SlideShare une entreprise Scribd logo

Gestion hospitaliere

2015

1  sur  99
Télécharger pour lire hors ligne
MEMOIRE DE FIN DE CYCLE
POUR
L 'OBTENTION OU DIPLOME D'ETUDES SUPERIEURES
SPECIAUSEES (DESS)
OPTION: GESTION HOSPITAUERE
Thème:
CONTRIBUTION À L'AMÉLIORATION DE LA POLITIQUE
DE MAINTENANCE DES ÉQUIPEMENTS BIOMÉDICAUX
À L'HOPITAL NATIONAL DU POINT G
DE BAMAKO
Présenté et Soutenu par : Mme CISSE Anta Modibo SIDIBE
Sous la Direction du : Pr. Boubacar WADE
PREIIIERE PROMOTION : 2002 - 2004
M0014GH04
1
1111111111111111111111111Il
28 Juille! 2004 â 9 h 00 mn
TABLE DES MATIERES
Pages
Dédicaces ....................................................................................
Remerciements .............................................................................
Sigles et abréviations .....................................................................
Liste des tableaux ........................................................................
Introduction ............................................................................ 1
!-CONTEXTE DE L'ETUDE ....................................................... 3
A- Environnement Externe de l'Hôpital du Point G................................ 3
B- Environnement interne de l'Hôpital du Point G......................... 8
1-1- Présentation de l'Hôpital du Point G.......................................... 8
1.1.1 -Historique..........................................................................8
1.1.2 - Situation géographique...........................................................9
1.1.3 - Statut juridique.....................................................................9
1.1.4- Mission.............................................................................9
1.1.5 - Organisation et Fonctionnement................................................9
1.1.6- Ressomces.......................................................................12
1-2- Le service de Maintenance de I'HPG........................................12
1.2.1 - Mission........................................................................ ...12
1.2.2 - Organisation et fonctionnement...............................................12
1.2.3- Moyens Humains............................................................... 13
1.2.4- Moyens Matériels et Financiers...............................................13
ll- PROBLEMATIQUE...............................................................15
2.1 - Formulation du Problème.........................................................16
2.2 - Analyse du Problème .............................................................21
2.3 -Conséquences du Problème...................................................... 26
Ill- METHODOLOGIE............................................................... 28
3.1 - Recherche Documentaire.........................................................29
3.2- Rencontre sur le terrain avec les Acteurs Biomédicaux.......................30
3.3- Enquête auprès des Administrateurs, des Agents techniques et des
Utilisateurs des Equipements Biomédicaux..........................................30
IV- ANALYSE DES CAUSES........................................................31
4.1 - Identification des Causes possibles..............................................32
4.2 - Priorisation des Causes Identifiées...............................................40
V- PROPOSITION DE SOLUTION 1MISE EN ŒUVRE DE LA
SOLUTION RETENUE............................................................42
5.1 - Revue des Solutions Possibles...................................................43
5.2 - Choix d'une Solution..............................................................46
5.3 - Plan de mise en œuvre.............................................................46
5.4- Mise en oeuvre de la Solution Retenue..........................................51
CONCLUSION...............................................................................................54
RECOMMANDATIONS..............................................................55
BmLIOGRAPffiE.....................................................................56
ANNEXE............................................................................................................59
QYElDICJlŒES
Je âéâie ce travai{:
- )f mes enfants)fmadôu, !Moâi6o et (])jene6a 1(ofa CISSŒ,
- )f mon mari 1(ofa)fmaâou CISSCE,
- jl mon père !Moâi6o SI<DI<BCE et mes mères )fminata <Diaffo, Coum6ourou
CISSŒ,
- )f mesfrères et sœurs,
- jl monfrère 1(issima,
- Jf fafamille CISSCE,
- )f1feuoeC
- )f fafamiflé <DI)fLL,
- )f fafamille <Dl)fO à <Da~r,
- )f tous ceu:x:.qui me sont cliers
Q_ue fe 'l'out €Puissant nous accorâe santé, 6onlieur, prospérité et Conoévité.
Je tiens à remercierparticulièrement tous cezq:qui m'ont accompO(Jné fors tfe fa conception tfe
ce :Mémoire, en m'apportant assistance, SUIJBestions, conseils et critiques.
Ifs'agit tfe:
- (})r. :Mo :MP.!N)f, (])irecteurae flnstitut Supérieurae Santé;
- CPr. Œou6acarW)ftJYE, quimaliJré ses nom6reuses occupations a supervisé mon mémoire;
- 'l'out fe corps professoralet administratifau (}ESJ{Ç;
Je remercie ésafement :
:Mamatfou <B)f.YOÇO et Zon :MOV:Nl(QtR.P, Insénieurs 6ioméaicau.x:_à f1fôpitafau
<Point.Çpour faitfe, fa patience et fes conseilsface aux:_nom6reuses questions;
- 'Toute féquipe au service tfe maintenance;
J'associe à ces remerciements toute féquipe tfe f1fôpita(au <Point çau sein tfe faqueffe je me
suisparfaitement intésrée;
Je ne saurai clore cette ru6rique sans dressermes sincères remerciements à :
- :Ministère tfe fa Santé au :Mali;
- (])r. :Mamaaou rztl{ïl()(Jl!j'., (])irecteurNationaltfe fa Santé;
- CPr. )f6d0uf7(ju[erCOVLI<B)UtY, (])irecteurau Centre Nationaltfe fa lutte contre fa
:Maftufie;
- Saüfou :MJ{IÇ)f tfe fa Ce[{ufe tfe <PfaniJicationSanitaire;
Q!t1
ifs trouvent ici f evression tfe ma profontfesratitutfe.
SIGLES ET ABREVIATIONS
• AFNOR: Association Française des Normes.
• ACODESS: Association de Coopération pour le Développement des
Services de Santé.
• CA: Conseil d'Administration.
• CESAG : Centre Africain d'Etudes Supérieures en Gestion.
• CHU: Centre Hospitalier Universitaire.
• DG : Directeur Général.
• DGA : Directeur Général Adjoint.
• EPH : Etablissement Public Hospitalier.
• GMAO : Gestion de la Maintenance Assistée par Ordinateur.
• HPG : Hôpital du Point G.
• IOV: Indicateur Objectivement Vérifiable
• OMS : Organisation Mondiale de la Santé.
• PDDSS : Plan Décennal de Développement Sanitaire et Social.
• PRODESS : Programme Décennal de Développement Sanitaire et
Social.
• RESHAOC: Réseau Hospitalier d'Afrique de l'Océan Indien et des
Caraibes.
• SIM : Système d'Information de Maintenance

Recommandé

Le reseau hospitalier maroc et rih
Le reseau hospitalier maroc et rihLe reseau hospitalier maroc et rih
Le reseau hospitalier maroc et rihmoha coursante
 
Rapport projet de fin d'études: Elaboration d’un tableau de bord et politique...
Rapport projet de fin d'études: Elaboration d’un tableau de bord et politique...Rapport projet de fin d'études: Elaboration d’un tableau de bord et politique...
Rapport projet de fin d'études: Elaboration d’un tableau de bord et politique...Ayoub Minen
 
diapo pour soutenance
diapo pour soutenance diapo pour soutenance
diapo pour soutenance sara h
 
Etablissements de santé médico sociaux
Etablissements de santé médico sociauxEtablissements de santé médico sociaux
Etablissements de santé médico sociauxJamal Ti
 
Outils de controle de gestion et management de la performance en milieu hospi...
Outils de controle de gestion et management de la performance en milieu hospi...Outils de controle de gestion et management de la performance en milieu hospi...
Outils de controle de gestion et management de la performance en milieu hospi...issam talbi
 
rapport-final-de-stock en magasin
rapport-final-de-stock en magasinrapport-final-de-stock en magasin
rapport-final-de-stock en magasinyassmina eddouq
 

Contenu connexe

Tendances

Peh présentation dhsa
Peh présentation dhsaPeh présentation dhsa
Peh présentation dhsamoha coursante
 
Exemple d’un plan d’action en matière de prévention et de lutte contre les i...
Exemple d’un plan d’action en matière de prévention et de lutte  contre les i...Exemple d’un plan d’action en matière de prévention et de lutte  contre les i...
Exemple d’un plan d’action en matière de prévention et de lutte contre les i...Ibnelafif Samir
 
Projet de fin d'études licence Pro TCF Université Ibn Zohr Agadir {Gestion de...
Projet de fin d'études licence Pro TCF Université Ibn Zohr Agadir {Gestion de...Projet de fin d'études licence Pro TCF Université Ibn Zohr Agadir {Gestion de...
Projet de fin d'études licence Pro TCF Université Ibn Zohr Agadir {Gestion de...HAFID Ait Bihi
 
Carte sanitaire
Carte sanitaire Carte sanitaire
Carte sanitaire Jamal Ti
 
schéma regional de l'offre de soins
schéma regional de l'offre de soins schéma regional de l'offre de soins
schéma regional de l'offre de soins mohamed elmarnissi
 
Page de garde PFE
Page de garde PFEPage de garde PFE
Page de garde PFErimabf
 
Gestion unite de soins chnitef abdelhaq-hsr-rabat
Gestion unite de soins chnitef abdelhaq-hsr-rabatGestion unite de soins chnitef abdelhaq-hsr-rabat
Gestion unite de soins chnitef abdelhaq-hsr-rabatabdelhaq chnitef
 
Memoire conception-mise-en-place-tableaux-de-bord-gestion-societe-confection[1]
Memoire conception-mise-en-place-tableaux-de-bord-gestion-societe-confection[1]Memoire conception-mise-en-place-tableaux-de-bord-gestion-societe-confection[1]
Memoire conception-mise-en-place-tableaux-de-bord-gestion-societe-confection[1]Brahim Mouacha
 
Analyse financière
Analyse financièreAnalyse financière
Analyse financièreAbdo attar
 
Culture Entrepreneuriale Cours.pdf
Culture Entrepreneuriale Cours.pdfCulture Entrepreneuriale Cours.pdf
Culture Entrepreneuriale Cours.pdfssuserc06f96
 
présentation soutenance PFE.ppt
présentation soutenance PFE.pptprésentation soutenance PFE.ppt
présentation soutenance PFE.pptMohamed Ben Bouzid
 
Rapport de stage d'initiation 2015 Mahmoudi Mohamed Amine
Rapport de stage d'initiation 2015 Mahmoudi Mohamed AmineRapport de stage d'initiation 2015 Mahmoudi Mohamed Amine
Rapport de stage d'initiation 2015 Mahmoudi Mohamed AmineMohamed Amine Mahmoudi
 
rapport de stage phosboucraa (oussama tchinba)
rapport de stage phosboucraa (oussama tchinba)rapport de stage phosboucraa (oussama tchinba)
rapport de stage phosboucraa (oussama tchinba)Oussama Tchinba
 
Rapport de stage
Rapport de stageRapport de stage
Rapport de stageL Mehdi
 
Organisation des prestations de soins
Organisation des prestations de soinsOrganisation des prestations de soins
Organisation des prestations de soinsJamal Ti
 

Tendances (20)

Peh présentation dhsa
Peh présentation dhsaPeh présentation dhsa
Peh présentation dhsa
 
Analyse de données avec spss,
Analyse de données avec spss,Analyse de données avec spss,
Analyse de données avec spss,
 
Rapport De PFE
Rapport De PFERapport De PFE
Rapport De PFE
 
Exemple d’un plan d’action en matière de prévention et de lutte contre les i...
Exemple d’un plan d’action en matière de prévention et de lutte  contre les i...Exemple d’un plan d’action en matière de prévention et de lutte  contre les i...
Exemple d’un plan d’action en matière de prévention et de lutte contre les i...
 
Projet de fin d'études licence Pro TCF Université Ibn Zohr Agadir {Gestion de...
Projet de fin d'études licence Pro TCF Université Ibn Zohr Agadir {Gestion de...Projet de fin d'études licence Pro TCF Université Ibn Zohr Agadir {Gestion de...
Projet de fin d'études licence Pro TCF Université Ibn Zohr Agadir {Gestion de...
 
Guide baf
Guide bafGuide baf
Guide baf
 
Carte sanitaire
Carte sanitaire Carte sanitaire
Carte sanitaire
 
schéma regional de l'offre de soins
schéma regional de l'offre de soins schéma regional de l'offre de soins
schéma regional de l'offre de soins
 
Page de garde PFE
Page de garde PFEPage de garde PFE
Page de garde PFE
 
PFE en gestion du stock
PFE en gestion du stockPFE en gestion du stock
PFE en gestion du stock
 
Gestion unite de soins chnitef abdelhaq-hsr-rabat
Gestion unite de soins chnitef abdelhaq-hsr-rabatGestion unite de soins chnitef abdelhaq-hsr-rabat
Gestion unite de soins chnitef abdelhaq-hsr-rabat
 
Memoire conception-mise-en-place-tableaux-de-bord-gestion-societe-confection[1]
Memoire conception-mise-en-place-tableaux-de-bord-gestion-societe-confection[1]Memoire conception-mise-en-place-tableaux-de-bord-gestion-societe-confection[1]
Memoire conception-mise-en-place-tableaux-de-bord-gestion-societe-confection[1]
 
Analyse financière
Analyse financièreAnalyse financière
Analyse financière
 
Culture Entrepreneuriale Cours.pdf
Culture Entrepreneuriale Cours.pdfCulture Entrepreneuriale Cours.pdf
Culture Entrepreneuriale Cours.pdf
 
présentation soutenance PFE.ppt
présentation soutenance PFE.pptprésentation soutenance PFE.ppt
présentation soutenance PFE.ppt
 
Rapport de stage d'initiation 2015 Mahmoudi Mohamed Amine
Rapport de stage d'initiation 2015 Mahmoudi Mohamed AmineRapport de stage d'initiation 2015 Mahmoudi Mohamed Amine
Rapport de stage d'initiation 2015 Mahmoudi Mohamed Amine
 
rapport de stage phosboucraa (oussama tchinba)
rapport de stage phosboucraa (oussama tchinba)rapport de stage phosboucraa (oussama tchinba)
rapport de stage phosboucraa (oussama tchinba)
 
Rapport de stage
Rapport de stageRapport de stage
Rapport de stage
 
Organisation des prestations de soins
Organisation des prestations de soinsOrganisation des prestations de soins
Organisation des prestations de soins
 
la gestion de stocks
la gestion de stocks la gestion de stocks
la gestion de stocks
 

En vedette

Burundi protocole malnutrition aigue severe
Burundi protocole malnutrition aigue severeBurundi protocole malnutrition aigue severe
Burundi protocole malnutrition aigue severeEugène NJEBARIKANUYE
 
manuel-clinique-msf- hiv- tuberculose
 manuel-clinique-msf- hiv- tuberculose manuel-clinique-msf- hiv- tuberculose
manuel-clinique-msf- hiv- tuberculoseEugène NJEBARIKANUYE
 
Recueil des techniques de bandages et immobilisations
Recueil des techniques de bandages et immobilisationsRecueil des techniques de bandages et immobilisations
Recueil des techniques de bandages et immobilisationsEugène NJEBARIKANUYE
 
Fiche bilan secouriste
Fiche bilan secouristeFiche bilan secouriste
Fiche bilan secouristeDavid S
 
Programme formation sst (sauveteur secourisme du travail)
Programme formation sst (sauveteur secourisme du travail)Programme formation sst (sauveteur secourisme du travail)
Programme formation sst (sauveteur secourisme du travail)pascalbaudin
 
Formateur de sst (sauveteur secouriste du travail) inrs 2012
Formateur de sst (sauveteur secouriste du travail)   inrs 2012Formateur de sst (sauveteur secouriste du travail)   inrs 2012
Formateur de sst (sauveteur secouriste du travail) inrs 2012pascalbaudin
 
Risque industriel canevas plan d'intervention interne
Risque industriel canevas plan d'intervention interne Risque industriel canevas plan d'intervention interne
Risque industriel canevas plan d'intervention interne OUADA Yazid
 

En vedette (14)

alimentation du jeune enfant
alimentation du jeune enfantalimentation du jeune enfant
alimentation du jeune enfant
 
Burundi protocole malnutrition aigue severe
Burundi protocole malnutrition aigue severeBurundi protocole malnutrition aigue severe
Burundi protocole malnutrition aigue severe
 
manuel-clinique-msf- hiv- tuberculose
 manuel-clinique-msf- hiv- tuberculose manuel-clinique-msf- hiv- tuberculose
manuel-clinique-msf- hiv- tuberculose
 
Malnutrition physiopath
Malnutrition physiopathMalnutrition physiopath
Malnutrition physiopath
 
Secourisme en milieu de travail
Secourisme en milieu de travail  Secourisme en milieu de travail
Secourisme en milieu de travail
 
Recueil des techniques de bandages et immobilisations
Recueil des techniques de bandages et immobilisationsRecueil des techniques de bandages et immobilisations
Recueil des techniques de bandages et immobilisations
 
malnutrition aigue sévère
malnutrition aigue sévèremalnutrition aigue sévère
malnutrition aigue sévère
 
Canevas p.i.i revu
Canevas p.i.i revuCanevas p.i.i revu
Canevas p.i.i revu
 
Scdpha t 2009_marchal_melanie
Scdpha t 2009_marchal_melanieScdpha t 2009_marchal_melanie
Scdpha t 2009_marchal_melanie
 
Fiche bilan secouriste
Fiche bilan secouristeFiche bilan secouriste
Fiche bilan secouriste
 
Programme formation sst (sauveteur secourisme du travail)
Programme formation sst (sauveteur secourisme du travail)Programme formation sst (sauveteur secourisme du travail)
Programme formation sst (sauveteur secourisme du travail)
 
Formateur de sst (sauveteur secouriste du travail) inrs 2012
Formateur de sst (sauveteur secouriste du travail)   inrs 2012Formateur de sst (sauveteur secouriste du travail)   inrs 2012
Formateur de sst (sauveteur secouriste du travail) inrs 2012
 
Gestes de 1ers secours
Gestes de 1ers secoursGestes de 1ers secours
Gestes de 1ers secours
 
Risque industriel canevas plan d'intervention interne
Risque industriel canevas plan d'intervention interne Risque industriel canevas plan d'intervention interne
Risque industriel canevas plan d'intervention interne
 

Similaire à Gestion hospitaliere

These 2010 bagayoko_cheik-dumar
These 2010 bagayoko_cheik-dumarThese 2010 bagayoko_cheik-dumar
These 2010 bagayoko_cheik-dumarAbdelaziz Ali
 
Resah-Editions_Guide-Tierce-Maintenance.pdf
Resah-Editions_Guide-Tierce-Maintenance.pdfResah-Editions_Guide-Tierce-Maintenance.pdf
Resah-Editions_Guide-Tierce-Maintenance.pdfAbdelahElArabi
 
Guide oms evaluation besoin dm
Guide oms evaluation besoin dmGuide oms evaluation besoin dm
Guide oms evaluation besoin dmBoualem Archange
 
Idcc 2046 avenant emploi auxiliaire de puericulture
Idcc 2046 avenant emploi auxiliaire de puericultureIdcc 2046 avenant emploi auxiliaire de puericulture
Idcc 2046 avenant emploi auxiliaire de puericultureLéo Guittet
 
Le projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel (PRAPS): Burkina Faso, Ma...
Le projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel (PRAPS): Burkina Faso, Ma...Le projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel (PRAPS): Burkina Faso, Ma...
Le projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel (PRAPS): Burkina Faso, Ma...ILRI
 
Une coalition pour la sante au senegal
Une coalition pour la sante au senegalUne coalition pour la sante au senegal
Une coalition pour la sante au senegalJoseph Badji
 
Master international sur la santé numérique en Afrique (MISNA)
Master international sur la santé numérique en Afrique (MISNA)Master international sur la santé numérique en Afrique (MISNA)
Master international sur la santé numérique en Afrique (MISNA)GOTIC CI
 
Inscrivez-vous à notre formation EMFPS "GHT et produits de santé : Maîtriser ...
Inscrivez-vous à notre formation EMFPS "GHT et produits de santé : Maîtriser ...Inscrivez-vous à notre formation EMFPS "GHT et produits de santé : Maîtriser ...
Inscrivez-vous à notre formation EMFPS "GHT et produits de santé : Maîtriser ...Jean-Luc Balança
 
Plan d’affaires de l’Hôpital du Sacré-Coeur de Milot
Plan d’affaires de l’Hôpital du Sacré-Coeur de Milot Plan d’affaires de l’Hôpital du Sacré-Coeur de Milot
Plan d’affaires de l’Hôpital du Sacré-Coeur de Milot HFG Project
 
THESE_2010_BAGAYOKO_CHEIK-DUMAR.pdf
THESE_2010_BAGAYOKO_CHEIK-DUMAR.pdfTHESE_2010_BAGAYOKO_CHEIK-DUMAR.pdf
THESE_2010_BAGAYOKO_CHEIK-DUMAR.pdfCHAMANIAbdellatif
 
AMERMS Workshop 17: Why Integrating Microfinance and Health is Good for Your ...
AMERMS Workshop 17: Why Integrating Microfinance and Health is Good for Your ...AMERMS Workshop 17: Why Integrating Microfinance and Health is Good for Your ...
AMERMS Workshop 17: Why Integrating Microfinance and Health is Good for Your ...Microcredit Summit Campaign
 
Programme du séminaire "résilience établissements sanitaires et medico-sociaux"
Programme du séminaire "résilience établissements sanitaires et medico-sociaux"Programme du séminaire "résilience établissements sanitaires et medico-sociaux"
Programme du séminaire "résilience établissements sanitaires et medico-sociaux"Jan-Cedric Hansen
 
Présentation de France eHealthTech
Présentation de France eHealthTechPrésentation de France eHealthTech
Présentation de France eHealthTechbenj_2
 
La place des dispositifs médicaux dans la stratégie nationale de santé (Avis ...
La place des dispositifs médicaux dans la stratégie nationale de santé (Avis ...La place des dispositifs médicaux dans la stratégie nationale de santé (Avis ...
La place des dispositifs médicaux dans la stratégie nationale de santé (Avis ...benj_2
 
Eis cd d_sabinejaccard_light
Eis cd d_sabinejaccard_lightEis cd d_sabinejaccard_light
Eis cd d_sabinejaccard_lightjaccard
 
EIS_CdD_SabineJaccard_light
EIS_CdD_SabineJaccard_lightEIS_CdD_SabineJaccard_light
EIS_CdD_SabineJaccard_lightSabine Jaccard
 

Similaire à Gestion hospitaliere (20)

These 2010 bagayoko_cheik-dumar
These 2010 bagayoko_cheik-dumarThese 2010 bagayoko_cheik-dumar
These 2010 bagayoko_cheik-dumar
 
Resah-Editions_Guide-Tierce-Maintenance.pdf
Resah-Editions_Guide-Tierce-Maintenance.pdfResah-Editions_Guide-Tierce-Maintenance.pdf
Resah-Editions_Guide-Tierce-Maintenance.pdf
 
Guide oms evaluation besoin dm
Guide oms evaluation besoin dmGuide oms evaluation besoin dm
Guide oms evaluation besoin dm
 
Idcc 2046 avenant emploi auxiliaire de puericulture
Idcc 2046 avenant emploi auxiliaire de puericultureIdcc 2046 avenant emploi auxiliaire de puericulture
Idcc 2046 avenant emploi auxiliaire de puericulture
 
Le projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel (PRAPS): Burkina Faso, Ma...
Le projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel (PRAPS): Burkina Faso, Ma...Le projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel (PRAPS): Burkina Faso, Ma...
Le projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel (PRAPS): Burkina Faso, Ma...
 
Une coalition pour la sante au senegal
Une coalition pour la sante au senegalUne coalition pour la sante au senegal
Une coalition pour la sante au senegal
 
Master international sur la santé numérique en Afrique (MISNA)
Master international sur la santé numérique en Afrique (MISNA)Master international sur la santé numérique en Afrique (MISNA)
Master international sur la santé numérique en Afrique (MISNA)
 
Inscrivez-vous à notre formation EMFPS "GHT et produits de santé : Maîtriser ...
Inscrivez-vous à notre formation EMFPS "GHT et produits de santé : Maîtriser ...Inscrivez-vous à notre formation EMFPS "GHT et produits de santé : Maîtriser ...
Inscrivez-vous à notre formation EMFPS "GHT et produits de santé : Maîtriser ...
 
HIA French Toolkit
HIA French ToolkitHIA French Toolkit
HIA French Toolkit
 
Plan d’affaires de l’Hôpital du Sacré-Coeur de Milot
Plan d’affaires de l’Hôpital du Sacré-Coeur de Milot Plan d’affaires de l’Hôpital du Sacré-Coeur de Milot
Plan d’affaires de l’Hôpital du Sacré-Coeur de Milot
 
THESE_2010_BAGAYOKO_CHEIK-DUMAR.pdf
THESE_2010_BAGAYOKO_CHEIK-DUMAR.pdfTHESE_2010_BAGAYOKO_CHEIK-DUMAR.pdf
THESE_2010_BAGAYOKO_CHEIK-DUMAR.pdf
 
AMERMS Workshop 17: Why Integrating Microfinance and Health is Good for Your ...
AMERMS Workshop 17: Why Integrating Microfinance and Health is Good for Your ...AMERMS Workshop 17: Why Integrating Microfinance and Health is Good for Your ...
AMERMS Workshop 17: Why Integrating Microfinance and Health is Good for Your ...
 
Programme du séminaire "résilience établissements sanitaires et medico-sociaux"
Programme du séminaire "résilience établissements sanitaires et medico-sociaux"Programme du séminaire "résilience établissements sanitaires et medico-sociaux"
Programme du séminaire "résilience établissements sanitaires et medico-sociaux"
 
Présentation de France eHealthTech
Présentation de France eHealthTechPrésentation de France eHealthTech
Présentation de France eHealthTech
 
Niger : Plan d’action de la Politique nationale de sécurité nutritionnelle
Niger : Plan d’action de la Politique nationale de sécurité nutritionnelleNiger : Plan d’action de la Politique nationale de sécurité nutritionnelle
Niger : Plan d’action de la Politique nationale de sécurité nutritionnelle
 
La place des dispositifs médicaux dans la stratégie nationale de santé (Avis ...
La place des dispositifs médicaux dans la stratégie nationale de santé (Avis ...La place des dispositifs médicaux dans la stratégie nationale de santé (Avis ...
La place des dispositifs médicaux dans la stratégie nationale de santé (Avis ...
 
Eis cd d_sabinejaccard_light
Eis cd d_sabinejaccard_lightEis cd d_sabinejaccard_light
Eis cd d_sabinejaccard_light
 
EIS_CdD_SabineJaccard_light
EIS_CdD_SabineJaccard_lightEIS_CdD_SabineJaccard_light
EIS_CdD_SabineJaccard_light
 
Revue isd n° 29
Revue isd n° 29Revue isd n° 29
Revue isd n° 29
 
Atelier sur le Mécanisme de Financement Mondial en soutien à Chaque Femme Cha...
Atelier sur le Mécanisme de Financement Mondial en soutien à Chaque Femme Cha...Atelier sur le Mécanisme de Financement Mondial en soutien à Chaque Femme Cha...
Atelier sur le Mécanisme de Financement Mondial en soutien à Chaque Femme Cha...
 

Plus de Eugène NJEBARIKANUYE (20)

Rms id pas_d_isbn_pu2008-40s_sa04_art04
Rms id pas_d_isbn_pu2008-40s_sa04_art04Rms id pas_d_isbn_pu2008-40s_sa04_art04
Rms id pas_d_isbn_pu2008-40s_sa04_art04
 
Chirped99
Chirped99Chirped99
Chirped99
 
2015 tou31108 1109
2015 tou31108 11092015 tou31108 1109
2015 tou31108 1109
 
2015 limo0018
2015 limo00182015 limo0018
2015 limo0018
 
2012 lil2s010 bis
2012 lil2s010 bis2012 lil2s010 bis
2012 lil2s010 bis
 
8. warzee marche (6)[1]
8. warzee marche (6)[1]8. warzee marche (6)[1]
8. warzee marche (6)[1]
 
1 er pas epi info 7
1 er  pas epi info 71 er  pas epi info 7
1 er pas epi info 7
 
programme psychiatrie
programme psychiatrieprogramme psychiatrie
programme psychiatrie
 
Ecn referentiel-de-psychiatrie2015
Ecn referentiel-de-psychiatrie2015Ecn referentiel-de-psychiatrie2015
Ecn referentiel-de-psychiatrie2015
 
psychiatrie 2015
psychiatrie 2015psychiatrie 2015
psychiatrie 2015
 
Gestion hospitaliere
Gestion hospitaliereGestion hospitaliere
Gestion hospitaliere
 
Gestion hospitaliere
Gestion hospitaliereGestion hospitaliere
Gestion hospitaliere
 
Gestion hospitaliere
Gestion hospitaliereGestion hospitaliere
Gestion hospitaliere
 
Gestion hospitaliere
Gestion hospitaliereGestion hospitaliere
Gestion hospitaliere
 
Gestion hospitaliere
Gestion hospitaliereGestion hospitaliere
Gestion hospitaliere
 
Gestion hospitaliere
Gestion hospitaliereGestion hospitaliere
Gestion hospitaliere
 
Gestion hospitaliere
Gestion hospitaliereGestion hospitaliere
Gestion hospitaliere
 
Gestion hospitaliere
Gestion hospitaliereGestion hospitaliere
Gestion hospitaliere
 
gestion hospitalire
gestion hospitaliregestion hospitalire
gestion hospitalire
 
Gestion hospitaliere
Gestion hospitaliereGestion hospitaliere
Gestion hospitaliere
 

Dernier

L’HÉPATITE B, M’AIDER À LA COMPRENDRE, SAVOIR CE QU’IL FAUT FAIRE
L’HÉPATITE B, M’AIDER À LA COMPRENDRE, SAVOIR CE QU’IL FAUT FAIREL’HÉPATITE B, M’AIDER À LA COMPRENDRE, SAVOIR CE QU’IL FAUT FAIRE
L’HÉPATITE B, M’AIDER À LA COMPRENDRE, SAVOIR CE QU’IL FAUT FAIREsoshepatites
 
Les atteintes musculo-squelettiques dans l’hémophilie JFR 2023.pdf
Les atteintes musculo-squelettiques dans l’hémophilie JFR 2023.pdfLes atteintes musculo-squelettiques dans l’hémophilie JFR 2023.pdf
Les atteintes musculo-squelettiques dans l’hémophilie JFR 2023.pdfStellaDiMare3
 
La coloration au bleu de prusse (coloration de perls).pptx
La coloration au bleu de prusse  (coloration de perls).pptxLa coloration au bleu de prusse  (coloration de perls).pptx
La coloration au bleu de prusse (coloration de perls).pptxS/Abdessemed
 
2- Troubles de la conduction et du rythmes TOUBIB World.pptx
2- Troubles de la conduction et du rythmes TOUBIB World.pptx2- Troubles de la conduction et du rythmes TOUBIB World.pptx
2- Troubles de la conduction et du rythmes TOUBIB World.pptxSidoShinn
 
3- Formation ECG Coronaropathie et ECG.pptx
3- Formation ECG Coronaropathie et ECG.pptx3- Formation ECG Coronaropathie et ECG.pptx
3- Formation ECG Coronaropathie et ECG.pptxSidoShinn
 
1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptx
1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptx1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptx
1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptxSidoShinn
 

Dernier (6)

L’HÉPATITE B, M’AIDER À LA COMPRENDRE, SAVOIR CE QU’IL FAUT FAIRE
L’HÉPATITE B, M’AIDER À LA COMPRENDRE, SAVOIR CE QU’IL FAUT FAIREL’HÉPATITE B, M’AIDER À LA COMPRENDRE, SAVOIR CE QU’IL FAUT FAIRE
L’HÉPATITE B, M’AIDER À LA COMPRENDRE, SAVOIR CE QU’IL FAUT FAIRE
 
Les atteintes musculo-squelettiques dans l’hémophilie JFR 2023.pdf
Les atteintes musculo-squelettiques dans l’hémophilie JFR 2023.pdfLes atteintes musculo-squelettiques dans l’hémophilie JFR 2023.pdf
Les atteintes musculo-squelettiques dans l’hémophilie JFR 2023.pdf
 
La coloration au bleu de prusse (coloration de perls).pptx
La coloration au bleu de prusse  (coloration de perls).pptxLa coloration au bleu de prusse  (coloration de perls).pptx
La coloration au bleu de prusse (coloration de perls).pptx
 
2- Troubles de la conduction et du rythmes TOUBIB World.pptx
2- Troubles de la conduction et du rythmes TOUBIB World.pptx2- Troubles de la conduction et du rythmes TOUBIB World.pptx
2- Troubles de la conduction et du rythmes TOUBIB World.pptx
 
3- Formation ECG Coronaropathie et ECG.pptx
3- Formation ECG Coronaropathie et ECG.pptx3- Formation ECG Coronaropathie et ECG.pptx
3- Formation ECG Coronaropathie et ECG.pptx
 
1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptx
1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptx1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptx
1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptx
 

Gestion hospitaliere

  • 1. MEMOIRE DE FIN DE CYCLE POUR L 'OBTENTION OU DIPLOME D'ETUDES SUPERIEURES SPECIAUSEES (DESS) OPTION: GESTION HOSPITAUERE Thème: CONTRIBUTION À L'AMÉLIORATION DE LA POLITIQUE DE MAINTENANCE DES ÉQUIPEMENTS BIOMÉDICAUX À L'HOPITAL NATIONAL DU POINT G DE BAMAKO Présenté et Soutenu par : Mme CISSE Anta Modibo SIDIBE Sous la Direction du : Pr. Boubacar WADE PREIIIERE PROMOTION : 2002 - 2004 M0014GH04 1 1111111111111111111111111Il 28 Juille! 2004 â 9 h 00 mn
  • 2. TABLE DES MATIERES Pages Dédicaces .................................................................................... Remerciements ............................................................................. Sigles et abréviations ..................................................................... Liste des tableaux ........................................................................ Introduction ............................................................................ 1 !-CONTEXTE DE L'ETUDE ....................................................... 3 A- Environnement Externe de l'Hôpital du Point G................................ 3 B- Environnement interne de l'Hôpital du Point G......................... 8 1-1- Présentation de l'Hôpital du Point G.......................................... 8 1.1.1 -Historique..........................................................................8 1.1.2 - Situation géographique...........................................................9 1.1.3 - Statut juridique.....................................................................9 1.1.4- Mission.............................................................................9 1.1.5 - Organisation et Fonctionnement................................................9 1.1.6- Ressomces.......................................................................12 1-2- Le service de Maintenance de I'HPG........................................12 1.2.1 - Mission........................................................................ ...12 1.2.2 - Organisation et fonctionnement...............................................12 1.2.3- Moyens Humains............................................................... 13 1.2.4- Moyens Matériels et Financiers...............................................13 ll- PROBLEMATIQUE...............................................................15 2.1 - Formulation du Problème.........................................................16 2.2 - Analyse du Problème .............................................................21 2.3 -Conséquences du Problème...................................................... 26 Ill- METHODOLOGIE............................................................... 28
  • 3. 3.1 - Recherche Documentaire.........................................................29 3.2- Rencontre sur le terrain avec les Acteurs Biomédicaux.......................30 3.3- Enquête auprès des Administrateurs, des Agents techniques et des Utilisateurs des Equipements Biomédicaux..........................................30 IV- ANALYSE DES CAUSES........................................................31 4.1 - Identification des Causes possibles..............................................32 4.2 - Priorisation des Causes Identifiées...............................................40 V- PROPOSITION DE SOLUTION 1MISE EN ŒUVRE DE LA SOLUTION RETENUE............................................................42 5.1 - Revue des Solutions Possibles...................................................43 5.2 - Choix d'une Solution..............................................................46 5.3 - Plan de mise en œuvre.............................................................46 5.4- Mise en oeuvre de la Solution Retenue..........................................51 CONCLUSION...............................................................................................54 RECOMMANDATIONS..............................................................55 BmLIOGRAPffiE.....................................................................56 ANNEXE............................................................................................................59
  • 4. QYElDICJlŒES Je âéâie ce travai{: - )f mes enfants)fmadôu, !Moâi6o et (])jene6a 1(ofa CISSŒ, - )f mon mari 1(ofa)fmaâou CISSCE, - jl mon père !Moâi6o SI<DI<BCE et mes mères )fminata <Diaffo, Coum6ourou CISSŒ, - )f mesfrères et sœurs, - jl monfrère 1(issima, - Jf fafamille CISSCE, - )f1feuoeC - )f fafamiflé <DI)fLL, - )f fafamille <Dl)fO à <Da~r, - )f tous ceu:x:.qui me sont cliers Q_ue fe 'l'out €Puissant nous accorâe santé, 6onlieur, prospérité et Conoévité.
  • 5. Je tiens à remercierparticulièrement tous cezq:qui m'ont accompO(Jné fors tfe fa conception tfe ce :Mémoire, en m'apportant assistance, SUIJBestions, conseils et critiques. Ifs'agit tfe: - (})r. :Mo :MP.!N)f, (])irecteurae flnstitut Supérieurae Santé; - CPr. Œou6acarW)ftJYE, quimaliJré ses nom6reuses occupations a supervisé mon mémoire; - 'l'out fe corps professoralet administratifau (}ESJ{Ç; Je remercie ésafement : :Mamatfou <B)f.YOÇO et Zon :MOV:Nl(QtR.P, Insénieurs 6ioméaicau.x:_à f1fôpitafau <Point.Çpour faitfe, fa patience et fes conseilsface aux:_nom6reuses questions; - 'Toute féquipe au service tfe maintenance; J'associe à ces remerciements toute féquipe tfe f1fôpita(au <Point çau sein tfe faqueffe je me suisparfaitement intésrée; Je ne saurai clore cette ru6rique sans dressermes sincères remerciements à : - :Ministère tfe fa Santé au :Mali; - (])r. :Mamaaou rztl{ïl()(Jl!j'., (])irecteurNationaltfe fa Santé; - CPr. )f6d0uf7(ju[erCOVLI<B)UtY, (])irecteurau Centre Nationaltfe fa lutte contre fa :Maftufie; - Saüfou :MJ{IÇ)f tfe fa Ce[{ufe tfe <PfaniJicationSanitaire; Q!t1 ifs trouvent ici f evression tfe ma profontfesratitutfe.
  • 6. SIGLES ET ABREVIATIONS • AFNOR: Association Française des Normes. • ACODESS: Association de Coopération pour le Développement des Services de Santé. • CA: Conseil d'Administration. • CESAG : Centre Africain d'Etudes Supérieures en Gestion. • CHU: Centre Hospitalier Universitaire. • DG : Directeur Général. • DGA : Directeur Général Adjoint. • EPH : Etablissement Public Hospitalier. • GMAO : Gestion de la Maintenance Assistée par Ordinateur. • HPG : Hôpital du Point G. • IOV: Indicateur Objectivement Vérifiable • OMS : Organisation Mondiale de la Santé. • PDDSS : Plan Décennal de Développement Sanitaire et Social. • PRODESS : Programme Décennal de Développement Sanitaire et Social. • RESHAOC: Réseau Hospitalier d'Afrique de l'Océan Indien et des Caraibes. • SIM : Système d'Information de Maintenance
  • 7. LISTE DES TABLEAUX + Tableau N°1: Fonctionnalité des équipements biomédicaux par service à l'HPG. + Tableau N°II: Etat physique des équipements biomédicaux par service à l'HPG. • Tableau N°ID: Type de maintenance des équipements biomédicaux par service à l'HPG. • Tableau N°IV: Priorisation des causes. + Tableau N°V: Elaboration d'un plan de formation du personnel technique de maintenance des équipements biomédicaux à l'HPG. • Tableau N°VI: Mise en place d'un système d'information de maintenance à l'HPG. + Tableau N°VII: Mise en place d'un plan de maintenance préventive à l'HPG.
  • 8. Contribution à l'amélioration de la politique de maintenance des équipements biomédicaux à I'HPG INTRODUCTION La République du Mali, à l'instar des autres pays en voie de développement, accorde une importance particulière à l'amélioration de la santé de sa population à travers la politique nationale de santé. La loi N°02- 048 du 22 juillet 2002 à travers son article 8 vise notamment l'amélioration de la couverture sanitaire du pays, par la mise en place d'un système viable et performant à travers des orientations stratégiques contenues dans le PLAN DECENNAL DE DEVELOPPEMENT SANITAIRE ET SOCIAL (PDDSS) et le PROGRAMME DECENNAL DE DEVELOPPEMENT SANITAIRE et SOCIAL (PRODESS). Le challenge auquel sont confrontées les hautes autorités sanitaires est d'assurer des soins de qualité à un coût accessible à tous. Pour atteindre cet objectif, il s'impose aux décideurs d'investir davantage de ressources tant humaines, financières que matérielles dans les structures hospitalières qui sont les derniers recours des citoyens. Parmi les préoccupations de l'heure, il faut noter la détérioration du plateau technique de nos structures hospitalières affectant du coup la quasi totalité des équipements existants qui ne répondent plus aux normes de sécurité en la matière. L'évolution technologique de la médecine impose l'utilisation d'équipements biomédicaux modernes nécessitant une utilisation rationnelle, une maintenance régulière et un renouvellement systématique. Le plateau technique constituant l'axe central et vital pour un hôpital il est important qu'il soit de qualité pour permettre à l'hôpital de jouer son rôle de recours et d'être parfaitement articulé avec la politique des soins de santé pnmarres. Le thème de notre mémoire est une contribution à l'amélioration de la politique de maintenance des équipements biomédicaux à l'Hôpital National du Point G de Bamako. L'Hôpital du Point G est l'un des principaux hôpitaux du Mali et constitue un maillon stratégique du système de santé du pays. De ce point de vue il s'avère opportun de donner up.e définition opérationnelle de la politique de maintenance des équipements biomédicaux qui se traduit par l'ensemble des actions menées pour le bon fonctionnement de ces équipements. CESAG/DESS- GH 1ère Promotion 2002-2004 Mémoire de Fin de Cyde Mme OSSE Anta M. SIDIBE 1
  • 9. Contribution à l'amélioration de la fX)Iitique de rnaintenanœ des équipements biomédicaux à I'HPG En vue de mener à bien cette étude nous avons choisi la démarche qualité par l'utilisation de la méthode de résolution des problèmes. Pour cela nous nous attelons à répondre aux questions suivantes : - Quel est le problème ? - Quelles sont ces conséquences ? - Pourquoi ce problème existe il ? - Quelles solutions apporter ? Dans le but de répondre à ces questions, une large part sera consacrée aux points ci après: - L'état des lieux ou l'analyse situationnelle en vue d'identifier les problèmes auxquels l'HPG est confronté afin de choisir le problème prioritaire ; - L'analyse du problème choisi après l'avoir formulé pour dégager les causes en vue d'apporter des solutions et des recommandations pour des équipements biomédicaux fonctionnels à l'HPG. ŒSAG/DESS- GH 1ère Promotion 2002-2004 Mémoire de Fin de Cyde Mme OSSE Anta M. SIDIBE 2
  • 10. Contribution à l'amélioration de la politiqœ de maintenance des équipements biomédicaux à I'HPG ŒSAG/DESS- GH 1ère Promotion 2002-2004 Mémoire de Rn de Cycle Mme OSSE Anta M. SIDIBE 3
  • 11. Cortribution à l'amélioration de la politique de maintenance des équipements biomédicaux à I'HPG 1- CONTEXTE DE L'ETUDE Dans cette partie contexte de l'étude ou analyse situationnelle nous évoquerons l'environnement externe et interne de l'Hôpital du Point G. A- ENVIRONNEMENT EXTERNE Nous évoquerons brièvement l'environnement socio- économique, culture~ géographique et sanitaire du Mali1 • + Données géographiques et démographiques du Mali : Le Mali est un pays continental situé au cœur de l'Afrique de l'Ouest dans la bande soudano sahélo saharienne. Avec une superficie de 1 241 238 Krn2 , il partage 7200 Km de frontières avec ses voisins dont l'Algérie au Nord, le Burkina Faso et le Niger à l'Est, la Côte d'Ivoire et la Guinée au Sud, la Mauritanie et le Sénégal à l'Ouest. Le Mali est arrosé par les Fleuves Niger sur 1700 Km et Sénégal sur 800 Km et est subdivisé en huit régions administratives : Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopt~ Gao, Tombouctou et Kidal. La capitale Bamako est érigée en District. Selon les résultats du recensement général de la population et de l'habitat de 1998 (RGPH-98), la population du Mali est estimée en 2002 à 10 703 183 habitants dont 49,5% d'Hommes et 50,5% de Femmes. La densité moyenne est de 7,9 habitants au Km2 , avec 73,2% de ruraux pour 26,8% de population urbaine ; 46% de la population a moins de 15ans. Les indicateurs sociodémographiques essentiels sont : - Taux de croissance annuel : 2,2% - Taux d'urbanisation : 26,8% 1 Souœs : Projet d'Etaljissement de rHPG 2003-2007 ŒSAG/DESS- GH t• Promotion 2002-2004 Mémoire de Rn de Cycle Mme OSSE Anta M. SIDmE 4
  • 12. Contribution à l'amélioratiOn de la politique de maintenance des équipements biomédicaux à I'HPG - Espérance de vie à la naissance: 47 ans pour les hommes et 49 ans pour les femmes. - Taux de natalité: 49%o - Taux de mortalité maternelle : 577 pour 100 000 naissances vivantes - Taux de mortalité infantile : Ill%o - Taux de mortalité infanto juvénile : 226%o - Femmes en âge de procréer (14-49 ans): 22,55% • Contexte socio-économique Avec ses 73% de ruraux l'économie malienne est essentiellement basée sur le secteur primaire (agriculture, élevage, pêche) malgré le dynamisme du secteur secondaire émergent. L'activité économique est tributaire de l'enclavement intérieur et extérieur du pays malgré les efforts déployés ces dernières années. Les indicateurs économiques se présentent comme suit : - La croissance réelle du Produit Intérieur Brut (PIB) en moyenne entre 1990-1999 : 3,6% - Revenu par tête d'habitant : entre 260 et 300 dollars US par an en 1999 - Dette publique extérieure(entre 1990 et 1999): 112% du Pm - Seuil de pauvreté : 97 843 F CFA en 1999 avec 64,2% de maliens vivant en dessous de ce seuil - A Bamako, 48,3% des chômeurs ont moins de 25 ans et 68,90/o moins de 30 ans. La pauvreté est devenue un phénomène généralisé au Mali : 64,2% et 35% de la population totale vivent respectivement dans la pauvreté et l'extrême pauvreté. Toutes les régions administratives sont d'un niveau de développement faible car ayant un indice de développement humain (IDH) inférieur à 0,50; seul le district de Bamako est d'un niveau de développement moyen avec un IDH de 0,47 (mais inférieur à 0,80). ŒSAG{DESS- GH lme Promotion 2002-2004 Mémoire de Rn de Cycle Mme OSSE Anla M. SIDmE 5
  • 13. Contribution à l'amélioration de la politique de mairtenal'lCE des équipements biomédicaux à I'HPG • Contexte soeioeulturel : Le Mali est d'une grande diversité culturelle, les principaux groupes ethniques sont les Bambara, Malinké, Peul, Dogon, Sonrhaï, Bobo, Minianka, Bozo, Soninké, Maure, Tamasheq et les Arabes. Les principales religions sont l'islam, le christianisme et l'animisme. La population est à plus 50% analphabète, les taux de scolarisation sont parmi les plus bas du monde, en 2000 le taux brut de scolarisation est de 57,8% dont 46% pour les filles. • Contexte soeio sanitaire : - Au plan épidémiologique : La prédominance des maladies infectieuses et parasitaires et d'une malnutrition préoccupante notamment chez les enfants de moins de 5 ans En plus de la demande croissante en soins de qualité et de l'augmentation des cas référés du fait de l'extension de la couverture primaire, on assiste de plus en plus à l'émergence des maladies non transmissibles qui demandent une prise en charge personnalisée. - Au plan de la couverture sanitaire : La couverture sanitaire est assurée par trois hôpitaux nationaux : Point G, Gabriel Touré et Kati, trois institutions spécialisées: le Centre National d'Odontologie Stomatologie, l'Institut d'Ophtalmologie Tropicale d'Afrique et l'Institut National de Recherche en Santé Publique, un Centre National de Transfusion Sanguine et un Laboratoire National de la Santé au sommet de la pyramide. Il existe également six hôpitaux régionaux à Kayes, Sikasso, Ségou, Mopti, Tombouctou et Gao, trois hôpitaux secondaires à Markala, San, et Diré, 55 Centres de Santé de Référence de Cercle ou de Commune dont 44 avec bloc opératoire y compris 4 communes de Bamako. CESAG/DESS- GH lèe Promotion 2002-2004 Mémoire de Rn de Cycle Mme OSSE Anta M. SIDIBE 6
  • 14. Conbibution à l'amélioration de la pditique de maintenance des équipements bioméàK:aux à I'HPG 4 Centres de Santé de Référence de zone à Fana, Ouéléssébougou, Sélingué, Sangha avec bloc opératoire, et 559 Centres de Santé Communautaires. C'est au niveau des hôpitaux nationaux, notamment celui du Point G que sont drainés tous les cas graves de maladie nécessitant une intervention spécialisée ou des investigations para cliniques poussées. CESAG/DESS- GH 1ère Promotion 2002-2004 Mémoire de An de cyde Mme OSSE Anta M. S[DIBE 7
  • 15. Cortribution àl'amélioration de la politique de maintenance des équipements biomédicaux à I'HPG B- ENVIRONNEMENT INTERNE 1-1- Présentation de l'Hôpital du Point G 1.1.1- Historique Le point G est une dénomination militaire de repère géodésique donnée à une colline située au Nord de Bamako dont l'hôpital porte le nom. En effet la première pierre de l'Hôpital du Point G a été posée en 1906 et les travaux ont duré 6 ans, l'hôpital a été fonctionnel en 1912. Depuis cette date il y a eu plusieurs extensions dont : - La construction du pavillon des indigènes en 1913, - La construction de l'Ecole des Infirmiers, du Laboratoire et du Service matériel en 1950, - La construction du nouveau bloc opératoire en 1953, - La construction du service de l'Urologie, l'actuel service de Cardiologie B, la Pneumo-phtisiologie entre 1956-1958, - La construction de la clôture en barbelé en 1960. Le style architectural de l'HPG qui à l'origine était un hôpital militaire est de type pavillonnaire, il fut transformé en hôpital civil avec l'arrêté n°174 de février 1958 portant reforme Hospitalière et civilisation des services de santé du Soudan, pour ensuite être érigé en établissement public hospitalier (EPH) avec la loi n°02-048 du 22 juillet 2002 portant reforme hospitalière. ŒSAG/DESS- GH lin! Promotion 2002-2004 Mémoire de Rn de Cycle Mme asse Anta M. SIDmE 8
  • 16. Cortribution à l'améliolation de la politique de maintenanœ des équipements biomédicaux à I'HPG 1.1.2M Situation géographique L'HPG est situé sur les collines du point G sur la rive gauche du fleuve Niger en Commune Ill du District de Bamako, il occupe une superficie de 25 hectares dont 17,300/o sont bâtis. 1.1.3- Statut juridique Compte tenu de la spécificité des hôpitaux, la loi n°02-048 du 22 juillet 2002 modifiant la loi n°94-009 du 22 mars 1994 portant principes fondamentaux de la création, de l'organisation, de la gestion et du contrôle des services publics prévoit les Etablissements Publics Hospitaliers (EPH). La loi d'orientation sur la santé (loi n°02-049 du 22 juillet 2002) confère aux hôpitaux le statut d'Etablissements Publics Hospitaliers dotés de la personnalité morale et de l'autonomie administrative et financière. La loi n°03-021 du 4 juillet 2003 porte la création d'un établissement public hospitalier dénommé Hôpital du Point G. 1.1.4- Mission L'HPG en tant que EPH a pour mission, entre autres de: - Assurer le diagnostic, le traitement et la surveillance des malades, des blessés et des femmes enceintes en procédant, lorsque nécessaire, à leur hébergement ; - Participer à des actions de santé publique dans la limite de ses compétences ; - Participer à des actions de formation et de recherche dans le domaine de la santé. 1.1.5- Organisation et Fonctionnement .Le DECRET n°03- 337 1P-RM DU 7 AOUT 2003 fixe l'organisation et les modalités de fonctionnement de l'HPG en son article premier conformément à la loi N°02-048 du 22 Juillet 2002. L'HPG est placé sous la tutelle du Ministre chargé de la santé. Les organes d'administration et de gestion sont: » Le Conseil d'Administration : qui se compose de 19 membres, le Président du conseil d'administration est un membre élu parmi les membres avec voix délibérative, les autres membres se composent des CESAG/OESS- GH lëe Promotion 2002-2004 Mémoire de An de Cycle Mme CISSE Anta M. SIDmE 9
  • 17. Contribution à l'amélioration de la politique de maintenance des équipements biomédicaux à I'HPG membres avec voix délibérative et des membres avec voix consultative. Les membres du conseil d'administration de l'HPG sont nommés pour une période de trois ans renouvelable par décret pris en Conseil des ministres sur proposition du ministre chargé de la Santé. :> La Direction Générale : L'HPG est dirigé par un Directeur Général nommé par décret pris en conseil des Ministres sur proposition du Ministre chargé de la Santé après avis du C.A. ll est assisté d'un directeur général adjoint nommé par arrêté ministériel (qui fixe ses attributions spécifiques) sur proposition du Directeur Général de l'hôpital. Le Directeur Général exerce ses attributions dans les limites des lois et règlements en vigueur conformément aux disposition des articles 68, 69, et 70 de la Loi n°02-050 du 22 juillet 2002 portant loi hospitalière. :> Le Comité de Direction : Le comité de direction est chargé d'assister le Directeur Général dans ses tâches de gestion. Le comité de direction comprend le DG (Président), le DGA, le Président de la commission médicale d'établissement, le Président de la commission des soins infirmiers et obstétricaux et un représentant du comité technique d'établissement. :> les Organes Consultatifs : • La commission médicale d'établissement dont l'organisation et le fonctionnement sont prévus dans les articles 12, 13, 14, 15, 16, 17 du décret n°03-337 P-RM du 7 AOUT 2003 fixant organisation et modalité de fonctionnement de l'HPG, • La commission des soins infirmiers et obstétricaux dont l'organisation et le fonctionnement sont prévus dans les articles 18, 19, 20, 21, 22 dudit décret, • Le comité technique d'établissement dont l'organisation et le fonctionnement sont prévus dans les articles 23, 24, 25, 26, 27 dudit décret, CESAG/DESS- GH 1ère Promotion 2002-2004 Mémoire de An de Cycle Mme OSSE Anta M. SIDIBE 10
  • 18. Contribution à l'amélioration de la politique de maintenance des équipements biomédicaux à I'HPG • Le comité technique d'hygiène et de sécurité dont l'organisation et le fonctionnement sont fixés par les articles 28, 29, 30, 31, 32, 33 dudit décret. Les services existants à l'HPG sont: > L'administration générale composée de : • La direction • Le secrétariat • La comptabilité • Le contrôle financier • Le bureau des entrées • Le service social )- Le service de Maintenance )- Les services médicaux composés de : • Le service d'anesthésie et de réanimation comprenant les urgences, 1'anesthésie, la réanimation et la banque de sang, • Le servi~e de cardiologie avec la cardiologie A et la cardiologie B, • Les services de chirurgie avec: la chirurgie A, la chirurgie B, la gynéco-obstérique et l'urologie, • Le service d'hématologie oncologie, • Le service des maladies infectieuses, • Le service de médecine interne, • Le service de néphrologie hémodialyse, • Le service de neurologie, • Le service de pneumo-phtisiologie, • Le service de psychiatrie, • Le service d'imagerie médicale avec radiologie/scanner, échographie, médecine nucléaire • Le service de laboratoire, • La pharmacie hospitalière, • La buanderie, • La cuisine, • Une cafétéria, • Le campus (Restaurant pour le personnel de garde). • La morgue. CESAG/DESS- GH ln Promotion 2002-2004 Mémoire de Fin de Cyde Mme OSSE Anta M. SIOIBE 11
  • 19. Conbibution à l'amélioration de la politique de maintenanœ des équipements biomédicaux à I'HPG 1.1.6- Ressources : La loi n°03-021 du 14 juillet 2003 portant création de l'HPG dans son article 4 stipule que l'HPG reçoit en dotation initiale l'ensemble des biens meubles et immeubles affectés par l'Etat. La même loi dans l'article 5 dit que les ressources de l'HPG sont constituées par: • Les revenus provenant des prestations de service ; • Les contributions de l'Etat; • Les dons et legs ; • L'aide extérieure ; • Les recettes diverses. Les ressources humaines de l'HPG sont à la date du ter janvier 2002 au nombre de 466 agents toutes catégories confondues. 1.2- Le Service de Maintenance de I'HPG 1.2.1- Mission : Assurer durablement le bon fonctionnement des équipements biomédicaux et des infrastructures de l'HPG. 1.2.2- Organisation et Fonctionnement: •:• Organisation : Le service de maintenance de l'HPG se divise en six unités: • L'unité biomédicale • L'unité électricité • L'unité plomberie • L'unité froid • L'unité menuiserie • L'unité maçonnerie •:• Fonctionnement: Si une panne se déclenche dans un service, la panne est immédiatement signalée au service de maintenance ; le responsable de l'unité concerné envoi un ouvrier constater la panne ou le dysfonctionnement afin de prendre les dispositions qui s'imposent. Si la solution du dysfonctionnement nécessite une pièce de rechange, le responsable de ladite unité rédige un bon d'achat qui sera transmit au DGA pour autorisation ; la pièce sera achetée par le régisseur et remise à l'agent chargé de la réparation pour exécution. CESAG/DESS- GH t• Promotion 2002-2004 Mémoire de Rn de Cyde Mme CISSE Anta M. SIDmE 12
  • 20. COntribution à l'amélioration de la politique de maintenanœ des équipements biomécfKâux à I'HPG Toutes les tâches exécutées par le service de maintenance sont enregistrées dans un registre. 1.2.3- Moyens Humains -Au niveau de l'unité biomédicale on a: • 2 ingénieurs biomédicaux • 2 techniciens supérieurs biomédicaux • 1 technicien biomédical - Dans les autres unités on a 4 techniciens, 4 ouvriers électriciens, 2 ouvriers plombiers, 2 ouvriers en froid, 3 ouvriers menuisiers, 2 ouvriers maçons et 1 ouvrier mécanicien. 1.2.4- Moyens matériels et financiers : Deux bâtiments sont alloués au service maintenance de l'HPG : • Le premier bâtiment comprend un atelier pour l'unité biomédicale, deux bureaux pour les responsables~ une salle de documentation, un bureau pour les responsables électricité et plomberie, un atelier pour le froid, • Le deuxième bâtiment comprend les ateliers de menuiserie, un atelier pour la mécanique auto, un hangar et deux toilettes. L'outillage se limite à quelques pinces, tournevis, des multimètres personnels pour les biomédicaux. Quant aux moyens financiers, dans le budget de l'HPG il existe une rubrique entretien et maintenance mais la procédure d'exécution respecte le schéma des finances publiques : Engagement, Liquidation, Mandatement Nous notons que nous avons abordé cette partie pendant la phase d'immersion de notre stage. Au terme de cette phase nous avons pu identifier les problèmes auxquels l'HPG est confronté dont : - Les problèmes liés à la maintenance dont l'absence d'un plan directeur d'équipement, l'insuffisance des équipements, la faible performance du service de maintenance ; ŒSAG/DESS- GH 1• Promotion 2002-2004 Mémoire de Fin de Cyde Mme asse Anta M. SlDmE 13
  • 21. Contribution à l'améUoration de la politique de maintenance des équipements biomédicaux à I'HPG - les problèmes liés à la gestion comptable se traduisant par l'absence d'un bon système de contrôle interne et l'absence de la comptabilité analytique - les problèmes liés à l'hygiène hospitalière dont l'absence d'une bonne gestion des déchets biomédicaux ; - les problèmes liés à la gestion des ressow-ces humaines ; - les problèmes liés au système d'information hospitalier se traduisant par une méconnaissance des coûts liés aux activités hospitalières et à un manque de fiabilité des données de l'activité médicale; - les problèmes d'organisation dont l'absence d'organigramme, la mauvaise coordination des activités; A la fm de cette partie nous choisissions les problèmes de maintenance compte tenu du rôle primordial qu'ils jouent dans la distribution des soins car il est indiscutable que la médecine est une discipline dont le bon exercice exige du matériel de qualité. Compte tenu de la complexité, de la diversité de la maintenance et du temps qui nous est imparti pour notre étude, nous nous limiterons à la maintenance biomédicale qui vise les équipements de laboratoire, les équipements des blocs opératoires, les équipements de radiologie, de médecine nucléaire, de réanimation, de dialyse. ŒSAG/DESS- GH 1ère Pn:motion 2002-2004 Mémoire de Fin de Cycle Mme OSSE Anta M. SIDIBE 14
  • 22. Ortribution à l'amélioration de la politique de maintenance des équipements biomédicaux à I'HPG CESAG/DESS- GH 1ère Promotion 2002-2004 Mémoire de Fin de Cyde Mme OSSE Anta M. SIDmE 15
  • 23. Contribution à l'amélioration de la politique de mainœnanœ des équipements biomédicaux à I'HPG II- PROBLEMATIQUE Cette partie de notre étude comprend trois parties : la formulation du problème, l'analyse du problème et les conséquences du problème. 2.1- Formulation du problème Dans cette partie nous allons répondre à la question suivante : Qu'est ce qui ne marche pas comme nous le souhaitons au niveau de la maintenance des équipements biomédicaux à l'HPG? La Maintenance des équipements biomédicaux à l'HPG est un problème complexe qui doit être abordé avec une grande rigueur, du fait de la disparité importante des matériels rencontrés. La base du travail doit être un inventaire le plus exhaustif possible et détaillé. Pour cela en janvier 2004 le service biomédical de l'HPG a effectué un inventaire sur les équipements biomédicaux cf. annexe, l'exploitation de cet inventaire nous a permis d'élaborer trois tableaux dénommés comme suit: - Tableau N°l fonctionnalité des équipements biomédicaux de l'HPG; - Tableau N°2 Etat physique des équipements biomédicaux de l'HPG ; - Tableau N°3 type de maintenance. Les chiffres et les pourcentages que nous avons obtenus doivent être pris avec réserve compte tenu du contexte dans lequel les tableaux ont été élaborés c'est à dire l'insuffisance sinon le manque de données rétrospectives sur la maintenance des équipements biomédicaux à l'HPG entre autre, absence de fiches historiques pour la plupart des équipements (inexistence de données sur l'âge, la provenance, ...des équipements), pour ce fait nous nous sommes contentées des données existantes sur les fiches d'inventaires afin d'avoir des chiffres approximatifs qui ne sont pas fiables à 100%. Pour une meilleure compréhension des tableaux nous signalons que l'unité Dialyse est nouvelle ; en effet elle a été créée en 1997 et les équipements pour la plupart sont acquis après l'an 2000. Pour le tableau N°l, Les résultats obtenus sont: - le laboratoire avec un taux de fonctionnalité de 48% la radiologie avec 71% la médecine nucléaire avec 56% la réanimation avec 37% le bloc opératoire avec 100% la dialyse avec 100% ŒSAG/DESS- GH làe Promotion 2002-2004 Mémoire de Rn de Cycle Mme assE Anta M. SIDffiE 16
  • 24. Contribution à l1 amélioration de la politique de maintenance des équipements biomédicaux à I'HPG Tableau N°1 : Fonctionnalité des équipemenCs biomédicaux par service à I'HPG Services Total Fonctionnel Non fonctionnel médico- techniques Laboratoire 33 16 48% 17 52% Radiologie 21 15 71% 6 29% Médecine 9 5 56% 4 44% nucléaire Réanimation 32 12 37°/o 20 63% Bloc 38 38 100% 0 0% opératoire Dialyse 15 15 100% 0 0% Total 148 101 68% 47 32% Source : Notre étude Nous en déduisons que 63% des équipements du service de réanimation, 44% de la médecine nucléaire et 52% du laboratoire sont non fonctionnels contre 3TJ/o d'équipements fonctionnels pour la réanimation ,52% pour la médecine nucléaire et 48% pour le laboratoire. Nous constatons que ces taux sont largement en deçà du taux minimum de fonctionnalité « 65% » souhaité pour les hôpitaux dans le contexte de pays en développement, d'après les recommandations du« séminaire atelier sur la fonction maintenance à l'hôpital qui s'est tenu à Yaoundé, au Cameroun du 23 au 27 novembre 1992 sous l'égide de l'OMS et de la GTZ. » Selon les utilisateurs des équipements et le personnel technique de maintenance de 1'HPG, la réalité est toute autre, en effet nos constats au niveau des différents services dénotent des équipements très souvent immobilisés soit par manque de consommables, soit par panne, mais malheureusement dans aucun rapport nous n'avons des données chiffrées ceci dénotant la négligence du volet maintenance. Nous notons aussi l'existence d'équipements n'ayant jamais fonctionné au niveau du service de laboratoire (il s'agit de la centrifugeuse biofuge acquise en juin CESAG/DESS- GH là.: Promotion 2002-2004 Mémoire de Rn de Ojde Mme assE Anta M. SIDmE 17
  • 25. Conbibution à l'amélioration de la politique de maintenance des équipements biomédicaux à I'HPG 2002 ; d'une chaîne Elisa ; centrifugeuse jouan) s'expliquant par une déficience dans les procédures d'acquisition des équipements. Dans le tableau n°2 représentant l'état physique des équipements selon qu'ils sont neufs ou vieux, on a pris comme critère neuf tous les équipements acquis à partir de 2000 et critère vieux tous les équipements dont l'âge moyen atteint 10 ans, les résultats obtenus sont : Tableau N>II : Etat physique des équipements par service à I'HPG. Service Total Neuf Vieux Laboratoire 33 3 9% 30 91% Radiologie 21 3 14% 18 86% Médecine 9 1 11% 8 89% nucléaire Réanimation 32 4 12o/o 28 88o/o Bloc 38 4 11% 34 89% opératoire Dialyse 15 15 100% 0 0% Total 148 30 20% 118 80% Source : notre étude - Au niveau du laboratoire 91% des équipements sont vieux, - La radiologie avec 86%, - La médecine nucléaire avec 89%, - La réanimation avec 88%, - Le bloc opératoire avec 89%. Nous constatons que les équipements existants sont à plus de 85% vieux, ce qui nous amène à dire que le plateau technique de l'HPG est obsolète. Le tableau N°III intitulé type de maintenance nous indique que, hormis l'unité de dialyse, seulement 4% des équipements biomédicaux sont sous contrat et les 96% sont soumis à la maintenance corrective c'est-à-dire il n'y aura intervention de la maintenance qu'en cas de panne. CESAG/DESS-GH 1• Promotion 2002-2004 Mémoire de An de Cycle Mme OSSE Anta M. SIDIBE 18
  • 26. Cortribution à l'amélioration de la politique de maintenarœ des équipements biomédicaux à I'HPG Tableau N°III : Type de maintenance par service à I'HPG. Services Total Sous contrat Hors contrat Laboratoire 33 1 3% 32 97% Radiologie 21 4 19% 17 81% Médecine 9 0 0% 9 100% nucléaire Réanimation 32 0 0% 32 100% Bloc 38 0 0% 38 100% opératoire Dialyse 15 15 100% 0 0% Total 148 20 14% 128 86% L'unité dialyse est à 1000/o sous contrat et les techniciens ne sont pas formés pour assurer la maintenance de la dite unité. Compte tenu de tout ce qui précède, nous notons des insuffisances dans la gestion des équipements biomédicaux à l'HPG qui entraînent non seulement un ralentissement des activités mais aussi une dégradation de la qualité des soms. Face à ces constats, les dirigeants de l'HPG ne sont pas restés passifs, car le conseil d'administration de l'établissement tenu le mardi 13 janvier 2004 sous la Présidence du Ministre de la Santé a adopté le projet d'établissement inscrit à l'ordre du jour, projet dans lequel l'hôpital s'engage à investir 2,1 Milliards de F CFA pour l'acquisition d'équipements car conscients du fait que l'HPG a d'énormes difficultés de maintenance, qu'il faudra très vite résoudre. En effet ces constats sont loin d'être contradictoires avec ceux recensés dans la revue de la littérature. Dans le cadre de l'élaboration du Projet d'Etablissement 2003-2007 de I'HPG, le diagnostic laisse apparaître : ŒSAG/DESS- GH lète Promotion 2002-2004 Mémoire de Rn de Cycle Mme asse Anta M. SIOIBE 19
  • 27. contribution à l'amélioration de la politique de maintenance des équipements biomédicaux à 11iPG • Des équipements assez vieux et obsolètes ne répondant plus aux normes de sécwité et de protection ; • Une insuffisance quantitative des équipements et matériels techniques médicaux et chirurgicaux existants ; • L'insuffisance du système de maintenance et d'entretien (pas de plan de maintenance, faible capacité des équipements de maintenance) ; • L'inadaptation des installations et leur non mise à jour; • L'absence d'un système de suivi de gestion et contrôle du matériel; En plus des points cités, les 6ème journées hospitalières Internationales du RESEAU HOSPITALIER D'AFRIQUE DE L'OCEAN INDIEN ET DES CARAIBES (RESHAOC), tenues sur la problématique de la maintenance au Mali ont donné les résultats suivants : • Une grande diversité des établissements publics et privés mal répartis, • Une hétérogénéité des équipements, • Une insuffisance qualitative et quantitative des ressources humaines, • La rareté des ressources financières affectées à la maintenance, • L'insuffisance de stratégies de développement de ressources humaines malgré l'apparition de nouvelles technologies. Il en résulte, une dégradation importante des infrastructures existantes ; une vétusté des installations qui ne répondent plus aux normes de sécwité sanitaire; une fourniture d'électricité très instable fragilisant les installations techniques. En effet, la revue de la littérature et nos constats nous permet de confirmer l'absence d'une bonne politique de maintenance des équipements biomédicaux à l'HPG. Une analyse approfondie du problème nous aidera à voir plus clair afin de pouvoir contribuer à améliorer la politique de maintenance des équipements biomédicaux à l'HPG avec l'aide de tous les acteurs oeuvrant dans le domaine pour une maintenance garantissant un fonctionnement optimum des équipements. CESAG/DESS- GH 1ère Promotion 2002-2004 Mémoire de An de Cyde Mme OSSE AntD M. SIOmE 20
  • 28. Contribution à l'amétioration de la politique de maintenance des éqlipements biornéa~œux à I'HPG 2.2 - Analyse du problème Dans cette partie de notre étude nous avons jugé nécessaire de définir la maintenance et la politique de maintenance des équipements biomédicaux avant l'analyse de la déficience de la gestion de la maintenance des équipements biomédicaux de l'HPG. - Définition de la Maintenanee2 Selon Larousse « la maintenance est l'ensemble de tout ce qui permet de maintenir ou de rétablir un système en état de fonctionnement. » L'Association Française de Normalisation AFNOR dans la nonne NFX-60- 010 définit la maintenance comme « Pensemble des actions permettant de maintenir ou de rétablir un bien dans un état spécifié ou en mesure d'assurer un service déterminé » En conséquence les missions de la maintenance sont : - Assurer la maintenance de l'équipement de production - Améliorer l'équipement de production: • Réduire les coûts de maintenance • Augmenter la capacité de production - Prendre en charge les travaux neufs de construction, d'installation et de mise au point. Les objectifs de la maintenance sont : - Contribuer à assurer la production prévue (ou service attendu), - Contribuer aux respects des délais (délai des interventions), - Rechercher des coûts optimaux (objectiffmancier): établir des devis précis avant exécution et chiffrer ces interventions, - Respecter les objectifs humains : condition de travail et de sécurité, - Préserver 1'environnement. La politique de maintenance des équipements biomédicaux est l'ensemble des actions orientées vers la maintenance, elle consiste à définir les objectifs 2 Cours ŒSAG 1Gestion des Technologies Médc:ales de Abdoul Hamid Diouf 2002-2003 CESAG/DESS- GH t• Promotion 2002-2004 Mémoire de Rn de Cyde Mme OSSE Anta M. SIDIBE 21
  • 29. Contribution à l'amélioration de la politique de maintenanœ des équipements biomédicaux à I'HPG technico économiques relatifs à la prise en charge du matériel de l'hôpital par le service de maintenance, autrement dit une bonne combinaison des huit opérations de maintenance qui permettra d'assurer une garantie d'utilisation pérenne des équipements à un coût optimal et une qualité meilleure des prestations de soins médicaux, Ces huit opérations sont les suivantes :l •!• L'ACHAT L'expression des besoins par les utilisateurs des équipements est la première étape logique conduisant à la décision puis à l'acte d'achat qui débute la fonction maintenance. Pour ce faire, une banque de données sur l'évolution des technologies médicales, périodiquement actualisée doit pouvoir servir de source référentielle à tous les acteurs impliqués dans la procédure d'achat et à posteriori dans la gestion de la maintenance des équipements. L'analyse des besoins devra prendre en considération les paramètres médicaux, biomédicaux, techniques, financiers, économiques, humains et ceux liés à 1'environnement et à la sécurité. •!• LA RECEPTION DES EQUIPEMENTS La réception des équipements est une activité permettant de s'assurer de la conformité du matériel livré avec les spécifications techniques contenues dans le cahier de charges. Cette activité se déroule à travers une série de tâches dont 1'essentiel se résume à: • vérifier l'état physique des matériels à la livraison; • voir la corrélation entre le matériel livré et le bon de commande ; • faire un contrôle technique de performance ; • choisir des consommables liés à l'utilisation de l'équipement; • Etablir un manuel de maintenance ; • donner un numéro d'inventaire et remplir la fiche d'inventaire • mettre une étiquette sur l'appareil avec son numéro d'inventaire; • remplir le fichier service après vente ; Jr.1émoire de Toussaint Déhoui /Amélioration de la gestion des équipements biomédcaux à I'HOGGY de DakarP96 CESAG/DESS- GH l~:re Pn.lmotion 2002-2004 Mémoire de Rn de Cyde Mme OSSE Ant:a M. SIDœE 22
  • 30. Contribution à l'amélioration de la politique de maintenal'lC.E des équipements biomédicaux à I'HPG • vérifier les consignes d'utilisation et notice à mettre dans les services en vue d'éviter les fautes d'utilisation engendrant des dégradations, des surcoûts de consommables. •!• L'INSTALLATION TECHNIQUE L'installation technique, loin d'être une simple formalité est une opération capitale qui conditionne le fonctionnement adéquat de 1'équipement réceptionné. Pour cela la décision d'achat devra préalablement tenir compte des paramètres liés: • au génie civil du local devant abriter l'équipement ; • à la qualité, le débit et la pression de l'eau ; • au traitement d'air naturel et conditionné (climatisation); • à la qualité du réseau d'alimentation de l'énergie (électricité). •!• LA FORMATION La formation continue des techniciens et des utilisateurs des équipements demeure le seul gage certain d'être en phase avec l'évolution accélérée de la technologie médicale. Toutefois il convient de souligner, pour citer WANG BINSENG, conseiller spécial pour le matériel au secrétariat d'Etat du Brésil, «Qu'il ne sert à rien d'organiser un programme de formation si les traitements et perspectives de carrière ne suiventpas car, les personnes qu'on auraformées passeront dans 1'industrie privée. JJ • Formation des utilisateurs Les techniciens de la maintenance interne et les fabricants des équipements doivent s'investir dans la formation des utilisateurs en fournissant à ceux-ci des instructions claires et précises afin de limiter les détériorations résultant des erreurs de manipulation, estimées à plus de «(70%) >> des dommages globaux. Les administrateurs et gestionnaires des Hôpitaux doivent consentir d'allouer les ressources additionnelles nécessaires à la réalisation de cette importante activité qui constitue une contribution significative au maintien du potentiel de production et une mesure efficace de prévention. ŒSAG/DESS- GH 1ère Promotion 2002-2004 Mémoire de An de Cycle Mme OSSE Anta M. SIDmE 23
  • 31. Contribution à l'amélioration de la politique de maintenanœ des équipements biomédicaux à 11-IPG • Formation des techniciens Concevoir et faire mettre en œuvre des programmes de formation continue, au profit des techniciens passe pour tous gestionnaires d'hôpitaux, une activité primordiale de gestion de la maintenance visant à accroître la capacité opérationnelle du personnel d'entretien pour des prestations en adéquation avec les exigences du progrès figurant de la technologie médicale. Il convient de faire remarquer que le volet formation est d'une importance capitale et devra être inscrit comme clause fondamentale dans les cahiers de charges et, de ce fait, engager la responsabilité entière du soumissionnaire retenu ne serait ce que durant toute la période de garantie de l'équipement. •:• LA MAINTENANCE PREVENTIVE Effectuée selon des critères déterminés dans l'intention de réduire la probabilité de défaillance d'un bien ou la dégradation d'un service rendu. Les différentes formes sont : • Les opérations de surveillance : rondes, intervention légère, correction de petite panne sur les matériels automatisés. • Les visites périodiques : contrôle du niveau et de la qualité de 1'huile, des températures, des pressions ; mesure électrique, etc.... • La maintenance systématique: maintenance préventive selon un échéancier établi dans le temps ou le nombre d'unité d'usage • La maintenance conditionnelle : maintenance préventive subordonnée à un type d'évènement prédéterminé •:• LA MAINTENANCE CORRECTVIE La maintenance corrective ou maintenance curative est celle effectuée après défaillance du matériel : • Le dépannage > intervention provisoire • La réparation > intervention définitive et limitée après une défaillance CESAG/DESS- GH t• Promotion 2002-2004 Mémoire de Fin de Cycle Mme OSSE Anta M. SIDmE 24
  • 32. Contribution à l'amélioration de la politique de maintenance des équipements biomédicaux à I'HPG •!• LE CONTROLE REGULIER DES PERFORMANCES DE L'EQUIPEMENT Le contrôle régulier des performances est une démarche préventive qui permet d'identifier précocement les pannes et des coûts virtuels de maintenance. Ce contrôle assez délicat à mettre en place s'effectue, à travers une inspection régulière avec contrôle des paramètres spécifiques à chaque équipement suivi d'un entretien périodique permettant d'éviter de nombreuses détériorations. •!• LA GESTION DE L'INVENTAIRE ET DE LA MAINTENANCE AVEC FICHIER La gestion de l'inventaire constitue une dimension importante de la fonction maintenance en ce sens qu'elle permet, non seulement de retracer l'arbre généalogique de chaque équipement depuis son intégration au patrimoine de l'hôpita4 mais de suivre toutes les modifications intervenues dans le cycle de vie de ce matériel. Elle favorise la mise en place d'un système d'information performant Convenez avec nous q'une combinaison bien dosée des huit opérations citées ci haut donnerait une bonne politique de maintenance des équipements biomédicaux, or à l'HPG la réalité est toute autre ; en effet nos entretiens avec les utilisateurs des équipements biomédicaux, nos observations, la rencontre avec les acteurs impliqués dans la gestion des équipements biomédicaux nous ont permis : - D'une part de constater les manifestations résultant de la déficience de fonctionnalité des équipements biomédicaux, de la dégradation de leur état car près de 90% des équipements du laboratoire, de la radiologie, de la médecine nucléaire, la réanimation et le bloc opératoire sont obsolètes et engendrent des pannes fréquentes, des immobilisations de longue durée et du coup des pertes énormes pour l'hôpital. En effet au niveau du laboratoire, de la médecine nucléaire et de la réanimation plus de SOOA, des équipements existants ont des problèmes techniques ; au niveau du bloc opératoire nous signalons des pannes très fréquentes de Bistouri électrique et d'aspirateur(problèmes de pédales) en avril et mai 2004 mais aussi la défectuosité de l'autoclave entraînant une mauvaise stérilisation et de la lampe scialytique qui depuis fin Mai les batteries ne fonctionnent plus c'est à dire qu'elles ne peuvent plus stocker du courant donc en cas de coupure elles ne pourront pas prendre la relève. ŒSAG/DESS- GH lire Promotion 2002-2004 Ménoire de Rn de cyde Mme asseAnla M. SIDmE 25
  • 33. Contribution à l'amélioration de la politique de maintenance des équipements biomédicaux à I'HPG -D'autre part de la nécessité de redéfinir une nouvelle stratégie de maintien des équipements biomédicaux permettant d'améliorer leur gestion. Compte tenu de tous ces facteurs, l'HPG, pour produire des soins de qualité et pour remplir sa mission de service public doit veiller à disposer d'une maintenance de qualité du point de vue des hommes et des moyens budgétaires qui sont mis à disposition. De ce fait une contribution à l'amélioration de la politique de maintenance à l'HPG s'avère plus que nécessaire Les problèmes que nous venons d'analyser ne sont pas sans conséquences. 2.3- Les conséquences du problème Dans un contexte de reforme hospitalière où la performance apparaît comme un élément déterminant, les problèmes de maintenance des équipements biomédicaux au niveau de l'hôpital et de surcroît l'hôpital qui est le dernier recours au niveau du pays, compromettent l'atteinte des objectifs de performance et de productivité mais aussi la qualité des soins fournis au niveau de l'HPG. En effet au niveau de l'HPG, les problèmes de maintenance des équipements biomédicaux engendrent des effets néfastes qui sont entre autres : • L'immobilisation prolongée des équipements biomédicaux : qui perturbent le fonctionnement régulier des services cliniques et médico-techniques. A titre illustratif nous avons le cas du laboratoire où 52% des équipements sont hors d'usage et le cas de la réanimation où 63% des équipements sont dans le même cas, sans citer les pannes qui surviennent à longueur de journée. • L'orientation des patients vers d'autres formations sanitaires: De nos observations il ressort qu'une bonne partie des examens prescrits pour les patients par les distributeurs des soins se fait dans les structures privées et ceci s'expliquant d'une part par l'inexistence des appareils appropriés pour ces examens et d'autre part à la fréquence des pannes des équipements. Cet état de fait alourdi la charge financière des patients sinon même la non continuité des soins compte tenu de la situation géographique de l'hôpital mais aussi de l'état de pauvreté de la population ternissant du coup l'image de l'hôpital ŒSAG/DESS- GH t• Promotion 2002-2004 Mémoire de Rn de Cycle Mme CISSE Anta M. SIDISE 26
  • 34. Contribution à l'amélioration de la politique de maintenanœ des équipements biomédiœux à 11-IPG • La baisse des recettes : au point G, ces dernières années les recettes ont considérablement baissé. A titre illustratifen 2001 pour une prévision annuelle des recettes de l'HPG de 1.878.843.000 Fcfa seulement 1.649.944.706 Fcfa ont pu être réalisées, Quand aux recettes des activités hospitalières pour une prévision de 415.584.000 Fcfa seulement 361.896.654 Fcfa ont pu être réalisées. Ce faible taux de réalisation dans l'ensemble s'explique par la baisse des prestations de laboratoire (problèmes de maintenance) et une panne de scanner à un moment donné. En 2002, pour une prévision de 50.000.000 F CFA du service laboratoire, 16.666.296francs ont pu être réalisées soit un taux de réalisation de 33%, le service radiologie avec un taux de réalisation de 57% en 2003. • La baisse du niveau des activités de soins entraînant une régression corrélative des ressources financières: L'indisponibilité des équipements biomédicaux liée à des problèmes de maintenance a un impact négatif sur l'HPG. L'analyse des rapports d'activité montre qu'en 2001 pour une capacité d'hospitalisation de 128.845 des services cliniques seulement 52.385 hospitalisations ont pu être réalisées soit un taux de réalisation de 40%, et depuis cette date ce taux décroît. • La moindre qualité des prestations : Ceci est certes difficilement mesurable mais toutefois les inquiétudes exprimées par les professionnels de la santé notamment ceux de la radiologie et du laboratoire convergent quant aux nécessaires efforts d'amélioration de la qualité des analyses et examens réalisés à l'HPG. • La démotivation du personnel de santé : qui s'illustre par une frustration du personnel. Pour limiter les conséquences liées aux problèmes de maintenance des équipements biomédicaux à l'HPG, il faudra mettre en lumière les facteurs causals afin d'avoir une solution pérenne et efficiente. ŒSAG/DESS- GH làe Promotion 2002-2004 Mémoire de Rn de Cycle Mme OSSE Anta M. SIDIBE 27
  • 35. Conbibution à l'amélioration de la politique de maintenanœ des équipements biomédicaux à I'HPG ŒSAG/DESS- GH 1ère Promotion 2002-2004 Mémoire de Fin de Cycle Mme OSSE Anta M. SIDmE 28
  • 36. Contribution à l'amélioration de la politique de maintenance des équipemeniS biomédicaux à I'HPG ID- METHODOLOGIE L'ETUDE portant sur LA CONTRIBUTION A L'AMÉLIORATION DE LA POLffiQUE DE MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS BIOMEDICAUX A L'HPG a commencé le 8 décembre 2003 au sein dudit Hôpital et a pour objectifs: - Objectifgénéral : • Contribuer à améliorer la politique de la maintenance des équipements biomédicaux à I'HPG - Objectifs spécifiques : • Identifier les problèmes qui se posent en matière de maintenance des équipements biomédicaux à I'HPG • Analyser les causes des problèmes identifiés • Proposer des solutions adaptées Pour mener à bien cette Etude nous avons adopté une méthodologie qui se décrit de la façon suivante : Pour un départ elle a consisté à des entretiens guidés auprès des personnes ressources au sein de l'hôpital et à des observations, cette première étape qui fut l'une des plus importantes nous a permis de faire l'état des lieux et de recenser un éventail de problème auquel l'HPG est confronté pour ensuite choisir un problème dont la résolution se fera avec l"aide de tous les acteurs oeuvrant pour une meilleure offfe des soins. Dans le même ordre d'idée nous avons orienté les recherches sur trois axes. 3.1- La Recherche Documentaire Cette partie de la Méthodologie a été faite en consultant les : - Ouvrages disponibles, - Rapports d'activités des trois dernières années de l'HPG, - Textes Réglementaires et Normes, - Enseignements suivis au CESAG, - Rapports de Mémoires, Séminaires et Colloques, - Sites disponibles sur Internet. La partie Recherche Documentaire nous a permis d'aborder toutes les parties du Mémoire. ŒSAG/DESS- GH t• Promotion 2002-2004 Mémoire de An de Cycle Mme CISSE Anta M. SIDŒE 29
  • 37. Cortribution à l'amélioration de la politique de maintenanœ des équipements biomédicaux à 11-tPG 3.2- Rencontre sur le terrain avec des acteurs biomédicaux Cette partie nous a permis d'aller à la rencontre des acteurs biomédicaux notamment les ingénieurs biomédicaux au sein de l'HPG mais aussi des techniciens, les utilisateurs des équipements les Majors des services médico- techniques et des spécialistes en maintenance existant hors de l'HPG. Cette étape nous a permis de mieux appréhender les différentes approches de la maintenance. 3.3- L'Enquête auprès du Personnel de l'administration, des Agents de maintenance et des Utilisateurs des équipements biomédicaux à I'IIPG Dans cette partie il s'agit en plus des grilles d'observations, d'élaborer des guides d'entretiens à l'endroit de tous les acteurs impliqués dans la gestion des équipements biomédicaux à l'HPG. Cette partie nous a permis non seulement de bien formuler le problème identifié, de l'analyser dans toutes ses dimensions afin de mettre en reliefles causes mais aussi opter pour les solutions les meilleures. ŒSAG/DESS- GH làe Promotion 2002-2004 Mémoire de Rn de Cyde Mme OSSE Anta M. SIDIBE 30
  • 38. Contribution à l'amélioration de la politique de maintenance des équipements biomédicaux à 11-IPG ŒSAG/DESS- GH 1ère Promotion 2002-2004 Mémoire de Fin de Cyde Mme OSSE Anta M. SIDIBE 31
  • 39. Contribution à l'amélioration de la potltique de maintenance des équipements biomédicaux à I'HPG IV- ANALYSE DES CAUSES Dans cette partie de notre étude nous identifierons en W1 premier temps toutes les causes possibles de l'absence d'ooe bonne politique de maintenance des équipements biomédicaux à travers la revue de la littérature, nos observations, nos enquêtes, pour ensuite prioriser les causes afin de trouver les solutions les meilleures pour une gestion efficace, efficiente et pérenne des équipements biomédicaux à l'HPG. 4.1- Identification des causes possibles Après ooe revue de la littérature sur les causes de l'absence d'ooe bonne politique de maintenance des équipements biomédicaux nous donnons les résultats suivants: Selon le recueil des actes journées internationales d'ABIDJAN4 tenu en juin 1990, les causes de l'absence d'ooe bonne politique de maintenance des équipements biomédicaux dans le contexte africain à partir des constats du vécu quotidien sont : • Les origines multiples des équipements : La plupart des acquisitions se font : - à partir des programmes d'investissements du budget spécial d'investissement ou d'équipement ou d'autres sources d'investissements nationaux; - à partir des aides extérieures sous formes de dons ou de prêts, souvent assorties d'oo certain nombre d'exigence ; • L'inadaptation des choix d'équipements: Le pays devrait définir les critères de choix des équipements dont il a besoin (robustesse, facilité d'entretien, faiblesse des coûts récurrents...), les aspects de service après vente ne devraient plus être négligés; les investissements de prestige doivent être bannis; et il faut surtout que l'adéquation des choix passe forcement par l'association des utilisateurs au choix des équipements. 4 la place et le rôle de l'hôpital en Afrique 1ACOOfSS/p.Jmées internationales d'Abidjan /P 1n ŒSAG/DESS- GH t• Promotion 2002-2004 Mémoire de An de (.)de Mme OSSE Anta M. SIDmE 32
  • 40. Ccrtribution à l'amélioration de la politique de maintenance des équipements biomédicaux à I'HPG • La surestimation des coûts à l'achat ou à l'entretien : C'est une des causes fondamentales du manque de rationalité constaté au plan des investissements et qui débouche sur les disparités d'équipements enregistrées à ce jour dans les différentes formations sanitaires. Elle est due d'une part, à la méconnaissance des appareils au moment de la passation des commandes par certains décideurs et, d'autre part, aux mobiles d'intérêts personnels pouvant les guider. Enfin, nous retiendrons le manque de collaboration entre les décideurs, les techniciens spécialisés et les utilisateurs. • La mauvaise définition des niveaux de prestation : On constate souvent de grandes différences entre deux ou plusieurs services de même nature technique. • La sur utilisation des équipements : Elle a pour cause l'insuffisance pour la couverture des prestations, l'usage fréquent et prolongé et principalement le manque de possibilité sinon l'oubli de renouvellement • La mauvaise utilisation des équipements : Il peut s'agir d'une négligence ou d'un manque de conscience professionnel des utilisateurs mais aussi du fait que ces derniers, devant l'évolution rapide de la technologie, n'ont pas de formation adéquate. • Les difficultés d'obtention de pièces de rechange: Ces difficultés sont liées à l'insuffisance des budgets d'entretien ou de maintenance avec parfois une inexistence des services après vente. Ces situations entraînent de fréquentes pénuries de stocks, même pour des pièces dont les renouvellements doivent être fréquemment assurés (ampoules, fusibles). • Les défauts d'entretien : Ils sont dus au manque de moyens humains pour garantir le suivi des équipements. Les techniciens de maintenance devraient recevoir une formation plus adéquate et avoir en leur possession tous les documents accompagnant chaque type de matériels de tous les entretiens préventifs. En plus de ces causes, il en existe d'autres qui sont recueillis dans les 6ème journées du Réseau Hospitalier d'Afrique, de l'Océan Indien et des Caraibes (RESHAOC) tenu en juin 2003 à Bamako dont : CESAG/DESS- GH lèn! Promotion 2002-2004 Mémoire de Rn de Cycle Mme OSSE Anta M. SIDIBE 33
  • 41. Contribution à l'amélioration de la politique de maintenance des équipements biomédicaux à I'HPG • la non prise en compte dans les cahiers de charges fournisseurs et contractants des aspects relatifs à la formation des utilisateurs et suivi de la maintenance, • l'hétérogénéité des équipements de maintenance suite à la diversification des sources d'approvisionnements et particulièrement des dons, • l'insuffisance de la culture maintenance dans les comportements, • le faible niveau de financement de la maintenance. • l'absence d'une réelle politique de maintenance au niveau national, • l'absence de plan d'investissement des équipements sanitaires • le faible niveau institutionnel des services de maintenance • l'absence d'une maintenance préventive. Selon une étude réalisée5 en 1989 par WANG BINSENG, conseiller spécial pour le matériel au secrétariat d'Etat à la santé du Brésil, les causes à l'origine des échecs rencontrés dans la gestion des équipements sanitaires dans les pays en développement s'articulent fondamentalement autour des points ci- après: • « Manque de formation, d'expérience et d'ouverture de la part des décideurs en matière de gestion des technologies modernes : En effet la tendance est de traiter le matériel comme s'il s'agissait de médicament ou de bâtiment. Or, le matériel exige un entretien et un approvisionnement réguliers. • Le matériel est trop souvent considéré comme un élément de prestige les donateurs, les utilisateurs et les Au lieu d'acheter des appareils qui répondraient parfaitement aux besoins des malades, la tendance est aux commandes de matériels "tape-à-l'œil" faisant fi des prix et des performances. s Wang BISENG, Fm.nn mœdial de la santé, table ronde sur Je bon matériel en état de marche, vol JO 1989 OMSP.28 ŒSAG/DESS- GH 1~ Pranotion 2002-2004 Mémoire de Rn de Cycle Mme CISSE Anta M. SIDIBE 34
  • 42. Contribution à l'amélioration de la politique de maintenal'l(E des équipements biomédicaux à I'HPG • Egoisme des prétendus "dons", d' "aide" et de "coopération" qui ne fait que masquer des entreprises de promotion des ventes. Ces programmes, a-t-il poursuivi, ont servi à promouvoir des ventes de grandes quantités de matériels coûteux sans que les fournisseurs aient pris le moindre engagement à l'égard des problèmes posés par l'exploitation et la maintenance ». Le champ des causes de fonctionnement déficient des équipements biomédicaux dans les pays en développement a été élargi par Gérald Bloom de l'Institut d'Etudes du Développement de l'Université du Sussex en Angleterre, qui ajoute aux points précédents : -1. « Une planification défectueuse résultant de ce que les planificateurs sanitaires oublient souvent de tenir compte des coûts d'entretien et de remplacement des matériels, $ Des méthodes d'achats irrationnels caractérisées par le fait que malgré l'ampleur des sommes à débourser et l'énorme enjeu social, les achats sont souvent effectués par des administrateurs ou des médecins dont l'expérience en matière de gestion des matériels sont des plus réduites, $ Un manque de personnel qualifié, la difficulté d'obtenir des pièces de rechange, de la documentation et l'absence de crédit l'extrême complexité de la technologie de la santé exige un personnel qualifié et de ressources financières additionnelles importantes.>> Après cette importante contribution de la revue de la Littérature, nous passons à l'identification des causes de l'absence d'une bonne politique de maintenance des équipements biomédicaux à l'HPG en partant de nos observations, des résultats du guide d'entretien et aussi de la consultation des rapports d'activités des trois dernières années de l'HPG. Les résultats obtenus corroborent avec ceux identifiés dans la revue de la littérature. Les causes recensées à l'HPG se rapportent essentiellement à: • L'absence de formation des techniciens de maintenance et des utilisateurs des équipements biomédicaux: CESAG/DESS- GH 1ère Promotion 2002-2004 Mémoire de An de Cyde Mme OSSE Anta M. SIDIBE 35
  • 43. Contribution à l'amélioration de la politique de maintenalœ des équipements biomédicaux à I'HPG A l'HPG, les acteurs impliqués dans la mise en œuvre de la politique de maintenance des équipements biomédicaux sont les ingénieurs biomédicaux, les techniciens biomédicaux et les utilisateurs des équipements biomédicaux. Selon nos constats, il n'existe aucun plan de formation des techniciens de maintenance et des utilisateurs des équipements biomédicaux. Pour les techniciens de maintenance les formations se limitent à leur participation aux séminaires et ateliers consacrés à la gestion de la maintenance. Les rares formations qui ont été faites n'étaient pas planifiées, ce qui ne permet pas l'appréciation des résultats. Quand aux utilisateurs leur formation se limite très souvent à celle réalisée par le fournisseur des équipements lors de l'installation de ceux-ci, ce qui entraîne des pannes fréquentes d'équipements biomédicaux résultant des erreurs de manipulation. En vue d'assurer une exploitation efficiente du matériel et son maintien le plus longtemps possible, il est nécessaire que le personnel chargé de sa gestion, de son exploitation et de sa maintenance soit capable d'en interprété le comportement et d'agir conséquemment ; pour cela nous notons que la formation est indispensable pour une bonne fonctionnalité des équipements. • L'inexistence d'une bonne politique d'approvisionnement : A l'HPG, le processus d'approvisionnement en pièces de rechange, en consommables et même en équipements ne fait l'objet d'aucune planification préalable. Ce qui entraîne des immobilisations qui perturbent le fonctionnement des services. A titre illustratif les batteries des lampes scialytiques du bloc opératoire en panne ne sont pas remplacées. Le même problème est signalé dans la plupart des services. ŒSAG/DESS- GH lft'e Promotion 2002-2004 Mémoire de Rn de Cycle Mme OSSE Anta M. SIDIBE 36
  • 44. OJntribution à l'amélioration de la politique de maintenarx:e des équipements biomédicaux à 11iPG • L'insuffiSance du crédit budgétaire alloué à la maintenance : A l' HPG, le crédit alloué pour la maintenance ne garantit pas l'utilisation optimale des équipements malgré les efforts considérables consentis. ~ En 2001 sur 1.641.438.050 Francs CFA de dépenses exécutées, la part de la maintenance s'élève à 62.306.588 F CFA y compris la maintenance externe chiffrée à 45.332.604 Francs CFA, soit 3% du budget total. La part de l'outillage et des matériels de maintenance représente moins de 1% du budget soit 9.737.930 F CFA; - En 2002 SlD' 1.749.516.232 Fcfa de dépenses exécutées, la part de la maintenance s'élève à 43.279.445 Francs CFA soit 2%. La part de l'outillage et des matériels de maintenance représente 0,07% soit 1.277.254 Francs CFA. En 2003 sur 1.715.474.094 Francs CFA la part de la maintenance s'élève à 37.780.199 Francs CFA soit 2% du budget. Nous constatons que le budget alloué à la maintenance est non seulement très faible c'est à dire largement en deçà du taux de 100A» souhaité par l'OMS, mais aussi diminue considérablement d'année en année. • L'absence de maintenance préventive : Il ressort des entretiens avec le personnel technique de la maintenance que l'absence de la maintenance préventive à l'HPG s'explique par l'insuffiSance quantitative des équipements. "En plus les utilisateurs des équipements biomédicaux refusent catégoriquement que leurs équipements soient entretenus tant que ceux ci sont en état de marche par crainte qu'ils ne soient endommagés par le technicien." Ceci traduit un manque de confiance entre techniciens et utilisateurs. ŒSAG/DESS- GH lm: Promotion 2002-2004 Mémoire de Rn de Cycle Mme OSSE Anta M. SIDIBE 37
  • 45. Contribution à l'amélioration de la politique de maintenance des éqt.ipements biomédicaux à 11iPG Une sensibilisation des utilisateurs et des dirigeants s'impose en vue de leur faire comprendre que le but de la maintenance préventive est de : - Augmenter la durée de vie des matériels ; Diminuer la probabilité des défaillances en service ; - Diminuer les temps d'arrêt en cas de révision ou de panne; - Prévenir et aussi prévoir les interventions de maintenance corrective ; - Permettre de décider la maintenance corrective dans de bonnes conditions ; - Eviter les consommations anormales d'énergie, de lubrifiant, etc.... ; - Améliorer les conditions de travail du personnel de production ; - Réduire le budget de maintenance ; - Supprimer les causes d'accidents graves. • L'absence de système d'information de la maintenance : Au service de maintenance de l'HPG, nous notons l'existence d'un registre dans lequel sont relevées pèle mêle les activités des techniciens de toutes les unités de la maintenance ce qui ne permet pas une bonne exploitation des informations. La masse d'informations quotidiennes disponible dans un service de maintenance implique des moyens de saisie, de stockage et de traitement faisant l'objet de progiciels développés sous le nom de Maintenance Assistée par Ordinatew- (MAO). Les indicateurs caractérisant l'état de l'évolution du service de maintenance doivent être disponibles à tout instant pour commander les décisions. L'aide informatique utilisée à cette fin est précieuse et implique la Gestion de la Maintenance Assistée par Ordinatew- (GMAO) dont les atouts sont capitaux pow- une gestion efficiente. Conscients de cet état de fait les dirigeants ont doté l'unité biomédicale d'un outil informatique le 27 avril 2004. ŒSAG/DESS- GH lin! Promotion 2002-2004 Mémoire de Rn de Cycle Mme assE Anta M. SIDIBE 38
  • 46. Contribution à l'amélioration de la politique de maintenance des équipements biomédicaux à I'HPG • L'absence de plan d'acquisition des équipements biomédicaux : Nous avons pu nous rendre compte à travers nos échanges et nos observations que les équipements complètement amortis et défectueux restaient immobilisées pendant longtemps sans qu'ils ne soient remplacés engendrant ainsi des pertes énormes pour l'hôpital. Les utilisateurs des équipements ne sont pas associés au choix de ceux-ci. A titre illustratif 90% des équipements sont obsolètes au niveau du laboratoire, 52% des équipements sont non fonctionnels et près de 10% des équipements n'ont jamais fonctionné (il s'agit notamment d'une semi automate d'hématologie hema-screen acquise en juillet 2002, d'une semi automate Behring Elisa processor II acquise en novembre 2002 à 9.800.000 Francs CFA et d'un analyseur multiparamétrique Lisa 300+) entraînant du coup une diminution des recettes ces dernières années au niveau du laboratoire. - En 2002 pour une prévision de recettes au niveau du laboratoire de 50.000.000Francs CFA, seulement 16.666.296 Francs CFA ont pu être réalisées soit un taux de réalisation de 33% contre un taux de réalisation de 76 % en 2001 ; - En 2003 pour une prévision de recettes au niveau du laboratoire de 91.843.500 Francs CFA, 14.857.540 Francs CFA ont pu être réalisés soit taux de réalisation de 16%. Le décroissement progressif du taux de réalisation des recettes au niveau du laboratoire entraîne de lourdes conséquences sur les recettes de l'hôpital. Aussi nous retenons que la planification dans l'acquisition des équipements est indispensable pour une continuité de leur fonctionnalité. • La vétusté des équipements biomédicaux : Ce point à été largement abordé dans le chapitre problématique, nous retenons que plus de 80% des équipements biomédicaux de l'HPG sont vétustes. • La méconnaissance des coûts de maintenance en général et des coûts de maintenance des équipements biomédicaux en particulier : ŒSAG/DESS- GH 1• Promotion 2002-2004 Mémoire de An de Cycle Mme OSSE Anta M. SIDIBE 39
  • 47. Contribution à l'améUoration de la politique de maintenance des équipements biomédicaux àI'HPG A l'HPG, la méconnaissance des coûts de maintenance entraine la non planification des activités. L'analyse des coûts de maintenance à l'avantage de permettre: - Une élaboration correcte du budget de maintenance ; - Une bonne maîtrise des dépenses liées à la maintenance ; - D'apprécier l'efficacité des activités de la maintenance, - De décider du recours ou non à la sous traitante et à la main d'œuvre externe, - De définir wte politique éclairée de renouvellement des équipements ; • La non prise en eompte des recommandations des séminaires et colloques : Enjuin 2003 se sont tenues à Bamako les 6èmes journées du RESHAOC dont le thème portait sur la maintenance hospitalière en présence des acteurs impliqués dans la maintenance des équipements, les directeurs des hôpitaux et les responsables des autorités sanitaires. D'importantes recommandations, de plans d'actions et de stratégies de mise en œuvre ont été formulées, dont l'application correcte entraiDerait à coup sûr les améliorations souhaitées. 4.2- La priorisation des causes identifiées Dans cette partie il s'agira d'identifier avec les acteurs impliqués dans la gestion des équipements biomédicaux les causes principales de l'absence d'wte bonne politique de maintenance des équipements biomédicaux à l'HPG. La méthode de priorisation utilisée est la mise aux voix compte tenu de l'impératifde temps. Cette méthode consiste à donner des points allant de 0 à 10 aux différentes causes déjà identifiées sur la base de critères implicites définis par les acteurs. Les résultats obtenus sont consignés dans le tableau ci après : CESAG/DESS- GH lëe Promotion 2002-2004 Mémoire de Fin de Cycle Mme OSSE Anta M. SIDIBE 40 1 ! 1
  • 48. Conbibution à l'amélioration de la politique de maintenance des équipements biomédicaux à I'HPG Tableau N°IV: Priorisation des causes ND Causes identifiées Notes 1 Absence de formation du personnel technique de 9 maintenance 2 Absence de formation des utilisatems des équipements 7 3 Inexistence d'une bonne politique d'approvisionnement 6 4 Insuffisance du crédit budgétaire alloué à la maintenance 7 s Absence de système d'information de maintenance 8 6 Absence de plan d'acquisition des équipements biomédicaux 7 7 Vétusté des équipements biomédicaux 7 8 Absence de maintenance préventive 8 9 Non prise en compte des recommandations des séminaires et 6 colloques 10 Méconnaissance des coûts de maintenance 7 Source : notre étude Ce processus de priorisation avec les actems a permis de retenir trois causes principales : - L'absence de formation du personnel technique de maintenance, - L'absence d'une maintenance préventive, - L'absence de système d'information de maintenance Les causes retenues sont celles qui ont plus de 1 points. La détermination des causes principales de l'absence d'une bonne politique de maintenance à l'HPG permet de poser l'hypothèse suivante: l'amélioration de la gestion des équipements biomédicaux en vue d'aboutir à une bonne politique de maintenance est subordonnée à : - La formation continue et le recyclage du personnel technique de maintenance des équipements biomédicaux, - La mise en place de la maintenance préventive, - Le renforcement de la maintenance par la mise en place d'un système d'information de maintenance. CESAG/DESS- GH t• Promotion 2002-2004 Ménoire de An de Cycle Mme OSSE Anta M. SIDmE 41 1 1 1 1 1 1ï
  • 49. Contribution à l'amélioration de la politique de maintenanœ des équipements biomécf~œux àI'HPG CESAG/DESS- GH 1ère Promotion 2002-2004 Mémoire de Fin de Cyde Mme assE Anla M. SIDmE 42
  • 50. COntribution à l'amêioration de la politique de maintenance des équipements biomédicaux à I'HPG V- PROPOSffiON DE SOLUTION 1 MISE EN ŒUVRE DE LA SOLUTION RETENUE : La revue des solutions possibles permettra de choisir une solution dont la mise en œuvre permettra d'atteindre les objectifs fixés. 5.1- Revue des solutions possibles Dans cette partie il s'agira de passer en revue les solutions possibles. Dans le contexte africain la documentation est peu fournie, néanmoins les résultats des séminaires et colloques relatifs à ce sujet, offrent quelques solutions aux problèmes de maintenance des équipements biomédicaux : La solution' proposée par VED P. Kumar Spécialiste des produits pharmaceutiques et logistique à la Banque Mondiale (Division technique de l'Afrique), VED P.Kumar (1989) a proposé un éventail de solutions, touchant plusieurs aspects de gestion de la maintenance des équipements biomédicaux dans les pays en développement. Celle que nous décrivons dans la présente étude, s'inscrit dans une stratégie qui s'attache à mettre au point un plan de formation visant à améliorer les qualifications techniques du personnel d'entretien en : );;> «Faisant appel aux services de spécialistes expatriés pour assurer la formation en cours d'emploi et la programmation des activités de maintenance ; );;> Détachant du personnel dans des ateliers du secteur privé pour des stages de longue durée ; );;> Envoyant des personnels dans les services après vente des fabricants pour y assurer la maintenance des équipements fournis par les fabricants, dans le cadre des contrats d'achats et de service ; );;> Envoyant des personnels sélectionnés dans des établissements des pays développés afm qu'ils puissent se tenir au courant de l'évolution des techniques ; );;> Assurant le recyclage périodique du personnel clinique en matière d'entretien par les usagers (utilisateurs) et la maintenance périodique. » 6 Mémoire Toussaint Déhoui 1Amélioration de la gestion de la maintenance 1P. 53 CESAG/DESS- GH t• Promotion 2002-2004 Mémoire de An de Cycle Mme OSSE Anta M. SIDIBE 43
  • 51. Contribution à l'améfiOI'ation de la politique de maintenance des équipements biomédicaux à 11iPG Certains points de cette solution seront difficilement mises en œuvre dans un contexte comme celui du Mali caractérisé par une insuffisance de ressources financières. Toutefois, d'autres points seront facilement adaptables au contexte de l'HPG. La solution en dix points de K.THAIRU Articulée en dix points, la solution proposée par K.THAIRU ; conseiller médical et Directeur du programme de Santé du secrétariat du Commonwealth, est un ensemble de directives visant la rationalisation des appels d'offres, du service après vente et de la formation des techniciens. »- «Le fabricant doit avoir un représentant local capable d'assurer le service après vente, »- Le représentant local doit administrer la preuve qu'il est capable d'assurer le service et la maintenance du matériel, »- Le fabricant doit accorder une garantie de deux ans contre les vices de fabrication, »- Le fabricant ou son représentant sur place doit assurer gratuitement l'installation et la mise en route du matériel, »- Le fabricant doit, à ses frais, donner à des techniciens locaux une formation qui leur permettra d'assurer la maintenance du matériel, »- Le fabricant doit assurer gratuitement la maintenance du matériel pendant une période comprise entre six mois et un an, au cours de laquelle il devra former les utilisateurs, »- Le fabricant doit garantir que les pièces de rechange de chaque matériel seront disponibles pendant toute la durée de vie prévue, jusqu'à concurrence de dix ans, »- Pendant la période de garantie, tout équipement trouvé défectueux et ne pouvant pas être durablement réparé sera remplacé aux frais du fabricant. Au lieu et place de la réparation le client peut opter pour remboursement intégral, ŒSAG/DESS- GH tèe Promotion 2002-2004 Mémoire de Rn de Cycle Mme asse Anta M. smme 44 1!
  • 52. Contribution à l'amélioration de la politique de maintenance des équipements biomédicaux à I'HPG );;> Avec chaque appareil, l'utilisateur doit recevoir un jeu complet de notices techniques, ainsi que des manuels d'entretien et de réparation rédigée dans la langue technique de son choix, );;> Les fabricants ou leurs représentants doivent s'engager à enseigner aux utilisateurs le bon usage de chaque appareil immédiatement avant sa mise en service afin qu'il puisse remplir son office et pour éviter qu'il ne soit endommagé par de fausses manœuvres. » Cette solution peut être applicable pour l'acquisition des équipements biomédicaux à l'HPG surtout que l'hôpital dans son projet d'établissement prévoit d'acquérir d'importants équipements. Toutes ces solutions passées en revue permettront de choisir une solution réaliste et réalisable. ŒSAG/OESS- GH 1ère Promotion 2002-2004 Mémoire de An de Cyde Mme OSSE Anta M. SIDIBE 45
  • 53. Contribution à l'amélioration de la politique de maintenance des équipements biomédicaux à I'HPG 5.2- Choix d'une solution A la lumière des solutions fournies par la revue de la littérature nous choisissons comme solution : - L'élaboration d'un plan de formation du personnel technique de maintenance des équipements biomédicaux dans le but de renforcer la capacité opérationnelle des agents. - La mise en place d'un système d'information de maintenance capable de constituer une banque de données fiables et permanentes sur le parc d'équipements biomédicaux. - La mise en place d'un plan de maintenance préventive indispensable dans une politique de maintenance, elle permettra de réduire les charges de maintenance curative et de résoudre en partie le problème de gestion des pièces de rechange. 5.3- Plan de mise en œuvre de la solution retenue Pour mettre en œuvre cette solution un plan de mise en œuvre s'avère nécessaire. Il faudrait au préalable planifier cette mise en œuvre en fixant des objectifs qui permettront d'améliorer la politique de maintenance des équipements biomédicaux à l'HPG. Le cadre logique qui sera dressé par la suite comportera en plus des objectifs, les activités, les indicateurs objectivement vérifiable~, les ressources et les conditions critiques de cette mise en œuvre. Les objectifs fixés sont les suivants : - Objectifgénéral : Contribuer à l'amélioration de la politique de maintenance des équipements biomédicaux à l'HPG. CESAG/DESS- GH lèœ Promotion 2002-2004 Mémoire de Fin de Cyde Mme OSSE Anta M. SIDIBE 46
  • 54. Contribution à l'amélioration de la politique de maintenance des équipements biomédicaux à I'HPG - Objectifs spécifiques : • Elaborer un plan de formation du personnel technique de maintenance d'ici fin 2004, • Mettre en place un système d'information de maintenance d'ici 2005, • Mettre en place un plan de maintenance préventive d'ici fin 2004. Pour atteindre ces objectifs nous dresserons le cadre logique qui n'est autre que l'instrument qui nous permettra d'atteindre lesdits objectifs. ŒSAG/DESS- GH 1ën: Promotion 2002-2004 Mémoire de Rn de Cycle Mme asse Anta M. smme 47
  • 55. Contribution à l'amélioration de la politique de maintenance des équipements biomédicaux à I'HPG Tableau N°V : Elaboration d'un plan de formation du personnel technique Indicateurs Sources de Chronogramme Conditions Objectifs Activités objectivement Acteurs financement Critiques vérifiables (IOV) Identifier les besoins de Le personnel de formation du personnel Liste des besoins identifiés maintenance et utilisateurs Aucune Juin 2004 technique des équipements 1::1 tElaborer un ;...;: a.;plan de Responsable du service de 1:1" • Chlft'rer les besoins frformation du exprimés Budget élaboré maintenance et les Aucune Juillet 2004 dlrlaeants personnel Se réunir avec les Personnel de maintenance ntechnique de dirigeants pour étudier Rapport de réunion dirigeants et utilisateurs Aucune Julllet2004 maintenance les besoins exprimés d'équipements d'ici fin 2004 Faire un planning de Direction et service de rrPlan élaboré Aucune Ao0tl004 reformation maintenance 1= Faire approuver le plan Direction, comptabilité et i1 par les dirigeants Budget élaboré service de maintenance Aucune Ao0tl004 Mettre en œuvre le Autorisation de stage d'un Personnel technique HPG Novembre-décembre plan technicien 1004 Source: Notre étude N.B.: Le Coût sera déterminé d'un commun accord entre les personnes impliquées. CESAG/DESS- GH ltre Promotion 2002-2004 Mémoire de Fln de Cycle Mme OSSE Anta M. SIDIBE 48
  • 56. Contribution à l'amélioration de la politique de maintenance des équipements biomédicaux à I'HPG Tableau N°VI: Mise en place d'un système d'information de maintenance Objectifs Activités IOV Acteurs Sources de Chronogramme Conditions financement critiques Acquérir du matériel Matériel acquit Direction et service de HPG Mai2004informatique maintenance Sensibiliser les utilisateurs des Personnel de équipements Coopération des maintenance et Aucune Juin 2004biomédicaux (afin de utilisateurs utilisateurs des faciliter la collecte de équipements t=données) 1:1" g· Introduire la Gestion Personnel de ilde la maintenance Données analysées et Il a: assistée par ordinateur chif&ées maintenance et Aucune Juillet aoOt 2004 Q.=Mettre en dirigeants ~~ place un (GMAO) =Q.Sensibiliser les a· a système dirigeants des Personnel de ~1avantages de d'information l'utilisation du logiciel Budget élaboré maintenance et Aucune Septembre 2004 !id'ici 2005 deGMAOet dirigeants déterminer son coOt Il =- 1 =Personnel de ilAcquérir le logiciel Logiciel acquit maintenance et HPG Janvier 2005 dirigeants 1 i -Elaborer des tableaux Tableaux de bords Personnel de Aucune Mensuellement et de bords élaborés maintenance 1 périodiquement Personnel de Prendre des mesures Prise de décision maintenance, HPG périodiquement correctives dirigeants, utilisateurs deséquipements Source: Notre étude N.B.: Le Coût sera déterminé d'un commun accord entre les personnes impliquées. ŒSAG/DESS- GH 1ère Promotion 2002-2004 Mémoire de Fln de Cyde Mme OSSE Anta M. SIDIBE 49
  • 57. Contribution à l'amélioration de la politique de maintenance des équipements biomédicaux à I'HPG Tableau N°VII: Mise en place d'un plan de maintenance préventive. Objectifs Activités IOV Acteurs Sources de Chronogramme Conditions Financement Critiques· Faire un inventaire de tous les équipements biomédicaux Rapport présenté Service de maintenance Aucune Janvier 2004 de l'hôpitai tListe du matériel Enumérer le matériel qui doit soumis à la Personnel technique de l:r'=etre soumis à la maintenance maintenance maintenance et Aucune Mai 2004 fj'préventive 1oréventive utilisateurs t -· Mettre en Chiffrer les achats des Personnel de ~~consommables permettant de Budget élaboré Aucune Juin 2004 place un plan faire leur maintenance maintenance l!l!li"'Etablir des fiches de Personnel de i a de maintenance oréventive Fiches mises en place maintenance Aucune Juin 2004 -· g' 1maintenance Sensibiliser les utilisateurs et Les utilisateurs et Personnel de 1a-= préventive l'administration sur l'administration maintenance, Aucune Juillet !tal'importance de la adhèrent au plan utilisateurs, d'ici fin 2004 maintenance oréventive administrateurs r.rFaire un planning Plan présenté Responsable du service Aucune Juillet 2004 d'intervention de maintenance Intervention effectuée Techniciens de AoOt déoembre 2004 rr~: Mettre en œuvre le plan sur les éQuioements maintenance HPG PériodiQuement 5i Réaliser des tableaux de bord Tableaux de bord Responsable du service Aucune Décembre 2004 'trimestriellement élaborés de maintenance Prendre des mesures Prise de décisions Dirigeants et service de HPG Périodiquement correctives maintenance Source: Notre étude N.B. :Le Coût sera détenniné d'un commun accord entre les personnes impliquées CESAG/DESS- GH lèl'e Promotion 2002~2004 Mémoire de Fln de Cycle Mme OSSE Anta M. SIDIBE 50
  • 58. Contribution à l'amélioration de la politique de maintenarœ des équipements biomédicaux à 11-IPG 5.4- Mise en œuvre de la solution retenue : Cette partie de l'étude est très importante, du fait que l'analyse a révélé des insuffisances dans la politique de maintenance des équipements biomédicaux à l'HPG qu'il va falloir corriger par la mise en œuvre de la solution retenue. La démarche utilisée c'est à dire la participation de l'ensemble des acteurs tout au long du processus jusqu'au choix de la solution, a facilité le début de la mise en œuvre. En raison du délai qui nous est imparti, nous n'avons pas pu assister à la réalisation de toutes les activités. Celles qui ont connu un début de réalisation sont : - Objectifspécifique n°l : Elaboration d'un plan de maintenance préventive d'ici fin 2004. Sur six activités programmées seule la première activité a démarré comme prévu en juin 2004, à savoir l'identification des besoins en formation du personnel technique de maintenance. Par rapport aux autres activités nous avons l'engagement de la direction pour leur réalisation conformément aux échéances prévues dans notre plan, - Objectifspécifique n~ : Mise en place d'un système d'information de maintenance d'ici 2005. Il se compose de sept activités, la première activité qui consiste à doter l'unité biomédicale de matériels informatiques a été réalisée le 27 Avril 2004 du fait qu'elle constituait une préoccupation de l'équipe dirigeante. La deuxième activité qui consiste à sensibiliser les utilisateurs des équipements biomédicaux en vue de faciliter la collecte de données débutera en juillet avec un léger retard compte tenu du décalage des activités des deux ingénieurs biomédicaux suite à leur participation à un séminaire sur la maintenance courant Juin. Quant aux autres activités de cet objectif nous comptons sur l'équipe dirigeante pour leur réalisation, et la dotation du Service d'un logiciel de gestion de la maintenance conformément à notre chronogramme. ŒSAG/DESS- GH 1ère Promotion 2002-2004 Mémoire de Fin de cycle Mme ClSSE Anta M. SIDIBE 51
  • 59. Contribution à l'amélioration de la politique de malntenanœ des équipements blomédiœux à 11-IPG - Objectif spécifique nOJ : Mise en place d'un plan de maintenance préventive d'ici fin 2004. Nous sommes très optimistes quant à la réalisation des activités de cet objectif nécessitant surtout une bonne organisation de la part du service de maintenance et de peu de ressources financières. La première activité qui consiste à faire un inventaire des équipements biomédicaux a été déjà réalisée en janvier 2004, quant aux autres activités elles seront réalisées avec un retard de 2 mois pour raison de séminaires. A la lumière de la mise en œuvre de la solution retenue, nous estimons que les objectifs fixés ont été partiellement atteints. CESAG/DESS- GH lift Promotion 2002-2004 Mémoire de Fin de Cycle Mme OSSE Anta M. SIDmE 52
  • 60. Contribution à l'amélioration de la politique de maintenance des équipements biomédicaux à I'HPG ŒSAG/DESS- GH 1ère Promotion 2002-2004 Mémoire de Fin de Cyde Mme OSSE Anta M. SIDIBE 53
  • 61. Contribution à l'amélioration de la politique de maintenance des équipements biomédiCaux à I'HPG CONCLUSION Ce stage effectué à l'HPG entre décembre 2003 et juin 2004 a été très enrichissant, tant par la pertinence de l'étude de la problématique que par la diversité du matériel biomédical rencontré. En effet ce stage a débuté par une phase d'immersion de 45 jours aux cours desquels nous avons fait une analyse situationnelle de l'environnement externe et interne de l'HPG~ ce qui a permis de recenser les problèmes auxquels l'HPG est confronté entre autre l'absence d'une bonne politique de maintenance des équipements biomédicaux. La recherche de solution à ce problème nous a amené à adopter une méthodologie qui nous a permis de contribuer à améliorer la politique de maintenance des équipements biomédicaux de l~HPG. Cette méthodologie articulée sur l'observatio~ les entretiens et l'analyse documentaire a permis d'analyser le problème identifié et les causes qui en sont à l'origine pour enfin retenir la solution décrite comme suit : - l'élaboration d'un plan de formation du personnel technique de maintenance - la mise en place d'un système d'information de maintenance - la mise en place d'un plan de maintenance préventive des équipements biomédicaux Pour la mise en œuvre de cette solution nous avons élaboré un plan contenant diverses activités dont une partie a été réalisée ; Ce qui nous permet de dire que nos objectifs sont partiellement atteints. Au terme du stage nous espérons que notre modeste contribution permettra l'amélioration de la gestion de la maintenance des équipements biomédicaux et favorisera d'autres recherches en vue d'une meilleure gestion de ces équipements biomédicaux. CESAG/DESS- GH làe Promotion 2002-2004 Mémoire de Rn de Cycle Mme OSSE Ant:a M. SIDIBE 54
  • 62. Conbibution à l'amélioration de la politique de maintenance des équipements biomédicaux à I'HPG RECON.DdANDATlONS Dans la logique de renforcer la solution retenue, nous formulons des recommandations qui contribueront à améliorer la politique de maintenance à l'HPG. Nos premières recommandations vont à l'endroit des décideurs, c'est à dire les plus hautes autorités sanitaires et s'articulent autour des points suivants : • redynamiser la politique de maintenance au niveau national • développer une politique de formation du personnel technique de maintenance au niveau national • élaborer un plan de carrière pour le personnel de maintenance • réglementer au niveau national l'acquisition des dons d'équipements biomédicaux par l'élaboration et l'adoption d'une charte des dons en vue d'une homogénéité des équipements biomédicaux afin de faciliter leur maintenance Deuxièmement, nous recommandons à l'Hôpital du Point G de : • Former les utilisateurs des équipements biomédicaux lors de leur acquisition • Former le personnel technique de maintenance pendant l'acquisition des équipements biomédicaux pour une durée d'au moins 30 jours, • Etablir des protocoles d'utilisation des équipements biomédicaux et assurer le respect de ces protocoles, • Responsabiliser les médecins et les utilisateurs dans le choix des investissements et la bonne utilisation des équipements biomédicaux, • Accorder la priorité à la maintenance préventive, • Porter le crédit alloué à la maintenance des équipements biomédicaux à un taux minimum de 10% du budget général de l'hôpital comme le suggère l'OMS, • Assurer l'approvisionnement en temps utile et en quantité optimale, des services médicaux techniques, en consommables et intrants médicaux afin de remédier aux fréquentes ruptures de stock, • Constituer conformément au référentiel SYSCOA, une dotation annuelle d'amortissement en vue du remplacement ultérieur des équipements. • Veiller au respect des clauses contenues dans les cahiers de charge et les contrats de maintenance, • Développer une culture de maintenance au sein de l'Hôpital, • Développer la coopération inter hospitalière en vue d'un échange d'expérience dans le domaine de la maintenance biomédicale. Œ.SAG/DESS- GH 1ère Promotion 2002-2004 Mémoire de Rn de Cyde Mme OSSE Anta M. SIDIBE 55
  • 63. Contribution à l'amélioration de la politique de maintenance des équipements biomédicaux à 11-IPG ŒSAG/DESS- GH 1ère Promotion 2002-2004 Mémoire de Fin de Cyde Mme OSSE Anta M. SIDIBE 56
  • 64. Contribution à l'améJioration de la politique de maintenance des équipements bioméclicaux à 11-IPG BffiLIOGRAPIDE Ouvrages • A.C.O.D.E.S.S: La place et rôle de l'hôpital en Afrique (Recueil des actes des journées internationales d'Abidjan 6-7-8 juin 1990) • LA DOCUMENTATION FRANCAISE: Mieux piloter l'hôpital: les tableaux de bord (guide en organisation dans les pays en développement) • La Qualité, par la résolution de problèmes et l'amélioration des processus /par Lynne Miller Franco/ Jeanne Newman/ Gaël Murphy/ Elizabeth Mariani ,, . .; Senunatres et colloques • COMPTE RENDU DES IVème RENCONTRES HOSPITALIERES INTERNATIONALES DE DOUALA: LA REFORME HOSPITALIERE (mai 1998) • COMPTE RENDU DES Vième RENCONTRES HOSPITALIERE INTERNATIONLES DE LIBREVILLE : LE PROJET D'ETABLISSEMENT (novembre 2000) • COMPTE RENDU DES TRAVAUX DES Vlème JOURNEES HOSPITALIERES DU RESHAOC A BAMAKO (Juin 2003) Sites internet • www.acodess.org • www.humatem.org • www.santé.gouv.fr • www.fhf.fr/fhf/htm • www.optim.fr/produits/GMAO/GMAO.html ŒSAG/DESS- GH 1ère Pn:motion 2002-2004 Mémoire de Rn de Cycle Mme CISSE Anla M. SIDIBE 57
  • 65. Contribution à l'amélioration de la politique de mairtenanœ des équipements biornédiGJux à I'HPG MEMOIRESET AUTRESPUBLICATIONS • Mr Toussaint DEHOUI (2001), contribution à l'amélioration de la gestion de la maintenance des équipements Biomédicaux à l'Hôpital Général de Grand YOFF de Dakar. • Nèma SAGARA (1996), gestion de la maintenance des équipements Biomédicaux de l'Hôpital principal de Dakar. • Daouda Ballo (2001) Maintenance et Logistique. CESAG/DESS- GH 1ère Promotion 2002-2004 Mémoire de Fin de Cycle Mme OSSE Anta M. SIDIBE 58
  • 66. Contribution à l'amélioration de la politique de maintenance des équipements biomédicaux à I'HPG CESAG/DESS- GH 1ère Promotion 2002-2004 Mémoire de Rn de Cyde Mme OSSE Anla M. SIDIBE 59
  • 67. Contribution à l'amélioration de la politique de maintenance des équipements biomédicaux à I'HPG CONTRIBUTION À L'ELABORATION D'UNE POLITIQUE DE MAINTENANCE A L'HPG GUIDE D'ENTRETIEN ŒSAG/DESS- GH lên! Prcmotion 2002-2004 Mémoire de An de Cycle Mme OSSE Anta M. SIDIBE 60 1 1 t 1 i 1! 1 1
  • 68. Contribution à l'amélioration de la politique de maintenarœ des équipements biomédicaux à 11-IPG QUESTIONS ADRESSEES AU PERSONNEL DE L'ADMINISTRATION • Existe-t-il d'Objectifs fixés pour le service de maintenance à l' HPG? OUI D NON D - Si om :Lesquels? - Si NON : Pourquoi ? • Existent-t-ils des textes ou manuels de procédure qui régissent le fonctionnement du service de maintenance biomédicale à l' HPG OUI D NON D - Si om :Lesquels ? - Si NON : Pourquoi ? • Disposez-vous d'un nombre suffisant d'ingénieurs et techniciens biomédicaux pour gérer les équipements biomédicaux ? - om D - SiNON D Pourquoi et Comment comptez-vous procéder ? CESAG/DESS- GH léA! Promotion 2002-2004 Mémoire de Fin de Cyde Mme OSSE Ant:a M. SIDIBE 61