Le pilotage par la capacité

461 vues

Publié le

Publié dans : Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
461
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
20
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le pilotage par la capacité

  1. 1. Nom du fichier Président de filière Orateur Sponsor Administrateur itSMF 2 Le pilotage par la capacité Une gestion de capacité des ressources serveurs conforme à ITIL avec OmniVision SYSTAR Nom Laurent GALLOY – Gendarmerie Nationale Nom et Société
  2. 2. 3 Sommaire Contexte du SI Gendarmerie La gestion de la capacité autour de la solution Omnivision Gains obtenus
  3. 3. 4 Contexte du SI Gendarmerie Un Data Center : spécifique, centralisé et redondé, mutualisé et rationalisé, virtualisé. Des applications massivement « webisées ». Un réseau global opéré. Des postes de travail banalisés.
  4. 4. 5 Gestion de la capacité : un processus incontournable Gestion de la ressource (informatique et infrastructure) : Utilisation / optimisation (virtualisation), Plans de renouvellement, Choix des nouvelles technologies. Processus documenté et certifié (ISO 20000) Interactions nombreuses avec les autres processus (incidents/problèmes, changements, configurations, finance, ...). Maîtrise et justification des dépenses.
  5. 5. 6 Le choix de la solution Omnivision Solution mature, robuste, fiable, purement gestion de la capacité. Homogénéité et richesse des interfaces standards. Simplicité d'exploitation et d'utilisation. Certifications éditeurs.
  6. 6. 7 Cas d'utilisation de la solution Omnivision (gestion de la « ressource serveurs » sur le périmètre « production »
  7. 7. 8 Phase n°1 : implémentation Analyse des besoins. Validation des architectures. Détermination des ressources éligibles. Mises en commande.
  8. 8. 9 Phase n°2 : surveillance Reporting « à froid » sur la disponibilité et l'utilisation des ressources (suivi quotidien J+1). Détection des risques de saturation ou des sur- capacités.
  9. 9. 10 Phase n°3 : analyse Analyse des métriques (CPU, RAM, I/O) Etude des tendances / projections (saturations, « sur-capacités). Investigation sur les situations problématiques (rapports d'anomalies).
  10. 10. 11 Phase n°4 : optimisation Adaptation des ressources aux besoins réels des applications Production du plan de capacité (niveaux actuels d'utilisation des ressources et besoins futurs) Elaboration de recommandations
  11. 11. 12 Positionnement Une « brique » majeure pour l'outillage du processus de gestion de la capacité PB PRA PCA CAPA PERF CONF CHG SLM 0 5 10
  12. 12. 13 Gains obtenus Gains techniques : Amélioration du taux d'utilisation des ressources (ESX) : Détection des ressources sous-utilisées. « Pro-activité » sur les détections de saturation. « Levée de doute » en cas de dysfonctionnement (1er niveau de résolution des problèmes). Gains fonctionnels : « Reporting » centralisé (interne / directions métier). Fourniture d'éléments de preuve.
  13. 13. 14 Conclusion Une utilisation au plus juste et au meilleur coût de la capacité disponible. Un meilleur ajustement entre l'offre et la demande (optimisation de la ressource disponible, meilleure gestion des achats).

×