Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

Evolution de la consommation de viande bovine en France

2 293 vues

Publié le

JT Grand angle viande 2016 - Denis Lerouge (Interbev)

Publié dans : Ingénierie
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Evolution de la consommation de viande bovine en France

  1. 1. Titre du diaporamaClermont-Ferrand – 25/11/ 2016 La Viande, attentes des consommateurs, réponses de la filière.
  2. 2. LE CHIFFRE - 3,4% Evolution des achats de viande de boucherie entre janvier et fin septembre 2016 / 2015 Source Kantarworldpanel POURQUOI ?
  3. 3. LA 1ère EXPLICATION « c’est à cause de tous les anti… » « ce n’est pas étonnant avec tous ces discours négatifs sur la viande »
  4. 4. Des attaques négatives pour l’image LA 1ère EXPLICATION Que peut-on faire ?
  5. 5. PORTER NOS VÉRITÉS Objectifs : Porter nos vérités sur la nutrition, l’environnement, le BEA, la sécurité sanitaire… Montrer le professionnalisme de la filière et valoriser nos métiers de l’élevage à la distribution en passant par la transformation : réassurance et attractivité Modalités : Veille, décodage, formation, préparation … Internet Presse Pédagogie Fonds document. Valorisation métiers Made in viande Pour action
  6. 6. Agir sur internet – outils INTERBEV • @la_viande_fr (4 200 abonnés) • @interbev_fr (2 060 abonnés) • 125 000 fans https://www.facebook.com/Laviande.fr • http://www.youtube.com/user/LaviandeTV • https://plus.google.com/+La-viandeFr/posts • http://pinterest.com/laviande/ • https://www.instagram.com/la_viande_fr/ Suivre l’interprofession sur les réseaux sociauxSuivre l’interprofession sur le web www.interbev.fr www.la-viande.fr + de 3 millions de visiteurs
  7. 7. 9 régions engagées 2015-2016-2017 • Région témoin : Rhône-Alpes • Atelier réalisé : Limousin, Aquitaine, Pays de la Loire, Centre et PACA = 50 professionnels • Atelier planifié : Auvergne, Poitou Charentes et Languedoc Roussillon INTERBEV forme les professionnels Atelier régional à la prise de parole sur Internet Twitter ?Facebook? Veille RéseauxInternet Sites Média
  8. 8. Des attaques négatives pour l’image LA 1ère EXPLICATION Expliquent-elles à elles seules le comportement ?
  9. 9. « VIANDE DE BŒUF » : 50 mots les plus cités CREDOC / 2 juin 2015 N=3510 responsables des achats « Si je vous dis « viande de bœuf » quels sont les mots qui vous viennent à l’esprit ? »
  10. 10. Transformé Produit brut Concret CREDOC / 2 juin 2015 21% 33% 3% 6% Abstrait 22% 15% Viande cuisinée Plats composés Pièces bouchèresTraçabilité Nutrition - Plaisir Tendreté - Plaisir « VIANDE DE BŒUF » : 6 classes de discours N=3510 responsables des achats « Si je vous dis ‘viande de bœuf’ quels sont les mots qui vous viennent à l’esprit ? »
  11. 11. L’IMPACT DES DISCOURS SOCIETAUX • Les néo bio pensent d’abord à la santé de leur enfant, avant celle de l’environnement. • Les antibiotiques sont craints pour les éventuels résidus plus qu’à cause de l’antibio-résistance. • On reproche aux OGM leur éventuel impact sur la santé plus que la déforestation de l’Amazonie. Un prisme qui est d’abord celui de la santé du consommateur et la qualité des produits. L’intérêt porté à l’élevage et de façon plus générale à la filière en fonction de ces critères.
  12. 12. IMAGE ET VALEUR D’USAGE Nous roulons toujours en voiture malgré les discours sur le pétrole L’usage de l’électricité résiste aux défauts du nucléaire et du charbon
  13. 13. IMAGE ET VALEUR D’USAGE La viande est-elle encore indispensable ? est-elle encore utile ? est-elle pratique ?
  14. 14. LES DIMENSIONS EN JEU Se nourrir, manger, partager un repas… …acheter
  15. 15. LES DIMENSIONS EN JEU Se nourrir est une nécessité physiologique pour apaiser la faim et permettre à l’organisme de fonctionner sans lui nuire. Dans l’acte de manger, entrent plusieurs dimensions : • Culinaire : type de produit et de recette • Temporelle : préparation et consommation • Hédonique : se faire plaisir
  16. 16. LES DIMENSIONS EN JEU En France, on partage un repas et cela fait entrer d’autres dimensions : • Statutaire : place dans la société • Conviviale : faire plaisir aux autres En amont, il faut acheter les produits nécessaires : le morceau adapté à l’usage, la recette, dans un circuit donné.
  17. 17. LE RAPPORT AU TEMPS D’une société traditionnelle où l’alimentation est vitale et le repas central … … vers une société moderne ou l’alimentation est secondaire, intercalaire.
  18. 18. LE RAPPORT AU TEMPS 500 000 exemplaires vendus !
  19. 19. LE RAPPORT A L’ESPACE D’une société traditionnelle où l’on bouge peu … … vers une société moderne où l’on est nomade entre lieux de travail et lieux de vie, entre loisirs et voyages.
  20. 20. UN BOULEVERSEMENT DES PRATIQUES • En 2013, seuls 19% des adultes et 30% des enfants prenaient un petit-déjeuner complet le matin selon le Credoc contre respectivement 27 et 40% en 2007. • 22% des Français ont intégré le sushi dans leur alimentation. Le sushi peut représenter 30% des ventes du rayon poisson frais en hyper. • Les plus anciens reçoivent à table, les plus jeunes organisent un apéritif dinatoire • …
  21. 21. Interrogeons-nous sur la place de la viande Apéritif dinatoire En un mot, l’offre et l’image de la viande évoluent-elles au rythme de l’évolution sociétale ? Sandwich pour mon fils Salade composée vite faite le soir Courses le samedi, viande le mercredi Du bureau ou de la gare à chez moi : • Solutions, • Repérage, • Constance de qualité
  22. 22. Achats par âge du responsable des achats
  23. 23. PLAISIR / HÉDONISME Baromètre Bœuf 2013 Etude jeunes consommateurs (2015) : La viande évoque un plaisir gustatif intense, des moments de joie très partagée. Le bœuf est un aliment qui a du goût 92% La viande de bœuf fait partie des aliments qu’on a plaisir à manger 92% La viande de bœuf est un aliment que j’ai plaisir à partager 86% La viande de bœuf est un des symboles du repas en France 85% La viande de bœuf est un aliment avec lequel je suis sûr de faire plaisir 85% La viande de bœuf permet de se rassembler autour d’un repas gouteux et consensuel 82%
  24. 24. VALEUR D’USAGE DE LA VIANDE La viande de bœuf est nourrissante 92% La viande de bœuf contient des protéines qui aident au développement des muscles 81% La viande de bœuf est une viande que l’on peut manger plusieurs fois par semaine 76% La viande rouge est une des meilleurs sources de fer dans l’alimentation 58% On peut vivre sans viande 69% Le poisson remplace très bien la viande de bœuf 60% La volaille remplace très bien la viande de bœuf 55% La viande de bœuf, on en mange plus trop 53% Baromètre bœuf 2013
  25. 25. Si vous deviez imaginer vous-même un repère de consommation de viandes qui vous semblerait raisonnable et qui pourrait être proposé à l’ensemble des consommateurs, quel serait-il ? 400 répondants Etude repère de consommation 2013 LA VIANDE : FRÉQUENCE DE CONSOMMATION Au moins 1 citation précise 68% Une fois par jour 19% 3 fois par semaine 7% 4 fois par semaine 7% 5 fois par semaine 7% 2 fois par semaine 6% 3-4 fois par semaine / 1 fois tous les 2 jours 4% 1 fois par semaine 4% 2-3 fois par semaine 2% 4-5 fois par semaine 2% Autres 10% Sans rapport / pas précis 32% ST Moins de 6 fois par semaine : 39% Seuls 2/3 des répondants donnent un repère de consommation Près de 40% citent une fréquence inférieure à 6 fois par semaine.
  26. 26. QUE FAIRE ? Au niveau collectif : • Travailler sur des normes : qualité, dénominations… • Communiquer :  Espèces  Transversal
  27. 27. Normes et cahier des charges Juillet 2015 24 Le langage du consommateur :  Menu ou plat souhaité, mise en œuvre rapide et pratique ;  Plaisir, le mien, celui de la famille, des invités ;  Prix d’achat / budget ;  L’affectif, la « belle histoire » qui le fera rêver Doit devenir le langage avec lequel la filière entre en communication avec son consommateur. Le langage de la filière :  Catégories / types ;  Conformation ;  Engraissement ;  État des marchés et conjoncture ;  Prix / revenus. Le langage dans lequel la filière traduit les attentes du consommateur.
  28. 28. Objectifs : Renouveler l’usage des viandes Valoriser les produits de l’élevage traditionnel Promouvoir les viandes françaises Favoriser les ventes Faciliter l’achat Publicité, RP, internet, opérations points de vente… Bœuf Veau Agneau Cheval Produits tripiers, SIQO Chevreau ENCOURAGER LA CONSOMMATION
  29. 29. En transversal : RHD : valoriser la viande et la viande française Viandes de France La viande, 1 idée par jour ENCOURAGER LA CONSOMMATION
  30. 30. « La Viande, 1 idée par jour » Objectif de la filière Elevage et Viandes : Redonner sa juste place à la viande dans les repas Solution : « La viande, 1 idée par jour » « La viande, 1 idée par jour » valorise : • La diversité des viandes, par un vaste choix • La variété des idées, pour chaque moment de consommation • Le plaisir et la convivialité, autour de la dégustation
  31. 31. La viande, 1 idée par jour Un logo joyeux et dynamique Un site pour relayer les idées Les termes Viande, 1 et jour mis en valeur
  32. 32. Des exemples...
  33. 33. QUE FAIRE ? Au niveau des opérateurs : ADAPTER L’OFFRE Au niveau collectif : • Travailler sur des normes : qualité, dénominations… • Communiquer :  Espèces  Transversal
  34. 34. MERCI DE VOTRE ATTENTION

×