SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  51
Télécharger pour lire hors ligne
Webinaire UMT SeSAM
Etude des aptitudes à l’engraissement
d’animaux précoces avec des fourrages herbagers et
des concentrés issus de sous-produits
de l’industrie agroalimentaire
Bernard Sepchat
INRAE - Herbipôle
Philippe Dimon
IDELE
Les enjeux des productions allaitants
et les solutions pour y faire face
Elevage allaitant soumis à des enjeux récurrents, auxquels
s’ajoutent des défis sociétaux
• rentabilité économique, impacts environnementaux, résistance aux aléas
• santé, bien-être animal, compétition feed-food
La satisfaction du consommateur est primordiale
• Des évolutions des modes de consommation et des circuits de valorisation
Pour y faire face, des solutions sont possibles et devront
répondre à plusieurs finalités :
• Aller vers la multiperformance (efficience, résilience, agroécologie)
• Faire valoir les services rendus par les systèmes allaitants
• Faire valoir les qualités extrinsèques et intrinsèques des produits
1
Dans ce contexte, la recherche de plus
de précocité semble incontournable
Précocité
sexuelle
Précocité de
développement
2
Dans ce contexte, la recherche de plus
de précocité semble incontournable
Précocité
sexuelle
Précocité de
développement
2
Dans ce contexte, la recherche de plus
de précocité semble incontournable
Précocité
sexuelle
• Quel choix du matériel animal / quelle orientation de la sélection?
• Quelle réponse à différentes rations, maximisant la part d’herbe et
limitant la part de concentrés
• Quelle adéquation aux marchés (poids et finition), qualité des produits
(gras intramusculaire)?
Précocité de
développement
Des questions à résoudre sur le troupeau (génétique), la
conduite des animaux et la valorisation des produits
2
Pour outiller ces réflexions, un essai original
conduit dans le cadre du projet
Etudier les aptitudes à l’engraissement d’animaux précoces avec des
fourrages herbagers et des concentrés issus de sous-produits de l’industrie
agroalimentaire non concurrents de l’alimentation humaine.
3
Pour outiller ces réflexions, un essai original
conduit dans le cadre du projet
Etudier les aptitudes à l’engraissement d’animaux précoces avec des
fourrages herbagers et des concentrés issus de sous-produits de l’industrie
agroalimentaire non concurrents de l’alimentation humaine.
Utilisation du croisement Ang x Sal, différents
de ceux habituellement rencontrés dans le
bassin rustique
Un essai en rupture
Des mâles engraissés avec une
ration à base d’herbe (100%)
3
Seulement 10% des JB engraissés en France,
avec de l’herbe dans les rations
Source : étude Interbev / caractérisation des conduites alimentaires en finition
Des régimes exclusivement à l’herbe très peu pratiqués sur le terrain
du fait de la variabilité, prise de risque (qualité de l’herbe récoltée, chaîne de
récolte, besoins en surfaces supplémentaires)
57%
8%
2%
12%
21%
Répartition des régimes d'engraissement
par fourrage/ingrédient de base
Ensilage de maïs
Ensilage de maïs/ensilage d'herbe
Herbe conservée (ensilage/enrubannage)
Céréales/mash
Coproduits
5
Après cette introduction, quelques précisions
sur le déroulé du webinaire
• Détail du protocole mis en place
• Présentation des résultats d’alimentation, de
croissance, d’abattage, de composition corporelle
• Evaluation de la multiperformance des conduites
• Echange : questions/réponses
6
Le protocole expérimental
7
12 mâles Angus X Salers 12 mâles Salers 12 mâles Charolais X Salers
Expérimentation conduite sur 2 ans
72 animaux au total
Comparaison de 3 types génétiques
I. Protocole expérimental
8
Calendrier
Avril 2018 Janvier -Février
2019
Septembre 2019 Octobre 2019 Avril à juillet
2020
Reproduction Vêlage Sevrage
(280-350 kg)
Début
engraissement
Abattages
Avril 2019 Janvier -février
2020
Septembre 2020 Octobre 2020 Avril à juillet
2021
Reproduction Vêlage Sevrage
(280-350 kg)
Début
engraissement
Abattages
Conduite des broutards
• Pas de concentré
• Ecornage (sauf Angus)
• Proviennent de sites
différents
I. Protocole expérimental
Engraissement: litière sur plaquettes de bois
9
Régime alimentaire
 Enrubannage : MS : 36 %,
MAT : 17,4%, UEB : 1,05, UFV
0,94 : , PDI : 82 g, NDF :
467g, DMO : 75,9%
 Ensilage Herbe : MS : 26 %,
MAT : 15,2%, UEB : 1,11, UFV
: 0,88, PDI : 71 g, NDF : 467g,
DMO : 73,6%
13
I. Protocole expérimental
Enrubannage
d'herbe
51%
Ensilage d'herbe
14%
Pulpe de betterave
déshydratée
23%
Drêche de blé
12%
COMPOSITION DE LA RATION
Exemple de ration taurillon 350 kg
I. Protocole expérimental
10
Contrôle performances
Contrôle performance
 Pesée tous les 15 jours
 Mesure quotidienne de l’ingestion individuelle
 Echantillonnage des offerts et par lot
 NEC tous les 15 jours  2 notateurs indépendants
 Biopsies du tissus adipeux (début, milieu, fin)
Source: Petit M. et Agabriel J, 1993
I. Protocole expérimental 11
Objectif d’abattage à une NEC de 3,5
Mesures à l’abattoir expérimental de Theix:
• Poids vif avant saignée
• Pesée après la saignée
• Fin de la chaîne : Pesée carcasse + évaluation de la conformation et de l’état
d’engraissement
• 48h après abattage :
- Dissection de la 6ème côte
Abattage
I. Protocole expérimental
Estimation de la composition corporelle de
l’animal (gras, os, muscle) :
- Equations de Robelin
- Images
- Méthode MSA
12
Résultats
Alimentation
13
Angus x Salers : +300 g de MS / j /100 kg PV que les Charolais
x Salers +200 g de MS / j /100 kg PV que les Salers
1.9a
1.6b
1.7b
0.0
0.5
1.0
1.5
2.0
2.5
Ang-Sa Cha-Sa Sa
MSI/j/100
kg
PV
(kg/j/100
kg
PV)
MSI/j/100 kg PV
1750a
2140b
2172b
0
500
1000
1500
2000
2500
Cumul MS
ingéré
(kg)
Cumul MS ingérée
Ang-Sa Cha-Sa Sa
Cumul de matière sèche ingérée et MSI/j/100kg de PV
I. Résultats alimentation
Angus x salers : 400 kg de matière sèche en moins
car ils ont été abattus plus tôt.
Cela confirme la meilleure adaptation des Angus X Salers aux fourrages grossiers
et leur plus grande capacité d’ingestion
14
Efficacité alimentaire
• Angus x Salers : +15 g de croît / kg de MSI par rapport aux Charolais x Salers
+13 g de croît / kg de MS ingérée par rapport aux salers
• Référence: taurillons charolais 175 g de croît/kg de MS ingérée (enrubannage d’herbe et 40% de
concentré) Sepchat et al (2012).
19
165a
150b
152b
0
50
100
150
200
Ang-Sa Cha-Sa Sa
Efficacité
alimentaire
(g
de
croît/kg
de
MSI)
I. Résultats alimentation
Les Angus x Salers ont mieux valorisé la ration herbagère que les autres lots
15
Résultats de
croissance
16
Lot
Poids
naissance
(kg)
Poids
sevrage
(kg)
Age au
sevrage
(j)
GMQ naissance -
sevrage (g)
Angus x
Salers
42 300a
259 1048a
Salers 44 322a
265 1070a
Charolais x
Salers
50 385b
276 1215b
II. Résultats croissance
Croissance naissance-sevrage 2e série
Une meilleure croissance naissance sevrage des Charolais X Salers
17
Croissance à l’engraissement
• Charolais x Salers: +70 kg en début
d’engraissement , + 40 kg au
moment de l’abattage des Angus X
Salers
II. Résultats croissance
Un écart de poids lié à un poids initial significativement plus faible pour les Angus x Salers
et les salers (conditions d’élevage avant sevrage et type génétique)
343
640
413
680
723
350
621
683
300
350
400
450
500
550
600
650
700
750
2esérie
ANG-SA CHA-SA SA
18
GMQ à l’engraissement
• Des GMQ proche de l’objectif de 1500 g/j
• Angus x Salers : GMQ supérieur d’environ
180 g/j par rapport aux Salers et de 142 g/j
par rapport aux charolais x salers
Gain moyen quotidien (GMQ).
.
1487a
1345b
1308b
0
500
1000
1500
2000
Ang-Sa Cha-Sa Sa
GMQ
(g/j)
GMQ
Ang-Sa Cha-Sa Sa
Une meilleure croissance des Angus x Salers qui peut être liée à une croissance
compensatrice en début d’engraissement mais aussi à la meilleure valorisation
des fourrages grossiers
I. Résultats croissance 19
Résultats d’abattage
20
Colonne1 Ang x Sa Cha x Sa Sa
Age à l'abattage (j) 477a 521b 542c
Durée d'engraissement (j) 222a 263b 280c
• Un âge à l’abattage significativement différents entre les 3 lots: plus faible pour les
Angus x Salers de 44j par rapport aux Charolais x Salers et de 65 j par rapport aux
Salers
• Une durée d’engraissement plus courte pour les Angus x Salers (d’environ -1,5 mois
par rapport aux Charolais x Salers et -2 mois par rapport aux Salers)
Les Angus x Salers ont été abattus plus tôt illustrant ainsi
leur précocité d’engraissement
III. Résultats abattage
Age à l’abattage et durée d’engraissement
21
• Des poids carcasse (PCC) supérieurs pour
les Charolais x Salers (+76 kg par rapport
aux Angus x Salers et +40 kg par rapport
aux Salers).
• On observe une teneur en gras de
carcasse non significativement différente
entre les lots (protocole expérimental,
abattage selon la NEC)
• Des dépôts adipeux de 5ème quartier plus
élevés pour les Angus x Salers par
rapport aux Charolais x Salers
Ang x Sa Cha x Sa Sa
DA5Q (kg/100 kg PVV) 3,6a 2,9b 3,1ab
DA5Q (% des DAT) 25,7a 23,0b 22,6ab
DAT (kg/100 kg PVV) 14a 12,6a 13,7a
Colonne1 Ang x Sa Cha x Sa Sa
NEC avant abattage 3.4 3,2 3,1
Classement carcasse R+ U- R+
PV avant saignée (kg) 612a 708b 661c
PCC (kg) 360a 436b 399c
Rendement carcasse (%) 58a 60b 59c
CD (% du PV) 11,4a 10b 10,1b
La proportion élevée de dépôts adipeux de 5ème quartier ainsi que la faible teneur
en muscle entraine un rendement de carcasse plus faible pour les Angus x Salers
par rapport aux Charolais x Salers
III. Résultats abattage
Caractéristiques carcasse
22
Résultats de composition
corporelle
23
14.0 a
0.9 a
3.6 a
4.5 a
12.6 b
0.21 b
2.9 b 3.1 b
0
2
4
6
8
10
12
14
16
DAT %PVV Gras Emoussage
%PVV
DA5Q %PVV DA5Q+Emoussage
%PVV
Dépôts adipeux
Salers X Angus Charolais
A poids équivalent les Salers X Angus déposent plus de tissus adipeux 5e quartier et
de couverture.
Moins de muscle, pas de différence mais une tendance sur le dépôt adipeux
carcasse
65.8 a
16.1 16.1
71.7 b
13.7 14.2
0
10
20
30
40
50
60
70
80
Muca % PCC Sqca % PCC Daca % PCC
Comparaison composition carcasse
Charolais vs Angus
Salers X Angus Charolais
PCC = 360 kg
PCC = 420 kg
Age = 477 j
Age = 520
Composition corporelle
Comparaison Salers X Angus /Charolais (expé 2012)
IV. Résultats composition corporelle 25
Angus x Salers : -0,2 ; -0,3 et -0,6 kg/100kg PVV en début et milieu et fin d’engraissement respectivement
par rapport aux Charolais x Salers
19.1a
19.3b
19.2c
18.6a
19.0b 18.9b
18.9a
19.5b
19.1ab
17.5
18.0
18.5
19.0
19.5
20.0
20.5
Ang-Sa Cha-Sa Sa Ang-Sa Cha-Sa Sa Ang-Sa Cha-Sa Sa
début engraissement Milieu engraissement Fin engraissement
Teneur
en
protéines
(kg/100
kg
PVV)
Lié au type génétique des Charolais x Salers qui ont la capacité à développer davantage de
muscles que les Angus x Salers
Teneur en protéines
IV. Résultats composition corporelle 26
Cette variation illustre la précocité d’engraissement des Angus x Salers qui se ressent dès le
milieu d’engraissement. Les Charolais X Salers déposent moins vite  Charolais race tardive
Teneur en lipides
IV. Résultats composition corporelle
En début d’engraissement:
Charolais x Salers: +0,4 kg/100 kg
de PVV par rapport aux Angus x
Salers (lié à la conduite avant
sevrage)
En milieu d’engraissement, Angus
x Salers: +1,1 kg/100 kg PVV par
rapport aux deux autres lots
En fin d’engraissement Charolais X
Salers < aux 2 autres races
10.6
14.0a
15.3a
11.0
13.7a
13.8b
10.8
12.9c
15.0a
0.0
2.0
4.0
6.0
8.0
10.0
12.0
14.0
16.0
18.0
Début engraissement Milieu engraissement Fin engraissement
Ang-Sal Cha-Sa Sa
27
Ang x Sa Cha x Sa Sa
Note persillé (0 à 1100) 186 155 148
Pas de différence significative entre les 3 types génétiques animaux abattus trop
jeunes le gras intramusculaire se dépose en dernier
Notation persillé méthode Meat Standards Australia (MSA)
IV. Résultats composition corporelle 28
Ang x Sa Cha x Sa Sa
Couleur du gras (0 à 8) 1 1 1
Couleur du muscle (0 à 6) 2,1 1,9 2,5
Colorimétrie (MSA)
IV. Résultats composition corporelle 29
Effiviande, un support expérimental pour Meat@ppli
(CASDAR RT 1620, budget INRAE pour financer l’abattage de 30 bovins )
Des images et des prélèvements :
• Sur la carcasse : une photographie de la 6éme côte au niveau de la coupe en quart de
la carcasse
• 4 muscles divergeant par la teneur en lipides intramusculaires, le nombre & le sens
des fibres musculaires sur 10 bovins Salers, Angus x Salers, Charolais x Salers:
o le diaphragme
o longissimus thoracis (la noix de cote)
o rectus abdominis (bavette de flanchet)
o semitendinosus (rond de gite)
=> mesure de la teneur en lipides intramusculaires (J. Normand, Idele)
Contributeurs : M. Bonnet, B. meunier, Q. Delahaye, J. Normand
30
Protocole d’acquisition des images de la 6ème côte
(Meunier et al., 2021)
• Samsung Galaxy S8 + une coque équipée d’un flash polarisé
• Une mire plastifiée de 5 x 5 cm
• Deux images/animal : Face caudale de la 5ème côte (CAF5R) capturée sur la
carcasse suspendue, Face caudale de la 6ème côte coupée (CAF6R) capturée
sur une table
• Image RVB (rouge, vert, bleu) de 4032 × 3024 pixels enregistrée au format
JPEG
=> résolution de 100 µm pour détecter les taches de persillé
CAF5R
CAF6R
31
Un algorithme semi-automatisé pour les quantifications de
surfaces => 17 mesures produites (Meunier et al., 2021)
Surface cm²
Surfaces de la noix de cote, cm²:
•Entière
•Sans le marbré/ TA intermusculaire
Marbré sous le M. trapezius
thoracis,
•Épaisseur, cm
•Surface, cm2
Epaisseur du gras sous-
cutané sur le M. trapezius
thoracis, cm
Persillé, ratios de surface, %:
•dans le faux-filet
•corrigé pour la densité
•Identifié par seuillage manuel
Marbré, ratios de surface, % :
•zone du faux-filet agrandie de 25 %
•Dans les 25% autour du faux-filet
•zone du faux-filet agrandie de 25 %
avec une correction pour les densités
Données sur les grains de
persillé du faux-filet
•Aire moyenne, mm²
•Périmètre moyen, mm
•nombre
Ratio de surface des gras dans
la côte sans distinction d'intra
ou intermusculaire, %
32
Teneurs en lipides intramusculaires de la noix de côte
estimées par analyse d’image versus méthode chimique
0
2
4
6
8
10
12
14
0.00 1.00 2.00 3.00 4.00 5.00
%
lipides
intramusculaires,
méthode
de
référence
% lipides intramusculaires,
analyse d'images
SALERS
ANG X SA
CH X SA
• Une bonne corrélation (n=10) entre l’analyse d’image et la mesure de référence
(r > 0.65) sauf pour les Angus x Salers (images de côtes très différentes)
• Dans la noix de côte (LT) des Angus x Salers plus gras que les Salers purs. Une
tendance observée sur un autre muscle gras (le diaphragme) mais pas sur les
muscles plus maigres (RA et ST)
33
Images 6e côte
Salers
Angus X Salers Charolais X Salers
34
Images Noix de côte (LT)
Salers
Angus X salers Charolais X Salers
35
Age à l’abattage
et durée
d’engraissement
Angus x Salers <
Charolais x Salers <
Salers
Teneur en lipides
supérieure dés le
milieu
d’engraissement
Poids
supérieur au
sevrage
(effet type
génétique,
conduite?)
GMQ plus
élevé
Cumul de matière sèche
ingérée plus faible
Angus x Salers < Charolais x
Salers < Salers
Quantité
supérieure de
matière sèche
ingérée par
j/100kgPV
Meilleure EA
Poids > à l’abattage  lié au
poids au sevrage. Pas de
meilleure performance à
l’engraissement
Précocité
d’engraissement
des Angus x Salers
Capacité
d’ingestion plus
élevée pour les
Angus x Salers
Poids supérieur
des charolais x
salers
Un premier niveau de conclusion …
VI. Conclusion
Reste à faire : Analyse sensorielle des viandes (tendreté, flaveur, composition nutritionnelle…)
36
Evolution de la
multiperformance des
conduites étudiées
41
37
Quel impact économique pour un
engraisseur spécialisé ?
Hypothèses sur les aliments
Références Prix
Ensilage herbe autoproduit
(€/kg MS)
Réseau d’élevage Sud
MC
0,110
Enrubannage d'herbe
autoproduit (€/kg MS)
Réseau d’élevage Sud
MC
0,120
Pulpe de betterave
déshydratée (€/kg MS)
Réseau d’élevage Gd
Est
0,270
Drèche de blé (€/kg MS)
Réseau d’élevage Gd
Est
0,340
Paille acheté (€/kg brut)
Réseau d’élevage Sud
MC
0.110
Références
Prix (€/kg vif
)
A l’achat
Broutard Char x Salers
Réseau d’élevage Sud
MC
2.50
Broutards Salers 2.10
Broutards Angus x Salers 2.00
A la vente
JB ChxSal(€/kg carc)
Prix réels
3.1
JB Sal (€/kg carc) 3.0
JB AngxSal (€/kg carc) 3.0
Hypothèses sur les animaux
Prix des animaux à la vente : des références peu significatives (zone
naissage, valorisation réduite en sortie d’expérimentation)
VII. Evaluation MP 38
Un prix de revient plus faible pour les
animaux croisés Ang x Sal
Ch x Sal Sal Ang x Sal
Durée d’engraissement (jours) 238 255 196
Bilan des consommations (total MS ingérée,
kg)
2 140 2 172 1 750
Gain de croît (kg PV) 327 324 289
Poids de carcasse (kg) 436 399 360
Cout alimentaire (€/JB)
(€/tête/jour)
(€/gain de kg PV)
371
1,56
1,14
377
1,48
1,16
303
1,55
1,05
Marge Brute sur coût alimentaire (€/JB) -105 31 63
Prix de revient - yc MO (€/JB) 3,60 3,34 3,18
Ecart (€/JB) -0,26 -0,42
VII. Evaluation MP 39
Des animaux croisés Ang x Sal qui
nécessitent moins de surface
Ch x Sal Sal Ang x Sal
Alimentation (kg MS/JB)
Enrubannage
Ensilage
1 091
300
1 108
304
893
245
Surfaces d’herbe utilisées (ares / JB)
Enrubannage
Ensilage
21,8
7,5
22,2
7,6
17,9
6,1
Ecart surface (ares/JB) - - - 5,3
VII. Evaluation MP 40
Rations
« ensilage de
maïs »
Rations sèche
Ration « herbe
et co-produits »
Composition de la ration
% de fourrages
% de concentrés
dt % de tourteaux
kg de concentrés / jour
70-75%
25-30%
10%
3-5 kg
10-20%
80-90%
10%
8-10 kg
65%
35%
0%
3 kg
Origine des aliments
% d’aliments d’origine nationale
% d’aliments non OGM
90%
90%
90%
90%
100%
100%
Compétition Feed-food
% de prot. non consommables
par l’homme
60 à 80 %
40%
(70% à 90% si
utilisation de co-
produits)
100%
VII. Evaluation MP Des rations bien positionnées par
rapport aux attentes sociétales
41
09/09/2021
Référence = Système naisseur engraisseur semi-intensif du
Massif central, race Salers (+ croisement), 73 vêlages, 1.5 UMO
42
Amélioration de la multiperformance avec l’utilisation
du croisement et des rations herbagères
09/09/2021
Production efficiente Rotations plus rapides, permettant une
augmentation du nombre de vêlages /
revalorisation p/r réduction des kgvv produits
Sécurisation du système fourrager Résilience sécheresse, vente de foin,
implantation de cultures de vente
42
Référence = Système naisseur engraisseur semi-intensif du
Massif central, race Salers (+ croisement), 73 vêlages, 1.5 UMO
Amélioration de la multiperformance avec l’utilisation
du croisement et des rations herbagères
09/09/2021
Production efficiente Rotations plus rapides, permettant une
augmentation du nombre de vêlages /
revalorisation p/r réduction des kgvv produits
Empreinte carbone Réduction du temps de présence des JB,
utilisation de co-produits, place de l’herbe
Sécurisation du système fourrager Résilience sécheresse, vente de foin,
implantation de cultures de vente
42
Référence = Système naisseur engraisseur semi-intensif du
Massif central, race Salers (+ croisement), 73 vêlages, 1.5 UMO
Amélioration de la multiperformance avec l’utilisation
du croisement et des rations herbagères
Amélioration de la multiperformance avec l’utilisation
du croisement et des rations herbagères
09/09/2021
Production efficiente Rotations plus rapides, permettant une
augmentation du nombre de vêlages /
revalorisation p/r réduction des kgvv produits
Empreinte carbone Réduction du temps de présence des JB,
utilisation de co-produits, place de l’herbe
Travail
Complexité / compétences requises dans la
récolte d’herbe de qualité
Sécurisation du système fourrager Résilience sécheresse, vente de foin,
implantation de cultures de vente
Non transport d’animaux / freins au
développement de l’engraissement au zone de
naissage
42
Bien-être animal
Référence = Système naisseur, eng. de femelles, semi-intensif du
Massif central, race Salers (+ croisement), 73 vêlages, 1.5 UMO
• Un engraissement d’animaux jeunes avec des fourrages herbagers et
une faible proportion de concentrés est possible :
• en jouant sur le type génétique et en optimisant la valeur alimentaire des
fourrages
• Le croisement avec une race précoce Angus permet d’obtenir des
carcasses plus légères (360 kg) avec un bon état d’engraissement
(NEC de 3,5) tout en réduisant la durée d’engraissement et donc les
charges (++ contexte hausse prix intrants).
• Un produit qui répond aux attentes des marchés (taille de portions)
et a priori des consommateurs (qualités extrinsèques / émissions de CH4 à
mesurer / satisfaction gustative à valider).
• Une valorisation de carcasses plus légères doit se faire dans une
démarche de contractualisation.
En conclusion, des résultats qui confirment
l’intérêt de ce type de conduite
VIII. Conclusion 43
Des essais en cours viendront compléter les
références sur les animaux précoces
VIII. Conclusion
• Casdar ProVerBIAL : 3 essais en AB
- bœufs Angus X Limousin abattus à 24 mois (Thorigné d’Anjou)
- TJB Limousin abattus à 12 mois (Arvalis, Jeu les Bois)
- mâles castrés et non castrés Angus X Salers abattus à 12 mois (INRAE
Herbipôle)
• ValSalHer CreA-Viande - Financement I-Site
- femelles Salers X Angus abattues à 22 mois, finition pâturage (INRAE
Herbipôle)
44
Merci pour votre attention
Place aux questions
45

Contenu connexe

Tendances

GAL2023 - Vers la neutralité climatique du secteur laitier français ?
GAL2023 - Vers la neutralité climatique du secteur laitier français ?GAL2023 - Vers la neutralité climatique du secteur laitier français ?
GAL2023 - Vers la neutralité climatique du secteur laitier français ?Institut de l'Elevage - Idele
 
SPACE 2023 METH’ALGUES ; des algues pour réduire le méthane émis par les vach...
SPACE 2023 METH’ALGUES ; des algues pour réduire le méthane émis par les vach...SPACE 2023 METH’ALGUES ; des algues pour réduire le méthane émis par les vach...
SPACE 2023 METH’ALGUES ; des algues pour réduire le méthane émis par les vach...Institut de l'Elevage - Idele
 
GAV2023 - Diversité et transformation de l'élevage bovin allaitant français. ...
GAV2023 - Diversité et transformation de l'élevage bovin allaitant français. ...GAV2023 - Diversité et transformation de l'élevage bovin allaitant français. ...
GAV2023 - Diversité et transformation de l'élevage bovin allaitant français. ...Institut de l'Elevage - Idele
 
GAL2023 - Qualités et authentification du lait selon les modes de production
GAL2023 - Qualités et authentification du lait selon les modes de productionGAL2023 - Qualités et authentification du lait selon les modes de production
GAL2023 - Qualités et authentification du lait selon les modes de productionInstitut de l'Elevage - Idele
 
Emissions de méthane entérique : comment les réduire ?
Emissions de méthane entérique : comment les réduire ?Emissions de méthane entérique : comment les réduire ?
Emissions de méthane entérique : comment les réduire ?Institut de l'Elevage - Idele
 
GAL2022 - Logimat et Pilotraite : 2 outils pour l'optimisation des contrôles ...
GAL2022 - Logimat et Pilotraite : 2 outils pour l'optimisation des contrôles ...GAL2022 - Logimat et Pilotraite : 2 outils pour l'optimisation des contrôles ...
GAL2022 - Logimat et Pilotraite : 2 outils pour l'optimisation des contrôles ...Institut de l'Elevage - Idele
 
GAL2023 - La Nouvelle-Zélande, une production laitière sous contraintes envir...
GAL2023 - La Nouvelle-Zélande, une production laitière sous contraintes envir...GAL2023 - La Nouvelle-Zélande, une production laitière sous contraintes envir...
GAL2023 - La Nouvelle-Zélande, une production laitière sous contraintes envir...Institut de l'Elevage - Idele
 
Quiz élevage herbivore et environnement - Le saviez vous ?
Quiz élevage herbivore et environnement - Le saviez vous ?Quiz élevage herbivore et environnement - Le saviez vous ?
Quiz élevage herbivore et environnement - Le saviez vous ?Institut de l'Elevage - Idele
 
SPACE 2023 Le pâturage hivernal, une opportunité à saisir
SPACE 2023 Le pâturage hivernal, une opportunité à saisir SPACE 2023 Le pâturage hivernal, une opportunité à saisir
SPACE 2023 Le pâturage hivernal, une opportunité à saisir Institut de l'Elevage - Idele
 
GAL2022 - PAC 2023 : Contenu et impacts de la réforme sur les élevages laitie...
GAL2022 - PAC 2023 : Contenu et impacts de la réforme sur les élevages laitie...GAL2022 - PAC 2023 : Contenu et impacts de la réforme sur les élevages laitie...
GAL2022 - PAC 2023 : Contenu et impacts de la réforme sur les élevages laitie...Institut de l'Elevage - Idele
 
GAV2023 - Les systèmes bovins viande à l'épreuve des défis : les dynamiques d...
GAV2023 - Les systèmes bovins viande à l'épreuve des défis : les dynamiques d...GAV2023 - Les systèmes bovins viande à l'épreuve des défis : les dynamiques d...
GAV2023 - Les systèmes bovins viande à l'épreuve des défis : les dynamiques d...Institut de l'Elevage - Idele
 
GAL2022 - Flambée des matières premières et impact sur le lait
GAL2022 - Flambée des matières premières et impact sur le laitGAL2022 - Flambée des matières premières et impact sur le lait
GAL2022 - Flambée des matières premières et impact sur le laitInstitut de l'Elevage - Idele
 
[SPACE 2023] La segmentation face au choc de l’inflation : regards croisés su...
[SPACE 2023] La segmentation face au choc de l’inflation : regards croisés su...[SPACE 2023] La segmentation face au choc de l’inflation : regards croisés su...
[SPACE 2023] La segmentation face au choc de l’inflation : regards croisés su...Institut de l'Elevage - Idele
 
3. le méthane entérique - facteurs de variation et levier d'action
3. le méthane entérique - facteurs de variation et levier d'action3. le méthane entérique - facteurs de variation et levier d'action
3. le méthane entérique - facteurs de variation et levier d'actionInstitut de l'Elevage - Idele
 
[#GALait] L’élevage laitier face au changement climatique : les enseignements...
[#GALait] L’élevage laitier face au changement climatique : les enseignements...[#GALait] L’élevage laitier face au changement climatique : les enseignements...
[#GALait] L’élevage laitier face au changement climatique : les enseignements...Institut de l'Elevage - Idele
 
GAL2022 - Dynamiques territoriales, renouvellement des actifs et attractivité...
GAL2022 - Dynamiques territoriales, renouvellement des actifs et attractivité...GAL2022 - Dynamiques territoriales, renouvellement des actifs et attractivité...
GAL2022 - Dynamiques territoriales, renouvellement des actifs et attractivité...Institut de l'Elevage - Idele
 
[SPACE 2022] Prospectives et regards croisés sur le devenir du lait dans le G...
[SPACE 2022] Prospectives et regards croisés sur le devenir du lait dans le G...[SPACE 2022] Prospectives et regards croisés sur le devenir du lait dans le G...
[SPACE 2022] Prospectives et regards croisés sur le devenir du lait dans le G...Institut de l'Elevage - Idele
 
Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Une approche p...
Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Une approche p...Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Une approche p...
Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Une approche p...Institut de l'Elevage - Idele
 

Tendances (20)

GAL2023 - Vers la neutralité climatique du secteur laitier français ?
GAL2023 - Vers la neutralité climatique du secteur laitier français ?GAL2023 - Vers la neutralité climatique du secteur laitier français ?
GAL2023 - Vers la neutralité climatique du secteur laitier français ?
 
Beef Carbon
Beef CarbonBeef Carbon
Beef Carbon
 
SPACE 2023 METH’ALGUES ; des algues pour réduire le méthane émis par les vach...
SPACE 2023 METH’ALGUES ; des algues pour réduire le méthane émis par les vach...SPACE 2023 METH’ALGUES ; des algues pour réduire le méthane émis par les vach...
SPACE 2023 METH’ALGUES ; des algues pour réduire le méthane émis par les vach...
 
GAV2023 - Diversité et transformation de l'élevage bovin allaitant français. ...
GAV2023 - Diversité et transformation de l'élevage bovin allaitant français. ...GAV2023 - Diversité et transformation de l'élevage bovin allaitant français. ...
GAV2023 - Diversité et transformation de l'élevage bovin allaitant français. ...
 
GAL2023 - Qualités et authentification du lait selon les modes de production
GAL2023 - Qualités et authentification du lait selon les modes de productionGAL2023 - Qualités et authentification du lait selon les modes de production
GAL2023 - Qualités et authentification du lait selon les modes de production
 
Emissions de méthane entérique : comment les réduire ?
Emissions de méthane entérique : comment les réduire ?Emissions de méthane entérique : comment les réduire ?
Emissions de méthane entérique : comment les réduire ?
 
GAL2022 - Logimat et Pilotraite : 2 outils pour l'optimisation des contrôles ...
GAL2022 - Logimat et Pilotraite : 2 outils pour l'optimisation des contrôles ...GAL2022 - Logimat et Pilotraite : 2 outils pour l'optimisation des contrôles ...
GAL2022 - Logimat et Pilotraite : 2 outils pour l'optimisation des contrôles ...
 
GAL2023 - La Nouvelle-Zélande, une production laitière sous contraintes envir...
GAL2023 - La Nouvelle-Zélande, une production laitière sous contraintes envir...GAL2023 - La Nouvelle-Zélande, une production laitière sous contraintes envir...
GAL2023 - La Nouvelle-Zélande, une production laitière sous contraintes envir...
 
Quiz élevage herbivore et environnement - Le saviez vous ?
Quiz élevage herbivore et environnement - Le saviez vous ?Quiz élevage herbivore et environnement - Le saviez vous ?
Quiz élevage herbivore et environnement - Le saviez vous ?
 
SPACE 2023 Le pâturage hivernal, une opportunité à saisir
SPACE 2023 Le pâturage hivernal, une opportunité à saisir SPACE 2023 Le pâturage hivernal, une opportunité à saisir
SPACE 2023 Le pâturage hivernal, une opportunité à saisir
 
SPACE 2022 Le déploiement de la finance carbone
SPACE 2022 Le déploiement de la finance carboneSPACE 2022 Le déploiement de la finance carbone
SPACE 2022 Le déploiement de la finance carbone
 
GAL2022 - PAC 2023 : Contenu et impacts de la réforme sur les élevages laitie...
GAL2022 - PAC 2023 : Contenu et impacts de la réforme sur les élevages laitie...GAL2022 - PAC 2023 : Contenu et impacts de la réforme sur les élevages laitie...
GAL2022 - PAC 2023 : Contenu et impacts de la réforme sur les élevages laitie...
 
GAV2023 - Les systèmes bovins viande à l'épreuve des défis : les dynamiques d...
GAV2023 - Les systèmes bovins viande à l'épreuve des défis : les dynamiques d...GAV2023 - Les systèmes bovins viande à l'épreuve des défis : les dynamiques d...
GAV2023 - Les systèmes bovins viande à l'épreuve des défis : les dynamiques d...
 
GAL2022 - Flambée des matières premières et impact sur le lait
GAL2022 - Flambée des matières premières et impact sur le laitGAL2022 - Flambée des matières premières et impact sur le lait
GAL2022 - Flambée des matières premières et impact sur le lait
 
[SPACE 2023] La segmentation face au choc de l’inflation : regards croisés su...
[SPACE 2023] La segmentation face au choc de l’inflation : regards croisés su...[SPACE 2023] La segmentation face au choc de l’inflation : regards croisés su...
[SPACE 2023] La segmentation face au choc de l’inflation : regards croisés su...
 
3. le méthane entérique - facteurs de variation et levier d'action
3. le méthane entérique - facteurs de variation et levier d'action3. le méthane entérique - facteurs de variation et levier d'action
3. le méthane entérique - facteurs de variation et levier d'action
 
[#GALait] L’élevage laitier face au changement climatique : les enseignements...
[#GALait] L’élevage laitier face au changement climatique : les enseignements...[#GALait] L’élevage laitier face au changement climatique : les enseignements...
[#GALait] L’élevage laitier face au changement climatique : les enseignements...
 
GAL2022 - Dynamiques territoriales, renouvellement des actifs et attractivité...
GAL2022 - Dynamiques territoriales, renouvellement des actifs et attractivité...GAL2022 - Dynamiques territoriales, renouvellement des actifs et attractivité...
GAL2022 - Dynamiques territoriales, renouvellement des actifs et attractivité...
 
[SPACE 2022] Prospectives et regards croisés sur le devenir du lait dans le G...
[SPACE 2022] Prospectives et regards croisés sur le devenir du lait dans le G...[SPACE 2022] Prospectives et regards croisés sur le devenir du lait dans le G...
[SPACE 2022] Prospectives et regards croisés sur le devenir du lait dans le G...
 
Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Une approche p...
Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Une approche p...Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Une approche p...
Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Une approche p...
 

Similaire à 2022 03 10 webinaire umt se sam_effiviande_vf

Conférence Cap Protéine Sommet Autonomie protéique caprin comment l’améliorer
Conférence Cap Protéine Sommet Autonomie protéique caprin  comment l’améliorerConférence Cap Protéine Sommet Autonomie protéique caprin  comment l’améliorer
Conférence Cap Protéine Sommet Autonomie protéique caprin comment l’améliorerInstitut de l'Elevage - Idele
 
Thorigne une ferme prototype evolutive pour un systeme d'elevage efficient vi...
Thorigne une ferme prototype evolutive pour un systeme d'elevage efficient vi...Thorigne une ferme prototype evolutive pour un systeme d'elevage efficient vi...
Thorigne une ferme prototype evolutive pour un systeme d'elevage efficient vi...Institut de l'Elevage - Idele
 
5. Les principaux enseignements sur les nouvelles conduites en engraissement
5. Les principaux enseignements sur les nouvelles conduites en engraissement5. Les principaux enseignements sur les nouvelles conduites en engraissement
5. Les principaux enseignements sur les nouvelles conduites en engraissementInstitut de l'Elevage - Idele
 
3. L'engraissement de jeunes bovins avec de l'ensilage d'herbe
3. L'engraissement de jeunes bovins avec de l'ensilage d'herbe3. L'engraissement de jeunes bovins avec de l'ensilage d'herbe
3. L'engraissement de jeunes bovins avec de l'ensilage d'herbeInstitut de l'Elevage - Idele
 
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantes
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantesDu nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantes
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantesInstitut de l'Elevage - Idele
 
JPO Pradel 2022 - Atelier 6 - Alimentation des chèvres : de la stratégie glob...
JPO Pradel 2022 - Atelier 6 - Alimentation des chèvres : de la stratégie glob...JPO Pradel 2022 - Atelier 6 - Alimentation des chèvres : de la stratégie glob...
JPO Pradel 2022 - Atelier 6 - Alimentation des chèvres : de la stratégie glob...Institut de l'Elevage - Idele
 
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 3 analyser les fourrages de...
[Biennales conseillers fourragers 2017]  Atelier 3 analyser les fourrages  de...[Biennales conseillers fourragers 2017]  Atelier 3 analyser les fourrages  de...
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 3 analyser les fourrages de...Institut de l'Elevage - Idele
 
[GAV2018] Résultats du GIS Avenir Elevages sur l’efficience protéique de la v...
[GAV2018] Résultats du GIS Avenir Elevages sur l’efficience protéique de la v...[GAV2018] Résultats du GIS Avenir Elevages sur l’efficience protéique de la v...
[GAV2018] Résultats du GIS Avenir Elevages sur l’efficience protéique de la v...Institut de l'Elevage - Idele
 
Cap Protéines Space 2022 Autonomie protéique en petits ruminants laitiers: co...
Cap Protéines Space 2022 Autonomie protéique en petits ruminants laitiers: co...Cap Protéines Space 2022 Autonomie protéique en petits ruminants laitiers: co...
Cap Protéines Space 2022 Autonomie protéique en petits ruminants laitiers: co...Institut de l'Elevage - Idele
 
Caprinov2023 Distribution quotidienne des fourrages quelles stratégies pour ...
Caprinov2023 Distribution quotidienne des fourrages  quelles stratégies pour ...Caprinov2023 Distribution quotidienne des fourrages  quelles stratégies pour ...
Caprinov2023 Distribution quotidienne des fourrages quelles stratégies pour ...Institut de l'Elevage - Idele
 

Similaire à 2022 03 10 webinaire umt se sam_effiviande_vf (20)

Conférence Cap Protéine Sommet Autonomie protéique caprin comment l’améliorer
Conférence Cap Protéine Sommet Autonomie protéique caprin  comment l’améliorerConférence Cap Protéine Sommet Autonomie protéique caprin  comment l’améliorer
Conférence Cap Protéine Sommet Autonomie protéique caprin comment l’améliorer
 
Du tourteau de colza pour tout le troupeau
Du tourteau de colza pour tout le troupeauDu tourteau de colza pour tout le troupeau
Du tourteau de colza pour tout le troupeau
 
UMT_STAR_webinaire140324_04_SMARTER_MChassier.pdf
UMT_STAR_webinaire140324_04_SMARTER_MChassier.pdfUMT_STAR_webinaire140324_04_SMARTER_MChassier.pdf
UMT_STAR_webinaire140324_04_SMARTER_MChassier.pdf
 
Thorigne une ferme prototype evolutive pour un systeme d'elevage efficient vi...
Thorigne une ferme prototype evolutive pour un systeme d'elevage efficient vi...Thorigne une ferme prototype evolutive pour un systeme d'elevage efficient vi...
Thorigne une ferme prototype evolutive pour un systeme d'elevage efficient vi...
 
5. Les principaux enseignements sur les nouvelles conduites en engraissement
5. Les principaux enseignements sur les nouvelles conduites en engraissement5. Les principaux enseignements sur les nouvelles conduites en engraissement
5. Les principaux enseignements sur les nouvelles conduites en engraissement
 
Fermoscopie bio n°13
Fermoscopie bio n°13Fermoscopie bio n°13
Fermoscopie bio n°13
 
3. L'engraissement de jeunes bovins avec de l'ensilage d'herbe
3. L'engraissement de jeunes bovins avec de l'ensilage d'herbe3. L'engraissement de jeunes bovins avec de l'ensilage d'herbe
3. L'engraissement de jeunes bovins avec de l'ensilage d'herbe
 
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantes
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantesDu nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantes
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantes
 
webinaires InnOvin_Diaporama du 6 mai 2022.pdf
webinaires InnOvin_Diaporama du 6 mai 2022.pdfwebinaires InnOvin_Diaporama du 6 mai 2022.pdf
webinaires InnOvin_Diaporama du 6 mai 2022.pdf
 
JPO Pradel 2022 - Atelier 6 - Alimentation des chèvres : de la stratégie glob...
JPO Pradel 2022 - Atelier 6 - Alimentation des chèvres : de la stratégie glob...JPO Pradel 2022 - Atelier 6 - Alimentation des chèvres : de la stratégie glob...
JPO Pradel 2022 - Atelier 6 - Alimentation des chèvres : de la stratégie glob...
 
SPACE 2022 Produire de jeunes génisses viande.pdf
SPACE 2022 Produire de jeunes génisses viande.pdfSPACE 2022 Produire de jeunes génisses viande.pdf
SPACE 2022 Produire de jeunes génisses viande.pdf
 
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 3 analyser les fourrages de...
[Biennales conseillers fourragers 2017]  Atelier 3 analyser les fourrages  de...[Biennales conseillers fourragers 2017]  Atelier 3 analyser les fourrages  de...
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 3 analyser les fourrages de...
 
[GAV2018] Résultats du GIS Avenir Elevages sur l’efficience protéique de la v...
[GAV2018] Résultats du GIS Avenir Elevages sur l’efficience protéique de la v...[GAV2018] Résultats du GIS Avenir Elevages sur l’efficience protéique de la v...
[GAV2018] Résultats du GIS Avenir Elevages sur l’efficience protéique de la v...
 
webinaireEME_complet.pdf
webinaireEME_complet.pdfwebinaireEME_complet.pdf
webinaireEME_complet.pdf
 
Cap Protéines Space 2022 Autonomie protéique en petits ruminants laitiers: co...
Cap Protéines Space 2022 Autonomie protéique en petits ruminants laitiers: co...Cap Protéines Space 2022 Autonomie protéique en petits ruminants laitiers: co...
Cap Protéines Space 2022 Autonomie protéique en petits ruminants laitiers: co...
 
Des solutions pour l'alimentation en bergerie
Des solutions pour l'alimentation en bergerieDes solutions pour l'alimentation en bergerie
Des solutions pour l'alimentation en bergerie
 
CIIRPO - webinaire du 9 juin 2022
CIIRPO - webinaire du 9 juin 2022CIIRPO - webinaire du 9 juin 2022
CIIRPO - webinaire du 9 juin 2022
 
Provinlait pgmselection - GLagriffoul
Provinlait pgmselection - GLagriffoulProvinlait pgmselection - GLagriffoul
Provinlait pgmselection - GLagriffoul
 
Caprinov2023 Distribution quotidienne des fourrages quelles stratégies pour ...
Caprinov2023 Distribution quotidienne des fourrages  quelles stratégies pour ...Caprinov2023 Distribution quotidienne des fourrages  quelles stratégies pour ...
Caprinov2023 Distribution quotidienne des fourrages quelles stratégies pour ...
 
Space 2018 sante des broutards
Space 2018 sante des broutardsSpace 2018 sante des broutards
Space 2018 sante des broutards
 

Plus de Institut de l'Elevage - Idele

MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...
MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...
MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...Institut de l'Elevage - Idele
 
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdfP 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectivesP 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectivesInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins AllemagneP 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins AllemagneInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durablesP 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durablesInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisseP 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisseInstitut de l'Elevage - Idele
 

Plus de Institut de l'Elevage - Idele (20)

Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024
Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024
Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024
 
MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...
MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...
MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...
 
Webinaire lésions podales_04.04.2024.pptx
Webinaire lésions podales_04.04.2024.pptxWebinaire lésions podales_04.04.2024.pptx
Webinaire lésions podales_04.04.2024.pptx
 
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
 
Replay du Webinaire CARE 4 DAIRY - 25 mars 2024
Replay du Webinaire CARE 4 DAIRY - 25 mars 2024Replay du Webinaire CARE 4 DAIRY - 25 mars 2024
Replay du Webinaire CARE 4 DAIRY - 25 mars 2024
 
2 1 FUSELIER Prise en compte OW Société.pdf
2 1 FUSELIER Prise en compte OW Société.pdf2 1 FUSELIER Prise en compte OW Société.pdf
2 1 FUSELIER Prise en compte OW Société.pdf
 
2 2 VILLAIN Truies libres en maternité.pdf
2 2 VILLAIN Truies libres en maternité.pdf2 2 VILLAIN Truies libres en maternité.pdf
2 2 VILLAIN Truies libres en maternité.pdf
 
2 3 MESSAGER Enrichissements poulets.pdf
2 3 MESSAGER Enrichissements poulets.pdf2 3 MESSAGER Enrichissements poulets.pdf
2 3 MESSAGER Enrichissements poulets.pdf
 
2 4 COUTANT Litiere malaxée Vaches laitières.pdf
2 4 COUTANT Litiere malaxée Vaches laitières.pdf2 4 COUTANT Litiere malaxée Vaches laitières.pdf
2 4 COUTANT Litiere malaxée Vaches laitières.pdf
 
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
 
2 7 GERARD conduite des truies en liberté.pdf
2 7 GERARD conduite des truies en liberté.pdf2 7 GERARD conduite des truies en liberté.pdf
2 7 GERARD conduite des truies en liberté.pdf
 
2 8 LERUSTE loger les veaux laitiers par deux
2 8 LERUSTE loger les veaux laitiers par deux2 8 LERUSTE loger les veaux laitiers par deux
2 8 LERUSTE loger les veaux laitiers par deux
 
2 9 LEFOUL Logement veaux de boucherie.pdf
2 9 LEFOUL Logement veaux de boucherie.pdf2 9 LEFOUL Logement veaux de boucherie.pdf
2 9 LEFOUL Logement veaux de boucherie.pdf
 
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
 
P 16 TALLET etat émotionnel des animaux.pdf
P 16 TALLET etat émotionnel des animaux.pdfP 16 TALLET etat émotionnel des animaux.pdf
P 16 TALLET etat émotionnel des animaux.pdf
 
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdfP 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
 
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectivesP 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
 
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins AllemagneP 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
 
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durablesP 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
 
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisseP 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
 

2022 03 10 webinaire umt se sam_effiviande_vf

  • 1. Webinaire UMT SeSAM Etude des aptitudes à l’engraissement d’animaux précoces avec des fourrages herbagers et des concentrés issus de sous-produits de l’industrie agroalimentaire Bernard Sepchat INRAE - Herbipôle Philippe Dimon IDELE
  • 2. Les enjeux des productions allaitants et les solutions pour y faire face Elevage allaitant soumis à des enjeux récurrents, auxquels s’ajoutent des défis sociétaux • rentabilité économique, impacts environnementaux, résistance aux aléas • santé, bien-être animal, compétition feed-food La satisfaction du consommateur est primordiale • Des évolutions des modes de consommation et des circuits de valorisation Pour y faire face, des solutions sont possibles et devront répondre à plusieurs finalités : • Aller vers la multiperformance (efficience, résilience, agroécologie) • Faire valoir les services rendus par les systèmes allaitants • Faire valoir les qualités extrinsèques et intrinsèques des produits 1
  • 3. Dans ce contexte, la recherche de plus de précocité semble incontournable Précocité sexuelle Précocité de développement 2
  • 4. Dans ce contexte, la recherche de plus de précocité semble incontournable Précocité sexuelle Précocité de développement 2
  • 5. Dans ce contexte, la recherche de plus de précocité semble incontournable Précocité sexuelle • Quel choix du matériel animal / quelle orientation de la sélection? • Quelle réponse à différentes rations, maximisant la part d’herbe et limitant la part de concentrés • Quelle adéquation aux marchés (poids et finition), qualité des produits (gras intramusculaire)? Précocité de développement Des questions à résoudre sur le troupeau (génétique), la conduite des animaux et la valorisation des produits 2
  • 6. Pour outiller ces réflexions, un essai original conduit dans le cadre du projet Etudier les aptitudes à l’engraissement d’animaux précoces avec des fourrages herbagers et des concentrés issus de sous-produits de l’industrie agroalimentaire non concurrents de l’alimentation humaine. 3
  • 7. Pour outiller ces réflexions, un essai original conduit dans le cadre du projet Etudier les aptitudes à l’engraissement d’animaux précoces avec des fourrages herbagers et des concentrés issus de sous-produits de l’industrie agroalimentaire non concurrents de l’alimentation humaine. Utilisation du croisement Ang x Sal, différents de ceux habituellement rencontrés dans le bassin rustique Un essai en rupture Des mâles engraissés avec une ration à base d’herbe (100%) 3
  • 8. Seulement 10% des JB engraissés en France, avec de l’herbe dans les rations Source : étude Interbev / caractérisation des conduites alimentaires en finition Des régimes exclusivement à l’herbe très peu pratiqués sur le terrain du fait de la variabilité, prise de risque (qualité de l’herbe récoltée, chaîne de récolte, besoins en surfaces supplémentaires) 57% 8% 2% 12% 21% Répartition des régimes d'engraissement par fourrage/ingrédient de base Ensilage de maïs Ensilage de maïs/ensilage d'herbe Herbe conservée (ensilage/enrubannage) Céréales/mash Coproduits 5
  • 9. Après cette introduction, quelques précisions sur le déroulé du webinaire • Détail du protocole mis en place • Présentation des résultats d’alimentation, de croissance, d’abattage, de composition corporelle • Evaluation de la multiperformance des conduites • Echange : questions/réponses 6
  • 11. 12 mâles Angus X Salers 12 mâles Salers 12 mâles Charolais X Salers Expérimentation conduite sur 2 ans 72 animaux au total Comparaison de 3 types génétiques I. Protocole expérimental 8
  • 12. Calendrier Avril 2018 Janvier -Février 2019 Septembre 2019 Octobre 2019 Avril à juillet 2020 Reproduction Vêlage Sevrage (280-350 kg) Début engraissement Abattages Avril 2019 Janvier -février 2020 Septembre 2020 Octobre 2020 Avril à juillet 2021 Reproduction Vêlage Sevrage (280-350 kg) Début engraissement Abattages Conduite des broutards • Pas de concentré • Ecornage (sauf Angus) • Proviennent de sites différents I. Protocole expérimental Engraissement: litière sur plaquettes de bois 9
  • 13. Régime alimentaire  Enrubannage : MS : 36 %, MAT : 17,4%, UEB : 1,05, UFV 0,94 : , PDI : 82 g, NDF : 467g, DMO : 75,9%  Ensilage Herbe : MS : 26 %, MAT : 15,2%, UEB : 1,11, UFV : 0,88, PDI : 71 g, NDF : 467g, DMO : 73,6% 13 I. Protocole expérimental Enrubannage d'herbe 51% Ensilage d'herbe 14% Pulpe de betterave déshydratée 23% Drêche de blé 12% COMPOSITION DE LA RATION
  • 14. Exemple de ration taurillon 350 kg I. Protocole expérimental 10
  • 15. Contrôle performances Contrôle performance  Pesée tous les 15 jours  Mesure quotidienne de l’ingestion individuelle  Echantillonnage des offerts et par lot  NEC tous les 15 jours  2 notateurs indépendants  Biopsies du tissus adipeux (début, milieu, fin) Source: Petit M. et Agabriel J, 1993 I. Protocole expérimental 11
  • 16. Objectif d’abattage à une NEC de 3,5 Mesures à l’abattoir expérimental de Theix: • Poids vif avant saignée • Pesée après la saignée • Fin de la chaîne : Pesée carcasse + évaluation de la conformation et de l’état d’engraissement • 48h après abattage : - Dissection de la 6ème côte Abattage I. Protocole expérimental Estimation de la composition corporelle de l’animal (gras, os, muscle) : - Equations de Robelin - Images - Méthode MSA 12
  • 18. Angus x Salers : +300 g de MS / j /100 kg PV que les Charolais x Salers +200 g de MS / j /100 kg PV que les Salers 1.9a 1.6b 1.7b 0.0 0.5 1.0 1.5 2.0 2.5 Ang-Sa Cha-Sa Sa MSI/j/100 kg PV (kg/j/100 kg PV) MSI/j/100 kg PV 1750a 2140b 2172b 0 500 1000 1500 2000 2500 Cumul MS ingéré (kg) Cumul MS ingérée Ang-Sa Cha-Sa Sa Cumul de matière sèche ingérée et MSI/j/100kg de PV I. Résultats alimentation Angus x salers : 400 kg de matière sèche en moins car ils ont été abattus plus tôt. Cela confirme la meilleure adaptation des Angus X Salers aux fourrages grossiers et leur plus grande capacité d’ingestion 14
  • 19. Efficacité alimentaire • Angus x Salers : +15 g de croît / kg de MSI par rapport aux Charolais x Salers +13 g de croît / kg de MS ingérée par rapport aux salers • Référence: taurillons charolais 175 g de croît/kg de MS ingérée (enrubannage d’herbe et 40% de concentré) Sepchat et al (2012). 19 165a 150b 152b 0 50 100 150 200 Ang-Sa Cha-Sa Sa Efficacité alimentaire (g de croît/kg de MSI) I. Résultats alimentation Les Angus x Salers ont mieux valorisé la ration herbagère que les autres lots 15
  • 21. Lot Poids naissance (kg) Poids sevrage (kg) Age au sevrage (j) GMQ naissance - sevrage (g) Angus x Salers 42 300a 259 1048a Salers 44 322a 265 1070a Charolais x Salers 50 385b 276 1215b II. Résultats croissance Croissance naissance-sevrage 2e série Une meilleure croissance naissance sevrage des Charolais X Salers 17
  • 22. Croissance à l’engraissement • Charolais x Salers: +70 kg en début d’engraissement , + 40 kg au moment de l’abattage des Angus X Salers II. Résultats croissance Un écart de poids lié à un poids initial significativement plus faible pour les Angus x Salers et les salers (conditions d’élevage avant sevrage et type génétique) 343 640 413 680 723 350 621 683 300 350 400 450 500 550 600 650 700 750 2esérie ANG-SA CHA-SA SA 18
  • 23. GMQ à l’engraissement • Des GMQ proche de l’objectif de 1500 g/j • Angus x Salers : GMQ supérieur d’environ 180 g/j par rapport aux Salers et de 142 g/j par rapport aux charolais x salers Gain moyen quotidien (GMQ). . 1487a 1345b 1308b 0 500 1000 1500 2000 Ang-Sa Cha-Sa Sa GMQ (g/j) GMQ Ang-Sa Cha-Sa Sa Une meilleure croissance des Angus x Salers qui peut être liée à une croissance compensatrice en début d’engraissement mais aussi à la meilleure valorisation des fourrages grossiers I. Résultats croissance 19
  • 25. Colonne1 Ang x Sa Cha x Sa Sa Age à l'abattage (j) 477a 521b 542c Durée d'engraissement (j) 222a 263b 280c • Un âge à l’abattage significativement différents entre les 3 lots: plus faible pour les Angus x Salers de 44j par rapport aux Charolais x Salers et de 65 j par rapport aux Salers • Une durée d’engraissement plus courte pour les Angus x Salers (d’environ -1,5 mois par rapport aux Charolais x Salers et -2 mois par rapport aux Salers) Les Angus x Salers ont été abattus plus tôt illustrant ainsi leur précocité d’engraissement III. Résultats abattage Age à l’abattage et durée d’engraissement 21
  • 26. • Des poids carcasse (PCC) supérieurs pour les Charolais x Salers (+76 kg par rapport aux Angus x Salers et +40 kg par rapport aux Salers). • On observe une teneur en gras de carcasse non significativement différente entre les lots (protocole expérimental, abattage selon la NEC) • Des dépôts adipeux de 5ème quartier plus élevés pour les Angus x Salers par rapport aux Charolais x Salers Ang x Sa Cha x Sa Sa DA5Q (kg/100 kg PVV) 3,6a 2,9b 3,1ab DA5Q (% des DAT) 25,7a 23,0b 22,6ab DAT (kg/100 kg PVV) 14a 12,6a 13,7a Colonne1 Ang x Sa Cha x Sa Sa NEC avant abattage 3.4 3,2 3,1 Classement carcasse R+ U- R+ PV avant saignée (kg) 612a 708b 661c PCC (kg) 360a 436b 399c Rendement carcasse (%) 58a 60b 59c CD (% du PV) 11,4a 10b 10,1b La proportion élevée de dépôts adipeux de 5ème quartier ainsi que la faible teneur en muscle entraine un rendement de carcasse plus faible pour les Angus x Salers par rapport aux Charolais x Salers III. Résultats abattage Caractéristiques carcasse 22
  • 28. 14.0 a 0.9 a 3.6 a 4.5 a 12.6 b 0.21 b 2.9 b 3.1 b 0 2 4 6 8 10 12 14 16 DAT %PVV Gras Emoussage %PVV DA5Q %PVV DA5Q+Emoussage %PVV Dépôts adipeux Salers X Angus Charolais A poids équivalent les Salers X Angus déposent plus de tissus adipeux 5e quartier et de couverture. Moins de muscle, pas de différence mais une tendance sur le dépôt adipeux carcasse 65.8 a 16.1 16.1 71.7 b 13.7 14.2 0 10 20 30 40 50 60 70 80 Muca % PCC Sqca % PCC Daca % PCC Comparaison composition carcasse Charolais vs Angus Salers X Angus Charolais PCC = 360 kg PCC = 420 kg Age = 477 j Age = 520 Composition corporelle Comparaison Salers X Angus /Charolais (expé 2012) IV. Résultats composition corporelle 25
  • 29. Angus x Salers : -0,2 ; -0,3 et -0,6 kg/100kg PVV en début et milieu et fin d’engraissement respectivement par rapport aux Charolais x Salers 19.1a 19.3b 19.2c 18.6a 19.0b 18.9b 18.9a 19.5b 19.1ab 17.5 18.0 18.5 19.0 19.5 20.0 20.5 Ang-Sa Cha-Sa Sa Ang-Sa Cha-Sa Sa Ang-Sa Cha-Sa Sa début engraissement Milieu engraissement Fin engraissement Teneur en protéines (kg/100 kg PVV) Lié au type génétique des Charolais x Salers qui ont la capacité à développer davantage de muscles que les Angus x Salers Teneur en protéines IV. Résultats composition corporelle 26
  • 30. Cette variation illustre la précocité d’engraissement des Angus x Salers qui se ressent dès le milieu d’engraissement. Les Charolais X Salers déposent moins vite  Charolais race tardive Teneur en lipides IV. Résultats composition corporelle En début d’engraissement: Charolais x Salers: +0,4 kg/100 kg de PVV par rapport aux Angus x Salers (lié à la conduite avant sevrage) En milieu d’engraissement, Angus x Salers: +1,1 kg/100 kg PVV par rapport aux deux autres lots En fin d’engraissement Charolais X Salers < aux 2 autres races 10.6 14.0a 15.3a 11.0 13.7a 13.8b 10.8 12.9c 15.0a 0.0 2.0 4.0 6.0 8.0 10.0 12.0 14.0 16.0 18.0 Début engraissement Milieu engraissement Fin engraissement Ang-Sal Cha-Sa Sa 27
  • 31. Ang x Sa Cha x Sa Sa Note persillé (0 à 1100) 186 155 148 Pas de différence significative entre les 3 types génétiques animaux abattus trop jeunes le gras intramusculaire se dépose en dernier Notation persillé méthode Meat Standards Australia (MSA) IV. Résultats composition corporelle 28
  • 32. Ang x Sa Cha x Sa Sa Couleur du gras (0 à 8) 1 1 1 Couleur du muscle (0 à 6) 2,1 1,9 2,5 Colorimétrie (MSA) IV. Résultats composition corporelle 29
  • 33. Effiviande, un support expérimental pour Meat@ppli (CASDAR RT 1620, budget INRAE pour financer l’abattage de 30 bovins ) Des images et des prélèvements : • Sur la carcasse : une photographie de la 6éme côte au niveau de la coupe en quart de la carcasse • 4 muscles divergeant par la teneur en lipides intramusculaires, le nombre & le sens des fibres musculaires sur 10 bovins Salers, Angus x Salers, Charolais x Salers: o le diaphragme o longissimus thoracis (la noix de cote) o rectus abdominis (bavette de flanchet) o semitendinosus (rond de gite) => mesure de la teneur en lipides intramusculaires (J. Normand, Idele) Contributeurs : M. Bonnet, B. meunier, Q. Delahaye, J. Normand 30
  • 34. Protocole d’acquisition des images de la 6ème côte (Meunier et al., 2021) • Samsung Galaxy S8 + une coque équipée d’un flash polarisé • Une mire plastifiée de 5 x 5 cm • Deux images/animal : Face caudale de la 5ème côte (CAF5R) capturée sur la carcasse suspendue, Face caudale de la 6ème côte coupée (CAF6R) capturée sur une table • Image RVB (rouge, vert, bleu) de 4032 × 3024 pixels enregistrée au format JPEG => résolution de 100 µm pour détecter les taches de persillé CAF5R CAF6R 31
  • 35. Un algorithme semi-automatisé pour les quantifications de surfaces => 17 mesures produites (Meunier et al., 2021) Surface cm² Surfaces de la noix de cote, cm²: •Entière •Sans le marbré/ TA intermusculaire Marbré sous le M. trapezius thoracis, •Épaisseur, cm •Surface, cm2 Epaisseur du gras sous- cutané sur le M. trapezius thoracis, cm Persillé, ratios de surface, %: •dans le faux-filet •corrigé pour la densité •Identifié par seuillage manuel Marbré, ratios de surface, % : •zone du faux-filet agrandie de 25 % •Dans les 25% autour du faux-filet •zone du faux-filet agrandie de 25 % avec une correction pour les densités Données sur les grains de persillé du faux-filet •Aire moyenne, mm² •Périmètre moyen, mm •nombre Ratio de surface des gras dans la côte sans distinction d'intra ou intermusculaire, % 32
  • 36. Teneurs en lipides intramusculaires de la noix de côte estimées par analyse d’image versus méthode chimique 0 2 4 6 8 10 12 14 0.00 1.00 2.00 3.00 4.00 5.00 % lipides intramusculaires, méthode de référence % lipides intramusculaires, analyse d'images SALERS ANG X SA CH X SA • Une bonne corrélation (n=10) entre l’analyse d’image et la mesure de référence (r > 0.65) sauf pour les Angus x Salers (images de côtes très différentes) • Dans la noix de côte (LT) des Angus x Salers plus gras que les Salers purs. Une tendance observée sur un autre muscle gras (le diaphragme) mais pas sur les muscles plus maigres (RA et ST) 33
  • 37. Images 6e côte Salers Angus X Salers Charolais X Salers 34
  • 38. Images Noix de côte (LT) Salers Angus X salers Charolais X Salers 35
  • 39. Age à l’abattage et durée d’engraissement Angus x Salers < Charolais x Salers < Salers Teneur en lipides supérieure dés le milieu d’engraissement Poids supérieur au sevrage (effet type génétique, conduite?) GMQ plus élevé Cumul de matière sèche ingérée plus faible Angus x Salers < Charolais x Salers < Salers Quantité supérieure de matière sèche ingérée par j/100kgPV Meilleure EA Poids > à l’abattage  lié au poids au sevrage. Pas de meilleure performance à l’engraissement Précocité d’engraissement des Angus x Salers Capacité d’ingestion plus élevée pour les Angus x Salers Poids supérieur des charolais x salers Un premier niveau de conclusion … VI. Conclusion Reste à faire : Analyse sensorielle des viandes (tendreté, flaveur, composition nutritionnelle…) 36
  • 40. Evolution de la multiperformance des conduites étudiées 41 37
  • 41. Quel impact économique pour un engraisseur spécialisé ? Hypothèses sur les aliments Références Prix Ensilage herbe autoproduit (€/kg MS) Réseau d’élevage Sud MC 0,110 Enrubannage d'herbe autoproduit (€/kg MS) Réseau d’élevage Sud MC 0,120 Pulpe de betterave déshydratée (€/kg MS) Réseau d’élevage Gd Est 0,270 Drèche de blé (€/kg MS) Réseau d’élevage Gd Est 0,340 Paille acheté (€/kg brut) Réseau d’élevage Sud MC 0.110 Références Prix (€/kg vif ) A l’achat Broutard Char x Salers Réseau d’élevage Sud MC 2.50 Broutards Salers 2.10 Broutards Angus x Salers 2.00 A la vente JB ChxSal(€/kg carc) Prix réels 3.1 JB Sal (€/kg carc) 3.0 JB AngxSal (€/kg carc) 3.0 Hypothèses sur les animaux Prix des animaux à la vente : des références peu significatives (zone naissage, valorisation réduite en sortie d’expérimentation) VII. Evaluation MP 38
  • 42. Un prix de revient plus faible pour les animaux croisés Ang x Sal Ch x Sal Sal Ang x Sal Durée d’engraissement (jours) 238 255 196 Bilan des consommations (total MS ingérée, kg) 2 140 2 172 1 750 Gain de croît (kg PV) 327 324 289 Poids de carcasse (kg) 436 399 360 Cout alimentaire (€/JB) (€/tête/jour) (€/gain de kg PV) 371 1,56 1,14 377 1,48 1,16 303 1,55 1,05 Marge Brute sur coût alimentaire (€/JB) -105 31 63 Prix de revient - yc MO (€/JB) 3,60 3,34 3,18 Ecart (€/JB) -0,26 -0,42 VII. Evaluation MP 39
  • 43. Des animaux croisés Ang x Sal qui nécessitent moins de surface Ch x Sal Sal Ang x Sal Alimentation (kg MS/JB) Enrubannage Ensilage 1 091 300 1 108 304 893 245 Surfaces d’herbe utilisées (ares / JB) Enrubannage Ensilage 21,8 7,5 22,2 7,6 17,9 6,1 Ecart surface (ares/JB) - - - 5,3 VII. Evaluation MP 40
  • 44. Rations « ensilage de maïs » Rations sèche Ration « herbe et co-produits » Composition de la ration % de fourrages % de concentrés dt % de tourteaux kg de concentrés / jour 70-75% 25-30% 10% 3-5 kg 10-20% 80-90% 10% 8-10 kg 65% 35% 0% 3 kg Origine des aliments % d’aliments d’origine nationale % d’aliments non OGM 90% 90% 90% 90% 100% 100% Compétition Feed-food % de prot. non consommables par l’homme 60 à 80 % 40% (70% à 90% si utilisation de co- produits) 100% VII. Evaluation MP Des rations bien positionnées par rapport aux attentes sociétales 41
  • 45. 09/09/2021 Référence = Système naisseur engraisseur semi-intensif du Massif central, race Salers (+ croisement), 73 vêlages, 1.5 UMO 42 Amélioration de la multiperformance avec l’utilisation du croisement et des rations herbagères
  • 46. 09/09/2021 Production efficiente Rotations plus rapides, permettant une augmentation du nombre de vêlages / revalorisation p/r réduction des kgvv produits Sécurisation du système fourrager Résilience sécheresse, vente de foin, implantation de cultures de vente 42 Référence = Système naisseur engraisseur semi-intensif du Massif central, race Salers (+ croisement), 73 vêlages, 1.5 UMO Amélioration de la multiperformance avec l’utilisation du croisement et des rations herbagères
  • 47. 09/09/2021 Production efficiente Rotations plus rapides, permettant une augmentation du nombre de vêlages / revalorisation p/r réduction des kgvv produits Empreinte carbone Réduction du temps de présence des JB, utilisation de co-produits, place de l’herbe Sécurisation du système fourrager Résilience sécheresse, vente de foin, implantation de cultures de vente 42 Référence = Système naisseur engraisseur semi-intensif du Massif central, race Salers (+ croisement), 73 vêlages, 1.5 UMO Amélioration de la multiperformance avec l’utilisation du croisement et des rations herbagères
  • 48. Amélioration de la multiperformance avec l’utilisation du croisement et des rations herbagères 09/09/2021 Production efficiente Rotations plus rapides, permettant une augmentation du nombre de vêlages / revalorisation p/r réduction des kgvv produits Empreinte carbone Réduction du temps de présence des JB, utilisation de co-produits, place de l’herbe Travail Complexité / compétences requises dans la récolte d’herbe de qualité Sécurisation du système fourrager Résilience sécheresse, vente de foin, implantation de cultures de vente Non transport d’animaux / freins au développement de l’engraissement au zone de naissage 42 Bien-être animal Référence = Système naisseur, eng. de femelles, semi-intensif du Massif central, race Salers (+ croisement), 73 vêlages, 1.5 UMO
  • 49. • Un engraissement d’animaux jeunes avec des fourrages herbagers et une faible proportion de concentrés est possible : • en jouant sur le type génétique et en optimisant la valeur alimentaire des fourrages • Le croisement avec une race précoce Angus permet d’obtenir des carcasses plus légères (360 kg) avec un bon état d’engraissement (NEC de 3,5) tout en réduisant la durée d’engraissement et donc les charges (++ contexte hausse prix intrants). • Un produit qui répond aux attentes des marchés (taille de portions) et a priori des consommateurs (qualités extrinsèques / émissions de CH4 à mesurer / satisfaction gustative à valider). • Une valorisation de carcasses plus légères doit se faire dans une démarche de contractualisation. En conclusion, des résultats qui confirment l’intérêt de ce type de conduite VIII. Conclusion 43
  • 50. Des essais en cours viendront compléter les références sur les animaux précoces VIII. Conclusion • Casdar ProVerBIAL : 3 essais en AB - bœufs Angus X Limousin abattus à 24 mois (Thorigné d’Anjou) - TJB Limousin abattus à 12 mois (Arvalis, Jeu les Bois) - mâles castrés et non castrés Angus X Salers abattus à 12 mois (INRAE Herbipôle) • ValSalHer CreA-Viande - Financement I-Site - femelles Salers X Angus abattues à 22 mois, finition pâturage (INRAE Herbipôle) 44
  • 51. Merci pour votre attention Place aux questions 45