SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  69
LE CENTRE VILLE D’ANNABA
Phase 01 : diagnostic et diagnostic partagé
ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI
2013-2014
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
PHASE I
QUEL DÉLIMITATION POUR LE CENTRE VILLE ?
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA
N° :
CHEBINI NADIA
TOUATI MERIEM
HAOUCHETE DOUNIA
ETUDE PRESENTEE PAR :
2013-2014ENCADREE PAR : M.me
Délimitation administrative
selon le PDAU 2007
Essais de définitions
« Le centre ville est un des éléments premiers de la situation d’un lieu. N’étant pas
limitée dans un sens ou un autre par un quelconque obstacle matériel et / ou virtuel,
la position centrale permet au lieu d’avoir des possibilités de relations
multidirectionnelles ». Pelletier et Delfante, 1994.
CARTE DE DÉLIMITATION SELON LE PDAU 2007
Limite administrative
La légende
POS c.ville
POS la colonne
POS
gazometre
POS champs de
mars
POS Beauséjour
POS caroubier
la délimitation proposée pour le centre ville selon l’ensemble des quartiers
comprend les 6 grands quartiers de la ville d’Annaba: Hyper centre +caroubier+
beau séjour+colonne +gazomètre + champ de Mars.
hyper centre
Superficie:25,10 Ha
Fonction dominante : commercial / résidentiel
Population:
Style: colonial
gazomètre
Superficie: 11,85 Ha
Fonction dominante : commercial / résidentiel
Population:
Style: colonial / contemporain
la colonne
Superficie: 89,56 Ha
Fonction dominante : commercial / résidentiel
Population:
Style: colonial
Surface total : 298,37 Ha
Beau séjour
Superficie: 80,60 Ha
Fonction dominante : administratif / résidentiel
Population:
Style: colonial / contemporain
Caroubier
Superficie: 59,76 Ha
Fonction dominante : résidentiel
Population:
Style: colonial / contemporain
Champs de mars
Superficie: 31, 50 Ha
Fonction dominante : commercial / résidentiel
Population:
Style: colonial
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA
N° :
CHEBINI NADIA
TOUATI MERIEM
HAOUCHETE DOUNIA
ETUDE PRESENTEE PAR :
2013-2014ENCADREE PAR : M.me
CARTE DE DÉLIMITATION SELON LE POS
Limite administrative
Limites de centre ville
La légende
Délimitation administrative
selon le POS
La délimitation proposé comprend de façon entière les quartiers de (l’hyper
centre, gazomètre, le caroubier), de façon partielle de (la colonne, beau séjour,
champs de mars, )
Cette délimitation bénéficie d’une superficie de 2,23 Km²
POS c.ville
POS la colonne
POS
gazometre
POS champs de
mars
POS Beauséjour
POS caroubuier
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA
N° :
CHEBINI NADIA
TOUATI MERIEM
HAOUCHETE DOUNIA
ETUDE PRESENTEE PAR :
2013-2014ENCADREE PAR : M.me
CARTE DE DÉLIMITATION SELON LE PDAU REVISE 2007
Délimitation administrative
selon le PDAU 2007
Hyper centre
Pleine ouest
El bouni
Sidi ammar
El hadjar
Descriptif :
Le PDAU révisé propose 3 types de centres pour la ville d’Annaba:
• Hyper centre (S= 25,10 Ha)
ce centre se caractérise par une mixité fonctionnelle et sociale
• Centre secondaire de proximité: la plaine ouest (S= 2,45 Km²)
ce centre se caractérise par la dominance des grands ensembles
d’habitation, un mouvement économique commercial
• Centre de relai: el bouni, sidi amar, El Hadjar (S= 38,07 Km²)
ce centre se caractérise par la dominance des grands ensemble d’habitation
et la présence des pôles universitaires..
- Le centre secondaire (La plaine ouest) et le centre de relais ( el bouni, sidi
Ammar) sont indépendants de la ville d’ Annaba. Mais l’hyper centre reste
le centre majeur de la ville.
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA
N° :
CHEBINI NADIA
TOUATI MERIEM
HAOUCHETE DOUNIA
ETUDE PRESENTEE PAR :
2013-2014ENCADREE PAR : M.me
Limite administrative
Limites de centre ville
La légende
Hyper centre (centre colonial)
La vielle ville ( centre ancien)
Gazomètre ( centre en cours de développement)
Port Saïd ( centre projeté)
Centralité et temporalités
CARTE DE DÉLIMITATION SELON LA CENTRALITE ET LA TEMPORALITE
Glissement de l’hyper centre
Centre projeté
Descriptif :
les 4 quartiers proposés pour délimiter le centre ville sont :
• La vielle ville, centre ancien: le berceau de la ville arabo-musulmane qui englobe des
éléments remarquables du patrimoine Annabi et de la ville islamique, les mosquées (
Abou Marwen, El Bey ), la place centrale, le Souk, les maisons aveugles à patio…
• Hyper centre, centre colonial : structure urbaine qui témoigne la période
coloniale
• Gazomètre, centre en cours de développement : construction de centres d’affaire,
centre commercial….
• Port Saïd, centre projeté : par le POS Port Said.
Cette délimitation est en dehors de celle administratif et d’une superficie de : 1,20Km²
POS la colonne
POS
gazometre
POS champs de
mars
POS Beauséjour
POS caroubuier
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA
N° :
CHEBINI NADIA
TOUATI MERIEM
HAOUCHETE DOUNIA
ETUDE PRESENTEE PAR :
2013-2014ENCADREE PAR : M.me
CARTE DE DÉLIMITATION SELON AIRE D’INFLUENCE ET ATTRACTIVITÉ TOURISTIQUE
Echelles et attractivité touristique
Descriptif :
Le centre ville présente une attractivité touristique à plusieurs échelles :
- Échelle internationale : le Port (Avant port ) , hôtel Seybouse (beau séjour )
et la vieille ville
- Échelle régionale : la mer ( une cote environ de 18 Km ) et l’hyper centre
- Échelle locale: hyper centre , la vieille ville
la délimitation proposée s’étend jusqu’à l’échelle internationale d’une superficie de
23654 Km²
Limite administrative
Limites de centre ville
Pôle d’affaire
La légende
Pôle touristique
La cote littorale
Pôle historique
Port industriel
Port de plaisance Espace vert
1 Km
Port de pèche
Pôle sportif
2 Km
3 Km
4 Km Échelle internationale
Échelle du quartier
Échelle régionalle
Échelle locale
ZOOM SUR L’AIRE D’INFLUENCE ET ATTRACTIVITÉ TOURISTIQUE LOCAL
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA
N° :
CHEBINI NADIA
TOUATI MERIEM
HAOUCHETE DOUNIA
ETUDE PRESENTEE PAR :
2013-2014ENCADREE PAR : M.me
Fonctions , activités et pôles spécialisés
Essais de définitions
« le centre ville est un espace qui permet la combinaison à un moment donné
d'activités économiques, de fonctions politiques et administratives, de pratiques
sociales, de représentations collectives » Manuel Castells en 1972
Équipements administratifs
Équipements culturels
Équipements religieux
Équipements de services
Équipements édilitaires
Équipements éducatifs
Équipements commerciaux
Équipements de transport
Équipements hôteliers
Limite administrative
Limites de centre ville
Pôle d’affaire (gazomètre)
Pôle commercial (hyper centre )
Pôle administratif (majestic)
La légende
CARTE DE DÉLIMITATION SELON LA FONCTION URBAINE
Descriptif :
- D’une manière général les six quartiers présentent une multiplicité des fonctions
et des activités qui sont répartis de la manière suivante:
- Hyper centre : la concentration des équipements commerciaux première
nécessité et la présence des équipements : de transport ,culturel et les fonctions
libérales (cabinets de médecin, avocats, architectes,…), … mais avec une absence
des équipements à vocation de centralité
- Beau séjour : une forte présence des équipements administratifs (Wilaya , hôtel
de finance...etc.)
- Gazomètre : la présence d’un pôle d’affaire (CAM + Numédia )
- Champs de mars: la présence des équipements de transport urbain et
interurbain ( station taxi et bus inter wilaya, station Kouche, elhatab) ,éducatifs
( école, CEM)
- La colonne : la présence des activités commerciaux, dominance matériels
d’informatique
- Caroubier : ce quartier se caractérise par un manque quasi-total d’équipements
sauf l’hopital Ibn Sinaa
La délimitation proposé comprend de façon entière :les quartiers de l’hyper centre,
champs de mars, gazomètre; de façon partielle : la colonne, beau séjour mais en
éliminant le caroubier à cause du manque d’équipements.
Cette délimitation bénéficie d’une superficie de1,08 Km²
POS la colonne
POS
gazometre
POS champs de
mars
POS Beauséjour
POS caroubuier
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA
N° :
CHEBINI NADIA
TOUATI MERIEM
HAOUCHETE DOUNIA
ETUDE PRESENTEE PAR :
2013-2014ENCADREE PAR : M.me
Synthèse
Échelle et attractivité touristique, centralité et temporalité, fonctions et pôles spécialisés
Limite administrative Limites selon le critère échelle, attractivité touristique
La légende
Limites de centre ville proposé Limites selon le critère centralité et temporalité
Limites selon le critère fonctions et pôles spécialisés
Pour cette délimitation partielle, on a jumelé les critères assez proches:
• La délimitation administrative :
- Délimitation des fonctions et pôles spécialisés
- Délimitation des échelles et attractivité touristique
-Délimitation du centralité et temporalité.
Cette zone (résultat de l’intersection) se caractérise par:
-une mixité fonctionnelle au niveau de l’hyper centre et gazomètre pole
d’affaire projeté ainsi que la vielle ville l’ancien centre qui marque
l’histoire de la ville d’Annaba
Superficie : 57,08 Ha
POS la colonne
POS
gazometre
POS champs de
mars
POS Beauséjour
POS caroubuier
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA
N° :
CHEBINI NADIA
TOUATI MERIEM
HAOUCHETE DOUNIA
ETUDE PRESENTEE PAR :
2013-2014ENCADREE PAR : M.me
Limite administrative
Limites de centre ville
Entrée international aérienne
La légende
Entrée international routière
Entrée internationale maritime
Entrée port international
Entrée ferroviaire régional
Entrée routière régional
Entrée routière locale
Accessibilité et entrées
CARTE DE DÉLIMITATION SELON L’ACCESSIBILITE ET LES ENTREES
Gare ferroviaire
Port
St, Kouche
St, bus inter wilaya
St, LARMAKA
De l’Europe
De l’Europe
De l’aéroport,
Avion
De l’Europe
Entrée maritime
Entrée aérienne
Descriptif
La plus part des six quartiers se caractérise par une bonne accessibilité et
une forte centralité dans les réseaux et les équipements de transport :
- International : port maritime ,la route Echatt (vers la Tunisie)
- Régionale : la gare ferroviaire , la SNTV ,chemin de fer, la RN 44 ,la
RN 16
- Local : LARMAKA, Kouche ,route El hadjar
La délimitation proposé a une surface de4 Km²et comprend les quartiers
suivants : champs de mars, gazomètre et l’avant port
POS la colonne
POS
gazometre
POS champs de
mars
POS Beauséjour POS caroubuier
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA
N° :
CHEBINI NADIA
TOUATI MERIEM
HAOUCHETE DOUNIA
ETUDE PRESENTEE PAR :
2013-2014ENCADREE PAR : M.me
CARTE DE DÉLIMITATION SELON LA CIRCULATION ET LES VOIES STRUCTURANTES
Essais de définitions
« Le transport urbain Il est de fait établi que le centre ville est le point
focal du système de circulation, de là, il devrait être le lieu de départ et
d’arrivée de ses utilisateurs et de ses occupants » Gibberd, 1972.
Limite administrative
Limites de centre ville
Voies secondaires
La légende
Voies primaires
Circulation, voies structurantes
Descriptif :
La majorité des six quartiers se caractérise par une structure viaire dense,
exceptionnellement Caroubier,
La délimitation proposé se débute par le rond point de sidi Ibrahim et
englobe les différentes voies structurantes tels que: l’ALN (champs de
mars) , la rue Gambetta, la rue Assla Hocine, la rue Larbi Tbessi, Larbi
Zenine, le cours de la révolution (hyper centre), la rue Ben badiss, la rue
Ibn Khaldoun (la colonnne) , la rue El Hattab ( gazomètre), et ,,,,,, (beau
séjour).
Sa superficie est de 2,46 Km²
POS la colonne
POS
gazometre
POS champs de
mars
POS Beauséjour
POS caroubuier
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA
N° :
CHEBINI NADIA
TOUATI MERIEM
HAOUCHETE DOUNIA
ETUDE PRESENTEE PAR :
2013-2014ENCADREE PAR : M.me
CARTE DE DÉLIMITATION SELON LES NŒUDS, LA CONVERGENCE ET LA CONGESTION
nœuds, convergence et congestion
Essais de définitions
« Le transport urbain Il est de fait établi que le centre ville est le point
focal du système de circulation, de là, il devrait être le lieu de départ et
d’arrivée de ses utilisateurs et de ses occupants » Gibberd, 1972.
Rond point el hattab
Rond point sidi ibrahim
Rond point nouvel
Rond point
pont blanc
Limite administrative
Limites de centre ville
La légende
Voie primaire
Les nœuds majeurs
Descriptif :
Les nœuds majeurs (rond point de sidi Ibrahim, pont blanc, el hattab
,nouvelle ) ainsi que les voies qui les relies (avenue Bouali, avenue ALN,
avenue ben Badis, chemin Mattar lakhdar ) crient une grande congestion
et convergence déployant au niveau de la partie centrale.
la délimitation proposé englobe ces nœuds et ces voies structurants, avec
une surface de 1,10 Km²
POS la colonne
POS
gazometre
POS champs de
mars
POS Beauséjour
POS caroubuier
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA
N° :
CHEBINI NADIA
TOUATI MERIEM
HAOUCHETE DOUNIA
ETUDE PRESENTEE PAR :
2013-2014ENCADREE PAR : M.me
Synthèse
Accessibilité et entrées, circulation et voies structurantes, nœuds et congestion
Limite administrative Limites selon le critère nœuds, convergence et congestion
La légende
Limites selon critère circulation et voies structurantesLimites de centre ville proposé
Limites selon critère accessibilité et entrées
Pour cette délimitation partielle, on a jumelé les critères assez
proches:
- Délimitation de circulation et voies structurantes
- Délimitation du critère nœuds, convergence et congestion
-Délimitation du accessibilité et entrées
- Cette nouvelle délimitation résultante de l’intersection se
caractérise par la concentration des voies structurantes et des nœuds
majeurs de la ville (rond point de Sidi Ibrahim ,rond point d’El
hattab)
superficie de 36,80 Ha
POS c.ville
POS la colonne
POS
gazometre
POS champs de
mars
POS Beauséjour
POS caroubuier
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA
N° :
CHEBINI NADIA
TOUATI MERIEM
HAOUCHETE DOUNIA
ETUDE PRESENTEE PAR :
2013-2014ENCADREE PAR : M.me
Interactions sociales , lieu d’expression de la citoyenneté, urbanité
Limites de centre ville
Limite administrative
La légende
Espace commercial
Placette
Jardin
CARTE DE DÉLIMITATION SELON LES LIEUX D’INTERACTION SOCIALS
Essais de définition :
• Un lieu de rencontre, de lien social : présence d’équipement publics, culturels,
lieux de passage et de loisirs
• Le centre-ville socialement est un espace de proximité, ouvert à l’ensemble des
habitants, offrant accueil, animation, activités d’échanges et de rencontres ainsi
que services à finalité sociale.
• le centre-ville est un lieu qui donne à toutes les catégories sociales l'occasion d'y
venir, de s'y sentir à l'aise.
La délimitation proposé englobe une mixité entre :
• Espace public : le cours de la révolution, la place Alexix Lambert, la place des
palmiers, la place du théâtre ( hyper centre) et les jardins ( la colonne, Beau
séjour )
• Numéroter ces espaces sous forme de légende
• Les rues : la rue Gambetta, la rue el hattab ( hyper centre)
• Les équipements commerciaux: marché Français, marché el hattab, CAM, centre
Dubaï, Galerie, super marché ( hyper centre et Gazomètre)
• Cette délimitation est d’une surface de71,63 Ha
POS la colonne
POS
gazometre
POS champs de
mars
POS Beauséjour
POS caroubuier
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA
N° :
CHEBINI NADIA
TOUATI MERIEM
HAOUCHETE DOUNIA
ETUDE PRESENTEE PAR :
2013-2014ENCADREE PAR : M.me
29
5
7
4
16
12
27
11
17
14
10
26
2
32220
6
9
21
25 15
23
19 1
18
8
28
Repères identitaires
CARTE DE DÉLIMITATION SELON LES REPERES IDENTITAIRES
La partie proposée pour la délimitation du centre-ville comprend les lieux les plus attractifs
de la ville ( l’hyper-centre , la vielle ville , l’avant port ,champs de mars et une partie de
gazomètre et beau séjour ) ainsi que ses éléments identitaires et patrimoniaux au niveau de
différents aspects :
- la culture ( théâtre , palais de culture)
- la religion ( mosquée Boumarwen , Erahmen )
- le transport (la gare ferroviaire , le port , LARMAKA, Kouche ,la SNTV)
- La sociabilité (cours de révolution, la place Alexix Lambert , jardins ,marché El Hattab,
marché français , la rue Gambetta )
- Les administrations (la wilaya , la DUCH,APC, palais de justice, Dayra )
- les ronds points : el hattab, sid brahim
Cette délimitation a une superficie de 4Km².
Commerce
Administration
Limite administrative
Limites de centre ville
La légende
Espace public
Culture
Transport International
Jardin
Culte
Rue
nœuds
1 – cours de révolution
2 – place Alex Lambert
3 – place d’arme
4 – jardin la colonne
5 – jardin beau séjour
6 – théâtre
7 – palais de culture
8– port
9– gare ferroviaire
10 – st bus inter wilaya
11 – air Algérie
12 – st Kouche
13 – st LARMAKA
14– mosquée Er Rahman
15 – mosquée Boumerwan
16 – mosquée el Bey
17– rond point sidi brahim
18– rond point el hattab
19–Gambetta
20– Buskara
Transport régional
Transport local
21– marché el hattab
22– marché Français
23 – CAM
24 – centre Dubaï
25– APC
26 – palais de justice
27 – Daira
28 – la poste
Sport
29 – stade
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA
N° :
CHEBINI NADIA
TOUATI MERIEM
HAOUCHETE DOUNIA
ETUDE PRESENTEE PAR :
2013-2014ENCADREE PAR : M.me
QUESTIONNAIRE
Sexe ?
Homme
Femme
Age ?
Moins de 18ans
Entre 18 et 35 ans
entre 35 et 45 ans
plus de 45 ans
Quel est votre origine ?
Annaba
hors Annaba
Quel est votre lieu de résidence ?
Quel est le centre ville pour vous ?
noyau central
Champs de Mars
la colonne
beau séjour
avant-port
gazomètre
la vielle ville
Quel sont les services présentés dans ce centre ville ?
commerce
loisir
culturel
cultuel
transport
service (sanitaire, transport, éducation, édilitaire, tourisme,...)
autre
A votre avis quels sont les critères qui permettent d’identifier un centre-ville ?
l’accessibilité et le transport commun
les pratiques sociales
les équipements
la densité
les éléments remarquables et le patrimoine
Essais de définition :
« Le centre-ville est « la propriété conférée à une ville d'offrir des biens et des services à une
population intérieure et extérieure » W. Christaller 1933
Représentation collective et pratiques de l’espace
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA
N° :
CHEBINI NADIA
TOUATI MERIEM
HAOUCHETE DOUNIA
ETUDE PRESENTEE PAR :
2013-2014ENCADREE PAR : M.me
Représentation collective et pratiques de l’espace
40%
60%
0% 0%
SEXE
homme
femme
18%
52%
23%
7%
AGE
moi,s de 18 ans
entre 18 et 35
ans
entre 35 ans et
45 ans
82%
18% 0% 0%
ORIGINE
Annaba
hors Annaba
53%
8%
16%
8%
10% 5%
LE LIEU LE PLUS FREQUENTEE
noyau centrale
champs de mars
la colonne
beau séjour
avant-port
gazomètre
28%
7%
6%
7%
29%
23%
LES SERVICES PRESENTES
commerce
loisir
culturel
cultuel
transport
services
24%
15%
38%
23%
0%
LES CRITERES D'IDENTIFICATION DU
CENTRE VILLE
l'accesssibilité et le
transport en commun
les pratiques sociales
les équipements
la densité
- D’après l’enquête effectuée sur un échantillon de la population Annabi, on a abouti que la majorité
des habitants pensent que le noyau central colonial ( S = 25,10 Ha) et le lieu primordial pour
marquer la centralité de la ville d’Annaba et ce choix est dû au fait que cet espace est le lieu auquel
font recours les usagers intérieurs et extérieurs à l’agglomération, pour sa proximité où sa position
par rapport au système de transport, ainsi que pour la qualité des biens et services qu’il peut
fournir. Limite du centre ville proposé selon l’enquête
Limite administrative
POS c.ville
POS la colonne
POS
gazometre
POS champs de
mars
POS Beauséjour
POS caroubuier
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA
N° :
CHEBINI NADIA
TOUATI MERIEM
HAOUCHETE DOUNIA
ETUDE PRESENTEE PAR :
2013-2014ENCADREE PAR : M.me
Synthèse
Interaction sociale, représentation collective, repères identitaires
Limite administrative Limites selon le critère repères identitaires
La légende
Limites selon critère interaction socialLimites de centre ville proposé
Pour cette délimitation partielle, on a jumelé les critères assez proches:
- Délimitation repères identitaires
- Délimitation du lieu d’ interaction social
Cette nouvelle délimitation résultante de l’intersection se caractérise
par la concentration des espaces publics (cours de la révolution,la place
alexix Lambert , square El Horia ) et des éléments identitaires de la ville
(le théatre ,l’APC…etc)
Superficie de 25,10 Ha
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA
N° :
CHEBINI NADIA
TOUATI MERIEM
HAOUCHETE DOUNIA
ETUDE PRESENTEE PAR :
2013-2014ENCADREE PAR : M.me
CARTE DE DÉLIMITATION SELON LA DENSITE
Caractéristiques morphologiques du bâti
Densité, principes d’implantation du bâti
Descriptif :
L’ensemble des six quartiers est dense mais avec une variation de densité entre:
- zone à forte densité: hyper centre, la colonne, et la vielle ville
- zone à moyenne densité : champs de mars, gazomètre, et le beau séjour
- zone à faible densité : Caroubier
L’ensemble des bâtis suit le même principe d’implantation (les voiries)
Pour la délimitation du centre ville, on prend l’hyper centre, la colonne, la vieille
ville et une partie partielle et partiellement le Gazomètre qui se caractérise par
une forte densité du bâti.
Limite administrative
Limites de centre ville
Zone à forte densité
La légende
Zone à moyenne densité
Zone à faible densité
POS la colonne
POS
gazometre
POS champs de
mars
POS Beauséjour
POS caroubuier
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA
N° :
CHEBINI NADIA
TOUATI MERIEM
HAOUCHETE DOUNIA
ETUDE PRESENTEE PAR :
2013-2014ENCADREE PAR : M.me
Caractéristiques morphologiques du bâti
Style architectural
Limites de centre ville
Limite administrative
Style arabo-musulman
La légende
Style colonial
Style postcolonial
CARTE DE DÉLIMITATION SELON LE STYLE ARCHITECTURAL
Descriptif :
Le centre ville présente une mixité des styles architecturaux.
- style colonial : l’hyper-centre , la colonne , gazomètre , champs de mars ,
D’une activité dominante résidentiel et commercial.
- Style arabo-musulman : la vieille ville qui se caractérise par la dominance
des habitations.
- Style postcolonial : caroubier et une partie de la colonne qui se caractérise
par la dominance des habitations.
POS la colonne
POS
gazometre
POS champs de
mars
POS Beauséjour POS caroubuier
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA
N° :
CHEBINI NADIA
TOUATI MERIEM
HAOUCHETE DOUNIA
ETUDE PRESENTEE PAR :
2013-2014ENCADREE PAR : M.me
Synthèse générale
Limite administrative Limites selon La synthèse 01
La légende
Limites selon la synthèse 02Limites de centre ville proposé
Limites selon la synthèse 03
Pour la délimitation générale, on a pris l’ensemble résultant de la superposition des
cartes des synthèses partielles.
Cette délimitation comprend les quartiers de:
- L’hyper centre : une mixité fonctionnelle (commerce , résidence , lieux de
sociabilité …etc )
- Gazomètre : centre d’affaire en cours de développement (CAM, Numédia )
- Champs de mars : la présence des voies structurantes , des équipements de
transport , le grand nœud de Sidi Ibrahim)
- La vieille ville : centre historique qui rappelle l’identité de la ville
La délimitation générale obtenue est d’une superficie de 10 Km
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
PHASE II
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA
N° :
CHEBINI NADIA
TOUATI MERIEM
HAOUCHETE DOUNIA
ETUDE PRESENTEE PAR :
2013-2014ENCADREE PAR : M.me
•Situation géographique
•Grands éléments de relief
•Topographie
•Synthèse
Contexte géographique
•Micro climat
Climatologie
•- Limites et abords immédiates
Environnement immédiats
•Nœuds majeurs
•Entrées et voies d’accès
•Synthèse
Accessibilité et entrées
•Genèse du site
•Approche morphologique
• typologie ilot
• typologie parcelle
•typologie bâti
• état de bâti
• élévation du bâti
•type de bâti
•Nature juridique
•Typologie des voies
•Espace public
•Synthèse
Cadrage urbain
•Fonction urbaine
Centralité et pôles spécialisés
•Nuisances
Qualité des espaces
•Déplacement piéton
•Flux et congestion
•Stationnement
•Synthèse
Mobilité et déplacement
•Perception et échappées visuelles
•Trame végétale
•Façade urbaine
•Synthèse
Patrimoine et paysage
•La population
Contexte démographique
•Enquête sociologiqu
Vécu et sensibilité des lieux
• Les points forts et les points faibles
• La problématique
Synthèse générale
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE
La délimitation obtenue n’est pas pris en considération, la zone d’étude a
été limité au gazomètre et au centre ville dans un cadre pédagogique et
insuffisance du temps .
DÉLIMITATION DU CENTRE VILLE RETENU
CARTE DE DÉLIMITATION
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE
Légende:
Limite de zone
Limite de l’hyper centre
Limite de Gazometre
CENTRE VILLE… PÉRIMÈTRE ET COMPOSANTES
CARTE DE DÉLIMITATION
Le centre ville étudié se compose de:
1 ère composante: hyper centre se caractérise par une mixité fonctionnelle et sociale , d’une
forte population de sur une surface de 25,10Ha
2éme composante le Gazomètre comprend un centre d’affaire projeté ( CAM, Noumidia) ,
d’une faible population sur une surface de 11,85 Ha
- Ces deux composantes sont articulées par le rond point d’El Hattab et par le jardin El
HORIA,
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE CONTEXTE GÉOGRAPHIQUE
Situation géographique
Constat:
À l’échelle internationale:
• La proximité du centre ville au port de la ville d’Annaba (la distribution des produits et des voyageurs étrangers vers l'Europe)
• la connexion du centre ville avec la Tunisie par une voie structurante ( CW56 – la route Echât)
À l’échelle régional:
- Le centre ville s’ouvre vers l’extérieur par les voies (RN 44 / RN 16) qui lui imprime un rôle de rayonnement régional ( vers Constantine ,
Skikda, Guelma, Taref)
À l’échelle local:
- Le centre ville présente un point de convergence de tout les quartiers avoisinants ( El Bouni, Sidi Amar, Beau séjour, Plaine Ouest …etc)
Cela lui offre une position privilégiée à exploiter pour permettre la possibilité d’ouverture sur l’espace international, régional, et local.
CARTE DE SITUATION DE CENTRE VILLE PAR RAPPORT À LA
VILLE D’ ANNABA
ANNABAALGER
ORAN
CANSTANTINE
CARTE DE SITUATION DE ANNABA PAR RAPPORT AU WILAYAS
METROPOLES D’ALGERIE
Localisation Nord Est de la ville
d’Annaba
Population 257 359 habitants
Catégorie mixte (résidentiel et
commercial)
Superficie 70,80 ha
centre-ville
VERS
CONTANTINE
VERS
GUELMA
VERS EL
TAREF
VERS LA
TUNISIE
Centre-ville
CARTE DE SITUATION DE CENTRE-VILLE PAR RAPPORT A LA VILLE D’ANNABA
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE CONTEXTE GÉOGRAPHIQUE
Grands éléments de relief
Le massif de l’Edough MédinaCentre villeLa ville Port , mer Méditerranée
Le centre-ville bénéficie d’un point d’accroche sur les principales limites paysagères de grandes qualités de la
ville : à l’Est par la mer et à l’Ouest par la montagne Edough, cela lui donne un cachet tout à fait unique (un
patrimoine naturel riche) et qui requête une mise en valeur pour conférer son pouvoir d’attraction régional
économique et touristique (ouverture du centre-ville sur le port, la mer et la nature végétale montagneuse)
CARTE DE SITUATION PAR RAPPORT AU GRANDS
ELEMENTS DU RELIEF
La cote d’AnnabaLa montagne Edough
AA
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE CONTEXTE GÉOGRAPHIQUE
Topographie
Le centre-ville se caractérise par une topographie plate (pente < 2%), ce qui rend quelques vues lointaines et sur
le site impossibles ou masquées par des barrières visuelles créées par le bâti et la végétation en rideau depuis
l’intérieur du site.
Cela nécessite de développer les axes de perception (depuis le cours de révolution, la rue Gambetta, la rue
buskara…) par la requalification et l’aménagement de ces abords (élargissement de la rue mécaniques et
structuration des voies piétonnes, l’implantation des indications et un traitement du bornage végétale) afin
d’ouvrir les champs visuels.CARTE DE LA TOPOGRAPHIE DU SITE
A
A
Légende
limite Centre ville
Coupe BB
1 2 3 4
Vue sur les façades masquée par alignement d’arbre Vue lointaine masquée par alignement du bâti
2
1
3
4
Coupe AA
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE CLIMATOLOGIE
Micro climat
1- Qu'est-ce qu'un îlot de chaleur ?
Un îlot de chaleur désigne une élévation localisée des températures, enregistrées en
milieu urbain, par rapport aux températures moyennes régionales. Cette variation
de température peut être causée par des facteurs naturels ou reliées à l'activité
humaine telles l'absence d'arbres et de végétation, la présence de larges surfaces
non réfléchissantes qui absorbent et emmagasinent l'énergie solaire et les rejets
énergétiques multiples.
2- Effet de canalisation
Correspond à une configuration classique d’une rue délimitée par des constructions
en continu de chaque cotés.
3- Effet de maille ou de cour
Configuration appartenant à un tissu urbain homogène et créant une rugosité de sol,
tendance générale à l’amélioration des conditions locales du vent.EFFETS DU CLIMAT SUR LE LES PATIOS
Constat :
Notre site est caractérisé par un climat de type méditerranéen (semi
humide) avec deux tendances bioclimatiques liées à la topographie, a la
mer et a la végétation.
Le centre ville présente un micro climat spécifique à cause de sa
topographie (plate) et de son urbanisme particulier (tissu Haussmannien)
ce qui provoque les phénomènes suivants :
- Ilot de chaleur urbain
- Concentration des eaux pluviales au patio
- Les effets de vent de canalisation et de maille
1
32
Ensoleillement
matériaux
Végétation
Forme
urbaine
Chaleur
anthropique
Cycle de
l’eau
ICU
EFFETS DU CLIMAT SUR LE TISSU DU CENTRE-VILLE
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE CLIMATOLOGIE
Micro climat
 Le phénomène d’ilot de chaleur urbain qui nécessite d’utiliser
l’eau et la végétation comme espace de fraîcheur, espace de
convivialité
 La valorisation des terrasses des grandes équipements et les
mettre à profit dans la lutte contre les ICU.
 Le problème des eaux pluviales qui coulent à l’intérieur des
patios, cela demande une gestion et la réutilisation de ces eaux
aux activités secondaires et d’agrément (rosage, lavage des
voitures…etc)
 les vents
- Éviter des axes de rues piétons dans le sens du vent
- Créer une rugosité du sol, et texture des bâtiments
- Introduire des pertes de charges par brise vent, mobilier urbain,
végétation
Ventilation naturel d’une cour d’ilot permettant rafraichissement efficace des appartements. La ventilation est
amorcée grâce à une différence de température entre la cour et la rue matérialisé par la végétation
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE ENVIRONNEMENT IMMÉDIAT
Limites et abords immédiates
Constat:
Le centre-ville influe sur les quartiers limitrophes par des relations différentes:
- relation fonctionnelle : par des équipements administratifs ( Wilaya, Hôtel finance, la Duc
- relation physique: par des rues (rue Houass Brahim, boulevard de mokta, rue souidan boudjemaa, boulevard
benzaim)
Les quartiers avoisinants souffrent d’une insuffisance au niveau des activités ce qui provoque un
disfonctionnement à cause de l’augmentation de la demande sur le centre ville.
Afin d’assurer ses liens et développer la continuité fonctionnelle avec les quartiers périphériques, il est
souhaitable de rééquilibrer le rôle du centre-ville face à la périphérie par l’amélioration de la qualité de vie et de
l’offre ainsi que la création des points d’ancrages (des espaces publics, équipement de première nécessité,
commerce de luxe…) à l’extérieur du site.
RELATION FONCTIONNELLLE
RELATION FONCTIONNEL MUTUELLE
RELATION PHYSIQUE
Centre ville
(mixité
fonctionnel et
social)
Champs de mars
Superficie: 31,50
Ha
Fonction:
résidentiel /
commercial
Style: colonial /
contemporain
La colonne
Superficie: 89,59 Ha
Fonction:
commercial /
résidentiel
Style: colonial
Beau séjour
Superficie: 80,60
Ha
Fonction:
résidentiel /
administratif
Population:
Style: colonial
/contemporain
Oued edheb
Fonction:
résidentiel /
commercial
Style: colonial
/contemporain
La vielle ville
Superficie: 17 Ha
Fonction:
résidentiel /
commercial
Style: ottmanien
Avant port
Superficie:
Fonction:
industriel /
administratif
Style: colonial
Port Saïd
Superficie: 55,66
Ha
Fonction:
résidentiel /
commercial
Style: colonial
CARTE DES LIMITES IMMÉDIATES DU SITE
BEAU SEJOUR
LA COLONNE
PORT SAID
CHAMPS
DE
MARS
Médina
OUED EDHEB
PORT ET AVANT
PORT
CENTRE VILLE
manque d’accessibilité, le champs de mars tourne le dos au centre ville (isolé)
des ilots dégradés qui ne marquent pas la centralité
perception bloquée par l’ilot de prison ainsi que la rupture du cours de la révolution
continuité fonctionnelle et visuelle bloqué par l’alignement des bâtiments du cours
fermeture du centre ville sur la mer et le port
absence de continuité fonctionnelle
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE
Le centre-
ville
Les villes
limitrophes
Le port
Champs de
mars et
oued edhab
La colonne Beau séjour Port Said La médina
Renforcerla
continuité
Tisser le centre-ville avec le
champs de mars et oued
edheb afin d’améliorer
l’accessibilité et renforcer la
mutualité fonctionnel
L’amélioration du cadre bâti
par la réhabilitation et la
restauration des bâtiments
dégradés
Renforcer la continuité du
cours de la révolution vers le
beau séjour par la création
des points d’ancrage au beau
séjour
Renforcer l’articulation avec
port Said comme pole
scientifique projeté
L’ouverture du centre-ville vers la médina par la
qualification des percés (l’ouverture du champs visuel
et de la perception) et la muséification de la médina
pour renforcer l’attractivité touristique international au
centre-ville et résoudre le problème de l’agression
Echelle
international
Echelle
régional
Echelle
local
SYNTHÈSE
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE ACCESSIBILITÉ ET ENTRÉES
Nœuds majeurs
Le centre-ville, un quartier qui bénéficie d’un excellent niveau d’échanges avec les quartiers
limitrophes (l’Accessibilité au site se fait par les nœuds majors de la ville d’Annaba comme le
rond-point d’el hattab)
Ces carrefours d’accès connaissent une circulation et un mouvement interne important aux
heures de pointe où ils deviennent saturés
Ceci demande d’aménager les nœuds de façon à faciliter l’accès et à équilibrer le flux de
véhicules rentrant et le flux sortant afin d’améliorer la fluidité de la circulation, la lisibilité, et
la sécurité du carrefour pour les usagers piétons et véhiculés.
Ce réaménagement devra être réalisé par la réorganisation des voies par un tunnel, un pont,
une voie aérienne..., ou par un élargissement des nœuds pour éviter l’embouteillage et
assurer la sécurité.
nœuds structurants à grande
circulation
nœuds structurants à moyenne
circulation
Rond point Entrée Ouest
Rond point 08 Mars
Rond point 05 juillet
Le centre ville
Les voies entre les rond point
Le pont Y
Route Didouch Mourad
Rond point Sidi Ibrahim
Rond point Pont Blanc
Rond point el Hatab
CARTE D’ACCESSIBILITE DU SITE A PARTIR DES GRANDS NOUEDS
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE ACCESSIBILITÉ ET ENTRÉE
Entrées et voies accès
Constat :
Le centre-ville est caractérisé par une accessibilité assez bonne qui nécessite une
réorganisation pour favoriser le fonctionnement du centre-ville et son “succès”
commercial, garantir la fréquentation et la rentabilité et réformer l’interface de
l’accessibilité.
CARTE D'ACCESSIBILITE AU SITE
Les voies accès
Tracé du Tramway projeté
Le centre ville
Les entrés
Beau séjour
Avant port
Zaafrania
La colonne
Oued edheb
Didouch
Mourad
champs
de
Mars
Centre ville
Médina
Port Said
L’entrée 1 : de la rue Kabar Adra et avenue ben amiour vers l’hyper centre, entrée à
forte circulation à cause du commerce informel et de la circulation qui nécessite un
aménagement et une révision du plan de direction
L’entrée 2 : de la rue colonel Amirouche vers le Gazomètre, entrée mal organisé à
cause du commerce informel à restructurer et à sécuriser
L’entrée 3 : du boulevard de l’Afrique vers le Gazomètre, entrée peu fréquenté à
qualifier
L’entrée 4 : de l’avenue ALN vers l’hyper centre, l’entrée la plus fréquenté à
réaménager et à élargir
L’entrée 5 : de la route el Kala vers l’hyper centre, entrée remarquable ( en face le port
et la gare ferroviaire) qui demande un réaménagement et une valorisation pour la
rendre plus visible.
L’entrée 6 : de la rue sayoud achour vers l’hyper centre, à forte circulation ce qui
demande une requalification pour permettre l’articulation avec l’hyper centre, beau
séjour et la vielle ville
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE CADRAGE URBAIN
La période 1832 – 1849 :
 Le centre ville colonial se développe suivant un axe nord
sud, qui comprend le cours de la révolution et le boulevard
du 1er novembre ; ces grands axes ont été
déterminés suivant une intention coloniale. Le cours de la
révolution, un espace urbain
joue le rôle d’un axe séparant, la vieille ville de la ville
coloniale. Cette séparation est
matérialisée par un ensemble d’immeubles, de gabarit assez
haut et qui abritent en
mixité ; commerces, logements et équipements administratifs.
 Tracé régulier, voies régulières plus larges, un tissu plus
organisé dont les formes des ilots sont régulières
Une limite entre deux tissus de style architecturaux et de
périodes : urbanisme coloniale et urbanisme arabo-musulmane.
Absence des points de repères car les édifices avaient les
mêmes hauteurs et dimensions.
La période 1849 – 1868 :
De nouveaux ilots de formes régulières (trapèze, triangle,
rectangle)
Tracé en étoile (on observe 5 artères)
voies régulières, qui se convergent vers un point central (
nœud de changement de transport)
La période 1868 – 1905 :
 Extension de la nouvelle ville coloniale vers l’Ouest.
 Création des périphériques de la ville coloniale
 Même caractéristiques mais nouveaux nœuds sont apparus
la colonisation française s’est établie principalement prés des médinas où Il apparaissait un nouveau tissu urbain qui est totalement différent (tissu colonial)
Ce tissu se caractérise par :
-Le centre-ville a un aspect patrimonial précieux, qui fait la fierté de toute une agglomération et qu’il convient de :
- Préserver et rétablir les accroches et les porosités entre le centre ville et la vieille ville afin d’affirmer l’identité du
centre comme un élément fédérateur de la ville
-Sauvegarder et mettre en valeur les bâtiments historiques remarquables et la préservation des cônes de vue vers
le cours de la révolution comme une richesse patrimoniale et paysagère
- Favoriser le renouvellement de la ville sur elle-même afin de valoriser et inscrire la richesse historique et
patrimonial du centre ville
Genèse du site
Historique
Extension vers l’Ouest
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE CADRAGE URBAIN
Approche morphologique
ilot
Légende:
Limite de zone
Ilot
CARTE DES ILOTS
Constat:
le tissu urbain de centre ville se caractérise par :
- Un tissu urbain colonial dense, qui nous oblige de densifier en
hauteur
- une architecture classique (tissu haussmannien)
- un urbanisme axial (radial et maillée) basé sur un système d’îlotage
-l’ilot produit par le découpage des mailles en étoiles des réseaux
haussmannien est presque triangulaire
-l’ilot se présente comme un bâtiment unique (bloc) dans laquelle ont
été évidé des cours ou des patios
- la majorité des ilots sont de forme régulière ( rectangle, triangle et
trapèze) avec des tailles proportionnelles sauf celles du Gazomètre
qui sont de grandes tailles, ce qui nécessite un nouveau découpage .
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE CADRAGE URBAIN
Approche morphologique
parcelle
CARTE DES PARCELLES
Légende:
Limite de zone
Les parcelles
Constat :
- Chaque parcelle tracée à la perpendiculaire de la rue
- Les dimensions des parcelles se varient d’un ilot à un autre
- La majorité des formes sont irrégulières à cause de la
déformation des ilots due au découpage Haussmannien
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE CADRAGE URBAIN
Approche morphologique
Bâti / non bâti
CARTE DE PLEIN/VIDE
Légende:
Limite de zone
Le plein
Le vide
Constat :
- Les bâtiments sont accolés les uns aux autres de manière de former une
masse continu, uniquement interrompue par les rues,
- bâti perforé par des cours ou patios, qui ne compromettent pas sa
continuité
- l’espace libre est discontinu tout autour des bâtiments
cela provoque une rareté du foncier urbanisable qui soulève souvent un
problème d’extension de centre-ville donc il est souhaitable de favoriser le
renouvellement urbain dans les espaces urbanisés (les friches non
fonctionnels) en vue de reconstruire la ville sur elle-même
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE CADRAGE URBAIN
Approche morphologique
État du bâti
Constat :
Le centre-ville est touché par le phénomène de vieillissement de cadre bâti
à cause de manque d’entretien des bâtiments qui sont le témoins d’un
riche passé architectural .
ces bâtiments ont besoin d’une restauration, réhabilitation et un
renouvellement pour rendre le centre-ville un espace urbain attractif,
animé, convivial, cohérent et homogène
- La présence des bâtiments en mauvais état ce qui oblige une démolition
et reconstruction pour améliorer la qualité de vie des habitants.
Limite de zone
Légende:
Bon état
Fortement dégradé
Légèrement dégradé
Moyennement dégradé
CARTE D’ÉTAT DE BÂTI
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE CADRAGE URBAIN
Approche morphologique
Élévation du bâti
Limite de zone
RDC
R+1
R+2
R+3
R+4
R+5
R+6
R+11
Légende:
CARTE D’ÉLÉVATION DU BATI
Constat :
La majorité des bâtiments ont des hauteurs varies entre R+1 , R+2 , R+3 et R+4 de façon
harmonique
Donc il est souhaitable de prendre en considération les hauteurs existantes pour garder
l’homogénéité du paysage urbain, vérifier que l’intimité des gens (le vis-à-vis ) et le
prospect sont respectées.
R+16
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE CADRAGE URBAIN
Approche morphologique
Typologie du bâti : habitat
CARTE DE LA TYPOLOGIE DU BATI
Légende:
Limite de zone
Bâti collectif
Bâti individuel
Constat :
La majorité des bâtiments sont de type collectifs ce qui engendre la surpopulation du
centre ville et la difficulté de répondre à leurs besoins , la question qui se pose quel est la
quantité des équipements nécessaires qui répond à leurs besoins ?!!
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE CADRAGE URBAIN
Approche morphologique
Espaces publics
Légende:
Limite de zone
Espace public
CARTE DE L’ESPACE PUBLIC
Constat :
- Le centre ville présente un e insuffisance des espaces publics (place, placette , jardins
publics) devant une population assez dense
- Des trottoirs réduits en centre-ville
- Peu de mobilier pour le confort des usagers : absence de bancs, et un mobilier
vieillissant
- Manque d’aires de jeux pour les enfants . Ce qui demande :
- Assurer et renforcer la mixité : Mixité intergénérationnelle et mixité sociale par la
création et la requalification d’espaces publics
- Préserver les espaces naturels et les espaces verts
-Aménager l'espace urbain (traitement de sol, mobilier, éclairage, végétation, etc.)
affirmer, qualifier et valoriser les espaces identitaire et les espaces de rencontre (les
placettes, les boulevards, le cours)
- Miser sur des aménagements visant à végétaliser le centre-
ville et à intégrer les piétons et les cyclistes afin de rendre le milieu plus accueillant et pl
us propice à sa fréquentation par tous, en toutes saisons.
1
2
3
4
5
1
2
3
4
5
Jardin el houria
La place Alexix Lambert
La place de théâtre
Le cours de la révolution
La place des palmiers
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE CADRAGE URBAIN
Approche morphologique
La trame viaire
Rencontre n’est pas orthogonal
à cause du système rayonnant.
Rencontre orthogonal à cause
du système quadrillé
- Un espace urbain très morcelé (composé de deux trames : trame rayonnante, trame
orthogonale)
- La trame viaire du Gazomètre est illisible et invisible à cause de découpage anarchique
- L’articulation de la trame viaire de centre-ville et la trame viaire de gazometre par le
rond point d’el hattab
- Un réseau viaire structuré et facilement lisible
ce qui demande une valorisation des voies structurantes de la trame viaire par
l’emplacement des fonctions spécifiques le long de ces voies, l’identification et le
réaménagement de l’espace public, et par conséquent de maîtriser la qualité urbaine et
d’améliorer la qualité de vie.
CARTE DE LA TYPOLOGIE DE LA TRAME VIAIRE
Trame orthogonaleTrame rayonnante
Le système viaire du centre-ville est composée en deux trames:
Accolement de la trame orthogonale avec la trame
rayonnante
Trame anarchique
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE CADRAGE URBAIN
Approche morphologique
La trame viaire
Constat:
le centre-ville est dominé par un flux routier important , le problème est que cette place
donnée à la voiture a restreint celle des autres utilisateurs : piétons, vélos, usagers des
transports en commun. Les espaces verts ont reculé
-Les trottoirs sont devenus trop petits, peu sûrs pour les plus jeunes
-le goudronnage des voies a dégradé la qualité des espaces, des petites places
Ce qui nécessite de :
-Gérer le trafic routier et promouvoir la multi modalité des déplacements
-Aménager et organiser les circulations douces pour faciliter le parcours des vélos, des piétons
et des personnes à mobilité réduites
-Réduire la circulation automobile et clarifier la desserte routière afin d’améliorer le transport
en commun, et de mieux l’intégrer à son environnement
Légende
Centre ville
voie primaire
Voie secondaire
Ruelle
Impasse
Trottoir étroit, piéton sur voirie,
stationnement anarchique
Voirie en mauvais état, stationnement
anarchique
CARTE D’HIEARCHISATION DES VOIES SELON LA LARGUEUR
11
44
Rue larbi zenine
Lecoursdelarévolution
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE CADRAGE URBAIN
Approche morphologique
Typologie des voies
2. Rue secondaire à un seul sens
1. Cours de révolution
Coupe 1-1
Coupe 2-2
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE CADRAGE URBAIN
Approche morphologique
Typologie des voies
4. Ruelle 5. Impasse
Voies primaire et secondaires avec une ambiance paysager et minérale qui nécessitent l’amélioration des conditions de partage entre les différents usagers (automobile, piétons,
cycliste…) et la perception intérieure et lointaine.
Il est préférable d’adapter les dimensions, les formes et les caractéristiques techniques des voies aux usages qu'elles supportent et aux opérations qu'elles doivent desservir
3. Rue secondaire à double sens
Coupe 5-5
Coupe 4-4Coupe 3-3
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA
ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE
Déplacement piéton
MOBILITÉ ET DÉPLACEMENT
Légende:
Limite du site
Flux piéton
CARTE DE FLUX PIÉTON
Constat :
Le piéton dans le centre ville soufre de plusieurs problèmes tels que:
- Circulation perturbé par le stationnement et le commerce informel
- Absence et dégradation des trottoirs
- Mauvaise qualité du paysage urbain
Ce qui requiert une requalification de la circulation piétonne par:
- Des voies quasiment piétonnes
- Organiser le stationnement et le commerce anarchique
- Traitement des trottoirs
- Améliorer l’image et la perception du centre ville pour garantir le confort visuelle
et psychologiques des piétons.
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA
ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE
Flux et congestion
MOBILITÉ ET DÉPLACEMENT
CARTE D’HIEARCHISATION DES VOIES ET LES NOEUDS SELON LE FLUX DE
CIRCULATION
Légende
limite du site
voie à forte circulation
voie à moyenne circulation
voie à faible circulation
les nœuds
Rue larbi zenine
Rue larbi zenine
Constat :
Le taux de motorisation est en hausse et la congestion risque de compromettre le devenir du cœur
de la ville.
Ce problème accompagné des stationnements illicites de parts et d’autres des axes crée des
gênes permanentes pour la circulation, surtout qu’il supporte un transport urbain très intense :
Chaussée étroite, Manque de visibilité et difficulté d’inscription des véhicules au niveau des
virages.
Tous ces handicaps causent des gênes pour la fluidité du trafic et n’assurent pas le confort et
la sécurité des usagers.
Donc il est souhaitable de :
- réglementer le stationnement afin de limiter les effets négatifs des véhicules ventouses,
notamment en vue de l’amélioration de l’accessibilité aux commerces et aux équipements.
- développer et sécuriser les modes doux de circulation (cheminements piétons et cyclistes).
- Créer un boulevard périphérique afin de limiter l’accès mécanique au centre et d’assurer une
décongestion de la circulation en évitant les flux de transit.
1 . la convergence des rues vers le rend point d’EL
HATTAB
2 . Circulation autour du rond point
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA
ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE
Station et Stationnement
MOBILITÉ ET DÉPLACEMENT
Constat :
Le stationnement est quasi impossible au niveau du centre-ville notamment ce dédié pour
les équipements : conflit d’usage à cause du marché hebdomadaire et de la congestion.
Cette situation interroge à la fois la nécessité de réorganiser la gestion du stationnement
à l’échelle de tout le quartier et sur la possibilité de réaliser de nouveaux parkings destinés
aux besoins résidentiels en :
▪ développant l’offre en stationnement en privilégiant la création des parkings en « poche »
aux abords des grands équipements, réserver l’offre sur voirie aux usagers de courte durée
et favoriser le jalonnement sur voie en centre-ville (zones bleues, arrêts minutes,
stationnement longitudinal, linéaire).
▪ Capitalisant sur l’échelle « piétonne » du centre-ville (inférieur à 500m) pour favoriser
l’accès aux commerces par les modes « doux », notamment depuis les espaces d’interface
modale (parking, arrête de bus…)
stationnement anarchique à coté de
la CCI
stationnement anarchique à coté du
commerce informel
CARTE DE STATIONNEMENT
Légende:
Limite du site
Stationnement
anarchique
Stationnement autorisé
Le stationnement Station
Station des taxis
Station de bus
1 Vers el bouni
2 Vers seybouce
3 Vers echatt
4 Vers la tunisie
5 Vers sraidi
6 Vers
1
2
3
4
5
6
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA
ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE
Nuisances
QUALITÉ DES ESPACES
Constats :
• Les déchets urbains solides:
Une nuisance olfactifve spécifique à cause des commerces informels le long des
voies,
conduisant à l’apparition de cas divers de maladies et une pollution visuelle
• Les pollutions atmosphériques :
Dues au trafic routier accentué par l’absence de la végétation.
• Les pollutions sonores :
Les infrastructures routières y compris les nœuds (le rond-point d’el hattab) qui
bordent et traversent le centre-ville sont génératrices de nuisances sonores
fortes.
• L’assainissement
Le centre ville dispose d’un réseau d’assainissement dans un état désolant, la
preuve, la ville au niveau des zones basses vit chaque année en période d’hiver
des inondations (par refoulement) qui bloquent la vie urbaine et causent des
pollutions, source d’inconfort olfactif (dégagement des gaz nauséabonds surtout
en été) et même visuelle altérant le paysage urbain de plus pour les habitants
cela nécessite de:
- Purifier des fonctions nuisibles, notamment le commerce en gros et les
activités sales.
- Restructurer le réseau d’assainissement pour mieux gérer l’évacuation des
eaux.
- Adopter les voies à des caractéristiques de lutte contre les inondations, et le
ramassage des ordures ménagères.
- Implanter les arbres le long des voies pour diminuer la pollution
atmosphériques et sonore.
CARTE DE NUISSANCE
Légende:
Limite du site
Nuissance sonore due au
commerce informel
Nuissance sonore
circulation routier
Nuissance olfactif
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA
ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE
Capitaliser l’échelle
piétonne du centre ville
(< 500 m) pour favoriser
l’accès aux commerces
par les modes doux
Délocaliser le commerce
informel
Résoudre le problème
de congestion et de
stationnement par la
création d’un parking
souterrain ( sous le rond
point d’El Httab)
La création d’une voie
aérienne passe par
Gazomètre et la rue
Bouskara pour renforcer
l’articulation entre l’hyper
centre et le Gazomètre
La gestion de la circulation
mécanique exclusivement
aux voies principales qui
convergent tous vers le
nouveau parking souterrain
Zone réservé à la
circulation piétonne
SYNTHÈSE
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA
ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE
Fonction urbaine
CENTRALITÉ ET PÔLES SPÉCIALISÉS
CARTE DE LA FONCTION URBAINE
Constat:
-le centre ville se caractérise par une mixité fonctionnelle : transport, commerce, service,
habitat, culture … etc. mais cette mixité reste insuffisante au niveau des équipements a
vocation de centralité .Ce qui favorise une bonne fréquentation du centre-ville.
donc il est souhaitable de:
- Créer des équipements à vocation de centralité local, régional et internationale
(commerce de lux ,hôtels d’affaires, hôtels touristiques …etc.)
- affirmer la vocation et le rayonnement du centre-ville
-maintenir la mixité fonctionnelle et faire du centre-ville un lieu attractif, vivant, et
achalandé, reconnu pour son ambiance chaleureuse et animé, fréquenté par une clientèle
locale et régionale (développement du potentiel touristique local) en misant sur :
- la requalification davantage des fonctions urbaines existantes,
- la valorisation de leur image, leur visibilité et leurs environnements urbains proches
par l’ élargissant de l'éventail des activités ,l’introduction des «couloirs
d'interconnexion» (activités mixtes ordonnées le long d'un boulevard urbain).
-Une forte densité du commerce informel le long des rues provoque les nuisances, la
pollution et l’agression ce qui nécessite un relogement du commerce informel soit :
- par la création des grands équipements commerciales
- ou par le développement du pôle d’affaire projeté de gazomètre comme un espace
mixte combinant diverses fonctions urbaines ( des commerces, des services, des
équipements structurants et assurer plus d’offres d’emplois)
- Alors, la question qui se pose est: quel projet urbain pour une meilleure centralité et
une attractivité?
Équipements administratifs
Équipements culturels
Équipements religieux
Équipements de services
Équipements édilitaires
Équipements éducatifs
Équipements commerciaux
Équipements de transport
Équipements hôteliers
Limite administrative
Pôle d’affaire (gazomètre)
Pôle commercial (hyper centre )
Pôle administratif (majestic)
La légende
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA
ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE
Perception
PATRIMOINE ET PAYSAGE
Silhouette
Ligne de force
Le contour bâti
Constat:
Le paysage d'étude s'articule autour de lignes de force naturelles définit
par l’Edough comme un fond et la silhouette du relief du terrain
Ce contexte paysagé comfirme le dynamisme d’un mouvement visuel , qui
signifie la dominance et la visibilité
donc il est souhaitable de
- renforcer la lisibilité du centre ville par une lecture claire de ses points
d’appels dominants
- Créer un nouveau rapport au paysage urbain afin d’exploiter les potentiels
de visibilité et de lisibilité au centre-ville par un aménagement et un
traitement du paysage (restauration des bâtiments, la valorisation de la
trame végétale) et le maintien des “cônes” visuels sur les points culminants.
1 2 3 4
1
2
3
4
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA
ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE
Les échappées visuels
PATRIMOINE ET PAYSAGE
- Symétrie des arbres latéraux requiet une
circulation piétonne embragée mais donne
une fermeture de la vision lointaine
-Paysage illisible à réaménager
- Competition et ssymétrie des bâtiments latéraux renforce aspect mineral
du Centre Ville
-Paysage illisible: manque d aménagement et de qualité paysagère
(commerce informel ,rues étroites , trottoirs insuffisants ,bâtiments
vieillissants accentue la tristesse du paysage)
Cela demande une requalification de la perception visuel
-Déférence et rupture entre le plein et le vide
- ouverture du champs de vision sur le fond (l’
Edough)
-voirie de largeur suffisante avec des trottoirs
étroites à requalifier
1
23
1 2
3
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA
ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE
Trame végétale
PATRIMOINE ET PAYSAGE
CARTE DE VÉGÉTATION
Constat :
La trame végétal du centre ville se restreint seulement au niveau des
placettes (le cours de la révolution, la place Alex Lambert, la place des
palmiers),des jardins publics ainsi que quelques arbres dispatché le
long de la voie 17 octobre . Ce qui nécessite :
- Préserver la trame végétal existante par un traitement et une taille
des arbres fourchus
- l’implantation des arbres le long des voies pour casser l’aspect
minéral du centre ville , diminuer la pollution atmosphérique et les
nuisances sonores ainsi que assurer des voies ombragées pour la
circulation piétonne
Légende:
Limite de terrain
Espace vert
Ficus elastica Ficus retusa Phoenix canariensis
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA
ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE
Façade urbaine
PATRIMOINE ET PAYSAGE
• L’ état des bâtis ne donne pas un aspect d’importance aux de bâtiments remarquables(APC, immeubles du cours, mosquée Er Rahman…), donc il est nécessaire de restaurer et réhabiliter ces
anciennes constructions afin d’obtenir une classification « patrimoniale », tourisme et renforcer la monumentalité de l’architecture colonial par l’ambiance de couleurs et du lumière (créé
des scénario dans la nuit - archi lumière)
Descriptif façades :
Les points principaux relevés dans ces façades sont :
- la répétition, l’unité, la continuité, l’alignement
ainsi que la présence d’éléments architecturaux communs ou proches
(des arcades visibles le long de l’avenue Zighoud Youcef )ou
des rythmes des ouvertures
- Ces bâtiments sont semblables en proportions et en langages architecturaux avec une simplicité des décors.
- le traitement vertical des façades se fait de sorte à donner une unité à des bâtiments autonomes et séparés par les ruelles.
• Les ouvertures :
Les rythmes semblables des ouvertures situées dans les façades qui créent un enchaînement des bâtiments grâce à un effet d’ininterruption visuelle.
• Les arcades :
Les arcades le long de la rue Zighoud Youcef accentuent l’effet de continuité à travers une même cadence et un alignement sans aucune faute .
Légende:
Limite de
terrain
COUPE A-A
COUPE B-B
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA
ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE
Cône de visibilité 1
sur la ville
Cône de visibilité 2
sur la ville
La vielle ville
Aménagement des abords des voies pour cassé l’aspect minéral du centre ville
(implantation des arbres ,restauration des façades…etc)
1
1
1
1
1
1
2
2
2
2
2
3
4
6
5
1
2 La requalification des percées qui mènent vers la vielle ville
(restauration des façades ,implantation des arbres …etc)
3 Ouvrir la perception du théâtre vers la place d’arme
4 Ouvrir un cône de visibilité 1 sur la ville : un nœud d’articulation entre cours de la
révolution ,la vielle ville et beau séjour ;renforcé la perception depuis ce cône par la
création d’un espace de loisir (implantation d’une grande roue )
5 Ouvrir un cône de visibilité 2 sur la ville : parking paysager à étage
6 Réaménagement du jardin en parc urbain
SYNTHÈSE
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA
ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE
Enquête sociologique
VÉCU ET SENSIBILITÉ DES LIEUX
on a préparé un questionnaire général auprès de 30 usagers qui connaissent
,travaillent, agissent et /ou vivent dans le centre ville . ce questionnaire aborde
de nombreuse thématiques urbaines appréhender une vision vécu du centre-ville :
-qualité du quartier
-pratiques de déplacement
-Logements
-commerces/services
Relatif au logement occupé :
1/ Nombre de pièces ?
Etude de la population
Origine de ménage ?
Annaba Hors Annaba
1 2 Plus que 2
Date de l’occupation ?
1962 - 1972 1972 - 1992 1992 – 2012
Pour quoi vous installer au centre-ville ?
3/ Nombre total de personnes ?
2/ Nombre de ménage l’occupant la maison ?
Centre-Ville travail mariage Destin
x
1 2 3 4 5 Plus que 5
2 3 - 5 6 - 8 8 – 10
Etude de cadre bâti :
Quel sont les avantages au niveau de la maison ?
Spacieuse Ensoleillement suffisant Aération suffisante Jardin intérieur aucun
Quel sont les inconvénients au niveau de la maison ?
Étroite Ensoleillement
insuffisant
Aération
insuffisante
La saleté L’humidité Mauvais
étanchéité
WC
collectif
Mauvaise
construction
Etude de quartier
Envisager vous de rester ou partir de là ?
rester partir
Pour quel raison ?
Rester
Centre-ville travail Lieux de naissance+ des souvenirs
Partir
Recherche des espaces plus grandes Recherche de confort
Quel est votre degré de satisfaction sur le plan des services proposés ?
0 à 40 % 40 à 70 % 70 à 100 %
Quel type d’avantage enregistrer vous au niveau de quartier ?
Centre-ville Présence de différents services
Quel type d’inconvénient enregistrer vous au niveau de quartier ?
Le bruit La saleté Manque d’espace
de stationnement
Manque
d’espace de
jeux
Manque de
placette public
Manque
d’intimité
Les bars Les agressions
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA
ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE
Enquête sociologique
ORIGINE
DATE DE L'OCCUPATION
1962-1972
1972-1992
1992-2012
VÉCU ET SENSIBILITÉ DES LIEUX
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA
ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE
Enquête sociologique
RESTER OU PARTIR DU
CENTRE VILLE
rester
partir
DEGRE DE SATISFACTION SUR
LE PLAN DES SERVICES
0-40
70-100
40-70
LES AVANTAGES AU NIVEAU DU
QUARTIER
centre ville
présence de
différent services
LES INCONVINIENTS AU NIVEAU DU
QUARTIER
bruit
saleté
manque d'espace
de stationnement
les voisins
manque
d'espaces de jeux
VÉCU ET SENSIBILITÉ DES LIEUX
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA
ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE
Enquête sociologique
Constat :
- on remarque que la plupart des familles souffrent de problème s sociales tels que le travail , le nombre de
personnes par rapport au nombre de pièces
- le pourcentage des avantages est plus élevé au niveau d’ensoleillement et d’aération ce qui est prouvé par les
grands ouvertures dans les façades , les patios qui sont inclus à l’intérieur , et que la plupart des habitants
n’ont pas fait des modification intérieurs
- Au niveau du quartier ,l’avantage commun entre les habitants c’est que le centre ville répond à tous ces besoins
tandis que l’inconvinient commun est le bruit due au commerce arbitraire dans le centre ville
- Le degré de satisfaction des gens comprise entre 0%-40%
Les enquêtes qualitatives ont permis de mettre en évidence l’insatisfaction des usagers au regard de:
-l’insuffisance des aménagements piétons et des espaces publics
- difficulté de stationnement
-bruits,
-manque de sécurité
- manque d’Installations sportives
- Une mauvaise perception de l’image du centre ville , des commerces et des aménagements
- un commerce ou un service à proximité de leur lieu de travail et de résidence
- Facilité d’accès et de circulation
cet aspect est donc à développer afin d'éviter des fuites commerciales trop importantes et
mieux planifier le développement commercial, meilleure variété de commerces
En conclusion, les meilleurs choix pour la réhabilitation du Centre-Ville doivent se faire en
interaction régulière avec la population
VÉCU ET SENSIBILITÉ DES LIEUX
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA
ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE
Population
CONTEXTE DÉMOGRAPHIQUE
Une telle progression de la population implique que l’évolution de la voirie, du
stationnement et des transports puis la mise en œuvre des travaux nécessaires
(modifications de la voirie, construction et agrandissement des parkings
Centre-Ville, construction de parking relai, mise en service du Bus à Haut
Niveau de Service, etc.) soient la première priorité de la restructuration du
Centre-Ville sur lui même .
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA
ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE TENDANCES ACTUELLES ET VISION FUTUR
CARTE DES TENDANCES ACTUELLES
Légende:
Limite de terrain
La station de bus Kouche Nour Edinne à délocalisé vers SNTV
La station de bus LARMAKA à délocalisé, foncier à récupérer
Parking à étage en cours de construction
Centre commercial à reconvertir
Hôtel Sheraton en cours de construction
Trajet tramway projeté
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA
ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE SYNTHÈSE GÉNÉRALE
Aménagement des abords des voies pour cassé l’aspect
minéral du centre ville
(implantation des arbres ,restauration des façades…etc)
1
2 La requalification des percées qui mènent vers la vielle ville
(restauration des façades ,implantation des arbres …etc)
3 Ouvrir la perception du théâtre vers la place d’arme
4 Ouvrir un cône de visibilité 1 sur la ville : un nœud
d’articulation entre cours de la révolution ,la vielle ville et
beau séjour ;renforcé la perception depuis ce cône par la
création d’un espace de loisir (implantation d’une grande
roue )
5 Ouvrir un cône de visibilité 2 sur la ville : parking paysager
à étage
6 Réaménagement du jardin en parc urbain
Cône de visibilité 1
sur la ville
Oued Edheb
1
1
1
1
1
1
2
2
2
2
3
4
6
Capitaliser l’échelle
piétonne du centre ville (<
500 m) pour favoriser
l’accès aux commerces par
les modes doux
Délocaliser le commerce
informel
Résoudre le problème de
congestion et de
stationnement par la
création d’un parking
souterrain ( sous le rond
point d’El Httab)
La création d’une voie
aérienne passe par Gazomètre
et la rue Bouskara pour
renforcer l’articulation entre
l’hyper centre et le Gazomètre
La gestion de la circulation
mécanique exclusivement aux
voies principales qui convergent
tous vers le nouveau parking
souterrain
Zone réservé à la circulation
piétonne
2
5
Cône de visibilité 2
sur la ville
Foncier à récupérer
Zone à réaménager
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
/ Les points forts Les points faibles
Thématique Internationale Régionale Locale Internationale Régionale Locale
Contextegéographique
La position stratégique du
centre ville: proximité du port,
qui lui offre un paysage
maritime ou on ressentie la
présence de la mer à l’ intérieur
du tissu urbain qui peut être
transformé en un port ouvert au
public « port touristique».
Une Ouverture du
centre ville sur les
autre villes
limitrophes qui lui
imprime un rôle de
rayonnement régional
( vers Constantine ,
Skikda, Guelma,
Taref)
Le centre ville
présente un point de
convergence de tout
les quartiers
avoisinants ( El
Bouni, Sidi Amar,
Beau séjour, Plaine
Ouest …etc)
/ / Rupture et manque de
continuité entre le
centre ville et les
quartiers avoisinants
(beau séjour , la vielle
ville ,la colonne ,
champs de mars
,l’avant port …etc.)
Histoire
- Le centre-ville a un aspect
patrimonial précieux, qui fait la
fierté de toute une
agglomération (l’identité de la
ville )
- La relation historique est
urbanistique avec la vielle ville
donne à la ville une mixité
architectural et urbanistique qui
peut aide a développer ces zones
urbaines au niveau du
commerce ,l’économie ,le
Transport , la culture , et même
le tourisme.
/ / - Un patrimoine riche
dégradé et délaissé
/ /
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE LES POINTS FORTS ET LES POINTS FAIBLES
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
/ Les points forts Les points faibles
Thématique Internationale Régionale Locale Internationale Régionale Locale
CentralitéetFonctionsurbaines
/ / - L’axialité du cour de la révolution
est très favorable au niveau du
commerce formelle : l’ouverture des
magasin sur l’espace public, et c’est
un plus pour le développement du
commerce.
- Un marché attractif pour les
consommateurs et les commerçants
/ / - L’ absence des équipements à vocation de centralité
.
- La mixité de la vocation du centre ville
( résidentielle , commerce informelle, administratif)
d’une façon anarchique créé une grande pression au
centre ville.
- Le commerce informelle occupe une grande surface,
et créé des problèmes de circulation et d’autres
problèmes sociaux tél que l’insécurité, commerce de
drogue …etc.
- pas de commercialisation du potentiel touristique et
de grands lieux d’attraction
paysage
/ / - La présence d’une trame végétale a
l’intérieur du tissu urbain représente
un bouffé d’ oxygène .
- La présence d’une architecture
néoclassique au niveau des façades
renforcé l’image d’une ville
classique
/ / -un quartier de passage :une architecture et une
structure urbaine uniques au centre mais qui souffre
souvent d’être trop minérale .
-un aménagement peu qualitatif des rues :une
situation paradoxale des axes structurant mal
aménagé et peu sécurisant qui a une répercussion sur
l’animation commerciale et sur la vie de quartier
L’ état des bâtis ne donne pas un aspect d’importance
aux bâtiments .
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE LES POINTS FORTS ET LES POINTS FAIBLES
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
/ Les points forts Les points faibles
Thématique Internationale Régionale Locale Internationale Régionale Locale
Mobilité et
déplacement
/ - La présence de la gare
ferroviaire comme un nœud
d’articulation entre wilaya
- La présence de
équipements de
transport: station de
bus Kouche, stations
taxi
/ / - Absence des lignes de transport développé
(métro tramway) ( la ville d'Annaba reste
toujours utilisée les moyen traditionnel s: bus;
taxi ).
Des problèmes d’encombrement, manque de
sécurité, bruit, manque de place pour les
circulations douces
- mauvaise qualité du réseau de voirie –(le
goudronnage des voies et trottoirs dégradés) et
service de transport en commun insuffisant - -
Les trottoirs sont devenus trop petits, peu sûrs
pour les plus jeunes
-Le stationnement est quasi impossible au
niveau du centre-ville
Cadrage urbain / / / / / - une forte densité du bâti et de population
- Le manque d’aire de jeux au niveau du
quartier .
-
Rareté du foncier libre ce qui engendre le
problème de démolition et de reconstruction sur
l’existant
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE LES POINTS FORTS ET LES POINTS FAIBLES
- UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA -
DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR :
CHEBINI NADIA
HAOUCHETE DOUNIA
TOUATI MERIEM
ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1
Avant de construire une ville nouvelle pour éviter la pression sur le centre-ville, il faut d'abord pensé à cet ancien noyau qui reflète
vraiment l’image marquée dans l’histoire et qui devient un patrimoine d’aujourd’hui .
Il faut le remettre en valeur, et le donner l’importance car le plaisir du centre et de l’ancienneté qui rassemble les gens et plus qu’un
commerce ou une fonction,
D’après tout ça, les questions qui se posent sont:
• Quel(s) est le(s) projet(s) urbain(s) fort(s) qui puisse REVALORISER ce moteur de centralité d’ANNABA ?
• Quelles ATTENTES sur LE DEVENIR DU site?
• Quelles PERCEPTIONS et RESSENTIS vis-à-vis de l’UTILISATION des espaces de cette CENTRALITE ?
• Comment en faire UN CENTRE VILLE ATTRACTIF facilement accessible?
• Comment EXPLOITER LES POTENTIALITES HISTORIQUES, ECONOMIQUE ET TOURISTIQUES DU SITE ET LES et les METTRE
EN RELIEF ?
• A quels ENJEUX répondent-elles?
…Quel centre ville de demain ?
DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE PROBLÉMATIQUE
analyse urbaine

Contenu connexe

Tendances

analyse urbaine de la ville de Cherchell
analyse urbaine de la ville de Cherchellanalyse urbaine de la ville de Cherchell
analyse urbaine de la ville de CherchellSami Sahli
 
Méthode d’analyse urbaine djeradi
Méthode d’analyse urbaine djeradiMéthode d’analyse urbaine djeradi
Méthode d’analyse urbaine djeradiotsmane souhila
 
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynchAnalyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynchHiba Architecte
 
Projet urbain 03
Projet urbain 03Projet urbain 03
Projet urbain 03Sami Sahli
 
Projet urbain 05
Projet urbain 05Projet urbain 05
Projet urbain 05Sami Sahli
 
Comment faire une bonne analyse de site
Comment faire une bonne analyse de siteComment faire une bonne analyse de site
Comment faire une bonne analyse de siteArchi Guelma
 
Analyse urbaine
Analyse urbaineAnalyse urbaine
Analyse urbainexiluokong
 
Les equipements publiques
Les equipements publiquesLes equipements publiques
Les equipements publiquesHiba Architecte
 
Hamma les annasser. au 01
Hamma   les annasser. au 01Hamma   les annasser. au 01
Hamma les annasser. au 01Sami Sahli
 
Projet urbain et composition urbaine
Projet urbain et composition urbaineProjet urbain et composition urbaine
Projet urbain et composition urbaineHiba Architecte
 
Projet urbain 04
Projet urbain 04Projet urbain 04
Projet urbain 04Sami Sahli
 

Tendances (20)

analyse urbaine de la ville de Cherchell
analyse urbaine de la ville de Cherchellanalyse urbaine de la ville de Cherchell
analyse urbaine de la ville de Cherchell
 
Méthode d’analyse urbaine djeradi
Méthode d’analyse urbaine djeradiMéthode d’analyse urbaine djeradi
Méthode d’analyse urbaine djeradi
 
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynchAnalyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
 
Exposer sur la casbah
Exposer sur la casbahExposer sur la casbah
Exposer sur la casbah
 
Projet urbain 03
Projet urbain 03Projet urbain 03
Projet urbain 03
 
Analyse urbaine1
Analyse urbaine1Analyse urbaine1
Analyse urbaine1
 
La composition urbaine (2)
La composition urbaine (2)La composition urbaine (2)
La composition urbaine (2)
 
Kevin lynche
Kevin lyncheKevin lynche
Kevin lynche
 
Projet urbain
Projet urbainProjet urbain
Projet urbain
 
Les illots
Les illotsLes illots
Les illots
 
Projet urbain 05
Projet urbain 05Projet urbain 05
Projet urbain 05
 
El harrach
El harrachEl harrach
El harrach
 
Comment faire une bonne analyse de site
Comment faire une bonne analyse de siteComment faire une bonne analyse de site
Comment faire une bonne analyse de site
 
La casbah d'Alger
La casbah d'AlgerLa casbah d'Alger
La casbah d'Alger
 
Analyse urbaine
Analyse urbaineAnalyse urbaine
Analyse urbaine
 
Les equipements publiques
Les equipements publiquesLes equipements publiques
Les equipements publiques
 
Hamma les annasser. au 01
Hamma   les annasser. au 01Hamma   les annasser. au 01
Hamma les annasser. au 01
 
Projet urbain et composition urbaine
Projet urbain et composition urbaineProjet urbain et composition urbaine
Projet urbain et composition urbaine
 
Projet urbain 04
Projet urbain 04Projet urbain 04
Projet urbain 04
 
Analyse urbaine casbah
Analyse  urbaine casbahAnalyse  urbaine casbah
Analyse urbaine casbah
 

Similaire à analyse urbaine

Association des habitants de la cité d'El Mourouj 2
Association des habitants de la cité d'El Mourouj 2Association des habitants de la cité d'El Mourouj 2
Association des habitants de la cité d'El Mourouj 2abdelala BOUNOUH
 
Cahier des charge. hamma annassers
Cahier des charge. hamma annassersCahier des charge. hamma annassers
Cahier des charge. hamma annassersSami Sahli
 
La LGV et ses effets dans le champ du tourisme
La LGV et ses effets dans le champ du tourismeLa LGV et ses effets dans le champ du tourisme
La LGV et ses effets dans le champ du tourismeLISEA
 
Mopti tournée vers son "fleuve" et respectueuse de ses zones humides
Mopti tournée vers son "fleuve" et respectueuse de ses zones humidesMopti tournée vers son "fleuve" et respectueuse de ses zones humides
Mopti tournée vers son "fleuve" et respectueuse de ses zones humidesMission Val de Loire
 
Fiche thecnique pos7 boufarik
Fiche thecnique pos7 boufarikFiche thecnique pos7 boufarik
Fiche thecnique pos7 boufarikSami Sahli
 
Ap stta présentation techniques ap
Ap stta   présentation techniques apAp stta   présentation techniques ap
Ap stta présentation techniques apOlivier Roux
 
Espace laboratoire De la place Saint-Sauveur à la rue Caponière : diagnostic ...
Espace laboratoire De la place Saint-Sauveur à la rue Caponière : diagnostic ...Espace laboratoire De la place Saint-Sauveur à la rue Caponière : diagnostic ...
Espace laboratoire De la place Saint-Sauveur à la rue Caponière : diagnostic ...Elisabeth Burnouf
 
Travailleur programme élection 2018
Travailleur programme élection 2018Travailleur programme élection 2018
Travailleur programme élection 2018pshuy
 
Le développement urbain de Téra et son rayonnement économique et commercial
Le développement urbain de Téra et son rayonnement économique et commercialLe développement urbain de Téra et son rayonnement économique et commercial
Le développement urbain de Téra et son rayonnement économique et commercialSahel and West Africa Club
 
HEYVAERT : TRANSITION ET OPPORTUNITE
HEYVAERT : TRANSITION ET OPPORTUNITEHEYVAERT : TRANSITION ET OPPORTUNITE
HEYVAERT : TRANSITION ET OPPORTUNITEMaelleThueux
 
Theme loi n 02 08 du 25 safar 1423 correspandant au 8 mai 2002 relative aux...
  Theme loi n 02 08 du 25 safar 1423 correspandant au 8 mai 2002 relative aux...  Theme loi n 02 08 du 25 safar 1423 correspandant au 8 mai 2002 relative aux...
Theme loi n 02 08 du 25 safar 1423 correspandant au 8 mai 2002 relative aux...Civitas Agora
 
Planification urbaine et développement durable
Planification urbaine et développement durablePlanification urbaine et développement durable
Planification urbaine et développement durableSami Sahli
 
Projet urbain de la ville de dakhla et amenagement de la corniche
Projet urbain de la ville de dakhla et amenagement de la cornicheProjet urbain de la ville de dakhla et amenagement de la corniche
Projet urbain de la ville de dakhla et amenagement de la cornichechaima talha
 
30 actions pour un coeur de ville attractif
30 actions pour un coeur de ville attractif30 actions pour un coeur de ville attractif
30 actions pour un coeur de ville attractifvilleagen
 

Similaire à analyse urbaine (20)

Association des habitants de la cité d'El Mourouj 2
Association des habitants de la cité d'El Mourouj 2Association des habitants de la cité d'El Mourouj 2
Association des habitants de la cité d'El Mourouj 2
 
Cahier des charge. hamma annassers
Cahier des charge. hamma annassersCahier des charge. hamma annassers
Cahier des charge. hamma annassers
 
La LGV et ses effets dans le champ du tourisme
La LGV et ses effets dans le champ du tourismeLa LGV et ses effets dans le champ du tourisme
La LGV et ses effets dans le champ du tourisme
 
Mopti tournée vers son "fleuve" et respectueuse de ses zones humides
Mopti tournée vers son "fleuve" et respectueuse de ses zones humidesMopti tournée vers son "fleuve" et respectueuse de ses zones humides
Mopti tournée vers son "fleuve" et respectueuse de ses zones humides
 
Fiche thecnique pos7 boufarik
Fiche thecnique pos7 boufarikFiche thecnique pos7 boufarik
Fiche thecnique pos7 boufarik
 
Sdvs cadre stratégique groupe ls 2 ce_cr
Sdvs cadre stratégique groupe ls 2 ce_crSdvs cadre stratégique groupe ls 2 ce_cr
Sdvs cadre stratégique groupe ls 2 ce_cr
 
Ap stta présentation techniques ap
Ap stta   présentation techniques apAp stta   présentation techniques ap
Ap stta présentation techniques ap
 
Sdvs rapport pré diagnostic économique vf
Sdvs rapport pré diagnostic économique vfSdvs rapport pré diagnostic économique vf
Sdvs rapport pré diagnostic économique vf
 
Espace laboratoire De la place Saint-Sauveur à la rue Caponière : diagnostic ...
Espace laboratoire De la place Saint-Sauveur à la rue Caponière : diagnostic ...Espace laboratoire De la place Saint-Sauveur à la rue Caponière : diagnostic ...
Espace laboratoire De la place Saint-Sauveur à la rue Caponière : diagnostic ...
 
434 rp25052016 1
434 rp25052016 1434 rp25052016 1
434 rp25052016 1
 
Travailleur programme élection 2018
Travailleur programme élection 2018Travailleur programme élection 2018
Travailleur programme élection 2018
 
urbanisme_cours.pdf
urbanisme_cours.pdfurbanisme_cours.pdf
urbanisme_cours.pdf
 
Le développement urbain de Téra et son rayonnement économique et commercial
Le développement urbain de Téra et son rayonnement économique et commercialLe développement urbain de Téra et son rayonnement économique et commercial
Le développement urbain de Téra et son rayonnement économique et commercial
 
Programme de travail 2019 de l'AURH
Programme de travail 2019 de l'AURHProgramme de travail 2019 de l'AURH
Programme de travail 2019 de l'AURH
 
HEYVAERT : TRANSITION ET OPPORTUNITE
HEYVAERT : TRANSITION ET OPPORTUNITEHEYVAERT : TRANSITION ET OPPORTUNITE
HEYVAERT : TRANSITION ET OPPORTUNITE
 
PDR.pdf
PDR.pdfPDR.pdf
PDR.pdf
 
Theme loi n 02 08 du 25 safar 1423 correspandant au 8 mai 2002 relative aux...
  Theme loi n 02 08 du 25 safar 1423 correspandant au 8 mai 2002 relative aux...  Theme loi n 02 08 du 25 safar 1423 correspandant au 8 mai 2002 relative aux...
Theme loi n 02 08 du 25 safar 1423 correspandant au 8 mai 2002 relative aux...
 
Planification urbaine et développement durable
Planification urbaine et développement durablePlanification urbaine et développement durable
Planification urbaine et développement durable
 
Projet urbain de la ville de dakhla et amenagement de la corniche
Projet urbain de la ville de dakhla et amenagement de la cornicheProjet urbain de la ville de dakhla et amenagement de la corniche
Projet urbain de la ville de dakhla et amenagement de la corniche
 
30 actions pour un coeur de ville attractif
30 actions pour un coeur de ville attractif30 actions pour un coeur de ville attractif
30 actions pour un coeur de ville attractif
 

Dernier

Bidirectional Encoder Representations from Transformers
Bidirectional Encoder Representations from TransformersBidirectional Encoder Representations from Transformers
Bidirectional Encoder Representations from Transformersbahija babzine
 
ELABE BFMTV L'Opinion en direct - Les Français et les 100 jours de Gabriel Attal
ELABE BFMTV L'Opinion en direct - Les Français et les 100 jours de Gabriel AttalELABE BFMTV L'Opinion en direct - Les Français et les 100 jours de Gabriel Attal
ELABE BFMTV L'Opinion en direct - Les Français et les 100 jours de Gabriel Attalcontact Elabe
 
Le contrôle de la recherche d'emploi en 2023
Le contrôle de la recherche d'emploi en 2023Le contrôle de la recherche d'emploi en 2023
Le contrôle de la recherche d'emploi en 2023France Travail
 
Montant moyen du droit d'allocation chômage versé aux demandeurs d'emploi ind...
Montant moyen du droit d'allocation chômage versé aux demandeurs d'emploi ind...Montant moyen du droit d'allocation chômage versé aux demandeurs d'emploi ind...
Montant moyen du droit d'allocation chômage versé aux demandeurs d'emploi ind...France Travail
 
analyse husseindey AMIROUCHE Abdeslem.pptx
analyse husseindey AMIROUCHE Abdeslem.pptxanalyse husseindey AMIROUCHE Abdeslem.pptx
analyse husseindey AMIROUCHE Abdeslem.pptxHadJer61
 
To_understand_transformers_together presentation
To_understand_transformers_together presentationTo_understand_transformers_together presentation
To_understand_transformers_together presentationbahija babzine
 

Dernier (6)

Bidirectional Encoder Representations from Transformers
Bidirectional Encoder Representations from TransformersBidirectional Encoder Representations from Transformers
Bidirectional Encoder Representations from Transformers
 
ELABE BFMTV L'Opinion en direct - Les Français et les 100 jours de Gabriel Attal
ELABE BFMTV L'Opinion en direct - Les Français et les 100 jours de Gabriel AttalELABE BFMTV L'Opinion en direct - Les Français et les 100 jours de Gabriel Attal
ELABE BFMTV L'Opinion en direct - Les Français et les 100 jours de Gabriel Attal
 
Le contrôle de la recherche d'emploi en 2023
Le contrôle de la recherche d'emploi en 2023Le contrôle de la recherche d'emploi en 2023
Le contrôle de la recherche d'emploi en 2023
 
Montant moyen du droit d'allocation chômage versé aux demandeurs d'emploi ind...
Montant moyen du droit d'allocation chômage versé aux demandeurs d'emploi ind...Montant moyen du droit d'allocation chômage versé aux demandeurs d'emploi ind...
Montant moyen du droit d'allocation chômage versé aux demandeurs d'emploi ind...
 
analyse husseindey AMIROUCHE Abdeslem.pptx
analyse husseindey AMIROUCHE Abdeslem.pptxanalyse husseindey AMIROUCHE Abdeslem.pptx
analyse husseindey AMIROUCHE Abdeslem.pptx
 
To_understand_transformers_together presentation
To_understand_transformers_together presentationTo_understand_transformers_together presentation
To_understand_transformers_together presentation
 

analyse urbaine

  • 1. LE CENTRE VILLE D’ANNABA Phase 01 : diagnostic et diagnostic partagé ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014
  • 2. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 PHASE I QUEL DÉLIMITATION POUR LE CENTRE VILLE ?
  • 3. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA N° : CHEBINI NADIA TOUATI MERIEM HAOUCHETE DOUNIA ETUDE PRESENTEE PAR : 2013-2014ENCADREE PAR : M.me Délimitation administrative selon le PDAU 2007 Essais de définitions « Le centre ville est un des éléments premiers de la situation d’un lieu. N’étant pas limitée dans un sens ou un autre par un quelconque obstacle matériel et / ou virtuel, la position centrale permet au lieu d’avoir des possibilités de relations multidirectionnelles ». Pelletier et Delfante, 1994. CARTE DE DÉLIMITATION SELON LE PDAU 2007 Limite administrative La légende POS c.ville POS la colonne POS gazometre POS champs de mars POS Beauséjour POS caroubier la délimitation proposée pour le centre ville selon l’ensemble des quartiers comprend les 6 grands quartiers de la ville d’Annaba: Hyper centre +caroubier+ beau séjour+colonne +gazomètre + champ de Mars. hyper centre Superficie:25,10 Ha Fonction dominante : commercial / résidentiel Population: Style: colonial gazomètre Superficie: 11,85 Ha Fonction dominante : commercial / résidentiel Population: Style: colonial / contemporain la colonne Superficie: 89,56 Ha Fonction dominante : commercial / résidentiel Population: Style: colonial Surface total : 298,37 Ha Beau séjour Superficie: 80,60 Ha Fonction dominante : administratif / résidentiel Population: Style: colonial / contemporain Caroubier Superficie: 59,76 Ha Fonction dominante : résidentiel Population: Style: colonial / contemporain Champs de mars Superficie: 31, 50 Ha Fonction dominante : commercial / résidentiel Population: Style: colonial
  • 4. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA N° : CHEBINI NADIA TOUATI MERIEM HAOUCHETE DOUNIA ETUDE PRESENTEE PAR : 2013-2014ENCADREE PAR : M.me CARTE DE DÉLIMITATION SELON LE POS Limite administrative Limites de centre ville La légende Délimitation administrative selon le POS La délimitation proposé comprend de façon entière les quartiers de (l’hyper centre, gazomètre, le caroubier), de façon partielle de (la colonne, beau séjour, champs de mars, ) Cette délimitation bénéficie d’une superficie de 2,23 Km² POS c.ville POS la colonne POS gazometre POS champs de mars POS Beauséjour POS caroubuier
  • 5. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA N° : CHEBINI NADIA TOUATI MERIEM HAOUCHETE DOUNIA ETUDE PRESENTEE PAR : 2013-2014ENCADREE PAR : M.me CARTE DE DÉLIMITATION SELON LE PDAU REVISE 2007 Délimitation administrative selon le PDAU 2007 Hyper centre Pleine ouest El bouni Sidi ammar El hadjar Descriptif : Le PDAU révisé propose 3 types de centres pour la ville d’Annaba: • Hyper centre (S= 25,10 Ha) ce centre se caractérise par une mixité fonctionnelle et sociale • Centre secondaire de proximité: la plaine ouest (S= 2,45 Km²) ce centre se caractérise par la dominance des grands ensembles d’habitation, un mouvement économique commercial • Centre de relai: el bouni, sidi amar, El Hadjar (S= 38,07 Km²) ce centre se caractérise par la dominance des grands ensemble d’habitation et la présence des pôles universitaires.. - Le centre secondaire (La plaine ouest) et le centre de relais ( el bouni, sidi Ammar) sont indépendants de la ville d’ Annaba. Mais l’hyper centre reste le centre majeur de la ville.
  • 6. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA N° : CHEBINI NADIA TOUATI MERIEM HAOUCHETE DOUNIA ETUDE PRESENTEE PAR : 2013-2014ENCADREE PAR : M.me Limite administrative Limites de centre ville La légende Hyper centre (centre colonial) La vielle ville ( centre ancien) Gazomètre ( centre en cours de développement) Port Saïd ( centre projeté) Centralité et temporalités CARTE DE DÉLIMITATION SELON LA CENTRALITE ET LA TEMPORALITE Glissement de l’hyper centre Centre projeté Descriptif : les 4 quartiers proposés pour délimiter le centre ville sont : • La vielle ville, centre ancien: le berceau de la ville arabo-musulmane qui englobe des éléments remarquables du patrimoine Annabi et de la ville islamique, les mosquées ( Abou Marwen, El Bey ), la place centrale, le Souk, les maisons aveugles à patio… • Hyper centre, centre colonial : structure urbaine qui témoigne la période coloniale • Gazomètre, centre en cours de développement : construction de centres d’affaire, centre commercial…. • Port Saïd, centre projeté : par le POS Port Said. Cette délimitation est en dehors de celle administratif et d’une superficie de : 1,20Km² POS la colonne POS gazometre POS champs de mars POS Beauséjour POS caroubuier
  • 7. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA N° : CHEBINI NADIA TOUATI MERIEM HAOUCHETE DOUNIA ETUDE PRESENTEE PAR : 2013-2014ENCADREE PAR : M.me CARTE DE DÉLIMITATION SELON AIRE D’INFLUENCE ET ATTRACTIVITÉ TOURISTIQUE Echelles et attractivité touristique Descriptif : Le centre ville présente une attractivité touristique à plusieurs échelles : - Échelle internationale : le Port (Avant port ) , hôtel Seybouse (beau séjour ) et la vieille ville - Échelle régionale : la mer ( une cote environ de 18 Km ) et l’hyper centre - Échelle locale: hyper centre , la vieille ville la délimitation proposée s’étend jusqu’à l’échelle internationale d’une superficie de 23654 Km² Limite administrative Limites de centre ville Pôle d’affaire La légende Pôle touristique La cote littorale Pôle historique Port industriel Port de plaisance Espace vert 1 Km Port de pèche Pôle sportif 2 Km 3 Km 4 Km Échelle internationale Échelle du quartier Échelle régionalle Échelle locale ZOOM SUR L’AIRE D’INFLUENCE ET ATTRACTIVITÉ TOURISTIQUE LOCAL
  • 8. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA N° : CHEBINI NADIA TOUATI MERIEM HAOUCHETE DOUNIA ETUDE PRESENTEE PAR : 2013-2014ENCADREE PAR : M.me Fonctions , activités et pôles spécialisés Essais de définitions « le centre ville est un espace qui permet la combinaison à un moment donné d'activités économiques, de fonctions politiques et administratives, de pratiques sociales, de représentations collectives » Manuel Castells en 1972 Équipements administratifs Équipements culturels Équipements religieux Équipements de services Équipements édilitaires Équipements éducatifs Équipements commerciaux Équipements de transport Équipements hôteliers Limite administrative Limites de centre ville Pôle d’affaire (gazomètre) Pôle commercial (hyper centre ) Pôle administratif (majestic) La légende CARTE DE DÉLIMITATION SELON LA FONCTION URBAINE Descriptif : - D’une manière général les six quartiers présentent une multiplicité des fonctions et des activités qui sont répartis de la manière suivante: - Hyper centre : la concentration des équipements commerciaux première nécessité et la présence des équipements : de transport ,culturel et les fonctions libérales (cabinets de médecin, avocats, architectes,…), … mais avec une absence des équipements à vocation de centralité - Beau séjour : une forte présence des équipements administratifs (Wilaya , hôtel de finance...etc.) - Gazomètre : la présence d’un pôle d’affaire (CAM + Numédia ) - Champs de mars: la présence des équipements de transport urbain et interurbain ( station taxi et bus inter wilaya, station Kouche, elhatab) ,éducatifs ( école, CEM) - La colonne : la présence des activités commerciaux, dominance matériels d’informatique - Caroubier : ce quartier se caractérise par un manque quasi-total d’équipements sauf l’hopital Ibn Sinaa La délimitation proposé comprend de façon entière :les quartiers de l’hyper centre, champs de mars, gazomètre; de façon partielle : la colonne, beau séjour mais en éliminant le caroubier à cause du manque d’équipements. Cette délimitation bénéficie d’une superficie de1,08 Km² POS la colonne POS gazometre POS champs de mars POS Beauséjour POS caroubuier
  • 9. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA N° : CHEBINI NADIA TOUATI MERIEM HAOUCHETE DOUNIA ETUDE PRESENTEE PAR : 2013-2014ENCADREE PAR : M.me Synthèse Échelle et attractivité touristique, centralité et temporalité, fonctions et pôles spécialisés Limite administrative Limites selon le critère échelle, attractivité touristique La légende Limites de centre ville proposé Limites selon le critère centralité et temporalité Limites selon le critère fonctions et pôles spécialisés Pour cette délimitation partielle, on a jumelé les critères assez proches: • La délimitation administrative : - Délimitation des fonctions et pôles spécialisés - Délimitation des échelles et attractivité touristique -Délimitation du centralité et temporalité. Cette zone (résultat de l’intersection) se caractérise par: -une mixité fonctionnelle au niveau de l’hyper centre et gazomètre pole d’affaire projeté ainsi que la vielle ville l’ancien centre qui marque l’histoire de la ville d’Annaba Superficie : 57,08 Ha POS la colonne POS gazometre POS champs de mars POS Beauséjour POS caroubuier
  • 10. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA N° : CHEBINI NADIA TOUATI MERIEM HAOUCHETE DOUNIA ETUDE PRESENTEE PAR : 2013-2014ENCADREE PAR : M.me Limite administrative Limites de centre ville Entrée international aérienne La légende Entrée international routière Entrée internationale maritime Entrée port international Entrée ferroviaire régional Entrée routière régional Entrée routière locale Accessibilité et entrées CARTE DE DÉLIMITATION SELON L’ACCESSIBILITE ET LES ENTREES Gare ferroviaire Port St, Kouche St, bus inter wilaya St, LARMAKA De l’Europe De l’Europe De l’aéroport, Avion De l’Europe Entrée maritime Entrée aérienne Descriptif La plus part des six quartiers se caractérise par une bonne accessibilité et une forte centralité dans les réseaux et les équipements de transport : - International : port maritime ,la route Echatt (vers la Tunisie) - Régionale : la gare ferroviaire , la SNTV ,chemin de fer, la RN 44 ,la RN 16 - Local : LARMAKA, Kouche ,route El hadjar La délimitation proposé a une surface de4 Km²et comprend les quartiers suivants : champs de mars, gazomètre et l’avant port POS la colonne POS gazometre POS champs de mars POS Beauséjour POS caroubuier
  • 11. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA N° : CHEBINI NADIA TOUATI MERIEM HAOUCHETE DOUNIA ETUDE PRESENTEE PAR : 2013-2014ENCADREE PAR : M.me CARTE DE DÉLIMITATION SELON LA CIRCULATION ET LES VOIES STRUCTURANTES Essais de définitions « Le transport urbain Il est de fait établi que le centre ville est le point focal du système de circulation, de là, il devrait être le lieu de départ et d’arrivée de ses utilisateurs et de ses occupants » Gibberd, 1972. Limite administrative Limites de centre ville Voies secondaires La légende Voies primaires Circulation, voies structurantes Descriptif : La majorité des six quartiers se caractérise par une structure viaire dense, exceptionnellement Caroubier, La délimitation proposé se débute par le rond point de sidi Ibrahim et englobe les différentes voies structurantes tels que: l’ALN (champs de mars) , la rue Gambetta, la rue Assla Hocine, la rue Larbi Tbessi, Larbi Zenine, le cours de la révolution (hyper centre), la rue Ben badiss, la rue Ibn Khaldoun (la colonnne) , la rue El Hattab ( gazomètre), et ,,,,,, (beau séjour). Sa superficie est de 2,46 Km² POS la colonne POS gazometre POS champs de mars POS Beauséjour POS caroubuier
  • 12. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA N° : CHEBINI NADIA TOUATI MERIEM HAOUCHETE DOUNIA ETUDE PRESENTEE PAR : 2013-2014ENCADREE PAR : M.me CARTE DE DÉLIMITATION SELON LES NŒUDS, LA CONVERGENCE ET LA CONGESTION nœuds, convergence et congestion Essais de définitions « Le transport urbain Il est de fait établi que le centre ville est le point focal du système de circulation, de là, il devrait être le lieu de départ et d’arrivée de ses utilisateurs et de ses occupants » Gibberd, 1972. Rond point el hattab Rond point sidi ibrahim Rond point nouvel Rond point pont blanc Limite administrative Limites de centre ville La légende Voie primaire Les nœuds majeurs Descriptif : Les nœuds majeurs (rond point de sidi Ibrahim, pont blanc, el hattab ,nouvelle ) ainsi que les voies qui les relies (avenue Bouali, avenue ALN, avenue ben Badis, chemin Mattar lakhdar ) crient une grande congestion et convergence déployant au niveau de la partie centrale. la délimitation proposé englobe ces nœuds et ces voies structurants, avec une surface de 1,10 Km² POS la colonne POS gazometre POS champs de mars POS Beauséjour POS caroubuier
  • 13. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA N° : CHEBINI NADIA TOUATI MERIEM HAOUCHETE DOUNIA ETUDE PRESENTEE PAR : 2013-2014ENCADREE PAR : M.me Synthèse Accessibilité et entrées, circulation et voies structurantes, nœuds et congestion Limite administrative Limites selon le critère nœuds, convergence et congestion La légende Limites selon critère circulation et voies structurantesLimites de centre ville proposé Limites selon critère accessibilité et entrées Pour cette délimitation partielle, on a jumelé les critères assez proches: - Délimitation de circulation et voies structurantes - Délimitation du critère nœuds, convergence et congestion -Délimitation du accessibilité et entrées - Cette nouvelle délimitation résultante de l’intersection se caractérise par la concentration des voies structurantes et des nœuds majeurs de la ville (rond point de Sidi Ibrahim ,rond point d’El hattab) superficie de 36,80 Ha POS c.ville POS la colonne POS gazometre POS champs de mars POS Beauséjour POS caroubuier
  • 14. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA N° : CHEBINI NADIA TOUATI MERIEM HAOUCHETE DOUNIA ETUDE PRESENTEE PAR : 2013-2014ENCADREE PAR : M.me Interactions sociales , lieu d’expression de la citoyenneté, urbanité Limites de centre ville Limite administrative La légende Espace commercial Placette Jardin CARTE DE DÉLIMITATION SELON LES LIEUX D’INTERACTION SOCIALS Essais de définition : • Un lieu de rencontre, de lien social : présence d’équipement publics, culturels, lieux de passage et de loisirs • Le centre-ville socialement est un espace de proximité, ouvert à l’ensemble des habitants, offrant accueil, animation, activités d’échanges et de rencontres ainsi que services à finalité sociale. • le centre-ville est un lieu qui donne à toutes les catégories sociales l'occasion d'y venir, de s'y sentir à l'aise. La délimitation proposé englobe une mixité entre : • Espace public : le cours de la révolution, la place Alexix Lambert, la place des palmiers, la place du théâtre ( hyper centre) et les jardins ( la colonne, Beau séjour ) • Numéroter ces espaces sous forme de légende • Les rues : la rue Gambetta, la rue el hattab ( hyper centre) • Les équipements commerciaux: marché Français, marché el hattab, CAM, centre Dubaï, Galerie, super marché ( hyper centre et Gazomètre) • Cette délimitation est d’une surface de71,63 Ha POS la colonne POS gazometre POS champs de mars POS Beauséjour POS caroubuier
  • 15. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA N° : CHEBINI NADIA TOUATI MERIEM HAOUCHETE DOUNIA ETUDE PRESENTEE PAR : 2013-2014ENCADREE PAR : M.me 29 5 7 4 16 12 27 11 17 14 10 26 2 32220 6 9 21 25 15 23 19 1 18 8 28 Repères identitaires CARTE DE DÉLIMITATION SELON LES REPERES IDENTITAIRES La partie proposée pour la délimitation du centre-ville comprend les lieux les plus attractifs de la ville ( l’hyper-centre , la vielle ville , l’avant port ,champs de mars et une partie de gazomètre et beau séjour ) ainsi que ses éléments identitaires et patrimoniaux au niveau de différents aspects : - la culture ( théâtre , palais de culture) - la religion ( mosquée Boumarwen , Erahmen ) - le transport (la gare ferroviaire , le port , LARMAKA, Kouche ,la SNTV) - La sociabilité (cours de révolution, la place Alexix Lambert , jardins ,marché El Hattab, marché français , la rue Gambetta ) - Les administrations (la wilaya , la DUCH,APC, palais de justice, Dayra ) - les ronds points : el hattab, sid brahim Cette délimitation a une superficie de 4Km². Commerce Administration Limite administrative Limites de centre ville La légende Espace public Culture Transport International Jardin Culte Rue nœuds 1 – cours de révolution 2 – place Alex Lambert 3 – place d’arme 4 – jardin la colonne 5 – jardin beau séjour 6 – théâtre 7 – palais de culture 8– port 9– gare ferroviaire 10 – st bus inter wilaya 11 – air Algérie 12 – st Kouche 13 – st LARMAKA 14– mosquée Er Rahman 15 – mosquée Boumerwan 16 – mosquée el Bey 17– rond point sidi brahim 18– rond point el hattab 19–Gambetta 20– Buskara Transport régional Transport local 21– marché el hattab 22– marché Français 23 – CAM 24 – centre Dubaï 25– APC 26 – palais de justice 27 – Daira 28 – la poste Sport 29 – stade
  • 16. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA N° : CHEBINI NADIA TOUATI MERIEM HAOUCHETE DOUNIA ETUDE PRESENTEE PAR : 2013-2014ENCADREE PAR : M.me QUESTIONNAIRE Sexe ? Homme Femme Age ? Moins de 18ans Entre 18 et 35 ans entre 35 et 45 ans plus de 45 ans Quel est votre origine ? Annaba hors Annaba Quel est votre lieu de résidence ? Quel est le centre ville pour vous ? noyau central Champs de Mars la colonne beau séjour avant-port gazomètre la vielle ville Quel sont les services présentés dans ce centre ville ? commerce loisir culturel cultuel transport service (sanitaire, transport, éducation, édilitaire, tourisme,...) autre A votre avis quels sont les critères qui permettent d’identifier un centre-ville ? l’accessibilité et le transport commun les pratiques sociales les équipements la densité les éléments remarquables et le patrimoine Essais de définition : « Le centre-ville est « la propriété conférée à une ville d'offrir des biens et des services à une population intérieure et extérieure » W. Christaller 1933 Représentation collective et pratiques de l’espace
  • 17. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA N° : CHEBINI NADIA TOUATI MERIEM HAOUCHETE DOUNIA ETUDE PRESENTEE PAR : 2013-2014ENCADREE PAR : M.me Représentation collective et pratiques de l’espace 40% 60% 0% 0% SEXE homme femme 18% 52% 23% 7% AGE moi,s de 18 ans entre 18 et 35 ans entre 35 ans et 45 ans 82% 18% 0% 0% ORIGINE Annaba hors Annaba 53% 8% 16% 8% 10% 5% LE LIEU LE PLUS FREQUENTEE noyau centrale champs de mars la colonne beau séjour avant-port gazomètre 28% 7% 6% 7% 29% 23% LES SERVICES PRESENTES commerce loisir culturel cultuel transport services 24% 15% 38% 23% 0% LES CRITERES D'IDENTIFICATION DU CENTRE VILLE l'accesssibilité et le transport en commun les pratiques sociales les équipements la densité - D’après l’enquête effectuée sur un échantillon de la population Annabi, on a abouti que la majorité des habitants pensent que le noyau central colonial ( S = 25,10 Ha) et le lieu primordial pour marquer la centralité de la ville d’Annaba et ce choix est dû au fait que cet espace est le lieu auquel font recours les usagers intérieurs et extérieurs à l’agglomération, pour sa proximité où sa position par rapport au système de transport, ainsi que pour la qualité des biens et services qu’il peut fournir. Limite du centre ville proposé selon l’enquête Limite administrative POS c.ville POS la colonne POS gazometre POS champs de mars POS Beauséjour POS caroubuier
  • 18. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA N° : CHEBINI NADIA TOUATI MERIEM HAOUCHETE DOUNIA ETUDE PRESENTEE PAR : 2013-2014ENCADREE PAR : M.me Synthèse Interaction sociale, représentation collective, repères identitaires Limite administrative Limites selon le critère repères identitaires La légende Limites selon critère interaction socialLimites de centre ville proposé Pour cette délimitation partielle, on a jumelé les critères assez proches: - Délimitation repères identitaires - Délimitation du lieu d’ interaction social Cette nouvelle délimitation résultante de l’intersection se caractérise par la concentration des espaces publics (cours de la révolution,la place alexix Lambert , square El Horia ) et des éléments identitaires de la ville (le théatre ,l’APC…etc) Superficie de 25,10 Ha
  • 19. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA N° : CHEBINI NADIA TOUATI MERIEM HAOUCHETE DOUNIA ETUDE PRESENTEE PAR : 2013-2014ENCADREE PAR : M.me CARTE DE DÉLIMITATION SELON LA DENSITE Caractéristiques morphologiques du bâti Densité, principes d’implantation du bâti Descriptif : L’ensemble des six quartiers est dense mais avec une variation de densité entre: - zone à forte densité: hyper centre, la colonne, et la vielle ville - zone à moyenne densité : champs de mars, gazomètre, et le beau séjour - zone à faible densité : Caroubier L’ensemble des bâtis suit le même principe d’implantation (les voiries) Pour la délimitation du centre ville, on prend l’hyper centre, la colonne, la vieille ville et une partie partielle et partiellement le Gazomètre qui se caractérise par une forte densité du bâti. Limite administrative Limites de centre ville Zone à forte densité La légende Zone à moyenne densité Zone à faible densité POS la colonne POS gazometre POS champs de mars POS Beauséjour POS caroubuier
  • 20. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA N° : CHEBINI NADIA TOUATI MERIEM HAOUCHETE DOUNIA ETUDE PRESENTEE PAR : 2013-2014ENCADREE PAR : M.me Caractéristiques morphologiques du bâti Style architectural Limites de centre ville Limite administrative Style arabo-musulman La légende Style colonial Style postcolonial CARTE DE DÉLIMITATION SELON LE STYLE ARCHITECTURAL Descriptif : Le centre ville présente une mixité des styles architecturaux. - style colonial : l’hyper-centre , la colonne , gazomètre , champs de mars , D’une activité dominante résidentiel et commercial. - Style arabo-musulman : la vieille ville qui se caractérise par la dominance des habitations. - Style postcolonial : caroubier et une partie de la colonne qui se caractérise par la dominance des habitations. POS la colonne POS gazometre POS champs de mars POS Beauséjour POS caroubuier
  • 21. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA N° : CHEBINI NADIA TOUATI MERIEM HAOUCHETE DOUNIA ETUDE PRESENTEE PAR : 2013-2014ENCADREE PAR : M.me Synthèse générale Limite administrative Limites selon La synthèse 01 La légende Limites selon la synthèse 02Limites de centre ville proposé Limites selon la synthèse 03 Pour la délimitation générale, on a pris l’ensemble résultant de la superposition des cartes des synthèses partielles. Cette délimitation comprend les quartiers de: - L’hyper centre : une mixité fonctionnelle (commerce , résidence , lieux de sociabilité …etc ) - Gazomètre : centre d’affaire en cours de développement (CAM, Numédia ) - Champs de mars : la présence des voies structurantes , des équipements de transport , le grand nœud de Sidi Ibrahim) - La vieille ville : centre historique qui rappelle l’identité de la ville La délimitation générale obtenue est d’une superficie de 10 Km
  • 22. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 PHASE II DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE
  • 23. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA N° : CHEBINI NADIA TOUATI MERIEM HAOUCHETE DOUNIA ETUDE PRESENTEE PAR : 2013-2014ENCADREE PAR : M.me •Situation géographique •Grands éléments de relief •Topographie •Synthèse Contexte géographique •Micro climat Climatologie •- Limites et abords immédiates Environnement immédiats •Nœuds majeurs •Entrées et voies d’accès •Synthèse Accessibilité et entrées •Genèse du site •Approche morphologique • typologie ilot • typologie parcelle •typologie bâti • état de bâti • élévation du bâti •type de bâti •Nature juridique •Typologie des voies •Espace public •Synthèse Cadrage urbain •Fonction urbaine Centralité et pôles spécialisés •Nuisances Qualité des espaces •Déplacement piéton •Flux et congestion •Stationnement •Synthèse Mobilité et déplacement •Perception et échappées visuelles •Trame végétale •Façade urbaine •Synthèse Patrimoine et paysage •La population Contexte démographique •Enquête sociologiqu Vécu et sensibilité des lieux • Les points forts et les points faibles • La problématique Synthèse générale
  • 24. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE La délimitation obtenue n’est pas pris en considération, la zone d’étude a été limité au gazomètre et au centre ville dans un cadre pédagogique et insuffisance du temps . DÉLIMITATION DU CENTRE VILLE RETENU CARTE DE DÉLIMITATION
  • 25. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE Légende: Limite de zone Limite de l’hyper centre Limite de Gazometre CENTRE VILLE… PÉRIMÈTRE ET COMPOSANTES CARTE DE DÉLIMITATION Le centre ville étudié se compose de: 1 ère composante: hyper centre se caractérise par une mixité fonctionnelle et sociale , d’une forte population de sur une surface de 25,10Ha 2éme composante le Gazomètre comprend un centre d’affaire projeté ( CAM, Noumidia) , d’une faible population sur une surface de 11,85 Ha - Ces deux composantes sont articulées par le rond point d’El Hattab et par le jardin El HORIA,
  • 26. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE CONTEXTE GÉOGRAPHIQUE Situation géographique Constat: À l’échelle internationale: • La proximité du centre ville au port de la ville d’Annaba (la distribution des produits et des voyageurs étrangers vers l'Europe) • la connexion du centre ville avec la Tunisie par une voie structurante ( CW56 – la route Echât) À l’échelle régional: - Le centre ville s’ouvre vers l’extérieur par les voies (RN 44 / RN 16) qui lui imprime un rôle de rayonnement régional ( vers Constantine , Skikda, Guelma, Taref) À l’échelle local: - Le centre ville présente un point de convergence de tout les quartiers avoisinants ( El Bouni, Sidi Amar, Beau séjour, Plaine Ouest …etc) Cela lui offre une position privilégiée à exploiter pour permettre la possibilité d’ouverture sur l’espace international, régional, et local. CARTE DE SITUATION DE CENTRE VILLE PAR RAPPORT À LA VILLE D’ ANNABA ANNABAALGER ORAN CANSTANTINE CARTE DE SITUATION DE ANNABA PAR RAPPORT AU WILAYAS METROPOLES D’ALGERIE Localisation Nord Est de la ville d’Annaba Population 257 359 habitants Catégorie mixte (résidentiel et commercial) Superficie 70,80 ha centre-ville VERS CONTANTINE VERS GUELMA VERS EL TAREF VERS LA TUNISIE Centre-ville CARTE DE SITUATION DE CENTRE-VILLE PAR RAPPORT A LA VILLE D’ANNABA
  • 27. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE CONTEXTE GÉOGRAPHIQUE Grands éléments de relief Le massif de l’Edough MédinaCentre villeLa ville Port , mer Méditerranée Le centre-ville bénéficie d’un point d’accroche sur les principales limites paysagères de grandes qualités de la ville : à l’Est par la mer et à l’Ouest par la montagne Edough, cela lui donne un cachet tout à fait unique (un patrimoine naturel riche) et qui requête une mise en valeur pour conférer son pouvoir d’attraction régional économique et touristique (ouverture du centre-ville sur le port, la mer et la nature végétale montagneuse) CARTE DE SITUATION PAR RAPPORT AU GRANDS ELEMENTS DU RELIEF La cote d’AnnabaLa montagne Edough AA
  • 28. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE CONTEXTE GÉOGRAPHIQUE Topographie Le centre-ville se caractérise par une topographie plate (pente < 2%), ce qui rend quelques vues lointaines et sur le site impossibles ou masquées par des barrières visuelles créées par le bâti et la végétation en rideau depuis l’intérieur du site. Cela nécessite de développer les axes de perception (depuis le cours de révolution, la rue Gambetta, la rue buskara…) par la requalification et l’aménagement de ces abords (élargissement de la rue mécaniques et structuration des voies piétonnes, l’implantation des indications et un traitement du bornage végétale) afin d’ouvrir les champs visuels.CARTE DE LA TOPOGRAPHIE DU SITE A A Légende limite Centre ville Coupe BB 1 2 3 4 Vue sur les façades masquée par alignement d’arbre Vue lointaine masquée par alignement du bâti 2 1 3 4 Coupe AA
  • 29. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE CLIMATOLOGIE Micro climat 1- Qu'est-ce qu'un îlot de chaleur ? Un îlot de chaleur désigne une élévation localisée des températures, enregistrées en milieu urbain, par rapport aux températures moyennes régionales. Cette variation de température peut être causée par des facteurs naturels ou reliées à l'activité humaine telles l'absence d'arbres et de végétation, la présence de larges surfaces non réfléchissantes qui absorbent et emmagasinent l'énergie solaire et les rejets énergétiques multiples. 2- Effet de canalisation Correspond à une configuration classique d’une rue délimitée par des constructions en continu de chaque cotés. 3- Effet de maille ou de cour Configuration appartenant à un tissu urbain homogène et créant une rugosité de sol, tendance générale à l’amélioration des conditions locales du vent.EFFETS DU CLIMAT SUR LE LES PATIOS Constat : Notre site est caractérisé par un climat de type méditerranéen (semi humide) avec deux tendances bioclimatiques liées à la topographie, a la mer et a la végétation. Le centre ville présente un micro climat spécifique à cause de sa topographie (plate) et de son urbanisme particulier (tissu Haussmannien) ce qui provoque les phénomènes suivants : - Ilot de chaleur urbain - Concentration des eaux pluviales au patio - Les effets de vent de canalisation et de maille 1 32 Ensoleillement matériaux Végétation Forme urbaine Chaleur anthropique Cycle de l’eau ICU EFFETS DU CLIMAT SUR LE TISSU DU CENTRE-VILLE
  • 30. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE CLIMATOLOGIE Micro climat  Le phénomène d’ilot de chaleur urbain qui nécessite d’utiliser l’eau et la végétation comme espace de fraîcheur, espace de convivialité  La valorisation des terrasses des grandes équipements et les mettre à profit dans la lutte contre les ICU.  Le problème des eaux pluviales qui coulent à l’intérieur des patios, cela demande une gestion et la réutilisation de ces eaux aux activités secondaires et d’agrément (rosage, lavage des voitures…etc)  les vents - Éviter des axes de rues piétons dans le sens du vent - Créer une rugosité du sol, et texture des bâtiments - Introduire des pertes de charges par brise vent, mobilier urbain, végétation Ventilation naturel d’une cour d’ilot permettant rafraichissement efficace des appartements. La ventilation est amorcée grâce à une différence de température entre la cour et la rue matérialisé par la végétation
  • 31. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE ENVIRONNEMENT IMMÉDIAT Limites et abords immédiates Constat: Le centre-ville influe sur les quartiers limitrophes par des relations différentes: - relation fonctionnelle : par des équipements administratifs ( Wilaya, Hôtel finance, la Duc - relation physique: par des rues (rue Houass Brahim, boulevard de mokta, rue souidan boudjemaa, boulevard benzaim) Les quartiers avoisinants souffrent d’une insuffisance au niveau des activités ce qui provoque un disfonctionnement à cause de l’augmentation de la demande sur le centre ville. Afin d’assurer ses liens et développer la continuité fonctionnelle avec les quartiers périphériques, il est souhaitable de rééquilibrer le rôle du centre-ville face à la périphérie par l’amélioration de la qualité de vie et de l’offre ainsi que la création des points d’ancrages (des espaces publics, équipement de première nécessité, commerce de luxe…) à l’extérieur du site. RELATION FONCTIONNELLLE RELATION FONCTIONNEL MUTUELLE RELATION PHYSIQUE Centre ville (mixité fonctionnel et social) Champs de mars Superficie: 31,50 Ha Fonction: résidentiel / commercial Style: colonial / contemporain La colonne Superficie: 89,59 Ha Fonction: commercial / résidentiel Style: colonial Beau séjour Superficie: 80,60 Ha Fonction: résidentiel / administratif Population: Style: colonial /contemporain Oued edheb Fonction: résidentiel / commercial Style: colonial /contemporain La vielle ville Superficie: 17 Ha Fonction: résidentiel / commercial Style: ottmanien Avant port Superficie: Fonction: industriel / administratif Style: colonial Port Saïd Superficie: 55,66 Ha Fonction: résidentiel / commercial Style: colonial CARTE DES LIMITES IMMÉDIATES DU SITE BEAU SEJOUR LA COLONNE PORT SAID CHAMPS DE MARS Médina OUED EDHEB PORT ET AVANT PORT CENTRE VILLE manque d’accessibilité, le champs de mars tourne le dos au centre ville (isolé) des ilots dégradés qui ne marquent pas la centralité perception bloquée par l’ilot de prison ainsi que la rupture du cours de la révolution continuité fonctionnelle et visuelle bloqué par l’alignement des bâtiments du cours fermeture du centre ville sur la mer et le port absence de continuité fonctionnelle
  • 32. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE Le centre- ville Les villes limitrophes Le port Champs de mars et oued edhab La colonne Beau séjour Port Said La médina Renforcerla continuité Tisser le centre-ville avec le champs de mars et oued edheb afin d’améliorer l’accessibilité et renforcer la mutualité fonctionnel L’amélioration du cadre bâti par la réhabilitation et la restauration des bâtiments dégradés Renforcer la continuité du cours de la révolution vers le beau séjour par la création des points d’ancrage au beau séjour Renforcer l’articulation avec port Said comme pole scientifique projeté L’ouverture du centre-ville vers la médina par la qualification des percés (l’ouverture du champs visuel et de la perception) et la muséification de la médina pour renforcer l’attractivité touristique international au centre-ville et résoudre le problème de l’agression Echelle international Echelle régional Echelle local SYNTHÈSE
  • 33. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE ACCESSIBILITÉ ET ENTRÉES Nœuds majeurs Le centre-ville, un quartier qui bénéficie d’un excellent niveau d’échanges avec les quartiers limitrophes (l’Accessibilité au site se fait par les nœuds majors de la ville d’Annaba comme le rond-point d’el hattab) Ces carrefours d’accès connaissent une circulation et un mouvement interne important aux heures de pointe où ils deviennent saturés Ceci demande d’aménager les nœuds de façon à faciliter l’accès et à équilibrer le flux de véhicules rentrant et le flux sortant afin d’améliorer la fluidité de la circulation, la lisibilité, et la sécurité du carrefour pour les usagers piétons et véhiculés. Ce réaménagement devra être réalisé par la réorganisation des voies par un tunnel, un pont, une voie aérienne..., ou par un élargissement des nœuds pour éviter l’embouteillage et assurer la sécurité. nœuds structurants à grande circulation nœuds structurants à moyenne circulation Rond point Entrée Ouest Rond point 08 Mars Rond point 05 juillet Le centre ville Les voies entre les rond point Le pont Y Route Didouch Mourad Rond point Sidi Ibrahim Rond point Pont Blanc Rond point el Hatab CARTE D’ACCESSIBILITE DU SITE A PARTIR DES GRANDS NOUEDS
  • 34. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE ACCESSIBILITÉ ET ENTRÉE Entrées et voies accès Constat : Le centre-ville est caractérisé par une accessibilité assez bonne qui nécessite une réorganisation pour favoriser le fonctionnement du centre-ville et son “succès” commercial, garantir la fréquentation et la rentabilité et réformer l’interface de l’accessibilité. CARTE D'ACCESSIBILITE AU SITE Les voies accès Tracé du Tramway projeté Le centre ville Les entrés Beau séjour Avant port Zaafrania La colonne Oued edheb Didouch Mourad champs de Mars Centre ville Médina Port Said L’entrée 1 : de la rue Kabar Adra et avenue ben amiour vers l’hyper centre, entrée à forte circulation à cause du commerce informel et de la circulation qui nécessite un aménagement et une révision du plan de direction L’entrée 2 : de la rue colonel Amirouche vers le Gazomètre, entrée mal organisé à cause du commerce informel à restructurer et à sécuriser L’entrée 3 : du boulevard de l’Afrique vers le Gazomètre, entrée peu fréquenté à qualifier L’entrée 4 : de l’avenue ALN vers l’hyper centre, l’entrée la plus fréquenté à réaménager et à élargir L’entrée 5 : de la route el Kala vers l’hyper centre, entrée remarquable ( en face le port et la gare ferroviaire) qui demande un réaménagement et une valorisation pour la rendre plus visible. L’entrée 6 : de la rue sayoud achour vers l’hyper centre, à forte circulation ce qui demande une requalification pour permettre l’articulation avec l’hyper centre, beau séjour et la vielle ville
  • 35. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE CADRAGE URBAIN La période 1832 – 1849 :  Le centre ville colonial se développe suivant un axe nord sud, qui comprend le cours de la révolution et le boulevard du 1er novembre ; ces grands axes ont été déterminés suivant une intention coloniale. Le cours de la révolution, un espace urbain joue le rôle d’un axe séparant, la vieille ville de la ville coloniale. Cette séparation est matérialisée par un ensemble d’immeubles, de gabarit assez haut et qui abritent en mixité ; commerces, logements et équipements administratifs.  Tracé régulier, voies régulières plus larges, un tissu plus organisé dont les formes des ilots sont régulières Une limite entre deux tissus de style architecturaux et de périodes : urbanisme coloniale et urbanisme arabo-musulmane. Absence des points de repères car les édifices avaient les mêmes hauteurs et dimensions. La période 1849 – 1868 : De nouveaux ilots de formes régulières (trapèze, triangle, rectangle) Tracé en étoile (on observe 5 artères) voies régulières, qui se convergent vers un point central ( nœud de changement de transport) La période 1868 – 1905 :  Extension de la nouvelle ville coloniale vers l’Ouest.  Création des périphériques de la ville coloniale  Même caractéristiques mais nouveaux nœuds sont apparus la colonisation française s’est établie principalement prés des médinas où Il apparaissait un nouveau tissu urbain qui est totalement différent (tissu colonial) Ce tissu se caractérise par : -Le centre-ville a un aspect patrimonial précieux, qui fait la fierté de toute une agglomération et qu’il convient de : - Préserver et rétablir les accroches et les porosités entre le centre ville et la vieille ville afin d’affirmer l’identité du centre comme un élément fédérateur de la ville -Sauvegarder et mettre en valeur les bâtiments historiques remarquables et la préservation des cônes de vue vers le cours de la révolution comme une richesse patrimoniale et paysagère - Favoriser le renouvellement de la ville sur elle-même afin de valoriser et inscrire la richesse historique et patrimonial du centre ville Genèse du site Historique Extension vers l’Ouest
  • 36. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE CADRAGE URBAIN Approche morphologique ilot Légende: Limite de zone Ilot CARTE DES ILOTS Constat: le tissu urbain de centre ville se caractérise par : - Un tissu urbain colonial dense, qui nous oblige de densifier en hauteur - une architecture classique (tissu haussmannien) - un urbanisme axial (radial et maillée) basé sur un système d’îlotage -l’ilot produit par le découpage des mailles en étoiles des réseaux haussmannien est presque triangulaire -l’ilot se présente comme un bâtiment unique (bloc) dans laquelle ont été évidé des cours ou des patios - la majorité des ilots sont de forme régulière ( rectangle, triangle et trapèze) avec des tailles proportionnelles sauf celles du Gazomètre qui sont de grandes tailles, ce qui nécessite un nouveau découpage .
  • 37. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE CADRAGE URBAIN Approche morphologique parcelle CARTE DES PARCELLES Légende: Limite de zone Les parcelles Constat : - Chaque parcelle tracée à la perpendiculaire de la rue - Les dimensions des parcelles se varient d’un ilot à un autre - La majorité des formes sont irrégulières à cause de la déformation des ilots due au découpage Haussmannien
  • 38. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE CADRAGE URBAIN Approche morphologique Bâti / non bâti CARTE DE PLEIN/VIDE Légende: Limite de zone Le plein Le vide Constat : - Les bâtiments sont accolés les uns aux autres de manière de former une masse continu, uniquement interrompue par les rues, - bâti perforé par des cours ou patios, qui ne compromettent pas sa continuité - l’espace libre est discontinu tout autour des bâtiments cela provoque une rareté du foncier urbanisable qui soulève souvent un problème d’extension de centre-ville donc il est souhaitable de favoriser le renouvellement urbain dans les espaces urbanisés (les friches non fonctionnels) en vue de reconstruire la ville sur elle-même
  • 39. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE CADRAGE URBAIN Approche morphologique État du bâti Constat : Le centre-ville est touché par le phénomène de vieillissement de cadre bâti à cause de manque d’entretien des bâtiments qui sont le témoins d’un riche passé architectural . ces bâtiments ont besoin d’une restauration, réhabilitation et un renouvellement pour rendre le centre-ville un espace urbain attractif, animé, convivial, cohérent et homogène - La présence des bâtiments en mauvais état ce qui oblige une démolition et reconstruction pour améliorer la qualité de vie des habitants. Limite de zone Légende: Bon état Fortement dégradé Légèrement dégradé Moyennement dégradé CARTE D’ÉTAT DE BÂTI
  • 40. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE CADRAGE URBAIN Approche morphologique Élévation du bâti Limite de zone RDC R+1 R+2 R+3 R+4 R+5 R+6 R+11 Légende: CARTE D’ÉLÉVATION DU BATI Constat : La majorité des bâtiments ont des hauteurs varies entre R+1 , R+2 , R+3 et R+4 de façon harmonique Donc il est souhaitable de prendre en considération les hauteurs existantes pour garder l’homogénéité du paysage urbain, vérifier que l’intimité des gens (le vis-à-vis ) et le prospect sont respectées. R+16
  • 41. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE CADRAGE URBAIN Approche morphologique Typologie du bâti : habitat CARTE DE LA TYPOLOGIE DU BATI Légende: Limite de zone Bâti collectif Bâti individuel Constat : La majorité des bâtiments sont de type collectifs ce qui engendre la surpopulation du centre ville et la difficulté de répondre à leurs besoins , la question qui se pose quel est la quantité des équipements nécessaires qui répond à leurs besoins ?!!
  • 42. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE CADRAGE URBAIN Approche morphologique Espaces publics Légende: Limite de zone Espace public CARTE DE L’ESPACE PUBLIC Constat : - Le centre ville présente un e insuffisance des espaces publics (place, placette , jardins publics) devant une population assez dense - Des trottoirs réduits en centre-ville - Peu de mobilier pour le confort des usagers : absence de bancs, et un mobilier vieillissant - Manque d’aires de jeux pour les enfants . Ce qui demande : - Assurer et renforcer la mixité : Mixité intergénérationnelle et mixité sociale par la création et la requalification d’espaces publics - Préserver les espaces naturels et les espaces verts -Aménager l'espace urbain (traitement de sol, mobilier, éclairage, végétation, etc.) affirmer, qualifier et valoriser les espaces identitaire et les espaces de rencontre (les placettes, les boulevards, le cours) - Miser sur des aménagements visant à végétaliser le centre- ville et à intégrer les piétons et les cyclistes afin de rendre le milieu plus accueillant et pl us propice à sa fréquentation par tous, en toutes saisons. 1 2 3 4 5 1 2 3 4 5 Jardin el houria La place Alexix Lambert La place de théâtre Le cours de la révolution La place des palmiers
  • 43. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE CADRAGE URBAIN Approche morphologique La trame viaire Rencontre n’est pas orthogonal à cause du système rayonnant. Rencontre orthogonal à cause du système quadrillé - Un espace urbain très morcelé (composé de deux trames : trame rayonnante, trame orthogonale) - La trame viaire du Gazomètre est illisible et invisible à cause de découpage anarchique - L’articulation de la trame viaire de centre-ville et la trame viaire de gazometre par le rond point d’el hattab - Un réseau viaire structuré et facilement lisible ce qui demande une valorisation des voies structurantes de la trame viaire par l’emplacement des fonctions spécifiques le long de ces voies, l’identification et le réaménagement de l’espace public, et par conséquent de maîtriser la qualité urbaine et d’améliorer la qualité de vie. CARTE DE LA TYPOLOGIE DE LA TRAME VIAIRE Trame orthogonaleTrame rayonnante Le système viaire du centre-ville est composée en deux trames: Accolement de la trame orthogonale avec la trame rayonnante Trame anarchique
  • 44. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE CADRAGE URBAIN Approche morphologique La trame viaire Constat: le centre-ville est dominé par un flux routier important , le problème est que cette place donnée à la voiture a restreint celle des autres utilisateurs : piétons, vélos, usagers des transports en commun. Les espaces verts ont reculé -Les trottoirs sont devenus trop petits, peu sûrs pour les plus jeunes -le goudronnage des voies a dégradé la qualité des espaces, des petites places Ce qui nécessite de : -Gérer le trafic routier et promouvoir la multi modalité des déplacements -Aménager et organiser les circulations douces pour faciliter le parcours des vélos, des piétons et des personnes à mobilité réduites -Réduire la circulation automobile et clarifier la desserte routière afin d’améliorer le transport en commun, et de mieux l’intégrer à son environnement Légende Centre ville voie primaire Voie secondaire Ruelle Impasse Trottoir étroit, piéton sur voirie, stationnement anarchique Voirie en mauvais état, stationnement anarchique CARTE D’HIEARCHISATION DES VOIES SELON LA LARGUEUR 11 44 Rue larbi zenine Lecoursdelarévolution
  • 45. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE CADRAGE URBAIN Approche morphologique Typologie des voies 2. Rue secondaire à un seul sens 1. Cours de révolution Coupe 1-1 Coupe 2-2
  • 46. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE CADRAGE URBAIN Approche morphologique Typologie des voies 4. Ruelle 5. Impasse Voies primaire et secondaires avec une ambiance paysager et minérale qui nécessitent l’amélioration des conditions de partage entre les différents usagers (automobile, piétons, cycliste…) et la perception intérieure et lointaine. Il est préférable d’adapter les dimensions, les formes et les caractéristiques techniques des voies aux usages qu'elles supportent et aux opérations qu'elles doivent desservir 3. Rue secondaire à double sens Coupe 5-5 Coupe 4-4Coupe 3-3
  • 47. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE Déplacement piéton MOBILITÉ ET DÉPLACEMENT Légende: Limite du site Flux piéton CARTE DE FLUX PIÉTON Constat : Le piéton dans le centre ville soufre de plusieurs problèmes tels que: - Circulation perturbé par le stationnement et le commerce informel - Absence et dégradation des trottoirs - Mauvaise qualité du paysage urbain Ce qui requiert une requalification de la circulation piétonne par: - Des voies quasiment piétonnes - Organiser le stationnement et le commerce anarchique - Traitement des trottoirs - Améliorer l’image et la perception du centre ville pour garantir le confort visuelle et psychologiques des piétons.
  • 48. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE Flux et congestion MOBILITÉ ET DÉPLACEMENT CARTE D’HIEARCHISATION DES VOIES ET LES NOEUDS SELON LE FLUX DE CIRCULATION Légende limite du site voie à forte circulation voie à moyenne circulation voie à faible circulation les nœuds Rue larbi zenine Rue larbi zenine Constat : Le taux de motorisation est en hausse et la congestion risque de compromettre le devenir du cœur de la ville. Ce problème accompagné des stationnements illicites de parts et d’autres des axes crée des gênes permanentes pour la circulation, surtout qu’il supporte un transport urbain très intense : Chaussée étroite, Manque de visibilité et difficulté d’inscription des véhicules au niveau des virages. Tous ces handicaps causent des gênes pour la fluidité du trafic et n’assurent pas le confort et la sécurité des usagers. Donc il est souhaitable de : - réglementer le stationnement afin de limiter les effets négatifs des véhicules ventouses, notamment en vue de l’amélioration de l’accessibilité aux commerces et aux équipements. - développer et sécuriser les modes doux de circulation (cheminements piétons et cyclistes). - Créer un boulevard périphérique afin de limiter l’accès mécanique au centre et d’assurer une décongestion de la circulation en évitant les flux de transit. 1 . la convergence des rues vers le rend point d’EL HATTAB 2 . Circulation autour du rond point
  • 49. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE Station et Stationnement MOBILITÉ ET DÉPLACEMENT Constat : Le stationnement est quasi impossible au niveau du centre-ville notamment ce dédié pour les équipements : conflit d’usage à cause du marché hebdomadaire et de la congestion. Cette situation interroge à la fois la nécessité de réorganiser la gestion du stationnement à l’échelle de tout le quartier et sur la possibilité de réaliser de nouveaux parkings destinés aux besoins résidentiels en : ▪ développant l’offre en stationnement en privilégiant la création des parkings en « poche » aux abords des grands équipements, réserver l’offre sur voirie aux usagers de courte durée et favoriser le jalonnement sur voie en centre-ville (zones bleues, arrêts minutes, stationnement longitudinal, linéaire). ▪ Capitalisant sur l’échelle « piétonne » du centre-ville (inférieur à 500m) pour favoriser l’accès aux commerces par les modes « doux », notamment depuis les espaces d’interface modale (parking, arrête de bus…) stationnement anarchique à coté de la CCI stationnement anarchique à coté du commerce informel CARTE DE STATIONNEMENT Légende: Limite du site Stationnement anarchique Stationnement autorisé Le stationnement Station Station des taxis Station de bus 1 Vers el bouni 2 Vers seybouce 3 Vers echatt 4 Vers la tunisie 5 Vers sraidi 6 Vers 1 2 3 4 5 6
  • 50. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE Nuisances QUALITÉ DES ESPACES Constats : • Les déchets urbains solides: Une nuisance olfactifve spécifique à cause des commerces informels le long des voies, conduisant à l’apparition de cas divers de maladies et une pollution visuelle • Les pollutions atmosphériques : Dues au trafic routier accentué par l’absence de la végétation. • Les pollutions sonores : Les infrastructures routières y compris les nœuds (le rond-point d’el hattab) qui bordent et traversent le centre-ville sont génératrices de nuisances sonores fortes. • L’assainissement Le centre ville dispose d’un réseau d’assainissement dans un état désolant, la preuve, la ville au niveau des zones basses vit chaque année en période d’hiver des inondations (par refoulement) qui bloquent la vie urbaine et causent des pollutions, source d’inconfort olfactif (dégagement des gaz nauséabonds surtout en été) et même visuelle altérant le paysage urbain de plus pour les habitants cela nécessite de: - Purifier des fonctions nuisibles, notamment le commerce en gros et les activités sales. - Restructurer le réseau d’assainissement pour mieux gérer l’évacuation des eaux. - Adopter les voies à des caractéristiques de lutte contre les inondations, et le ramassage des ordures ménagères. - Implanter les arbres le long des voies pour diminuer la pollution atmosphériques et sonore. CARTE DE NUISSANCE Légende: Limite du site Nuissance sonore due au commerce informel Nuissance sonore circulation routier Nuissance olfactif
  • 51. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE Capitaliser l’échelle piétonne du centre ville (< 500 m) pour favoriser l’accès aux commerces par les modes doux Délocaliser le commerce informel Résoudre le problème de congestion et de stationnement par la création d’un parking souterrain ( sous le rond point d’El Httab) La création d’une voie aérienne passe par Gazomètre et la rue Bouskara pour renforcer l’articulation entre l’hyper centre et le Gazomètre La gestion de la circulation mécanique exclusivement aux voies principales qui convergent tous vers le nouveau parking souterrain Zone réservé à la circulation piétonne SYNTHÈSE
  • 52. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE Fonction urbaine CENTRALITÉ ET PÔLES SPÉCIALISÉS CARTE DE LA FONCTION URBAINE Constat: -le centre ville se caractérise par une mixité fonctionnelle : transport, commerce, service, habitat, culture … etc. mais cette mixité reste insuffisante au niveau des équipements a vocation de centralité .Ce qui favorise une bonne fréquentation du centre-ville. donc il est souhaitable de: - Créer des équipements à vocation de centralité local, régional et internationale (commerce de lux ,hôtels d’affaires, hôtels touristiques …etc.) - affirmer la vocation et le rayonnement du centre-ville -maintenir la mixité fonctionnelle et faire du centre-ville un lieu attractif, vivant, et achalandé, reconnu pour son ambiance chaleureuse et animé, fréquenté par une clientèle locale et régionale (développement du potentiel touristique local) en misant sur : - la requalification davantage des fonctions urbaines existantes, - la valorisation de leur image, leur visibilité et leurs environnements urbains proches par l’ élargissant de l'éventail des activités ,l’introduction des «couloirs d'interconnexion» (activités mixtes ordonnées le long d'un boulevard urbain). -Une forte densité du commerce informel le long des rues provoque les nuisances, la pollution et l’agression ce qui nécessite un relogement du commerce informel soit : - par la création des grands équipements commerciales - ou par le développement du pôle d’affaire projeté de gazomètre comme un espace mixte combinant diverses fonctions urbaines ( des commerces, des services, des équipements structurants et assurer plus d’offres d’emplois) - Alors, la question qui se pose est: quel projet urbain pour une meilleure centralité et une attractivité? Équipements administratifs Équipements culturels Équipements religieux Équipements de services Équipements édilitaires Équipements éducatifs Équipements commerciaux Équipements de transport Équipements hôteliers Limite administrative Pôle d’affaire (gazomètre) Pôle commercial (hyper centre ) Pôle administratif (majestic) La légende
  • 53. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE Perception PATRIMOINE ET PAYSAGE Silhouette Ligne de force Le contour bâti Constat: Le paysage d'étude s'articule autour de lignes de force naturelles définit par l’Edough comme un fond et la silhouette du relief du terrain Ce contexte paysagé comfirme le dynamisme d’un mouvement visuel , qui signifie la dominance et la visibilité donc il est souhaitable de - renforcer la lisibilité du centre ville par une lecture claire de ses points d’appels dominants - Créer un nouveau rapport au paysage urbain afin d’exploiter les potentiels de visibilité et de lisibilité au centre-ville par un aménagement et un traitement du paysage (restauration des bâtiments, la valorisation de la trame végétale) et le maintien des “cônes” visuels sur les points culminants. 1 2 3 4 1 2 3 4
  • 54. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE Les échappées visuels PATRIMOINE ET PAYSAGE - Symétrie des arbres latéraux requiet une circulation piétonne embragée mais donne une fermeture de la vision lointaine -Paysage illisible à réaménager - Competition et ssymétrie des bâtiments latéraux renforce aspect mineral du Centre Ville -Paysage illisible: manque d aménagement et de qualité paysagère (commerce informel ,rues étroites , trottoirs insuffisants ,bâtiments vieillissants accentue la tristesse du paysage) Cela demande une requalification de la perception visuel -Déférence et rupture entre le plein et le vide - ouverture du champs de vision sur le fond (l’ Edough) -voirie de largeur suffisante avec des trottoirs étroites à requalifier 1 23 1 2 3
  • 55. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE Trame végétale PATRIMOINE ET PAYSAGE CARTE DE VÉGÉTATION Constat : La trame végétal du centre ville se restreint seulement au niveau des placettes (le cours de la révolution, la place Alex Lambert, la place des palmiers),des jardins publics ainsi que quelques arbres dispatché le long de la voie 17 octobre . Ce qui nécessite : - Préserver la trame végétal existante par un traitement et une taille des arbres fourchus - l’implantation des arbres le long des voies pour casser l’aspect minéral du centre ville , diminuer la pollution atmosphérique et les nuisances sonores ainsi que assurer des voies ombragées pour la circulation piétonne Légende: Limite de terrain Espace vert Ficus elastica Ficus retusa Phoenix canariensis
  • 56. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE Façade urbaine PATRIMOINE ET PAYSAGE • L’ état des bâtis ne donne pas un aspect d’importance aux de bâtiments remarquables(APC, immeubles du cours, mosquée Er Rahman…), donc il est nécessaire de restaurer et réhabiliter ces anciennes constructions afin d’obtenir une classification « patrimoniale », tourisme et renforcer la monumentalité de l’architecture colonial par l’ambiance de couleurs et du lumière (créé des scénario dans la nuit - archi lumière) Descriptif façades : Les points principaux relevés dans ces façades sont : - la répétition, l’unité, la continuité, l’alignement ainsi que la présence d’éléments architecturaux communs ou proches (des arcades visibles le long de l’avenue Zighoud Youcef )ou des rythmes des ouvertures - Ces bâtiments sont semblables en proportions et en langages architecturaux avec une simplicité des décors. - le traitement vertical des façades se fait de sorte à donner une unité à des bâtiments autonomes et séparés par les ruelles. • Les ouvertures : Les rythmes semblables des ouvertures situées dans les façades qui créent un enchaînement des bâtiments grâce à un effet d’ininterruption visuelle. • Les arcades : Les arcades le long de la rue Zighoud Youcef accentuent l’effet de continuité à travers une même cadence et un alignement sans aucune faute . Légende: Limite de terrain COUPE A-A COUPE B-B
  • 57. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE Cône de visibilité 1 sur la ville Cône de visibilité 2 sur la ville La vielle ville Aménagement des abords des voies pour cassé l’aspect minéral du centre ville (implantation des arbres ,restauration des façades…etc) 1 1 1 1 1 1 2 2 2 2 2 3 4 6 5 1 2 La requalification des percées qui mènent vers la vielle ville (restauration des façades ,implantation des arbres …etc) 3 Ouvrir la perception du théâtre vers la place d’arme 4 Ouvrir un cône de visibilité 1 sur la ville : un nœud d’articulation entre cours de la révolution ,la vielle ville et beau séjour ;renforcé la perception depuis ce cône par la création d’un espace de loisir (implantation d’une grande roue ) 5 Ouvrir un cône de visibilité 2 sur la ville : parking paysager à étage 6 Réaménagement du jardin en parc urbain SYNTHÈSE
  • 58. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE Enquête sociologique VÉCU ET SENSIBILITÉ DES LIEUX on a préparé un questionnaire général auprès de 30 usagers qui connaissent ,travaillent, agissent et /ou vivent dans le centre ville . ce questionnaire aborde de nombreuse thématiques urbaines appréhender une vision vécu du centre-ville : -qualité du quartier -pratiques de déplacement -Logements -commerces/services Relatif au logement occupé : 1/ Nombre de pièces ? Etude de la population Origine de ménage ? Annaba Hors Annaba 1 2 Plus que 2 Date de l’occupation ? 1962 - 1972 1972 - 1992 1992 – 2012 Pour quoi vous installer au centre-ville ? 3/ Nombre total de personnes ? 2/ Nombre de ménage l’occupant la maison ? Centre-Ville travail mariage Destin x 1 2 3 4 5 Plus que 5 2 3 - 5 6 - 8 8 – 10 Etude de cadre bâti : Quel sont les avantages au niveau de la maison ? Spacieuse Ensoleillement suffisant Aération suffisante Jardin intérieur aucun Quel sont les inconvénients au niveau de la maison ? Étroite Ensoleillement insuffisant Aération insuffisante La saleté L’humidité Mauvais étanchéité WC collectif Mauvaise construction Etude de quartier Envisager vous de rester ou partir de là ? rester partir Pour quel raison ? Rester Centre-ville travail Lieux de naissance+ des souvenirs Partir Recherche des espaces plus grandes Recherche de confort Quel est votre degré de satisfaction sur le plan des services proposés ? 0 à 40 % 40 à 70 % 70 à 100 % Quel type d’avantage enregistrer vous au niveau de quartier ? Centre-ville Présence de différents services Quel type d’inconvénient enregistrer vous au niveau de quartier ? Le bruit La saleté Manque d’espace de stationnement Manque d’espace de jeux Manque de placette public Manque d’intimité Les bars Les agressions
  • 59. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE Enquête sociologique ORIGINE DATE DE L'OCCUPATION 1962-1972 1972-1992 1992-2012 VÉCU ET SENSIBILITÉ DES LIEUX
  • 60. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE Enquête sociologique RESTER OU PARTIR DU CENTRE VILLE rester partir DEGRE DE SATISFACTION SUR LE PLAN DES SERVICES 0-40 70-100 40-70 LES AVANTAGES AU NIVEAU DU QUARTIER centre ville présence de différent services LES INCONVINIENTS AU NIVEAU DU QUARTIER bruit saleté manque d'espace de stationnement les voisins manque d'espaces de jeux VÉCU ET SENSIBILITÉ DES LIEUX
  • 61. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE Enquête sociologique Constat : - on remarque que la plupart des familles souffrent de problème s sociales tels que le travail , le nombre de personnes par rapport au nombre de pièces - le pourcentage des avantages est plus élevé au niveau d’ensoleillement et d’aération ce qui est prouvé par les grands ouvertures dans les façades , les patios qui sont inclus à l’intérieur , et que la plupart des habitants n’ont pas fait des modification intérieurs - Au niveau du quartier ,l’avantage commun entre les habitants c’est que le centre ville répond à tous ces besoins tandis que l’inconvinient commun est le bruit due au commerce arbitraire dans le centre ville - Le degré de satisfaction des gens comprise entre 0%-40% Les enquêtes qualitatives ont permis de mettre en évidence l’insatisfaction des usagers au regard de: -l’insuffisance des aménagements piétons et des espaces publics - difficulté de stationnement -bruits, -manque de sécurité - manque d’Installations sportives - Une mauvaise perception de l’image du centre ville , des commerces et des aménagements - un commerce ou un service à proximité de leur lieu de travail et de résidence - Facilité d’accès et de circulation cet aspect est donc à développer afin d'éviter des fuites commerciales trop importantes et mieux planifier le développement commercial, meilleure variété de commerces En conclusion, les meilleurs choix pour la réhabilitation du Centre-Ville doivent se faire en interaction régulière avec la population VÉCU ET SENSIBILITÉ DES LIEUX
  • 62. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE Population CONTEXTE DÉMOGRAPHIQUE Une telle progression de la population implique que l’évolution de la voirie, du stationnement et des transports puis la mise en œuvre des travaux nécessaires (modifications de la voirie, construction et agrandissement des parkings Centre-Ville, construction de parking relai, mise en service du Bus à Haut Niveau de Service, etc.) soient la première priorité de la restructuration du Centre-Ville sur lui même .
  • 63. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE TENDANCES ACTUELLES ET VISION FUTUR CARTE DES TENDANCES ACTUELLES Légende: Limite de terrain La station de bus Kouche Nour Edinne à délocalisé vers SNTV La station de bus LARMAKA à délocalisé, foncier à récupérer Parking à étage en cours de construction Centre commercial à reconvertir Hôtel Sheraton en cours de construction Trajet tramway projeté
  • 64. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE SYNTHÈSE GÉNÉRALE Aménagement des abords des voies pour cassé l’aspect minéral du centre ville (implantation des arbres ,restauration des façades…etc) 1 2 La requalification des percées qui mènent vers la vielle ville (restauration des façades ,implantation des arbres …etc) 3 Ouvrir la perception du théâtre vers la place d’arme 4 Ouvrir un cône de visibilité 1 sur la ville : un nœud d’articulation entre cours de la révolution ,la vielle ville et beau séjour ;renforcé la perception depuis ce cône par la création d’un espace de loisir (implantation d’une grande roue ) 5 Ouvrir un cône de visibilité 2 sur la ville : parking paysager à étage 6 Réaménagement du jardin en parc urbain Cône de visibilité 1 sur la ville Oued Edheb 1 1 1 1 1 1 2 2 2 2 3 4 6 Capitaliser l’échelle piétonne du centre ville (< 500 m) pour favoriser l’accès aux commerces par les modes doux Délocaliser le commerce informel Résoudre le problème de congestion et de stationnement par la création d’un parking souterrain ( sous le rond point d’El Httab) La création d’une voie aérienne passe par Gazomètre et la rue Bouskara pour renforcer l’articulation entre l’hyper centre et le Gazomètre La gestion de la circulation mécanique exclusivement aux voies principales qui convergent tous vers le nouveau parking souterrain Zone réservé à la circulation piétonne 2 5 Cône de visibilité 2 sur la ville Foncier à récupérer Zone à réaménager
  • 65. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 / Les points forts Les points faibles Thématique Internationale Régionale Locale Internationale Régionale Locale Contextegéographique La position stratégique du centre ville: proximité du port, qui lui offre un paysage maritime ou on ressentie la présence de la mer à l’ intérieur du tissu urbain qui peut être transformé en un port ouvert au public « port touristique». Une Ouverture du centre ville sur les autre villes limitrophes qui lui imprime un rôle de rayonnement régional ( vers Constantine , Skikda, Guelma, Taref) Le centre ville présente un point de convergence de tout les quartiers avoisinants ( El Bouni, Sidi Amar, Beau séjour, Plaine Ouest …etc) / / Rupture et manque de continuité entre le centre ville et les quartiers avoisinants (beau séjour , la vielle ville ,la colonne , champs de mars ,l’avant port …etc.) Histoire - Le centre-ville a un aspect patrimonial précieux, qui fait la fierté de toute une agglomération (l’identité de la ville ) - La relation historique est urbanistique avec la vielle ville donne à la ville une mixité architectural et urbanistique qui peut aide a développer ces zones urbaines au niveau du commerce ,l’économie ,le Transport , la culture , et même le tourisme. / / - Un patrimoine riche dégradé et délaissé / / DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE LES POINTS FORTS ET LES POINTS FAIBLES
  • 66. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 / Les points forts Les points faibles Thématique Internationale Régionale Locale Internationale Régionale Locale CentralitéetFonctionsurbaines / / - L’axialité du cour de la révolution est très favorable au niveau du commerce formelle : l’ouverture des magasin sur l’espace public, et c’est un plus pour le développement du commerce. - Un marché attractif pour les consommateurs et les commerçants / / - L’ absence des équipements à vocation de centralité . - La mixité de la vocation du centre ville ( résidentielle , commerce informelle, administratif) d’une façon anarchique créé une grande pression au centre ville. - Le commerce informelle occupe une grande surface, et créé des problèmes de circulation et d’autres problèmes sociaux tél que l’insécurité, commerce de drogue …etc. - pas de commercialisation du potentiel touristique et de grands lieux d’attraction paysage / / - La présence d’une trame végétale a l’intérieur du tissu urbain représente un bouffé d’ oxygène . - La présence d’une architecture néoclassique au niveau des façades renforcé l’image d’une ville classique / / -un quartier de passage :une architecture et une structure urbaine uniques au centre mais qui souffre souvent d’être trop minérale . -un aménagement peu qualitatif des rues :une situation paradoxale des axes structurant mal aménagé et peu sécurisant qui a une répercussion sur l’animation commerciale et sur la vie de quartier L’ état des bâtis ne donne pas un aspect d’importance aux bâtiments . DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE LES POINTS FORTS ET LES POINTS FAIBLES
  • 67. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 / Les points forts Les points faibles Thématique Internationale Régionale Locale Internationale Régionale Locale Mobilité et déplacement / - La présence de la gare ferroviaire comme un nœud d’articulation entre wilaya - La présence de équipements de transport: station de bus Kouche, stations taxi / / - Absence des lignes de transport développé (métro tramway) ( la ville d'Annaba reste toujours utilisée les moyen traditionnel s: bus; taxi ). Des problèmes d’encombrement, manque de sécurité, bruit, manque de place pour les circulations douces - mauvaise qualité du réseau de voirie –(le goudronnage des voies et trottoirs dégradés) et service de transport en commun insuffisant - - Les trottoirs sont devenus trop petits, peu sûrs pour les plus jeunes -Le stationnement est quasi impossible au niveau du centre-ville Cadrage urbain / / / / / - une forte densité du bâti et de population - Le manque d’aire de jeux au niveau du quartier . - Rareté du foncier libre ce qui engendre le problème de démolition et de reconstruction sur l’existant DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE LES POINTS FORTS ET LES POINTS FAIBLES
  • 68. - UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - ANNABA - DEPARTEMENT D’ ARCHITECTURE D’ ANNABA ETUDE PRESENTEE PAR : CHEBINI NADIA HAOUCHETE DOUNIA TOUATI MERIEM ENCADREE PAR : M.me LOUHI 2013-2014 N° : 1 Avant de construire une ville nouvelle pour éviter la pression sur le centre-ville, il faut d'abord pensé à cet ancien noyau qui reflète vraiment l’image marquée dans l’histoire et qui devient un patrimoine d’aujourd’hui . Il faut le remettre en valeur, et le donner l’importance car le plaisir du centre et de l’ancienneté qui rassemble les gens et plus qu’un commerce ou une fonction, D’après tout ça, les questions qui se posent sont: • Quel(s) est le(s) projet(s) urbain(s) fort(s) qui puisse REVALORISER ce moteur de centralité d’ANNABA ? • Quelles ATTENTES sur LE DEVENIR DU site? • Quelles PERCEPTIONS et RESSENTIS vis-à-vis de l’UTILISATION des espaces de cette CENTRALITE ? • Comment en faire UN CENTRE VILLE ATTRACTIF facilement accessible? • Comment EXPLOITER LES POTENTIALITES HISTORIQUES, ECONOMIQUE ET TOURISTIQUES DU SITE ET LES et les METTRE EN RELIEF ? • A quels ENJEUX répondent-elles? …Quel centre ville de demain ? DIAGNOSTIC ET DIAGNOSTIC PARTAGÉE PROBLÉMATIQUE