SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  10
Télécharger pour lire hors ligne
GUIDE PRATIQUE POUR LA REDACTION DU
MEMOIRE DE FIN D’ETUDES
Elaboré par : Dr. BENARAB Imen Hanane
Maitre de Conférences- ESGCI Alger
Décembre 2018
2
A la fin de ses études universitaires, l’étudiant est emmené à rédiger un mémoire de fin
d‘études qui a pour principaux objectifs de :
- le pousser à approfondir les connaissances acquises durant ses années d’études, à travers
l’analyse d’un thème précis.
- l’aider à acquérir l'esprit scientifique par le questionnement continu et l'analyse des
problématiques de façon méthodique.
- lui permettre d’apprécier ses forces et ses faiblesses dans la conduite de la recherche et sa
capacité à surmonter les obstacles qui y sont liées.
- lui apprendre à avoir un regard critique sur son travail mais aussi à défendre ses positions (lors
de la soutenance).
Afin d’orienter les étudiants dans l’élaboration de leur tapuscrit, ce présent guide revient
sur les différents éléments qui doivent composer le document final ainsi que sur les normes
rédactionnelles et de présentation y afférentes.
I- COMPOSITION DU MEMOIRE :
Le mémoire comme tout autre écrit s’articule comme suit :
- Une introduction générale
- Un développement
- Une conclusion
I-1- L’INTRODUCTION GENERALE :
Elle s’articule ainsi :
- Contexte général : consiste à placer le thème dans un cadre spatial et temporel.
- Annonce du thème : l’intitulé du mémoire doit être clairement formulé.
- Justification du choix du thème : consiste à montrer l’intérêt de travailler sur ce thème.
- Question de recherche : formulée clairement et suivie éventuellement de question annexes.
- Hypothèses : réponses immédiates à la question de recherche.
3
> émanent de la recherche documentaire.
> sont à confirmer ou à infirmer à l’issue de l’étude.
- Méthode : annonce et justification du choix de la méthode de travail.
- Annonce du plan : formulation des parties et des chapitres qui composent le travail.
- Objectif du travail : clairement exprimé et qui montre la contribution que l’étudiant espère
apporter au champ de recherche choisi.
I-2- LE DEVELOPPEMENT
- Partie théorique : Conceptualisation du sujet d’étude (définitions des différentes notions, état
de l’art, etc.)
- Partie pratique :
- Présentation de l’organisme d’accueil
- Description de l’étude et méthodologie de recherche
- Discussion des résultats
- Infirmation ou confirmation des hypothèses
Remarques :
 Les parties sont divisées en chapitres et les chapitres en sections.
 Chaque partie, chapitre, section doit être introduit et conclus, avec l’utilisation de
transitions et d’enchainements logiques afin d’obtenir un tout cohérent.
 Les parties doivent être équilibrées (même longueur des sections et des chapitres).
I-3- LA CONCLUSION GENERALE :
Ce n’est pas un simple résumé du travail et comprend :
- Une présentation synthétique du travail effectué : rappel des éléments clés (contexte
général, thème, objectif, etc.).
- Une réponse à la problématique : exprimée de façon claire.
4
- Une appréciation du travail : à travers ses apports et ses limites.
- Une ouverture : questionnements nouveaux ouvrant la perspective à des recherches futures.
II- LES NORMES REDACTIONNELLES :
Pour la rédaction du mémoire, l’étudiant doit veiller au respect des normes suivantes :
- Le texte : police Times New Roman, taille 12, interligne 1,5.
- Les Titres :
> La grosseur des titres est progressive selon leur niveau.
- Pour les titres de chapitres : taille de la police : 16, en gras.
- Pour les titres de sections : taille de la police : 14, en gras.
- Pour les titres des sous-sections : taille de la police : 12, en gras.
> Les titres ne doivent être ni soulignés ni ponctués.
> Le système le mieux adapté à la numérotation des titres en permettant de mettre en lumière
l'architecture de chaque chapitre est le suivant :
1. ………..
1.1................
1.1.1...............
1.1.2...............
1.1.2.1...............
1.1.2.2 ………….
1.2 …………
1.2.1...............
1.2.2 …………..
2. ………………..
2.1................
2.1.1...............
2.1.2............ Etc.
5
- Les notes de bas de pages (références) :
Pour citer une référence (un auteur, une étude, …) ou apporter une précision ou une explication,
utilisez une note de bas de page.
> Il est recommandé de recommencer la numérotation des notes (à partir de 1) à chaque page
pour éviter de se retrouver avec des notes à deux ou trois chiffres.
> La note est rédigée avec le même style de police que pour le texte mais dans une taille
inférieure (Times New Roman, taille10).
> Pour éviter de répéter certaines notes qui se suivent, vous pouvez utiliser les abréviations
suivantes :
- Ibid. ou Ibidem : lorsque deux notes qui se suivent sur une même page sont exactement les
mêmes, ne pas réécrire la 2ème
et se contenter de mettre en italique Ibid. ou Ibidem qui signifie
que la note est la même que la précédente.
Ex. Page 56 du mémoire, en bas de page j’ai 2 références identiques qui se suivent:
Au lieu d’écrire :
Ecrire :
- Id. ou Idem : Lorsque deux notes qui se suivent sur une même page du mémoire font
référence au même ouvrage d’un même auteur mais prises à des pages différentes de cet
ouvrage, on ne réécrit pas la totalité de la référence pour la 2ème
note mais Id. ou Idem suivi
du numéro de la page d’où a été prise cette dernière.
Ex: Page 75 du mémoire, j’ai ces deux références qui se suivent :
Au lieu d’écrire :
6
Ecrire :
- Les citations :
> La citation consiste à reprendre les paroles d’un auteur avec les termes exacts utilisés par ce
dernier. Lorsque c’est la pensée de l’auteur qui est reproduite, exprimée avec d'autres mots
(reformulation), on parle de paraphrase.
Dans les deux cas, on doit citer la source exacte (avec le numéro de la page d’où la citation ou
l’idée a été extraite) en insérant une note de bas de page.
> Si la citation est courte, elle apparaitra à l’intérieur du texte, entre des guillemets. Si elle est
longue, elle sera écrite en dehors du texte avec un style qui la démarque du reste (retrait et
police inférieure) et les guillemets ne sont plus nécessaires.
> Si la citation est traduite par l’étudiant (de l’anglais au français, par exemple) il doit le
mentionner en bas de page. Ex. Citation traduite par nous-mêmes de (la référence).
> Toute coupure apportée à une citation doit être signalée par des points de suspension à
l’intérieur de crochets: «.... [...]......».
Remarque : Est considéré comme plagiat :
- tout copier/ coller de phrases d’un livre, d’un article, d’un site Internet, etc. sans
indication de la référence précise.
- tout emprunt d’idées et d’hypothèses développées par quelqu’un d’autre sans indication
claire de leur appartenance.
- Les abréviations
> Lorsque l’expression à abréger n’est pas connue de tous, elle apparaitra en toutes lettres lors
de sa première utilisation dans le document suivie de son abréviation entre parenthèses. Pour la
suite du document, l’abréviation suffit.
Ex. […] la Gestion Des Stocks (GDS) …. , […] le Fonds Monétaire International (FMI)…
7
> Lorsque l’abréviation est connue de tous, elle peut être utilisée comme telle dès son premier
emploi dans le document (DA, USA, …).
> Toutes les abréviations (connues ou non) sont ensuite réunies dans une liste (Liste des
abréviations) avec la signification de chacune.
III- LES NORMES DE PRESENTATION
- Marges : 3cm à gauche, 2cm à droite et 2.5cm en haut et en bas de page (cette présentation
est automatique dans Microsoft Word).
- Pagination du document :
> Elle se fait en chiffres arabes (1,2,3, …).
> Il est recommandé de commencer la paginantion du document à la 1ère
page de l’Introduction
générale (qui portera alors le numéro de page 1).
> La pagination ne s’arrête pas à la dernière page de la conclusion générale mais continue sur
toute la bibliographie et jusqu’à la 1ère
page des annexes (Liste des annexes).
- Sommaire : il vient au début du travail et doit tenir en une page bien aérée en
présentant uniquement les parties et les chapitres du mémoire, précédés de « Introduction
générale » et suivis de « Conclusion générale ».
- Tableaux et figures :
> Ils sont insérés séparément du texte et annoncés dans celui-ci.
> Ils portent un numéro et un titre (pour faciliter leur indexation dans la liste des tableaux et
figures).
> Ils sont suivis par la source (écrite juste en dessous, alignement à droite, italique, taille 10).
> S’ils sont élaborés par l’étudiant, il doit alors le préciser.
Ex. Source : Tableau élaboré par nous-mêmes.
> S’ils sont issus d’une quelconque manipulation (traduction, adaptation, etc.) l’étudiant doit le
préciser :
Ex. Source : Tableau adapté et / ou traduit de (suivi de la référence)
8
- Bibliographie :
> Elle contient uniquement les sources documentaires utilisées par l’étudiant pour la rédaction
de son travail, organisées par catégories dans cet ordre :
Ouvrages – Articles scientifiques - Rapports et études - Thèses et Mémoires - Colloques et
séminaires – Périodiques - Internet
> La référence bibliographique se présente ainsi :
* Pour un ouvrage :
Nom et prénoms de l’auteur, (Année de publication), Titre de l’ouvrage, Edition, Lieu d’édition.
Ex.
DIONNE Bernard, (2013), Pour réussir : Guide méthodologique pour les études et la
recherche, 6ème
édition, éd. Chanelière éducation, Québec.
* Pour un chapitre d’un ouvrage collectif :
Nom et prénoms de l’auteur, (Année), Titre du chapitre, numéro du chapitre dans Titre de
l'ouvrage, Auteur de l’ouvrage, Edition, Lieu d'édition, pagination.
Ex :
DAUGHERTY Terry et al., (2011), Expectancy-Value : Identifying Relationships
Associated with Consuming User Generated Content, Chapitre 7 dans Handbook of
Research on Digital Media and Advertising, EASTIN Matthew et al., éd. Information
Science Reference, New York, pp. 146-160.
* Pour un article scientifique ou dans un périodique :
Nom et prénoms de l’auteur, (Année), Titre de l’article, titre du magazine ou du journal,
Volume et/ou numéro, pagination.
Ex :
AUGER Pat et al., (2013), How much does a company's reputation matter in
recruiting?, MIT Sloan Management Review, Vol. 54, N°3, pp. 79-88.
9
* Pour une communication (colloque, séminaire, …)
- Nom et prénoms du communiquant, (Année), Titre de la communication dans Titre du
colloque, organisme organisateur, Lieu, date, pagination.
Ex.
MUKAMURERA Joséphine, (2004), L’insertion professionnelle des enseignants au
Québec : un problème complexe qui commande une stratgéie globale, dans Actes du
colloque : Pour une insertion réussie dans la profession enseignante : passons à l’action !,
Centre des Congrès de l’université de Laval, Québec, pp. 88-90.
* Pour une thèse ou un mémoire
Nom et prénoms de l’auteur, (Année), Titre et sous-titre, Type de diplôme, Discipline,
Institution de soutenance, date de soutenance, nombre de pages.
Ex.
BENABED Ammar, (2012), Les enjeux didactiques de la formation initiale et continue
des enseignants d’anglais L2 en contexte algérien : Entre objectifs institutionnels et
attentes des enseignants, Thèse de Doctorat, Didactique de la langue, Soutenue à
l’Université de Bordeaux Segalen, 10 décembre, 343 pages.
* Site ou page web
Nom et prénoms, Titre de l’article, URL de la page, date de la dernière consultation
Ex.
HILLION Marie, Qu'est-ce que le marketing digital ?, https://blog.hubspot.fr/marketin
g/definition- marketing-digital, dernière consultation 01/07/2018.
> Si un document est élaboré par plus de 3 auteurs : Citer uniquement le nom et prénoms de
l’auteur qui figure en première position sur le document, suivis de l’abréviation et al.1
> S’il y a plusieurs références d’un même auteur, les citer par ordre chronologique.
1
Du latin et alii qui signifie en français ‘et autres’.
10
- Annexes :
> Tout document complémentaire permettant la compréhension du travail est mis en annexe.
> Les annexes viennent à la fin du document, après la bibliographie et avant la table des
matières.
> Chaque annexe porte un numéro (Annexe 1, Annexe 2, etc.), un titre et est paginée en chiffres
romains (I, II, III, …).
> Toutes les annexes utilisées sont regroupées dans une liste « Liste des annexes » qui reprend
le numéro, titre et page de chacune d’elles.
- Table des matières : elle vient à la fin du travail et reprend dans le détail tous les titres avec
le numéro de page de chacun. Elle s’arrête à « Annexes » avec le numéro de la page qui porte
la liste des annexes.
 Les différents éléments qui constituent le document final sont dans l’ordre :
- Une page de garde (carton) / feuille blanche / page de garde (papier)
- Remerciements/ dédicaces
- Liste des abréviations
- Liste des tableaux (avec numéros de pages)
- Liste des figures (avec numéros de pages)
- Sommaire
- Le corps du mémoire (le texte)
- Bibliographie
- Annexes
- Tables des matières

Contenu connexe

Similaire à Guide pratique pour la redaction du memoire de fin d'etudes

Comment rédiger un rapport d’application (1)
Comment rédiger un rapport d’application (1)Comment rédiger un rapport d’application (1)
Comment rédiger un rapport d’application (1)AmalFathi5
 
cours 4 compte rendu.pptx
cours 4 compte rendu.pptxcours 4 compte rendu.pptx
cours 4 compte rendu.pptxssuser024623
 
Fiches méthodologiques HIDA
Fiches méthodologiques HIDAFiches méthodologiques HIDA
Fiches méthodologiques HIDAcvhugo
 
Fiches méthodologiques
Fiches méthodologiquesFiches méthodologiques
Fiches méthodologiquescvhugo
 
TPE Travaux Personnels Encadrés
TPE Travaux Personnels EncadrésTPE Travaux Personnels Encadrés
TPE Travaux Personnels Encadréscdijeanjoly
 
Revue de presse 2016 2017
Revue de presse 2016 2017Revue de presse 2016 2017
Revue de presse 2016 2017gandibleuxmonia
 
Présentation1.pptx
Présentation1.pptxPrésentation1.pptx
Présentation1.pptxDiakite7
 
L’apprentissage de l’ecriture academique en francais
L’apprentissage de l’ecriture academique en francaisL’apprentissage de l’ecriture academique en francais
L’apprentissage de l’ecriture academique en francaisAndrey Kuznetsov
 
La note de synthese
La note de syntheseLa note de synthese
La note de syntheseazeddine77
 
La synthèse
La synthèseLa synthèse
La synthèseEdeh4x
 
La soutenance du mémoire
La soutenance du mémoireLa soutenance du mémoire
La soutenance du mémoireS/Abdessemed
 
Feuille de route TPE 2015 2016
Feuille de route TPE 2015 2016Feuille de route TPE 2015 2016
Feuille de route TPE 2015 2016AllardCDI
 
Modele rapport pfe esprit
Modele rapport pfe  espritModele rapport pfe  esprit
Modele rapport pfe espritAmine Chahed
 
Modele rapport pfe esprit
Modele rapport pfe  espritModele rapport pfe  esprit
Modele rapport pfe espritAmine Chahed
 

Similaire à Guide pratique pour la redaction du memoire de fin d'etudes (20)

ch1.pdf
ch1.pdfch1.pdf
ch1.pdf
 
Comment prendre des notes
Comment prendre des notesComment prendre des notes
Comment prendre des notes
 
Comment rédiger un rapport d’application (1)
Comment rédiger un rapport d’application (1)Comment rédiger un rapport d’application (1)
Comment rédiger un rapport d’application (1)
 
cours 4 compte rendu.pptx
cours 4 compte rendu.pptxcours 4 compte rendu.pptx
cours 4 compte rendu.pptx
 
Fiches méthodologiques HIDA
Fiches méthodologiques HIDAFiches méthodologiques HIDA
Fiches méthodologiques HIDA
 
Fiches méthodologiques
Fiches méthodologiquesFiches méthodologiques
Fiches méthodologiques
 
TPE Travaux Personnels Encadrés
TPE Travaux Personnels EncadrésTPE Travaux Personnels Encadrés
TPE Travaux Personnels Encadrés
 
Black & white bed box
Black & white bed boxBlack & white bed box
Black & white bed box
 
Revue de presse 2016 2017
Revue de presse 2016 2017Revue de presse 2016 2017
Revue de presse 2016 2017
 
Présentation1.pptx
Présentation1.pptxPrésentation1.pptx
Présentation1.pptx
 
Revue de presse 2016
Revue de presse 2016Revue de presse 2016
Revue de presse 2016
 
Conseil rédaction
Conseil rédactionConseil rédaction
Conseil rédaction
 
L’apprentissage de l’ecriture academique en francais
L’apprentissage de l’ecriture academique en francaisL’apprentissage de l’ecriture academique en francais
L’apprentissage de l’ecriture academique en francais
 
La note de synthese
La note de syntheseLa note de synthese
La note de synthese
 
La synthèse
La synthèseLa synthèse
La synthèse
 
La soutenance du mémoire
La soutenance du mémoireLa soutenance du mémoire
La soutenance du mémoire
 
PPT cadrage Mémoire.pdf
PPT cadrage Mémoire.pdfPPT cadrage Mémoire.pdf
PPT cadrage Mémoire.pdf
 
Feuille de route TPE 2015 2016
Feuille de route TPE 2015 2016Feuille de route TPE 2015 2016
Feuille de route TPE 2015 2016
 
Modele rapport pfe esprit
Modele rapport pfe  espritModele rapport pfe  esprit
Modele rapport pfe esprit
 
Modele rapport pfe esprit
Modele rapport pfe  espritModele rapport pfe  esprit
Modele rapport pfe esprit
 

Dernier

Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneTxaruka
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfbdp12
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 
Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursStagiaireLearningmat
 
L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...
L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...
L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...Unidad de Espiritualidad Eudista
 
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Gabriel Gay-Para
 
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxDIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxMartin M Flynn
 
Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-
Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-
Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-Majida Antonios, M.Ed.
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24BenotGeorges3
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Atelier Canopé 37 - Tours
 
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilCalendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilfrizzole
 
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfVulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfSylvianeBachy
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxJCAC
 
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAmar LAKEL, PhD
 
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfAtelier Canopé 37 - Tours
 
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfAtelier Canopé 37 - Tours
 

Dernier (17)

Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film français
 
Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceurs
 
L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...
L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...
L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...
 
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
 
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxDIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
 
Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-
Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-
Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
 
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilCalendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
 
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfVulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
 
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
 
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
 
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
 
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
 

Guide pratique pour la redaction du memoire de fin d'etudes

  • 1. GUIDE PRATIQUE POUR LA REDACTION DU MEMOIRE DE FIN D’ETUDES Elaboré par : Dr. BENARAB Imen Hanane Maitre de Conférences- ESGCI Alger Décembre 2018
  • 2. 2 A la fin de ses études universitaires, l’étudiant est emmené à rédiger un mémoire de fin d‘études qui a pour principaux objectifs de : - le pousser à approfondir les connaissances acquises durant ses années d’études, à travers l’analyse d’un thème précis. - l’aider à acquérir l'esprit scientifique par le questionnement continu et l'analyse des problématiques de façon méthodique. - lui permettre d’apprécier ses forces et ses faiblesses dans la conduite de la recherche et sa capacité à surmonter les obstacles qui y sont liées. - lui apprendre à avoir un regard critique sur son travail mais aussi à défendre ses positions (lors de la soutenance). Afin d’orienter les étudiants dans l’élaboration de leur tapuscrit, ce présent guide revient sur les différents éléments qui doivent composer le document final ainsi que sur les normes rédactionnelles et de présentation y afférentes. I- COMPOSITION DU MEMOIRE : Le mémoire comme tout autre écrit s’articule comme suit : - Une introduction générale - Un développement - Une conclusion I-1- L’INTRODUCTION GENERALE : Elle s’articule ainsi : - Contexte général : consiste à placer le thème dans un cadre spatial et temporel. - Annonce du thème : l’intitulé du mémoire doit être clairement formulé. - Justification du choix du thème : consiste à montrer l’intérêt de travailler sur ce thème. - Question de recherche : formulée clairement et suivie éventuellement de question annexes. - Hypothèses : réponses immédiates à la question de recherche.
  • 3. 3 > émanent de la recherche documentaire. > sont à confirmer ou à infirmer à l’issue de l’étude. - Méthode : annonce et justification du choix de la méthode de travail. - Annonce du plan : formulation des parties et des chapitres qui composent le travail. - Objectif du travail : clairement exprimé et qui montre la contribution que l’étudiant espère apporter au champ de recherche choisi. I-2- LE DEVELOPPEMENT - Partie théorique : Conceptualisation du sujet d’étude (définitions des différentes notions, état de l’art, etc.) - Partie pratique : - Présentation de l’organisme d’accueil - Description de l’étude et méthodologie de recherche - Discussion des résultats - Infirmation ou confirmation des hypothèses Remarques :  Les parties sont divisées en chapitres et les chapitres en sections.  Chaque partie, chapitre, section doit être introduit et conclus, avec l’utilisation de transitions et d’enchainements logiques afin d’obtenir un tout cohérent.  Les parties doivent être équilibrées (même longueur des sections et des chapitres). I-3- LA CONCLUSION GENERALE : Ce n’est pas un simple résumé du travail et comprend : - Une présentation synthétique du travail effectué : rappel des éléments clés (contexte général, thème, objectif, etc.). - Une réponse à la problématique : exprimée de façon claire.
  • 4. 4 - Une appréciation du travail : à travers ses apports et ses limites. - Une ouverture : questionnements nouveaux ouvrant la perspective à des recherches futures. II- LES NORMES REDACTIONNELLES : Pour la rédaction du mémoire, l’étudiant doit veiller au respect des normes suivantes : - Le texte : police Times New Roman, taille 12, interligne 1,5. - Les Titres : > La grosseur des titres est progressive selon leur niveau. - Pour les titres de chapitres : taille de la police : 16, en gras. - Pour les titres de sections : taille de la police : 14, en gras. - Pour les titres des sous-sections : taille de la police : 12, en gras. > Les titres ne doivent être ni soulignés ni ponctués. > Le système le mieux adapté à la numérotation des titres en permettant de mettre en lumière l'architecture de chaque chapitre est le suivant : 1. ……….. 1.1................ 1.1.1............... 1.1.2............... 1.1.2.1............... 1.1.2.2 …………. 1.2 ………… 1.2.1............... 1.2.2 ………….. 2. ……………….. 2.1................ 2.1.1............... 2.1.2............ Etc.
  • 5. 5 - Les notes de bas de pages (références) : Pour citer une référence (un auteur, une étude, …) ou apporter une précision ou une explication, utilisez une note de bas de page. > Il est recommandé de recommencer la numérotation des notes (à partir de 1) à chaque page pour éviter de se retrouver avec des notes à deux ou trois chiffres. > La note est rédigée avec le même style de police que pour le texte mais dans une taille inférieure (Times New Roman, taille10). > Pour éviter de répéter certaines notes qui se suivent, vous pouvez utiliser les abréviations suivantes : - Ibid. ou Ibidem : lorsque deux notes qui se suivent sur une même page sont exactement les mêmes, ne pas réécrire la 2ème et se contenter de mettre en italique Ibid. ou Ibidem qui signifie que la note est la même que la précédente. Ex. Page 56 du mémoire, en bas de page j’ai 2 références identiques qui se suivent: Au lieu d’écrire : Ecrire : - Id. ou Idem : Lorsque deux notes qui se suivent sur une même page du mémoire font référence au même ouvrage d’un même auteur mais prises à des pages différentes de cet ouvrage, on ne réécrit pas la totalité de la référence pour la 2ème note mais Id. ou Idem suivi du numéro de la page d’où a été prise cette dernière. Ex: Page 75 du mémoire, j’ai ces deux références qui se suivent : Au lieu d’écrire :
  • 6. 6 Ecrire : - Les citations : > La citation consiste à reprendre les paroles d’un auteur avec les termes exacts utilisés par ce dernier. Lorsque c’est la pensée de l’auteur qui est reproduite, exprimée avec d'autres mots (reformulation), on parle de paraphrase. Dans les deux cas, on doit citer la source exacte (avec le numéro de la page d’où la citation ou l’idée a été extraite) en insérant une note de bas de page. > Si la citation est courte, elle apparaitra à l’intérieur du texte, entre des guillemets. Si elle est longue, elle sera écrite en dehors du texte avec un style qui la démarque du reste (retrait et police inférieure) et les guillemets ne sont plus nécessaires. > Si la citation est traduite par l’étudiant (de l’anglais au français, par exemple) il doit le mentionner en bas de page. Ex. Citation traduite par nous-mêmes de (la référence). > Toute coupure apportée à une citation doit être signalée par des points de suspension à l’intérieur de crochets: «.... [...]......». Remarque : Est considéré comme plagiat : - tout copier/ coller de phrases d’un livre, d’un article, d’un site Internet, etc. sans indication de la référence précise. - tout emprunt d’idées et d’hypothèses développées par quelqu’un d’autre sans indication claire de leur appartenance. - Les abréviations > Lorsque l’expression à abréger n’est pas connue de tous, elle apparaitra en toutes lettres lors de sa première utilisation dans le document suivie de son abréviation entre parenthèses. Pour la suite du document, l’abréviation suffit. Ex. […] la Gestion Des Stocks (GDS) …. , […] le Fonds Monétaire International (FMI)…
  • 7. 7 > Lorsque l’abréviation est connue de tous, elle peut être utilisée comme telle dès son premier emploi dans le document (DA, USA, …). > Toutes les abréviations (connues ou non) sont ensuite réunies dans une liste (Liste des abréviations) avec la signification de chacune. III- LES NORMES DE PRESENTATION - Marges : 3cm à gauche, 2cm à droite et 2.5cm en haut et en bas de page (cette présentation est automatique dans Microsoft Word). - Pagination du document : > Elle se fait en chiffres arabes (1,2,3, …). > Il est recommandé de commencer la paginantion du document à la 1ère page de l’Introduction générale (qui portera alors le numéro de page 1). > La pagination ne s’arrête pas à la dernière page de la conclusion générale mais continue sur toute la bibliographie et jusqu’à la 1ère page des annexes (Liste des annexes). - Sommaire : il vient au début du travail et doit tenir en une page bien aérée en présentant uniquement les parties et les chapitres du mémoire, précédés de « Introduction générale » et suivis de « Conclusion générale ». - Tableaux et figures : > Ils sont insérés séparément du texte et annoncés dans celui-ci. > Ils portent un numéro et un titre (pour faciliter leur indexation dans la liste des tableaux et figures). > Ils sont suivis par la source (écrite juste en dessous, alignement à droite, italique, taille 10). > S’ils sont élaborés par l’étudiant, il doit alors le préciser. Ex. Source : Tableau élaboré par nous-mêmes. > S’ils sont issus d’une quelconque manipulation (traduction, adaptation, etc.) l’étudiant doit le préciser : Ex. Source : Tableau adapté et / ou traduit de (suivi de la référence)
  • 8. 8 - Bibliographie : > Elle contient uniquement les sources documentaires utilisées par l’étudiant pour la rédaction de son travail, organisées par catégories dans cet ordre : Ouvrages – Articles scientifiques - Rapports et études - Thèses et Mémoires - Colloques et séminaires – Périodiques - Internet > La référence bibliographique se présente ainsi : * Pour un ouvrage : Nom et prénoms de l’auteur, (Année de publication), Titre de l’ouvrage, Edition, Lieu d’édition. Ex. DIONNE Bernard, (2013), Pour réussir : Guide méthodologique pour les études et la recherche, 6ème édition, éd. Chanelière éducation, Québec. * Pour un chapitre d’un ouvrage collectif : Nom et prénoms de l’auteur, (Année), Titre du chapitre, numéro du chapitre dans Titre de l'ouvrage, Auteur de l’ouvrage, Edition, Lieu d'édition, pagination. Ex : DAUGHERTY Terry et al., (2011), Expectancy-Value : Identifying Relationships Associated with Consuming User Generated Content, Chapitre 7 dans Handbook of Research on Digital Media and Advertising, EASTIN Matthew et al., éd. Information Science Reference, New York, pp. 146-160. * Pour un article scientifique ou dans un périodique : Nom et prénoms de l’auteur, (Année), Titre de l’article, titre du magazine ou du journal, Volume et/ou numéro, pagination. Ex : AUGER Pat et al., (2013), How much does a company's reputation matter in recruiting?, MIT Sloan Management Review, Vol. 54, N°3, pp. 79-88.
  • 9. 9 * Pour une communication (colloque, séminaire, …) - Nom et prénoms du communiquant, (Année), Titre de la communication dans Titre du colloque, organisme organisateur, Lieu, date, pagination. Ex. MUKAMURERA Joséphine, (2004), L’insertion professionnelle des enseignants au Québec : un problème complexe qui commande une stratgéie globale, dans Actes du colloque : Pour une insertion réussie dans la profession enseignante : passons à l’action !, Centre des Congrès de l’université de Laval, Québec, pp. 88-90. * Pour une thèse ou un mémoire Nom et prénoms de l’auteur, (Année), Titre et sous-titre, Type de diplôme, Discipline, Institution de soutenance, date de soutenance, nombre de pages. Ex. BENABED Ammar, (2012), Les enjeux didactiques de la formation initiale et continue des enseignants d’anglais L2 en contexte algérien : Entre objectifs institutionnels et attentes des enseignants, Thèse de Doctorat, Didactique de la langue, Soutenue à l’Université de Bordeaux Segalen, 10 décembre, 343 pages. * Site ou page web Nom et prénoms, Titre de l’article, URL de la page, date de la dernière consultation Ex. HILLION Marie, Qu'est-ce que le marketing digital ?, https://blog.hubspot.fr/marketin g/definition- marketing-digital, dernière consultation 01/07/2018. > Si un document est élaboré par plus de 3 auteurs : Citer uniquement le nom et prénoms de l’auteur qui figure en première position sur le document, suivis de l’abréviation et al.1 > S’il y a plusieurs références d’un même auteur, les citer par ordre chronologique. 1 Du latin et alii qui signifie en français ‘et autres’.
  • 10. 10 - Annexes : > Tout document complémentaire permettant la compréhension du travail est mis en annexe. > Les annexes viennent à la fin du document, après la bibliographie et avant la table des matières. > Chaque annexe porte un numéro (Annexe 1, Annexe 2, etc.), un titre et est paginée en chiffres romains (I, II, III, …). > Toutes les annexes utilisées sont regroupées dans une liste « Liste des annexes » qui reprend le numéro, titre et page de chacune d’elles. - Table des matières : elle vient à la fin du travail et reprend dans le détail tous les titres avec le numéro de page de chacun. Elle s’arrête à « Annexes » avec le numéro de la page qui porte la liste des annexes.  Les différents éléments qui constituent le document final sont dans l’ordre : - Une page de garde (carton) / feuille blanche / page de garde (papier) - Remerciements/ dédicaces - Liste des abréviations - Liste des tableaux (avec numéros de pages) - Liste des figures (avec numéros de pages) - Sommaire - Le corps du mémoire (le texte) - Bibliographie - Annexes - Tables des matières