Sur les Chemins de Dialogue
Lettre de l’ISTR de Marseille - n°8 – Avril 2014
Au fil des pages…
Jean Arnaud, un théologien ...
Lettre de l’ISTR de Marseille - n°8 – Avril 2014
!"#$%$&$'()$*+,%-&.'/.',)'01/%$.22)"1., 11, %34)##.'5,)33)2%+"6'78997'0)2...
Lettre de l’ISTR de Marseille - n°8 – Avril 2014
!"#$%$&$'()$*+,%-&.'/.',)'01/%$.22)"1., 11, %34)##.'5,)33)2%+"6'78997'0)2...
Lettre de l’ISTR de Marseille - n°8 – Avril 2014
!"#$%$&$'()$*+,%-&.'/.',)'01/%$.22)"1., 11, %34)##.'5,)33)2%+"6'78997'0)2...
Lettre de l’ISTR de Marseille - n°8 – Avril 2014
!"#$%$&$'()$*+,%-&.'/.',)'01/%$.22)"1., 11, %34)##.'5,)33)2%+"6'78997'0)2...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Newsletter n°8 de l'ISTR de Marseille (avril 2014)

619 vues

Publié le

Activités de l'ISTR de Marseille de février à mai 2014

Publié dans : Spirituel
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
619
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
22
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Newsletter n°8 de l'ISTR de Marseille (avril 2014)

  1. 1. Sur les Chemins de Dialogue Lettre de l’ISTR de Marseille - n°8 – Avril 2014 Au fil des pages… Jean Arnaud, un théologien de quartier à Marseille Jean-Marc Aveline, Ed. Chemins de Dialogue, déc. 2013– Disponible à l’association CdD Préface du Cardinal Roger Etchegaray Jean Arnaud (1920-2000) est un prêtre de Marseille qui, par l'humble témoignage de sa vie, a profondément marqué ceux qui l'ont connu et tient encore une grande place aujourd'hui dans le cœur de nombreux Marseillais. C'est la raison pour laquelle depuis déjà plusieurs années, quelques prêtres du diocèse, ont formé le projet de rééditer les petits opuscules que Jean avait rédigés pour aider les chrétiens de Marseille à consolider leur foi en leur donnant accès à la grande Tradition de l'Église et plus spécialement aux Pères de l'Église. À travers ces textes écrits très simplement pour que les choses les plus profondes soient à la portée de tous, Jean Arnaud laisse deviner la façon dont s'est forgé son cœur de prêtre, ardent dans la prière, dévoué dans la mission, heureux et rieur, généreux et attentif, libre parce que donné. Ainsi est né ce petit livre, dont le but premier est de prendre le relais des petits opuscules devenus aujourd'hui difficiles à trouver. Un long chapitre introductif présente ce que fut le ministère de Jean Arnaud, qui s'étend précisément de la fin de la Seconde Guerre mondiale (il a été ordonné prêtre en 1946) jusqu'à l'aube du troisième millénaire (il est mort en l'an 2000). Une période riche et agitée, à la fois dans la société et dans l'Église. Une période de crises et d'espérances que Jean traversa en pèlerin, méditant en son cœur, comme Marie, la Vierge de la Garde, tous ces événements en lesquels il scrutait les traces de son Seigneur. Prier 15 jours avec frère Luc, Moine et médecin à Tibhirine François Buet, Nouvelle Cité, mars 2014 – Disponible en librairie Comment ne pas se souvenir de frère Luc interprété d'une façon remarquable par Michael Lonsdale dans « Des hommes et des dieux » ? Paul Dochier, qui deviendra Frère Luc, est né le 31 janvier 1914 dans la Drôme. Après des études de médecine, il rentre à la Trappe d'Aiguebelle en décembre 1941, puis part en 1946 pour le monastère de Tibhirine où, pendant 50 ans et jusqu'à sa mort, il s'occupera d'un dispensaire de cette région pauvre et reculée. Frère Luc, moine et médecin, a marqué les mémoires de tous ceux qui l'ont rencontré. Ses journées étaient bien remplies, jusqu'à cent consultations par jour ! Il ne cessait de soulager avec sérénité et bonté ses voisins musulmans qui venaient à sa rencontre. Au travers de cet ouvrage qui contient nombre de citations et textes inédits de Frère Luc, on s'émerveille de la fécondité d'une telle vie enfouie, fraternelle avec tous, ouverte sur l'infini, dont la beauté se parachèvera par sa donation complète dans un ultime témoignage d'amour. François Buet est prêtre de l'institut Notre-Dame de Vie et médecin en soins palliatifs à la clinique Sainte Elisabeth à Marseille. Il s'occupe aussi d'un dispensaire au service des plus pauvres avec le Secours Catholique d'Avignon.
  2. 2. Lettre de l’ISTR de Marseille - n°8 – Avril 2014 !"#$%$&$'()$*+,%-&.'/.',)'01/%$.22)"1., 11, %34)##.'5,)33)2%+"6'78997'0)2#.%,,. 0)%,'!:;<'='%#$2>%?3@?)$*+,%-&.@A2'B'0)%,'(/C'=')?//>?)$*+3./@?.A@A2'B';1,'='9D'E7'F9'8F'F9' 2 Mais aussi… • Du sionisme chrétien au document Kairos-Palestine. Actes d'un colloque qui s'est tenu en juin 2013 à Paris à l'initiative de Chrétiens de la Méditerranée et des Amis de Sabeel-France. Ce petit ouvrage apporte un éclairage tout particulier sur le mouvement sioniste chrétien et sur son impact dans le conflit israélo- palestinien. Un document de référence sur le sujet. Interventions de Katell Berthelot, Sébastien Fath… Disponible à l’association CdD • Assise ou Lépante ? Le défi de la rencontre - Gwénolé Jeusset, franciscain à Istanbul, ancien directeur du SRI. Les éditions franciscaines, Paris, 2014 • "Par la bouche des enfants, des tout-petits" - Raphaël Deillon, Père Blanc à Marseille. « Si vous cherchez la fraîcheur d’un journal spirituel, vous ne serez pas déçu. Que ce soit à Ghardaïa, Fribourg, Kinshasa, Rome, Bamako ou Nairobi, là où le mène sa mission, Raphaël est attentif à tous ces petits riens des humbles et des petits qui nous font aimer la vie. » ISBN 978-2-889260-09-6, Editions Saint-Augustin 2013, Case Postale 51, CH 1890 Saint-Maurice • Le grand tournant, l’an I de la révolution du Pape François, Le Cerf, mars 2014. Ouvrage collectif sous la direction de Mgr Michel Dubost. Vous retrouverez une contribution d’Azzedine Gaci sur les attentes des musulmans de France à l’égard de l’Église catholique. • L’islam en France au miroir des éditions du Tawhîd, Ouvrage collectif Université Catholique de Lyon, contribution de C. Hamza, E. Renaud… Profac, 2014, ISBN : 978-2-85317-143-4 Du nouveau à l’I.C.M. L’ordination épiscopale de Jean-Marc Aveline Le Père Jean Marc Aveline a été ordonné évêque le 26 janvier 2014 en la Cathédrale de la Major à Marseille. Il est nommé évêque auxiliaire pour seconder Mgr Pontier, Président de la Conférence des Evêques de France. Isabelle, nouvelle secrétaire pédagogique de l’I.S.T.R. Isabelle Clerc remplace Alice Provansal depuis le 1er février au secrétariat pédagogique. Alice a quitté l’ICM pour des raisons professionnelles et familiales. Nous lui adressons tous nos vœux de réussite sur son nouveau chemin. Formations et conférences… Formation Art sacré Pour la huitième année consécutive, l’ISTR de Marseille a organisé du 14 au 16 janvier dernier la formation professionnelle « Art Sacré ». Cette session de trois jours, à destination des guides et interprètes, a réuni cette année 84 participants, sur le thème « Avignon et ses Papes ». Les intervenants de la première journée ont introduit l’histoire de la papauté puis, plus spécifiquement, l’histoire de la papauté avignonnaise. Le deuxième jour a été consacré aux splendeurs architecturales du Palais des Papes ainsi qu’à l’histoire des Juifs du Pape. Enfin les conférenciers du dernier jour sont intervenus sur les différentes écoles de peintures avignonnaises. Le succès de cette formation se confirme chaque année davantage. Sa neuvième édition est déjà en cours de préparation. Alice Provansal Formation Bayard Du 2 au 4 avril, l'ICM accueillait une nouvelle fois un groupe de journalistes et de cadres du groupe Bayard-Presse. Deuxième session d'une formation en deux temps, ce moment printanier était pour ces stagiaires l'occasion de découvrir l'islam et le bouddhisme au travers de rencontres et d'enseignements. Rencontres avec des imams de Marseille, une jeune musulmane, des représentants de la communauté vietnamienne, accompagnées de Claire Ly, de Colette Hamza et de Xavier Manzano ; visite de la mosquée Belal aux pieds des
  3. 3. Lettre de l’ISTR de Marseille - n°8 – Avril 2014 !"#$%$&$'()$*+,%-&.'/.',)'01/%$.22)"1., 11, %34)##.'5,)33)2%+"6'78997'0)2#.%,,. 0)%,'!:;<'='%#$2>%?3@?)$*+,%-&.@A2'B'0)%,'(/C'=')?//>?)$*+3./@?.A@A2'B';1,'='9D'E7'F9'8F'F9' 3 escaliers de la gare Saint-Charles et de la pagode Truc Lam à Saint-Marcel ; à travers ses merveilles, les richesses de ses quartiers et les transformations d'Euroméditerranée, Marseille s'est une nouvelle fois dévoilée à nos amis de La Croix et du Pèlerin. Rémi Caucanas Formation à l’enseignement du fait religieux En mars dernier, le Département d’études et de recherches sur les religions à l’école a de nouveau organisé une session sur l’enseignement du fait religieux, ouverte aux chefs d’établissements de l’enseignement catholique, aux professeurs et aux APS (adjoints en pastorale scolaire) de l’arc méditerranéen. Cela devient maintenant un rendez-vous annuel, plébiscité. Cette année, la session proposait une initiation à la symbolique. Enseigner le fait religieux passe nécessairement par une familiarité avec le langage symbolique, propre à l’art et aux religions. Les intervenants ont permis aux participants d’entrer progressivement dans la richesse du langage du symbole. L’enseignement du fait religieux a, en outre, pour fonction d’éveiller la conscience à la dimension symbolique de la vie. La symbolique donne à percevoir une interprétation du monde et participe à la construction des personnalités en ouvrant à la question du sens. Catherine Pagès Sept acteurs du dialogue Dans le cadre du cycle de conférences « 7 acteurs du dialogue interreligieux », divers intervenants ont fait découvrir ou redécouvrir Saint François d’Assise, Matteo Ricci, Louis Massignon, Nicolas de Cues, Amadou Hampate Ba, Jules Isaac. Le cycle s’achève avec une dernière conférence sur Christian de Chergé le mardi 13 mai 2014 de 19h à 21h à l’ICM. Vous retrouverez les textes de ces conférences dans un prochain numéro de Chemins de Dialogue. De l’autre côté de la Méditerranée… Dans l’Église d’Algérie L’Église d’Algérie vit en ce moment une « année interdiocésaine ». Tous les membres des communautés dispersées dans le pays sont invités à y participer, et à se laisser rejoindre par le Christ comme les disciples d’Emmaüs (Lc 24, 13-35). Dans la première étape, au 4ème trimestre 2013, c’était le « temps des récits » : chacun, personnellement ou en groupe, a essayé de répondre à cette question de Jésus : « De quoi parliez-vous en chemin ? » (Lc 24, 17). Plus de 500 récits ont été recueillis et partagés. A la mi-janvier, une première assemblée de 54 délégués s’est tenue à Alger pour préparer la deuxième étape, celle de la reconnaissance : « Ils le reconnurent à la fraction du pain » (Lc 24, 35) avec l’aide de Timothy Radcliffe, ancien Maître général des Dominicains. Claude Rault, évêque du Sahara, écrit dans son bulletin de février : « La composition de cette assemblée multicolore était bien le reflet de l’Église catholique de l’Algérie d’aujourd’hui. Ayant participé à l’Assemblée de 2004, j’ai pu constater combien son visage a changé. Il s’est rajeuni, il s’est diversifié, il s’est universalisé. Il s’est aussi enraciné dans le pays […] : étudiantes, étudiants, migrantes et migrants subsahariens, nouveaux membres de communautés religieuses, prêtres plus jeunes, expatriés travaillant pour des sociétés étrangères, nouveaux disciples issus du pays, nouveaux évêques aussi… Bref, le reflet d’une Église plurielle et unie dans un beau moment de fraternité. L’Église a pris un « coup de jeune » (c’est trop rare de pouvoir le dire !) et s’est universalisée, elle est devenue moins cléricale, même si un long chemin est encore à faire sur la place des laïcs… » Appel pour un accueil à Tibhirine Jean-Marie Lassausse, prêtre de la Mission de France en charge des travaux agricoles au monastère, a lancé aux amis du journal « La Croix » un appel pour assurer une relève et un accueil de plus en plus nécessaire dans
  4. 4. Lettre de l’ISTR de Marseille - n°8 – Avril 2014 !"#$%$&$'()$*+,%-&.'/.',)'01/%$.22)"1., 11, %34)##.'5,)33)2%+"6'78997'0)2#.%,,. 0)%,'!:;<'='%#$2>%?3@?)$*+,%-&.@A2'B'0)%,'(/C'=')?//>?)$*+3./@?.A@A2'B';1,'='9D'E7'F9'8F'F9' 4 ce lieu. Jean-Marie vit désormais six jours sur sept à Tibhirine. « Le deuil se fait, témoigne-t-il. Il a fallu du temps. Le moment est venu de faire germer l’espérance ». (d’après Pax et Concordia, revue de l’Eglise d’Algérie, n°17 p.26) A tous nos amis de la vallée du M’Zab (18 mars 2014) Mgr Rault exprime le soutien de la petite communauté chrétienne aux Mozabites (Berbères) et non-Mozabites arabophones de la Vallée du M'Zab touchés par la division. Violences, fausses rumeurs, voire même «profanation de lieux sacrés ». Dans le climat d'affrontements qui règne dans la Vallée du M'Zab (Algérie), à 550 km au Sud d'Alger, Mgr Claude Rault, évêque de Laghouat-Ghardaïa, assure pleurer « les victimes de ces violences, morts, blessés, familles éprouvées par les incendies de maisons et lieux de travail ». http://amisdiocesesahara.free.fr/ltmars14.html#mzabcrmars14 Au Maroc Les immigrés subsahariens au Maroc, « entre ombre et lumière » Les médias internationaux ont plusieurs fois montré les violences subies par les migrants subsahariens qui s’efforçaient de franchir en masse les redoutables clôtures qui entourent les villes espagnoles de Ceuta et Melilla, sur le continent africain. En contrepoint la circulaire du 9 octobre 2013 ouvre le droit à l’éducation aux enfants des immigrés subsahariens ; des écoles ont commencé à intégrer des enfants de parents en situation irrégulière. Plus encore, la même circulaire ouvre la voie à la régularisation des étrangers « sans papiers » : 83 bureaux d’accueil ont été ouverts sur tout le territoire, 3.000 agents ont été choisis et formés pour accueillir les personnes, informer les candidats à la régularisation, instruire les dossiers ; des formulaires sont distribués en arabe, français et anglais. Déjà 6.000 demandes ont été déposées, provenant de 60 nationalités du sud du Sahara, d’Europe, des Pays arabes, d’Amérique… Le P. Daniel Nourissat, vicaire général de Rabat, rend compte d’une réunion prometteuse entre le ministre et les représentants de la « société civile », et se dit impressionné par la qualité citoyenne de cette rencontre. Les Églises au Maroc ont joué un rôle actif pour accueillir et soutenir les personnes migrantes et œuvrer, avec d’autres, à la reconnaissance de leur dignité. (d’après le bulletin « Ensemble » du diocèse de Rabat, février 2014) Communiqué du 25 mars 2014 Dans un communiqué du 25 mars 2014, un ensemble d’organisations travaillant au Maroc signale « l’arrivée quotidienne de centaines de migrants (dont des mineurs) déposés dans divers lieux de l’agglomération de Rabat par des bus réquisitionnés par les forces de l’ordre en provenance des régions environnant les enclaves espagnoles de Sebta et Melilla. Si certaines de ces personnes reconnaissent avoir été interpellées lors d’une tentative de franchissement de la frontière, nombre d’entre elles témoignent avoir été arrêtées dans la rue, sur leur lieu de résidence en forêt ou en territoire espagnol […] Nous portons assistance à un nombre croissant de blessés présentant des fractures ou divers traumatismes qu’ils attribuent en grande partie à des violences exercées par les Forces Auxiliaires Marocaines ou la Guardia civil lors de l’arrestation. […] Le centre d’accueil migrants de Caritas qui a accompagné plus de 16.000 migrants à Rabat depuis 2005 a dû fermer ses portes durablement à partir du 24 mars 2014, ne pouvant faire face à une surfréquentation inégalée et des situations médicales dont la prise en charge dépasse ses capacités. » Le communiqué adresse un appel aux autorités marocaines et espagnoles pour le respect des droits des migrants, que le Roi Mohamed VI a récemment déclaré officiellement prendre en compte. Mgr Vincent Landel, évêque de Rabat, invite à diffuser largement ce communiqué. http://www.dioceserabat.org/?q=communique-de-presse-du-25-mars-2014
  5. 5. Lettre de l’ISTR de Marseille - n°8 – Avril 2014 !"#$%$&$'()$*+,%-&.'/.',)'01/%$.22)"1., 11, %34)##.'5,)33)2%+"6'78997'0)2#.%,,. 0)%,'!:;<'='%#$2>%?3@?)$*+,%-&.@A2'B'0)%,'(/C'=')?//>?)$*+3./@?.A@A2'B';1,'='9D'E7'F9'8F'F9' 5 L’Église de Tunisie et la nouvelle Constitution Le 26 janvier 2014, trois ans après la chute du régime de Zine El Abidine Ben Ali, après deux années de travaux et de débats intenses, l’Assemblée Nationale Constituante (ANC) adoptait à une immense majorité (200 voix pour, 12 contre et 4 abstentions), la nouvelle Constitution tunisienne […]. Nous nous réjouissons que l’Assemblée Nationale Constituante ait adopté les dispositions de l’article 6. Appuyés sur l’enseignement de l’Église, nous voyons en effet dans le respect de l’autre et de sa dignité en tant que personne, quelle que soit sa croyance, le fondement de la légitimité morale de toute norme sociale ou juridique. […] Le Président de la République, M. Moncef Marzouki, avait déclaré le 27 juin 2012, […] : « S’il faut défendre la liberté de conscience, c’est parce qu’elle est le fondement d’un type d’appartenance moderne qu’est la citoyenneté. Aujourd’hui l’appartenance religieuse fonde l’appartenance à une communauté de foi, et non à l’appartenance à la communauté nationale. On peut être citoyen tunisien, tout en étant musulman, chrétien, juif, athée. Le plus important est qu’on le soit sans difficulté, de façon non conflictuelle, naturelle, confortable oserais- je dire, en connivence et en synergie avec l’autre reconnu et accepté comme si différent et si semblable. Tel est notre objectif, tel est notre destin si nous voulons nous humaniser chaque jour un peu plus. » […] […] Les minorités religieuses (les chrétiens en sont une : 30 000 environ pour 11 millions d’habitants) sont une richesse et une chance de la Tunisie. Leur présence rappelle en effet que le pays, de par son histoire, a toujours été un carrefour de civilisations ouvert sur l’altérité. […] La situation des minorités religieuses, la garantie de leur participation à une cohésion nationale riche de ses diversités, constituent en ce sens un moyen de « mesure » privilégié de la qualité d’un cadre démocratique. Nous y sommes sensibles et attentifs, continuant d’y apporter notre humble pierre aux édifices en construction. Ainsi l’exprimait ce récent éditorial de Mgr Ilario Antoniazzi, Archevêque de Tunis : « Nous, chrétiens de Tunisie, nous nous sentons partie intégrante de cette terre et nous nous efforçons de l’améliorer toujours plus et d’être des exemples attrayants d’amour et de vérité là où nous nous trouvons. Nous admirons la maturité de notre peuple, l’amour pour cette patrie, la culture historique et profonde qui nous permet de transiter vers un futur de lumière avec une nouvelle Constitution qui aura, nous l’espérons, comme fruits : la démocratie, la liberté, l’égalité et le respect mutuel. Chaque coin de cette terre nous concerne, nous sommes fiers de témoigner par notre vie que nous sommes les compagnons de voyage de nos frères chrétiens et musulmans et que nous voulons rester ouverts à tout changement pour le meilleur, à toute souffrance, à tout appel à l’aide, surtout s’il vient de loin : des exclus, des pauvres, des sans espoirs ou de la périphérie, comme dirait le pape François ». Nicolas LHERNOULD, vicaire général du diocèse de Tunis Retrouvez l’article complet sur le site de l’Œuvre d’Orient : http://www.oeuvre-orient.fr/2014/03/10/nouvelle-constitution-tunisienne-liberte-de-conscience/ Aussi … des nouvelles de Turquie Gwénolé Jeusset, franciscain à Istanbul, ancien responsable du SRI, bien connu des participants au voyage ISTR de 2009 et des participants au voyage de fin de formation des APS avec Christian Salenson, a fêté son jubilé avec ses paroissiens et ses amis soufis. Des dates à retenir… Mardi 13 mai à 19 h : Conférence sur Christian de Chergé donnée par Christian Salenson Jeudi 26 juin : Assemblée Générale de l’association Chemins de Dialogue et clôture de l’année académique

×