CULTURE DE ZOOPLANCTONSCulture de RotifèreCulture d ArtémiaDans le milieu naturel les larves se nourrissentessentiellement...
Elevage des Rotifères• Espèce unique élevée en grande échelle dans le monde:Brachionis plicatilis (rota, « roue ») caracté...
• Reproduction• Mode parthénogénétique = uni-parental = sans fécondation =améiotique = engendrer des femelles uniquement= ...
• Elevage :– Isolement des femelles amictique, parthenogenetique (sousmicroscope)– Conservation des femelles dans des fiol...
• Ration alimentaire– Ajustée chaque jour après le dénombrement de la densitédes rotifères– Ex: pour une densité de 100-20...
• Les levures sont aussi utilisées comme aliment:• La levure de boulanger Saccharomyces cerevisiae estemployée fraîche dan...
Culture d Artémia• Vers les années trente on a découvert que les naupliidartémia constituent une excellente source de nour...
Biologie de l Artémia• LArtemia est un crustacé branchiopode. Il se développe dans les salines jusquà300 psu.• Dans les sa...
Culture de l Artemia:1- Récolte, lavage et conservation des cystes-séparation par différence de densité dansla saumure sat...
-Lavage des cystes dans des tamis avec de l’eau de robinet pour éliminer toutetrace de sel-Séparation par différence de de...
-Les cystes ainsi récupérés vont être étalés en couche mince sur unesurface plane, tapissée de papier absorbant et séchées...
2- Hydratation et incubation des cystesCystes déshydratés Cystes hydratésLe chorion constitué de la coquilleexterne des cy...
3- Performances des cultures• sont évalués en fonction du :– le taux éclosion 35 à 83% selon lorigine des cystes il s’agit...
4- Evolution de l’éclosion et distributiondes cystes entre 0 et 24 heures14
• Les nauplii (Instar I: fraichement eclos) doivent être distribuésdès léclosion pour conserver toute la valeur nutritive ...
5- Production de la biomasse d Artemia• La production de biomasse dArtemia peut seffectuer enculture intensive ou extensiv...
• Cultures intensives:• Réaliser en circuit fermé sans renouvellementdeau du stade nauplii au stade adulte dansles bassins...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

CULTURES ZOOPLANCTONS

1 669 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 669
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
61
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

CULTURES ZOOPLANCTONS

  1. 1. CULTURE DE ZOOPLANCTONSCulture de RotifèreCulture d ArtémiaDans le milieu naturel les larves se nourrissentessentiellement sur les copépodes qui représentent jusquà90% du zooplancton marin.1
  2. 2. Elevage des Rotifères• Espèce unique élevée en grande échelle dans le monde:Brachionis plicatilis (rota, « roue ») caractérisée par deuxcouronnes de cils entourant leur bouche qui tourbillonnent ensens contraire pour faire entrer leau et les particules denourriture; ces cils peuvent aussi servir à la locomotion• Biologie– Variations morphologiques plus ou moins marquées– Variations de taille:• des souches (S) de 120 à 160 µm• des souches (L) de 250 à 260µm.Souche (L)Souche (S)plus tolérante aux températuresinférieures à 20°C donc plus adaptéesaux espèces des eaux fraichesthermophileune croissance optimale audessus de 20°C2
  3. 3. • Reproduction• Mode parthénogénétique = uni-parental = sans fécondation =améiotique = engendrer des femelles uniquement= parthénogenèsethélytoque• Mode sexuée = bi-parental= avec fécondation = intervention des deuxpartenaire = stimulée par des facteurs abiotiques (température,densité, alimentation...) ou biotiques (âge).• Mâles simplifiés incapable de se nourrir. Ces mâles produisent desspermatozoïdes qui iront féconder les ovules femellesŒuf amictique =sans fécondationŒuf mictique =avec fécondation3
  4. 4. • Elevage :– Isolement des femelles amictique, parthenogenetique (sousmicroscope)– Conservation des femelles dans des fioles de 2 à 5litres à 18C et25psu avec une concentration 30 à 40 femelles par ml– Distribution journalière de micro-algue: Tetraselmis succica250000 ç/ml– Utilisation des cuves cylindro-coniques de 0,5 à 2 m3• Le milieu d élevage: - filtration de l eau 5 et 25 µm• Forte agitation• Regulation thermique 25 à 27C• Salinite 25 psu– Il s agit d un élevage semi continu: le quart e la production estprélevé chaque jour et remplacé par leau et la rationalimentaire.4
  5. 5. • Ration alimentaire– Ajustée chaque jour après le dénombrement de la densitédes rotifères– Ex: pour une densité de 100-200 Rot./mlChlorella sp.Tetraselmis (Platymonas)suceica :Monochrysis (Pavlova)lutheri10.5 Millions decellule par millilitre0.5 Millions de cellule parmillilitre2,5 Millions de cellulepar millilitre5
  6. 6. • Les levures sont aussi utilisées comme aliment:• La levure de boulanger Saccharomyces cerevisiae estemployée fraîche dans leau diluée douce avec une quantitécalculée suivant les formules suivantes:– C < 200 m = 0.97 x V x C– C > 200 m = 0.97 x V x 200– m = quantité de levure en gramme. V = volume du milieu en litre. C =concentration des rotifères (Rot/ml)• Des mélanges algues, levures peuvent être utilises6
  7. 7. Culture d Artémia• Vers les années trente on a découvert que les naupliidartémia constituent une excellente source de nourriturepour les larves et les alevins des poissons.• Cette nourriture vivante peut être produite facilement à partir de(kystes) cystes qui représentent des embryons en diapause.• Artemia = crevette des marais salant= source intéressantedalimentation pour de nombreux animaux: Foraminifère,polychètes, crustacées, plathelminthes, poisson, chaethognates,poisson.• 85% des poissons marins sont nourris dArtemia.7
  8. 8. Biologie de l Artémia• LArtemia est un crustacé branchiopode. Il se développe dans les salines jusquà300 psu.• Dans les salines, il prolifère en absence de toute autre espèce. « Seul le cyprinodon(poisson euryhalin) continu à les consommer aux fortes salinités (>170 psu ) ».• LArtemia présente également deux souches:– l’Artemia sp. bisexuée souchetunisienne– lArtemia parthénogénétiqueCystes = œuf de durée =moment de récolte8
  9. 9. Culture de l Artemia:1- Récolte, lavage et conservation des cystes-séparation par différence de densité dansla saumure saturée pour se débarrasserdes débris lourds qui vont sédimenté aufond laissant place aux cystes et auxdébris légers qui vont flotter à la surface.- Lors de cette opération, seul la partieflottante, composée de cystes d’artémiaet de débris légers seront récupérésLa récolte de cyste sefait manuellement surles berges ou parbateau au centre desgrands lacs9
  10. 10. -Lavage des cystes dans des tamis avec de l’eau de robinet pour éliminer toutetrace de sel-Séparation par différence de densité en eau douce : Les cystes pleins (vivants)vont décanter, les cystes vides (morts) et les débris légers vont flotter.-Cette opération ne doit pas dépasser les 15 minutes car on risque ledéclenchement du métabolisme embryonnaire et l’éclosion des cystes10
  11. 11. -Les cystes ainsi récupérés vont être étalés en couche mince sur unesurface plane, tapissée de papier absorbant et séchées à l’étuve à unetempérature de 35° C pendant 48 heures.-Les cystes sont stockés dans des bouteilles en verre avec un peu de selet recouverts de parafilm. Ils sont ainsi conservés à l’abri de l’humidité.11
  12. 12. 2- Hydratation et incubation des cystesCystes déshydratés Cystes hydratésLe chorion constitué de la coquilleexterne des cystes doit être dissoutafin de faciliter la sortie dunauplius: "Décapsulation-Hydratation à leau douce pendant une à deux heuresà raison de 2 à 5 grammes/litre.-Incubation dans des cuves cylindro-coniques avecaération par le fond.-Salinité optimale est de 35 psu avec une températurede 25 à 30°C et un éclairement idéal de 1000 luxDans ces conditions léclosion aura lieu entre 18 et 24h12
  13. 13. 3- Performances des cultures• sont évalués en fonction du :– le taux éclosion 35 à 83% selon lorigine des cystes il s’agit du nombre denauplii éclos à partir de 100 cystes: N/C x 100– L’efficacité d’éclosion : nombre de nauplii produit à partir d’un grammede cystes, ceci tiens compte des impuretés, et non pas de la taille, ce tauxvarie entre 105 et 300.000 nauplii.– Le rendement exprimé en mg de poids sec de nauplii par gramme decystes.– La taille des nauplii : 420 à 430 µm en moyenne• La séparation des nauplii par rapport aux cystes non éclos, chorions, déchets,s’effectue après l’arrêt de laération (10 mm) qui permet de repartir lesnauplii en plein eau, les coques vides en surfaces et les oeufs non éclos aufond.• Les nauplii sont photophyles ce qui permet de les concentrer par éclairagelatérales des cuves transparentes.13
  14. 14. 4- Evolution de l’éclosion et distributiondes cystes entre 0 et 24 heures14
  15. 15. • Les nauplii (Instar I: fraichement eclos) doivent être distribuésdès léclosion pour conserver toute la valeur nutritive eténergétique• les metanauplii obtenue après 24 à 48 heures sont de plusgrande taille et sont capable de salimenter: leur mode denutrition est non sélectif: levure, algue, alimentation artificielledoù la possibilité de les enrichir en acides gras, antibiotiques,etc.• Lenrichissement ou dopage est seffectueen eau de mer aérer pendant 3, 6, 12 etjusquà 24 heures.15
  16. 16. 5- Production de la biomasse d Artemia• La production de biomasse dArtemia peut seffectuer enculture intensive ou extensive:• Culture extensiveRéalisé en général dans les lagunagesou étang de rejet aquacoles ou parévaporation jusquà plus ou moins100psu.On peut créer un milieu favorable etsans prédateurs, la productivité(phytoplancton) peut être stimulé parajout de substances nutritives(engrais non organiques) ainsi on peutproduire facilement 5 g/m²/jour16
  17. 17. • Cultures intensives:• Réaliser en circuit fermé sans renouvellementdeau du stade nauplii au stade adulte dansles bassins à forte circulation et aérationvigoureuses (pompe air eau)• Laliment utilisé avec succès est le son de rizou lactosérum ou encore la levure enrespectant la taille dune particule <50µm.• La pompe à air eau amène un aérationoptimale du milieu sans endommager lesArtemia• les déchets (matières en suspension, pelotesfécales et excréments) sont éliminées parséparateurs à sédimentation qui laisselArtemia dans le bassin.17

×