Barbara Durand - Dynvibe - HUBFORUM 2012

825 vues

Publié le

Intervention de Barbara Durand - DYNVIBE au HUBFORUM 2012 - Paris : http://www.hubforum.com/paris/2012

Après un rappel de ce qu’est Dynvibe, Barbara Durand nous explique la révolution qu’a été l’arrivée des médias sociaux pour les marques dans leur manière de communiquer. A partir de 2010, elles prennent conscience de la nécessité de surveiller leur e-reputation. L’année 2012 est, selon elle, celle du social CRM pour exploiter tous flux d’information et les mettre en relation.

Il faut désormais parler de veille stratégique digitale et non plus d’e-reputaton, notion bien trop restrictive. D’une part, les équipes digitales sont bien mieux intégrées dans les processus d’action des entreprises ; d’autre part, il y une évolution des usages par une veille concurrentielle et permettre un audit de l’image de sa marque.

Au final, le challenge est d’analyser la data pour transformer la donnée en information à valeur ajoutée.

Publié dans : Business
  • Soyez le premier à commenter

Barbara Durand - Dynvibe - HUBFORUM 2012

  1. 1. E-réputation,les dernières tendances
  2. 2. QUI SOMMES-NOUS ? 2 plateformes complémentaires 1 équipe dédiée à l’analyse et au reporting Écouter, observer, suivre et analyser la sphère sociale. Nous analysons et préparons les données pour transformer celles-ci en informations directement exploitables pour vos équipes. Nous produisons des rapports sur- mesure adaptés à vos attentes et objectifs. Suivre et comparer les indicateurs de performances de vos pages Facebook avec celles de vos concurrents.
  3. 3. 2009 2010 2011 2012LA RÉVOLUTION BIG BROTHER IS L’ANNÉE DU EXPANSION DU WATCHING YOU! COMMUNITY MANAGER SOCIAL CRMLes marques prennent Les marques sont à l’affut du Le consommateur qui Les marques prennentconscience que leurs bad buzz pouvant faire s’exprime n’est pas un conscience que les donnéesconsommateurs prennent la défaut à leur réputation. méchant, c’est un client ! clients dont on dispose àparole et se font entendre travers les médias sociauxsur les médias sociaux. Réaction Il faut l’écouter, le considérer, sont stratégiques et se munir d’un outil de veille par échanger, le réconforter. souhaitent pouvoir lesRévolution 1 peur de ne rien maitriser exploiter.le consommateur a la parole ! Le community manager prend Objectif le rôle d’animateur et de Des ponts entre les outils deRévolution 2 TOUT écouter TOUT le temps médiateur. Il détient toute la veille et les outils CRM sontles marques doivent apprendre pour veiller la moindre relation et l’information. créés pour accroitre encore laà faire avec des consommateurs défaillance connaissance client.qui s’expriment ouvertement.
  4. 4. Aujourd’hui, le terme « e-Réputation » est bien trop restrictifIl ne s’agit plus uniquement de (sur)veiller son image et d’animer samarque sur les réseaux sociaux, mais bien d’exploiter au maximum le potentiel d’informations disponibles sur les médias sociaux. On ne parle plus d’e-réputation mais de VEILLE STRATEGIQUE DIGITALE
  5. 5. LES INTERLOCUTEURS DE L’E-RÉPUTATION AUPARAVANT Marketing Internet/Digital Service client Communication E-RÉPUTATION
  6. 6. LES INTERLOCUTEURS DE LA VEILLE STRATÉGIQUE AUJOURD’HUI Marketing Internet/Digital Service client Communication VEILLE Recherche et Management STRATÉGIQUE DIGITALE développement Commercial Équipes produits RH
  7. 7. Veiller son Veiller Identifier Mesurer l’efficacitée-réputation une crise des influenceurs d’une campagne Analyser Veiller Analyser son Identifierun marché la concurrence image de marque des leads
  8. 8. L’information disponible sur les médias sociaux est une mine d’or pour ceux qui savent l’exploiter. Le challenge :ANALYSER LA DATA POUR TRANSFORMER LA DONNÉE EN INFORMATION 2013 ouvre la nouvelle ère de l’étude marketingavec l’arrivée en force de l’étude marketing medias sociaux
  9. 9. La veille digitale constitue un atout concurrentiel considérableAMÉLIORE la compréhension de ses consommateursrelation avec la marque, usage des produits, besoins et attentes, critères d’achat et de réachat, …OUVRE de nouvelles perspectives pour les entreprisesidentification de nouvelles opportunités business, innovations émergeantesFAIT GAGNER en réactivité…les données sont immédiatement disponibles à un niveau national et international… ET DE L’ARGENTles coûts sont faibles en comparaison de ceux des études de marché classiques
  10. 10. Analyser les attentes et les besoinsexprimés librement par les consommateurs
  11. 11. Observer comment les consommateurs utilisent réellement les produits
  12. 12. Mesurer la perception des performances produits, les critères de satisfaction et d’insatisfaction
  13. 13. Identifier de nouvelles opportunités business
  14. 14. 3 conseils pour la suiteIntégrer la veille digitale dès l’étape 1 d’une réflexion stratégiqueet de façon transversaleDéployer une forte capacité d’analyseSe doter d’outils pour récolter la data mais surtout : mettre en place des équipesd’analystes dédiées et formées ou être épaulé par des experts en veille digitalePartager l’informationLes données issues de la veille stratégique digitale sont essentielles à l’ensemble desservices de l’entreprise
  15. 15. KEEP IN TOUCH ?https://twitter.com/dynvibewww.dynvibe.com/hubforum

×