SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  21
Télécharger pour lire hors ligne
Réduction des antibiotiques :
contexte, enjeux, acquis / apports du projet RedAb
Philippe ROUSSEL – Idele
Journée RedAb – 23 mai 2019 - Paris
Contexte - Constats
2
Des besoins d’améliorer les
connaissances des différents
acteurs : éleveurs en activité ou en
devenir, conseillers, enseignants …
 L’information
 La formation
 ……
 Plan écoantibio 1 : 2012 – 2017
 Plan écoantibio 2 : 2017 – 2021
« Communiquer et former sur les enjeux de lutte
contre l’antibiorésistance, sur la prescription
raisonnée des antibiotiques et sur les autres
moyens de maîtrise des maladies infectieuses »
Des moyens de communication et
d’information qui évoluent
 WEB
 Internet
 Réseaux sociaux
Journée RedAb – 23 mai 2019 - Paris
Contexte - Constats
3
Nombredetraitementsparvache
Évolution du nombre de traitements intramammaires par vache laitière en période de lactation et en période de tarissement depuis 1999 – Rapport ANSES 2018
Le modèle utilisé Les infections mammaires : le poste majeur d’utilisation des
ATBQ et plus d’1/3 de l’impact économique des troubles de santé
1.1
0.6
0.98 1 0.8
0.5
0.7
0.650.7
1.68
1.27
Journée RedAb – 23 mai 2019 - Paris 4
Des marges d’évolution de la réduction des traitements au tarissement
très importantes
Contexte - Constats
(chiffre Reproscocpe – Idele)
Vêlages
3,4 M
Tarissements
2,4 M
Eligibles
Tarissement
sélectif
850 000
<100 000
Cel
Obturateur
seul
100 000
Obt.
Obturateur
+/- ATBQ
750 000
Obt.
+/-
ATB
Q
2016 - 2017 : 3 382 552 vêlages
 2 367 786 tarissements
Environ 36% des vaches à moins de
100 000 au dernier contrôle
850 000 vaches éligibles au traitement
sélectif au tarissement
10 à 15% des vaches traitées avec
obturateur ne reçoivent pas
d’antibiotique, soit environ 100 000
vaches...
… Potentiellement 750 000 vaches
peuvent s’éviter un traitement ATBQ
(Ph Roussel – Idele)
Journée RedAb – 23 mai 2019 - Paris 5
Comment mobiliser la filière ?
Objectif : Accompagner les éleveurs en préservant les
performances techniques et économiques de leurs élevages
Une observance
des conseils très
disparate
Un temps limité
pour se former
et/ou s’informer
Des freins aux
changements
« Peur du
risque »
Journée RedAb – 23 mai 2019 - Paris
Le projet RedAb
6
Accompagner la transition
des élevages laitiers vers
une économie en
antibiotiques
Caractériser les pratiques existantes et
identifier les freins et les leviers
d’action à différents niveaux
d’organisation
Identifier et co-construire des
dispositifs/supports de formation
auprès d’une diversité de publics
jouant un rôle dans cette
transition
Mettre en œuvre les formations et
supports et évaluer les
transformations sociales et
techniques engendrées
Action 1
Action 2
Action 3
Journée RedAb – 23 mai 2019 - Paris 7
Accompagner la transition
des élevages laitiers vers
une économie en
antibiotiques
Caractériser les pratiques existantes et
identifier les freins et les leviers
d’action à différents niveaux
d’organisation
Identifier et co-construire des
dispositifs/supports de formation
auprès d’une diversité de publics
jouant un rôle dans cette
transition
Mettre en œuvre les formations et
supports et évaluer les
transformations sociales et
techniques engendrées
Action 1
Action 2
Action 3
Le projet RedAb
Journée RedAb – 23 mai 2019 - Paris
Etude de quelques expériences réussies d’actions
collectives visant à limiter le recours aux antibiotiques
FRANCE
Le projet RedAb
8
Journée RedAb – 23 mai 2019 - Paris
Contexte
 Consommation Ab très élevée en filière cunicole
 Essentiellement des pratiques préventives (AB associés à l’alimentation)
 Une petite filière, très présente à l’Ouest (1200 éleveurs de + 200 lapines = près 90 % production - dont 75% en Pays de la Loire et Bretagne)
 Une interprofession récente mais très structurante
Prémices de l’action
 2006-2007 : problème de résidus de certains AB (sulfamides) dans la viande  allongement délais commercialisation
 2009 : débat important au sein de l’interprofession
 Réalité de l’usage des AB (contestation suivi des ventes hors AMM lapin, par l’ANSES) lancement d’une enquête ANSES
 2010 - début 2011 : enquête ANSES confirme premières analyses !
 Face à une réalité indubitable, les différents acteurs ont dû réagir…
 Chacun des maillons de la filière a sa part de responsabilité…
 Décision d’un plan volontaire de réduction (avant plan Eco Antibio).
Filière lapin en France :
le contexte de réduction
9
FRANCE
Journée RedAb – 23 mai 2019 - Paris
Charte Interprofessionnelle de bonne maîtrise sanitaire et de bon usage des
traitements médicamenteux en élevage cunicole
Une démarche volontaire, collective et dans la durée
Echelle action  France entière
Qui porte la démarche  Interprofession cunicole (CLIPP) + Partenaires : tous membres CLIPP + vétérinaires spécialisés (liés firmes
d’aliments)
Les principes
- Engagement à réduire les AB, tout en garantissant une bonne maitrise sanitaire en élevage  Démarches de progrès
technique
- Respect des règles de bon usage des médicaments et les principes établis pour limiter l’antibiorésistance
- Mise en place d’indicateurs de suivi filière (IFTA : Index de Fréquence des Traitements Antibiotiques) et suivi des objectifs de
progrès
- Formation technique en 2012 : 80 techniciens de la filière (OP, sélectionneurs, firmes alimentation) + Formation des éleveurs
par les techniciens lors de réunions spécifiques
10
FRANCE
Filière lapin en France :
La charte
Journée RedAb – 23 mai 2019 - Paris
Retours chiffrés
2017 : baisse 55.3% des AB /2010 ( - 23 % sur la dernière année)
2012 : 90% des techniciens ont été formés
2015 : 19/25 Op ont signé Charte (+ 85% lapins)
11
FRANCE
Evolution de l’exposition des lapins par formes pharmaceutiques depuis 1999 (ALEA) – Rapport ANSES 2018
Filière lapin en France :
le contexte de réduction
Journée RedAb – 23 mai 2019 - Paris
Contexte
 Consommation Ab en baisse depuis 2008
 Des démarches très récentes
 Différents types de démarches :
- À l’échelle de l’interprofession
- Axées sur le marketing : création d’un marque « zéro antibiotique »
- Développées par des organismes sans valorisation directes
Filière porcine en France :
Des évolutions marquées
12
FRANCE
Evolution de l’exposition des porcs par formes
pharmaceutiques depuis 1999 (ALEA) – Rapport
ANSES 2018
Journée RedAb – 23 mai 2019 - Paris
Les freins
Eleveurs – Faible implication
Réticences chez certains éleveurs face à un changement de pratiques
Difficulté à accepter les risques potentiels
Pas de valorisation (pas de maitrise de la filière complète) => pas de rémunération des éleveurs en conséquence
Les vétérinaires
Réticence au changement les vétérinaires (revenus liés à la vente d’antibiotiques)
Les motivations
Eleveurs
Réduction du coût de l’aliment de 30 à 40€ par tonne
Motivation des éleveurs sensibilisés et conscients de l’évolution de la demande
13
FRANCE
Filière porcine en France :
Les freins et les motivations
Journée RedAb – 23 mai 2019 - Paris
Pays-Bas : un des plus gros consommateurs en 2007
Antibiorésistance chez l’homme en 2005  Pression sociétale forte
Filière Bovin lait au Pays-Bas :
le contexte de réduction
14
0
10
20
30
40
50
60
70
80
90
100
2009 2011 2013 2015
• Création d’un groupe de travail pour chaque filière en 2008
 Mémorandum d’entente
• Définition d’objectifs commun de diminution 
• Création de la Netherlands Veterinary Medecine Autority
en 2010
• Différentes régulations mises en place
« Collaboration is a typical way of solving problems. »
« La collaboration est un moyen typique de résoudre des problèmes ».
- 20 %
- 50 %
- 70 %
Journée RedAb – 23 mai 2019 - Paris
Plan de santé, de traitement et contrats
 Plans de traitements obligatoires,
 Développés en collaboration avec le vétérinaire  contrat
 Plan de traitement : Quand utiliser l’antibiotique / La quantité / La durée,
 Plan de santé du troupeau : Conseil de gestion à l’échelle de la ferme / Santé, production …
 prévention,
 Guide de gestion de la vache tarie.
Autre régulation
 Administration uniquement par les vétérinaires (en dehors du cadre déjà défini)
15
Filière Bovin lait au Pays-Bas :
Les actions
Journée RedAb – 23 mai 2019 - Paris
Des Réticences
 Chez les éleveurs :
- Face aux changements de pratiques
- Face à l’administratif
 Chez les vétérinaires
- Face au changement de modèle économique : vers de la vente de conseil concernant la santé, la
qualité de l’alimentation, le bien-être.
- Changement de posture des vétérinaires : capacité à conseiller
Enjeux
 Convaincre et motiver les éleveurs  enclencher le changement de pratiques,
 Faire évoluer les pratiques à l’échelle du système
 Équilibre avec le bien-être animal
 Développement des méthodes alternatives : prévention
16
Filière Bovin lait au Pays-Bas :
Freins et enjeux
Journée RedAb – 23 mai 2019 - Paris 17
 Pas d’impact sur la santé économique des exploitations
 Diminution de l’antibiorésistance
Impacts et
Résultats
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
70%
80%
90%
100%
2011 2013 2015 2016
Objectif de baisse Atteint
- 36 %
- 61 %
- 58%
- 20 %
Filière Bovin lait au Pays-Bas :
Leviers et impacts positifs
Journée RedAb – 23 mai 2019 - Paris
Soutien des éleveurs par la filière pour trouver des alternatives
et conseiller
Travail sur les pratiques à l’échelle de l’exploitation
 autonomie de l’éleveur
 gestion holistique du troupeau
Formation des acteurs
18
Politiques : obligations des différents plans et discussions entre acteurs
Pas de punitions, certaine souplesse vis-à-vis des objectifs
Filière Bovin lait au Pays-Bas :
Leviers et impacts positifs
Journée RedAb – 23 mai 2019 - Paris
Les clés de la réussite collective visant à
limiter le recours aux antibiotiques
FRANCE
Des choix politiques
Des objectifs partagés par l’ensemble des acteurs de la filière
Besoin de formation des différents acteurs : éleveurs et intervenants sur le
plan technique et réglementaire
Favoriser les liens entre les acteurs et développer des synergie et une
communication commune
Convaincre et motiver les éleveurs  enclencher le changement de pratiques
Convaincre les intervenants de changer de posture sur le conseil
Faire évoluer les pratiques à l’échelle du système
Journée RedAb – 23 mai 2019 - Paris 20
Accompagner la transition
des élevages laitiers vers
une économie en
antibiotiques
Caractériser les pratiques existantes et
identifier les freins et les leviers
d’action à différents niveaux
d’organisation
Identifier et co-construire des
dispositifs/supports de formation
auprès d’une diversité de publics
jouant un rôle dans cette
transition
Mettre en œuvre les formations et
supports et évaluer les
transformations sociales et
techniques engendrées
Action 1
Action 2
Action 3
Le projet RedAb
Journée RedAb – 23 mai 2019 - Paris
10h30 : Comment aborder cette thématique en formation initiale et
continue ? RABELait  Une nouvelle forme de communication pour former à
Réduire l’usage des Antibiotiques en Elevage bovin Lait.
11h30 : Un accompagnement innovant des éleveurs avec un parcours de
formation alliant présentiel et classes virtuelles
14h : Comment apporter des connaissances et lever les freins chez les
éleveurs ? Impact des accompagnements innovants sur la réduction d’antibiotiques
et trajectoires du changement
14h30 : Ateliers participatifs :
 Identifier les principaux leviers et freins au changement de pratiques
 Comment Réflexion sur le déploiement des outils disponibles
16h30 : Fin de la journée
Présentation de la journée
Déjeuner

Contenu connexe

Similaire à Réduction des antibiotiques : contexte, enjeux, acquis / apports du projet RedAb

Semences. Le GNIS veut élargir l'offre variétale
Semences. Le GNIS veut élargir l'offre variétaleSemences. Le GNIS veut élargir l'offre variétale
Semences. Le GNIS veut élargir l'offre variétaleGuyon Jacky
 
Plan ALTIBIOTIQUE – Formations 2017
Plan ALTIBIOTIQUE – Formations 2017Plan ALTIBIOTIQUE – Formations 2017
Plan ALTIBIOTIQUE – Formations 2017Benoît GEORGES
 
Presentation RSE groupe Pierre Fabre 2016 fr
Presentation RSE groupe Pierre Fabre 2016 frPresentation RSE groupe Pierre Fabre 2016 fr
Presentation RSE groupe Pierre Fabre 2016 frPierre Fabre Group
 
Briefing de Bruxelles n. 57: Nora McKeon " Petits producteurs et gouvernance ...
Briefing de Bruxelles n. 57: Nora McKeon " Petits producteurs et gouvernance ...Briefing de Bruxelles n. 57: Nora McKeon " Petits producteurs et gouvernance ...
Briefing de Bruxelles n. 57: Nora McKeon " Petits producteurs et gouvernance ...Brussels Briefings (brusselsbriefings.net)
 
Impliquer tous les acteurs de la filière : La ferme laitière bas carbone
Impliquer tous les acteurs de la filière : La ferme laitière bas carboneImpliquer tous les acteurs de la filière : La ferme laitière bas carbone
Impliquer tous les acteurs de la filière : La ferme laitière bas carboneInstitut de l'Elevage - Idele
 
Des indicateurs socles pour une évaluation du bien-être animal dans les éleva...
Des indicateurs socles pour une évaluation du bien-être animal dans les éleva...Des indicateurs socles pour une évaluation du bien-être animal dans les éleva...
Des indicateurs socles pour une évaluation du bien-être animal dans les éleva...Institut de l'Elevage - Idele
 
La préparation des broutards à la vente : un moyen de maîtrise des maladies r...
La préparation des broutards à la vente : un moyen de maîtrise des maladies r...La préparation des broutards à la vente : un moyen de maîtrise des maladies r...
La préparation des broutards à la vente : un moyen de maîtrise des maladies r...Institut de l'Elevage - Idele
 
Manuel tracabilite filiere boisson
Manuel tracabilite filiere boissonManuel tracabilite filiere boisson
Manuel tracabilite filiere boissonCherchar Mohammed
 
Renouvellement des générations et attentes sociétales, les deux axes principa...
Renouvellement des générations et attentes sociétales, les deux axes principa...Renouvellement des générations et attentes sociétales, les deux axes principa...
Renouvellement des générations et attentes sociétales, les deux axes principa...Institut de l'Elevage - Idele
 
Le rapport d'activité 2015 de FranceAgriMer vient de paraître
Le rapport d'activité 2015 de FranceAgriMer vient de paraîtreLe rapport d'activité 2015 de FranceAgriMer vient de paraître
Le rapport d'activité 2015 de FranceAgriMer vient de paraîtreFranceAgriMer
 
Briefing de Bruxelles 52: Morag Webb " Meilleures pratiques de renforcement d...
Briefing de Bruxelles 52: Morag Webb " Meilleures pratiques de renforcement d...Briefing de Bruxelles 52: Morag Webb " Meilleures pratiques de renforcement d...
Briefing de Bruxelles 52: Morag Webb " Meilleures pratiques de renforcement d...Brussels Briefings (brusselsbriefings.net)
 
[Space 2016] Le plan d’action de la filière veaux de boucherie française
[Space 2016] Le plan d’action de la filière veaux de boucherie française[Space 2016] Le plan d’action de la filière veaux de boucherie française
[Space 2016] Le plan d’action de la filière veaux de boucherie françaiseInstitut de l'Elevage - Idele
 
Exploitations laitières françaises : une diversité en mouvement
Exploitations laitières françaises : une diversité en mouvementExploitations laitières françaises : une diversité en mouvement
Exploitations laitières françaises : une diversité en mouvementInstitut de l'Elevage - Idele
 
Space2018 observatoire perenne usage des antibiotiques en filiere veau de bou...
Space2018 observatoire perenne usage des antibiotiques en filiere veau de bou...Space2018 observatoire perenne usage des antibiotiques en filiere veau de bou...
Space2018 observatoire perenne usage des antibiotiques en filiere veau de bou...Institut de l'Elevage - Idele
 
Webinaire oekobeef demarche societale de la filiere viande c guinot
Webinaire oekobeef demarche societale de la filiere viande c guinotWebinaire oekobeef demarche societale de la filiere viande c guinot
Webinaire oekobeef demarche societale de la filiere viande c guinotInstitut de l'Elevage - Idele
 
2016_pei_power_point_comite_consultatif.ppt
2016_pei_power_point_comite_consultatif.ppt2016_pei_power_point_comite_consultatif.ppt
2016_pei_power_point_comite_consultatif.pptNezhaAbouzia
 
Biomimetisme présentation Supbiotech novembre 2016
Biomimetisme présentation Supbiotech novembre 2016Biomimetisme présentation Supbiotech novembre 2016
Biomimetisme présentation Supbiotech novembre 2016Alain Renaudin
 
Hormones de reproduction : les actions pour des alternatives | JTC 2019
Hormones de reproduction : les actions pour des alternatives | JTC 2019Hormones de reproduction : les actions pour des alternatives | JTC 2019
Hormones de reproduction : les actions pour des alternatives | JTC 2019Institut de l'Elevage - Idele
 
Kedge - guide Supply Chain industries agroalimentaires - IAA 2016
Kedge - guide Supply Chain industries agroalimentaires - IAA 2016Kedge - guide Supply Chain industries agroalimentaires - IAA 2016
Kedge - guide Supply Chain industries agroalimentaires - IAA 2016polenumerique33
 

Similaire à Réduction des antibiotiques : contexte, enjeux, acquis / apports du projet RedAb (20)

Semences. Le GNIS veut élargir l'offre variétale
Semences. Le GNIS veut élargir l'offre variétaleSemences. Le GNIS veut élargir l'offre variétale
Semences. Le GNIS veut élargir l'offre variétale
 
Genosante conférence de presse - 05-07-2016
Genosante conférence de presse - 05-07-2016Genosante conférence de presse - 05-07-2016
Genosante conférence de presse - 05-07-2016
 
Plan ALTIBIOTIQUE – Formations 2017
Plan ALTIBIOTIQUE – Formations 2017Plan ALTIBIOTIQUE – Formations 2017
Plan ALTIBIOTIQUE – Formations 2017
 
Presentation RSE groupe Pierre Fabre 2016 fr
Presentation RSE groupe Pierre Fabre 2016 frPresentation RSE groupe Pierre Fabre 2016 fr
Presentation RSE groupe Pierre Fabre 2016 fr
 
Briefing de Bruxelles n. 57: Nora McKeon " Petits producteurs et gouvernance ...
Briefing de Bruxelles n. 57: Nora McKeon " Petits producteurs et gouvernance ...Briefing de Bruxelles n. 57: Nora McKeon " Petits producteurs et gouvernance ...
Briefing de Bruxelles n. 57: Nora McKeon " Petits producteurs et gouvernance ...
 
Impliquer tous les acteurs de la filière : La ferme laitière bas carbone
Impliquer tous les acteurs de la filière : La ferme laitière bas carboneImpliquer tous les acteurs de la filière : La ferme laitière bas carbone
Impliquer tous les acteurs de la filière : La ferme laitière bas carbone
 
Des indicateurs socles pour une évaluation du bien-être animal dans les éleva...
Des indicateurs socles pour une évaluation du bien-être animal dans les éleva...Des indicateurs socles pour une évaluation du bien-être animal dans les éleva...
Des indicateurs socles pour une évaluation du bien-être animal dans les éleva...
 
La préparation des broutards à la vente : un moyen de maîtrise des maladies r...
La préparation des broutards à la vente : un moyen de maîtrise des maladies r...La préparation des broutards à la vente : un moyen de maîtrise des maladies r...
La préparation des broutards à la vente : un moyen de maîtrise des maladies r...
 
Manuel tracabilite filiere boisson
Manuel tracabilite filiere boissonManuel tracabilite filiere boisson
Manuel tracabilite filiere boisson
 
Renouvellement des générations et attentes sociétales, les deux axes principa...
Renouvellement des générations et attentes sociétales, les deux axes principa...Renouvellement des générations et attentes sociétales, les deux axes principa...
Renouvellement des générations et attentes sociétales, les deux axes principa...
 
Le rapport d'activité 2015 de FranceAgriMer vient de paraître
Le rapport d'activité 2015 de FranceAgriMer vient de paraîtreLe rapport d'activité 2015 de FranceAgriMer vient de paraître
Le rapport d'activité 2015 de FranceAgriMer vient de paraître
 
Briefing de Bruxelles 52: Morag Webb " Meilleures pratiques de renforcement d...
Briefing de Bruxelles 52: Morag Webb " Meilleures pratiques de renforcement d...Briefing de Bruxelles 52: Morag Webb " Meilleures pratiques de renforcement d...
Briefing de Bruxelles 52: Morag Webb " Meilleures pratiques de renforcement d...
 
[Space 2016] Le plan d’action de la filière veaux de boucherie française
[Space 2016] Le plan d’action de la filière veaux de boucherie française[Space 2016] Le plan d’action de la filière veaux de boucherie française
[Space 2016] Le plan d’action de la filière veaux de boucherie française
 
Exploitations laitières françaises : une diversité en mouvement
Exploitations laitières françaises : une diversité en mouvementExploitations laitières françaises : une diversité en mouvement
Exploitations laitières françaises : une diversité en mouvement
 
Space2018 observatoire perenne usage des antibiotiques en filiere veau de bou...
Space2018 observatoire perenne usage des antibiotiques en filiere veau de bou...Space2018 observatoire perenne usage des antibiotiques en filiere veau de bou...
Space2018 observatoire perenne usage des antibiotiques en filiere veau de bou...
 
Webinaire oekobeef demarche societale de la filiere viande c guinot
Webinaire oekobeef demarche societale de la filiere viande c guinotWebinaire oekobeef demarche societale de la filiere viande c guinot
Webinaire oekobeef demarche societale de la filiere viande c guinot
 
2016_pei_power_point_comite_consultatif.ppt
2016_pei_power_point_comite_consultatif.ppt2016_pei_power_point_comite_consultatif.ppt
2016_pei_power_point_comite_consultatif.ppt
 
Biomimetisme présentation Supbiotech novembre 2016
Biomimetisme présentation Supbiotech novembre 2016Biomimetisme présentation Supbiotech novembre 2016
Biomimetisme présentation Supbiotech novembre 2016
 
Hormones de reproduction : les actions pour des alternatives | JTC 2019
Hormones de reproduction : les actions pour des alternatives | JTC 2019Hormones de reproduction : les actions pour des alternatives | JTC 2019
Hormones de reproduction : les actions pour des alternatives | JTC 2019
 
Kedge - guide Supply Chain industries agroalimentaires - IAA 2016
Kedge - guide Supply Chain industries agroalimentaires - IAA 2016Kedge - guide Supply Chain industries agroalimentaires - IAA 2016
Kedge - guide Supply Chain industries agroalimentaires - IAA 2016
 

Plus de Institut de l'Elevage - Idele

MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...
MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...
MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...Institut de l'Elevage - Idele
 
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdfP 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectivesP 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectivesInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins AllemagneP 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins AllemagneInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durablesP 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durablesInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisseP 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisseInstitut de l'Elevage - Idele
 

Plus de Institut de l'Elevage - Idele (20)

Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024
Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024
Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024
 
MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...
MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...
MaxForGoat aux JTCs : l'impact des modalités de distribution des fourrages en...
 
Webinaire lésions podales_04.04.2024.pptx
Webinaire lésions podales_04.04.2024.pptxWebinaire lésions podales_04.04.2024.pptx
Webinaire lésions podales_04.04.2024.pptx
 
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
 
Replay du Webinaire CARE 4 DAIRY - 25 mars 2024
Replay du Webinaire CARE 4 DAIRY - 25 mars 2024Replay du Webinaire CARE 4 DAIRY - 25 mars 2024
Replay du Webinaire CARE 4 DAIRY - 25 mars 2024
 
2 1 FUSELIER Prise en compte OW Société.pdf
2 1 FUSELIER Prise en compte OW Société.pdf2 1 FUSELIER Prise en compte OW Société.pdf
2 1 FUSELIER Prise en compte OW Société.pdf
 
2 2 VILLAIN Truies libres en maternité.pdf
2 2 VILLAIN Truies libres en maternité.pdf2 2 VILLAIN Truies libres en maternité.pdf
2 2 VILLAIN Truies libres en maternité.pdf
 
2 3 MESSAGER Enrichissements poulets.pdf
2 3 MESSAGER Enrichissements poulets.pdf2 3 MESSAGER Enrichissements poulets.pdf
2 3 MESSAGER Enrichissements poulets.pdf
 
2 4 COUTANT Litiere malaxée Vaches laitières.pdf
2 4 COUTANT Litiere malaxée Vaches laitières.pdf2 4 COUTANT Litiere malaxée Vaches laitières.pdf
2 4 COUTANT Litiere malaxée Vaches laitières.pdf
 
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
 
2 7 GERARD conduite des truies en liberté.pdf
2 7 GERARD conduite des truies en liberté.pdf2 7 GERARD conduite des truies en liberté.pdf
2 7 GERARD conduite des truies en liberté.pdf
 
2 8 LERUSTE loger les veaux laitiers par deux
2 8 LERUSTE loger les veaux laitiers par deux2 8 LERUSTE loger les veaux laitiers par deux
2 8 LERUSTE loger les veaux laitiers par deux
 
2 9 LEFOUL Logement veaux de boucherie.pdf
2 9 LEFOUL Logement veaux de boucherie.pdf2 9 LEFOUL Logement veaux de boucherie.pdf
2 9 LEFOUL Logement veaux de boucherie.pdf
 
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
 
P 16 TALLET etat émotionnel des animaux.pdf
P 16 TALLET etat émotionnel des animaux.pdfP 16 TALLET etat émotionnel des animaux.pdf
P 16 TALLET etat émotionnel des animaux.pdf
 
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdfP 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
 
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectivesP 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
 
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins AllemagneP 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
 
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durablesP 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
 
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisseP 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
 

Dernier

BOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitières
BOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitièresBOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitières
BOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitièresidelewebmestre
 
BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...
BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...
BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...idelewebmestre
 
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...idelewebmestre
 
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitières
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitièresBOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitières
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitièresidelewebmestre
 
BOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcin
BOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcinBOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcin
BOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcinidelewebmestre
 
BOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleur
BOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleurBOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleur
BOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleuridelewebmestre
 
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatique
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatiqueBOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatique
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatiqueidelewebmestre
 
anas transcript 111111111111111111111111
anas transcript 111111111111111111111111anas transcript 111111111111111111111111
anas transcript 111111111111111111111111zaidtaim1214
 
Accompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la Nièvre
Accompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la NièvreAccompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la Nièvre
Accompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la Nièvreidelewebmestre
 

Dernier (9)

BOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitières
BOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitièresBOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitières
BOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitières
 
BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...
BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...
BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...
 
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...
 
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitières
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitièresBOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitières
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitières
 
BOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcin
BOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcinBOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcin
BOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcin
 
BOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleur
BOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleurBOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleur
BOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleur
 
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatique
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatiqueBOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatique
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatique
 
anas transcript 111111111111111111111111
anas transcript 111111111111111111111111anas transcript 111111111111111111111111
anas transcript 111111111111111111111111
 
Accompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la Nièvre
Accompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la NièvreAccompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la Nièvre
Accompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la Nièvre
 

Réduction des antibiotiques : contexte, enjeux, acquis / apports du projet RedAb

  • 1. Réduction des antibiotiques : contexte, enjeux, acquis / apports du projet RedAb Philippe ROUSSEL – Idele
  • 2. Journée RedAb – 23 mai 2019 - Paris Contexte - Constats 2 Des besoins d’améliorer les connaissances des différents acteurs : éleveurs en activité ou en devenir, conseillers, enseignants …  L’information  La formation  ……  Plan écoantibio 1 : 2012 – 2017  Plan écoantibio 2 : 2017 – 2021 « Communiquer et former sur les enjeux de lutte contre l’antibiorésistance, sur la prescription raisonnée des antibiotiques et sur les autres moyens de maîtrise des maladies infectieuses » Des moyens de communication et d’information qui évoluent  WEB  Internet  Réseaux sociaux
  • 3. Journée RedAb – 23 mai 2019 - Paris Contexte - Constats 3 Nombredetraitementsparvache Évolution du nombre de traitements intramammaires par vache laitière en période de lactation et en période de tarissement depuis 1999 – Rapport ANSES 2018 Le modèle utilisé Les infections mammaires : le poste majeur d’utilisation des ATBQ et plus d’1/3 de l’impact économique des troubles de santé 1.1 0.6 0.98 1 0.8 0.5 0.7 0.650.7 1.68 1.27
  • 4. Journée RedAb – 23 mai 2019 - Paris 4 Des marges d’évolution de la réduction des traitements au tarissement très importantes Contexte - Constats (chiffre Reproscocpe – Idele) Vêlages 3,4 M Tarissements 2,4 M Eligibles Tarissement sélectif 850 000 <100 000 Cel Obturateur seul 100 000 Obt. Obturateur +/- ATBQ 750 000 Obt. +/- ATB Q 2016 - 2017 : 3 382 552 vêlages  2 367 786 tarissements Environ 36% des vaches à moins de 100 000 au dernier contrôle 850 000 vaches éligibles au traitement sélectif au tarissement 10 à 15% des vaches traitées avec obturateur ne reçoivent pas d’antibiotique, soit environ 100 000 vaches... … Potentiellement 750 000 vaches peuvent s’éviter un traitement ATBQ (Ph Roussel – Idele)
  • 5. Journée RedAb – 23 mai 2019 - Paris 5 Comment mobiliser la filière ? Objectif : Accompagner les éleveurs en préservant les performances techniques et économiques de leurs élevages Une observance des conseils très disparate Un temps limité pour se former et/ou s’informer Des freins aux changements « Peur du risque »
  • 6. Journée RedAb – 23 mai 2019 - Paris Le projet RedAb 6 Accompagner la transition des élevages laitiers vers une économie en antibiotiques Caractériser les pratiques existantes et identifier les freins et les leviers d’action à différents niveaux d’organisation Identifier et co-construire des dispositifs/supports de formation auprès d’une diversité de publics jouant un rôle dans cette transition Mettre en œuvre les formations et supports et évaluer les transformations sociales et techniques engendrées Action 1 Action 2 Action 3
  • 7. Journée RedAb – 23 mai 2019 - Paris 7 Accompagner la transition des élevages laitiers vers une économie en antibiotiques Caractériser les pratiques existantes et identifier les freins et les leviers d’action à différents niveaux d’organisation Identifier et co-construire des dispositifs/supports de formation auprès d’une diversité de publics jouant un rôle dans cette transition Mettre en œuvre les formations et supports et évaluer les transformations sociales et techniques engendrées Action 1 Action 2 Action 3 Le projet RedAb
  • 8. Journée RedAb – 23 mai 2019 - Paris Etude de quelques expériences réussies d’actions collectives visant à limiter le recours aux antibiotiques FRANCE Le projet RedAb 8
  • 9. Journée RedAb – 23 mai 2019 - Paris Contexte  Consommation Ab très élevée en filière cunicole  Essentiellement des pratiques préventives (AB associés à l’alimentation)  Une petite filière, très présente à l’Ouest (1200 éleveurs de + 200 lapines = près 90 % production - dont 75% en Pays de la Loire et Bretagne)  Une interprofession récente mais très structurante Prémices de l’action  2006-2007 : problème de résidus de certains AB (sulfamides) dans la viande  allongement délais commercialisation  2009 : débat important au sein de l’interprofession  Réalité de l’usage des AB (contestation suivi des ventes hors AMM lapin, par l’ANSES) lancement d’une enquête ANSES  2010 - début 2011 : enquête ANSES confirme premières analyses !  Face à une réalité indubitable, les différents acteurs ont dû réagir…  Chacun des maillons de la filière a sa part de responsabilité…  Décision d’un plan volontaire de réduction (avant plan Eco Antibio). Filière lapin en France : le contexte de réduction 9 FRANCE
  • 10. Journée RedAb – 23 mai 2019 - Paris Charte Interprofessionnelle de bonne maîtrise sanitaire et de bon usage des traitements médicamenteux en élevage cunicole Une démarche volontaire, collective et dans la durée Echelle action  France entière Qui porte la démarche  Interprofession cunicole (CLIPP) + Partenaires : tous membres CLIPP + vétérinaires spécialisés (liés firmes d’aliments) Les principes - Engagement à réduire les AB, tout en garantissant une bonne maitrise sanitaire en élevage  Démarches de progrès technique - Respect des règles de bon usage des médicaments et les principes établis pour limiter l’antibiorésistance - Mise en place d’indicateurs de suivi filière (IFTA : Index de Fréquence des Traitements Antibiotiques) et suivi des objectifs de progrès - Formation technique en 2012 : 80 techniciens de la filière (OP, sélectionneurs, firmes alimentation) + Formation des éleveurs par les techniciens lors de réunions spécifiques 10 FRANCE Filière lapin en France : La charte
  • 11. Journée RedAb – 23 mai 2019 - Paris Retours chiffrés 2017 : baisse 55.3% des AB /2010 ( - 23 % sur la dernière année) 2012 : 90% des techniciens ont été formés 2015 : 19/25 Op ont signé Charte (+ 85% lapins) 11 FRANCE Evolution de l’exposition des lapins par formes pharmaceutiques depuis 1999 (ALEA) – Rapport ANSES 2018 Filière lapin en France : le contexte de réduction
  • 12. Journée RedAb – 23 mai 2019 - Paris Contexte  Consommation Ab en baisse depuis 2008  Des démarches très récentes  Différents types de démarches : - À l’échelle de l’interprofession - Axées sur le marketing : création d’un marque « zéro antibiotique » - Développées par des organismes sans valorisation directes Filière porcine en France : Des évolutions marquées 12 FRANCE Evolution de l’exposition des porcs par formes pharmaceutiques depuis 1999 (ALEA) – Rapport ANSES 2018
  • 13. Journée RedAb – 23 mai 2019 - Paris Les freins Eleveurs – Faible implication Réticences chez certains éleveurs face à un changement de pratiques Difficulté à accepter les risques potentiels Pas de valorisation (pas de maitrise de la filière complète) => pas de rémunération des éleveurs en conséquence Les vétérinaires Réticence au changement les vétérinaires (revenus liés à la vente d’antibiotiques) Les motivations Eleveurs Réduction du coût de l’aliment de 30 à 40€ par tonne Motivation des éleveurs sensibilisés et conscients de l’évolution de la demande 13 FRANCE Filière porcine en France : Les freins et les motivations
  • 14. Journée RedAb – 23 mai 2019 - Paris Pays-Bas : un des plus gros consommateurs en 2007 Antibiorésistance chez l’homme en 2005  Pression sociétale forte Filière Bovin lait au Pays-Bas : le contexte de réduction 14 0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 2009 2011 2013 2015 • Création d’un groupe de travail pour chaque filière en 2008  Mémorandum d’entente • Définition d’objectifs commun de diminution  • Création de la Netherlands Veterinary Medecine Autority en 2010 • Différentes régulations mises en place « Collaboration is a typical way of solving problems. » « La collaboration est un moyen typique de résoudre des problèmes ». - 20 % - 50 % - 70 %
  • 15. Journée RedAb – 23 mai 2019 - Paris Plan de santé, de traitement et contrats  Plans de traitements obligatoires,  Développés en collaboration avec le vétérinaire  contrat  Plan de traitement : Quand utiliser l’antibiotique / La quantité / La durée,  Plan de santé du troupeau : Conseil de gestion à l’échelle de la ferme / Santé, production …  prévention,  Guide de gestion de la vache tarie. Autre régulation  Administration uniquement par les vétérinaires (en dehors du cadre déjà défini) 15 Filière Bovin lait au Pays-Bas : Les actions
  • 16. Journée RedAb – 23 mai 2019 - Paris Des Réticences  Chez les éleveurs : - Face aux changements de pratiques - Face à l’administratif  Chez les vétérinaires - Face au changement de modèle économique : vers de la vente de conseil concernant la santé, la qualité de l’alimentation, le bien-être. - Changement de posture des vétérinaires : capacité à conseiller Enjeux  Convaincre et motiver les éleveurs  enclencher le changement de pratiques,  Faire évoluer les pratiques à l’échelle du système  Équilibre avec le bien-être animal  Développement des méthodes alternatives : prévention 16 Filière Bovin lait au Pays-Bas : Freins et enjeux
  • 17. Journée RedAb – 23 mai 2019 - Paris 17  Pas d’impact sur la santé économique des exploitations  Diminution de l’antibiorésistance Impacts et Résultats 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% 2011 2013 2015 2016 Objectif de baisse Atteint - 36 % - 61 % - 58% - 20 % Filière Bovin lait au Pays-Bas : Leviers et impacts positifs
  • 18. Journée RedAb – 23 mai 2019 - Paris Soutien des éleveurs par la filière pour trouver des alternatives et conseiller Travail sur les pratiques à l’échelle de l’exploitation  autonomie de l’éleveur  gestion holistique du troupeau Formation des acteurs 18 Politiques : obligations des différents plans et discussions entre acteurs Pas de punitions, certaine souplesse vis-à-vis des objectifs Filière Bovin lait au Pays-Bas : Leviers et impacts positifs
  • 19. Journée RedAb – 23 mai 2019 - Paris Les clés de la réussite collective visant à limiter le recours aux antibiotiques FRANCE Des choix politiques Des objectifs partagés par l’ensemble des acteurs de la filière Besoin de formation des différents acteurs : éleveurs et intervenants sur le plan technique et réglementaire Favoriser les liens entre les acteurs et développer des synergie et une communication commune Convaincre et motiver les éleveurs  enclencher le changement de pratiques Convaincre les intervenants de changer de posture sur le conseil Faire évoluer les pratiques à l’échelle du système
  • 20. Journée RedAb – 23 mai 2019 - Paris 20 Accompagner la transition des élevages laitiers vers une économie en antibiotiques Caractériser les pratiques existantes et identifier les freins et les leviers d’action à différents niveaux d’organisation Identifier et co-construire des dispositifs/supports de formation auprès d’une diversité de publics jouant un rôle dans cette transition Mettre en œuvre les formations et supports et évaluer les transformations sociales et techniques engendrées Action 1 Action 2 Action 3 Le projet RedAb
  • 21. Journée RedAb – 23 mai 2019 - Paris 10h30 : Comment aborder cette thématique en formation initiale et continue ? RABELait  Une nouvelle forme de communication pour former à Réduire l’usage des Antibiotiques en Elevage bovin Lait. 11h30 : Un accompagnement innovant des éleveurs avec un parcours de formation alliant présentiel et classes virtuelles 14h : Comment apporter des connaissances et lever les freins chez les éleveurs ? Impact des accompagnements innovants sur la réduction d’antibiotiques et trajectoires du changement 14h30 : Ateliers participatifs :  Identifier les principaux leviers et freins au changement de pratiques  Comment Réflexion sur le déploiement des outils disponibles 16h30 : Fin de la journée Présentation de la journée Déjeuner

Notes de l'éditeur

  1. Rmq ECH : « le modèle utilisé… » : c’est plutôt un constat qu’un modèle Les chiffres notés certaines années : pourquoi ces années-là ? Que veut-on montrer avec ce graphique ? Le poids du problème ? L’évolution ? Quelles sont les étapes ou ruptures ?
  2. Rmq ECH : texte trop petit ou trop de texte, l’un va avec l’autre
  3. Rmq ECH : grossir le graphe. Ajouter une flèche dessus pour montrer la tendance de la baisse
  4. Rmq ECH : Pour être homogène avec les autres filières, il manque une photo Proposition autre présentation pour la phrase en rouge Ligne des objectifs chiffrés : le présenter autrement
  5. Rmq ECH : mettre un peu de forme, on ne voit pas les mots clefs à retenir
  6. Rmq ECH : reprendre le graphique des objectifs et ajouter le réalisé
  7. Rmq ECH : reprendre le graphique des objectifs et ajouter le réalisé
  8. Rmq ECH : 2ème phrase : je propose Des objectifs partagés par l’ensemble… Mettre e évidence les mots important
  9. Rmq ECH : Changer le titre de la diapo C’est quoi Rabelait par rapport à RedAB ? Je me demande s’il ne faudrait pas inverser l’ordre des diapos. Mettre la diapo de présentation du projet RedAB ici, et enchainer avec le programme de la journée en lien avec les actions RedAB. Toutes les autres diapos sont des éléments de contexte, franais VL, français autres filières, étranger VL.