Internet c'est pas magique

2 990 vues

Publié le

Ce diapo est le premier que j'ai réalisé il y a plus de 10 ans désormais. Il s'agissait d'un outil de formation à destination d'élèves de seconde.

Publié dans : Formation
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 990
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
403
Actions
Partages
0
Téléchargements
21
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Internet c'est pas magique

  1. 1. Internet c'est pas magique !
  2. 2. Sommaire 1. Internet, c'est un réseau de communication sur lequel circule de l'information. 2. Le web est une des possibilités d'Internet, dominé par l'hypertexte. 3. Accéder à un site web demande de questionner le site pour valider l’information. Image extraite de l’article « Internet » http://www.autoroute.gouv.qc.ca/abc/table.htm
  3. 3. 1. Le réseau mondial 1.1. Un réseau 1.2. Un réseau de réseaux 1.3. Accéder à Internet 1.4. Poids et mesures 1.5. Le débit de l'information 1.6. Le poids de l'information 1.7. Que permet Internet ? Image extraite de l’article « Internet » http://www.autoroute.gouv.qc.ca/abc/table.htm
  4. 4. 1.1. Un réseau Ensemble d'ordinateurs interconnectés les uns avec les autres par des câbles Le serveur est le cerveau du réseau. C'est lui qui permet aux ordinateurs de commu-niquer entre eux. Il est aussi celui qui permet de communiquer avec l'extérieur
  5. 5. 1.2. Un réseau de réseaux Internet est la contraction de l'expression : INTER connected NET work (réseaux interconnectés). Selon le principe évoqué précédemment, les réseaux sont reliés entre eux par des câbles. La communication se fait de serveurs à serveurs. Elle est à l’échelle mondiale
  6. 6. 1.3. Accéder à Internet Débit RTC Haut débit Très Haut débit Le débit est toujours fonction de ce que l’on veut faire !
  7. 7. 1.4. Poids et mesures L'information véhiculée sur Internet se mesure. Le poids de l ’information s’exprime en Octet La vitesse de l’information en Bits par seconde (BpS)
  8. 8. 1.5. Le poids de l’information Octet : 1 octet représente un caractère d'imprimerie. Kilo-octet (1 Ko : 1000 octets*, 10 puissance 3) : 2 Ko équivalent à une page dactylographiée; 10 Ko à une page web statique; 100 Ko à une photo basse résolution. Mégaoctet (1 Mo : 1 000 000, 10 puissance 6 ) : 2 Mo égalent le poids d'une photo haute résolution; 5 Mo l'ensemble de l'oeuvre de Shakespeare; 500 Mo, un CD-ROM. Gigaoctet (1 Go : 1 000 000 000, 10 puissance 9) : 1 Go équivaut à un film en qualité TV; 20Go, au disque dur d'un PC; 100 Go à un étage complet rempli de journaux. Teraoctets (1 To : 1 000 000 000 000, 10 puissance 12) : 1 To représente 50 000 arbres transformés en journaux; 10 To, la totalité des volumes de la bibliothèque du Congrès américain; 400 To, la base de données de la NOAA (National Climatic Data Center). ... Exaoctets (1 Eo : 1 000 000 000 000 000 000, 10 puissance 18) : 2 Eo, approximativement l'ensemble de l'information, toutes sources confondues, générée chaque année dans le monde; 5 Eo : l'ensemble des mots prononcés depuis l'aube de l'humanité... Zettaoctet (1 Zo : 1 000 000 000 000 000 000, 10 puissance 21) : pas encore d'exemple... ... googleoctet ( 1 suivi de 100 zéros!!). Extrait de http://solutions.journaldunet.com/0110/011018_caexiste_zettabyte.shtml
  9. 9. 1.6. Que permet Internet ? Internet permet de partager des documents, du travail... Chat Forum Blog E-mail Sites perso Agenda partagé Plate-forme collaborative Pair à pair Téléchargement Vidéo-conférence Forum E-mail Sites internet Internet permet de communiquer Internet permet de rechercher de l'information
  10. 10. Pause...
  11. 11. 2. Naviguer sur le web 2.1. Définition du web 2.2. Le web est multimédia 2.3. Media, formats, logiciels 2.4. Le web est hypertexte 2.5. Le web est un tissu de liens hypertexte
  12. 12. 2.1. Qu'est-ce que le web ? On appelle « Web » (nom anglais signifiant «toile»), contraction de «World Wide Web» (d'où l'acronyme www), une des possibilités offertes par le réseau Internet de naviguer entre des documents reliés par des liens hypertextes. Définition extraite de http://www.commentcamarche.net Image : Article web à http://www.autoroute.gouv.qc.ca/abc/table.htm
  13. 13. 2.2. Le web est multimédia Est multimédia , tout document qui associe au moins deux médias : - Livre illustré (texte + image) - Audiovisuel (son + image) - Page Internet (son + image + texte + …) Définition extraite de http://perso.wanadoo.fr/francetelecom.agence.nfc/web1.htm Là où un document classique ne peut associer que deux média au maximum, Internet permet, sur une même page, d'associer tous les types de média.
  14. 14. 2.3. Media, formats, logiciels Media Hypermedia Son Texte Images Audiovisuel Diaporama Formats .html / .php /.asp .wav /.midi .txt / .doc / .rtf /.pdf .jpg / .gif .mpeg/ .avi .ppt Logiciels nécessaires Navigateur (firefox, explorer) Real media Word / Acrobat / texte Oo.o Paint shop, Gimp Real média Powerpoint / Présentation Oo.o A chaque media, des formats de fichiers sont associés qui renvoient à autant de logiciels.
  15. 15. 2.4. Le web est Hypertexte Dans le Web, des mots ou des expressions soulignés ou encore des images indiquent les liens sur lesquels on clique à l'aide de la souris et qui permettent d'aller vers une autre page. L'Hypertexte désigne un mode d'organisation des documents textuels informatisés caractérisés par l'existence de liens dynamiques entre ses différentes sections. La main, index levé est le signe que l'on se trouve sur un lien Hypertexte actif. Définition extraite de l’article « hypertexte » http://www.autoroute.gouv.qc.ca/abc/table.htm
  16. 16. 1.2. Le web, un réseau de liens hypertextes Liens externes Structure en réseau Liaison serveur à serveur Liens internes Structure en arborescence Page d'accueil d'un site hébergé sur un serveur Le web est un tissu de sites et de pages reliés par des liens hypertextes
  17. 17. Pause...
  18. 18. 3. Questionner un site web 3.0. Quezaco ? 3.1. L’adresse d’un site : l'URL 3.2. Le domaine du site 3.3. Typologie de sites 3.4. Intentions de l’auteur 3.5. Il faut donc… 3.6. Pour Conclure
  19. 19. 3.0. Quezaco ? L'enseignant fait son cours. Viendrait-il à l'idée d'un élève de douter de ce qu'il dit ? ;-) Le manuel scolaire a un éditeur qui vérifie les informations données. BCDI donne des documents validés par un documentaliste . Il y a donc toujours un intermédiaire , entre le savoir et l'élève, qui DIT ce qui est VRAI ; qui fait autorité . C'est à vous, lecteur, de valider l'information . Il convient donc de savoir à qui on a affaire : 1. En décryptant l'adresse du document en lecture 2. En se posant un certain nombre de questions sur le site sur Internet, il n'y a rien ! Vous êtes seul !!!!!!!
  20. 20. 3.1. L’adresse d’un site : l'URL (Uniform Ressource Locator) L'adresse de cette page est http:// www.Autoroute.Gouv.qc.ca/abc/toile.htm http:// = HyperTexte Transfert Protocole - Langage qui permet d'échanger des fichiers hypertextes www. = World Wide Web - Toile d'araignée mondiale Autoroute = Nom du site .Gouv.qc.ca = Domaine (signifie ici "gouvernement du québec") /abc = répertoire /toile.htm = fichier + extension htm - Le titre de cette page internet en cours de visualisation est : « table des matières » Chaque page d'un site web a une adresse et un titre
  21. 21. 3.2. Le domaine d'un site Décrypter le domaine d'un site permet d'obtenir un certain nombre d'informations. Ils existent deux types de domaine : géographique et thématique Domaines géographiques .fr France .de Deutschland .be Belgique .tv Tuvalu ... Domaines thématiques .net réseau .org organisation .gov gouvernement .com commercial ... Il n’y a pas de domaine pour les Etats-Unis. A l’origine du web, ils sont les promoteurs des domaines thématiques.
  22. 22. 3.3. Typologie de sites - sites institutionnels : associations ; institutions nationales et internationales ; partis ; etc. Le site du ministère de l’éducation : www.education.gouv.fr - Sites à caractères commerciaux : sites qui ont quelque chose à vendre soit matériel (une tondeuse à gazon), soit immatériel (des cours) ce qui ne signifie pas qu’ils ne faut pas y aller voir Exemple le site de la FNAC : http://www.fnac.fr - Sites personnels : Ils sont chez des hébergeurs et l’adresse commence souvent par l ’adresse de l ’hébergeur suivi du nom du site http://perso.wanadoo.fr/agl - Sites d’informations et d’enseignement : Sites de journaux ; Bases de données universitaires etc.
  23. 23. 3.4. Intentions de l’auteur En ce qui concerne les sites institutionnels, les choses sont claires. Il y a généralement une profession de foi ou un chapitre intitulé « qui sommes-nous ? » Souvent, le lecteur connaît la personne morale qui est derrière le site. Par exemple, nous savons que le site de Green Peace aura une vision sur le nucléaire ET le site du ministère de l’Industrie une autre. Dans le cas des sites à vocation commerciale , les choses peuvent se compliquer. Il est parfois difficile de faire la distinction entre un site d’informations et un site commercial, notamment dans le domaine des services. Alors, soit le site est financé par la publicité, soit il peut s’inscrire dans une stratégie marketing. Pour les sites perso , c’est un peu plus compliqué. Il va falloir se poser la question du Qui fait Quoi ? Pourquoi ? Les sites d’information et d’enseignement qui ont pignon sur rue sont facilement identifiables comme le site du journal Le Monde ou celui de l ’université de Nantes. Il faut en revanche se poser un peu plus de questions sur les webzines. Certains sont de très bons sites comme celui du Tocsin ( http://www.tocsin.net/) qui informe sur les media, d’autres sont plus sujets à caution. Tous demandent de la part du lecteur un effort d’investigation.
  24. 24. 3.5. Il faut donc : Evaluation externe d'un site 1. Décrypter l’adresse du site. 2. Identifier le titre de la page. 3. Vérifier s’il y a un auteur identifié. 4. La date de création du site AINSI QUE la date de mise à jour. 5. S’il y a des sites qui pointent vers ce site et quelle est la nature de ces sites… etc. Evaluation interne d'un site 1. Le langage utilisé (registre, accessibilité, orthographe) et les références (bibliographie, liens hypertextes externes) auxquelles il renvoie. 2. Les intentions de l'auteur 3. Le recoupement des informations avec d'autres sources. etc.
  25. 25. 3.6 Pour conclure http://users.skynet.be/ameurant/francinfo/validite/critique1.html
  26. 26. Bibliographie - L'ABC des inforoutes . Gouvernement du Québec, 2000. < http://www.autoroute.gouv.qc.ca/abc > [visité le 23/01/05] - Godinet, Hélène/Carrière, Cécilia. Architecture  [d'un hypertexte]. IUFM de Grenoble, [s.d.]. < http://www.grenoble.iufm.fr/departe/francais/hypertxt/archi.htm > [visité le 23/01/05] - Naviguer sur le Web (la toile). France Telecom Franche-Comté, [s.d.]. < http://perso.wanadoo.fr/francetelecom.agence.nfc/web1.htm >[visité le 23/01/05] - Le schéma du réseau Internet . Aidenet. Com, 1997-2005. < http://www.aidenet.com/internet8c.htm >[visité le 23/01/05] - La communication via le réseau Internet . AWT [s.d.] (Les fiches de l'AWT) < http://www.awt.be/web/fic/index.aspx?page=fic,fr,t00,007,001 > [visité le 23/01/05] - Pillou, Jean-François. Comment ça marche : l'encyclopédie informatique libre. CCM, 2005. < http://www.commentcamarche.net />[visité le 23/01/05] - Türk, Alex, Hérisson, Pierre, Joyandet, Alain. Rapport…sur l'entrée dans la société de l'information, Part. I. Une nouvelle frontière, Chap. 1. Du nouveau dans le monde de l'information. Sénat, 1997. < http://www.senat.fr/rap/r96-436/r96-4361. html> [visité le 23/01/05] - Lemesle, Marc. Les zettaoctets c'est pour bientôt ? Journal du net, 18/10/2001. Benchmark group. <http://solutions.journaldunet.com/0110/011018_caexiste_zettabyte.shtml> [visité le 23/01/05] - Utilisation pédagogique d'Internet . CRDP Marseille, 2005. <http://titan.crdp.ac-aix-marseille.fr/documentation/rubrique.php3?id_rubrique=32>[visité le 23/01/05]
  27. 27. Remerciements aux membres de la liste e-doc qui ont bien voulu critiquer ce travail, spécialement à Delphine Grolleau et à Alix Allalou Remerciements

×