SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  21
Télécharger pour lire hors ligne
« La PAC dans tous ses États » 
Déclinaison de la PAC et impacts dans sept pays européens 
Politique agricole et 
agroalimentaire au Brésil 
Bonaudo T.a, RetièreM.b, De Lucas A.b, Miranda G.S.H. b,c 
aAgroParisTech, bEsalQ, cCepea 
Jeudi 20 novembre 2014
Brésil 
Auteur(s) 
Plan 
Brésil : Pays continent 
(26 états, 8,5 M km2, 205 M pers.) 
 L’agriculture un secteur 
stratégique pour le Brésil et 
très divers (hétérogène) 
 Dualisme agricole : 2 
ministères en charge de 
l’agriculture, des objectifs et 
budgets différents 
Eléments de conclusion : des 
aides relativement faibles, 
des « conditionnalités 
environnementales »
Brésil 
L’agriculture : un secteur stratégique 
Auteur(s) 
Source : http://cepea.esalq.usp.br 
Economie 
►22% du PIB brésilien 
►PIB Agro +4%/an depuis 2000 
►40% des exportations, excèdent 
de 83 Md US$ en 2013 
►37% des emplois (Abreu, 2008) 
US$ Bilhões 
12 15 
39 
63 
83 
100 
80 
60 
40 
20 
0 
-20 
-40 
-60 
-80 
-100 
1 9 9 5 
2 0 0 0 
2 0 0 5 
2 0 1 0 
2 0 1 3 
Balance Com. 
Agricole 
Source : AgroStat Brasil, MAPA 
Balance Com. 
autres secteurs 
Balance 
Com. Brésil 
Balance commerciale 
7 
% PIB agricole 
7 7 6 7 
19 16 17 16 16 
30 
20 
10 
0 
1995 2000 2005 2010 2013 
Agriculture Elevage 
PIB de l’élevage (Mds R$) 
95 
41 
103 
41 
73 80 86 
77 85 93 42 115 138 40 41 
23 30 36 43 52 
400 
300 
200 
100 
0 
1995 2000 2005 2010 2013 
Intrant Elevage Industrie Distribution
Brésil 
Annexe : Cheptel et production viande bovine 
Rdmt carcasse (Nelore) : 51 ‐ 55% 
Feed lot : 3,4 M têtes (8,5% abattage) 
Auteur(s) 
(2011) 
Cheptel : 210 M têtes 
Pâturage : 172 M ha 
Densité : 1,2 tête/ha 
Taux d’exploitation : 18,9% 
Import. ani. sur 
pieds 5 000 têtes Export. ani. sur 
pieds 400 000 têtes 
Abattage : 39,5 M têtes 
Poids carcasse : 233 kg 
Production : 9 M TEC 
Marché natio. (84%) : 7,6 M TEC 
(36 kg/per./an) 
Export. (16%) : 1,5 M TEC (>5Mds US$) 
Viande 71% 
Russie : 28% 
Iran : 16%, Egipto: 12% 
Transformé 17% 
UE : 58% 
USA : 12% 
Autres 11% 
Hong Kong : 66% 
Russie : 5% 
Source : http://www.abiec.com.br 
% d’occupation par les pâturages en 
2006 (1 point= 10 000 ha) 
Prix moyen : 8‐9 R$/kg 
AF produit plus de 30% viande bovine 
Import. 45 m TEC
Brésil 
Annexe : Cheptel et production laitière 
Auteur(s) 
(2012) 
Cheptel Vache laitière : 
20 M têtes 
Production : 32 M T 
Marché natio. 32 Mt 
(160 kg/per./an) 
Export. ‐ 
Productivité : 1200 l/vache/an 
Prix producteur : 800‐1200 R$/t (265 et 400 €/t) 
Exploitation 20 têtes, 
Import. : 12 m T 
Cheptel laitier et productivité laitière en 
2006 (1 point = 1000 vaches, L/vache/an) 
AF produit 55‐60% lait
Brésil 
L’agriculture : un secteur stratégique 
Productions alimentaires en 
forte croissance (surface et 
rendement) 
Alimentation, pauvreté et 
inégalité 
►Pauvreté (2012) : 15 M pers. 
►Insécurité alim. (2009) : 65 M pers. 
►Problème d’accès notamment en 
200 
Auteur(s) 
zone rurale (prix, stock, …) 
Gestion environnementale 
►Changement d’occupation des sols, 
GES, Erosion biodiversité, Pollutions 
►Concurrence Elevage / Agriculture 
Evolutions des productions de nourriture et 
des productions animales (Base 100 en 1990) 
100 119 128 
156 
Occupation des sols des exploitations 
agricoles (1980‐2006, M ha) 
88 89 94 
100 
49 52 42 77 
174 179 178 172 
350 
300 
250 
200 
150 
100 
50 
0 
1980 1985 1996 2006 
Pâturage Culture Foret 
185 184 
128 
148 
181 
199 204 
100 
1990 1995 2000 2005 2010 2012 
Prod Alim/pers. Brésil Prod Alim/pers. Monde 
Prod Ani/pers. Brésil Prod Ani/pers. Monde
Brésil 
Une agriculture très diverse, hétérogène 
Auteur(s) 
Population Agricole Active 18 M 
12,3 M dans l’Agriculture 
Familiale (75% de la MO 
agricole, +de 14ans) 
4,2 M dans l’Agriculture 
Patronale 
85% des exploitations 
(4,3M) 
15% des exploitations 
(0.55 M) 
25‐30% des surfaces 
agricoles 
30‐40% de la valeur 
brute de production 
20‐30% des 
financements agricoles 
70‐65% des surfaces 
agricoles 
60‐70% de la valeur 
brute de production 
70‐80% des 
financements agricoles 
Nb. d’exploitation (% nb total) 
<10 ha 
50% 
50-100 ha 
8% 
10-50 ha 
31% 
100-500 ha 
9% >500 ha 2% 
Emprise territoriale (% surface totale) 
< 10 ha 
2% 
10-50 ha 
10% 
50-100 ha 
8% 
100-500 ha 
24% 
> 500 ha 
56% 
Censo agrário IBGE : 2006
Brésil 
2 ministères avec des attributions et des 
 Domaines d’action : Appui à la production / Appui à la commercialisation 
et à l’approvisionnement / Gestion du risque rural 
 Outils : Crédit, Prix garanti et stock, Assurance 
Auteur(s) 
objectifs spécifiques 
Le MDA 
(Ministère du Développement Agricole) 
Le MAPA (Ministère de l'Agriculture, de 
l’élevage et des Approvisionnements) 
Promouvoir le développement (durable) et 
la compétitivité de l’agro‐négoce. Garantir 
la sécurité alimentaire de la population 
brésilienne et la production d’excédent 
pour l’exportation, renforcer le secteur 
productif national et favoriser l’insertion 
du Brésil dans le marché mondial. 
Consolider l’A.F. pour promouvoir un 
développement rural local durable. Le 
ministère est en charge de la reforme 
agraire, du cadastre des terres des 
communautés « quilombos », et de la 
régularisation foncière en Amazonie. 
Plan National de Développement Rural 
Durable et Solidaire 
(Budget : 22 Mds R$, 2013‐14 ) 
Plan Agricole et Elevage 
(Budget : 136 Mds R$, 2013/14)
Brésil 
Crédit rural : trésorerie, investissement 
 Crédit rural / Prêt à taux bonifié (Résultats 2012) : 
Auteur(s) 
et commerce (MAPA) 
Activité Trésorerie 
(Mds R$) 
Investissement 
(Mds R$) 
Commercialisation 
(Mds R$) Total (Mds R$) 
Agricole 45 19 13 77 
Elevage 17 15 3 37 
Total 62 35 16 114 
Fonte: Adaptado de Anuário Estatístico do Crédito Rural – 2012 
Prêt à taux bonifié par: 
► Type d’activité : Culture, Elevage, production Bio, … 
► Domaines stratégiques : modernisation, infrastructure, environnement, 
► Type d’agriculteur : Petits et moyens producteurs (Pronamp : 10 Mds R$ en 
Trésorerie et 6 Mds R$ en investissement) 
► De région : Nord (FNO), Nordeste (FNE), …
Brésil 
Crédit rural et productions animales 
 Crédit d’investissement en élevage 
►Prog. ABC (éduction de 36‐39% de GES, entre 2011‐20 => 197 Mds R$) : 
3,1 Mds R$ à 4,5 ‐ 5%, 2 M R$, 15 ans (intégration agriculture élevage, 
semis direct, S.A.F., Réforme de pâturages dégradés, traitement 
déjection, …) 
►Prog. ModerFrota : 1 Mds R$ à 4,5‐6% (100.000 R$, 8 ans, tracteur) 
►ModerAgro : 850 M R$ à 6,5%, 10 ans, Achat animaux feed‐lot ou 
reproducteurs jusqu’à 200.000 R$ 
►ModerInfra : 1Mds R$ 4 à 6, 5% (2 M R$, 12 ans, irrigation…) 
Les valeurs peuvent augmenter de 45% sous condition de 
respect de la réserve légale et des APP, du cadastre 
environnemental, production organique, semis direct, 
assurance Auteur(s) 
agricole, traçabilité, … 
(MAPA)
Brésil 
Sécurisation des productions 
 Zonage agraire (sécurisation et organisation de l'espace) 
►Déterminer des aires aptes aux différentes cultures 
►Zonage agricole des risques climatiques : Recommandation de période 
de semis en fonction des sols et des cultures pour chaque commune (à 
respecter pour accéder à l’assurance agraire) 
 Assurance rural (Prêmio Seguro Rural – PSR) 
►Protection des revenus et actifs, faciliter la modernisation 
►Subvention de 40‐60% en fct° des cultures et régions prioritaires (le 
Pronamp, Bio, forêt, …), avec un Max 192.000 R$ (96.000 R$ pour les 
cultures et 32.000 R$ autres). 
►2013 : 557 M R$ de subvention pour une valeur assurée de 16,8 Mds R$. 
Cela concerne plus de 65.000 producteurs et 9,6 M ha 
►Elevage en moyenne 33% de subvention (en 2013, 400 contrats et 83 M R$ 
pour tout le Brésil) 
Auteur(s) 
(MAPA)
Brésil 
Commercialisation et Approvisionnement 
Auteur(s) 
(MAPA) 
 Objectif : Garantir un revenu minimum aux agriculteurs, lutter 
contre les inégalités régionales et favoriser la sécurité 
alimentaire national 
 Outil : Financement de stockage, garantie de prix minimum 
(PGPM‐ 55 produits) et achat/vente aux enchères par la Conab 
(Compagnie nationale d’approvisionnement) 
1/ Prix minimum et stocks : Budget de 5,6 Mds R$, Les stocks 
représentent moins de 5% de la production (50% en 1988) 
►Acquisition Gouv. Fédéral : Agriculteurs vendent au prix min. à la Conab 
►Contrat de vente future : Option de Vente future au stock public à un prix 
fixé (prix de l’exercice). Il existe possibilité de rachat (agriculteur ou autre).
Brésil 
Commercialisation et Approvisionnement 
2/ Opération de vente (subvention) 
►Subvention de péréquation aux producteurs : Paiement aux 
producteurs de la différence entre prix de vente et le prix minium 
►Subvention à l’écoulement des produits : Subvention des grossistes, 
qui achètent au prix minimum et transporte dans une autre région (au 
travers d’enchères publiques) 
3/ Financement des stocks : ligne de crédit aux producteurs, 
basée sur le prix minimum, pour financer le stockage 
(Max. 20 M R$; 6,75%/an) 
 Lait (2014) : pas de stock mais Prix garantie = 0,67 R$/l, 
(Prix moyen = 1 R$/l) 
Auteur(s) 
(MAPA)
Brésil 
MDA : « Plano Safra » pour l’AF 
Inclusion économique et développement territoriale 
Auteur(s) 
Pronaf (crédits) 
90% 
PAA (alim. publique 
collective ‐ hors 
scolaire) 
5% 
PNAE (alim. scolaire) 
5% 
Crédit foncier 
ProInf (infrastrutures 
dans les territoires) 
Garantia Safra 
(Assurance agricole 
semi‐aride) 
SEAF (Assurance AF) 
PGPAF (Programme de 
garantie des prix AF) 
Production de 
Biodiesel 
Plus de 22 milliards R$ pour 2013‐14 
L’agriculteur qui accède au Pronaf accède automatiquement au SEAF e au PGPAF
Brésil 
PRONAF: principal outil d’appui à l’AF 
Prêts à taux bonifiés pour la production durable d’aliments 
►Crédits d’investissement : Financent « la modernisation de l’agriculture 
familiale » machines, équipements, acquisition d’animaux, correction des sols, 
structures de stockage, etc. 1% (max. R$ 10.000) à 2% par an (max. R$ 300.000 
pour l’aviculture, la suinoculture et la fruticulture) 
►Crédits de trésorerie : Financent les consommations intermédiaires (engrais, 
semences, etc.). 1,5% (max. R$10.000) à 3,5% (max. R$100.000) /an 
►Micro crédit 1% jusqu’à 4000 R$ 
►Part de l’élevage en progression (45% total en 2012) 
En plus de l’appui à la production 
►Appui à certaines orientations productives (agroécologie et bio, systèmes 
agroforestiers, etc.) 
►Ciblage sur des populations agricoles/rurales particulières (quilombos, 
installations, femmes, jeunes, etc.) 
►Appui aux collectivités territoriales pour l’investissement en 
infrastructures 
Auteur(s)
Brésil 
PAA Programme d’Acquisition d’Aliments 
PNAE Programme National d’Alimentation Scolaire 
Appui à l’AF par l’accès garanti et simplifié aux marchés 
publics de l’alimentation collective 
►PAA (2003, issu du plan « Faim Zéro » et du Minis. Dev. 
Social) : Articulation de la politique agricole et de la sécurité alimentaire. 
Achat public d’aliments auprès de l’AF pour constituer des stocks et les 
redistribuer aux institutions caritatives. Il existe une ligne spécifique à la 
filière lait dans le Nordeste et Minas Gerais (Bugdet 2013: 107 M R$). 
Limite de 5500 a 8000 R$/an. 
►PNAE (2009) : les municipalités reçoivent R$ 0,30/jour/élève pour 
l’alimentation. 30% de ce budget doit être alloué à l’achat d’aliments 
auprès d’agriculteurs familiaux locaux. Le non respect de cette loi 
entraîne la suspension des ressources allouées aux municipalités dans le 
cadre du PNAE. Prix à partir de 3 cotations et appel offre public pour les 
achats aux agriculteurs. 
Auteur(s)
Brésil 
PNAE Programme National d’Alimentation Scolaire 
et PAA Programme d’Acquisition d’Aliments 
Produits du PAA : 380 produits différents: « Beaucoup de ces produits 
sont régionaux, afin de valoriser et respecter les habitudes alimentaires 
locales et la vocation agricole régionale » 
Catégorie de produits de l'agriculture familiale 
comercialisés via PAA en 2012 
Auteur(s) 
Viandes 
7% 
Noix (castanhas) 
1% 
Fruits 
17% 
Grains et 
oléagineux 
FLV et oeufs 11% 
22% 
Produits 
transformés 
19% 
Poissons 
3% 
Miel 
2% 
Produits 
laitiers 
15% 
Semences 
3%
Brésil 
Programmes lancés en 2014 
PLANAPO : Le Plan National d’Agroécologie et de Production 
biologique (Budget prévu : R$ 8 milliards sur 3 ans pour 
renforcer) : 
●Acquisition de produits bio et agroécologique pour PAA et PNAE 
●Crédit et assurance agricole adaptés aux systèmes agroécologiques, 
●Appui aux femmes et aux jeunes, renforcement des organisations de 
producteurs, 
●Appui à la multiplication et conservation des semences payasannes, 
●Appui à la recherche agronomique, 
Auteur(s)
Brésil 
Bénéfice direct au secteur agricole 
►Recherche : Embrapa avec un budget 2,6 Mds R$ (0,8 à 1,4% du PIB 
agroindustrie), 46 centres, 9859 employés dont 2400 chercheurs, 
►Appui technique : Agência Nacional de Assistência Técnica et Extensão 
Rural (Anater), petits et moyens producteurs 
Bénéfice indirect au secteur agricole 
►Réduction de la pauvreté profite au secteur agricole avec 
l’augmentation de la consommation alimentaire (Bolsa familia, salaire 
minimum, emploi en augmentation, retraite pour agriculteur, …) 
►Amélioration des conditions de vie (Electrification rurale, habitation, route, 
…) 
►« Usine et voiture flex » et imposition % biocarburant dans 
combustible 
►Droit de douane (0% pour Mercosul et en moyenne de 10% hors 
Mercosul) 
Auteur(s) 
Autres
Brésil 
Auteur(s) 
Conclusion 
Aide publique relativement faible, 
malgré de nombreux domaines 
d’action 
►Bonification d’intérêt principale politique 
►Lien entre production et alimentation et 
amélioration des conditions de vie rurale 
►Conditionnalités environnementales 
rentrent en action 
Estimation du soutien aux 
producteurs (ESP) en % 
40 
30 
20 
10 
0 
2000 2005 2010 
Défis Brésil UE 
►Infrastructures déficientes 
►Inégalité et extrême diversité des systèmes de production 
►Intensification MAIS sans effet rebond, sans simplification, en 
diminuant intrant chimique, sans exclusion ? 
►Brésil consomme 6% des engrais mondiale et en produit 2%. 77% 
des engrais sont importé (91% potassium).
Brésil 
Auteur(s) 
Merci

Contenu connexe

Tendances

Analyse comparée Production de soja au Brésil et en Argentine
Analyse comparée Production de soja au Brésil et en ArgentineAnalyse comparée Production de soja au Brésil et en Argentine
Analyse comparée Production de soja au Brésil et en ArgentineJean-Marie Lecuyer
 
Les agriculteurs sont des entrepreneurs
Les agriculteurs sont des entrepreneursLes agriculteurs sont des entrepreneurs
Les agriculteurs sont des entrepreneursFondation iFRAP
 
Pearl millet seed producers grow themselves out of poverty (French)
Pearl millet seed producers grow themselves out of poverty (French)Pearl millet seed producers grow themselves out of poverty (French)
Pearl millet seed producers grow themselves out of poverty (French)ICRISAT
 
L' Agriculture en Afrique: un objectif efficient dans le cadre du commerce in...
L' Agriculture en Afrique: un objectif efficient dans le cadre du commerce in...L' Agriculture en Afrique: un objectif efficient dans le cadre du commerce in...
L' Agriculture en Afrique: un objectif efficient dans le cadre du commerce in...Dr Nadège Noële ANGO-OBIANG
 
Mutations de l'économie française
Mutations de l'économie françaiseMutations de l'économie française
Mutations de l'économie françaiseguest34b56086b
 
apiculture projet apicole
apiculture projet apicoleapiculture projet apicole
apiculture projet apicolechouitar Mouad
 
MMX2021 - Une filière laitière étatsunienne dynamique malgré la crise sanitaire
MMX2021 - Une filière laitière étatsunienne dynamique malgré la crise sanitaireMMX2021 - Une filière laitière étatsunienne dynamique malgré la crise sanitaire
MMX2021 - Une filière laitière étatsunienne dynamique malgré la crise sanitaireInstitut de l'Elevage - Idele
 
MMX2021 - Malgré la Covid, l’Asie conforte sa place dans le commerce mondial ...
MMX2021 - Malgré la Covid, l’Asie conforte sa place dans le commerce mondial ...MMX2021 - Malgré la Covid, l’Asie conforte sa place dans le commerce mondial ...
MMX2021 - Malgré la Covid, l’Asie conforte sa place dans le commerce mondial ...Institut de l'Elevage - Idele
 
Etat Des Lieux de la Filiere des Legumineuses Alimentaires au Maroc
Etat Des Lieux de la Filiere des Legumineuses Alimentaires au MarocEtat Des Lieux de la Filiere des Legumineuses Alimentaires au Maroc
Etat Des Lieux de la Filiere des Legumineuses Alimentaires au MarocICARDA
 
MMX2021 - Une filière laitière africaine dépendante des importations
MMX2021 - Une filière laitière africaine dépendante des importationsMMX2021 - Une filière laitière africaine dépendante des importations
MMX2021 - Une filière laitière africaine dépendante des importationsInstitut de l'Elevage - Idele
 
MMX2021 - Mexique : une nouvelle année record pour la production et les expor...
MMX2021 - Mexique : une nouvelle année record pour la production et les expor...MMX2021 - Mexique : une nouvelle année record pour la production et les expor...
MMX2021 - Mexique : une nouvelle année record pour la production et les expor...Institut de l'Elevage - Idele
 
Etude stratégique de la filiére apicole en Tunisie(2018/2019)
Etude stratégique de la filiére apicole en Tunisie(2018/2019)Etude stratégique de la filiére apicole en Tunisie(2018/2019)
Etude stratégique de la filiére apicole en Tunisie(2018/2019)saoussen Mrad
 
Ambitions Céréales 2030
Ambitions Céréales 2030Ambitions Céréales 2030
Ambitions Céréales 2030Voyez Large
 
Landgrabbers fr
Landgrabbers frLandgrabbers fr
Landgrabbers frGRAIN
 

Tendances (19)

Analyse comparée Production de soja au Brésil et en Argentine
Analyse comparée Production de soja au Brésil et en ArgentineAnalyse comparée Production de soja au Brésil et en Argentine
Analyse comparée Production de soja au Brésil et en Argentine
 
Présentation FIMEX - Journées Entrepreneuriat Jeunesse | SJC
Présentation FIMEX - Journées Entrepreneuriat Jeunesse | SJCPrésentation FIMEX - Journées Entrepreneuriat Jeunesse | SJC
Présentation FIMEX - Journées Entrepreneuriat Jeunesse | SJC
 
Les agriculteurs sont des entrepreneurs
Les agriculteurs sont des entrepreneursLes agriculteurs sont des entrepreneurs
Les agriculteurs sont des entrepreneurs
 
DADTCO: Créer la révolution verte du Manioc
DADTCO: Créer la révolution verte du ManiocDADTCO: Créer la révolution verte du Manioc
DADTCO: Créer la révolution verte du Manioc
 
MMX2021 - Le marché de la viande bovine au Brésil
MMX2021 - Le marché de la viande bovine au BrésilMMX2021 - Le marché de la viande bovine au Brésil
MMX2021 - Le marché de la viande bovine au Brésil
 
Pearl millet seed producers grow themselves out of poverty (French)
Pearl millet seed producers grow themselves out of poverty (French)Pearl millet seed producers grow themselves out of poverty (French)
Pearl millet seed producers grow themselves out of poverty (French)
 
L' Agriculture en Afrique: un objectif efficient dans le cadre du commerce in...
L' Agriculture en Afrique: un objectif efficient dans le cadre du commerce in...L' Agriculture en Afrique: un objectif efficient dans le cadre du commerce in...
L' Agriculture en Afrique: un objectif efficient dans le cadre du commerce in...
 
Mutations de l'économie française
Mutations de l'économie françaiseMutations de l'économie française
Mutations de l'économie française
 
apiculture projet apicole
apiculture projet apicoleapiculture projet apicole
apiculture projet apicole
 
BDS no16 elevage : Le paradoxe de l’élevage au Sahel : forts enjeux, faibles ...
BDS no16 elevage : Le paradoxe de l’élevage au Sahel : forts enjeux, faibles ...BDS no16 elevage : Le paradoxe de l’élevage au Sahel : forts enjeux, faibles ...
BDS no16 elevage : Le paradoxe de l’élevage au Sahel : forts enjeux, faibles ...
 
MMX2021 - Une filière laitière étatsunienne dynamique malgré la crise sanitaire
MMX2021 - Une filière laitière étatsunienne dynamique malgré la crise sanitaireMMX2021 - Une filière laitière étatsunienne dynamique malgré la crise sanitaire
MMX2021 - Une filière laitière étatsunienne dynamique malgré la crise sanitaire
 
MMX2021 - Malgré la Covid, l’Asie conforte sa place dans le commerce mondial ...
MMX2021 - Malgré la Covid, l’Asie conforte sa place dans le commerce mondial ...MMX2021 - Malgré la Covid, l’Asie conforte sa place dans le commerce mondial ...
MMX2021 - Malgré la Covid, l’Asie conforte sa place dans le commerce mondial ...
 
Etat Des Lieux de la Filiere des Legumineuses Alimentaires au Maroc
Etat Des Lieux de la Filiere des Legumineuses Alimentaires au MarocEtat Des Lieux de la Filiere des Legumineuses Alimentaires au Maroc
Etat Des Lieux de la Filiere des Legumineuses Alimentaires au Maroc
 
MMX2021 - Une filière laitière africaine dépendante des importations
MMX2021 - Une filière laitière africaine dépendante des importationsMMX2021 - Une filière laitière africaine dépendante des importations
MMX2021 - Une filière laitière africaine dépendante des importations
 
MMX2021 - Mexique : une nouvelle année record pour la production et les expor...
MMX2021 - Mexique : une nouvelle année record pour la production et les expor...MMX2021 - Mexique : une nouvelle année record pour la production et les expor...
MMX2021 - Mexique : une nouvelle année record pour la production et les expor...
 
Dix ans après Maputo. Note APESS : Elements de bilan du soutien public à l’é...
Dix ans après Maputo. Note APESS : Elements de bilan du soutien public à l’é...Dix ans après Maputo. Note APESS : Elements de bilan du soutien public à l’é...
Dix ans après Maputo. Note APESS : Elements de bilan du soutien public à l’é...
 
Etude stratégique de la filiére apicole en Tunisie(2018/2019)
Etude stratégique de la filiére apicole en Tunisie(2018/2019)Etude stratégique de la filiére apicole en Tunisie(2018/2019)
Etude stratégique de la filiére apicole en Tunisie(2018/2019)
 
Ambitions Céréales 2030
Ambitions Céréales 2030Ambitions Céréales 2030
Ambitions Céréales 2030
 
Landgrabbers fr
Landgrabbers frLandgrabbers fr
Landgrabbers fr
 

Similaire à La politique agricole et agroalimentaire au brésil thierry bonaudo

Tendances et facteurs de production et de commerce du bétail en Afrique sub-s...
Tendances et facteurs de production et de commerce du bétail en Afrique sub-s...Tendances et facteurs de production et de commerce du bétail en Afrique sub-s...
Tendances et facteurs de production et de commerce du bétail en Afrique sub-s...ILRI
 
Lycee anne de bretagne (locmine) agri game
Lycee anne de bretagne (locmine) agri gameLycee anne de bretagne (locmine) agri game
Lycee anne de bretagne (locmine) agri gamekarim29
 
Perspective future Agri Africaine WA Hub 2021 FR.pptx
Perspective future Agri Africaine WA Hub 2021 FR.pptxPerspective future Agri Africaine WA Hub 2021 FR.pptx
Perspective future Agri Africaine WA Hub 2021 FR.pptxBenoît THIERRY
 
Place des IAA dans l'économie nationale
Place des IAA dans l'économie nationalePlace des IAA dans l'économie nationale
Place des IAA dans l'économie nationaleRéda ALLAL
 
AIGx - Yves Somville - Agriculture de l'Avenir
AIGx - Yves Somville - Agriculture de l'AvenirAIGx - Yves Somville - Agriculture de l'Avenir
AIGx - Yves Somville - Agriculture de l'AvenirDamien Vincke
 
Fiche pays afriqueouest_iw_nantes-2018
Fiche pays afriqueouest_iw_nantes-2018Fiche pays afriqueouest_iw_nantes-2018
Fiche pays afriqueouest_iw_nantes-2018CCI Nantes St-Nazaire
 
Briefing de Bruxelles 47: Josephine Mwangi "Financements innovants pour la tr...
Briefing de Bruxelles 47: Josephine Mwangi "Financements innovants pour la tr...Briefing de Bruxelles 47: Josephine Mwangi "Financements innovants pour la tr...
Briefing de Bruxelles 47: Josephine Mwangi "Financements innovants pour la tr...Brussels Briefings (brusselsbriefings.net)
 
Pompes à pédales contre la faim International Development Enterprises India
Pompes à pédales contre la faim International Development Enterprises IndiaPompes à pédales contre la faim International Development Enterprises India
Pompes à pédales contre la faim International Development Enterprises IndiaJeromeBossuet
 
[SPACE 2022] Prospectives et regards croisés sur le devenir du lait dans le G...
[SPACE 2022] Prospectives et regards croisés sur le devenir du lait dans le G...[SPACE 2022] Prospectives et regards croisés sur le devenir du lait dans le G...
[SPACE 2022] Prospectives et regards croisés sur le devenir du lait dans le G...Institut de l'Elevage - Idele
 
Fenab 2014 aeb
Fenab 2014 aebFenab 2014 aeb
Fenab 2014 aebPABE BENIN
 
GAL2023 - Le secteur laitier de l'Espace Atlantique sur les chemins de la rés...
GAL2023 - Le secteur laitier de l'Espace Atlantique sur les chemins de la rés...GAL2023 - Le secteur laitier de l'Espace Atlantique sur les chemins de la rés...
GAL2023 - Le secteur laitier de l'Espace Atlantique sur les chemins de la rés...Institut de l'Elevage - Idele
 
Redynamisation de la production laitière à travers l’innovation dans la condu...
Redynamisation de la production laitière à travers l’innovation dans la condu...Redynamisation de la production laitière à travers l’innovation dans la condu...
Redynamisation de la production laitière à travers l’innovation dans la condu...Fatimata Kone
 
Hautedef sans fp -a4 transf la recherche fr
Hautedef  sans fp -a4 transf la recherche frHautedef  sans fp -a4 transf la recherche fr
Hautedef sans fp -a4 transf la recherche frCGIAR
 
Témoignage d’étonnement sur le potentiel laitier de la Nouvelle Zélande
Témoignage d’étonnement sur le potentiel laitier de la Nouvelle Zélande  Témoignage d’étonnement sur le potentiel laitier de la Nouvelle Zélande
Témoignage d’étonnement sur le potentiel laitier de la Nouvelle Zélande Institut de l'Elevage - Idele
 

Similaire à La politique agricole et agroalimentaire au brésil thierry bonaudo (20)

Tendances et facteurs de production et de commerce du bétail en Afrique sub-s...
Tendances et facteurs de production et de commerce du bétail en Afrique sub-s...Tendances et facteurs de production et de commerce du bétail en Afrique sub-s...
Tendances et facteurs de production et de commerce du bétail en Afrique sub-s...
 
Lycee anne de bretagne (locmine) agri game
Lycee anne de bretagne (locmine) agri gameLycee anne de bretagne (locmine) agri game
Lycee anne de bretagne (locmine) agri game
 
Perspective future Agri Africaine WA Hub 2021 FR.pptx
Perspective future Agri Africaine WA Hub 2021 FR.pptxPerspective future Agri Africaine WA Hub 2021 FR.pptx
Perspective future Agri Africaine WA Hub 2021 FR.pptx
 
Présentation du PSN français.pdf
Présentation du PSN français.pdfPrésentation du PSN français.pdf
Présentation du PSN français.pdf
 
SEG_AGIR_Diombera GUINEE BISAU - PRP-AGIR-Guinée-Bissau-BPR-2023-vf-vf.pptx
SEG_AGIR_Diombera GUINEE BISAU - PRP-AGIR-Guinée-Bissau-BPR-2023-vf-vf.pptxSEG_AGIR_Diombera GUINEE BISAU - PRP-AGIR-Guinée-Bissau-BPR-2023-vf-vf.pptx
SEG_AGIR_Diombera GUINEE BISAU - PRP-AGIR-Guinée-Bissau-BPR-2023-vf-vf.pptx
 
Place des IAA dans l'économie nationale
Place des IAA dans l'économie nationalePlace des IAA dans l'économie nationale
Place des IAA dans l'économie nationale
 
Bilan définitif et enseignements de la mise en œuvre des plans de réponse 201...
Bilan définitif et enseignements de la mise en œuvre des plans de réponse 201...Bilan définitif et enseignements de la mise en œuvre des plans de réponse 201...
Bilan définitif et enseignements de la mise en œuvre des plans de réponse 201...
 
AIGx - Yves Somville - Agriculture de l'Avenir
AIGx - Yves Somville - Agriculture de l'AvenirAIGx - Yves Somville - Agriculture de l'Avenir
AIGx - Yves Somville - Agriculture de l'Avenir
 
Fiche pays afriqueouest_iw_nantes-2018
Fiche pays afriqueouest_iw_nantes-2018Fiche pays afriqueouest_iw_nantes-2018
Fiche pays afriqueouest_iw_nantes-2018
 
Briefing de Bruxelles 47: Josephine Mwangi "Financements innovants pour la tr...
Briefing de Bruxelles 47: Josephine Mwangi "Financements innovants pour la tr...Briefing de Bruxelles 47: Josephine Mwangi "Financements innovants pour la tr...
Briefing de Bruxelles 47: Josephine Mwangi "Financements innovants pour la tr...
 
Pompes à pédales contre la faim International Development Enterprises India
Pompes à pédales contre la faim International Development Enterprises IndiaPompes à pédales contre la faim International Development Enterprises India
Pompes à pédales contre la faim International Development Enterprises India
 
SEG-AGIR – ENGAGEMENT DU TOGO EN MATIÈRE DE RÉSILIENCE
SEG-AGIR – ENGAGEMENT DU TOGO EN MATIÈRE DE RÉSILIENCESEG-AGIR – ENGAGEMENT DU TOGO EN MATIÈRE DE RÉSILIENCE
SEG-AGIR – ENGAGEMENT DU TOGO EN MATIÈRE DE RÉSILIENCE
 
[SPACE 2022] Prospectives et regards croisés sur le devenir du lait dans le G...
[SPACE 2022] Prospectives et regards croisés sur le devenir du lait dans le G...[SPACE 2022] Prospectives et regards croisés sur le devenir du lait dans le G...
[SPACE 2022] Prospectives et regards croisés sur le devenir du lait dans le G...
 
Fenab 2014 aeb
Fenab 2014 aebFenab 2014 aeb
Fenab 2014 aeb
 
GAL2023 - Le secteur laitier de l'Espace Atlantique sur les chemins de la rés...
GAL2023 - Le secteur laitier de l'Espace Atlantique sur les chemins de la rés...GAL2023 - Le secteur laitier de l'Espace Atlantique sur les chemins de la rés...
GAL2023 - Le secteur laitier de l'Espace Atlantique sur les chemins de la rés...
 
Présentation IFIP - Séminaire RMT SPyCE 20-06-18
Présentation IFIP - Séminaire RMT SPyCE 20-06-18Présentation IFIP - Séminaire RMT SPyCE 20-06-18
Présentation IFIP - Séminaire RMT SPyCE 20-06-18
 
Soco Project
Soco ProjectSoco Project
Soco Project
 
Redynamisation de la production laitière à travers l’innovation dans la condu...
Redynamisation de la production laitière à travers l’innovation dans la condu...Redynamisation de la production laitière à travers l’innovation dans la condu...
Redynamisation de la production laitière à travers l’innovation dans la condu...
 
Hautedef sans fp -a4 transf la recherche fr
Hautedef  sans fp -a4 transf la recherche frHautedef  sans fp -a4 transf la recherche fr
Hautedef sans fp -a4 transf la recherche fr
 
Témoignage d’étonnement sur le potentiel laitier de la Nouvelle Zélande
Témoignage d’étonnement sur le potentiel laitier de la Nouvelle Zélande  Témoignage d’étonnement sur le potentiel laitier de la Nouvelle Zélande
Témoignage d’étonnement sur le potentiel laitier de la Nouvelle Zélande
 

Plus de Institut de l'Elevage - Idele

MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...
MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...
MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...Institut de l'Elevage - Idele
 
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdfP 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectivesP 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectivesInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins AllemagneP 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins AllemagneInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durablesP 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durablesInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisseP 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisseInstitut de l'Elevage - Idele
 

Plus de Institut de l'Elevage - Idele (20)

Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024
Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024
Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024
 
MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...
MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...
MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...
 
Webinaire lésions podales_04.04.2024.pptx
Webinaire lésions podales_04.04.2024.pptxWebinaire lésions podales_04.04.2024.pptx
Webinaire lésions podales_04.04.2024.pptx
 
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
 
Replay du Webinaire CARE 4 DAIRY - 25 mars 2024
Replay du Webinaire CARE 4 DAIRY - 25 mars 2024Replay du Webinaire CARE 4 DAIRY - 25 mars 2024
Replay du Webinaire CARE 4 DAIRY - 25 mars 2024
 
2 1 FUSELIER Prise en compte OW Société.pdf
2 1 FUSELIER Prise en compte OW Société.pdf2 1 FUSELIER Prise en compte OW Société.pdf
2 1 FUSELIER Prise en compte OW Société.pdf
 
2 2 VILLAIN Truies libres en maternité.pdf
2 2 VILLAIN Truies libres en maternité.pdf2 2 VILLAIN Truies libres en maternité.pdf
2 2 VILLAIN Truies libres en maternité.pdf
 
2 3 MESSAGER Enrichissements poulets.pdf
2 3 MESSAGER Enrichissements poulets.pdf2 3 MESSAGER Enrichissements poulets.pdf
2 3 MESSAGER Enrichissements poulets.pdf
 
2 4 COUTANT Litiere malaxée Vaches laitières.pdf
2 4 COUTANT Litiere malaxée Vaches laitières.pdf2 4 COUTANT Litiere malaxée Vaches laitières.pdf
2 4 COUTANT Litiere malaxée Vaches laitières.pdf
 
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
 
2 7 GERARD conduite des truies en liberté.pdf
2 7 GERARD conduite des truies en liberté.pdf2 7 GERARD conduite des truies en liberté.pdf
2 7 GERARD conduite des truies en liberté.pdf
 
2 8 LERUSTE loger les veaux laitiers par deux
2 8 LERUSTE loger les veaux laitiers par deux2 8 LERUSTE loger les veaux laitiers par deux
2 8 LERUSTE loger les veaux laitiers par deux
 
2 9 LEFOUL Logement veaux de boucherie.pdf
2 9 LEFOUL Logement veaux de boucherie.pdf2 9 LEFOUL Logement veaux de boucherie.pdf
2 9 LEFOUL Logement veaux de boucherie.pdf
 
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
 
P 16 TALLET etat émotionnel des animaux.pdf
P 16 TALLET etat émotionnel des animaux.pdfP 16 TALLET etat émotionnel des animaux.pdf
P 16 TALLET etat émotionnel des animaux.pdf
 
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdfP 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
 
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectivesP 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
 
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins AllemagneP 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
 
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durablesP 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
 
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisseP 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
 

La politique agricole et agroalimentaire au brésil thierry bonaudo

  • 1. « La PAC dans tous ses États » Déclinaison de la PAC et impacts dans sept pays européens Politique agricole et agroalimentaire au Brésil Bonaudo T.a, RetièreM.b, De Lucas A.b, Miranda G.S.H. b,c aAgroParisTech, bEsalQ, cCepea Jeudi 20 novembre 2014
  • 2. Brésil Auteur(s) Plan Brésil : Pays continent (26 états, 8,5 M km2, 205 M pers.)  L’agriculture un secteur stratégique pour le Brésil et très divers (hétérogène)  Dualisme agricole : 2 ministères en charge de l’agriculture, des objectifs et budgets différents Eléments de conclusion : des aides relativement faibles, des « conditionnalités environnementales »
  • 3. Brésil L’agriculture : un secteur stratégique Auteur(s) Source : http://cepea.esalq.usp.br Economie ►22% du PIB brésilien ►PIB Agro +4%/an depuis 2000 ►40% des exportations, excèdent de 83 Md US$ en 2013 ►37% des emplois (Abreu, 2008) US$ Bilhões 12 15 39 63 83 100 80 60 40 20 0 -20 -40 -60 -80 -100 1 9 9 5 2 0 0 0 2 0 0 5 2 0 1 0 2 0 1 3 Balance Com. Agricole Source : AgroStat Brasil, MAPA Balance Com. autres secteurs Balance Com. Brésil Balance commerciale 7 % PIB agricole 7 7 6 7 19 16 17 16 16 30 20 10 0 1995 2000 2005 2010 2013 Agriculture Elevage PIB de l’élevage (Mds R$) 95 41 103 41 73 80 86 77 85 93 42 115 138 40 41 23 30 36 43 52 400 300 200 100 0 1995 2000 2005 2010 2013 Intrant Elevage Industrie Distribution
  • 4. Brésil Annexe : Cheptel et production viande bovine Rdmt carcasse (Nelore) : 51 ‐ 55% Feed lot : 3,4 M têtes (8,5% abattage) Auteur(s) (2011) Cheptel : 210 M têtes Pâturage : 172 M ha Densité : 1,2 tête/ha Taux d’exploitation : 18,9% Import. ani. sur pieds 5 000 têtes Export. ani. sur pieds 400 000 têtes Abattage : 39,5 M têtes Poids carcasse : 233 kg Production : 9 M TEC Marché natio. (84%) : 7,6 M TEC (36 kg/per./an) Export. (16%) : 1,5 M TEC (>5Mds US$) Viande 71% Russie : 28% Iran : 16%, Egipto: 12% Transformé 17% UE : 58% USA : 12% Autres 11% Hong Kong : 66% Russie : 5% Source : http://www.abiec.com.br % d’occupation par les pâturages en 2006 (1 point= 10 000 ha) Prix moyen : 8‐9 R$/kg AF produit plus de 30% viande bovine Import. 45 m TEC
  • 5. Brésil Annexe : Cheptel et production laitière Auteur(s) (2012) Cheptel Vache laitière : 20 M têtes Production : 32 M T Marché natio. 32 Mt (160 kg/per./an) Export. ‐ Productivité : 1200 l/vache/an Prix producteur : 800‐1200 R$/t (265 et 400 €/t) Exploitation 20 têtes, Import. : 12 m T Cheptel laitier et productivité laitière en 2006 (1 point = 1000 vaches, L/vache/an) AF produit 55‐60% lait
  • 6. Brésil L’agriculture : un secteur stratégique Productions alimentaires en forte croissance (surface et rendement) Alimentation, pauvreté et inégalité ►Pauvreté (2012) : 15 M pers. ►Insécurité alim. (2009) : 65 M pers. ►Problème d’accès notamment en 200 Auteur(s) zone rurale (prix, stock, …) Gestion environnementale ►Changement d’occupation des sols, GES, Erosion biodiversité, Pollutions ►Concurrence Elevage / Agriculture Evolutions des productions de nourriture et des productions animales (Base 100 en 1990) 100 119 128 156 Occupation des sols des exploitations agricoles (1980‐2006, M ha) 88 89 94 100 49 52 42 77 174 179 178 172 350 300 250 200 150 100 50 0 1980 1985 1996 2006 Pâturage Culture Foret 185 184 128 148 181 199 204 100 1990 1995 2000 2005 2010 2012 Prod Alim/pers. Brésil Prod Alim/pers. Monde Prod Ani/pers. Brésil Prod Ani/pers. Monde
  • 7. Brésil Une agriculture très diverse, hétérogène Auteur(s) Population Agricole Active 18 M 12,3 M dans l’Agriculture Familiale (75% de la MO agricole, +de 14ans) 4,2 M dans l’Agriculture Patronale 85% des exploitations (4,3M) 15% des exploitations (0.55 M) 25‐30% des surfaces agricoles 30‐40% de la valeur brute de production 20‐30% des financements agricoles 70‐65% des surfaces agricoles 60‐70% de la valeur brute de production 70‐80% des financements agricoles Nb. d’exploitation (% nb total) <10 ha 50% 50-100 ha 8% 10-50 ha 31% 100-500 ha 9% >500 ha 2% Emprise territoriale (% surface totale) < 10 ha 2% 10-50 ha 10% 50-100 ha 8% 100-500 ha 24% > 500 ha 56% Censo agrário IBGE : 2006
  • 8. Brésil 2 ministères avec des attributions et des  Domaines d’action : Appui à la production / Appui à la commercialisation et à l’approvisionnement / Gestion du risque rural  Outils : Crédit, Prix garanti et stock, Assurance Auteur(s) objectifs spécifiques Le MDA (Ministère du Développement Agricole) Le MAPA (Ministère de l'Agriculture, de l’élevage et des Approvisionnements) Promouvoir le développement (durable) et la compétitivité de l’agro‐négoce. Garantir la sécurité alimentaire de la population brésilienne et la production d’excédent pour l’exportation, renforcer le secteur productif national et favoriser l’insertion du Brésil dans le marché mondial. Consolider l’A.F. pour promouvoir un développement rural local durable. Le ministère est en charge de la reforme agraire, du cadastre des terres des communautés « quilombos », et de la régularisation foncière en Amazonie. Plan National de Développement Rural Durable et Solidaire (Budget : 22 Mds R$, 2013‐14 ) Plan Agricole et Elevage (Budget : 136 Mds R$, 2013/14)
  • 9. Brésil Crédit rural : trésorerie, investissement  Crédit rural / Prêt à taux bonifié (Résultats 2012) : Auteur(s) et commerce (MAPA) Activité Trésorerie (Mds R$) Investissement (Mds R$) Commercialisation (Mds R$) Total (Mds R$) Agricole 45 19 13 77 Elevage 17 15 3 37 Total 62 35 16 114 Fonte: Adaptado de Anuário Estatístico do Crédito Rural – 2012 Prêt à taux bonifié par: ► Type d’activité : Culture, Elevage, production Bio, … ► Domaines stratégiques : modernisation, infrastructure, environnement, ► Type d’agriculteur : Petits et moyens producteurs (Pronamp : 10 Mds R$ en Trésorerie et 6 Mds R$ en investissement) ► De région : Nord (FNO), Nordeste (FNE), …
  • 10. Brésil Crédit rural et productions animales  Crédit d’investissement en élevage ►Prog. ABC (éduction de 36‐39% de GES, entre 2011‐20 => 197 Mds R$) : 3,1 Mds R$ à 4,5 ‐ 5%, 2 M R$, 15 ans (intégration agriculture élevage, semis direct, S.A.F., Réforme de pâturages dégradés, traitement déjection, …) ►Prog. ModerFrota : 1 Mds R$ à 4,5‐6% (100.000 R$, 8 ans, tracteur) ►ModerAgro : 850 M R$ à 6,5%, 10 ans, Achat animaux feed‐lot ou reproducteurs jusqu’à 200.000 R$ ►ModerInfra : 1Mds R$ 4 à 6, 5% (2 M R$, 12 ans, irrigation…) Les valeurs peuvent augmenter de 45% sous condition de respect de la réserve légale et des APP, du cadastre environnemental, production organique, semis direct, assurance Auteur(s) agricole, traçabilité, … (MAPA)
  • 11. Brésil Sécurisation des productions  Zonage agraire (sécurisation et organisation de l'espace) ►Déterminer des aires aptes aux différentes cultures ►Zonage agricole des risques climatiques : Recommandation de période de semis en fonction des sols et des cultures pour chaque commune (à respecter pour accéder à l’assurance agraire)  Assurance rural (Prêmio Seguro Rural – PSR) ►Protection des revenus et actifs, faciliter la modernisation ►Subvention de 40‐60% en fct° des cultures et régions prioritaires (le Pronamp, Bio, forêt, …), avec un Max 192.000 R$ (96.000 R$ pour les cultures et 32.000 R$ autres). ►2013 : 557 M R$ de subvention pour une valeur assurée de 16,8 Mds R$. Cela concerne plus de 65.000 producteurs et 9,6 M ha ►Elevage en moyenne 33% de subvention (en 2013, 400 contrats et 83 M R$ pour tout le Brésil) Auteur(s) (MAPA)
  • 12. Brésil Commercialisation et Approvisionnement Auteur(s) (MAPA)  Objectif : Garantir un revenu minimum aux agriculteurs, lutter contre les inégalités régionales et favoriser la sécurité alimentaire national  Outil : Financement de stockage, garantie de prix minimum (PGPM‐ 55 produits) et achat/vente aux enchères par la Conab (Compagnie nationale d’approvisionnement) 1/ Prix minimum et stocks : Budget de 5,6 Mds R$, Les stocks représentent moins de 5% de la production (50% en 1988) ►Acquisition Gouv. Fédéral : Agriculteurs vendent au prix min. à la Conab ►Contrat de vente future : Option de Vente future au stock public à un prix fixé (prix de l’exercice). Il existe possibilité de rachat (agriculteur ou autre).
  • 13. Brésil Commercialisation et Approvisionnement 2/ Opération de vente (subvention) ►Subvention de péréquation aux producteurs : Paiement aux producteurs de la différence entre prix de vente et le prix minium ►Subvention à l’écoulement des produits : Subvention des grossistes, qui achètent au prix minimum et transporte dans une autre région (au travers d’enchères publiques) 3/ Financement des stocks : ligne de crédit aux producteurs, basée sur le prix minimum, pour financer le stockage (Max. 20 M R$; 6,75%/an)  Lait (2014) : pas de stock mais Prix garantie = 0,67 R$/l, (Prix moyen = 1 R$/l) Auteur(s) (MAPA)
  • 14. Brésil MDA : « Plano Safra » pour l’AF Inclusion économique et développement territoriale Auteur(s) Pronaf (crédits) 90% PAA (alim. publique collective ‐ hors scolaire) 5% PNAE (alim. scolaire) 5% Crédit foncier ProInf (infrastrutures dans les territoires) Garantia Safra (Assurance agricole semi‐aride) SEAF (Assurance AF) PGPAF (Programme de garantie des prix AF) Production de Biodiesel Plus de 22 milliards R$ pour 2013‐14 L’agriculteur qui accède au Pronaf accède automatiquement au SEAF e au PGPAF
  • 15. Brésil PRONAF: principal outil d’appui à l’AF Prêts à taux bonifiés pour la production durable d’aliments ►Crédits d’investissement : Financent « la modernisation de l’agriculture familiale » machines, équipements, acquisition d’animaux, correction des sols, structures de stockage, etc. 1% (max. R$ 10.000) à 2% par an (max. R$ 300.000 pour l’aviculture, la suinoculture et la fruticulture) ►Crédits de trésorerie : Financent les consommations intermédiaires (engrais, semences, etc.). 1,5% (max. R$10.000) à 3,5% (max. R$100.000) /an ►Micro crédit 1% jusqu’à 4000 R$ ►Part de l’élevage en progression (45% total en 2012) En plus de l’appui à la production ►Appui à certaines orientations productives (agroécologie et bio, systèmes agroforestiers, etc.) ►Ciblage sur des populations agricoles/rurales particulières (quilombos, installations, femmes, jeunes, etc.) ►Appui aux collectivités territoriales pour l’investissement en infrastructures Auteur(s)
  • 16. Brésil PAA Programme d’Acquisition d’Aliments PNAE Programme National d’Alimentation Scolaire Appui à l’AF par l’accès garanti et simplifié aux marchés publics de l’alimentation collective ►PAA (2003, issu du plan « Faim Zéro » et du Minis. Dev. Social) : Articulation de la politique agricole et de la sécurité alimentaire. Achat public d’aliments auprès de l’AF pour constituer des stocks et les redistribuer aux institutions caritatives. Il existe une ligne spécifique à la filière lait dans le Nordeste et Minas Gerais (Bugdet 2013: 107 M R$). Limite de 5500 a 8000 R$/an. ►PNAE (2009) : les municipalités reçoivent R$ 0,30/jour/élève pour l’alimentation. 30% de ce budget doit être alloué à l’achat d’aliments auprès d’agriculteurs familiaux locaux. Le non respect de cette loi entraîne la suspension des ressources allouées aux municipalités dans le cadre du PNAE. Prix à partir de 3 cotations et appel offre public pour les achats aux agriculteurs. Auteur(s)
  • 17. Brésil PNAE Programme National d’Alimentation Scolaire et PAA Programme d’Acquisition d’Aliments Produits du PAA : 380 produits différents: « Beaucoup de ces produits sont régionaux, afin de valoriser et respecter les habitudes alimentaires locales et la vocation agricole régionale » Catégorie de produits de l'agriculture familiale comercialisés via PAA en 2012 Auteur(s) Viandes 7% Noix (castanhas) 1% Fruits 17% Grains et oléagineux FLV et oeufs 11% 22% Produits transformés 19% Poissons 3% Miel 2% Produits laitiers 15% Semences 3%
  • 18. Brésil Programmes lancés en 2014 PLANAPO : Le Plan National d’Agroécologie et de Production biologique (Budget prévu : R$ 8 milliards sur 3 ans pour renforcer) : ●Acquisition de produits bio et agroécologique pour PAA et PNAE ●Crédit et assurance agricole adaptés aux systèmes agroécologiques, ●Appui aux femmes et aux jeunes, renforcement des organisations de producteurs, ●Appui à la multiplication et conservation des semences payasannes, ●Appui à la recherche agronomique, Auteur(s)
  • 19. Brésil Bénéfice direct au secteur agricole ►Recherche : Embrapa avec un budget 2,6 Mds R$ (0,8 à 1,4% du PIB agroindustrie), 46 centres, 9859 employés dont 2400 chercheurs, ►Appui technique : Agência Nacional de Assistência Técnica et Extensão Rural (Anater), petits et moyens producteurs Bénéfice indirect au secteur agricole ►Réduction de la pauvreté profite au secteur agricole avec l’augmentation de la consommation alimentaire (Bolsa familia, salaire minimum, emploi en augmentation, retraite pour agriculteur, …) ►Amélioration des conditions de vie (Electrification rurale, habitation, route, …) ►« Usine et voiture flex » et imposition % biocarburant dans combustible ►Droit de douane (0% pour Mercosul et en moyenne de 10% hors Mercosul) Auteur(s) Autres
  • 20. Brésil Auteur(s) Conclusion Aide publique relativement faible, malgré de nombreux domaines d’action ►Bonification d’intérêt principale politique ►Lien entre production et alimentation et amélioration des conditions de vie rurale ►Conditionnalités environnementales rentrent en action Estimation du soutien aux producteurs (ESP) en % 40 30 20 10 0 2000 2005 2010 Défis Brésil UE ►Infrastructures déficientes ►Inégalité et extrême diversité des systèmes de production ►Intensification MAIS sans effet rebond, sans simplification, en diminuant intrant chimique, sans exclusion ? ►Brésil consomme 6% des engrais mondiale et en produit 2%. 77% des engrais sont importé (91% potassium).