SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  48
Levage et
manutention dans
les interventions
de maintenance
Définitions 1/2
•Regroupe toutes les opérations de mise en œuvre d’une liaison entre une charge et un
appareil de levage. Le dispositif de liaison est généralement constitué d’une élingue en
câble métallique, en chaîne ou en textile mais peut aussi comprendre des éléments
rigides : palonnier, clé de levage, pinces, etc.L’élingage
•Composants ou équipements non liés à la machine et placés entre la machine et la
charge ou sur la charge pour permettre la préhension de cette dernière. Les élingues et
les équipements amovibles de prise de charge sont des accessoires de levage.
Accessoires de levage
•Accessoires de levage souples en cordage ou en sangle, en câble métallique ou en
chaîne, généralement terminés par des composants métalliques tels que mailles,
crochets, anneau, manille…
Élingues
•Accessoires de levage qui servent à la confection ou à l’utilisation d’une élingue tels
que crochets à œil, manille, anneaux à tige… Ces accessoires sont quelquefois appelés
accessoires d’extrémité. Dans la réglementation, les accessoires d’élingage se
nomment des composants d’accessoires de levage.
Accessoires d’élingage
(composants d’accessoires de
levage)
•Équipements qui peuvent être installés directement ou indirectement au crochet ou à
un dispositif d’accouplement d’un appareil de levage à charge suspendue. Les pinces à
tôle, électroaimants, cés de levage, palonniers, pinces, fourches de levage et les
systèmes de préhension par le vide, qui sont des dispositifs de préhension de la charge,
sont des équipements amovibles de prise de charge.
Équipements amovibles de
prise de charge
Définitions 2/2
•Élingue comportant un seul brin.
Élingue simple
•Élingues comportant 2, 3 ou 4 brins. Les différents brins sont reliés à une
maille de tête de façon à assurer un débattement convenable des différents
brins.Élingue multibrins
•Élingue formée par un élément dont les extrémités ont été raccordées entre
elles ; également appelée estrope.
Élingue sans fin (estrope)
•Masse maximale que l’élingue est autorisée à supporter en utilisation
courante.
Charge Maximum d’Utilisation
d’une élingue (CMU ou WLL en
anglais)
•Facteur appliqué à la charge maximale d’utilisation (CMU) d’une élingue à un
brin pour prendre en compte la géométrie de l’élingage (nombre et angles de
brins) et la conséquence du pliage de certains composants.Facteur de mode d’élingage (M)
•Rapport arithmétique entre la charge minimale de rupture garantie par le
fabricant et la charge maximale d’utilisation.
Coefficient d’utilisation
Sécurité et
Réglementation
dans les
opérations
d’Elingage
Chiffres
sur les
accidents
Chiffres
sur les
accidents
Réglementation
Article R.233-13-9
• Lorsque le travailleur accroche
ou décroche une charge à la
main, les travaux doivent être
organisés de manière telle que
ces opérations puissent être
effectuées en toute sécurité.
• Pendant ces opérations, aucune
manœuvre de l'appareil de
levage ne doit être réalisée tant
que ce travailleur n'a pas
donné son accord.
Article R.233-13-14
• Les accessoires de levage (…)
doivent être choisis et utilisés
en fonction :
• des charges à manutentionner.
• des points de préhension.
• du dispositif d'accrochage.
• des conditions
atmosphériques.
• (…)
Vérification générale périodique
• L’article R. 233-11 prévoit une
vérification générale périodique
afin que soit décelée en temps
utile toute détérioration
susceptible de créer des
dangers.
• Cette vérification doit être
effectuée tous les ans. Cette
périodicité doit être considérée
comme une limite supérieure à
ne pas dépasser. Des examens
plus fréquents peuvent s’avérer
nécessaires en fonction de
l’utilisation effective des
appareils et de l’agressivité de
l’environnement.
8 Règles pour élinguer en
sécurité
1-Préparer
l'élingage
2-Évaluer la charge
à lever
3-Choix de
l’élingue
4-Procéder à une
inspection visuelle
5-Accrochage de la
charge
6-Accrochage de
l’élingue sur le
crochet de
l’appareil de levage
7-Protection des
arêtes vives
8-Mettre l’élingue
sous tension
1-Préparer l’élingage
La sécurité de l’élingueur
est assurée par le respect
des règles suivantes
Reconnaître le
parcours qui sera
effectué avec la
charge,
Dégager les allées
de circulation et le
lieu de dépose de la
charge,
Ne jamais se trouver
sous la charge ni
déplacer la charge
au-dessus des
personnes,
Ne jamais se trouver
entre la charge et
un obstacle fixe ou
un mur pour éviter
l’écrasement en cas
de balancement de
la charge ou de
mauvaise manœuvre.
2-Evaluer la charge à lever
Masse de la charge
• La documentation technique
doit donner la masse du
système.
• En l’absence d’information
sur la masse de la charge et
de la possibilité de peser
cette charge, il faut procéder
à la comparaison avec
d’autres charges dont on
connaît la masse, et
surestimer la valeur
approximative.
Évaluation du centre de
gravité
• Pour que la charge levée soit
stable, il faut que le(s)
point(s) d’accrochage de
l’élingue sur la charge se
situe(nt) au-dessus du centre
de gravité.
Pour éviter que la charge ne
bascule en cas d’erreur, Il
faudra lever la charge
délicatement au début du
levage
3-Choix de l’élingue
Le choix de la bonne élingue est l’un des points délicats de la préparation
d’élingage. Ce choix est en effet déterminant pour la sécurité des
opérateurs.
• Les différentes matières (métal, textile) ont une incidence sur le poids de l’élingue et la
flexibilité de celle-ci.
• Il faut également tenir compte de l’atmosphère ambiante, du lieu d’utilisation qui peut conduire à
des choix de matières différents.
Choix de la matière
D’une manière générale, l’élingue sera choisie pour son côté
pratique et sa capacité de charge.
3-Choix de l’élingue
 Pour tenir compte de la masse de la charge, les élingues
textiles ont une couleur normalisée qui correspond à la
capacité maximale supportée.
3-Choix de l’élingue
4-Procéder à
des inspections
visuelles
Bien que les accessoires de
levage soient soumis à une
vérification générale
périodique tous les ans, il est
nécessaire de procéder à un
examen visuel de l’accessoire
avant son utilisation.
Cet examen vise à s’assurer
que l’accessoire n’a pas été
détérioré lors des utilisations
précédentes ou lors du
stockage et qu’il peut donc
être utilisé en toute sécurité.
4-Procéder à des inspections
visuelles
5-Accrochage
de la charge
•Si la charge possède des
points d’accrochage du
type anneau de levage
ou piton à œil, il est
préférable d’utiliser des
élingues dont l’extrémité
inférieure se termine par
un crochet. À défaut, il
est nécessaire d’utiliser
une manille pour faire la
jonction entre la boucle
d’extrémité de l’élingue
et l’anneau.
Mise en place des
crochets
Manille Lig
Linguet
de
sécurité
6-Accrochage de l’élingue sur le
crochet de l’appareil de levage
6-Accrochage de l’élingue sur le
crochet de l’appareil de levage
7-Protection des arêtes vices
La charge peut comporter des arêtes vives. Dans
ce cas, il faut utiliser des pièces d’angle ou des
cornières appropriées pour ne pas endommager
l’élingue.
7-Protection des arêtes vices
8-Mettre
l’élingue
sous
tension
Lors de la mise sous tension,
l’opérateur ne doit pas tenir
l’élingue à la main, car ses doigts
pourraient être écrasés lors du
positionnement des différents
composants de l’accessoire
Dans un premier temps, l’élingue
est mise progressivement sous
tension sans soulever la charge.
Systèmes d’élingage
L'élingue est l'élément souple qui sert de lien entre un engin de levage et une charge. Elle
peut être souple, sous forme de câble, chaine ou textile. Elles sont généralement associées
pour préserver la position d'équilibre de l'élément à lever durant son transfert.
On parle de système d'élingage car il s'agit d'un ensemble constitué des élingues, d'une pièce
d'arrimage et parfois d'un palonnier.
L'élingage est l'interface entre la grue est l'élément à lever. Ce système doit être
dimensionné pour être capable de lever les éléments sans les briser. Cela peut influer sut la
forme du système d'élingage et sa capacité portante.
Systèmes
d’élingage
UNE ÉLINGUE EST DÉFINIE
PAR :
Le type
La charge de travail par brin (CMU)
La longueur du brin
Le facteur de mode d’élingage
Le coefficient de sécurité
Identification des élingues
•le marquage CE
•la classe de l’élingue (chaîne)
•le nombre de brins
•le N° de série de l’élingue
•la marque d’identification du fabricant
•la Charge Maximale d’Utilisation (CMU)
Pour les élingues
câbles ou
chaines
•la matière utilisée et la classe des
accessoires (boucles…)
•la longueur nominale en mètres
•le nom du Fabricant
•le numéro de la Norme
•la CMU
•La couleur de l’élingue
•le marquage CE
Pour les élingues
textile
Familles d’élingues
Elingue à
câble
Elingue à
chaine
Elingue
textile
• Polyester
• Plate
• Ronde
Cordages
Les lingues à chaines
Elingues textiles plates
Elingues textiles rondes
Recommandations
Protéger les
élingues lors de
la manutention
Nettoyer et
graisser les
élingues
Stocker avec
soin
Il faut
Croiser 2 élingues
sur un crochet
Faire de nœuds
avec les élingues
Raccourcir une
élingue
Positionner une
élingue au début
Utiliser l’élingue
pour
manutentionner ou
lever du personnel
Il ne
faut
pasChaque élingue doit
être considérée comme
fragile malgré son
aspect robuste
• Chaleur
• Froid
• Lumière solaire
• Humidité
Conditions Physiques
• Acides
• Solvants
Conditions Chimiques
!
Les fixations
 Elles fixent l’élément
à lever aux élingues.
Les palonniers
 Parfois l’élingage
comporte une pièce
rigide supplémentaire
entre l’élingue et la
grue. Le palonnier est
une pièce rigide qui
permet de mieux
répartir les points de
levage pour les grandes
plaques, de baisser la
hauteur d’élingage ou
de pouvoir lever des
coffrages par-dessous.
Dimensionnement des
systèmes d’élingage
La CMU : Charge Maximale Utile
• La capacité de levage indiquée par les
constructeurs représente la charge
maximale utile (CMU). C’est la charge
maximale que l’élément d’élingue est
capable de lever.
• En aucun cas la CMU ne représente le
seul poids à lever. Un élément
d’élingage lève moins de poids que la
CMU indiquée.
Dimensionnement des
systèmes d’élingage
Répartition des charges
• Les élingues étant multiples, la charge va se répartir
dans chaque élingue.
• Pour les systèmes d’élingage entièrement symétrique
cette répartition devrait se faire de façon égale dans
chaque élingue. Mais en pratique il est difficile de
vérifier cette condition.
• Souvent les élingues n’ont pas exactement la même
longueur est la charge peut très bien se répartir dans
moins d’élingue que prévu.
• Par sécurité, le système d’élingage doit être
dimensionné pour que seulement deux élingues
portent les charges. Les autres maintiennent
l’élément à lever en position d’équilibre stable.
Dimensionnement des
systèmes d’élingage
La charge maximale
• La charge maximale représente la charge qui est
transmise dans chaque élément du système d’élingage.
• C’est le poids de la pièce à lever et les forces
d’adhérence s’il y a lieu.
• Le système d’élingage est correctement dimensionné
d’un point de vue mécanique lorsque cette charge
maximale à lever reste inférieure à la CMU de chaque
élément du système d’élingage.
• Il y a 2 causes à cela :
• L’effet dynamique
• L’angle d’élingage
Dimensionnement des
systèmes d’élingage
L’effet dynamique
•Les systèmes d’élingage pouvant être utilisés par n’importe qu’elle
engin de levage, les constructeurs ne peuvent pas prendre en compte
les effets dynamiques propres à chaque engin de levage.
•Ces effets sont observés au moment des accélérations ou
décélérations verticales de l’engin de levage, autrement dit lorsque
la vitesse de levage d’une charge varie. Ces variations de vitesse
provoquent un accroissement de la charge proportionnel à la charge
à lever.
•De fait, en plus de définir la charge maximale à lever dans le système
d’élingage, il faut déterminer la valeur de l’effet dynamique.
L’intensité de cet effet est déterminée à partir d’un coefficient
dynamique (cd). Celui-ci représente le taux d’accroissement de la
charge en fonction de la vitesse de levage des engins de levage.
Dimensionnement des
systèmes d’élingage
L’effet dynamique
• Ainsi, l’accroissement de charge induit par l’effet
dynamique vaut :
• Ct = cd x (G+H)
• Avec G, le poids de la charge à lever et H, les forces
d’adhérence.
• De fait de cette dynamique, un système d’élingage
doit donc être capable de lever une charge plus
importante que la seule charge à lever.
Dimensionnement
des systèmes
d’élingage
L’angle d’élingage
• Si les élingues sont
verticales, le
système d’élingage
compense la charge
totale en la
répartissant
directement et
intégralement dans
chacun de ses
éléments.
Dimensionnement
des systèmes
d’élingage
L’angle d’élingage
• Mais, si ces élingues
sont inclinées, la
charge compensée par
le système change de
direction pour suivre
la direction des
élingues.
• La charge dans le
système d’élingage est
alors la composante de
la charge totale.
Dimensionnement
des systèmes
d’élingage
L’angle
d’élingage
• Cette
composante
apparaît plus
importante
que la charge
totale à lever.
Dimensionnement
des systèmes
d’élingage
L’angle d’élingage
• De même plus l’angle
d’élingage augmente,
plus cette composante
augmente.
• La force compensée
par le système
d’élingage vaut alors
la valeur de la
composante de la
charge totale.
Dimensionnement
des systèmes
d’élingage
L’angle
d’élingage
•Les relations trigonométriques
permettent de définir cette valeur :
•Ce = Ct /cos (α/2)
•On pose Z = 1/cos (α/2)
•Z, apparaît comme un coefficient
majorateur qui varie en fonction de
l’angle.
•La charge dans le système d’élingage
(effort de traction) vaut :
• Ce = Ct x Z
Dimensionnement des
systèmes d’élingage
L’angle d’élingage
• Ainsi, du fait d’une inclinaison des élingues, un
système d’élingage doit être capable de lever une
charge plus importante que la charge totale à lever.
• Le dimensionnement du système d’élingage doit
vérifier que chaque élingue et chaque élément
d’arrimage sont capables de lever la charge ou la
partie de charge totale définie précédemment.
• Autrement dit :
• Il faut vérifier que la charge dans chaque élément du
système d’élingage soit inférieure à la CMU.
Conception du système
d’élingage
Règles à respecter
• Lever la pièce horizontalement :
• La pièce à lever doit rester d’aplomb pour éviter
tout équilibre instable et présenter la pièce
dans sa position définitive. Cela implique que le
crochet de l’engin de levage doit être d’aplomb
avec le centre de gravité de la pièce à lever.
• Dimension des élingues :
• La position du crochet de l’engin de levage
étant déterminée, la géométrie permet de
déterminer la longueur de chaque élingue.
Conception du
système
d’élingage
Utilisation d’un
palonnier
•L’angle d’élingage provoque
une composante verticale
de la charge à lever, mais
également une composante
horizontale.
•Cette composante
horizontale est transmise
dans l’élément à lever. Ce
dernier subit alors une
compression qui peut
provoquer un phénomène de
flambement.
Conception du
système
d’élingage
Utilisation d’un
palonnier
•Pour cela, une idée consiste
à replacer les élingues
verticalement ou à annuler
entre aux les effets des
angles d’élingage.
•Le palonnier permet de
répondre à cela soit avec
des élingues verticales, soit
avec un circuit d’élingues
passant dans des poulies.
•Le palonnier permet
également d’abaisser la
hauteur d’élingage.
Conception du système
d’élingage
Effort de traction dans les anneaux de
levage
• L’effort de traction est donné par la relation :
• Z = effort de traction
• G = poids de l’élément
• H = effort d’adhérence
• K = coefficient majorateur
• N = nombre d brins
𝐙 =
𝐊. (𝐆 + 𝐇)
𝐍
Application :
installation
d’un
compresseur

Contenu connexe

Tendances

Travail en hauteur - Formation Brésil - Traduction BETA
Travail en hauteur - Formation Brésil - Traduction BETATravail en hauteur - Formation Brésil - Traduction BETA
Travail en hauteur - Formation Brésil - Traduction BETAClaudio Cesar Pontes ن
 
LES RISQUES LIES AUX OPERATIONS DE SOUDAGE
LES RISQUES LIES AUX OPERATIONS DE SOUDAGELES RISQUES LIES AUX OPERATIONS DE SOUDAGE
LES RISQUES LIES AUX OPERATIONS DE SOUDAGEchokri SOLTANI
 
THEME INDUCTION HSE .pptx
THEME  INDUCTION HSE   .pptxTHEME  INDUCTION HSE   .pptx
THEME INDUCTION HSE .pptxhammani bachir
 
fORMATION Travaux en hauteur
fORMATION Travaux en hauteur fORMATION Travaux en hauteur
fORMATION Travaux en hauteur hammani bachir
 
HSE- hygiène sécurité en milieu travail
HSE-  hygiène sécurité en milieu travailHSE-  hygiène sécurité en milieu travail
HSE- hygiène sécurité en milieu travailhammani bachir
 
Gestes et postures 2019
Gestes et postures 2019Gestes et postures 2019
Gestes et postures 2019hammani bachir
 
Démarche d'analyse de la manutention manuelle
Démarche d'analyse de la manutention manuelle   Démarche d'analyse de la manutention manuelle
Démarche d'analyse de la manutention manuelle chokri SOLTANI
 
Règlementation travail en hauteur
Règlementation travail en hauteurRèglementation travail en hauteur
Règlementation travail en hauteurFFSNW Formation
 
Induction HSE - Bureau d'études HSE
Induction HSE - Bureau d'études HSE  Induction HSE - Bureau d'études HSE
Induction HSE - Bureau d'études HSE DJEGHOUBIConsulting
 
3.Travail en hauteur HSE.pdf
3.Travail en hauteur  HSE.pdf3.Travail en hauteur  HSE.pdf
3.Travail en hauteur HSE.pdfJlkmBnjlkm
 
Document unique d'évaluation des risques professionnels 4 292
Document unique d'évaluation des risques professionnels 4 292Document unique d'évaluation des risques professionnels 4 292
Document unique d'évaluation des risques professionnels 4 292Mhammed Hamdaoui
 
Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...
Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...
Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...hammani bachir
 
La demarche de prevention des risques machines
 La demarche de prevention des risques machines La demarche de prevention des risques machines
La demarche de prevention des risques machineschokri SOLTANI
 
Les risque sur chantier
Les risque sur chantierLes risque sur chantier
Les risque sur chantierZahir Hadji
 
Livret d'accueil sécurité
Livret d'accueil sécuritéLivret d'accueil sécurité
Livret d'accueil sécuritéEuroforgroup
 
9 principes de la manutention manuelle
9 principes de la manutention manuelle9 principes de la manutention manuelle
9 principes de la manutention manuelleG. Christophe
 

Tendances (20)

Travail en hauteur - Formation Brésil - Traduction BETA
Travail en hauteur - Formation Brésil - Traduction BETATravail en hauteur - Formation Brésil - Traduction BETA
Travail en hauteur - Formation Brésil - Traduction BETA
 
LES RISQUES LIES AUX OPERATIONS DE SOUDAGE
LES RISQUES LIES AUX OPERATIONS DE SOUDAGELES RISQUES LIES AUX OPERATIONS DE SOUDAGE
LES RISQUES LIES AUX OPERATIONS DE SOUDAGE
 
H2 9 a
H2 9 aH2 9 a
H2 9 a
 
THEME INDUCTION HSE .pptx
THEME  INDUCTION HSE   .pptxTHEME  INDUCTION HSE   .pptx
THEME INDUCTION HSE .pptx
 
fORMATION Travaux en hauteur
fORMATION Travaux en hauteur fORMATION Travaux en hauteur
fORMATION Travaux en hauteur
 
HSE- hygiène sécurité en milieu travail
HSE-  hygiène sécurité en milieu travailHSE-  hygiène sécurité en milieu travail
HSE- hygiène sécurité en milieu travail
 
H2 5
H2 5H2 5
H2 5
 
Gestes et postures 2019
Gestes et postures 2019Gestes et postures 2019
Gestes et postures 2019
 
Risques généraux
Risques généraux Risques généraux
Risques généraux
 
Démarche d'analyse de la manutention manuelle
Démarche d'analyse de la manutention manuelle   Démarche d'analyse de la manutention manuelle
Démarche d'analyse de la manutention manuelle
 
Règlementation travail en hauteur
Règlementation travail en hauteurRèglementation travail en hauteur
Règlementation travail en hauteur
 
Induction HSE - Bureau d'études HSE
Induction HSE - Bureau d'études HSE  Induction HSE - Bureau d'études HSE
Induction HSE - Bureau d'études HSE
 
3.Travail en hauteur HSE.pdf
3.Travail en hauteur  HSE.pdf3.Travail en hauteur  HSE.pdf
3.Travail en hauteur HSE.pdf
 
Document unique d'évaluation des risques professionnels 4 292
Document unique d'évaluation des risques professionnels 4 292Document unique d'évaluation des risques professionnels 4 292
Document unique d'évaluation des risques professionnels 4 292
 
Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...
Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...
Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...
 
FORMATION SUR LE TRAVAIL EN HAUTEUR.ppt
FORMATION SUR LE TRAVAIL EN HAUTEUR.pptFORMATION SUR LE TRAVAIL EN HAUTEUR.ppt
FORMATION SUR LE TRAVAIL EN HAUTEUR.ppt
 
La demarche de prevention des risques machines
 La demarche de prevention des risques machines La demarche de prevention des risques machines
La demarche de prevention des risques machines
 
Les risque sur chantier
Les risque sur chantierLes risque sur chantier
Les risque sur chantier
 
Livret d'accueil sécurité
Livret d'accueil sécuritéLivret d'accueil sécurité
Livret d'accueil sécurité
 
9 principes de la manutention manuelle
9 principes de la manutention manuelle9 principes de la manutention manuelle
9 principes de la manutention manuelle
 

Similaire à Cours elingage

Formation pour Travail en Hauteur dd.pdf
Formation pour Travail en Hauteur dd.pdfFormation pour Travail en Hauteur dd.pdf
Formation pour Travail en Hauteur dd.pdfssuserb029c6
 
ressource sur les courroies
ressource sur les courroiesressource sur les courroies
ressource sur les courroiesyouri59490
 
Module 4
Module 4Module 4
Module 4ctoesca
 
Sommaire potence
Sommaire potenceSommaire potence
Sommaire potenceMohamed Whb
 
Ssd 650 doc_technique
Ssd 650 doc_techniqueSsd 650 doc_technique
Ssd 650 doc_techniqueyouri59490
 
OR-H-47-Manual-Add.pdf MANUAL OPERACION
OR-H-47-Manual-Add.pdf  MANUAL OPERACIONOR-H-47-Manual-Add.pdf  MANUAL OPERACION
OR-H-47-Manual-Add.pdf MANUAL OPERACIONrodrigotecnova
 
29_perceuse_radiale_01_04_2012_2.pdf
29_perceuse_radiale_01_04_2012_2.pdf29_perceuse_radiale_01_04_2012_2.pdf
29_perceuse_radiale_01_04_2012_2.pdfcxvx1
 
Dimensionnement d'un convoyeur a bande kj
Dimensionnement d'un convoyeur a bande kjDimensionnement d'un convoyeur a bande kj
Dimensionnement d'un convoyeur a bande kjKhaoula Jellouli
 
Cercle credo-mesure-et-recette-cablage-optique
Cercle credo-mesure-et-recette-cablage-optiqueCercle credo-mesure-et-recette-cablage-optique
Cercle credo-mesure-et-recette-cablage-optiqueMohamed El Amine Bou
 
Manuel Stylstar Fr
Manuel Stylstar FrManuel Stylstar Fr
Manuel Stylstar Frguest8a1c5d
 
Manuel Stylstar Fr
Manuel Stylstar FrManuel Stylstar Fr
Manuel Stylstar Frguest8a1c5d
 
Manuel Stylstar Fr
Manuel Stylstar FrManuel Stylstar Fr
Manuel Stylstar Frguest8a1c5d
 
Rendez-vous prévention - novembre 2018
Rendez-vous prévention - novembre 2018Rendez-vous prévention - novembre 2018
Rendez-vous prévention - novembre 2018CRAMIF
 
7ème Rendez-vous Prévention - 24 novembre 2023
7ème Rendez-vous Prévention - 24 novembre 20237ème Rendez-vous Prévention - 24 novembre 2023
7ème Rendez-vous Prévention - 24 novembre 2023sophiemerzougcosnuau
 
INITIATION TECHNIQUE uni m5 2022-23.pptx
INITIATION TECHNIQUE uni m5  2022-23.pptxINITIATION TECHNIQUE uni m5  2022-23.pptx
INITIATION TECHNIQUE uni m5 2022-23.pptxMohammedHoussainate1
 

Similaire à Cours elingage (20)

Formation pour Travail en Hauteur dd.pdf
Formation pour Travail en Hauteur dd.pdfFormation pour Travail en Hauteur dd.pdf
Formation pour Travail en Hauteur dd.pdf
 
ressource sur les courroies
ressource sur les courroiesressource sur les courroies
ressource sur les courroies
 
H2 5
H2 5H2 5
H2 5
 
Module 4
Module 4Module 4
Module 4
 
Sommaire potence
Sommaire potenceSommaire potence
Sommaire potence
 
Ssd 650 doc_technique
Ssd 650 doc_techniqueSsd 650 doc_technique
Ssd 650 doc_technique
 
OR-H-47-Manual-Add.pdf MANUAL OPERACION
OR-H-47-Manual-Add.pdf  MANUAL OPERACIONOR-H-47-Manual-Add.pdf  MANUAL OPERACION
OR-H-47-Manual-Add.pdf MANUAL OPERACION
 
66324 bo winches
66324 bo winches66324 bo winches
66324 bo winches
 
29_perceuse_radiale_01_04_2012_2.pdf
29_perceuse_radiale_01_04_2012_2.pdf29_perceuse_radiale_01_04_2012_2.pdf
29_perceuse_radiale_01_04_2012_2.pdf
 
sSympact
sSympactsSympact
sSympact
 
29 capteurs
29 capteurs29 capteurs
29 capteurs
 
Dimensionnement d'un convoyeur a bande kj
Dimensionnement d'un convoyeur a bande kjDimensionnement d'un convoyeur a bande kj
Dimensionnement d'un convoyeur a bande kj
 
Cercle credo-mesure-et-recette-cablage-optique
Cercle credo-mesure-et-recette-cablage-optiqueCercle credo-mesure-et-recette-cablage-optique
Cercle credo-mesure-et-recette-cablage-optique
 
Manuel Stylstar Fr
Manuel Stylstar FrManuel Stylstar Fr
Manuel Stylstar Fr
 
Manuel Stylstar Fr
Manuel Stylstar FrManuel Stylstar Fr
Manuel Stylstar Fr
 
Manuel Stylstar Fr
Manuel Stylstar FrManuel Stylstar Fr
Manuel Stylstar Fr
 
Rendez-vous prévention - novembre 2018
Rendez-vous prévention - novembre 2018Rendez-vous prévention - novembre 2018
Rendez-vous prévention - novembre 2018
 
7ème Rendez-vous Prévention - 24 novembre 2023
7ème Rendez-vous Prévention - 24 novembre 20237ème Rendez-vous Prévention - 24 novembre 2023
7ème Rendez-vous Prévention - 24 novembre 2023
 
INITIATION TECHNIQUE uni m5 2022-23.pptx
INITIATION TECHNIQUE uni m5  2022-23.pptxINITIATION TECHNIQUE uni m5  2022-23.pptx
INITIATION TECHNIQUE uni m5 2022-23.pptx
 
Regulateur fst
Regulateur fst Regulateur fst
Regulateur fst
 

Plus de Hubert Faigner

Les contrôles non destructifs
Les contrôles non destructifsLes contrôles non destructifs
Les contrôles non destructifsHubert Faigner
 
FLIR - Thermographie Infrarouge
FLIR - Thermographie InfrarougeFLIR - Thermographie Infrarouge
FLIR - Thermographie InfrarougeHubert Faigner
 
Maintenance des lubrifiants industriels
Maintenance des lubrifiants industrielsMaintenance des lubrifiants industriels
Maintenance des lubrifiants industrielsHubert Faigner
 
La maintenance preventive
La maintenance preventiveLa maintenance preventive
La maintenance preventiveHubert Faigner
 
56 la maintenancecorrective
56 la maintenancecorrective56 la maintenancecorrective
56 la maintenancecorrectiveHubert Faigner
 
Consignation multi-énergies
Consignation multi-énergiesConsignation multi-énergies
Consignation multi-énergiesHubert Faigner
 
La fonction documentation
La fonction documentationLa fonction documentation
La fonction documentationHubert Faigner
 
La gestion-des-interventions-synthese
La gestion-des-interventions-syntheseLa gestion-des-interventions-synthese
La gestion-des-interventions-syntheseHubert Faigner
 
51 demontage-remontage
51 demontage-remontage51 demontage-remontage
51 demontage-remontageHubert Faigner
 
50 synthese-outillages
50 synthese-outillages50 synthese-outillages
50 synthese-outillagesHubert Faigner
 
Plaquette bts-maintenance-pev
Plaquette bts-maintenance-pevPlaquette bts-maintenance-pev
Plaquette bts-maintenance-pevHubert Faigner
 
E62 etude et realisation de maintenance en entreprise
E62 etude et realisation de maintenance en entrepriseE62 etude et realisation de maintenance en entreprise
E62 etude et realisation de maintenance en entrepriseHubert Faigner
 
E61 rapport d activites en entreprise
E61 rapport d activites en entrepriseE61 rapport d activites en entreprise
E61 rapport d activites en entrepriseHubert Faigner
 
01 concepts strategies_maintenance
01 concepts strategies_maintenance01 concepts strategies_maintenance
01 concepts strategies_maintenanceHubert Faigner
 

Plus de Hubert Faigner (17)

Les contrôles non destructifs
Les contrôles non destructifsLes contrôles non destructifs
Les contrôles non destructifs
 
FLIR - Thermographie Infrarouge
FLIR - Thermographie InfrarougeFLIR - Thermographie Infrarouge
FLIR - Thermographie Infrarouge
 
Maintenance des lubrifiants industriels
Maintenance des lubrifiants industrielsMaintenance des lubrifiants industriels
Maintenance des lubrifiants industriels
 
La maintenance preventive
La maintenance preventiveLa maintenance preventive
La maintenance preventive
 
56 la maintenancecorrective
56 la maintenancecorrective56 la maintenancecorrective
56 la maintenancecorrective
 
Consignation multi-énergies
Consignation multi-énergiesConsignation multi-énergies
Consignation multi-énergies
 
Entreprise amya
Entreprise amyaEntreprise amya
Entreprise amya
 
La fonction documentation
La fonction documentationLa fonction documentation
La fonction documentation
 
La gestion-des-interventions-synthese
La gestion-des-interventions-syntheseLa gestion-des-interventions-synthese
La gestion-des-interventions-synthese
 
51 demontage-remontage
51 demontage-remontage51 demontage-remontage
51 demontage-remontage
 
50 synthese-outillages
50 synthese-outillages50 synthese-outillages
50 synthese-outillages
 
Plaquette bts-maintenance-pev
Plaquette bts-maintenance-pevPlaquette bts-maintenance-pev
Plaquette bts-maintenance-pev
 
Bts ms cprp-v4
Bts ms cprp-v4Bts ms cprp-v4
Bts ms cprp-v4
 
E62 etude et realisation de maintenance en entreprise
E62 etude et realisation de maintenance en entrepriseE62 etude et realisation de maintenance en entreprise
E62 etude et realisation de maintenance en entreprise
 
E61 rapport d activites en entreprise
E61 rapport d activites en entrepriseE61 rapport d activites en entreprise
E61 rapport d activites en entreprise
 
01 concepts strategies_maintenance
01 concepts strategies_maintenance01 concepts strategies_maintenance
01 concepts strategies_maintenance
 
00 presentation btsms
00 presentation btsms00 presentation btsms
00 presentation btsms
 

Dernier

Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxJCAC
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfbdp12
 
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdfPIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdfRiDaHAziz
 
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxDIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxMartin M Flynn
 
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 37
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx      Film   françaisPas de vagues.  pptx      Film   français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 37
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 37
 
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdfPIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdfRiDaHAziz
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24BenotGeorges3
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 
Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursStagiaireLearningmat
 
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdfBibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdfBibdoc 37
 
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfVulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfSylvianeBachy
 
Bernard Réquichot.pptx Peintre français
Bernard Réquichot.pptx   Peintre françaisBernard Réquichot.pptx   Peintre français
Bernard Réquichot.pptx Peintre françaisTxaruka
 
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Gabriel Gay-Para
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneTxaruka
 

Dernier (18)

Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
 
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdfPIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
 
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxDIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
 
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx      Film   françaisPas de vagues.  pptx      Film   français
Pas de vagues. pptx Film français
 
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
 
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdfPIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film français
 
Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceurs
 
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
 
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdfBibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
 
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfVulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
 
Bernard Réquichot.pptx Peintre français
Bernard Réquichot.pptx   Peintre françaisBernard Réquichot.pptx   Peintre français
Bernard Réquichot.pptx Peintre français
 
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
 

Cours elingage

  • 1. Levage et manutention dans les interventions de maintenance
  • 2. Définitions 1/2 •Regroupe toutes les opérations de mise en œuvre d’une liaison entre une charge et un appareil de levage. Le dispositif de liaison est généralement constitué d’une élingue en câble métallique, en chaîne ou en textile mais peut aussi comprendre des éléments rigides : palonnier, clé de levage, pinces, etc.L’élingage •Composants ou équipements non liés à la machine et placés entre la machine et la charge ou sur la charge pour permettre la préhension de cette dernière. Les élingues et les équipements amovibles de prise de charge sont des accessoires de levage. Accessoires de levage •Accessoires de levage souples en cordage ou en sangle, en câble métallique ou en chaîne, généralement terminés par des composants métalliques tels que mailles, crochets, anneau, manille… Élingues •Accessoires de levage qui servent à la confection ou à l’utilisation d’une élingue tels que crochets à œil, manille, anneaux à tige… Ces accessoires sont quelquefois appelés accessoires d’extrémité. Dans la réglementation, les accessoires d’élingage se nomment des composants d’accessoires de levage. Accessoires d’élingage (composants d’accessoires de levage) •Équipements qui peuvent être installés directement ou indirectement au crochet ou à un dispositif d’accouplement d’un appareil de levage à charge suspendue. Les pinces à tôle, électroaimants, cés de levage, palonniers, pinces, fourches de levage et les systèmes de préhension par le vide, qui sont des dispositifs de préhension de la charge, sont des équipements amovibles de prise de charge. Équipements amovibles de prise de charge
  • 3. Définitions 2/2 •Élingue comportant un seul brin. Élingue simple •Élingues comportant 2, 3 ou 4 brins. Les différents brins sont reliés à une maille de tête de façon à assurer un débattement convenable des différents brins.Élingue multibrins •Élingue formée par un élément dont les extrémités ont été raccordées entre elles ; également appelée estrope. Élingue sans fin (estrope) •Masse maximale que l’élingue est autorisée à supporter en utilisation courante. Charge Maximum d’Utilisation d’une élingue (CMU ou WLL en anglais) •Facteur appliqué à la charge maximale d’utilisation (CMU) d’une élingue à un brin pour prendre en compte la géométrie de l’élingage (nombre et angles de brins) et la conséquence du pliage de certains composants.Facteur de mode d’élingage (M) •Rapport arithmétique entre la charge minimale de rupture garantie par le fabricant et la charge maximale d’utilisation. Coefficient d’utilisation
  • 7. Réglementation Article R.233-13-9 • Lorsque le travailleur accroche ou décroche une charge à la main, les travaux doivent être organisés de manière telle que ces opérations puissent être effectuées en toute sécurité. • Pendant ces opérations, aucune manœuvre de l'appareil de levage ne doit être réalisée tant que ce travailleur n'a pas donné son accord. Article R.233-13-14 • Les accessoires de levage (…) doivent être choisis et utilisés en fonction : • des charges à manutentionner. • des points de préhension. • du dispositif d'accrochage. • des conditions atmosphériques. • (…) Vérification générale périodique • L’article R. 233-11 prévoit une vérification générale périodique afin que soit décelée en temps utile toute détérioration susceptible de créer des dangers. • Cette vérification doit être effectuée tous les ans. Cette périodicité doit être considérée comme une limite supérieure à ne pas dépasser. Des examens plus fréquents peuvent s’avérer nécessaires en fonction de l’utilisation effective des appareils et de l’agressivité de l’environnement.
  • 8. 8 Règles pour élinguer en sécurité 1-Préparer l'élingage 2-Évaluer la charge à lever 3-Choix de l’élingue 4-Procéder à une inspection visuelle 5-Accrochage de la charge 6-Accrochage de l’élingue sur le crochet de l’appareil de levage 7-Protection des arêtes vives 8-Mettre l’élingue sous tension
  • 9. 1-Préparer l’élingage La sécurité de l’élingueur est assurée par le respect des règles suivantes Reconnaître le parcours qui sera effectué avec la charge, Dégager les allées de circulation et le lieu de dépose de la charge, Ne jamais se trouver sous la charge ni déplacer la charge au-dessus des personnes, Ne jamais se trouver entre la charge et un obstacle fixe ou un mur pour éviter l’écrasement en cas de balancement de la charge ou de mauvaise manœuvre.
  • 10. 2-Evaluer la charge à lever Masse de la charge • La documentation technique doit donner la masse du système. • En l’absence d’information sur la masse de la charge et de la possibilité de peser cette charge, il faut procéder à la comparaison avec d’autres charges dont on connaît la masse, et surestimer la valeur approximative. Évaluation du centre de gravité • Pour que la charge levée soit stable, il faut que le(s) point(s) d’accrochage de l’élingue sur la charge se situe(nt) au-dessus du centre de gravité. Pour éviter que la charge ne bascule en cas d’erreur, Il faudra lever la charge délicatement au début du levage
  • 11. 3-Choix de l’élingue Le choix de la bonne élingue est l’un des points délicats de la préparation d’élingage. Ce choix est en effet déterminant pour la sécurité des opérateurs. • Les différentes matières (métal, textile) ont une incidence sur le poids de l’élingue et la flexibilité de celle-ci. • Il faut également tenir compte de l’atmosphère ambiante, du lieu d’utilisation qui peut conduire à des choix de matières différents. Choix de la matière D’une manière générale, l’élingue sera choisie pour son côté pratique et sa capacité de charge.
  • 12. 3-Choix de l’élingue  Pour tenir compte de la masse de la charge, les élingues textiles ont une couleur normalisée qui correspond à la capacité maximale supportée.
  • 14. 4-Procéder à des inspections visuelles Bien que les accessoires de levage soient soumis à une vérification générale périodique tous les ans, il est nécessaire de procéder à un examen visuel de l’accessoire avant son utilisation. Cet examen vise à s’assurer que l’accessoire n’a pas été détérioré lors des utilisations précédentes ou lors du stockage et qu’il peut donc être utilisé en toute sécurité.
  • 15. 4-Procéder à des inspections visuelles
  • 16. 5-Accrochage de la charge •Si la charge possède des points d’accrochage du type anneau de levage ou piton à œil, il est préférable d’utiliser des élingues dont l’extrémité inférieure se termine par un crochet. À défaut, il est nécessaire d’utiliser une manille pour faire la jonction entre la boucle d’extrémité de l’élingue et l’anneau. Mise en place des crochets Manille Lig Linguet de sécurité
  • 17. 6-Accrochage de l’élingue sur le crochet de l’appareil de levage
  • 18. 6-Accrochage de l’élingue sur le crochet de l’appareil de levage
  • 19. 7-Protection des arêtes vices La charge peut comporter des arêtes vives. Dans ce cas, il faut utiliser des pièces d’angle ou des cornières appropriées pour ne pas endommager l’élingue.
  • 21. 8-Mettre l’élingue sous tension Lors de la mise sous tension, l’opérateur ne doit pas tenir l’élingue à la main, car ses doigts pourraient être écrasés lors du positionnement des différents composants de l’accessoire Dans un premier temps, l’élingue est mise progressivement sous tension sans soulever la charge.
  • 22.
  • 23. Systèmes d’élingage L'élingue est l'élément souple qui sert de lien entre un engin de levage et une charge. Elle peut être souple, sous forme de câble, chaine ou textile. Elles sont généralement associées pour préserver la position d'équilibre de l'élément à lever durant son transfert. On parle de système d'élingage car il s'agit d'un ensemble constitué des élingues, d'une pièce d'arrimage et parfois d'un palonnier. L'élingage est l'interface entre la grue est l'élément à lever. Ce système doit être dimensionné pour être capable de lever les éléments sans les briser. Cela peut influer sut la forme du système d'élingage et sa capacité portante.
  • 24. Systèmes d’élingage UNE ÉLINGUE EST DÉFINIE PAR : Le type La charge de travail par brin (CMU) La longueur du brin Le facteur de mode d’élingage Le coefficient de sécurité
  • 25. Identification des élingues •le marquage CE •la classe de l’élingue (chaîne) •le nombre de brins •le N° de série de l’élingue •la marque d’identification du fabricant •la Charge Maximale d’Utilisation (CMU) Pour les élingues câbles ou chaines •la matière utilisée et la classe des accessoires (boucles…) •la longueur nominale en mètres •le nom du Fabricant •le numéro de la Norme •la CMU •La couleur de l’élingue •le marquage CE Pour les élingues textile
  • 26. Familles d’élingues Elingue à câble Elingue à chaine Elingue textile • Polyester • Plate • Ronde Cordages
  • 27. Les lingues à chaines
  • 30. Recommandations Protéger les élingues lors de la manutention Nettoyer et graisser les élingues Stocker avec soin Il faut Croiser 2 élingues sur un crochet Faire de nœuds avec les élingues Raccourcir une élingue Positionner une élingue au début Utiliser l’élingue pour manutentionner ou lever du personnel Il ne faut pasChaque élingue doit être considérée comme fragile malgré son aspect robuste • Chaleur • Froid • Lumière solaire • Humidité Conditions Physiques • Acides • Solvants Conditions Chimiques !
  • 31. Les fixations  Elles fixent l’élément à lever aux élingues.
  • 32. Les palonniers  Parfois l’élingage comporte une pièce rigide supplémentaire entre l’élingue et la grue. Le palonnier est une pièce rigide qui permet de mieux répartir les points de levage pour les grandes plaques, de baisser la hauteur d’élingage ou de pouvoir lever des coffrages par-dessous.
  • 33. Dimensionnement des systèmes d’élingage La CMU : Charge Maximale Utile • La capacité de levage indiquée par les constructeurs représente la charge maximale utile (CMU). C’est la charge maximale que l’élément d’élingue est capable de lever. • En aucun cas la CMU ne représente le seul poids à lever. Un élément d’élingage lève moins de poids que la CMU indiquée.
  • 34. Dimensionnement des systèmes d’élingage Répartition des charges • Les élingues étant multiples, la charge va se répartir dans chaque élingue. • Pour les systèmes d’élingage entièrement symétrique cette répartition devrait se faire de façon égale dans chaque élingue. Mais en pratique il est difficile de vérifier cette condition. • Souvent les élingues n’ont pas exactement la même longueur est la charge peut très bien se répartir dans moins d’élingue que prévu. • Par sécurité, le système d’élingage doit être dimensionné pour que seulement deux élingues portent les charges. Les autres maintiennent l’élément à lever en position d’équilibre stable.
  • 35. Dimensionnement des systèmes d’élingage La charge maximale • La charge maximale représente la charge qui est transmise dans chaque élément du système d’élingage. • C’est le poids de la pièce à lever et les forces d’adhérence s’il y a lieu. • Le système d’élingage est correctement dimensionné d’un point de vue mécanique lorsque cette charge maximale à lever reste inférieure à la CMU de chaque élément du système d’élingage. • Il y a 2 causes à cela : • L’effet dynamique • L’angle d’élingage
  • 36. Dimensionnement des systèmes d’élingage L’effet dynamique •Les systèmes d’élingage pouvant être utilisés par n’importe qu’elle engin de levage, les constructeurs ne peuvent pas prendre en compte les effets dynamiques propres à chaque engin de levage. •Ces effets sont observés au moment des accélérations ou décélérations verticales de l’engin de levage, autrement dit lorsque la vitesse de levage d’une charge varie. Ces variations de vitesse provoquent un accroissement de la charge proportionnel à la charge à lever. •De fait, en plus de définir la charge maximale à lever dans le système d’élingage, il faut déterminer la valeur de l’effet dynamique. L’intensité de cet effet est déterminée à partir d’un coefficient dynamique (cd). Celui-ci représente le taux d’accroissement de la charge en fonction de la vitesse de levage des engins de levage.
  • 37. Dimensionnement des systèmes d’élingage L’effet dynamique • Ainsi, l’accroissement de charge induit par l’effet dynamique vaut : • Ct = cd x (G+H) • Avec G, le poids de la charge à lever et H, les forces d’adhérence. • De fait de cette dynamique, un système d’élingage doit donc être capable de lever une charge plus importante que la seule charge à lever.
  • 38. Dimensionnement des systèmes d’élingage L’angle d’élingage • Si les élingues sont verticales, le système d’élingage compense la charge totale en la répartissant directement et intégralement dans chacun de ses éléments.
  • 39. Dimensionnement des systèmes d’élingage L’angle d’élingage • Mais, si ces élingues sont inclinées, la charge compensée par le système change de direction pour suivre la direction des élingues. • La charge dans le système d’élingage est alors la composante de la charge totale.
  • 41. Dimensionnement des systèmes d’élingage L’angle d’élingage • De même plus l’angle d’élingage augmente, plus cette composante augmente. • La force compensée par le système d’élingage vaut alors la valeur de la composante de la charge totale.
  • 42. Dimensionnement des systèmes d’élingage L’angle d’élingage •Les relations trigonométriques permettent de définir cette valeur : •Ce = Ct /cos (α/2) •On pose Z = 1/cos (α/2) •Z, apparaît comme un coefficient majorateur qui varie en fonction de l’angle. •La charge dans le système d’élingage (effort de traction) vaut : • Ce = Ct x Z
  • 43. Dimensionnement des systèmes d’élingage L’angle d’élingage • Ainsi, du fait d’une inclinaison des élingues, un système d’élingage doit être capable de lever une charge plus importante que la charge totale à lever. • Le dimensionnement du système d’élingage doit vérifier que chaque élingue et chaque élément d’arrimage sont capables de lever la charge ou la partie de charge totale définie précédemment. • Autrement dit : • Il faut vérifier que la charge dans chaque élément du système d’élingage soit inférieure à la CMU.
  • 44. Conception du système d’élingage Règles à respecter • Lever la pièce horizontalement : • La pièce à lever doit rester d’aplomb pour éviter tout équilibre instable et présenter la pièce dans sa position définitive. Cela implique que le crochet de l’engin de levage doit être d’aplomb avec le centre de gravité de la pièce à lever. • Dimension des élingues : • La position du crochet de l’engin de levage étant déterminée, la géométrie permet de déterminer la longueur de chaque élingue.
  • 45. Conception du système d’élingage Utilisation d’un palonnier •L’angle d’élingage provoque une composante verticale de la charge à lever, mais également une composante horizontale. •Cette composante horizontale est transmise dans l’élément à lever. Ce dernier subit alors une compression qui peut provoquer un phénomène de flambement.
  • 46. Conception du système d’élingage Utilisation d’un palonnier •Pour cela, une idée consiste à replacer les élingues verticalement ou à annuler entre aux les effets des angles d’élingage. •Le palonnier permet de répondre à cela soit avec des élingues verticales, soit avec un circuit d’élingues passant dans des poulies. •Le palonnier permet également d’abaisser la hauteur d’élingage.
  • 47. Conception du système d’élingage Effort de traction dans les anneaux de levage • L’effort de traction est donné par la relation : • Z = effort de traction • G = poids de l’élément • H = effort d’adhérence • K = coefficient majorateur • N = nombre d brins 𝐙 = 𝐊. (𝐆 + 𝐇) 𝐍