La Bio pour quoi faire ?       Une vision du monde de la Bio et            quelques perspectivesJuin 2012                 ...
SommaireLa Bio, pourquoi ?La Bio c’est quoi ?La situation de la BioLes acteurs du BioLe paysan BioLa filière BiosolidaireL...
La Bio , pourquoi ?         De la Bio parce qu’il y a de l’agriculture         Un lien entre évolution de la population et...
La Bio , pourquoi ?Au 20 eme : Une agriculture industrielle pour nourrir unepopulation de moins en moins agricole : •   Mé...
La Bio , pourquoi ?Dans les années 20 : Des courants de penséesfondateurs :     R Steiner : Biodynamie        Notion d’Ec...
La Bio , pourquoi ?          L’après guerre les années 60 : les abus            •    Produire : (0 à 1 mn)            •   ...
La Bio , pourquoi ?         Années 80 : Les excédents et une institutionnalisationExcès de production car système de prix...
La Bio , pourquoi ?Les fondements : •   Des cycles de 10 ans très rapides •   Des abus d’une révolution verte qui a fait d...
La Bio , c’est quoi ?
La Bio , c’est quoi ? La réglementation est un compromis entre pays La CEE est au cœur du dispositif (de réglementation)...
La Bio , c’est quoi ? Règlement Cadre n° 834/2007du Conseil du 28 juin 2007 Règlement d’application 669 / 2008 qui défin...
La Bio , c’est quoi ?
La Bio , c’est quoi ? Interdictions en culture       Interdictions en production animaleEn + du règlement Européen, des ...
La Bio , c’est quoi ? Ne peuvent être Bio :    Ce qui ne se mange pas    Ce qui résulte d’un mal traitement animal : Le...
La Bio , c’est quoi ?        Les signes de qualité et d’origine :                                               930023000 ...
La Bio , c’est quoi ?Nature et Progrés : Producteur, consommateur   Polyculture / espaces sauvages / Autonomie   Charte ...
La situation de la BioDans le monde :•   37 Millions d’ha soit 0,02 % de la SAU•   Un marché de 40 milliards d’€En Europe ...
La Bio , c’est quoi ?En France : •   2 % du marché alimentaire •   4 % des exploitations, 3,5 % des surfaces… •   Aide à l...
La situation de la Bio•   La production a toujours eu du mal à répondre à la demande       Filières (fruits, légumes, por...
Les acteurs de la Bio ?
Le paysan Bio• Ses freins :     Regard des autres     Remise en cause de ses pratiques passées     Prise de risque fina...
La démarche filière
La démarche filière
La démarche filière                   PETIT EPEAUTRE DEHAUTE PROVENCEZone de production :    Haute ProvenceDate de début ...
La démarche filière
La démarche filière
Le consommateur BioLa pénurie L’abondance   Nouvelle    Pygmalion     Harmonie   Equilibre ResponsabilitéAvant 1970 70- 80...
Le consommateur Bio
La distribution Bio en France
Perspectives ?Moyen de production : •   Un laboratoire pour l’agriculture conventionnelle •   Le retour de la polyculture ...
Perspectives ?Transformation •   Le développement par les gros de cette niche va-t-elle bloquer les PME historiques ?Distr...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La bio pour quoi faire

1 179 vues

Publié le

Diaporama créé par Lionel François pour l'animation du café citoyen d'ImaginaCtion sur l'alimentation biologique.

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 179
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
179
Actions
Partages
0
Téléchargements
21
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La bio pour quoi faire

  1. 1. La Bio pour quoi faire ? Une vision du monde de la Bio et quelques perspectivesJuin 2012 Lionel FRANCOIS
  2. 2. SommaireLa Bio, pourquoi ?La Bio c’est quoi ?La situation de la BioLes acteurs du BioLe paysan BioLa filière BiosolidaireLe consommateur et la distributionEt demain ?
  3. 3. La Bio , pourquoi ? De la Bio parce qu’il y a de l’agriculture Un lien entre évolution de la population et agriculture Avant l’agriculture : Le prélèvement• La culture : -10000 av JC 18 eme : De l’élevage en concurrence à l’élevage en synergie 19 eme : Révolution fourragère • Culture fourragère • Rôle de l’Azote / phosphates • Sélection génétique
  4. 4. La Bio , pourquoi ?Au 20 eme : Une agriculture industrielle pour nourrir unepopulation de moins en moins agricole : • Mécanisation • Génétique • Synthèse de l’azote • Pesticides • Spécialisation :  abandon de la polyculture
  5. 5. La Bio , pourquoi ?Dans les années 20 : Des courants de penséesfondateurs :  R Steiner : Biodynamie Notion d’Ecosystème, interactions énergétiques Les bases : La rotation longue, l’énergie ⇒Demeter (Est)  Howard (Anglais) : Compost ⇒Lemaire Boucher (Ouest)  Rush (Suisse) : Autarcie, activité microbienne ⇒Nature et Progrès (Sud Est)  Fukuoka (Japon) : Intervention minimum, pas de labour, faibles surfaces ⇒Permaculture, AgroforesterieLes fondements : • Association culture / Elevage • Courant naturaliste basé sur l’observation • La Santé, pollution n’était pas un sujet…
  6. 6. La Bio , pourquoi ? L’après guerre les années 60 : les abus • Produire : (0 à 1 mn) • Technologies héritage de la guerre : (2,25 à 3,30 mn)Crainte de pénurie alimentaire Courants nutritionnistes : La Vie ClaireRévolution verte : transfert aux groupes Courant « écologique » et nonagroalimentaires commercial : Nature et ProgrèsArrivée en masse des pesticides Courant conservateur : LEMAIREet des fertilisants chimiques soutenu par les abbayesGénéralisation de la mécanisation, Qques centaines d’agriculteurs BioremembrementExode rural, disparition des paysans et besoinde reconnaissance Les années 70 : L’industrialisation et un rejet • Productivisme : (30,10 à 34) Irrigation Rejet de la société de consommation Tout chimique 1977 : Salon Marjolaine : Lien entre Ville Hybridation et campagne Concentration des exploitations Retour à la terre : Larzac
  7. 7. La Bio , pourquoi ? Années 80 : Les excédents et une institutionnalisationExcès de production car système de prix 1984 : Création du logo ABgarantis via la PAC 1986 : Premier cahier des charges ABGrandes manifestations FNSEA (Le premier au monde) Mais peu d’agriculteurs Bio : 4000 90-2000 : L’intensification et la structurationOmniprésence de la grande distrib et des 1991 : Règlement Européen sur lestransformateurs productions végétales.« On fabrique pas cher ce qui se vend » 1998 : Plan de développement de la« Du beau n’importe quand » Bio / Début des aidesEndettement et faillites : 2002 : Arrêt des aides à a la« J’ai acheté une batteuse c’est le prix d’une conversionmaison » 2007 : Reprise des aides« Je travaille pour mon tracteur » (Conversion + maintien+ crédit d’impôts), Plan Barnier Crises alimentaires : Mise au grand jour des abus et prise de conscience 2008 : Grenelle 2009 : Nouveau règlement CE
  8. 8. La Bio , pourquoi ?Les fondements : • Des cycles de 10 ans très rapides • Des abus d’une révolution verte qui a fait des victimes • Une perte de lien et de sens pour les producteurs • Une évolution de la société :  Santé, santé, santé  Recherche d’authenticité Les enjeux :  Un moyen de survie économique et moral pour le paysan  Une demande qui bouscule les acteurs  Une Bio de lutte marginale (en France du moins) qui pourrait nourrir de nouvelles pratiques agricoles conventionnelles  Un soutien « moral » des pouvoirs publics pour atténuer les dérives Santé et environnementales
  9. 9. La Bio , c’est quoi ?
  10. 10. La Bio , c’est quoi ? La réglementation est un compromis entre pays La CEE est au cœur du dispositif (de réglementation) !!! Les logos privés existaient bien cependant avant les directives
  11. 11. La Bio , c’est quoi ? Règlement Cadre n° 834/2007du Conseil du 28 juin 2007 Règlement d’application 669 / 2008 qui définit les modalités d’application
  12. 12. La Bio , c’est quoi ?
  13. 13. La Bio , c’est quoi ? Interdictions en culture  Interdictions en production animaleEn + du règlement Européen, des cahiers des charges nationaux : Lapins , poulettes, escargots, autruches, la fabrication du pet Food Et tout récemment la Restauration Hors Foyers (RHF)
  14. 14. La Bio , c’est quoi ? Ne peuvent être Bio : Ce qui ne se mange pas Ce qui résulte d’un mal traitement animal : Le Foie Gras Ce qui ne se cultive pas : L’eau, Le Sel, les Sardines Le Vin jusqu’à présent… La Spiruline Ce que la réglementation ne traite pas : L’irrigation La gestion des déchets La gestion des haies, des paysages Le Bilan énergétique La taille des exploitations Les règles sociales La qualité organoleptique des produits L’emballage Le transport La restauration collective
  15. 15. La Bio , c’est quoi ? Les signes de qualité et d’origine : 930023000 17000 Au milieu des autres cultures raisonnées, durables qui cherchent à limiter l’usage des intrants chimiques
  16. 16. La Bio , c’est quoi ?Nature et Progrés : Producteur, consommateur Polyculture / espaces sauvages / Autonomie Charte environnementale : NRj / Eau / Déchets Charte sociale : Taille humaine / Autonomie / Education / Choix des fournisseursDemeter : Producteur, consommateur Soigner la terre, - régénérer, façonner et entretenir les paysages - fournir aux hommes une alimentation saine - maintenir la biodiversité animale et végétale, sauvage et domestique - renforcer le lien producteur/consommateur. Principes de la biodynamie: - la prise en compte des influences "cosmiques": lune, soleil, planètes, - des calendriers de semis très précis, - lutilisations de "préparations" à base de quartz et de plantes médicinales pour soigner et enrichir le sol et les plantes. Biocohérence : Producteur, transformateurs, distributeurs, conso  Retour aux règles d’élevage de 2009  Non mixité des fermes  Alimentation 100 % Bio des animaux  Refus des contaminations d’OGM  Des procédés de transfo qui ne dénaturent pas le produit
  17. 17. La situation de la BioDans le monde :• 37 Millions d’ha soit 0,02 % de la SAU• Un marché de 40 milliards d’€En Europe :• Augmentation de la Surface Agricole Utile (SAU) de 11 % / 2009• Un marché de 18 Milliards d’Euro en 2010• Allemagne, France et Italie en tête• Autriche : 20 % de sa SAU Une démocratisation en route (Au moins du côté Business) mais qui reste sous contrôle • C’est plus qu’une mode • Mais faut pas que ca monte trop vite…
  18. 18. La Bio , c’est quoi ?En France : • 2 % du marché alimentaire • 4 % des exploitations, 3,5 % des surfaces… • Aide à la conversion de : 34 M€ • Des prix de vente supérieur de 15 -20 % environ
  19. 19. La situation de la Bio• La production a toujours eu du mal à répondre à la demande  Filières (fruits, légumes, porcs…)• Politique de conversion soutenue par le préfet (Pôle conversion)
  20. 20. Les acteurs de la Bio ?
  21. 21. Le paysan Bio• Ses freins :  Regard des autres  Remise en cause de ses pratiques passées  Prise de risque financier (3 ans de conversion)  Commercialiser  Se remettre en cause  Sa capacité de Main d’œuvre • Ses problématiques :  Survivre  Payer ses emprunts  Retrouver du plaisir  Gagner en liberté  Rester maître de son travail  Ne plus subir les variations des cours, savoir quoi planter  Préserver sa Santé • Les réactions :  « La conversion c’est plutôt stressant »  « J’ai accepté de perdre un bout de ma récolte »  « Je maitrise mon affaire »  « Je travaille en réseau »  « Je vends tout tout de suite »  « J’ai toujours un essai en cours »  « Je prends du temps pour observer mes vergers »
  22. 22. La démarche filière
  23. 23. La démarche filière
  24. 24. La démarche filière           PETIT EPEAUTRE DEHAUTE PROVENCEZone de production : Haute ProvenceDate de début du programme Bio Solidaire : 7 octobre 2009Nombre de beneficiaries : 25 producteursCulture : Petit Epeautre de Haute ProvenceSurface : 150 ha environ selon la rotation conduite Partenaires du projet EURONAT Les producteurs et le syndicat des producteurs du Petit Epeautre de Haute Provence La SARL M. Tofagne, qui assure le tri, le décorticage du petit épeautre de Haute Provence Le moulin Pichard, qui transforme le petit épeautre en farine. La chambre d’agriculture de la Drôme.
  25. 25. La démarche filière
  26. 26. La démarche filière
  27. 27. Le consommateur BioLa pénurie L’abondance Nouvelle Pygmalion Harmonie Equilibre ResponsabilitéAvant 1970 70- 80 donne 87-90 90- 2000 2000- 2008 Après 2008 80 – 87MANGER MANGER MANGER MANGER MANGER MANGER MANGERPLUS MOINS VITE SANS JUSTE AVEC DURABLE • Préoccupations personnelles :  Préserver et apporter la Santé  Garder du pouvoir d’achat pour autre chose… • Préoccupations générales  Acheter français ou local  L’environnement vient loin derrière  La remise en cause d’un système aussi… (Meilleure rémunération du paysan, agriculture paysanne…
  28. 28. Le consommateur Bio
  29. 29. La distribution Bio en France
  30. 30. Perspectives ?Moyen de production : • Un laboratoire pour l’agriculture conventionnelle • Le retour de la polyculture ? L’extension de la culture céréalière ? • Forte augmentation des volumes produits ? • Des crises (Cours matières premières / Sanitaires) faisant évoluer les pratiquesRéglementation • Deux logos Bio ? Retour en force des logos privés ? • De nouveaux périmètres ?Consommateur • Une Bio qui restera de niche, faute de baisse des prix suffisante ? • Un produit pour une classe favorisée ? • Une poussée des jeunes (Ethique) et des personnes agées (Santé) • Des valeurs (Partage, respect, local) qui se transmettront à la société civile ?
  31. 31. Perspectives ?Transformation • Le développement par les gros de cette niche va-t-elle bloquer les PME historiques ?Distribution • Une baisse des prix ? • Une progression de l’offre et des points de vente ? • Des échecs sur les très gros points de vente ? • Un maintien des magasins spécialisés ? en proximité ? • Une professionnalisation du métier ? • La poussée des circuits alternatifs ?

×