteur productif dans le processus de détermination d’une demande en compétences, destinée au système de formation professionnelle ;  Renforcer la qualité, l’efficacité, l’adaptabilité et le dimensionnement de l’offre de formation professionnelle publique et privée afin qu’elle soit en mesure de concevoir, de réaliser et d’offrir des programmes de formation initiale et continue correspondant à la demande des entreprises, et à un coût compétitif. Parmi les résultats attendus à ce niveau, figure le développement d’un modèle de fonctionnement de centres permettant d’assurer une meilleure autonomie opérationnelle de gestion ;  Mettre en œuvre, dans les structures de la formation professionnelle, une démarche qualité, intégrée dans chaque processus lié à l’élaboration et à la réalisation des programmes ;  Avoir une meilleure connaissance du comportement du marché de l’emploi et en assurer une gestion active.  Aujourd’hui, le cadre général tracé par la loi de février 1993 a été modifié, et une nouvelle loi a été promulguée le 11 février 2008. Elle vise notamment à mieux ancrer les orientations retenues dans le dispositif de formation professionnelle en Tunisie, à travers :  le renforcement du partenariat entre le secteur productif et le dispositif de formation professionnelle ;  l’harmonisation entre les différentes voies et les divers niveaux de formation et d’enseignement en Tunisie ;  la création de collèges techniques. Cette loi a modifié la physionomie des filières de formation, en distinguant un premier cycle (CAP), un second cycle (Brevet de technicien [BT] ou bac professionnel) et un troisième cycle supérieur (BTS). De plus, la formation à distance a été également introduite. Cette loi a également prévu que le dispositif de la formation professionnelle soit soumis à une évaluation interne et externe dans le but de mesurer les acquis des apprenants, le rendement des établissements et les performances des personnels de formation.
  24. 24. 23
  25. 25. 24 Figure 6 : répartition des centres de formation par gouvernorat Public Privé Nord Est 78 469 Grand Tunis 45 330 Gouvernorat de Tunis 22 170 Gouvernorat de l’Ariana 6 40 Gouvernorat de Ben Arous 8 92 Gouvernorat de Mannouba 9 28 Gouvernorat de Nabeul 18 81 Gouvernorat de Zaghouan 3 7 Gouvernorat de Bizerte 12 51 Nord Ouest 35 62 Gouvernorat de Bèja 9 22 Gouvernorat de Jendouba 12 19 Gouvernorat du Kef 7 17 Gouvernorat de Siliana 7 4 Centre Est 46 200 Gouvernorat de Sousse 15 88 Gouvernorat de Monastir 11 45 Gouvernorat de Mahdia 6 25 Gouvernorat de Sfax 14 42 Centre Ouest 20 46 Gouvernorat de Kairouan 8 23 Gouvernorat de Kasserine 7 9 Gouvernorat de Sidi Bouzid 5 14 Sud Est 22 88 Gouvernorat de Gabès 8 41 Gouvernorat de Medenine 10 41 Gouvernorat de Tataouine 4 6 Sud Ouest 13 55 Gouvernorat de Gafsa 5 36 Gouvernorat de Tozeur 4 10 Gouvernorat de Kébili 4 9 Total 214 920
  26. 26. 25
  27. 27. 26 http://congres-formation-professionnelle.info/fr/accueil#.UY1xY6KGE7M BIBLIOGRAPHIES  le Ministère de la Formation Professionnelle et de l’Emploi  Source : Données fournies par ATFP, AVFA, MDN, MSP et ONTT  Ministère de l’Emploi et de l’Insertion Professionnelle des Jeunes  Observatoire National de l’Emploi et des Qualifications  statistiques_de_la_formation_professionnelle_2011 La formation professionnelle en chiffres Décembre2011  Loi n° 2008-10 du 11 février 2008, relative à la formation professionnelle (1).
  28. 28. 27  Le système de financement de la formation professionnelle en Tunisie Brahim TOUMI Ministère de l’Education et de la Formation Rabat, 21 Janvier2009  AHK Tunesien - PARTENAIRE & DEVELOPPEMENT - Ausgabe Edition 1.2012  Rapport d’enquête élaboré par l’ONEQ (Tunisie) avec la collaboration de GIP-Inter (France  LES FORMATIONS PROFESSIONNELLES COMMERCIALES EN FRANCEDAVID LAGEDAMON, IA-IPR ECONOMIE-GESTIONARMAND TAESCH, IEN ECONOMIE- GESTION Bonn BIBB 9 mars 2010  Répertoire des recherches sur l’enseignement professionnel Dossier de la Cellule de veille Scientifique et Technologique Mémoire de Master 2 recherche didactique des sciences et technique de l’école normale supérieure de Cachan  La qualité dans l’éducation de base, la formation professionnelle et l’enseignement supérieur: un nouveau paradigme Zeineb Ben Ammar Mamlouk Universitaire décembre 2009  LE SYSTEME DE SANTE TUNISIEN : ETAT DES LIEUX ET DEFIS Pr. Noureddine Achour  La Tunisie Saïd Ben Sedrine p. 83- 118INDEX TEXTE BIBLIOGRAPHIE NOTES AUTEUR ENTRÉES D'INDEX Mots clés : chômage, développement, emploi, économie, enseignement supérieur, travail  Congrès national sur la formation professionnelle23-25 Novembre 2012 Tunis, Tunisie

×