SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  13
Télécharger pour lire hors ligne
DSP-AEP/QNL IMPACT SUR ONEA
Fernand Zoumboudré - ONEA
fernand.zoumboudre@oneabf.com
SOMMAIRE
I.CONTEXTE POLITIQUE, INSTITUTIONNEL ET TERRITORIAL DE
L’EXTENSION DU PERIMETRE DE L’ONEA DANS LES QUARTIERS
PERIPHERIQUES DE OUAGADOUGOU
II. IMPACT FINANCIER DE LA DELEGATION SUR L’ONEA
III. LES RECOMMANDATIONS
I. HISTORIQUE DE LA DSP A OUAGADOUGOU
• 1/3 (300,000) personnes en
QNL achète l’eau 3-4 fois
plus chère
• 45 QNLs concernés par
l’étude
• 5 quartiers identifiées
• 70% demande brchemts
2007, Etude de faisabilité
et étude détaillée
2003-2005, 1ere enquête
ménage + étude volonté à
payer
• Viabilité technique
• Viabilité financière
• Choix option DSP
• Durée éco 10-15 ans
• Besoin de subvention
2008-2009, Construction et
sélection des Opérateurs
privés
• 1,2 million euro pr les
infrastructures
• 65 Bornes fontaines
• 59,5 Km de reseaux
• Sélection opérateurs privés
locaux
• Signature contrats
affermage
• Assistance démarrage
• 225,000 personnes touchées
• Consommation d’eau de 12,5 l
à 27,5 l/Pers/jrs
• 1,625 frs/mois contre 2,285 frs
• 90% de satisfaction globale
Aujourd’hui
LES PRINCIPAUX ACTEURS ET LEURS ROLES
Compteur
ONEA Délégataire
BF
BI
Frontière loti/ non-loti
COMMUNE
OUAGADOUGOU
Contrat
d’affermage
II. IMPACT FINANCIER DE LA DELEGATION SUR L’ONEA
II.1. Les hypothèses de départ
Un an après le démarrage de l’expérimentation, les délégataires affichaient les performances telles que ressorties
dans le tableau ci-dessous.
Objectif ACD / Zongo ACMG / Bissighin BERA / Bogodogo ERT / Toukin SOZHAKOF / Nioko 2 Ensemble
Cumul volume d'eau
acheté à l'ONEA (m
3
)
165 722 125 747 312 258 93 804 108 467 805 998
Seuil requis (m3
) 22 000 22 000 190 000 80 000 22 000 336 000
Pourcentage d'atteinte 753% 572% 164% 117% 493% 240%
Nombre de BI réalisés 53 169 283 114 123 742
Seuil requis 30 33 1 280 450 23 1 816
Pourcentage d'atteinte 177% 512% 22% 25% 535% 41%
Année Volume Cout de production
2010 1 159 462 518 279 514
2011 1 666 345 744 856 215
2012 1 436 970 642 325 590
2013 1 713 656 766 004 232
2014 1 781 241 796 214 727
2015 1 719 816 768 757 752
II.2. La situation des couts/charges 2015
a. Les coûts de production
Le cout de production d’un mètre cube en 2015 était de 447f. ce montant rapporté au volume
facturé nous donne les chiffres suivants :
LES CHARGES DE REALISATION DES BP EN 2015
DELEGATAIRE
NOMBRE DE
BP 2015
MONTANT
SUBVENTIONS
MONTANT
DES KITS
Coûts de
réception des
BP (10 121f)
TOTAL
BERA 1 719 34 380 000 113 161 770 347 960 147 889 730
ERT 650 13 000 000 42 789 500 131 573 55 921 073
ACMG 124 2 480 000 8 162 920 25 100 10 668 020
SOZHAKOF 242 4 840 000 15 930 860 48 986 20 819 846
ACD 651 13 020 000 42 855 330 131 775 56 007 105
TOTAL 3 386 67 720 000 222 900 380 685 394 291 305 774
b. les couts liés aux branchements privés
L’ONEA fourni aux délégataires :
Les kits de branchements,
Alloue une subvention sur branchement,
Vérifie à ses frais la conformité des branchements chez les
clients/consommateurs,
Les branchements sont réalisés dans les zones non loties par les délégataires.
ETAT ESTIMATIF DU GAP LIE AU PARC COMPTEUR
DELEGATAIRE NOMBRE CTR
DEFECTUEUX
REMPLACES
2015
PRIX
ESTIMATIF
DU CTR
MONTANT
DEPENSE CTR
REMPLACES
NBRE CTR
ETALLONNES
COUTS
ESTIMATIF
DES
ETALLONNAG
ES
(2000F/CTR)
TOTAL
BERA 80 14 000 1 120 000 30 60 000 1 180 000
ERT 35 14 000 490 000 15 30 000 520 000
ACMG 20 14 000 280 000 10 20 000 300 000
SOZHAKOF 40 14 000 560 000 20 40 000 600 000
ACD 70 14 000 980 000 35 70 000 1 050 000
TOTAL 245 3 430 000 110 220 000 3 650 000
c. Les charges liées aux changements des compteurs
défectueux et aux étalonnages
Les frais d’étalonnage sont versés auprès des délégataires mais les étalonnages
sont effectués par les service de l’ONEA. Les compteurs (CTR) de remplacement sont fournis
par les soins du maître d’ouvrage,
Pour un total de 3 386 branchements réalisés en
2015, l’ONEA a dépensé 1 063 713 526 FCFA. Ce
montant n’intègre pas les investissements de
départ, mais prend en compte les
investissements en kits de branchements.
LES VOLUMES FACTURES AUX DELEGATAIRES 2015
DELEGATAIRE VOLUME
FACTURE
TARIF/m3 MONTANT
FACTURE
PRIX MOYEN
DU m3 A
OUAGA 2015
MONTANT
MOYEN A
PERCEVOIR SI
ONEA
GAP SUR LA
FACTURATION
BERA 663 419 215 142 635 085
423
280 626 237 137 991 152
ERT 214 236 200 42 847 200
423
90 621 828 47 774 628
ACMG 208 221 210 43 726 410
423
88 077 483 44 351 073
SOZHAKOF 223 728 198 44 298 144
423
94 636 944 50 338 800
ACD 410 212 198 81 221 976
423
173 519 676 92 297 700
Total 1 719 816 354 728 815 727 482 168 372 753 353
II.3. Les recettes 2015
Les recettes proviennent essentiellement de la vente d’eau en gros à travers les compteurs de tête.
L’ONEA a facturé en 2015 un montant total de 354 728 815 franc CFA, ce
montant constitue les recettes de la DSP-AEP QNL.
Recettes vente
d’eau Couts Couts globaux Ecarts
354 728 815
Subventions 67 720 000
1 063 713 526 -708 984 711
Dotation kits brs 222 900 380
Renouvellement
CTR 3 650 000
Couts de
production 768 757 752
Couts de
réception
685 394
II.4. Les écarts
Au regard de ce tableau les recettes issues des ventes d’eau ne peuvent même pas
couvrir les charges de productions à elles seule.
Relire les contrats de DSP-AEP/QNL
Instituer des mécanismes de mitigation du gap
financier à travers l’appui des PTF
Réaliser une étude d’évaluation approfondie sur
le maintien et le passage à l’échelle de la DSP-
AEP/QNL
III. LES RECOMMANDATIONS
MERCI POUR VOTRE ATTENTION

Contenu connexe

Tendances

Malestroit : le budget en détail
Malestroit : le budget en détailMalestroit : le budget en détail
Malestroit : le budget en détailGuyon Jacky
 
Malestroit : Musée de la Résistance : l'étude chiffrée
Malestroit : Musée de la Résistance : l'étude chiffréeMalestroit : Musée de la Résistance : l'étude chiffrée
Malestroit : Musée de la Résistance : l'étude chiffréeGuyon Jacky
 
Tableau évolution des comptes chauffeurs
Tableau évolution des comptes chauffeursTableau évolution des comptes chauffeurs
Tableau évolution des comptes chauffeursy0chi
 
Resultats previsionnels CHF Q'IDF'F
Resultats previsionnels CHF Q'IDF'FResultats previsionnels CHF Q'IDF'F
Resultats previsionnels CHF Q'IDF'FFabrice CLAMAGIRAND
 
Global Booster ESC : Business Project MIST
 Global Booster ESC : Business Project MIST Global Booster ESC : Business Project MIST
Global Booster ESC : Business Project MISTMatthieu Chantelou
 
Resultats previsionnels CHF W'NIORT'M
Resultats previsionnels CHF W'NIORT'MResultats previsionnels CHF W'NIORT'M
Resultats previsionnels CHF W'NIORT'MFabrice CLAMAGIRAND
 

Tendances (6)

Malestroit : le budget en détail
Malestroit : le budget en détailMalestroit : le budget en détail
Malestroit : le budget en détail
 
Malestroit : Musée de la Résistance : l'étude chiffrée
Malestroit : Musée de la Résistance : l'étude chiffréeMalestroit : Musée de la Résistance : l'étude chiffrée
Malestroit : Musée de la Résistance : l'étude chiffrée
 
Tableau évolution des comptes chauffeurs
Tableau évolution des comptes chauffeursTableau évolution des comptes chauffeurs
Tableau évolution des comptes chauffeurs
 
Resultats previsionnels CHF Q'IDF'F
Resultats previsionnels CHF Q'IDF'FResultats previsionnels CHF Q'IDF'F
Resultats previsionnels CHF Q'IDF'F
 
Global Booster ESC : Business Project MIST
 Global Booster ESC : Business Project MIST Global Booster ESC : Business Project MIST
Global Booster ESC : Business Project MIST
 
Resultats previsionnels CHF W'NIORT'M
Resultats previsionnels CHF W'NIORT'MResultats previsionnels CHF W'NIORT'M
Resultats previsionnels CHF W'NIORT'M
 

Similaire à Recouvrement des couts

Malestroit : le budget en détail
Malestroit : le budget en détailMalestroit : le budget en détail
Malestroit : le budget en détailGuyon Jacky
 
Comptes Administratifs 2016
Comptes Administratifs 2016Comptes Administratifs 2016
Comptes Administratifs 2016MairieClohars
 
ARMOR_-_L_efficacite_energetique_-_15_novembre_2012-1.pdf
ARMOR_-_L_efficacite_energetique_-_15_novembre_2012-1.pdfARMOR_-_L_efficacite_energetique_-_15_novembre_2012-1.pdf
ARMOR_-_L_efficacite_energetique_-_15_novembre_2012-1.pdfOussamaMakran1
 
L’expérience Tri génération
L’expérience Tri génération L’expérience Tri génération
L’expérience Tri génération Alexander Marshall
 
Synthese bilan électrique 2014
Synthese bilan électrique 2014Synthese bilan électrique 2014
Synthese bilan électrique 2014RTE
 
Budget prévisionnel 2016 Clohars-Carnoët
Budget prévisionnel 2016 Clohars-CarnoëtBudget prévisionnel 2016 Clohars-Carnoët
Budget prévisionnel 2016 Clohars-CarnoëtMairieClohars
 
Rapport annuel 2015 d4761_locquirec_assainissement
Rapport annuel 2015 d4761_locquirec_assainissementRapport annuel 2015 d4761_locquirec_assainissement
Rapport annuel 2015 d4761_locquirec_assainissementmairielocquirec
 
N2 l expertises analyse saint paul 2000 à 2014
N2 l expertises   analyse saint paul 2000 à 2014N2 l expertises   analyse saint paul 2000 à 2014
N2 l expertises analyse saint paul 2000 à 2014N2L Expertises
 
Le siarce notre budget
Le siarce notre budgetLe siarce notre budget
Le siarce notre budgetHenri Momo
 
ppt ass pfe aym.ppt
ppt ass pfe aym.pptppt ass pfe aym.ppt
ppt ass pfe aym.pptAyoubVb
 
Comptes annuels du SEL 2014-2015
Comptes annuels du SEL 2014-2015Comptes annuels du SEL 2014-2015
Comptes annuels du SEL 2014-2015SEL
 
Projet Robotic parking system à Casablanca
Projet Robotic parking system à CasablancaProjet Robotic parking system à Casablanca
Projet Robotic parking system à CasablancaMeryem Kamal
 
Rachat d'entreprise par effet de levier : LBO
Rachat d'entreprise par effet de levier : LBORachat d'entreprise par effet de levier : LBO
Rachat d'entreprise par effet de levier : LBOabdelghani Koura
 
Bp 2015-budget-2015 v1-ppt
Bp 2015-budget-2015  v1-pptBp 2015-budget-2015  v1-ppt
Bp 2015-budget-2015 v1-pptBryan Ramos
 
Etude comparative de la valeur actuelle du barrage de Bagré et de la situatio...
Etude comparative de la valeur actuelle du barrage de Bagré et de la situatio...Etude comparative de la valeur actuelle du barrage de Bagré et de la situatio...
Etude comparative de la valeur actuelle du barrage de Bagré et de la situatio...Global Water Initiative - West Africa
 

Similaire à Recouvrement des couts (20)

Malestroit : le budget en détail
Malestroit : le budget en détailMalestroit : le budget en détail
Malestroit : le budget en détail
 
DETAIL DES PREVISIONS CHFLCR
DETAIL DES PREVISIONS CHFLCRDETAIL DES PREVISIONS CHFLCR
DETAIL DES PREVISIONS CHFLCR
 
Comptes Administratifs 2016
Comptes Administratifs 2016Comptes Administratifs 2016
Comptes Administratifs 2016
 
ARMOR_-_L_efficacite_energetique_-_15_novembre_2012-1.pdf
ARMOR_-_L_efficacite_energetique_-_15_novembre_2012-1.pdfARMOR_-_L_efficacite_energetique_-_15_novembre_2012-1.pdf
ARMOR_-_L_efficacite_energetique_-_15_novembre_2012-1.pdf
 
L’expérience Tri génération
L’expérience Tri génération L’expérience Tri génération
L’expérience Tri génération
 
45 2
45 245 2
45 2
 
Synthèse bilan électrique 2014
Synthèse bilan électrique 2014Synthèse bilan électrique 2014
Synthèse bilan électrique 2014
 
Synthese bilan électrique 2014
Synthese bilan électrique 2014Synthese bilan électrique 2014
Synthese bilan électrique 2014
 
Budget prévisionnel 2016 Clohars-Carnoët
Budget prévisionnel 2016 Clohars-CarnoëtBudget prévisionnel 2016 Clohars-Carnoët
Budget prévisionnel 2016 Clohars-Carnoët
 
Fdfsd
FdfsdFdfsd
Fdfsd
 
Rapport annuel 2015 d4761_locquirec_assainissement
Rapport annuel 2015 d4761_locquirec_assainissementRapport annuel 2015 d4761_locquirec_assainissement
Rapport annuel 2015 d4761_locquirec_assainissement
 
N2 l expertises analyse saint paul 2000 à 2014
N2 l expertises   analyse saint paul 2000 à 2014N2 l expertises   analyse saint paul 2000 à 2014
N2 l expertises analyse saint paul 2000 à 2014
 
Le siarce notre budget
Le siarce notre budgetLe siarce notre budget
Le siarce notre budget
 
ppt ass pfe aym.ppt
ppt ass pfe aym.pptppt ass pfe aym.ppt
ppt ass pfe aym.ppt
 
Comptes annuels du SEL 2014-2015
Comptes annuels du SEL 2014-2015Comptes annuels du SEL 2014-2015
Comptes annuels du SEL 2014-2015
 
Projet Robotic parking system à Casablanca
Projet Robotic parking system à CasablancaProjet Robotic parking system à Casablanca
Projet Robotic parking system à Casablanca
 
Rachat d'entreprise par effet de levier : LBO
Rachat d'entreprise par effet de levier : LBORachat d'entreprise par effet de levier : LBO
Rachat d'entreprise par effet de levier : LBO
 
Bp 2015-budget-2015 v1-ppt
Bp 2015-budget-2015  v1-pptBp 2015-budget-2015  v1-ppt
Bp 2015-budget-2015 v1-ppt
 
Flash lydec bkb avril 2013
Flash lydec bkb avril 2013Flash lydec bkb avril 2013
Flash lydec bkb avril 2013
 
Etude comparative de la valeur actuelle du barrage de Bagré et de la situatio...
Etude comparative de la valeur actuelle du barrage de Bagré et de la situatio...Etude comparative de la valeur actuelle du barrage de Bagré et de la situatio...
Etude comparative de la valeur actuelle du barrage de Bagré et de la situatio...
 

Plus de IRC

Session Building from WASH to IWRM - photo gallery
Session Building from WASH to IWRM - photo gallerySession Building from WASH to IWRM - photo gallery
Session Building from WASH to IWRM - photo galleryIRC
 
Photostory from Norton Town, Zimbabwe.pptx
Photostory from Norton Town, Zimbabwe.pptxPhotostory from Norton Town, Zimbabwe.pptx
Photostory from Norton Town, Zimbabwe.pptxIRC
 
Climate Resilient Water Safety Plan Implementation
Climate Resilient Water Safety Plan ImplementationClimate Resilient Water Safety Plan Implementation
Climate Resilient Water Safety Plan ImplementationIRC
 
The concept of Climate Resilient WASH
The concept of Climate Resilient WASHThe concept of Climate Resilient WASH
The concept of Climate Resilient WASHIRC
 
Overview of enabling environment and implementation of climate resilient WASH
Overview of enabling environment and implementation of climate resilient WASH Overview of enabling environment and implementation of climate resilient WASH
Overview of enabling environment and implementation of climate resilient WASH IRC
 
Self-Supply made simple
Self-Supply made simple Self-Supply made simple
Self-Supply made simple IRC
 
Self-Supply made simple
Self-Supply made simpleSelf-Supply made simple
Self-Supply made simpleIRC
 
Giving Tuesday 2020 - Don't Give, Take - NL
Giving Tuesday 2020 - Don't Give, Take - NLGiving Tuesday 2020 - Don't Give, Take - NL
Giving Tuesday 2020 - Don't Give, Take - NLIRC
 
Giving Tuesday 2020 - Don't Give, Take
Giving Tuesday 2020 - Don't Give, TakeGiving Tuesday 2020 - Don't Give, Take
Giving Tuesday 2020 - Don't Give, TakeIRC
 
Webinar : Adapting your advocacy to COVID-19 health crisis
Webinar : Adapting your advocacy to COVID-19 health crisisWebinar : Adapting your advocacy to COVID-19 health crisis
Webinar : Adapting your advocacy to COVID-19 health crisisIRC
 
Novel partnership between NWSC and Kabarole District to provide safe water to...
Novel partnership between NWSC and Kabarole District to provide safe water to...Novel partnership between NWSC and Kabarole District to provide safe water to...
Novel partnership between NWSC and Kabarole District to provide safe water to...IRC
 
Conflict sensitivity support and tools
Conflict sensitivity support and toolsConflict sensitivity support and tools
Conflict sensitivity support and toolsIRC
 
Watershed Mali : strengthening civil society for sustainable WASH-IWRM in Mali
Watershed Mali : strengthening civil society for sustainable WASH-IWRM in MaliWatershed Mali : strengthening civil society for sustainable WASH-IWRM in Mali
Watershed Mali : strengthening civil society for sustainable WASH-IWRM in MaliIRC
 
WASH systems strengthening in the Central African Republic
WASH systems strengthening in the Central African RepublicWASH systems strengthening in the Central African Republic
WASH systems strengthening in the Central African RepublicIRC
 
Finding the flow in fragile contexts : IWRM in Mali
Finding the flow in fragile contexts : IWRM in MaliFinding the flow in fragile contexts : IWRM in Mali
Finding the flow in fragile contexts : IWRM in MaliIRC
 
Sanitation and hygiene sector trends
Sanitation and hygiene sector trendsSanitation and hygiene sector trends
Sanitation and hygiene sector trendsIRC
 
Social accountability : civil society and the human rights to water and sanit...
Social accountability : civil society and the human rights to water and sanit...Social accountability : civil society and the human rights to water and sanit...
Social accountability : civil society and the human rights to water and sanit...IRC
 
Wash Debates: Looking at the role of civil society in achieving SDG 6 by 2030
Wash Debates: Looking at the role of civil society in achieving SDG 6 by 2030Wash Debates: Looking at the role of civil society in achieving SDG 6 by 2030
Wash Debates: Looking at the role of civil society in achieving SDG 6 by 2030IRC
 
The end of the poldermodel? : the role of dissent in Dutch international wate...
The end of the poldermodel? : the role of dissent in Dutch international wate...The end of the poldermodel? : the role of dissent in Dutch international wate...
The end of the poldermodel? : the role of dissent in Dutch international wate...IRC
 
Voice for Change Partnership : roles of CSOs in achieving SDG6
Voice for Change Partnership : roles of CSOs in achieving SDG6Voice for Change Partnership : roles of CSOs in achieving SDG6
Voice for Change Partnership : roles of CSOs in achieving SDG6IRC
 

Plus de IRC (20)

Session Building from WASH to IWRM - photo gallery
Session Building from WASH to IWRM - photo gallerySession Building from WASH to IWRM - photo gallery
Session Building from WASH to IWRM - photo gallery
 
Photostory from Norton Town, Zimbabwe.pptx
Photostory from Norton Town, Zimbabwe.pptxPhotostory from Norton Town, Zimbabwe.pptx
Photostory from Norton Town, Zimbabwe.pptx
 
Climate Resilient Water Safety Plan Implementation
Climate Resilient Water Safety Plan ImplementationClimate Resilient Water Safety Plan Implementation
Climate Resilient Water Safety Plan Implementation
 
The concept of Climate Resilient WASH
The concept of Climate Resilient WASHThe concept of Climate Resilient WASH
The concept of Climate Resilient WASH
 
Overview of enabling environment and implementation of climate resilient WASH
Overview of enabling environment and implementation of climate resilient WASH Overview of enabling environment and implementation of climate resilient WASH
Overview of enabling environment and implementation of climate resilient WASH
 
Self-Supply made simple
Self-Supply made simple Self-Supply made simple
Self-Supply made simple
 
Self-Supply made simple
Self-Supply made simpleSelf-Supply made simple
Self-Supply made simple
 
Giving Tuesday 2020 - Don't Give, Take - NL
Giving Tuesday 2020 - Don't Give, Take - NLGiving Tuesday 2020 - Don't Give, Take - NL
Giving Tuesday 2020 - Don't Give, Take - NL
 
Giving Tuesday 2020 - Don't Give, Take
Giving Tuesday 2020 - Don't Give, TakeGiving Tuesday 2020 - Don't Give, Take
Giving Tuesday 2020 - Don't Give, Take
 
Webinar : Adapting your advocacy to COVID-19 health crisis
Webinar : Adapting your advocacy to COVID-19 health crisisWebinar : Adapting your advocacy to COVID-19 health crisis
Webinar : Adapting your advocacy to COVID-19 health crisis
 
Novel partnership between NWSC and Kabarole District to provide safe water to...
Novel partnership between NWSC and Kabarole District to provide safe water to...Novel partnership between NWSC and Kabarole District to provide safe water to...
Novel partnership between NWSC and Kabarole District to provide safe water to...
 
Conflict sensitivity support and tools
Conflict sensitivity support and toolsConflict sensitivity support and tools
Conflict sensitivity support and tools
 
Watershed Mali : strengthening civil society for sustainable WASH-IWRM in Mali
Watershed Mali : strengthening civil society for sustainable WASH-IWRM in MaliWatershed Mali : strengthening civil society for sustainable WASH-IWRM in Mali
Watershed Mali : strengthening civil society for sustainable WASH-IWRM in Mali
 
WASH systems strengthening in the Central African Republic
WASH systems strengthening in the Central African RepublicWASH systems strengthening in the Central African Republic
WASH systems strengthening in the Central African Republic
 
Finding the flow in fragile contexts : IWRM in Mali
Finding the flow in fragile contexts : IWRM in MaliFinding the flow in fragile contexts : IWRM in Mali
Finding the flow in fragile contexts : IWRM in Mali
 
Sanitation and hygiene sector trends
Sanitation and hygiene sector trendsSanitation and hygiene sector trends
Sanitation and hygiene sector trends
 
Social accountability : civil society and the human rights to water and sanit...
Social accountability : civil society and the human rights to water and sanit...Social accountability : civil society and the human rights to water and sanit...
Social accountability : civil society and the human rights to water and sanit...
 
Wash Debates: Looking at the role of civil society in achieving SDG 6 by 2030
Wash Debates: Looking at the role of civil society in achieving SDG 6 by 2030Wash Debates: Looking at the role of civil society in achieving SDG 6 by 2030
Wash Debates: Looking at the role of civil society in achieving SDG 6 by 2030
 
The end of the poldermodel? : the role of dissent in Dutch international wate...
The end of the poldermodel? : the role of dissent in Dutch international wate...The end of the poldermodel? : the role of dissent in Dutch international wate...
The end of the poldermodel? : the role of dissent in Dutch international wate...
 
Voice for Change Partnership : roles of CSOs in achieving SDG6
Voice for Change Partnership : roles of CSOs in achieving SDG6Voice for Change Partnership : roles of CSOs in achieving SDG6
Voice for Change Partnership : roles of CSOs in achieving SDG6
 

Recouvrement des couts

  • 1. DSP-AEP/QNL IMPACT SUR ONEA Fernand Zoumboudré - ONEA fernand.zoumboudre@oneabf.com
  • 2. SOMMAIRE I.CONTEXTE POLITIQUE, INSTITUTIONNEL ET TERRITORIAL DE L’EXTENSION DU PERIMETRE DE L’ONEA DANS LES QUARTIERS PERIPHERIQUES DE OUAGADOUGOU II. IMPACT FINANCIER DE LA DELEGATION SUR L’ONEA III. LES RECOMMANDATIONS
  • 3. I. HISTORIQUE DE LA DSP A OUAGADOUGOU • 1/3 (300,000) personnes en QNL achète l’eau 3-4 fois plus chère • 45 QNLs concernés par l’étude • 5 quartiers identifiées • 70% demande brchemts 2007, Etude de faisabilité et étude détaillée 2003-2005, 1ere enquête ménage + étude volonté à payer • Viabilité technique • Viabilité financière • Choix option DSP • Durée éco 10-15 ans • Besoin de subvention 2008-2009, Construction et sélection des Opérateurs privés • 1,2 million euro pr les infrastructures • 65 Bornes fontaines • 59,5 Km de reseaux • Sélection opérateurs privés locaux • Signature contrats affermage • Assistance démarrage • 225,000 personnes touchées • Consommation d’eau de 12,5 l à 27,5 l/Pers/jrs • 1,625 frs/mois contre 2,285 frs • 90% de satisfaction globale Aujourd’hui
  • 4. LES PRINCIPAUX ACTEURS ET LEURS ROLES Compteur ONEA Délégataire BF BI Frontière loti/ non-loti COMMUNE OUAGADOUGOU Contrat d’affermage
  • 5. II. IMPACT FINANCIER DE LA DELEGATION SUR L’ONEA II.1. Les hypothèses de départ Un an après le démarrage de l’expérimentation, les délégataires affichaient les performances telles que ressorties dans le tableau ci-dessous. Objectif ACD / Zongo ACMG / Bissighin BERA / Bogodogo ERT / Toukin SOZHAKOF / Nioko 2 Ensemble Cumul volume d'eau acheté à l'ONEA (m 3 ) 165 722 125 747 312 258 93 804 108 467 805 998 Seuil requis (m3 ) 22 000 22 000 190 000 80 000 22 000 336 000 Pourcentage d'atteinte 753% 572% 164% 117% 493% 240% Nombre de BI réalisés 53 169 283 114 123 742 Seuil requis 30 33 1 280 450 23 1 816 Pourcentage d'atteinte 177% 512% 22% 25% 535% 41%
  • 6. Année Volume Cout de production 2010 1 159 462 518 279 514 2011 1 666 345 744 856 215 2012 1 436 970 642 325 590 2013 1 713 656 766 004 232 2014 1 781 241 796 214 727 2015 1 719 816 768 757 752 II.2. La situation des couts/charges 2015 a. Les coûts de production Le cout de production d’un mètre cube en 2015 était de 447f. ce montant rapporté au volume facturé nous donne les chiffres suivants :
  • 7. LES CHARGES DE REALISATION DES BP EN 2015 DELEGATAIRE NOMBRE DE BP 2015 MONTANT SUBVENTIONS MONTANT DES KITS Coûts de réception des BP (10 121f) TOTAL BERA 1 719 34 380 000 113 161 770 347 960 147 889 730 ERT 650 13 000 000 42 789 500 131 573 55 921 073 ACMG 124 2 480 000 8 162 920 25 100 10 668 020 SOZHAKOF 242 4 840 000 15 930 860 48 986 20 819 846 ACD 651 13 020 000 42 855 330 131 775 56 007 105 TOTAL 3 386 67 720 000 222 900 380 685 394 291 305 774 b. les couts liés aux branchements privés L’ONEA fourni aux délégataires : Les kits de branchements, Alloue une subvention sur branchement, Vérifie à ses frais la conformité des branchements chez les clients/consommateurs, Les branchements sont réalisés dans les zones non loties par les délégataires.
  • 8. ETAT ESTIMATIF DU GAP LIE AU PARC COMPTEUR DELEGATAIRE NOMBRE CTR DEFECTUEUX REMPLACES 2015 PRIX ESTIMATIF DU CTR MONTANT DEPENSE CTR REMPLACES NBRE CTR ETALLONNES COUTS ESTIMATIF DES ETALLONNAG ES (2000F/CTR) TOTAL BERA 80 14 000 1 120 000 30 60 000 1 180 000 ERT 35 14 000 490 000 15 30 000 520 000 ACMG 20 14 000 280 000 10 20 000 300 000 SOZHAKOF 40 14 000 560 000 20 40 000 600 000 ACD 70 14 000 980 000 35 70 000 1 050 000 TOTAL 245 3 430 000 110 220 000 3 650 000 c. Les charges liées aux changements des compteurs défectueux et aux étalonnages Les frais d’étalonnage sont versés auprès des délégataires mais les étalonnages sont effectués par les service de l’ONEA. Les compteurs (CTR) de remplacement sont fournis par les soins du maître d’ouvrage,
  • 9. Pour un total de 3 386 branchements réalisés en 2015, l’ONEA a dépensé 1 063 713 526 FCFA. Ce montant n’intègre pas les investissements de départ, mais prend en compte les investissements en kits de branchements.
  • 10. LES VOLUMES FACTURES AUX DELEGATAIRES 2015 DELEGATAIRE VOLUME FACTURE TARIF/m3 MONTANT FACTURE PRIX MOYEN DU m3 A OUAGA 2015 MONTANT MOYEN A PERCEVOIR SI ONEA GAP SUR LA FACTURATION BERA 663 419 215 142 635 085 423 280 626 237 137 991 152 ERT 214 236 200 42 847 200 423 90 621 828 47 774 628 ACMG 208 221 210 43 726 410 423 88 077 483 44 351 073 SOZHAKOF 223 728 198 44 298 144 423 94 636 944 50 338 800 ACD 410 212 198 81 221 976 423 173 519 676 92 297 700 Total 1 719 816 354 728 815 727 482 168 372 753 353 II.3. Les recettes 2015 Les recettes proviennent essentiellement de la vente d’eau en gros à travers les compteurs de tête. L’ONEA a facturé en 2015 un montant total de 354 728 815 franc CFA, ce montant constitue les recettes de la DSP-AEP QNL.
  • 11. Recettes vente d’eau Couts Couts globaux Ecarts 354 728 815 Subventions 67 720 000 1 063 713 526 -708 984 711 Dotation kits brs 222 900 380 Renouvellement CTR 3 650 000 Couts de production 768 757 752 Couts de réception 685 394 II.4. Les écarts Au regard de ce tableau les recettes issues des ventes d’eau ne peuvent même pas couvrir les charges de productions à elles seule.
  • 12. Relire les contrats de DSP-AEP/QNL Instituer des mécanismes de mitigation du gap financier à travers l’appui des PTF Réaliser une étude d’évaluation approfondie sur le maintien et le passage à l’échelle de la DSP- AEP/QNL III. LES RECOMMANDATIONS
  • 13. MERCI POUR VOTRE ATTENTION