Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

Droit de réponse national - Ludovic Faroult

955 vues

Publié le

Plus d'informations sur www.ici-c-nancy.fr

Publié dans : Mode de vie
  • Have you ever used the help of ⇒ HelpWriting.net ⇐? They can help you with any type of writing - from personal statement to research paper. Due to this service you'll save your time and get an essay without plagiarism.
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
  • Soyez le premier à aimer ceci

Droit de réponse national - Ludovic Faroult

  1. 1. DROIT DE REPONSE NATIONAL - COMMUNIQUE DE PRESSE - Suite aux articles du 19 et du 20 février 2015, publiés par FRANCE BLEU Lorraine, et repris depuis par la presse régionale et même nationale, Monsieur Ludovic FAROULT entend formellement et fermement prendre position contre les attaques personnelles dirigées contre lui, afin notamment de dégrader son image publique. Il apparaît que les affirmations relayées par la presse, sous couvert de témoignages anonymes, emportent de nombreuses accusations sans aucun début de preuve. La première concerne une plainte pénale qui aurait été déposée à son encontre, et dont il est, à ce jour, impossible de dire si elle existe vraiment, dans la mesure où Monsieur FAROULT n’a fait l’objet d’aucune convocation devant les forces de police et de gendarmerie. La seconde relaie des agissements confinant à l’absurdité, puisqu’il est impossible pour le délégué régional, comme pour toute personne de sexe masculin, de s’approcher des vestiaires où les jeunes candidates se changent pendant les élections. De la même manière, Monsieur FAROULT se défend de toutes accusations de « mains baladeuses, sur les fesses et les seins ». Ces propos sont absolument mensongers, et aucune des 4 Miss ayant témoigné à son encontre auprès des instances nationales n’évoque ce genre d’attouchements. Car, contrairement aux dires des journalistes, ce ne sont que 4 candidates, et non pas plus d’une dizaine, comme on a pu le lire parfois, qui ont témoigné en défaveur de Monsieur FAROULT. Elles se sont d’ailleurs essentiellement défendues d’avoir touché la moindre rémunération pour les évènements auxquels elles ont participé. Il faudra néanmoins rappeler que la forme juridique du Comité Lorrain est celui d’une association à but non lucratif. Dès lors, les miss élues et certains autres prestataires participant aux élections ne sont engagés par aucun contrat de travail, et sont informés, dès le départ, du caractère essentiellement bénévole de leurs actions. Ces faits sont donc largement connus des candidates, et ce bien avant les élections. Ces faits sont également parfaitement connus par les deux anciens membres du Comité qui, évincés au mois de janvier dernier, se retrouvent aujourd’hui opportunément signataires de la plainte commune adressée aux instances nationales.
  2. 2. Monsieur FAROULT se dit dégoûté par les agissements de ces derniers, et rejette toute velléité de harcèlement moral ou sexuel. A ce titre d’ailleurs, parmi la cinquantaine de témoignages de sympathie et de probité reçus par le Président du Comité Miss Lorraine pour Miss France de la part de maquilleuses, coiffeurs, chorégraphes, agents de sécurité, photographes et même partenaires économiques, une quinzaine d’anciennes Miss et candidates affirment que celui-ci était un véritable soutien et qu’il les motivait régulièrement afin qu’elles donnent le meilleur d’elles-mêmes. Un proche des anciens membres du Comité, aujourd’hui évincés et venus jeter le discrédit sur le travail de Monsieur FAROULT, témoigne également : « Ludovic Faroult est victime d’une injustice fomentée par quelqu’un (ex-membre du comité) avide de pouvoir, de reconnaissance, soutenu dans son dessein par une miss frustrée de ne pas avoir été élue Miss Lorraine ». Monsieur FAROULT envisage, de façon sérieuse, de porter plainte contre FRANCE BLEU Lorraine s’agissant des propos diffamatoires et mensongers, qui ont finalement été relayés par une presse plus encline et avide à faire du sensationnalisme qu’à rechercher la vérité et ce, dans l’unique but de faire de l'audience au mépris de sa personne. Depuis cinq années, le Président du comité régional a relancé, une à une, les élections départementales, déposant les marques Miss Moselle, Miss Vosges, Miss Meurthe-et-Moselle et Miss Meuse, triplant le nombre de spectateurs, augmentant le nombre de partenaires, et satisfaisant toujours plus d’admirateurs par des cérémonies parfaitement maîtrisées et admirées pour leur professionnalisme et leur glamour. Saluées autant par la presse que par le grand public, ces manifestations ont atteint tous les objectifs internes de la délégation. Marqué affectivement par des accusations sans aucun fondement et soutenu par l'ensemble des 15 membres de son comité, Monsieur Ludovic FAROULT est aujourd’hui appelé à promouvoir un nouveau projet audiovisuel d’ampleur nationale et la production d'un nouveau programme télévisuel. Il décide, en conséquence, de se retirer du Comité régional Miss Lorraine pour Miss France et laisse le soin à son comité de prendre le relai sur les élections départementales à venir, afin de développer ce nouveau projet et de ne pas ternir, par des rumeurs incessantes, mais sans aucun fondement, l’image d’enchantement et de rêve qu’il a tenté de donner à ses spectacles depuis plusieurs années.

×