SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  24
Télécharger pour lire hors ligne
La vache, la haie et la 
chauve-souris.
35 espèces = 1/3 des mammifères 
Rhinolophidés (4sp.) 
Molossidés (1sp.) 
Minioptéridés (1sp.) 
Vespertillonidés (29sp.) 
En France
Grande variété de mode de chasse et de strates exploitées. 
Jusqu’à 6 ou 7 guildes identifiables mais deux grandes catégories: 
AÉRIENNES et GLANEUSES.
Rhinolophus 
hipposideros 
Des espèces qui ont fortement 
décliné au cours de la seconde 
moitiés du XXième 
Evolution des populations entre 1939 et 1968 
Rhinolophus 
ferrumequinum 
Myotis Myotis emarginatus 
myotis 
47 localités 
….5 actuellement 
36 localités, 
….3 actuellement 
20 localités, 
….3 actuellement 
29 localités, 
….5 actuellement
Rhinolophus 
hipposideros 
Year_winter 
Number 
8 
6 
4 
2 
Des espèces qui ont fortement 
décliné au cours de la seconde 
moitiés du XXième 
Evolution des populations entre 1939 to 1968 
1945 1950 1955 1960 1965 
Rhinolophus 
ferrumequinum 
Year_winter 
Number 
10 
8 
6 
4 
2 
1945 1950 1955 1960 
Number (log) 
Number 
5 
4 
3 
2 
1 
Myotis Myotis emarginatus 
myotis 
1945 1950 1955 1960 1965 
Number 
8 
7 
6 
5 
4 
3 
2 
1 
1945 1950 1955 1960 
1945 1965 1945 1965 1945 1965 1945 1965
Les menaces. Hier, rôle important des organochlorés, aujourd’hui … 
Prédation 
Une mauvaise 
réputation... 
Effet des pesticides, des vermifuges 
Collisions sur les routes 
Collisions avec les 
éoliennes 
Destruction de leurs 
habitats
Tendances nationales sur huit ans. 
Déclin important de trois espèces communes, ‘’aériennes’’. 
Augmentation d’une espèce méridionale, plus thermophile. 
Pipistrelle commune 
Sérotine commune 
Noctule de Leisler 
- 33 % 
p < 10-4 
- 39 % 
p = 0.0008 
- 42 % 
p < 10-4 
+ 84 % 
p < 10-4 
Pipistrelle de Kuhl
Retour sur la biologie de ce 
groupe : un cycle complexe
1 
Elles quittent leurs gîtes 
d’hivernage pour 
regagner les sites utilisés 
pour la reproduction. 
Les Rhinolophes 
peuvent passer de la 
cave au grenier d’un 
même bâtiment. 
Tandis que la Pipistrelle 
de Nathusius effectue 
de véritables migrations.
1 
transit vers les gîtes d’été, 
différents pour les mâles, 
qui resteront isolés, et les 
femelles qui se 
regroupent en colonie de 
mise‐bas. Souvent, 
ségrégation spatiale des 
terrains de chasse. 
2 
De mars à mai: fécondation, gestation et 
Acta Chiropterologica 12(2):349‐358. 2010 
Do Bats Forage Over Cattle Dung or Over Cattle?
1 
Colonies de 
mise‐bas dans 
de grandes 
cavités ou bien 
des arbres creux 
ou encore des 
greniers en 
fonction des 
espèces. 
2 
Abattage des vieux 
arbres, rénovation de 
bâtiments = 
perte de gîtes
1 
2 
1 seul petit 
par femelle, 
mais faible 
fécondité 
compensée 
par une forte 
longévité (+30 
ans pour 
certaines 
espèces) 
Le taux de 
renouvellement 
est donc très 
faible et les 
populations 
d’autant plus 
vulnérables. 
Mise‐bas de mai à début juillet. 
Trois à 5 semaines d’allaitement.
1 
2 
Juin, juillet. 
C’est pendant 
l’allaitement que les 
besoins en nourriture 
sont les plus élevés.
1 
2 
3 
Septembre à novembre: 
Retour vers les gîtes d’hibernation. Et 
saison du rût, sous deux formes 
originales: Lek (arboricoles, surtout) 
et Swarming pour les “cavernicoles”. 
Reproduction originale: 
les spermatozoïdes sont 
stockés vivants par la 
femelle jusqu’à 
l’ovulation en mars‐avril.
1 
2 
3 
Variation du poids des 
mâles au cours de l’année 
Engraissement 
intense avant 
l’hibernation = 
accumulation de 
toxiques 
liposolubles.
1 
2 
3 
Elles passent la 
mauvaise saison en 
léthargie (baisse des 
rythmes cardiaque et 
respiratoire) dans des 
gîtes possédant des 
caractéristiques 
particulières : 
4 
température basses et 
humidité constantes 
(80%), et sans courant 
d’air ! Cavités 
souterraines, ponts, 
arbres creux… 
Très sensibles au 
dérangement 
pendant cette 
période.
Méthode d’échantillonnage: chaque espèce utilise des signaux 
spécifiques d’écholocation qui sont enregistrés automatiquement. 
Après un ralentissement x20, les ultrasons sont audibles 
Grand Rhinolophe Noctule c. Pipistrelle N. Pipistrelle P. Oreillard
1,8 
1,6 
1,4 
1,2 
1 
0,8 
0,6 
0,4 
0,2 
0 
Cultures bordées par des ... 
Entouré de haies avec 
arbres 
Entouré de haies de 
buissons 
Entouré de bandes 
herbeuses 
Haies arborées 
Haies buissons Sans haies 
Activité de la Pipistrelle 
commune en terrain 
agricole
Importance de la pression de pâturage 
8,7 
6,3 6,5 
5,5 
5 
100 100‐200 200‐300 300‐400 400‐500 
Nombre d'espèces 
Grassland use index (intensité de défoliation) 
Murin de Natterer 
Glaneur.
Importance de la densité d’arbres isolés 
6,6 6,7 
7,7 
8,0 
inf. 0,4 de 0,4 à 0,8 de 0,8 à 1,20 sup 1,20 
Nombre d'espèces 
Densité d'arbres isolés dans les 300m autour des parcelles (en %) 
Oreillard roux, 
Glaneur.
Importance des infrastructures agro‐écologiques 
(IAE) présentes sur l’exploitation 
28,0 
18,2 
29,3 
5,5 
1,8 2,5 
35 
30 
25 
20 
15 
10 
5 
0 
(P1) Mode 
d'exploitation ‐ 
Densité IAE + 
(P2) Mode 
d'exploitation ‐ 
Densité IAE ‐ 
(P4) Mode 
d'exploitation + 
Densité IAE + 
Nombre de contact moyen par 
heure 
Aérienne Glaneuse 
Noctule commune, 
aérienne. 
Murin échancré 
Glaneur.
Interaction de deux types de facteurs, 
‐ L’environnement 
à moyenne distance (IAE). 
‐ Les pratiques d’exploitation. 
Pour un double effet, 
‐ La richesse spécifique 
et fonctionnelle. 
‐ Le niveau d’activité. 
Conclusion
Plus de 1200 
espèces dans le 
monde, sur 
tous les 
continents en 
dehors des 
régions 
polaires. 
Le quart de toutes les espèces de mammifères.

Contenu connexe

Tendances

Panda g ant_
Panda g ant_Panda g ant_
Panda g ant_Artavan86
 
Stage de soigneur animalier
Stage de soigneur animalierStage de soigneur animalier
Stage de soigneur animalierFatma Nsibi
 
Animaux exotiques-geants
Animaux exotiques-geantsAnimaux exotiques-geants
Animaux exotiques-geantsSIBIOS
 
Fren101 mid term project
Fren101 mid term projectFren101 mid term project
Fren101 mid term projectLYDIA LUU
 

Tendances (9)

Le gupier d-_europe de josiane
Le gupier d-_europe de josianeLe gupier d-_europe de josiane
Le gupier d-_europe de josiane
 
Suivi des prairies
Suivi des prairiesSuivi des prairies
Suivi des prairies
 
Panda g ant_
Panda g ant_Panda g ant_
Panda g ant_
 
Stage de soigneur animalier
Stage de soigneur animalierStage de soigneur animalier
Stage de soigneur animalier
 
Choix variétés PmE
Choix variétés PmEChoix variétés PmE
Choix variétés PmE
 
Animaux exotiques-geants
Animaux exotiques-geantsAnimaux exotiques-geants
Animaux exotiques-geants
 
Fren101 mid term project
Fren101 mid term projectFren101 mid term project
Fren101 mid term project
 
Surprises du monde vivant XXXIV
Surprises du monde vivant XXXIVSurprises du monde vivant XXXIV
Surprises du monde vivant XXXIV
 
Recommandation s PME
Recommandation s PMERecommandation s PME
Recommandation s PME
 

En vedette (10)

2 indibio amiaud_mannevil
2 indibio amiaud_mannevil2 indibio amiaud_mannevil
2 indibio amiaud_mannevil
 
3 flore chanséaume_a
3 flore chanséaume_a3 flore chanséaume_a
3 flore chanséaume_a
 
1 enjeux dumontplantureux - indibio nov 2014
1 enjeux dumontplantureux - indibio nov 20141 enjeux dumontplantureux - indibio nov 2014
1 enjeux dumontplantureux - indibio nov 2014
 
4 biotaxa bockstal
4 biotaxa bockstal4 biotaxa bockstal
4 biotaxa bockstal
 
5 biotexa chanséaume_indibio_nov2014
5 biotexa chanséaume_indibio_nov20145 biotexa chanséaume_indibio_nov2014
5 biotexa chanséaume_indibio_nov2014
 
6 auximorer wartelle
6  auximorer wartelle6  auximorer wartelle
6 auximorer wartelle
 
6 multisward dumont_plantureux_indibionov2014
6 multisward dumont_plantureux_indibionov20146 multisward dumont_plantureux_indibionov2014
6 multisward dumont_plantureux_indibionov2014
 
[GAL 2016] L'élevage laitier, créateur de biodiversité
[GAL 2016] L'élevage laitier, créateur de biodiversité[GAL 2016] L'élevage laitier, créateur de biodiversité
[GAL 2016] L'élevage laitier, créateur de biodiversité
 
L'élevage rend des services à la société
L'élevage rend des services à la sociétéL'élevage rend des services à la société
L'élevage rend des services à la société
 
Sommet2016_Théma_Comment évaluer l'empreinte carbon u lait en moins de 20 mn ...
Sommet2016_Théma_Comment évaluer l'empreinte carbon u lait en moins de 20 mn ...Sommet2016_Théma_Comment évaluer l'empreinte carbon u lait en moins de 20 mn ...
Sommet2016_Théma_Comment évaluer l'empreinte carbon u lait en moins de 20 mn ...
 

Similaire à 3 chiro kerbiriou_julien

Nuisibles eure
Nuisibles eureNuisibles eure
Nuisibles eureRabolliot
 
Biodiversite
BiodiversiteBiodiversite
Biodiversitevguili
 
Protéger la biodiversité
Protéger la biodiversitéProtéger la biodiversité
Protéger la biodiversitéMar Tur
 
La faune et la flore des calanques
La faune et la flore des calanquesLa faune et la flore des calanques
La faune et la flore des calanquesBleu Evasion
 
Exposé sur la biodiversité des vertébrés terrestres
Exposé sur la biodiversité des vertébrés terrestresExposé sur la biodiversité des vertébrés terrestres
Exposé sur la biodiversité des vertébrés terrestresBen Cherifa Bilel
 
Fiche technique-opida-frelon-asiatique
Fiche technique-opida-frelon-asiatiqueFiche technique-opida-frelon-asiatique
Fiche technique-opida-frelon-asiatiqueBernard Leclercq
 
01 especes en_voie_de_disparition (1)
01 especes en_voie_de_disparition (1)01 especes en_voie_de_disparition (1)
01 especes en_voie_de_disparition (1)María Isabel
 
Points de référence d’appui à la gestion des stocks de mulet jaune (Mugil cep...
Points de référence d’appui à la gestion des stocks de mulet jaune (Mugil cep...Points de référence d’appui à la gestion des stocks de mulet jaune (Mugil cep...
Points de référence d’appui à la gestion des stocks de mulet jaune (Mugil cep...Ndour Ismaïla
 
De l'animal à l'homme - Gilles Boeuf
De l'animal à l'homme - Gilles BoeufDe l'animal à l'homme - Gilles Boeuf
De l'animal à l'homme - Gilles BoeufYolaine de la Bigne
 
Les effets/causes du declin des insectes en France
Les effets/causes du declin des insectes en FranceLes effets/causes du declin des insectes en France
Les effets/causes du declin des insectes en FrancePatrickTanz
 
Pour des chevreuils de qualite
Pour  des chevreuils de qualite Pour  des chevreuils de qualite
Pour des chevreuils de qualite elyaneforet
 
Biodiversité de l'estuaire de la loire enjeux avifaunistiques et batracholog...
Biodiversité de l'estuaire de la loire  enjeux avifaunistiques et batracholog...Biodiversité de l'estuaire de la loire  enjeux avifaunistiques et batracholog...
Biodiversité de l'estuaire de la loire enjeux avifaunistiques et batracholog...Julien Foucher
 
Biodiversite conference important
Biodiversite conference importantBiodiversite conference important
Biodiversite conference importantSaïd Mahmoudi
 
La conservation des espèces dans la Réserve de Faune de Ferlo Nord
La conservation des espèces dans la Réserve de Faune de Ferlo NordLa conservation des espèces dans la Réserve de Faune de Ferlo Nord
La conservation des espèces dans la Réserve de Faune de Ferlo NordSahara Conservation Fund
 
Suivi et protection de la Chevêche d'Athéna, Athene noctua, dans Ile-de-France
Suivi et protection de la Chevêche d'Athéna, Athene noctua, dans Ile-de-FranceSuivi et protection de la Chevêche d'Athéna, Athene noctua, dans Ile-de-France
Suivi et protection de la Chevêche d'Athéna, Athene noctua, dans Ile-de-FranceAliceRouffy
 
La grièche 31 2013 spécial orchidées
La grièche 31 2013 spécial orchidéesLa grièche 31 2013 spécial orchidées
La grièche 31 2013 spécial orchidéesPatrice Wuine
 
Paysage et anthropologie 2
Paysage et anthropologie 2Paysage et anthropologie 2
Paysage et anthropologie 2chapline
 

Similaire à 3 chiro kerbiriou_julien (20)

Nuisibles eure
Nuisibles eureNuisibles eure
Nuisibles eure
 
Biodiversite
BiodiversiteBiodiversite
Biodiversite
 
Protéger la biodiversité
Protéger la biodiversitéProtéger la biodiversité
Protéger la biodiversité
 
Genette
GenetteGenette
Genette
 
La faune et la flore des calanques
La faune et la flore des calanquesLa faune et la flore des calanques
La faune et la flore des calanques
 
Exposé sur la biodiversité des vertébrés terrestres
Exposé sur la biodiversité des vertébrés terrestresExposé sur la biodiversité des vertébrés terrestres
Exposé sur la biodiversité des vertébrés terrestres
 
Fiche technique-opida-frelon-asiatique
Fiche technique-opida-frelon-asiatiqueFiche technique-opida-frelon-asiatique
Fiche technique-opida-frelon-asiatique
 
01 especes en_voie_de_disparition (1)
01 especes en_voie_de_disparition (1)01 especes en_voie_de_disparition (1)
01 especes en_voie_de_disparition (1)
 
Points de référence d’appui à la gestion des stocks de mulet jaune (Mugil cep...
Points de référence d’appui à la gestion des stocks de mulet jaune (Mugil cep...Points de référence d’appui à la gestion des stocks de mulet jaune (Mugil cep...
Points de référence d’appui à la gestion des stocks de mulet jaune (Mugil cep...
 
De l'animal à l'homme - Gilles Boeuf
De l'animal à l'homme - Gilles BoeufDe l'animal à l'homme - Gilles Boeuf
De l'animal à l'homme - Gilles Boeuf
 
Cultivons l'herbe, la prairie et la vache
Cultivons l'herbe, la prairie et la vacheCultivons l'herbe, la prairie et la vache
Cultivons l'herbe, la prairie et la vache
 
Les effets/causes du declin des insectes en France
Les effets/causes du declin des insectes en FranceLes effets/causes du declin des insectes en France
Les effets/causes du declin des insectes en France
 
Pour des chevreuils de qualite
Pour  des chevreuils de qualite Pour  des chevreuils de qualite
Pour des chevreuils de qualite
 
Biodiversité de l'estuaire de la loire enjeux avifaunistiques et batracholog...
Biodiversité de l'estuaire de la loire  enjeux avifaunistiques et batracholog...Biodiversité de l'estuaire de la loire  enjeux avifaunistiques et batracholog...
Biodiversité de l'estuaire de la loire enjeux avifaunistiques et batracholog...
 
Biodiversite conference important
Biodiversite conference importantBiodiversite conference important
Biodiversite conference important
 
La conservation des espèces dans la Réserve de Faune de Ferlo Nord
La conservation des espèces dans la Réserve de Faune de Ferlo NordLa conservation des espèces dans la Réserve de Faune de Ferlo Nord
La conservation des espèces dans la Réserve de Faune de Ferlo Nord
 
webinaire InnOvin 30 septembre 2022.pdf
webinaire InnOvin 30 septembre 2022.pdfwebinaire InnOvin 30 septembre 2022.pdf
webinaire InnOvin 30 septembre 2022.pdf
 
Suivi et protection de la Chevêche d'Athéna, Athene noctua, dans Ile-de-France
Suivi et protection de la Chevêche d'Athéna, Athene noctua, dans Ile-de-FranceSuivi et protection de la Chevêche d'Athéna, Athene noctua, dans Ile-de-France
Suivi et protection de la Chevêche d'Athéna, Athene noctua, dans Ile-de-France
 
La grièche 31 2013 spécial orchidées
La grièche 31 2013 spécial orchidéesLa grièche 31 2013 spécial orchidées
La grièche 31 2013 spécial orchidées
 
Paysage et anthropologie 2
Paysage et anthropologie 2Paysage et anthropologie 2
Paysage et anthropologie 2
 

Plus de Institut de l'Elevage - Idele

#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdfP 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectivesP 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectivesInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins AllemagneP 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins AllemagneInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durablesP 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durablesInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisseP 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisseInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 7 BRIAND Grille évaluation bâtiment ruminants.pdf
P 7 BRIAND Grille évaluation bâtiment ruminants.pdfP 7 BRIAND Grille évaluation bâtiment ruminants.pdf
P 7 BRIAND Grille évaluation bâtiment ruminants.pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 

Plus de Institut de l'Elevage - Idele (20)

Webinaire lésions podales_04.04.2024.pptx
Webinaire lésions podales_04.04.2024.pptxWebinaire lésions podales_04.04.2024.pptx
Webinaire lésions podales_04.04.2024.pptx
 
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
 
Replay du Webinaire CARE 4 DAIRY - 25 mars 2024
Replay du Webinaire CARE 4 DAIRY - 25 mars 2024Replay du Webinaire CARE 4 DAIRY - 25 mars 2024
Replay du Webinaire CARE 4 DAIRY - 25 mars 2024
 
2 1 FUSELIER Prise en compte OW Société.pdf
2 1 FUSELIER Prise en compte OW Société.pdf2 1 FUSELIER Prise en compte OW Société.pdf
2 1 FUSELIER Prise en compte OW Société.pdf
 
2 2 VILLAIN Truies libres en maternité.pdf
2 2 VILLAIN Truies libres en maternité.pdf2 2 VILLAIN Truies libres en maternité.pdf
2 2 VILLAIN Truies libres en maternité.pdf
 
2 3 MESSAGER Enrichissements poulets.pdf
2 3 MESSAGER Enrichissements poulets.pdf2 3 MESSAGER Enrichissements poulets.pdf
2 3 MESSAGER Enrichissements poulets.pdf
 
2 4 COUTANT Litiere malaxée Vaches laitières.pdf
2 4 COUTANT Litiere malaxée Vaches laitières.pdf2 4 COUTANT Litiere malaxée Vaches laitières.pdf
2 4 COUTANT Litiere malaxée Vaches laitières.pdf
 
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
 
2 7 GERARD conduite des truies en liberté.pdf
2 7 GERARD conduite des truies en liberté.pdf2 7 GERARD conduite des truies en liberté.pdf
2 7 GERARD conduite des truies en liberté.pdf
 
2 8 LERUSTE loger les veaux laitiers par deux
2 8 LERUSTE loger les veaux laitiers par deux2 8 LERUSTE loger les veaux laitiers par deux
2 8 LERUSTE loger les veaux laitiers par deux
 
2 9 LEFOUL Logement veaux de boucherie.pdf
2 9 LEFOUL Logement veaux de boucherie.pdf2 9 LEFOUL Logement veaux de boucherie.pdf
2 9 LEFOUL Logement veaux de boucherie.pdf
 
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
 
P 16 TALLET etat émotionnel des animaux.pdf
P 16 TALLET etat émotionnel des animaux.pdfP 16 TALLET etat émotionnel des animaux.pdf
P 16 TALLET etat émotionnel des animaux.pdf
 
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdfP 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
 
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectivesP 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
 
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins AllemagneP 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
 
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durablesP 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
 
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisseP 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
 
P 8 RABALLAND Bâtiment porc de demain.pdf
P 8 RABALLAND Bâtiment porc de demain.pdfP 8 RABALLAND Bâtiment porc de demain.pdf
P 8 RABALLAND Bâtiment porc de demain.pdf
 
P 7 BRIAND Grille évaluation bâtiment ruminants.pdf
P 7 BRIAND Grille évaluation bâtiment ruminants.pdfP 7 BRIAND Grille évaluation bâtiment ruminants.pdf
P 7 BRIAND Grille évaluation bâtiment ruminants.pdf
 

3 chiro kerbiriou_julien

  • 1. La vache, la haie et la chauve-souris.
  • 2. 35 espèces = 1/3 des mammifères Rhinolophidés (4sp.) Molossidés (1sp.) Minioptéridés (1sp.) Vespertillonidés (29sp.) En France
  • 3. Grande variété de mode de chasse et de strates exploitées. Jusqu’à 6 ou 7 guildes identifiables mais deux grandes catégories: AÉRIENNES et GLANEUSES.
  • 4. Rhinolophus hipposideros Des espèces qui ont fortement décliné au cours de la seconde moitiés du XXième Evolution des populations entre 1939 et 1968 Rhinolophus ferrumequinum Myotis Myotis emarginatus myotis 47 localités ….5 actuellement 36 localités, ….3 actuellement 20 localités, ….3 actuellement 29 localités, ….5 actuellement
  • 5. Rhinolophus hipposideros Year_winter Number 8 6 4 2 Des espèces qui ont fortement décliné au cours de la seconde moitiés du XXième Evolution des populations entre 1939 to 1968 1945 1950 1955 1960 1965 Rhinolophus ferrumequinum Year_winter Number 10 8 6 4 2 1945 1950 1955 1960 Number (log) Number 5 4 3 2 1 Myotis Myotis emarginatus myotis 1945 1950 1955 1960 1965 Number 8 7 6 5 4 3 2 1 1945 1950 1955 1960 1945 1965 1945 1965 1945 1965 1945 1965
  • 6. Les menaces. Hier, rôle important des organochlorés, aujourd’hui … Prédation Une mauvaise réputation... Effet des pesticides, des vermifuges Collisions sur les routes Collisions avec les éoliennes Destruction de leurs habitats
  • 7. Tendances nationales sur huit ans. Déclin important de trois espèces communes, ‘’aériennes’’. Augmentation d’une espèce méridionale, plus thermophile. Pipistrelle commune Sérotine commune Noctule de Leisler - 33 % p < 10-4 - 39 % p = 0.0008 - 42 % p < 10-4 + 84 % p < 10-4 Pipistrelle de Kuhl
  • 8. Retour sur la biologie de ce groupe : un cycle complexe
  • 9. 1 Elles quittent leurs gîtes d’hivernage pour regagner les sites utilisés pour la reproduction. Les Rhinolophes peuvent passer de la cave au grenier d’un même bâtiment. Tandis que la Pipistrelle de Nathusius effectue de véritables migrations.
  • 10. 1 transit vers les gîtes d’été, différents pour les mâles, qui resteront isolés, et les femelles qui se regroupent en colonie de mise‐bas. Souvent, ségrégation spatiale des terrains de chasse. 2 De mars à mai: fécondation, gestation et Acta Chiropterologica 12(2):349‐358. 2010 Do Bats Forage Over Cattle Dung or Over Cattle?
  • 11. 1 Colonies de mise‐bas dans de grandes cavités ou bien des arbres creux ou encore des greniers en fonction des espèces. 2 Abattage des vieux arbres, rénovation de bâtiments = perte de gîtes
  • 12. 1 2 1 seul petit par femelle, mais faible fécondité compensée par une forte longévité (+30 ans pour certaines espèces) Le taux de renouvellement est donc très faible et les populations d’autant plus vulnérables. Mise‐bas de mai à début juillet. Trois à 5 semaines d’allaitement.
  • 13. 1 2 Juin, juillet. C’est pendant l’allaitement que les besoins en nourriture sont les plus élevés.
  • 14. 1 2 3 Septembre à novembre: Retour vers les gîtes d’hibernation. Et saison du rût, sous deux formes originales: Lek (arboricoles, surtout) et Swarming pour les “cavernicoles”. Reproduction originale: les spermatozoïdes sont stockés vivants par la femelle jusqu’à l’ovulation en mars‐avril.
  • 15. 1 2 3 Variation du poids des mâles au cours de l’année Engraissement intense avant l’hibernation = accumulation de toxiques liposolubles.
  • 16. 1 2 3 Elles passent la mauvaise saison en léthargie (baisse des rythmes cardiaque et respiratoire) dans des gîtes possédant des caractéristiques particulières : 4 température basses et humidité constantes (80%), et sans courant d’air ! Cavités souterraines, ponts, arbres creux… Très sensibles au dérangement pendant cette période.
  • 17.
  • 18. Méthode d’échantillonnage: chaque espèce utilise des signaux spécifiques d’écholocation qui sont enregistrés automatiquement. Après un ralentissement x20, les ultrasons sont audibles Grand Rhinolophe Noctule c. Pipistrelle N. Pipistrelle P. Oreillard
  • 19. 1,8 1,6 1,4 1,2 1 0,8 0,6 0,4 0,2 0 Cultures bordées par des ... Entouré de haies avec arbres Entouré de haies de buissons Entouré de bandes herbeuses Haies arborées Haies buissons Sans haies Activité de la Pipistrelle commune en terrain agricole
  • 20. Importance de la pression de pâturage 8,7 6,3 6,5 5,5 5 100 100‐200 200‐300 300‐400 400‐500 Nombre d'espèces Grassland use index (intensité de défoliation) Murin de Natterer Glaneur.
  • 21. Importance de la densité d’arbres isolés 6,6 6,7 7,7 8,0 inf. 0,4 de 0,4 à 0,8 de 0,8 à 1,20 sup 1,20 Nombre d'espèces Densité d'arbres isolés dans les 300m autour des parcelles (en %) Oreillard roux, Glaneur.
  • 22. Importance des infrastructures agro‐écologiques (IAE) présentes sur l’exploitation 28,0 18,2 29,3 5,5 1,8 2,5 35 30 25 20 15 10 5 0 (P1) Mode d'exploitation ‐ Densité IAE + (P2) Mode d'exploitation ‐ Densité IAE ‐ (P4) Mode d'exploitation + Densité IAE + Nombre de contact moyen par heure Aérienne Glaneuse Noctule commune, aérienne. Murin échancré Glaneur.
  • 23. Interaction de deux types de facteurs, ‐ L’environnement à moyenne distance (IAE). ‐ Les pratiques d’exploitation. Pour un double effet, ‐ La richesse spécifique et fonctionnelle. ‐ Le niveau d’activité. Conclusion
  • 24. Plus de 1200 espèces dans le monde, sur tous les continents en dehors des régions polaires. Le quart de toutes les espèces de mammifères.