SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  25
Télécharger pour lire hors ligne
Note
Agro-climatique et Prairies
n°2
Printemps 2020
Aurélie MADRID – Julien FRADIN
Patrice PIERRE - Jérôme PAVIE
Service Fourrages et Pastoralisme
Le 18 mai 2020
Situation climatique
Au 13 mai 2020
2
Une série de 11 mois consécutifs plus
chauds que la normale (1981-2010)
3Source : Météo-France, http://www.meteofrance.fr/actualites/81869504-avril-2020-3e-mois-d-avril-le-plus-chaud-depuis-1900
C’est inédit en France
métropolitaine, après un
hiver particulièrement doux,
le printemps a démarré avec
des températures élevées
malgré quelques épisodes
plus frais.
En avril, la température
moyenne a dépassé la
référence de 4°C à Paris, à
Lyon ou au Mans, et jusqu’à
5°C localement dans le Nord-
Est.
Conséquence : des sommes de températures
déjà élevées
4Source : AgroMetInfo, INRAE et Météo-France - www.agrometinfo.fr
Cumul de températures base 0 du 1er janvier au 09/05/2020 Cumul de températures base 0 du 1er janvier au 09/05/2020
comparé la moyenne des 30 dernières années
(Valeur en 2020 – moyenne des 30 dernières années)
Les précipitations : un déficit marqué
dans l’Est en avril
5
Source : Météo-France, Bulletin de Situation Hydrologique au 1er mai 2020
http://www.meteofrance.fr/documents/10192/78479441/bsh_eau_sol_2005.pdf
• Les cumuls de précipitations en avril
ont été très faibles sur la moitié Est
de la France, et particulièrement sur
les régions du Nord-Est.
• Ils sont supérieurs à la référence sur
certaines zones atlantiques et sur le
golfe du Lion.
• Des pluies plus abondantes début
qui ont rassuré, sans pour autant
rattraper la situation dans l’Est.
NB : L’indicateur visualisé sur la carte ci-
contre est le rapport des précipitations du
mois écoulé à la normale des précipitations
du même mois sur la période de référence
(1981-2010). L’ensemble de ces données est
issu de la chaîne hydro-météorologique de
Météo-France.
Évolutions du bilan hydrique (P-ETP) intégrant les
pluies de début mai.
6Source : AgroMetInfo, INRAE et Météo-France - www.agrometinfo.fr
Cumul des précipitations – ETP du 01/01/2020 au 09/05/2020
Cumul des précipitations – ETP du 01/01/2020 au 09/05/2020
comparé à la moyenne des 30 dernières années
(Valeur en 2020 - moyenne des 30 dernières années)
Au 9 mai, le bilan hydrique cumulé depuis le 1er janvier est excédentaire sur
la façade atlantique, globalement neutre sur une grande partie du territoire
et déficitaire du le pourtour méditerranéen, dans le couloir rhodanien et
jusqu’aux bordures Nord-Est du Massif Central.
En comparaison avec la moyenne de référence, la situation est meilleure
ou proche de l’ordinaire à l’Ouest, et moins bonne que d’ordinaire à l’Est,
en particulier dans la région lyonnaise, en Bourgogne-Franche-Comté, en
Alsace et au sud de la Lorraine.
Conséquences sur l’humidité des sols
7
Source : Météo-France, Bulletin de Situation Hydrologique au 1er mai 2020
http://www.meteofrance.fr/documents/10192/78479441/bsh_eau_sol_2005.pdf
Sur la période de février à avril, l’indice moyen d’humidité des sols était sec voire
très sec dans la région lyonnaise, en Bourgogne Franche-Comté et jusqu’au Sud de
la Lorraine.
Au 1er mai, en comparaison avec la période de
référence, on retrouve globalement la même carte
que celle concernant les précipitations en avril.
Conséquences sur l’humidité des sols
8
Source : Météo-France, Bulletin de Situation Hydrologique au 1er mai 2020
http://www.meteofrance.fr/documents/10192/78479441/bsh_eau_sol_2005.pdf
Sur la période de février à avril, l’indice moyen d’humidité des sols était sec voire
très sec dans la région lyonnaise, en Bourgogne Franche-Comté et jusqu’au Sud de
la Lorraine.
Au 1er mai, en comparaison avec la période de
référence, on retrouve globalement la même carte
que celle concernant les précipitations en avril.
Les températures élevées pour la saison et l'ensoleillement généreux, associés à
un déficit pluviométrique depuis mi-mars, ont contribué localement à un
asséchement des sols superficiels. Au 23 avril 2020, l'indice d'humidité des sols est
ainsi déficitaire sur un large quart nord-est du pays.
Et en Europe ?
9Source : JRC MARS Bulletin, Crop monitoring in Europe, Avril 2020 - https://ec.europa.eu/jrc/en/mars/bulletins
Excès de précipitations
Déficit de précipitations Sécheresse
Vague de froid
• L'Europe occidentale a connu l'un des
débuts de printemps les plus secs
depuis 1979 - après un hiver très
humide - avec presque aucune pluie
depuis la mi-mars. Une grande partie
de la Pologne, de l'Ukraine et de la
Roumanie ont également connu des
conditions sèches depuis la fin de
l'hiver.
• Au contraire, un excédent de
précipitations marqué a été observé
dans la péninsule ibérique, en Grèce, à
Chypre et dans le sud-est de la
Turquie.
• Une grande partie de l’Europe
centrale et du sud-est a subi des
vagues de froid de fin mars et de
début avril.
Quelles conséquences sur les prairies ?
10Sources : Indicateur ISOP, Ministère de l’Agriculture, Météo-France et INRAE.
Au 20 avril 2020, l’indicateur ISOP
présente une pousse d’herbe
excédentaire sur une grande partie du
territoire.
Attention !
Il s’agit d’un cumul de pousse depuis le
1er février, comparé à la moyenne sur
la période 1989-2018 !
À ce stade, l’excédent 2020 traduit
principalement un démarrage de
l’herbe plus précoce que dans la
période de référence, lié aux
températures douces de cet hiver.
Et pour la suite ?
Les prévisions saisonnières pour mai à juillet
Le scénario le plus probable pour le prochain trimestre est
celui de températures élevées sur toute l’Europe (avec une
probabilité de 50 %). Concernant les précipitations, elles
pourraient être plus faibles que d’ordinaire sur le nord-
ouest de l’Europe (probabilité de 50 %). Sur le reste de
l’Europe, aucun scénario dominant ne se dégage.
11
Les prévisions saisonnières, qu’est-ce que c’est ?
La prévision saisonnière a pour objectif de déterminer le climat moyen sur les trois mois
à venir, à l'échelle d'une région comme l'Europe de l'Ouest. Contrairement aux prévisions
à échéance de quelques jours, l'information n'est pas détaillée ni chiffrée, mais présentée
sous forme de prévisions qualitatives qui renseignent sur les grandes tendances (plus
chaud ou plus froid, plus sec ou plus humide que la normale). Les climatologues analysent
les résultats de modèles numériques comparables à ceux utilisés pour réaliser les
prévisions à court terme, mais intégrant la modélisation des océans. Dans certains cas,
aucun scénario dominant ne se dégage : faute d'éléments probants susceptibles
d'influencer le climat des prochains mois, il est impossible de privilégier une hypothèse.
Les performances des prévisions saisonnières sont très variables. Elles sont meilleures
pour la température que pour les précipitations, et, pour la température, meilleures en
hiver qu'en été.
?
Source : Météo-France - http://www.meteofrance.com/accueil/previsions-saisonnieres
12
Source : Ministère de la
Transition écologique – 14
mai 2020
D’après le Ministère de l’Environnement, des
risques de sécheresse pour cet été
Situation des prairies
Au 13 mai 2020
13
TOUR DE PRAIRIE DES REGIONS
Focus sur le printemps 2020
14
Une mise à l’herbe tardive…
Des conditions hivernales pluvieuses (+ de 1000 mm
localement de Septembre à Mars en Vendée)…
Une mise à l’herbe retardée dans des couverts déjà
bien développés… Bretagne Pays de la Loire
Normandie Hauts de France
Poitou Charentes
Mars – Avril…
Une seconde quinzaine de mars favorable au
pâturage et au rattrapage du retard accumulée dans
les prairies…
Des récoltes précoces dans les parcelles avancées
avec une bonne qualité au rendez-vous et des
rendements dans la moyenne…
L’accélération
Un retour des pluies fin avril favorable a permis
l’accélération de la pousse…
Avec des niveaux de croissance journalières supérieurs
à 70 kg MS/ha/jour…
Des sommes de températures en avance avec à la clé
des épiaisons plus précoces de certaines graminées.
Du côté des autres ressources
fourragères
Des associations céréales protéagineux
pénalisées (triticale) par l’humidité
hivernale…
Des semis de maïs en cours de réalisation,
dans de très bonnes conditions,...
TOUR DE PRAIRIE DES REGIONS
Focus sur le printemps 2020
15
Grand Est
Une mise à l’herbe précoce…
Un premier passage amorcé sur des couverts parfois
avancés…
La persistance d’un vent de nord avec des gelées
nocturnes a freiné le démarrage de la végétation…
Avril… : les montagnes russes
La faiblesse des précipitations combinée à des
températures élevées sur cette période a engendré
une évolution de la pousse en dents de scie (entre 40
et 50 kg MS/ha/jour)…
Des premières fauches réalisées précocement avec
de petits rendements et une repousse difficile…
La lente accélération de début mai…
Un retour des précipitations sur fin avril et début mai a
permis une relance de la croissance avec des niveaux
dépassant les 65 Kg MS/ha/jour…
Des conditions favorables à la repousse dans les
parcelles fauchées début mai…
Du côté des autres ressources
fourragères
Des maïs semés dans des conditions
variables selon les sols avec des levées
hétérogènes
TOUR DE PRAIRIE DES REGIONS
Focus sur le printemps 2020
16
Bourgogne
Franche Comté
Mise à l’herbe…
De bonnes conditions de portance pour le premier passage…
Un démarrage freiné par des gelées matinales et un vent d’Est…
Des cumuls de températures atteints avec 15 jours d’avance sur
la somme de température habituelle en Bourgogne…
Avril : coup de chaud sur les pâtures
Avec des températures nettement supérieures aux
normales de saison et en l’absence de précipitations
les prairies accusent le coup à tous les étages :
- Des zones de dessèchement renforcées par la bise
apparaissent en sols superficiels sur les plateaux
- Des croissances inférieures de 10 à 30 kg
MS/ha/jour par rapport à la normale en Franche
Comté
Changement de régime début mai…
Des précipitations accompagnées de chaleur permettent
enfin de retrouver des conditions plus favorables à la
croissance de l’herbe
Au 11 mai, en Franche Comté ces niveaux de pousse
restaient inférieurs aux références régionales dans les
secteurs de plaine, de plateau et en montagne
TOUR DE PRAIRIE DES REGIONS
Focus sur le printemps 2020
17
Rhônes-Alpes
Auvergne
Dans la Drome…
En lien avec les conditions sèches de fin d’hiver, la mise à
l’herbe a été engagée dès le 15 février…
Avec parfois des surfaces offertes en pâture au détriment
de surfaces de fauches initialement prévues…
La faiblesse des précipitations observées dans la zone du
1er février à fin avril a pénalisé le démarrage des prairies
Avec à la clé un manque de densité dans les couverts.
Comme dans d’autres régions, les stades sont avancés par
rapport à la saison
Dans le Puy-de-Dôme
Une année précoce au regard des cumuls de températures dans
les zones de plaine.
Début avril, les conditions sèches et froides limitent la croissance
de l’herbe.
Les pluies récentes ont reconstitué les réserves hydriques en
montagne et demi montagne. On assiste à l’explosion saisonnière
caractéristique de la pousse de l’herbe, sans retard apparent.
La qualité et la quantité des premiers cycles semblent présentes.
TOUR DE PRAIRIE DES REGIONS
Focus sur le printemps 2020
18
Nouvelle-Aquitaine
Occitanie
Un printemps précoce…
Les cumuls de température observés sur les différents
départements ont confirmé ce démarrage précoce de
la végétation.
Dans le Tarn, on comptait fin avril 150 à 200° C
d’avance /aux données moyennes.
Dans les Pyrénées Atlantiques, ces cumuls de
températures sont en avance partout dans le
département, comparativement aux moyennes de ces
10 dernières années…
Des conditions favorables sur Avril
Le maintien de conditions climatiques globalement
favorables a permis le maintien d’un bon rythme de
pousse sur avril.
Ces coupes précoces réalisées vers la mi-avril ont
permis de bien valoriser la pousse des parcelles non
déprimées.
Avec à la clé, un bon décalage dans les repousses…
Saison des pluies…en Occitanie
La croissance reste soutenue dans la zone avec des
conditions d’humidité et de chaleur…
Les fortes pluies relevées dans certains secteurs ont mis
un coup de frein sur la gestion du pâturage et des
récoltes en attendant des jours meilleurs…
L'année reste toujours aussi précoce avec suivant les
sites plus de 15 jours d'avance par rapport à la
normale.
Les conseils du moment
pour la gestion des
prairies
Au 13 mai 2020
19
Gérer le pic de croissance de l’herbe
• Le pic de croissance de l’herbe est en train de se réaliser un peu
partout, c’est le moment de resserrer les animaux et débrayer un
maximum de surface.
• Au pâturage : la gestion de l’épi reste omniprésente. Les écarts de
précocité des espèces et des variétés au sein des prairies entrainent un
étalement de l’épiaison. Bien que les premiers épis à 10cm ont pu être
étêtés au premier passage, des épis secondaires peuvent suivre.
Conserver une rotation rapide pour obtenir une prairie majoritairement
feuillue et limiter les refus.
20
• En système laitier, garder 10 à 12 jours d’avance sur le circuit
de pâturage max. Toutes les parcelles au dessus de 15 cm
(herbomètre) ou mi-botte doivent être destinées à la fauche
• En productions allaitantes, dans l’objectif de pâturer
longtemps, garder 20 à 25 jours d’avance avant de faucher
une parcelle
Destination fauche
Gérer le pic de croissance de l’herbe
• Les ensilages de première coupe devraient être terminés sauf dans les
zones tardives, d’altitude et pour les espèces à épiaison retardée (RGA
tardif et très tardif, fléole…)
• Vu les sommes de température atteintes (>1000°C jour) et le
développement des prairies en plaine, la fenaison devrait commencer
dès que 4 jours de beau temps se présentent
21
• Rappel des stades de développement visés selon ses objectifs :
• Objectif de rendement maximum : attendre le début de floraison
des principales graminées (apparition des étamines)
• Compromis rendement / qualité :
La quantité d’UF récoltée par ha
atteint un plateau au début d’épiaison
• Objectif qualité :
Fauche précoce, récolter avant
l’apparition des épis
22
Quand faucher le 1er cycle des prairies ?
Avril Mai Juin
Date
Rendement /ha
1,0 UF/kg MS
0,8 UF/kg MS
0,7 UF/kg MS
départ en
végétation
début épiaison
épiaison
floraison
Rendement UF
Rendement MS
Mars
0,6 UF/kg MS
0,9 UF/kg MS
• Dans les zones à déficit hydrique marqué
• Maintenir la vitesse de rotation (3 semaines min) sans l’accélérer en
apportant une complémentation ou en agrandissant
• Eviter de faucher les parcelles accessibles au pâturage
23
Gestion des aléas
• Préparer le repos estival des prairies
• Sélectionner les parcelles avec une forte
proportion de légumineuses capables de
faire du stock sur pied tout en conservant de
la qualité pour des animaux à besoin modéré
• Conserver une petite surface accessible
destinée à faire du foin pour les pâturer cet
été avec des animaux à faible besoin (besoin
d’entretien uniquement) pour éviter de
distribuer trop de fourrages conservés
Evolution de la valeur UFL d’un
RGA/TB entre 6 et 12 semaines de
repousses selon le cycle de pâturage
Delaby et Peccatte, 2003
Retrouvez des ressources
et outils sur les aléas
climatiques en cliquant ici
24
Cette note a été réalisée avec les contributions :
Des équipes INOSYS-Réseaux d’Elevage
Des fermes expérimentales de La Blanche Maison (L. Morin), du CIIRPO
(D Gautier), de Jalogny (J. Douhay), Thorigné d’Anjou (J. Fortin), de
Derval (F. Launay)
…mais aussi :
Arnaud Jouard (CRAGE), Gaétan Leborgne (CA02), Jean-Pierre Manteaux
(CA26), Françoise Guillois (CRAB), Grégoire Dufour (CRAPL)
25
Pour plus de détails au niveau régional, retrouvez
les résumés climatologiques mensuels sur
http://www.meteofrance.fr/climat-passe-et-
futur/bilans-climatiques/843/resumes-
climatologiques-mensuels-regionaux

Contenu connexe

Similaire à Note agro climatique et prairies n°2 - mai 2020

Septembre 2023 : Un très bel été pour les fourrages dans la moitié Nord, un b...
Septembre 2023 : Un très bel été pour les fourrages dans la moitié Nord, un b...Septembre 2023 : Un très bel été pour les fourrages dans la moitié Nord, un b...
Septembre 2023 : Un très bel été pour les fourrages dans la moitié Nord, un b...Institut de l'Elevage - Idele
 
Point sur la sécheresse en France et en Europe - 2019
Point sur la sécheresse en France et en Europe - 2019Point sur la sécheresse en France et en Europe - 2019
Point sur la sécheresse en France et en Europe - 2019Institut de l'Elevage - Idele
 
Note agroclimatique spéciale sécheresse été 2022.pdf
Note agroclimatique spéciale sécheresse été 2022.pdfNote agroclimatique spéciale sécheresse été 2022.pdf
Note agroclimatique spéciale sécheresse été 2022.pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 
A Villefagnan (Charente), un système en polyculture-élevage
A Villefagnan (Charente), un système en polyculture-élevageA Villefagnan (Charente), un système en polyculture-élevage
A Villefagnan (Charente), un système en polyculture-élevageJrmieJost1
 

Similaire à Note agro climatique et prairies n°2 - mai 2020 (17)

Note agroclimatique n3 - 2023
Note agroclimatique n3 - 2023Note agroclimatique n3 - 2023
Note agroclimatique n3 - 2023
 
Note agroclimatique n4 - 2023.pdf
Note agroclimatique n4 - 2023.pdfNote agroclimatique n4 - 2023.pdf
Note agroclimatique n4 - 2023.pdf
 
Note agroclimatique n°3 - 2022
Note agroclimatique n°3 - 2022Note agroclimatique n°3 - 2022
Note agroclimatique n°3 - 2022
 
Note agroclimatique n2 - 2023
Note agroclimatique n2 - 2023Note agroclimatique n2 - 2023
Note agroclimatique n2 - 2023
 
Note agro-climatique n°2-2023
Note agro-climatique n°2-2023Note agro-climatique n°2-2023
Note agro-climatique n°2-2023
 
Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024
Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024
Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024
 
Septembre 2023 : Un très bel été pour les fourrages dans la moitié Nord, un b...
Septembre 2023 : Un très bel été pour les fourrages dans la moitié Nord, un b...Septembre 2023 : Un très bel été pour les fourrages dans la moitié Nord, un b...
Septembre 2023 : Un très bel été pour les fourrages dans la moitié Nord, un b...
 
Note agro-climatique n°1 2024 - Mars 2024
Note agro-climatique n°1  2024 - Mars 2024Note agro-climatique n°1  2024 - Mars 2024
Note agro-climatique n°1 2024 - Mars 2024
 
Note agro-climatique n°5 - 2023
Note agro-climatique n°5 - 2023Note agro-climatique n°5 - 2023
Note agro-climatique n°5 - 2023
 
Note agroclimatique n°2 - 2022
Note agroclimatique n°2 - 2022Note agroclimatique n°2 - 2022
Note agroclimatique n°2 - 2022
 
Note agroclimatique n6 - Novembre 2022
Note agroclimatique n6 - Novembre 2022Note agroclimatique n6 - Novembre 2022
Note agroclimatique n6 - Novembre 2022
 
Point sur la sécheresse en France et en Europe - 2019
Point sur la sécheresse en France et en Europe - 2019Point sur la sécheresse en France et en Europe - 2019
Point sur la sécheresse en France et en Europe - 2019
 
Note agroclimatique n4 - 2022
Note agroclimatique n4 - 2022Note agroclimatique n4 - 2022
Note agroclimatique n4 - 2022
 
Note agroclimatique spéciale sécheresse été 2022.pdf
Note agroclimatique spéciale sécheresse été 2022.pdfNote agroclimatique spéciale sécheresse été 2022.pdf
Note agroclimatique spéciale sécheresse été 2022.pdf
 
Note agroclimatique n1 - 2023
Note agroclimatique n1 - 2023Note agroclimatique n1 - 2023
Note agroclimatique n1 - 2023
 
Note agroclimatique n°5 - 2022
Note agroclimatique n°5 - 2022Note agroclimatique n°5 - 2022
Note agroclimatique n°5 - 2022
 
A Villefagnan (Charente), un système en polyculture-élevage
A Villefagnan (Charente), un système en polyculture-élevageA Villefagnan (Charente), un système en polyculture-élevage
A Villefagnan (Charente), un système en polyculture-élevage
 

Plus de Institut de l'Elevage - Idele

MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...
MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...
MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...Institut de l'Elevage - Idele
 
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdfP 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectivesP 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectivesInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins AllemagneP 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins AllemagneInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durablesP 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durablesInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisseP 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisseInstitut de l'Elevage - Idele
 

Plus de Institut de l'Elevage - Idele (20)

CAP2ER_GC_Presentation_Outil_20240422.pptx
CAP2ER_GC_Presentation_Outil_20240422.pptxCAP2ER_GC_Presentation_Outil_20240422.pptx
CAP2ER_GC_Presentation_Outil_20240422.pptx
 
MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...
MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...
MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...
 
Webinaire lésions podales_04.04.2024.pptx
Webinaire lésions podales_04.04.2024.pptxWebinaire lésions podales_04.04.2024.pptx
Webinaire lésions podales_04.04.2024.pptx
 
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
 
Replay du Webinaire CARE 4 DAIRY - 25 mars 2024
Replay du Webinaire CARE 4 DAIRY - 25 mars 2024Replay du Webinaire CARE 4 DAIRY - 25 mars 2024
Replay du Webinaire CARE 4 DAIRY - 25 mars 2024
 
2 1 FUSELIER Prise en compte OW Société.pdf
2 1 FUSELIER Prise en compte OW Société.pdf2 1 FUSELIER Prise en compte OW Société.pdf
2 1 FUSELIER Prise en compte OW Société.pdf
 
2 2 VILLAIN Truies libres en maternité.pdf
2 2 VILLAIN Truies libres en maternité.pdf2 2 VILLAIN Truies libres en maternité.pdf
2 2 VILLAIN Truies libres en maternité.pdf
 
2 3 MESSAGER Enrichissements poulets.pdf
2 3 MESSAGER Enrichissements poulets.pdf2 3 MESSAGER Enrichissements poulets.pdf
2 3 MESSAGER Enrichissements poulets.pdf
 
2 4 COUTANT Litiere malaxée Vaches laitières.pdf
2 4 COUTANT Litiere malaxée Vaches laitières.pdf2 4 COUTANT Litiere malaxée Vaches laitières.pdf
2 4 COUTANT Litiere malaxée Vaches laitières.pdf
 
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
 
2 7 GERARD conduite des truies en liberté.pdf
2 7 GERARD conduite des truies en liberté.pdf2 7 GERARD conduite des truies en liberté.pdf
2 7 GERARD conduite des truies en liberté.pdf
 
2 8 LERUSTE loger les veaux laitiers par deux
2 8 LERUSTE loger les veaux laitiers par deux2 8 LERUSTE loger les veaux laitiers par deux
2 8 LERUSTE loger les veaux laitiers par deux
 
2 9 LEFOUL Logement veaux de boucherie.pdf
2 9 LEFOUL Logement veaux de boucherie.pdf2 9 LEFOUL Logement veaux de boucherie.pdf
2 9 LEFOUL Logement veaux de boucherie.pdf
 
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
 
P 16 TALLET etat émotionnel des animaux.pdf
P 16 TALLET etat émotionnel des animaux.pdfP 16 TALLET etat émotionnel des animaux.pdf
P 16 TALLET etat émotionnel des animaux.pdf
 
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdfP 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
 
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectivesP 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
 
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins AllemagneP 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
 
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durablesP 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
 
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisseP 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
 

Dernier

BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...idelewebmestre
 
CHAPITRE 2 VARIABLE ALEATOIRE probabilité.ppt
CHAPITRE 2 VARIABLE ALEATOIRE probabilité.pptCHAPITRE 2 VARIABLE ALEATOIRE probabilité.ppt
CHAPITRE 2 VARIABLE ALEATOIRE probabilité.pptbentaha1011
 
BOW 2024 - 3-3 - Adaptation des bâtiments pour ruminants au changement clima...
BOW 2024 - 3-3 -  Adaptation des bâtiments pour ruminants au changement clima...BOW 2024 - 3-3 -  Adaptation des bâtiments pour ruminants au changement clima...
BOW 2024 - 3-3 - Adaptation des bâtiments pour ruminants au changement clima...idelewebmestre
 
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitières
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitièresBOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitières
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitièresidelewebmestre
 
Agrivoltaïsme et filière ovine en Dordogne
Agrivoltaïsme et filière ovine en DordogneAgrivoltaïsme et filière ovine en Dordogne
Agrivoltaïsme et filière ovine en Dordogneidelewebmestre
 
Actions du vent sur les bâtiments selon lEurocode 1 – Partie 1-4.pdf
Actions du vent sur les bâtiments selon lEurocode 1 – Partie 1-4.pdfActions du vent sur les bâtiments selon lEurocode 1 – Partie 1-4.pdf
Actions du vent sur les bâtiments selon lEurocode 1 – Partie 1-4.pdfalainfahed961
 
Cours-de-Ponts Cours de Ponts Principes généraux - Conception Méthodes de con...
Cours-de-Ponts Cours de Ponts Principes généraux - Conception Méthodes de con...Cours-de-Ponts Cours de Ponts Principes généraux - Conception Méthodes de con...
Cours-de-Ponts Cours de Ponts Principes généraux - Conception Méthodes de con...maach1
 
Bow 2024 - Plein air à l'intérieur des bâtiments d'élevage de ruminants
Bow 2024 - Plein air à l'intérieur des bâtiments d'élevage de ruminantsBow 2024 - Plein air à l'intérieur des bâtiments d'élevage de ruminants
Bow 2024 - Plein air à l'intérieur des bâtiments d'élevage de ruminantsidelewebmestre
 
La logistique a L'ère de l'industrie 4.0
La logistique a L'ère de l'industrie 4.0La logistique a L'ère de l'industrie 4.0
La logistique a L'ère de l'industrie 4.0ourssoula
 
Accompagnement de l'agrivoltaisme - Focus sur l'étude système en Merthe et Mo...
Accompagnement de l'agrivoltaisme - Focus sur l'étude système en Merthe et Mo...Accompagnement de l'agrivoltaisme - Focus sur l'étude système en Merthe et Mo...
Accompagnement de l'agrivoltaisme - Focus sur l'étude système en Merthe et Mo...idelewebmestre
 
BOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chair
BOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chairBOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chair
BOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chairidelewebmestre
 
BOW 2024 - L'écurie ouverte : un concept inspirant pour la filière équine
BOW 2024 - L'écurie ouverte : un concept inspirant pour la filière équineBOW 2024 - L'écurie ouverte : un concept inspirant pour la filière équine
BOW 2024 - L'écurie ouverte : un concept inspirant pour la filière équineidelewebmestre
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_APC.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_APC.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_APC.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_APC.pdfSKennel
 
BOW 2024 - Dedans/Dehors quand voir ne suffit pas
BOW 2024 - Dedans/Dehors quand voir ne suffit pasBOW 2024 - Dedans/Dehors quand voir ne suffit pas
BOW 2024 - Dedans/Dehors quand voir ne suffit pasidelewebmestre
 
BOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcins
BOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcinsBOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcins
BOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcinsidelewebmestre
 
BOW 2024 - 3-2 - Stress thermique impact vaches laitières
BOW 2024 - 3-2 - Stress thermique impact vaches laitièresBOW 2024 - 3-2 - Stress thermique impact vaches laitières
BOW 2024 - 3-2 - Stress thermique impact vaches laitièresidelewebmestre
 
Compersseur d'air a vis atlas copco avec huile
Compersseur d'air a vis atlas copco avec huileCompersseur d'air a vis atlas copco avec huile
Compersseur d'air a vis atlas copco avec huileMBouderbala
 
Cadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en France
Cadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en FranceCadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en France
Cadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en Franceidelewebmestre
 
BOW 2024-3-10 - Batcool Petits ruminants
BOW 2024-3-10 - Batcool Petits ruminantsBOW 2024-3-10 - Batcool Petits ruminants
BOW 2024-3-10 - Batcool Petits ruminantsidelewebmestre
 
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatique
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatiqueBOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatique
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatiqueidelewebmestre
 

Dernier (20)

BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...
 
CHAPITRE 2 VARIABLE ALEATOIRE probabilité.ppt
CHAPITRE 2 VARIABLE ALEATOIRE probabilité.pptCHAPITRE 2 VARIABLE ALEATOIRE probabilité.ppt
CHAPITRE 2 VARIABLE ALEATOIRE probabilité.ppt
 
BOW 2024 - 3-3 - Adaptation des bâtiments pour ruminants au changement clima...
BOW 2024 - 3-3 -  Adaptation des bâtiments pour ruminants au changement clima...BOW 2024 - 3-3 -  Adaptation des bâtiments pour ruminants au changement clima...
BOW 2024 - 3-3 - Adaptation des bâtiments pour ruminants au changement clima...
 
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitières
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitièresBOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitières
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitières
 
Agrivoltaïsme et filière ovine en Dordogne
Agrivoltaïsme et filière ovine en DordogneAgrivoltaïsme et filière ovine en Dordogne
Agrivoltaïsme et filière ovine en Dordogne
 
Actions du vent sur les bâtiments selon lEurocode 1 – Partie 1-4.pdf
Actions du vent sur les bâtiments selon lEurocode 1 – Partie 1-4.pdfActions du vent sur les bâtiments selon lEurocode 1 – Partie 1-4.pdf
Actions du vent sur les bâtiments selon lEurocode 1 – Partie 1-4.pdf
 
Cours-de-Ponts Cours de Ponts Principes généraux - Conception Méthodes de con...
Cours-de-Ponts Cours de Ponts Principes généraux - Conception Méthodes de con...Cours-de-Ponts Cours de Ponts Principes généraux - Conception Méthodes de con...
Cours-de-Ponts Cours de Ponts Principes généraux - Conception Méthodes de con...
 
Bow 2024 - Plein air à l'intérieur des bâtiments d'élevage de ruminants
Bow 2024 - Plein air à l'intérieur des bâtiments d'élevage de ruminantsBow 2024 - Plein air à l'intérieur des bâtiments d'élevage de ruminants
Bow 2024 - Plein air à l'intérieur des bâtiments d'élevage de ruminants
 
La logistique a L'ère de l'industrie 4.0
La logistique a L'ère de l'industrie 4.0La logistique a L'ère de l'industrie 4.0
La logistique a L'ère de l'industrie 4.0
 
Accompagnement de l'agrivoltaisme - Focus sur l'étude système en Merthe et Mo...
Accompagnement de l'agrivoltaisme - Focus sur l'étude système en Merthe et Mo...Accompagnement de l'agrivoltaisme - Focus sur l'étude système en Merthe et Mo...
Accompagnement de l'agrivoltaisme - Focus sur l'étude système en Merthe et Mo...
 
BOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chair
BOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chairBOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chair
BOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chair
 
BOW 2024 - L'écurie ouverte : un concept inspirant pour la filière équine
BOW 2024 - L'écurie ouverte : un concept inspirant pour la filière équineBOW 2024 - L'écurie ouverte : un concept inspirant pour la filière équine
BOW 2024 - L'écurie ouverte : un concept inspirant pour la filière équine
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_APC.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_APC.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_APC.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_APC.pdf
 
BOW 2024 - Dedans/Dehors quand voir ne suffit pas
BOW 2024 - Dedans/Dehors quand voir ne suffit pasBOW 2024 - Dedans/Dehors quand voir ne suffit pas
BOW 2024 - Dedans/Dehors quand voir ne suffit pas
 
BOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcins
BOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcinsBOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcins
BOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcins
 
BOW 2024 - 3-2 - Stress thermique impact vaches laitières
BOW 2024 - 3-2 - Stress thermique impact vaches laitièresBOW 2024 - 3-2 - Stress thermique impact vaches laitières
BOW 2024 - 3-2 - Stress thermique impact vaches laitières
 
Compersseur d'air a vis atlas copco avec huile
Compersseur d'air a vis atlas copco avec huileCompersseur d'air a vis atlas copco avec huile
Compersseur d'air a vis atlas copco avec huile
 
Cadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en France
Cadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en FranceCadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en France
Cadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en France
 
BOW 2024-3-10 - Batcool Petits ruminants
BOW 2024-3-10 - Batcool Petits ruminantsBOW 2024-3-10 - Batcool Petits ruminants
BOW 2024-3-10 - Batcool Petits ruminants
 
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatique
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatiqueBOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatique
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatique
 

Note agro climatique et prairies n°2 - mai 2020

  • 1. Note Agro-climatique et Prairies n°2 Printemps 2020 Aurélie MADRID – Julien FRADIN Patrice PIERRE - Jérôme PAVIE Service Fourrages et Pastoralisme Le 18 mai 2020
  • 3. Une série de 11 mois consécutifs plus chauds que la normale (1981-2010) 3Source : Météo-France, http://www.meteofrance.fr/actualites/81869504-avril-2020-3e-mois-d-avril-le-plus-chaud-depuis-1900 C’est inédit en France métropolitaine, après un hiver particulièrement doux, le printemps a démarré avec des températures élevées malgré quelques épisodes plus frais. En avril, la température moyenne a dépassé la référence de 4°C à Paris, à Lyon ou au Mans, et jusqu’à 5°C localement dans le Nord- Est.
  • 4. Conséquence : des sommes de températures déjà élevées 4Source : AgroMetInfo, INRAE et Météo-France - www.agrometinfo.fr Cumul de températures base 0 du 1er janvier au 09/05/2020 Cumul de températures base 0 du 1er janvier au 09/05/2020 comparé la moyenne des 30 dernières années (Valeur en 2020 – moyenne des 30 dernières années)
  • 5. Les précipitations : un déficit marqué dans l’Est en avril 5 Source : Météo-France, Bulletin de Situation Hydrologique au 1er mai 2020 http://www.meteofrance.fr/documents/10192/78479441/bsh_eau_sol_2005.pdf • Les cumuls de précipitations en avril ont été très faibles sur la moitié Est de la France, et particulièrement sur les régions du Nord-Est. • Ils sont supérieurs à la référence sur certaines zones atlantiques et sur le golfe du Lion. • Des pluies plus abondantes début qui ont rassuré, sans pour autant rattraper la situation dans l’Est. NB : L’indicateur visualisé sur la carte ci- contre est le rapport des précipitations du mois écoulé à la normale des précipitations du même mois sur la période de référence (1981-2010). L’ensemble de ces données est issu de la chaîne hydro-météorologique de Météo-France.
  • 6. Évolutions du bilan hydrique (P-ETP) intégrant les pluies de début mai. 6Source : AgroMetInfo, INRAE et Météo-France - www.agrometinfo.fr Cumul des précipitations – ETP du 01/01/2020 au 09/05/2020 Cumul des précipitations – ETP du 01/01/2020 au 09/05/2020 comparé à la moyenne des 30 dernières années (Valeur en 2020 - moyenne des 30 dernières années) Au 9 mai, le bilan hydrique cumulé depuis le 1er janvier est excédentaire sur la façade atlantique, globalement neutre sur une grande partie du territoire et déficitaire du le pourtour méditerranéen, dans le couloir rhodanien et jusqu’aux bordures Nord-Est du Massif Central. En comparaison avec la moyenne de référence, la situation est meilleure ou proche de l’ordinaire à l’Ouest, et moins bonne que d’ordinaire à l’Est, en particulier dans la région lyonnaise, en Bourgogne-Franche-Comté, en Alsace et au sud de la Lorraine.
  • 7. Conséquences sur l’humidité des sols 7 Source : Météo-France, Bulletin de Situation Hydrologique au 1er mai 2020 http://www.meteofrance.fr/documents/10192/78479441/bsh_eau_sol_2005.pdf Sur la période de février à avril, l’indice moyen d’humidité des sols était sec voire très sec dans la région lyonnaise, en Bourgogne Franche-Comté et jusqu’au Sud de la Lorraine. Au 1er mai, en comparaison avec la période de référence, on retrouve globalement la même carte que celle concernant les précipitations en avril.
  • 8. Conséquences sur l’humidité des sols 8 Source : Météo-France, Bulletin de Situation Hydrologique au 1er mai 2020 http://www.meteofrance.fr/documents/10192/78479441/bsh_eau_sol_2005.pdf Sur la période de février à avril, l’indice moyen d’humidité des sols était sec voire très sec dans la région lyonnaise, en Bourgogne Franche-Comté et jusqu’au Sud de la Lorraine. Au 1er mai, en comparaison avec la période de référence, on retrouve globalement la même carte que celle concernant les précipitations en avril. Les températures élevées pour la saison et l'ensoleillement généreux, associés à un déficit pluviométrique depuis mi-mars, ont contribué localement à un asséchement des sols superficiels. Au 23 avril 2020, l'indice d'humidité des sols est ainsi déficitaire sur un large quart nord-est du pays.
  • 9. Et en Europe ? 9Source : JRC MARS Bulletin, Crop monitoring in Europe, Avril 2020 - https://ec.europa.eu/jrc/en/mars/bulletins Excès de précipitations Déficit de précipitations Sécheresse Vague de froid • L'Europe occidentale a connu l'un des débuts de printemps les plus secs depuis 1979 - après un hiver très humide - avec presque aucune pluie depuis la mi-mars. Une grande partie de la Pologne, de l'Ukraine et de la Roumanie ont également connu des conditions sèches depuis la fin de l'hiver. • Au contraire, un excédent de précipitations marqué a été observé dans la péninsule ibérique, en Grèce, à Chypre et dans le sud-est de la Turquie. • Une grande partie de l’Europe centrale et du sud-est a subi des vagues de froid de fin mars et de début avril.
  • 10. Quelles conséquences sur les prairies ? 10Sources : Indicateur ISOP, Ministère de l’Agriculture, Météo-France et INRAE. Au 20 avril 2020, l’indicateur ISOP présente une pousse d’herbe excédentaire sur une grande partie du territoire. Attention ! Il s’agit d’un cumul de pousse depuis le 1er février, comparé à la moyenne sur la période 1989-2018 ! À ce stade, l’excédent 2020 traduit principalement un démarrage de l’herbe plus précoce que dans la période de référence, lié aux températures douces de cet hiver.
  • 11. Et pour la suite ? Les prévisions saisonnières pour mai à juillet Le scénario le plus probable pour le prochain trimestre est celui de températures élevées sur toute l’Europe (avec une probabilité de 50 %). Concernant les précipitations, elles pourraient être plus faibles que d’ordinaire sur le nord- ouest de l’Europe (probabilité de 50 %). Sur le reste de l’Europe, aucun scénario dominant ne se dégage. 11 Les prévisions saisonnières, qu’est-ce que c’est ? La prévision saisonnière a pour objectif de déterminer le climat moyen sur les trois mois à venir, à l'échelle d'une région comme l'Europe de l'Ouest. Contrairement aux prévisions à échéance de quelques jours, l'information n'est pas détaillée ni chiffrée, mais présentée sous forme de prévisions qualitatives qui renseignent sur les grandes tendances (plus chaud ou plus froid, plus sec ou plus humide que la normale). Les climatologues analysent les résultats de modèles numériques comparables à ceux utilisés pour réaliser les prévisions à court terme, mais intégrant la modélisation des océans. Dans certains cas, aucun scénario dominant ne se dégage : faute d'éléments probants susceptibles d'influencer le climat des prochains mois, il est impossible de privilégier une hypothèse. Les performances des prévisions saisonnières sont très variables. Elles sont meilleures pour la température que pour les précipitations, et, pour la température, meilleures en hiver qu'en été. ? Source : Météo-France - http://www.meteofrance.com/accueil/previsions-saisonnieres
  • 12. 12 Source : Ministère de la Transition écologique – 14 mai 2020 D’après le Ministère de l’Environnement, des risques de sécheresse pour cet été
  • 13. Situation des prairies Au 13 mai 2020 13
  • 14. TOUR DE PRAIRIE DES REGIONS Focus sur le printemps 2020 14 Une mise à l’herbe tardive… Des conditions hivernales pluvieuses (+ de 1000 mm localement de Septembre à Mars en Vendée)… Une mise à l’herbe retardée dans des couverts déjà bien développés… Bretagne Pays de la Loire Normandie Hauts de France Poitou Charentes Mars – Avril… Une seconde quinzaine de mars favorable au pâturage et au rattrapage du retard accumulée dans les prairies… Des récoltes précoces dans les parcelles avancées avec une bonne qualité au rendez-vous et des rendements dans la moyenne… L’accélération Un retour des pluies fin avril favorable a permis l’accélération de la pousse… Avec des niveaux de croissance journalières supérieurs à 70 kg MS/ha/jour… Des sommes de températures en avance avec à la clé des épiaisons plus précoces de certaines graminées. Du côté des autres ressources fourragères Des associations céréales protéagineux pénalisées (triticale) par l’humidité hivernale… Des semis de maïs en cours de réalisation, dans de très bonnes conditions,...
  • 15. TOUR DE PRAIRIE DES REGIONS Focus sur le printemps 2020 15 Grand Est Une mise à l’herbe précoce… Un premier passage amorcé sur des couverts parfois avancés… La persistance d’un vent de nord avec des gelées nocturnes a freiné le démarrage de la végétation… Avril… : les montagnes russes La faiblesse des précipitations combinée à des températures élevées sur cette période a engendré une évolution de la pousse en dents de scie (entre 40 et 50 kg MS/ha/jour)… Des premières fauches réalisées précocement avec de petits rendements et une repousse difficile… La lente accélération de début mai… Un retour des précipitations sur fin avril et début mai a permis une relance de la croissance avec des niveaux dépassant les 65 Kg MS/ha/jour… Des conditions favorables à la repousse dans les parcelles fauchées début mai… Du côté des autres ressources fourragères Des maïs semés dans des conditions variables selon les sols avec des levées hétérogènes
  • 16. TOUR DE PRAIRIE DES REGIONS Focus sur le printemps 2020 16 Bourgogne Franche Comté Mise à l’herbe… De bonnes conditions de portance pour le premier passage… Un démarrage freiné par des gelées matinales et un vent d’Est… Des cumuls de températures atteints avec 15 jours d’avance sur la somme de température habituelle en Bourgogne… Avril : coup de chaud sur les pâtures Avec des températures nettement supérieures aux normales de saison et en l’absence de précipitations les prairies accusent le coup à tous les étages : - Des zones de dessèchement renforcées par la bise apparaissent en sols superficiels sur les plateaux - Des croissances inférieures de 10 à 30 kg MS/ha/jour par rapport à la normale en Franche Comté Changement de régime début mai… Des précipitations accompagnées de chaleur permettent enfin de retrouver des conditions plus favorables à la croissance de l’herbe Au 11 mai, en Franche Comté ces niveaux de pousse restaient inférieurs aux références régionales dans les secteurs de plaine, de plateau et en montagne
  • 17. TOUR DE PRAIRIE DES REGIONS Focus sur le printemps 2020 17 Rhônes-Alpes Auvergne Dans la Drome… En lien avec les conditions sèches de fin d’hiver, la mise à l’herbe a été engagée dès le 15 février… Avec parfois des surfaces offertes en pâture au détriment de surfaces de fauches initialement prévues… La faiblesse des précipitations observées dans la zone du 1er février à fin avril a pénalisé le démarrage des prairies Avec à la clé un manque de densité dans les couverts. Comme dans d’autres régions, les stades sont avancés par rapport à la saison Dans le Puy-de-Dôme Une année précoce au regard des cumuls de températures dans les zones de plaine. Début avril, les conditions sèches et froides limitent la croissance de l’herbe. Les pluies récentes ont reconstitué les réserves hydriques en montagne et demi montagne. On assiste à l’explosion saisonnière caractéristique de la pousse de l’herbe, sans retard apparent. La qualité et la quantité des premiers cycles semblent présentes.
  • 18. TOUR DE PRAIRIE DES REGIONS Focus sur le printemps 2020 18 Nouvelle-Aquitaine Occitanie Un printemps précoce… Les cumuls de température observés sur les différents départements ont confirmé ce démarrage précoce de la végétation. Dans le Tarn, on comptait fin avril 150 à 200° C d’avance /aux données moyennes. Dans les Pyrénées Atlantiques, ces cumuls de températures sont en avance partout dans le département, comparativement aux moyennes de ces 10 dernières années… Des conditions favorables sur Avril Le maintien de conditions climatiques globalement favorables a permis le maintien d’un bon rythme de pousse sur avril. Ces coupes précoces réalisées vers la mi-avril ont permis de bien valoriser la pousse des parcelles non déprimées. Avec à la clé, un bon décalage dans les repousses… Saison des pluies…en Occitanie La croissance reste soutenue dans la zone avec des conditions d’humidité et de chaleur… Les fortes pluies relevées dans certains secteurs ont mis un coup de frein sur la gestion du pâturage et des récoltes en attendant des jours meilleurs… L'année reste toujours aussi précoce avec suivant les sites plus de 15 jours d'avance par rapport à la normale.
  • 19. Les conseils du moment pour la gestion des prairies Au 13 mai 2020 19
  • 20. Gérer le pic de croissance de l’herbe • Le pic de croissance de l’herbe est en train de se réaliser un peu partout, c’est le moment de resserrer les animaux et débrayer un maximum de surface. • Au pâturage : la gestion de l’épi reste omniprésente. Les écarts de précocité des espèces et des variétés au sein des prairies entrainent un étalement de l’épiaison. Bien que les premiers épis à 10cm ont pu être étêtés au premier passage, des épis secondaires peuvent suivre. Conserver une rotation rapide pour obtenir une prairie majoritairement feuillue et limiter les refus. 20 • En système laitier, garder 10 à 12 jours d’avance sur le circuit de pâturage max. Toutes les parcelles au dessus de 15 cm (herbomètre) ou mi-botte doivent être destinées à la fauche • En productions allaitantes, dans l’objectif de pâturer longtemps, garder 20 à 25 jours d’avance avant de faucher une parcelle Destination fauche
  • 21. Gérer le pic de croissance de l’herbe • Les ensilages de première coupe devraient être terminés sauf dans les zones tardives, d’altitude et pour les espèces à épiaison retardée (RGA tardif et très tardif, fléole…) • Vu les sommes de température atteintes (>1000°C jour) et le développement des prairies en plaine, la fenaison devrait commencer dès que 4 jours de beau temps se présentent 21
  • 22. • Rappel des stades de développement visés selon ses objectifs : • Objectif de rendement maximum : attendre le début de floraison des principales graminées (apparition des étamines) • Compromis rendement / qualité : La quantité d’UF récoltée par ha atteint un plateau au début d’épiaison • Objectif qualité : Fauche précoce, récolter avant l’apparition des épis 22 Quand faucher le 1er cycle des prairies ? Avril Mai Juin Date Rendement /ha 1,0 UF/kg MS 0,8 UF/kg MS 0,7 UF/kg MS départ en végétation début épiaison épiaison floraison Rendement UF Rendement MS Mars 0,6 UF/kg MS 0,9 UF/kg MS
  • 23. • Dans les zones à déficit hydrique marqué • Maintenir la vitesse de rotation (3 semaines min) sans l’accélérer en apportant une complémentation ou en agrandissant • Eviter de faucher les parcelles accessibles au pâturage 23 Gestion des aléas • Préparer le repos estival des prairies • Sélectionner les parcelles avec une forte proportion de légumineuses capables de faire du stock sur pied tout en conservant de la qualité pour des animaux à besoin modéré • Conserver une petite surface accessible destinée à faire du foin pour les pâturer cet été avec des animaux à faible besoin (besoin d’entretien uniquement) pour éviter de distribuer trop de fourrages conservés Evolution de la valeur UFL d’un RGA/TB entre 6 et 12 semaines de repousses selon le cycle de pâturage Delaby et Peccatte, 2003
  • 24. Retrouvez des ressources et outils sur les aléas climatiques en cliquant ici 24
  • 25. Cette note a été réalisée avec les contributions : Des équipes INOSYS-Réseaux d’Elevage Des fermes expérimentales de La Blanche Maison (L. Morin), du CIIRPO (D Gautier), de Jalogny (J. Douhay), Thorigné d’Anjou (J. Fortin), de Derval (F. Launay) …mais aussi : Arnaud Jouard (CRAGE), Gaétan Leborgne (CA02), Jean-Pierre Manteaux (CA26), Françoise Guillois (CRAB), Grégoire Dufour (CRAPL) 25 Pour plus de détails au niveau régional, retrouvez les résumés climatologiques mensuels sur http://www.meteofrance.fr/climat-passe-et- futur/bilans-climatiques/843/resumes- climatologiques-mensuels-regionaux