SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  48
Télécharger pour lire hors ligne
Webinaire InnOvin
Les leviers possibles pour réduire les
achats d’aliments en élevage ovin laitier
13 mai 2022
Barbara Fança, Emmanuel Morin
(Institut de l’Elevage)
Programme du webinaire
Organisation en deux temps
• Coûts de production, impact de la flambée du prix
des matières premières
• Quels leviers techniques face à l’augmentation des
prix ?
Coûts de production, impact
de la flambée du prix des
matières premières
50
70
90
110
130
150
170
190
210
230
250
Céréales
Tourteaux
Luzerne déshydratée
Engrais simples azotés
Gazole non routier
2021 : forte progression du prix des matières
premières… qui flambe en 2022…
[Indice 100 = 2015]
Source : INSEE – Traitement Institut de l’Elevage
50
70
90
110
130
150
170
190
210
230
250
10/2014 10/2015 10/2016 10/2017 10/2018 10/2019 10/2020 10/2021
Céréales
Tourteaux
Luzerne déshydratée
Engrais simples azotés
Gazole non routier
IPAMPA lait de brebis
2021 : l’IPAMPA lait de brebis au plus haut !
Source : IDELE, d’après AGRESTE RICA 2015, INSEE
[Indice 100 = 2015]
03/2022
132,6
2015
100,4
-2,6%
2016
98,4
-1,9%
2017
99,4
+1,0%
2018
102,1
+2,7%
2019
105,3
+3,2%
2020
104,4
-0,8%
2021
110,3
+5,6%
Les coûts de production en élevage OL
- €
5 000 €
10 000 €
15 000 €
20 000 €
25 000 €
30 000 €
2012 2014 2016 2018 2020
RICA Inosys
Localisation des exploitations suivies Evolution du résultat courant des
élevages OL (€/UMO exploitant)
INOSYS
RICA
Source : IDELE d’après Inosys Réseaux d’élevage et
RICA (Réseau d’Information Comptable Agricole)
Coût de production en élevage ovin lait
Coût de production Produits de l'atelier
Prix de vente du lait
Produits joints [agneaux,
réformes…]
Aides [couples, découplées
et 2ème pilier]
Rémunération du travail
exploitant [2,0 SMIC]
Rémunération capitaux
propres [foncier, financier]
Amortissements
Charges courantes
14%
-
500
1 000
1 500
2 000
2 500
3 000
3 500
Coût de production Produits de l'atelier
Prix de vente du lait
Produits joints [agneaux,
réformes…]
Aides [couples, découplées et
2ème pilier]
Rémunération du travail
exploitant [2,0 SMIC]
Rémunération capitaux
propres [foncier, financier]
Amortissements
Charges courantes
45%
14%
3%
38%
49%
12%
40%
3 121€
2 178€
Produits de l’atelier
Coût de production
Source : Observatoire économique filière
ovine laitière des Pyrénées-Atlantiques,
campagne 2018
Le coût de production est égal à la somme
des charges mobilisées par l’atelier ovin lait.
Cet indicateur constitue un point de
comparaison avec la somme des produits de
l’atelier ovin lait : lait, vente d’agneaux et de
réformes, produits divers et aides affectées.
Formation : Coûts de
production en OL,
13/10 ou 17-18/11 (75)
Evolution du coût de production, élevages OL
[échantillon non constant]
2301
1942
1000
1250
1500
1750
2000
2250
2500
2750
2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021e
Pyrénées-Atlantiques Nord-Occitanie
Livreurs, Pyrénées-
Atlantiques
Livreurs, Nord-Occitanie
[zone Roquefort]
€/1000 litres
Source : IDELE, d’après INOSYS Réseaux d’élevages
+ 8%
+ 8%
214
428
107
49
131
162
447
429
218
186
101
135
122
99
602
814
465 522
309 224
996 1115
0
500
1000
1500
2000
2500
Coût de
production
Produit atelier Coût de
production
Produit atelier
Nord-Occitanie Pyrénées-Atlantiques
Prix du lait
Viande et autres produits
Aides totales
Travail
Foncier et capital
Frais divers de gestion
Bâtiments, installations
Mécanisation
Frais d'élevage
Frais de surfaces
Achat d'aliments
1 882 €
1 713 €
2 230 €
1 836 €
11
Nord-Occitanie
[zone Roquefort]
Pyrénées-
Atlantiques
€/1000 litres
1,4 SMIC / UMOe
0,9 SMIC / UMOe
Coût de production et produits de l’atelier OL
[élevages livreurs, estimation 2021]
Source : Idele, d’après INOSYS Réseaux d’élevage
Les composantes du coût de production
[élevages livreurs, estimation 2021]
31%
6%
5%
11%
23%
7%
6%
11%
35%
4%
6%
8%
19%
7%
2%
19%
0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% 40%
Travail
Foncier et capital
Frais divers de gestion
Bâtiments et installations
Mécanisation
Frais d'élevage
Appro. Surfaces
Alimentation achetée
Pyrénées-
Atlantiques
Nord-Occitanie
Source : Idele, d’après
INOSYS Réseaux d’élevage
Avec des marchés très volatils et
imprévisibles, la prudence est de mise…
Intégrer cette incertitude dans les prix des intrants
Hypothèse basse : retour assez rapide à une situation
début 2022 (avant la guerre débutée le 24 février,
mais après la forte hausse post confinements de 2021)
Hypothèse haute : les tensions et l’instabilité
persistent, avec des prix au niveau de début mars
2022.
Hypothèses d’évolution des tarifs
entre 2022 et début 2021
Hypothèse BASSE HAUTE
Aliments achetés + 9 % +40 %
Carburants + 26 %
GNR : 1,07 €/ l
+ 83 %
GNR : 1,75 €/ l
(avec 15 cts d’aide)
Engrais azotés
Juin 2021 à mai 2022
(Effet trésorerie)
+ 30 %
(+80%)
+ 61 %
(+220%)
Effet des hypothèses / coûts de production OL
11 € 23 €
5 € 10 €
16 €
52 €
12 €
38 €
18 €
79 €
30 €
132 €
+ 46 €
+ 154 €
+ 47 €
+ 181 €
0 €
20 €
40 €
60 €
80 €
100 €
120 €
140 €
160 €
180 €
200 €
Hypothèse
basse
Hypothèse
haute
Hypothèse
basse
Hypothèse
haute
Nord-Occitanie [Roquefort, livreurs] Pyrénées-Atlantiques [Livreurs]
Impact
sur
le
coût
de
production
[en
€/1000
litres
de
lait]
Achats de concentrés et
minéraux
Carburants et lubrifiants
avec travaux par tiers
Engrais et
amendements
Lait produit /UMO non bénévole 65 500 litres 49 500 litres
Impact /UMO non bénévole 3 000 € 10 100 € 2 300 € 8 900 €
Source : Idele, d’après INOSYS Réseaux d’élevage
Effet du prix des matières premières /
coûts de production OL (en €/1000 litres)
Effet d’une variation
du prix de… Nord-Occitanie
Pyrénées-
Atlantiques
0,10 €/litre de
GNR
+ 6 € + 6 €
100 € /tonne
d’ammonitrate
+ 9 € + 5 €
100 €/tonne
d’aliment
+ 47 € + 100 €
Source : Idele, d’après INOSYS Réseaux d’élevage
Pour conclure cette partie introductive…
Très forte sensibilité des élevages au prix des matières premières
• 2 500 à 10 000 €/UMO selon l’hypothèse
Analyse partielle :
• Centrée sur les 3 postes fortement impactés par la guerre en
Ukraine, hors évolution des autres postes (main-d’œuvre…)
• Ne prend pas en compte d’éventuelles évolutions des produits
• Ni le plan de résilience (surcoût aliments du 15/03 au 15/07)
Des adaptations probables :
• CT : ajustements (achat aliments, impasses, report investissement…)
• MT : adaptation des systèmes (autonomie…)
Place aux questions…
Résultats issus des suivis INOSYS Réseaux d’élevage
Equipes régionales :
Jean BEUDOU, Bixente DOYHENARD, Isabelle HAICAGUERRE, Sandrine. MERLIN,
Odile SALLATO, Carole VERSAVAUD (Chambre d’Agriculture 64).
Marine CRISTOL (Chambre d’Agriculture 48), Lauréline DROCHON (Confédération de
Roquefort), Jean-Claude MATHIEU (Maison de l’élevage 81), Gilles NOUBEL (UNOTEC),
Nathalie RIVEMALE (Confédération de Roquefort), Jean-Christophe VIDAL (Chambre
d’Agriculture 12).
Josine GIRAUD (Chambre d’Agriculture 04).
Animation régionale : Catherine de BOISSIEU, Emmanuel MORIN (Institut de l’Elevage).
Merci aux éleveurs qui participent à ce dispositif.
Quelques leviers
techniques alimentaires
Des niveaux d’utilisation de concentrés et
d’autonomie alimentaire variables
• Une moyenne à 216 kg de concentrés distribués par brebis
• Qui cache une grande variabilité
• Variabilité qui existe aussi en intra-système
• Exemple Occ. livreurs conv. : 224 quart inf. à 299 quart sup. pour les
concentrés, et autonomie en concentrés de 72 % quart inf. à 48 % pour
le quart sup.
Bassin et type
d’élevage
Occitanie,
livreurs
convention
nels
Occitanie,
livreurs AB
Pyrénées-
Atlantiques,
livreurs
Pyrénées-
Atlantiques,
fromagers
Provence-
Alpes-Côte-
d’Azur
Total
concentrés par
brebis (kg)
268 245 156 177 147
Dont
concentrés
achetés
42 % 42 % 92 % 82 % 100 %
Inosys – Réseaux d’élevage, 2020
Introduction
La gestion des effectifs
Besoins en fourrages
stockés en fonction
du système, du niveau
laitier et de la race
Cohérence du système d’élevage
Repère : 600 à 850 kg de MS de fourrage
L’alimentation des brebis laitières, 2019
La gestion des effectifs
• Adapter la surface disponible et l’effectif de brebis
• Evaluer les stocks fourragers chaque début de
campagne pour :
• Pouvoir anticiper un déficit éventuel,
• Limiter le recours aux achats extérieurs au strict
nécessaire
• Gérer, selon la qualité, la répartition entre les catégories
d’animaux
Cohérence du système
La gestion des effectifs
Réévaluer sa marge en fonction des coûts
alimentaires :
• Hausse prix aliments = hausse niveau de
production minimum
• A évaluer par catégorie / lot
Exemple : livreurs PA moyenne ~140 kg concentrés achetés
 + 50 €/t = 7 litres de plus par brebis pour couvrir les
charges alimentaires au même niveau
Optimiser le nombre d’animaux à nourrir
en cours de campagne
La gestion des effectifs
Réformer régulièrement
• Qtté concentrés par jour : de 100 g à + d’1 kg
• Souvent +/- la même pour toutes
• Surconsommation pour combien de lait ?
Exemple : troupeau 400 brebis, 25 % de renouvellement.
Repousser la réforme d’1 mois = jusqu’à 3 t de concentrés
Gabarit + Système alimentaire + Objectif de production + Stade de lactation + …
Optimiser le nombre d’animaux à nourrir
en cours de campagne
La gestion des effectifs
Choisir ses critères de réforme… Et s’y tenir !
• Faible niveau de production : le définir ?
• Echec reproduction : quels critères pour une
seconde chance ?
• Problèmes morphologiques
• Problèmes sanitaires
Outils de suivi et d’aide à la décision qui existent
(Contrôle laitier, échographies, palpation, …)
Optimiser le nombre d’animaux à nourrir
en cours de campagne
La gestion des effectifs
Ajuster son renouvellement
• Raisonner plus finement
• Adapter aux besoins du
troupeau même s’il est tentant
de garder + pour assurer la
sécurité
Faire le bilan des années précédentes !
Optimiser le nombre d’animaux à nourrir
en cours de campagne
La chasse au gaspillage
Un exemple :
• Troupeau 400 brebis
• 100 g de concentrés excédentaires aux besoins par
jour et par brebis
Ajuster pour économiser
= 14 t d’aliments surconsommées par an
La chasse au gaspillage
1ère cause de surconsommation de concentrés
= un mauvais calibrage
• Peser les seaux
• Calibrer le distributeur en salle de traite, les
roulimètres, etc.
La densité de l’aliment peut changer d’une année à
l’autre, d’une livraison à l’autre, …
Vérifier les quantités distribuées
La chasse au gaspillage
• Connaître l’hétérogénéité des productions de lait
par lots
• Choix de l’animal dont les besoins sont couverts
très important
• Si PL « cible » trop haute, besoins excédentaires
pour trop de brebis
Connaître la répartition des productions
La chasse au gaspillage
• Pour 1 lot hétérogène en production : 3 stratégies
• A choisir en fonction des situations et des choix de
l’éleveur
Choisir la brebis cible
1 Couvrir 115% des besoins UFL et 125 % des besoins PDI
de la brebis moyenne du lot
2 Couvrir les besoins de la brebis moyenne + 0,8 x écart-
type de la PL (si distribution ~ normale)
3 Définir la PL objectif pour couvrir les besoins d'au moins
85% des brebis en UF et 95% en PDI
La chasse au gaspillage
Choisir la brebis cible
Philippe
Hassoun,
INRAE,
2020
La chasse au gaspillage
• Comparer :
• Le niveau réel de production du lot
• La production permise par la ration
• Analyser les fourrages
• Peser les refus pour estimer l’ingéré
Evaluer l’efficacité de la ration
Rappel : - Un bon échantillon pèse 500 g à 1 kg
- Balles : dans 10 balles à différentes profondeurs
- Silo : carottage pour avoir de toutes les couches
La chasse au gaspillage
• Ajuster au niveau de production
• Eleveurs parfois tentés de garder leur ration de pic
trop longtemps
• Qtté de lait qui diminue assez vite après le pic
Ajuster plus fréquemment
La chasse au gaspillage
• Après ~2 mois, ration concentrés peut baisser
• Ajustement qui peut ensuite être fait 1 fois par
mois en fonction de l’évolution
Ajuster plus fréquemment
L’alimentation
des
brebis
laitières,
2019
La chasse au gaspillage
• Physiques ou virtuels
• Si physique, bien évaluer l’intérêt et les conséquences
pratiques
• Par niveau de production et/ou par catégorie
• Plus le niveau de PL est hétérogène et plus c’est
intéressant
 Casdar récent
Quand c’est possible, faire des lots
La chasse au gaspillage
Quelques enseignements :
• Possible d’économiser du concentré en ajustant par
lots
• Ajustements modérés
• Inutile de démultiplier les lots
Quand c’est possible, faire des lots
Exemple : Constitution 3 lots virtuels, au DAC en
sdt, pendant 92 jours  3 l de PL en +, 8 kg de
concentré en - = 6 t en 180 j avec 400 bb
La chasse au gaspillage
• 3 stratégies testées et différents objectifs
Redistributive : Nourrir chaque brebis à son
potentiel
Econome : Économiser de l’aliment concentré
Intermédiaire : Établir un compromis entre les 2
autres stratégies
• Un intérêt pour l’accompagnement en 1ère lactation
Quand c’est possible, faire des lots
Pause questions
Acheter des aliments
moins chers
• Pas réellement d’aliments bon marché
actuellement, mais des possibilités
• S’informer à l’échelle du territoire
• Acheter des céréales, des coproduits (drèches,
pulpes) en local, de la luzerne déshydratée
• Ou un bon fourrage !
 Toute modif = réévaluer la ration
Acheter des aliments
moins chers
Les cotations du soja OGM/non-OGM de
Sète
+ 342 €
Un écart qui ne cesse de croître et approche désormais les
350 €/t par rapport à un soja conventionnel déjà très haut
+ de grosses préoccupations sur l’approvisionnement à
partir du 2ème semestre
Philippe Chotteau, Idele
Améliorer l’autonomie
• Améliorer la qualité des fourrages
• Optimiser le stade
• Améliorer sa technique de récolte
• Opter pour un nouveau mode de récolte
• Valoriser l’herbe à un meilleur stade
• Enrubannage, affourragement en vert, séchage,
pâturage, ensilage
• Nécessite investissements
Valoriser mieux les fourrages
Moyen terme
Formation : La récolte
des fourrages,
16-17 juin (85)
Améliorer l’autonomie
• Espèces qui donnent en été
• Augmenter la part de
légumineuses
• En pure (surfaces)
• Ou en mélanges (PME)
Adapter la nature des prairies
Moyen terme
Améliorer l’autonomie
• Stimuler l’ingestion
• Augmenter le nombre de repas
• Accepter plus de refus
• …
• Passer dans la bergerie
Augmenter la part de fourrages
Améliorer l’autonomie
• Faire consommer les céréales produites sur
l’exploitation
 Remplacement du concentré énergétique
• Pour les protéines, prendre en compte le
rendement (kg protéines / ha),
• Les rotations
• La valorisation par les animaux
Produire ses concentrés
Améliorer l’autonomie
Quelle source de protéines ?
B.
Bluet,
formation
Idele
ALICH
Améliorer l’autonomie
Quelle source de protéines ?
1225
1000 1050
2470
720
910
0
500
1000
1500
2000
2500
Lupin Féverole Pois Luzerne Blé Maïs
Rendement protéineen kilo/Ha
B.
Bluet,
formation
Idele
ALICH
Améliorer l’autonomie
• Pois, lupin, féverole peuvent être utilisés dans la
ration des brebis
• Mieux valorisé après un traitement de type
toastage (efficace…)
Les protéagineux dans la ration des brebis
MAT pois cru >> MAT blé
PDI pois cru ~= PDI blé…
Toastage = x 2 sur PDI du pois
Améliorer l’autonomie
• Essai 2022 La Cazotte (12)
Aucun effet significatif de l’aplatissage ni lait ni taux
Intérêt de l’aplatissage
1,7
1,9
2,1
2,3
2,5
2,7
2,9
L1 L2 L3 L4 L5
Production laitière
Méteil entier Méteil aplati
Un guide pratique de
l’alimentation disponible
Aborde les spécificités des bassins de
production
et intègre les nouveautés
Sommaire
Les systèmes ovins laitiers français
Introduction à l’alimentation des brebis
laitières
Les périodes-clés
L’alimentation des agnelles de renouvellement
La mise à l’herbe et le pâturage
Les aliments distribués aux brebis et la gestion
des stocks
Formation : L’alimentation
pratique des OL,
5-7 octobre (12)
Place aux questions…
Références issues en partie du travail du groupe
technique ‘Alimentation’ du CNBL
Membres du groupe :
Laurent Batut (UNOTEC), Marcel Borda (CDEO), Arthur Bureau (EPL Oloron),
Alizée Conventi (CA 2B), Josine Giraud (BLP/CA 04), Alain Hardy (EPL La
Cazotte), Gilles Lagriffoul (CNBL), Jean-Claude Mathieu (MET 81), Jean-Michel
Noblia (CDEO), Sara Parisot (INRAE), Manon Poquet (SE CGR), Odile Sallato (CA
64), Angélique Somera (CDEO)
Animation : Barbara Fança et Philippe Hassoun (INRAE).
Merci également à Catherine de Boissieu (Idele) pour l’animation du projet
AUTELO, et à Jean Legarto.

Contenu connexe

Similaire à webinaires InnOvin_Diaporama du 13 mai 2022.pdf

Atelier 2 Accompagnement des éleveurs dans la mise en oeuvre des leviers d'am...
Atelier 2 Accompagnement des éleveurs dans la mise en oeuvre des leviers d'am...Atelier 2 Accompagnement des éleveurs dans la mise en oeuvre des leviers d'am...
Atelier 2 Accompagnement des éleveurs dans la mise en oeuvre des leviers d'am...Institut de l'Elevage - Idele
 
Trévarez : Performances techniques, économiques et environnementales de deux ...
Trévarez : Performances techniques, économiques et environnementales de deux ...Trévarez : Performances techniques, économiques et environnementales de deux ...
Trévarez : Performances techniques, économiques et environnementales de deux ...Institut de l'Elevage - Idele
 
Sommet2016 _ Quels marchés pour les races allaitantes ?
Sommet2016 _ Quels marchés pour les races allaitantes ?Sommet2016 _ Quels marchés pour les races allaitantes ?
Sommet2016 _ Quels marchés pour les races allaitantes ?Institut de l'Elevage - Idele
 
Éleveurs DU BASSIN CHAROLAIS : quels leviers pour améliorer la rentabilité de...
Éleveurs DU BASSIN CHAROLAIS : quels leviers pour améliorer la rentabilité de...Éleveurs DU BASSIN CHAROLAIS : quels leviers pour améliorer la rentabilité de...
Éleveurs DU BASSIN CHAROLAIS : quels leviers pour améliorer la rentabilité de...Institut de l'Elevage - Idele
 
GAOv2021 : Estimations des revenus des exploitations en filières ovines laiti...
GAOv2021 : Estimations des revenus des exploitations en filières ovines laiti...GAOv2021 : Estimations des revenus des exploitations en filières ovines laiti...
GAOv2021 : Estimations des revenus des exploitations en filières ovines laiti...Institut de l'Elevage - Idele
 
Conjoncture économique de la filière caprine : La conjoncture fragilisée par ...
Conjoncture économique de la filière caprine : La conjoncture fragilisée par ...Conjoncture économique de la filière caprine : La conjoncture fragilisée par ...
Conjoncture économique de la filière caprine : La conjoncture fragilisée par ...Institut de l'Elevage - Idele
 
3-Actualités Ovines-9 juin 2023-Estimations Coût prod.pptx
3-Actualités Ovines-9 juin 2023-Estimations Coût prod.pptx3-Actualités Ovines-9 juin 2023-Estimations Coût prod.pptx
3-Actualités Ovines-9 juin 2023-Estimations Coût prod.pptxInstitut de l'Elevage - Idele
 
Signaux au vert pour l'élevage ovin - Témoignage GAEC du Fond d'Olloix
Signaux au vert pour l'élevage ovin - Témoignage GAEC du Fond d'OlloixSignaux au vert pour l'élevage ovin - Témoignage GAEC du Fond d'Olloix
Signaux au vert pour l'élevage ovin - Témoignage GAEC du Fond d'OlloixInstitut de l'Elevage - Idele
 
Performances techniques, économiques et environnementales de deux systèmes la...
Performances techniques, économiques et environnementales de deux systèmes la...Performances techniques, économiques et environnementales de deux systèmes la...
Performances techniques, économiques et environnementales de deux systèmes la...Institut de l'Elevage - Idele
 
Filière lait de brebis, évolutions récentes et perspectives
Filière lait de brebis, évolutions récentes et perspectivesFilière lait de brebis, évolutions récentes et perspectives
Filière lait de brebis, évolutions récentes et perspectivesInstitut de l'Elevage - Idele
 
Sommet2016 Quels leviers pour une production de viande ovine dynamique en 2...
Sommet2016   Quels leviers pour une production de viande ovine dynamique en 2...Sommet2016   Quels leviers pour une production de viande ovine dynamique en 2...
Sommet2016 Quels leviers pour une production de viande ovine dynamique en 2...Institut de l'Elevage - Idele
 
Impact économiques de la consommation de concentré
Impact économiques de la consommation de concentréImpact économiques de la consommation de concentré
Impact économiques de la consommation de concentréInstitut de l'Elevage - Idele
 
Couprod - Un logiciel pour vulgariser le calcul des coûts de production
Couprod - Un logiciel pour vulgariser le calcul des coûts de productionCouprod - Un logiciel pour vulgariser le calcul des coûts de production
Couprod - Un logiciel pour vulgariser le calcul des coûts de productionInstitut de l'Elevage - Idele
 

Similaire à webinaires InnOvin_Diaporama du 13 mai 2022.pdf (20)

Atelier 2 Accompagnement des éleveurs dans la mise en oeuvre des leviers d'am...
Atelier 2 Accompagnement des éleveurs dans la mise en oeuvre des leviers d'am...Atelier 2 Accompagnement des éleveurs dans la mise en oeuvre des leviers d'am...
Atelier 2 Accompagnement des éleveurs dans la mise en oeuvre des leviers d'am...
 
Trévarez : Performances techniques, économiques et environnementales de deux ...
Trévarez : Performances techniques, économiques et environnementales de deux ...Trévarez : Performances techniques, économiques et environnementales de deux ...
Trévarez : Performances techniques, économiques et environnementales de deux ...
 
Sommet2016 _ Quels marchés pour les races allaitantes ?
Sommet2016 _ Quels marchés pour les races allaitantes ?Sommet2016 _ Quels marchés pour les races allaitantes ?
Sommet2016 _ Quels marchés pour les races allaitantes ?
 
CIIRPO - webinaire du 7 juillet 2022.pdf
CIIRPO - webinaire du 7 juillet 2022.pdfCIIRPO - webinaire du 7 juillet 2022.pdf
CIIRPO - webinaire du 7 juillet 2022.pdf
 
Éleveurs DU BASSIN CHAROLAIS : quels leviers pour améliorer la rentabilité de...
Éleveurs DU BASSIN CHAROLAIS : quels leviers pour améliorer la rentabilité de...Éleveurs DU BASSIN CHAROLAIS : quels leviers pour améliorer la rentabilité de...
Éleveurs DU BASSIN CHAROLAIS : quels leviers pour améliorer la rentabilité de...
 
GAOv2021 : Estimations des revenus des exploitations en filières ovines laiti...
GAOv2021 : Estimations des revenus des exploitations en filières ovines laiti...GAOv2021 : Estimations des revenus des exploitations en filières ovines laiti...
GAOv2021 : Estimations des revenus des exploitations en filières ovines laiti...
 
5 JTC 2022 Presentation Economie.pptx
5 JTC 2022 Presentation Economie.pptx5 JTC 2022 Presentation Economie.pptx
5 JTC 2022 Presentation Economie.pptx
 
Conjoncture économique de la filière caprine : La conjoncture fragilisée par ...
Conjoncture économique de la filière caprine : La conjoncture fragilisée par ...Conjoncture économique de la filière caprine : La conjoncture fragilisée par ...
Conjoncture économique de la filière caprine : La conjoncture fragilisée par ...
 
3-Actualités Ovines-9 juin 2023-Estimations Coût prod.pptx
3-Actualités Ovines-9 juin 2023-Estimations Coût prod.pptx3-Actualités Ovines-9 juin 2023-Estimations Coût prod.pptx
3-Actualités Ovines-9 juin 2023-Estimations Coût prod.pptx
 
Signaux au vert pour l'élevage ovin - Témoignage GAEC du Fond d'Olloix
Signaux au vert pour l'élevage ovin - Témoignage GAEC du Fond d'OlloixSignaux au vert pour l'élevage ovin - Témoignage GAEC du Fond d'Olloix
Signaux au vert pour l'élevage ovin - Témoignage GAEC du Fond d'Olloix
 
5 SIACABA
5 SIACABA5 SIACABA
5 SIACABA
 
TechOvin 2019 - Production lait de brebis
TechOvin 2019 - Production lait de brebis TechOvin 2019 - Production lait de brebis
TechOvin 2019 - Production lait de brebis
 
Performances techniques, économiques et environnementales de deux systèmes la...
Performances techniques, économiques et environnementales de deux systèmes la...Performances techniques, économiques et environnementales de deux systèmes la...
Performances techniques, économiques et environnementales de deux systèmes la...
 
Séminaire final du projet RéVABio
Séminaire final du projet RéVABioSéminaire final du projet RéVABio
Séminaire final du projet RéVABio
 
Filière lait de brebis, évolutions récentes et perspectives
Filière lait de brebis, évolutions récentes et perspectivesFilière lait de brebis, évolutions récentes et perspectives
Filière lait de brebis, évolutions récentes et perspectives
 
juin 2023 présentation UMT PAC(1).pdf
juin 2023 présentation UMT PAC(1).pdfjuin 2023 présentation UMT PAC(1).pdf
juin 2023 présentation UMT PAC(1).pdf
 
Sommet2016 Quels leviers pour une production de viande ovine dynamique en 2...
Sommet2016   Quels leviers pour une production de viande ovine dynamique en 2...Sommet2016   Quels leviers pour une production de viande ovine dynamique en 2...
Sommet2016 Quels leviers pour une production de viande ovine dynamique en 2...
 
Impact économiques de la consommation de concentré
Impact économiques de la consommation de concentréImpact économiques de la consommation de concentré
Impact économiques de la consommation de concentré
 
Couprod - Un logiciel pour vulgariser le calcul des coûts de production
Couprod - Un logiciel pour vulgariser le calcul des coûts de productionCouprod - Un logiciel pour vulgariser le calcul des coûts de production
Couprod - Un logiciel pour vulgariser le calcul des coûts de production
 
Conjoncture caprine 2014
Conjoncture caprine 2014Conjoncture caprine 2014
Conjoncture caprine 2014
 

Plus de Institut de l'Elevage - Idele

Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...
Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...
Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...Institut de l'Elevage - Idele
 
GAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversité
GAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversitéGAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversité
GAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversitéInstitut de l'Elevage - Idele
 
GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...
GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...
GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...Institut de l'Elevage - Idele
 
GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...
GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...
GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...Institut de l'Elevage - Idele
 
GAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engage
GAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engageGAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engage
GAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engageInstitut de l'Elevage - Idele
 
GAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentes
GAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentesGAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentes
GAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentesInstitut de l'Elevage - Idele
 
GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...
GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...
GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...Institut de l'Elevage - Idele
 
GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...
GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...
GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...Institut de l'Elevage - Idele
 
GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...
GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...
GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...Institut de l'Elevage - Idele
 
GAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenus
GAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenusGAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenus
GAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenusInstitut de l'Elevage - Idele
 
JTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdf
JTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdfJTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdf
JTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 
JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...
JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...
JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...Institut de l'Elevage - Idele
 
JTC 2024 - SMARTER Retour sur les indicateurs de santé .pdf
JTC 2024 - SMARTER Retour sur les indicateurs de santé .pdfJTC 2024 - SMARTER Retour sur les indicateurs de santé .pdf
JTC 2024 - SMARTER Retour sur les indicateurs de santé .pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 
JTC 2024 - Réglementation européenne BEA et Transport.pdf
JTC 2024 - Réglementation européenne BEA et Transport.pdfJTC 2024 - Réglementation européenne BEA et Transport.pdf
JTC 2024 - Réglementation européenne BEA et Transport.pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 

Plus de Institut de l'Elevage - Idele (20)

Note agro-climatique et prairies n°3 - Mai 2024
Note agro-climatique et prairies n°3 - Mai 2024Note agro-climatique et prairies n°3 - Mai 2024
Note agro-climatique et prairies n°3 - Mai 2024
 
Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...
Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...
Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...
 
#Pause travail 9 Fnab BEEBBio 13 mai 2024.pdf
#Pause travail 9 Fnab BEEBBio 13 mai 2024.pdf#Pause travail 9 Fnab BEEBBio 13 mai 2024.pdf
#Pause travail 9 Fnab BEEBBio 13 mai 2024.pdf
 
JTC 2024 Bâtiment et Photovoltaïque.pdf
JTC 2024  Bâtiment et Photovoltaïque.pdfJTC 2024  Bâtiment et Photovoltaïque.pdf
JTC 2024 Bâtiment et Photovoltaïque.pdf
 
GAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversité
GAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversitéGAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversité
GAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversité
 
GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...
GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...
GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...
 
GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...
GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...
GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...
 
GAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engage
GAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engageGAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engage
GAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engage
 
GAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentes
GAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentesGAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentes
GAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentes
 
GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...
GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...
GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...
 
GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...
GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...
GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...
 
GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...
GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...
GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...
 
GAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenus
GAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenusGAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenus
GAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenus
 
JTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdf
JTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdfJTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdf
JTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdf
 
JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...
JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...
JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...
 
JTC 2024 - SMARTER Retour sur les indicateurs de santé .pdf
JTC 2024 - SMARTER Retour sur les indicateurs de santé .pdfJTC 2024 - SMARTER Retour sur les indicateurs de santé .pdf
JTC 2024 - SMARTER Retour sur les indicateurs de santé .pdf
 
JTC 2024 - DeCremoux_Anomalies_génétiques.pdf
JTC 2024 - DeCremoux_Anomalies_génétiques.pdfJTC 2024 - DeCremoux_Anomalies_génétiques.pdf
JTC 2024 - DeCremoux_Anomalies_génétiques.pdf
 
JTC 2024 - Réglementation européenne BEA et Transport.pdf
JTC 2024 - Réglementation européenne BEA et Transport.pdfJTC 2024 - Réglementation européenne BEA et Transport.pdf
JTC 2024 - Réglementation européenne BEA et Transport.pdf
 
CAP2ER_GC_Presentation_Outil_20240422.pptx
CAP2ER_GC_Presentation_Outil_20240422.pptxCAP2ER_GC_Presentation_Outil_20240422.pptx
CAP2ER_GC_Presentation_Outil_20240422.pptx
 
Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024
Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024
Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024
 

webinaires InnOvin_Diaporama du 13 mai 2022.pdf

  • 1. Webinaire InnOvin Les leviers possibles pour réduire les achats d’aliments en élevage ovin laitier 13 mai 2022 Barbara Fança, Emmanuel Morin (Institut de l’Elevage)
  • 2. Programme du webinaire Organisation en deux temps • Coûts de production, impact de la flambée du prix des matières premières • Quels leviers techniques face à l’augmentation des prix ?
  • 3. Coûts de production, impact de la flambée du prix des matières premières
  • 4. 50 70 90 110 130 150 170 190 210 230 250 Céréales Tourteaux Luzerne déshydratée Engrais simples azotés Gazole non routier 2021 : forte progression du prix des matières premières… qui flambe en 2022… [Indice 100 = 2015] Source : INSEE – Traitement Institut de l’Elevage
  • 5. 50 70 90 110 130 150 170 190 210 230 250 10/2014 10/2015 10/2016 10/2017 10/2018 10/2019 10/2020 10/2021 Céréales Tourteaux Luzerne déshydratée Engrais simples azotés Gazole non routier IPAMPA lait de brebis 2021 : l’IPAMPA lait de brebis au plus haut ! Source : IDELE, d’après AGRESTE RICA 2015, INSEE [Indice 100 = 2015] 03/2022 132,6 2015 100,4 -2,6% 2016 98,4 -1,9% 2017 99,4 +1,0% 2018 102,1 +2,7% 2019 105,3 +3,2% 2020 104,4 -0,8% 2021 110,3 +5,6%
  • 6. Les coûts de production en élevage OL - € 5 000 € 10 000 € 15 000 € 20 000 € 25 000 € 30 000 € 2012 2014 2016 2018 2020 RICA Inosys Localisation des exploitations suivies Evolution du résultat courant des élevages OL (€/UMO exploitant) INOSYS RICA Source : IDELE d’après Inosys Réseaux d’élevage et RICA (Réseau d’Information Comptable Agricole)
  • 7. Coût de production en élevage ovin lait Coût de production Produits de l'atelier Prix de vente du lait Produits joints [agneaux, réformes…] Aides [couples, découplées et 2ème pilier] Rémunération du travail exploitant [2,0 SMIC] Rémunération capitaux propres [foncier, financier] Amortissements Charges courantes 14% - 500 1 000 1 500 2 000 2 500 3 000 3 500 Coût de production Produits de l'atelier Prix de vente du lait Produits joints [agneaux, réformes…] Aides [couples, découplées et 2ème pilier] Rémunération du travail exploitant [2,0 SMIC] Rémunération capitaux propres [foncier, financier] Amortissements Charges courantes 45% 14% 3% 38% 49% 12% 40% 3 121€ 2 178€ Produits de l’atelier Coût de production Source : Observatoire économique filière ovine laitière des Pyrénées-Atlantiques, campagne 2018 Le coût de production est égal à la somme des charges mobilisées par l’atelier ovin lait. Cet indicateur constitue un point de comparaison avec la somme des produits de l’atelier ovin lait : lait, vente d’agneaux et de réformes, produits divers et aides affectées. Formation : Coûts de production en OL, 13/10 ou 17-18/11 (75)
  • 8. Evolution du coût de production, élevages OL [échantillon non constant] 2301 1942 1000 1250 1500 1750 2000 2250 2500 2750 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021e Pyrénées-Atlantiques Nord-Occitanie Livreurs, Pyrénées- Atlantiques Livreurs, Nord-Occitanie [zone Roquefort] €/1000 litres Source : IDELE, d’après INOSYS Réseaux d’élevages + 8% + 8%
  • 9. 214 428 107 49 131 162 447 429 218 186 101 135 122 99 602 814 465 522 309 224 996 1115 0 500 1000 1500 2000 2500 Coût de production Produit atelier Coût de production Produit atelier Nord-Occitanie Pyrénées-Atlantiques Prix du lait Viande et autres produits Aides totales Travail Foncier et capital Frais divers de gestion Bâtiments, installations Mécanisation Frais d'élevage Frais de surfaces Achat d'aliments 1 882 € 1 713 € 2 230 € 1 836 € 11 Nord-Occitanie [zone Roquefort] Pyrénées- Atlantiques €/1000 litres 1,4 SMIC / UMOe 0,9 SMIC / UMOe Coût de production et produits de l’atelier OL [élevages livreurs, estimation 2021] Source : Idele, d’après INOSYS Réseaux d’élevage
  • 10. Les composantes du coût de production [élevages livreurs, estimation 2021] 31% 6% 5% 11% 23% 7% 6% 11% 35% 4% 6% 8% 19% 7% 2% 19% 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% 40% Travail Foncier et capital Frais divers de gestion Bâtiments et installations Mécanisation Frais d'élevage Appro. Surfaces Alimentation achetée Pyrénées- Atlantiques Nord-Occitanie Source : Idele, d’après INOSYS Réseaux d’élevage
  • 11. Avec des marchés très volatils et imprévisibles, la prudence est de mise… Intégrer cette incertitude dans les prix des intrants Hypothèse basse : retour assez rapide à une situation début 2022 (avant la guerre débutée le 24 février, mais après la forte hausse post confinements de 2021) Hypothèse haute : les tensions et l’instabilité persistent, avec des prix au niveau de début mars 2022.
  • 12. Hypothèses d’évolution des tarifs entre 2022 et début 2021 Hypothèse BASSE HAUTE Aliments achetés + 9 % +40 % Carburants + 26 % GNR : 1,07 €/ l + 83 % GNR : 1,75 €/ l (avec 15 cts d’aide) Engrais azotés Juin 2021 à mai 2022 (Effet trésorerie) + 30 % (+80%) + 61 % (+220%)
  • 13. Effet des hypothèses / coûts de production OL 11 € 23 € 5 € 10 € 16 € 52 € 12 € 38 € 18 € 79 € 30 € 132 € + 46 € + 154 € + 47 € + 181 € 0 € 20 € 40 € 60 € 80 € 100 € 120 € 140 € 160 € 180 € 200 € Hypothèse basse Hypothèse haute Hypothèse basse Hypothèse haute Nord-Occitanie [Roquefort, livreurs] Pyrénées-Atlantiques [Livreurs] Impact sur le coût de production [en €/1000 litres de lait] Achats de concentrés et minéraux Carburants et lubrifiants avec travaux par tiers Engrais et amendements Lait produit /UMO non bénévole 65 500 litres 49 500 litres Impact /UMO non bénévole 3 000 € 10 100 € 2 300 € 8 900 € Source : Idele, d’après INOSYS Réseaux d’élevage
  • 14. Effet du prix des matières premières / coûts de production OL (en €/1000 litres) Effet d’une variation du prix de… Nord-Occitanie Pyrénées- Atlantiques 0,10 €/litre de GNR + 6 € + 6 € 100 € /tonne d’ammonitrate + 9 € + 5 € 100 €/tonne d’aliment + 47 € + 100 € Source : Idele, d’après INOSYS Réseaux d’élevage
  • 15. Pour conclure cette partie introductive… Très forte sensibilité des élevages au prix des matières premières • 2 500 à 10 000 €/UMO selon l’hypothèse Analyse partielle : • Centrée sur les 3 postes fortement impactés par la guerre en Ukraine, hors évolution des autres postes (main-d’œuvre…) • Ne prend pas en compte d’éventuelles évolutions des produits • Ni le plan de résilience (surcoût aliments du 15/03 au 15/07) Des adaptations probables : • CT : ajustements (achat aliments, impasses, report investissement…) • MT : adaptation des systèmes (autonomie…)
  • 16. Place aux questions… Résultats issus des suivis INOSYS Réseaux d’élevage Equipes régionales : Jean BEUDOU, Bixente DOYHENARD, Isabelle HAICAGUERRE, Sandrine. MERLIN, Odile SALLATO, Carole VERSAVAUD (Chambre d’Agriculture 64). Marine CRISTOL (Chambre d’Agriculture 48), Lauréline DROCHON (Confédération de Roquefort), Jean-Claude MATHIEU (Maison de l’élevage 81), Gilles NOUBEL (UNOTEC), Nathalie RIVEMALE (Confédération de Roquefort), Jean-Christophe VIDAL (Chambre d’Agriculture 12). Josine GIRAUD (Chambre d’Agriculture 04). Animation régionale : Catherine de BOISSIEU, Emmanuel MORIN (Institut de l’Elevage). Merci aux éleveurs qui participent à ce dispositif.
  • 18. Des niveaux d’utilisation de concentrés et d’autonomie alimentaire variables • Une moyenne à 216 kg de concentrés distribués par brebis • Qui cache une grande variabilité • Variabilité qui existe aussi en intra-système • Exemple Occ. livreurs conv. : 224 quart inf. à 299 quart sup. pour les concentrés, et autonomie en concentrés de 72 % quart inf. à 48 % pour le quart sup. Bassin et type d’élevage Occitanie, livreurs convention nels Occitanie, livreurs AB Pyrénées- Atlantiques, livreurs Pyrénées- Atlantiques, fromagers Provence- Alpes-Côte- d’Azur Total concentrés par brebis (kg) 268 245 156 177 147 Dont concentrés achetés 42 % 42 % 92 % 82 % 100 % Inosys – Réseaux d’élevage, 2020 Introduction
  • 19. La gestion des effectifs Besoins en fourrages stockés en fonction du système, du niveau laitier et de la race Cohérence du système d’élevage Repère : 600 à 850 kg de MS de fourrage L’alimentation des brebis laitières, 2019
  • 20. La gestion des effectifs • Adapter la surface disponible et l’effectif de brebis • Evaluer les stocks fourragers chaque début de campagne pour : • Pouvoir anticiper un déficit éventuel, • Limiter le recours aux achats extérieurs au strict nécessaire • Gérer, selon la qualité, la répartition entre les catégories d’animaux Cohérence du système
  • 21. La gestion des effectifs Réévaluer sa marge en fonction des coûts alimentaires : • Hausse prix aliments = hausse niveau de production minimum • A évaluer par catégorie / lot Exemple : livreurs PA moyenne ~140 kg concentrés achetés  + 50 €/t = 7 litres de plus par brebis pour couvrir les charges alimentaires au même niveau Optimiser le nombre d’animaux à nourrir en cours de campagne
  • 22. La gestion des effectifs Réformer régulièrement • Qtté concentrés par jour : de 100 g à + d’1 kg • Souvent +/- la même pour toutes • Surconsommation pour combien de lait ? Exemple : troupeau 400 brebis, 25 % de renouvellement. Repousser la réforme d’1 mois = jusqu’à 3 t de concentrés Gabarit + Système alimentaire + Objectif de production + Stade de lactation + … Optimiser le nombre d’animaux à nourrir en cours de campagne
  • 23. La gestion des effectifs Choisir ses critères de réforme… Et s’y tenir ! • Faible niveau de production : le définir ? • Echec reproduction : quels critères pour une seconde chance ? • Problèmes morphologiques • Problèmes sanitaires Outils de suivi et d’aide à la décision qui existent (Contrôle laitier, échographies, palpation, …) Optimiser le nombre d’animaux à nourrir en cours de campagne
  • 24. La gestion des effectifs Ajuster son renouvellement • Raisonner plus finement • Adapter aux besoins du troupeau même s’il est tentant de garder + pour assurer la sécurité Faire le bilan des années précédentes ! Optimiser le nombre d’animaux à nourrir en cours de campagne
  • 25. La chasse au gaspillage Un exemple : • Troupeau 400 brebis • 100 g de concentrés excédentaires aux besoins par jour et par brebis Ajuster pour économiser = 14 t d’aliments surconsommées par an
  • 26. La chasse au gaspillage 1ère cause de surconsommation de concentrés = un mauvais calibrage • Peser les seaux • Calibrer le distributeur en salle de traite, les roulimètres, etc. La densité de l’aliment peut changer d’une année à l’autre, d’une livraison à l’autre, … Vérifier les quantités distribuées
  • 27. La chasse au gaspillage • Connaître l’hétérogénéité des productions de lait par lots • Choix de l’animal dont les besoins sont couverts très important • Si PL « cible » trop haute, besoins excédentaires pour trop de brebis Connaître la répartition des productions
  • 28. La chasse au gaspillage • Pour 1 lot hétérogène en production : 3 stratégies • A choisir en fonction des situations et des choix de l’éleveur Choisir la brebis cible 1 Couvrir 115% des besoins UFL et 125 % des besoins PDI de la brebis moyenne du lot 2 Couvrir les besoins de la brebis moyenne + 0,8 x écart- type de la PL (si distribution ~ normale) 3 Définir la PL objectif pour couvrir les besoins d'au moins 85% des brebis en UF et 95% en PDI
  • 29. La chasse au gaspillage Choisir la brebis cible Philippe Hassoun, INRAE, 2020
  • 30. La chasse au gaspillage • Comparer : • Le niveau réel de production du lot • La production permise par la ration • Analyser les fourrages • Peser les refus pour estimer l’ingéré Evaluer l’efficacité de la ration Rappel : - Un bon échantillon pèse 500 g à 1 kg - Balles : dans 10 balles à différentes profondeurs - Silo : carottage pour avoir de toutes les couches
  • 31. La chasse au gaspillage • Ajuster au niveau de production • Eleveurs parfois tentés de garder leur ration de pic trop longtemps • Qtté de lait qui diminue assez vite après le pic Ajuster plus fréquemment
  • 32. La chasse au gaspillage • Après ~2 mois, ration concentrés peut baisser • Ajustement qui peut ensuite être fait 1 fois par mois en fonction de l’évolution Ajuster plus fréquemment L’alimentation des brebis laitières, 2019
  • 33. La chasse au gaspillage • Physiques ou virtuels • Si physique, bien évaluer l’intérêt et les conséquences pratiques • Par niveau de production et/ou par catégorie • Plus le niveau de PL est hétérogène et plus c’est intéressant  Casdar récent Quand c’est possible, faire des lots
  • 34. La chasse au gaspillage Quelques enseignements : • Possible d’économiser du concentré en ajustant par lots • Ajustements modérés • Inutile de démultiplier les lots Quand c’est possible, faire des lots Exemple : Constitution 3 lots virtuels, au DAC en sdt, pendant 92 jours  3 l de PL en +, 8 kg de concentré en - = 6 t en 180 j avec 400 bb
  • 35. La chasse au gaspillage • 3 stratégies testées et différents objectifs Redistributive : Nourrir chaque brebis à son potentiel Econome : Économiser de l’aliment concentré Intermédiaire : Établir un compromis entre les 2 autres stratégies • Un intérêt pour l’accompagnement en 1ère lactation Quand c’est possible, faire des lots
  • 37. Acheter des aliments moins chers • Pas réellement d’aliments bon marché actuellement, mais des possibilités • S’informer à l’échelle du territoire • Acheter des céréales, des coproduits (drèches, pulpes) en local, de la luzerne déshydratée • Ou un bon fourrage !  Toute modif = réévaluer la ration
  • 38. Acheter des aliments moins chers Les cotations du soja OGM/non-OGM de Sète + 342 € Un écart qui ne cesse de croître et approche désormais les 350 €/t par rapport à un soja conventionnel déjà très haut + de grosses préoccupations sur l’approvisionnement à partir du 2ème semestre Philippe Chotteau, Idele
  • 39. Améliorer l’autonomie • Améliorer la qualité des fourrages • Optimiser le stade • Améliorer sa technique de récolte • Opter pour un nouveau mode de récolte • Valoriser l’herbe à un meilleur stade • Enrubannage, affourragement en vert, séchage, pâturage, ensilage • Nécessite investissements Valoriser mieux les fourrages Moyen terme Formation : La récolte des fourrages, 16-17 juin (85)
  • 40. Améliorer l’autonomie • Espèces qui donnent en été • Augmenter la part de légumineuses • En pure (surfaces) • Ou en mélanges (PME) Adapter la nature des prairies Moyen terme
  • 41. Améliorer l’autonomie • Stimuler l’ingestion • Augmenter le nombre de repas • Accepter plus de refus • … • Passer dans la bergerie Augmenter la part de fourrages
  • 42. Améliorer l’autonomie • Faire consommer les céréales produites sur l’exploitation  Remplacement du concentré énergétique • Pour les protéines, prendre en compte le rendement (kg protéines / ha), • Les rotations • La valorisation par les animaux Produire ses concentrés
  • 43. Améliorer l’autonomie Quelle source de protéines ? B. Bluet, formation Idele ALICH
  • 44. Améliorer l’autonomie Quelle source de protéines ? 1225 1000 1050 2470 720 910 0 500 1000 1500 2000 2500 Lupin Féverole Pois Luzerne Blé Maïs Rendement protéineen kilo/Ha B. Bluet, formation Idele ALICH
  • 45. Améliorer l’autonomie • Pois, lupin, féverole peuvent être utilisés dans la ration des brebis • Mieux valorisé après un traitement de type toastage (efficace…) Les protéagineux dans la ration des brebis MAT pois cru >> MAT blé PDI pois cru ~= PDI blé… Toastage = x 2 sur PDI du pois
  • 46. Améliorer l’autonomie • Essai 2022 La Cazotte (12) Aucun effet significatif de l’aplatissage ni lait ni taux Intérêt de l’aplatissage 1,7 1,9 2,1 2,3 2,5 2,7 2,9 L1 L2 L3 L4 L5 Production laitière Méteil entier Méteil aplati
  • 47. Un guide pratique de l’alimentation disponible Aborde les spécificités des bassins de production et intègre les nouveautés Sommaire Les systèmes ovins laitiers français Introduction à l’alimentation des brebis laitières Les périodes-clés L’alimentation des agnelles de renouvellement La mise à l’herbe et le pâturage Les aliments distribués aux brebis et la gestion des stocks Formation : L’alimentation pratique des OL, 5-7 octobre (12)
  • 48. Place aux questions… Références issues en partie du travail du groupe technique ‘Alimentation’ du CNBL Membres du groupe : Laurent Batut (UNOTEC), Marcel Borda (CDEO), Arthur Bureau (EPL Oloron), Alizée Conventi (CA 2B), Josine Giraud (BLP/CA 04), Alain Hardy (EPL La Cazotte), Gilles Lagriffoul (CNBL), Jean-Claude Mathieu (MET 81), Jean-Michel Noblia (CDEO), Sara Parisot (INRAE), Manon Poquet (SE CGR), Odile Sallato (CA 64), Angélique Somera (CDEO) Animation : Barbara Fança et Philippe Hassoun (INRAE). Merci également à Catherine de Boissieu (Idele) pour l’animation du projet AUTELO, et à Jean Legarto.