Les technodiscours de la socialisation

1 464 vues

Publié le

Présentation du séminaire doctoral de M.-A. Paveau : "Théories du texte et du discours : Les formes du discours numérique - Identité, présence, traces"

Publié dans : Internet
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 464
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
316
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les technodiscours de la socialisation

  1. 1. LES TECHNODISCOURS DE LA SOCIALISATION : quelle architecture informationnelle dans les réseaux socionumériques ? Julien PIERRE @artxtra www.identites-numeriques.net Chercheur en SIC - laboratoire GRESEC, Université de Grenoble Séminaire M2/Doctorat 2014-2015 M.-A. Paveau. Théories du texte et du discours 1 Les formes du discours numérique 4. Identité, présence, traces Université Paris 13 Sorbonne Paris Cité – Campus Villetaneuse
  2. 2. ๏ Articulation/Tension entre identités et industries ‣ Approche - Des identités numériques ‣ Focale - Des architectures informationnelles ‣ Ouverture - Des littératies présentation
  3. 3. une approche interdimensionnelle
  4. 4. ๏ 3 dimensions ‣ Stratégies d’acteurs économiques et politiques - le modèle d’affaire ‣ Pratiques sociales - l’intersubjectivation ‣ Médiations techniques - l’architecture informationnelle ๏ Une « configuration sociotechnique » - F. Rebillard = « Configuration » de N. Elias (+ temporalité) + « Cadre sociotechnique » de P. Flichy (fonctionnement/usage)
  5. 5. un cadre théorique
  6. 6. ๏ Appropriation sociale de la technique + ReDocumentarisation - M. de Certeau, P. Flichy, J. Jouet - Roger T. Pédauque, M. Zacklad, J.-M. Salaün, L. Merzeau ๏ Industries culturelles + place de l’objet technique - B. Miège, F. Rebillard, F. Rochelandet - B. Latour, D. Boullier, B. Rieder ๏ Communication médiatisée par ordinateur + Reconnaissance - E. Goffman, V. Beaudoin, S. Proulx, D. Cardon - A. Honneth, F. Granjon, O. Voirol
  7. 7. focale sur l’architecture informationnelle
  8. 8. terrain
  9. 9. Facebook La base de données
  10. 10. SELECT uid2 FROM friend WHERE uid1 = me() Facebook requête SQL lien d’amitié
  11. 11. Facebook Gender options
  12. 12. Facebook OpenGraph
  13. 13. W3C Resource Description Framework
  14. 14. Facebook Like
  15. 15. M. Zuckerberg Open and Connected
  16. 16. Tim Berners-Lee/W3C LinkedData/Giant Global Graph
  17. 17. Edgard F. Codd An universal data sublanguage An intergalactic dataspeak
  18. 18. Dans notre vie, nous créons des liens avec toutes sortes de choses : nos proches, bien entendu, mais également les équipes sportives que nous soutenons, les cafés que nous fréquentons, les causes que nous défendons et les émissions de télévision que nous ne raterions pour rien au monde... et bien d’autres encore. Jusqu’à présent, Google+ avait pour principale mission de vous aider à entrer en contact avec d’autres personnes. Désormais, nous voulons également vous aider à établir des relations avec toutes les choses qui comptent pour vous, depuis la boutique du coin de la rue jusqu’à des marques d’envergure internationale. Après tout, derrière chaque page (ou devanture de magasin, ou berline quatre portes) se cache un groupe de passionnés, et nous pensons que vous méritez de pouvoir, vous aussi, nouer des relations avec eux. Pour vous et moi, cela signifie que nous pouvons désormais communiquer en direct (et en vidéo) avec le boulanger du quartier, parler chiffons avec notre marque de vêtements préférée, ou bien encore suivre un groupe de rock en tournée. Les pages Google+ donnent vie à tout ce qui fait notre quotidien. Et en les ajoutant à des cercles, nous pouvons tisser des liens durables avec les pages (et les personnes) qui comptent le plus pour nous. Pour les entreprises et les marques, les pages Google+ sont un moyen d’échanger avec vos clients les plus fidèles. Au-delà de la possibilité pour eux de vous recommander au travers d’un +1 ou de vous ajouter à un cercle afin de suivre vos informations sur le long terme, il leur sera en effet possible d’échanger directement en vidéo avec votre équipe, en “face à face à face”. Pour ce faire, il vous suffit simplement de commencer à partager : vous serez vite rejoints par vos clients fidèles ou par vos plus grands fans, qui sont impatients d’échanger avec vous. Des milliards de recherches sont effectuées chaque jour sur Google, et très souvent, elles ont trait à des entreprises ou à des marques. Aujourd’hui, le lancement des pages Google+ peut permettre aux internautes de transformer ces requêtes en connexions qui leur seront utiles. Nous lançons donc pour ce faire deux façons d’ajouter des pages à des cercles depuis les résultats de recherche de Google. Le premier consiste à inclure des pages Google+ au sein de ces résultats de recherche, et le second est une fonctionnalité appelée “Direct Connect”. Supposons, par exemple, que vous soyez en train de visionner la bande annonce d’un film très attendu, ou que vous veniez d’apprendre que votre groupe de rock préféré passe dans votre ville. Dans les deux cas, vous n’avez qu’une envie : établir le contact sans attendre. Avec Direct Connect, c’est facile - et même automatique - ...Avec Google+, nous faisons de notre mieux pour apporter à l’univers numérique les nuances et les richesses du partage tel que nous le connaissons dans “la vraie vie”. Le lancement des pages Google+ nous rapproche aujourd’hui un peu plus du but, mais beaucoup d’autres améliorations sont à venir, et nous avons encore un bon chemin à faire avant de pouvoir nous reposer. Comptez sur nous pour vous tenir informés ! Vic Gundotra Google+
  19. 19. Facebook/Google Nymwars Real Name Policy
  20. 20. Facebook Timeline/Journal
  21. 21. plusieurs niveaux de discours
  22. 22. ๏ Richard Rogers ‣ Information politics on the Web, 2004 ‣ Backend politics versus Frontend politics ๏ 3 paradoxes à discuter
  23. 23. ๏ Atomisation, Singularisation, Désanonymisation ‣ Individu = niche à 1 élément ‣ Personnalisation de l’expérience utilisateur ‣ Quid du sens commun ? ๏ Collection, Catégorisation, Induction ‣ Somme des connaissances ‣ Intelligence artificielle ‣ Quid du non-dit ? fragment/universEL
  24. 24. représentation/intervention ๏ Représentation d’une réalité sociale ‣ Imaginaire sociotechnique des concepteurs ≠ usages localisés ‣ Syndrome transcontextuel ‣ Qu’est-ce que la vie privée ? ๏ Intervention ‣ Intersubjectivation sous contrainte ‣ Quelle liberté dans les interactions médiatisées ?
  25. 25. identité numérique/narrative ๏ Paul Ricoeur : La mêmeté versus l’ipséité ๏ identité numérique ‣ Caractère « immuable » des données stockées ‣ Quid de l’oubli ? ๏ Identité narrative ‣ Récit « partagé » de l’évolution de soi ‣ Quid de la mémoire ?
  26. 26. proposition
  27. 27. VERS UNE LITTÉRATIE : APPRENDRE À LIRE ET ÉCRIRE LES IDENTITÉS NUMÉRIQUES ๏ Pathologies individuelles / Crises socioéconomiques ๏ Repenser les dispositifs ‣ Distinguer les processus : séparer/éclairer ๏ Accompagner les acteurs ‣ Curriculum info-documentaire ‣ Privacy-by-Design, -by-Default

×