SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  47
1
FS EL JADIDA, « Instrumentation Spectroscopique » 13 – 14 Juillet 2006
2
3
1.Statuts et Tendances
2.Termes Scientifiques et Techniques
3.Équipement
4.Sécurité des aliments irradiés
5.Avantages et inconvénients des aliments irradiés
6.Commerce des aliments irradiés
7.Méthodes de détection des aliments irradiés
8.Aliments irradiés et le consommateur
9.Irradiation des produits pharmaceutiques et RPE
10.Rôle de la RPE
11.Aliments Irradiés : Craintes et enjeux économiques
4
Organismes internationaux concernés?
A- ICGF ?
International Consultative Group on Food Irradiation
ICGF: Groupe international d'experts désignés par
les gouvernements pour évaluer et conseiller sur les
activités concernant les aliments irradiés.
B- CGSIF?
Codex General Standard for Irradiated Foods
F.A.O (U.N) I.A.E.A W.H.O
1. Statuts et Tendances
5
Aliments irradiés ?
Traitement des aliments par un certain type d'énergie
Exposition à une quantité de radiation ionisante pour
un temps spécifique
Objectifs désirables ?
Eviter la division des micro-organismes (pourriture,…)
Ralentir la maturation de certains fruits et végétaux
(commerce,...)
…etc.
6
Utilisation de la radiation ionisante
à travers le monde
7
ex: USA et Japon ont interdit l'utilisation ou l'importation de produits
alimentaires désinfectés par des produits chimiques suspects.
Pourquoi les pays sont ils intéressés par ce procédé?
Diminution des risques de contamination et de moisissure des
aliments (pourriture).
Prévention des maladies d'origine alimentaire (Food-borne diseases)
qui représentent un vrai danger pour la santé humaine (cause : ex :
bactéries pathogènes (E.Coli O157:H7 due à la consommation du
bœuf (-) cuit,…)
Augmentation des mesures strictes du commerce international sur la
qualité.
Le consommateur s'intéresse de plus en plus aux aliments irradiés
cherchant : qualité + sécurité.
La radiation ionisante oui Traitements chimiques non
8
9
Aliments irradiés?
 Aliments traités par un certain rayonnement ionisant
(gamma, RX ou électrons)
10
Principaux atomes de la matière vivante
Energie d’ionisation (eV)
Hydrogène 13,58
Carbone 11,24
Azote 14,24
Oxygène 13,57
Les rayonnements  E < 10 aine eV
Aucun pouvoir ionisant sur le milieu biologique
Ondes radioélectriques
Ultraviolets
Lumière visible
Infrarouge
Micro-ondes
Radiation gamma  pas d’élévation de T marquée
(pas comme mico-ondes)
Pasteurisation à froid
11
3- Equipement
Quelles sont les principales précautions à prendre ?Quelles sont les principales précautions à prendre ?
 Licence d'utilisation de l'équipement obligatoire.
 Régulation et inspection de l'équipement par les autorités de
la sécurité nationale de radiologie et de la santé
(lois basées sur les standards de IAEA, FAO, et WHO).
12
13
14
Y - a il des inconvénients des aliments irradiés ????
 Oui,
 Si la dose est dépassée  Mauvaises odeurs !!!!
 Certains radicaux libres générés (radiolytiques)
 Cancérogènes !!!!
 Génération de produits toxiques: benzène, toluènebenzène, toluène,…
RPE  Méthode puissante
 Identification et quantification de la dose absorbée
(Dosimétrie).
 Modifications structurales possible des molécules / aliments :Modifications structurales possible des molécules / aliments :
lipideslipides,, glucidesglucides,, vitaminesvitamines etet flavonoides (anti-oxydantsflavonoides (anti-oxydants))..
15
16
17
18
4- Sécurité des aliments irradiés
Est ce que d'irradiation rend les aliments traités radioactifs?
Non,…
 Tous les aliments non traités contiennent des traces de
radioactivité naturelles (150-200 becquerels/Kg environs d'origine du
potassium par exemple)
Radioactivité - 1/1000 becquerels/Kg d'aliment
200 000 x < radioactivité naturellement présente dans les aliments
Pas plus qu'une dent scannée par RX
 Comportement similaire aux fruits exposés à la lumière solaire
sans émissions de lumière solaire.
Ne pas confondre " aliments irradiés" et aliments radioactifs"!!!!
Aliments radioactifs?
Aliments accidentellement contaminés par des substances
radioactives (accidents nucellaires, test d'armes,…)
19
Qu'on est il des R.L cancérogènes qui peuvent être générés
par l'irradiation?????!!!!
* Etude faite par : Federal research Center for Nutrition, Germany
 Poudre de lait traitée par des électrons à 45Kgy et donnée aux
animaux:
pas d'effets magnétiques
pas de tumeurs formées
pas d'effets toxiques sur 9 générations de rats
En parallèle-
Est ce que les radicaux libres produits au cours de
l'irradiation affectent la sécurité des aliments?
Non, ….Oui ????
Radicaux libres ?
 Sont stables surtout dans les aliments secs.
 Très réactifs
 Structures instables
Les R.L sont aussi formés par d'autres traitements d'aliments !!!
- Pain grillé (toasting of bread)
- Frire (frying)
- Décongélation (freeze drying)
- Au cours de l'oxydation normale des aliments
20
1- Réduction des micro-organismes pathogènes
 Maladies d'origine alimentaire graves (foodborne deseases) en
croissance
Micro-organismes pathogènes les plus concernés :
1- Escherichia coli O157:H7 20000 infections + 250
morts/an/USA
2- Salmonella
 Cuisses de grenouille congelées
Aliments marins à coquille non cuits ou mal cuits (moules, crabes,
Homard, crevettes, huîtres,...)
3- Campylobacter jejuni
4- Listeria monocytogenes- produits laitiers + viandes
5- Vibrio Aliments marins Choléra
6- Aeromonas hydrophila
5- Avantages et inconvénients des aliments irradiés
+ Dose radiation ionisante↑  + en + de micro-organismes seront
affectés ?
 IL faut une dose adéquate ? oui,
Pour ne pas détruire l'aliment ou lui faire perdre ses qualités
nutritionnelles.
21
2- Extension de la durée de vie des aliments
(conservation, stockage)
Irradiation (faible dose) + congélation des aliments
 Durée de vie prolongée.
Exemples:
a- Viandes à carcasses- 2,5 Kgy + T < 5°C + bonne production
 - Salmonella  vie x2
b- Bananes, mangues, papays, 2-3 Kgy + T= 10°C
 maturation retardée (jusqu'à 14jours)
c- Champignons  2-3 Kgy + 10°C
 inhibition de l'ouverture du "chapeau"
 extension x2
Ces résultats dépendent largement de :
- la qualité initiale de ces aliments !!!
- Variété de fruits ou végétaux irradiés :
(Certains fruits et végétaux changement de texture ou/et couleur )
- Moment de la récolte des fruits et végétaux
22
23
 l'irradiation est souvent effectuée sur les aliments
dans leurs emballages?? Pour éliminer toute source
possible d'infection
 Prévention d'endommagement mécanique durant le
transport
 Prévention de mauvais maniement ou marketing des
produits
6- Commerce des aliments irradiés
(Emballage des aliments irradiés)
Quel emballage?
 Les matériaux utilisés pour l'emballage ne doivent pas
régénérer une radiation induite
 Ne rajoutent pas d'additifs sur l'aliment
 Ne pas endommager les qualités fonctionnelles :
force mécanique, stabilité de la fermeture,
imperméabilité à l'eau aux gazes,
 ex: Plastique recyclé: non
24
25
Les méthodes de détections des A.I sont-elles nécessaires ?
Oui,
 Gagner la confiance des consommateurs (labels + contrôles)
 Faciliter le contrôle des A.I au niveau du commerce
international
 Combattre les fraudes
7- Méthodes de détection des aliments irradiés
26
27
RéférenceRéférence Titre résuméTitre résumé DateDate
EN1784EN1784
CPGCPG des hydrocarbures dans les produits richesdes hydrocarbures dans les produits riches
en lipidesen lipides
1996/20011996/2001
EN1785EN1785
CPGCPG des cyclobutanones dans les produitsdes cyclobutanones dans les produits
riches en lipidesriches en lipides
19961996
EN1786EN1786 RPERPE des os de viande et arêtes de poissondes os de viande et arêtes de poisson 19961996
EN1787EN1787 RPERPE des produits riches en cellulosedes produits riches en cellulose
1996 /1996 /
20002000
EN1788EN1788 TLTL des épices et produits végétaux déshydratésdes épices et produits végétaux déshydratés
1996 /1996 /
20012001
EN13708EN13708 RPERPE des produits riches en sucres cristallisésdes produits riches en sucres cristallisés 20012001
1375113751 Détection parDétection par photoluminescencephotoluminescence 20032003
EN13783EN13783
Méthode de routine par techniqueMéthode de routine par technique
d'd'épifluorescenceépifluorescence et dénombrement de la floreet dénombrement de la flore
aérobie (DEFT/APC)aérobie (DEFT/APC)
20012001
EN13784EN13784
Méthode de routine utilisant le test de criblageMéthode de routine utilisant le test de criblage
des comètes d'des comètes d'ADNADN
20012001
1456914569
Méthode de routine utilisant unMéthode de routine utilisant un comptage descomptage des
bactéries à gram négatifbactéries à gram négatif etet le test dule test du limuluslimulus
amoébocyte lysateamoébocyte lysate (LAL/GNB)(LAL/GNB)
20032003
Article rédigé par J. Raffi (directeur du Laboratoire de radiolyse de la matièreArticle rédigé par J. Raffi (directeur du Laboratoire de radiolyse de la matière
organique, issu du Laboratoire de recherche sur la qualité des alimentsorganique, issu du Laboratoire de recherche sur la qualité des aliments
(LRMO/LARQUA), D52, CEA/UMR 6171, Marseille), relu par E. Sabban (professeur(LRMO/LARQUA), D52, CEA/UMR 6171, Marseille), relu par E. Sabban (professeur
CPGE au Lycée Henri IV, Paris).CPGE au Lycée Henri IV, Paris).
23 mai 200323 mai 2003
28
Que faire?
La confiance des consommateurs en cette nouvelle
technologie peut être améliorée par :
 L'intervention d'autorités de santé respectées.
 Plus de marketing et de programmes éducatifs
Ce type d'aliments est destiné en priorité aux :
- Patients des hôpitaux ,déficits immunitaires
- Astronautes, dqualité supérieure, assurance, variétés, …
- Personnel militaire, campeurs,
8- Aliments irradiés et le consommateur
L'avis du consommateur sur un produit alimentaire est
capital
Le commerce des aliments irradiés à connu un déclin !!???
Non compréhension du consommateur du procédé
 La peur du fait que ce procédé peut induire une
radioactivité
La peur du fait que la radiation peut générer la formation
de produits toxiques dans les A.I.
 Difficulté pour le consommateur à évaluer les bénéfices
de ce procède d'une manière objective.
29
9- Irradiation des produits pharmaceutiques
Spectres R.P.E de quelques antibiotiques
irradiés à 25 Kg
(Domaine vierge, normes en cours)
30
31
32
Autre utilisation des dosimètres RPE:Autre utilisation des dosimètres RPE:
Les badges portés par les chercheurs utilisant les radiations X,Les badges portés par les chercheurs utilisant les radiations X,
gama ou électrons accélérés contiennent l'Alanine ayant ungama ou électrons accélérés contiennent l'Alanine ayant un
signal stable.signal stable.
Après exposition aux radiations, le signal RPE obtenu peut êtreAprès exposition aux radiations, le signal RPE obtenu peut être
quantifié en terme de dose absorbée.quantifié en terme de dose absorbée.
?? Cette dose est - elle tolérée ou non (normes?? Cette dose est - elle tolérée ou non (normes
internationales)?internationales)?
??? faut il faire un examen sanguin ou non ?????? faut il faire un examen sanguin ou non ???
(les hautes énergies peuvent détruire les globules rouges, les(les hautes énergies peuvent détruire les globules rouges, les
tissus,…)tissus,…)
10- ROLE DE LA RPE dans le domaine des aliments irradiés10- ROLE DE LA RPE dans le domaine des aliments irradiés
Identification des substances irradiées pour éviter d'éventuellesIdentification des substances irradiées pour éviter d'éventuelles
fraudes.fraudes.
 consommateur mieux informé.consommateur mieux informé.
Utilisation de la RPE comme dosimètre pour les hautes dosesUtilisation de la RPE comme dosimètre pour les hautes doses
d'irradiation-d'irradiation- respect des normesrespect des normes
 Exemple:Exemple: Alanine ESR DosimeterAlanine ESR Dosimeter
33
ESR spectra of radiation-induced
radicals: a) cellulose radical, b)
crystalline sugar radical, c)
hydroxyapatite radical.
ESR spectra of irradiated broccoli
sprout seeds after nitric acid (5%)
extraction.
34
35
Rapport scientifique 2002Rapport scientifique 2002
Conclusion :Conclusion :
1- Existence de radicaux libres radiolityques.1- Existence de radicaux libres radiolityques.
2- Détermination de la dose initiale absorbée par2- Détermination de la dose initiale absorbée par
le produit commercial (le produit commercial (ce cas : 6,3Kgce cas : 6,3Kg)) 
normes respectées ou non ?normes respectées ou non ?
3- Existence de radicaux sans irradiation3- Existence de radicaux sans irradiation 
signal RPE mais à intensité faible.signal RPE mais à intensité faible.
(RL naturels)(RL naturels)
36
37
38
39
40
41
42
L’industrie du nucléaire soutient
l'irradiation des aliments
Cette industrie semble déterminée à faire des aliments irradiés la
norme sur les marchés mondiaux !!!
Elle s'oppose invariablement à l'étiquetage des aliments irradiés,
ce qui ne facilite pas la tâche des consommateurs qui veulent savoir
ce qu'ils mangent.
 En 1999 (UE), 20 000 tonnes de produits divers ont été irradiés,
??? Lesquels exactement ?
!!! Peu d'entreprises jouent la transparence,...
L'OMS presse l'UE d'assouplir sa législation sur les aliments irradiés
 Mondialisation des échanges commerciaux
??? au détriment des systèmes de production locaux et de petite taille
11- Aliments Irradiés : Craintes et enjeux économiques
43
Transfert de technologie vers les Pays du Sud !
Les industries du nucléaire et de la biotechnologie
, se sont tournées vers le sud :
Façade: aider les plus pauvres et faire du profit.
??? SUD = population en malnutrition sévère, en déficience
nutritionnelle,
Résistance aux toxiques moins grande
AI = mauvaise qualité nutritionnelle  Danger !!!
 Dépendance du Tiers Monde à un business international
Lobby des pro-irradiation
Irradiation des aliments (procédé dangereux)
'Processus électronique'
'Pasteurisation à froid'
Si le consommateur est bien informé
Crainte de baisse des marges de profits
chez
les gouvernements et les leaders de l'industrie
(Des millions de dollars ont déjà été investis dans ces technologies)
Les investisseurs ne laisseront certainement pas leur argent se
perdre
44
Les autorités publiques doivent mettre en place des programmes
d’analyses et d’enquêtes sur les aliments irradiés
commercialisés illégalement.
Qu'est ce qu'il faut faire?
Un dispositif d’information transparent (pour tous les habitants
des communes où les centrales d’irradiation des aliments sont
situées, tout particulièrement lorsque les centrales utilisent des
substances radioactives (conditions de stockage, transport,
mécanisme en cas d’accident,...
Débat démocratiqueDébat démocratique avant de continuer à généraliser cetteavant de continuer à généraliser cette
technologietechnologie
Le respect de la loi concernant l’étiquetage des aliments
irradiés ou contenant des ingrédients irradiés, commercialisés.
L’application de mesures de sanction effectives contre les
entreprises qui ne respectent pas la législation.
45
46
AUTRES UTILISATIONS DE LA RADIATION IONISANTE
47

Contenu connexe

Similaire à Electron Spin Resonance and irradiated food 2015

Comment optimiser le plan de contrôle? Intervention colloque "sécurité sanita...
Comment optimiser le plan de contrôle? Intervention colloque "sécurité sanita...Comment optimiser le plan de contrôle? Intervention colloque "sécurité sanita...
Comment optimiser le plan de contrôle? Intervention colloque "sécurité sanita...Yvon Gervaise
 
Cours hygiène et sécurité alimentaire.ppt
Cours hygiène et sécurité alimentaire.pptCours hygiène et sécurité alimentaire.ppt
Cours hygiène et sécurité alimentaire.pptSalmaZaghba1
 
17 12 conférence Yvon GERVAISE Sécurité des aliments et risques chimiques
17 12 conférence Yvon GERVAISE Sécurité des aliments et risques chimiques17 12 conférence Yvon GERVAISE Sécurité des aliments et risques chimiques
17 12 conférence Yvon GERVAISE Sécurité des aliments et risques chimiquesYvon Gervaise
 
Evaluation perturbateurs endocriniens (2) et nanomateriaux en Agroalimentaire...
Evaluation perturbateurs endocriniens (2) et nanomateriaux en Agroalimentaire...Evaluation perturbateurs endocriniens (2) et nanomateriaux en Agroalimentaire...
Evaluation perturbateurs endocriniens (2) et nanomateriaux en Agroalimentaire...Yvon Gervaise
 
Evaluation perturbateurs endocriniens et nanomateriaux conference Yvon Gerva...
Evaluation perturbateurs endocriniens et nanomateriaux  conference Yvon Gerva...Evaluation perturbateurs endocriniens et nanomateriaux  conference Yvon Gerva...
Evaluation perturbateurs endocriniens et nanomateriaux conference Yvon Gerva...Yvon Gervaise
 
Cours 1 physiologie microbienne
Cours 1 physiologie microbienneCours 1 physiologie microbienne
Cours 1 physiologie microbienneSenouciKhadidja
 
2-JSE-2013-Payrastre-Presentation-2013-02-21.pptx
2-JSE-2013-Payrastre-Presentation-2013-02-21.pptx2-JSE-2013-Payrastre-Presentation-2013-02-21.pptx
2-JSE-2013-Payrastre-Presentation-2013-02-21.pptxFouadDimane
 
Limiter l’antibiorésistance : Un enjeu de santé animale et de santé publique
Limiter l’antibiorésistance : Un enjeu de santé animale et de santé publiqueLimiter l’antibiorésistance : Un enjeu de santé animale et de santé publique
Limiter l’antibiorésistance : Un enjeu de santé animale et de santé publiqueInstitut de l'Elevage - Idele
 
L'analyse multiparamétrique, promesses pour la qualité, l'authentification et...
L'analyse multiparamétrique, promesses pour la qualité, l'authentification et...L'analyse multiparamétrique, promesses pour la qualité, l'authentification et...
L'analyse multiparamétrique, promesses pour la qualité, l'authentification et...Yvon Gervaise
 
Principaux acquis du projet PARALUT (Lutte intégrée contre les strongles gast...
Principaux acquis du projet PARALUT (Lutte intégrée contre les strongles gast...Principaux acquis du projet PARALUT (Lutte intégrée contre les strongles gast...
Principaux acquis du projet PARALUT (Lutte intégrée contre les strongles gast...Institut de l'Elevage - Idele
 
Matinale-Phytocontrol-Nîmes-13.03.18-Microbiologie-alimentaire-S.-Dussargues.pdf
Matinale-Phytocontrol-Nîmes-13.03.18-Microbiologie-alimentaire-S.-Dussargues.pdfMatinale-Phytocontrol-Nîmes-13.03.18-Microbiologie-alimentaire-S.-Dussargues.pdf
Matinale-Phytocontrol-Nîmes-13.03.18-Microbiologie-alimentaire-S.-Dussargues.pdfniass2
 
Space 2021 Quoi de neuf en santé des jeunes bovins ?
Space 2021 Quoi de neuf en santé des jeunes bovins ?Space 2021 Quoi de neuf en santé des jeunes bovins ?
Space 2021 Quoi de neuf en santé des jeunes bovins ?Institut de l'Elevage - Idele
 
Gestion des alertes et des crises alimentaires en France - Journée Réglementa...
Gestion des alertes et des crises alimentaires en France - Journée Réglementa...Gestion des alertes et des crises alimentaires en France - Journée Réglementa...
Gestion des alertes et des crises alimentaires en France - Journée Réglementa...Institut de l'Elevage - Idele
 

Similaire à Electron Spin Resonance and irradiated food 2015 (20)

Irradiation des aliments
Irradiation des aliments   Irradiation des aliments
Irradiation des aliments
 
Comment optimiser le plan de contrôle? Intervention colloque "sécurité sanita...
Comment optimiser le plan de contrôle? Intervention colloque "sécurité sanita...Comment optimiser le plan de contrôle? Intervention colloque "sécurité sanita...
Comment optimiser le plan de contrôle? Intervention colloque "sécurité sanita...
 
Cours hygiène et sécurité alimentaire.ppt
Cours hygiène et sécurité alimentaire.pptCours hygiène et sécurité alimentaire.ppt
Cours hygiène et sécurité alimentaire.ppt
 
17 12 conférence Yvon GERVAISE Sécurité des aliments et risques chimiques
17 12 conférence Yvon GERVAISE Sécurité des aliments et risques chimiques17 12 conférence Yvon GERVAISE Sécurité des aliments et risques chimiques
17 12 conférence Yvon GERVAISE Sécurité des aliments et risques chimiques
 
Securite sanitaire des denrees avicoles jna 2016
Securite sanitaire des denrees avicoles jna 2016Securite sanitaire des denrees avicoles jna 2016
Securite sanitaire des denrees avicoles jna 2016
 
Sécurité sanitaire des denrées avicoles et d'origine avicole
Sécurité sanitaire des denrées avicoles et d'origine avicoleSécurité sanitaire des denrées avicoles et d'origine avicole
Sécurité sanitaire des denrées avicoles et d'origine avicole
 
Evaluation perturbateurs endocriniens (2) et nanomateriaux en Agroalimentaire...
Evaluation perturbateurs endocriniens (2) et nanomateriaux en Agroalimentaire...Evaluation perturbateurs endocriniens (2) et nanomateriaux en Agroalimentaire...
Evaluation perturbateurs endocriniens (2) et nanomateriaux en Agroalimentaire...
 
Evaluation perturbateurs endocriniens et nanomateriaux conference Yvon Gerva...
Evaluation perturbateurs endocriniens et nanomateriaux  conference Yvon Gerva...Evaluation perturbateurs endocriniens et nanomateriaux  conference Yvon Gerva...
Evaluation perturbateurs endocriniens et nanomateriaux conference Yvon Gerva...
 
Cours 1 physiologie microbienne
Cours 1 physiologie microbienneCours 1 physiologie microbienne
Cours 1 physiologie microbienne
 
2-JSE-2013-Payrastre-Presentation-2013-02-21.pptx
2-JSE-2013-Payrastre-Presentation-2013-02-21.pptx2-JSE-2013-Payrastre-Presentation-2013-02-21.pptx
2-JSE-2013-Payrastre-Presentation-2013-02-21.pptx
 
Limiter l’antibiorésistance : Un enjeu de santé animale et de santé publique
Limiter l’antibiorésistance : Un enjeu de santé animale et de santé publiqueLimiter l’antibiorésistance : Un enjeu de santé animale et de santé publique
Limiter l’antibiorésistance : Un enjeu de santé animale et de santé publique
 
vins.ppt
vins.pptvins.ppt
vins.ppt
 
L'analyse multiparamétrique, promesses pour la qualité, l'authentification et...
L'analyse multiparamétrique, promesses pour la qualité, l'authentification et...L'analyse multiparamétrique, promesses pour la qualité, l'authentification et...
L'analyse multiparamétrique, promesses pour la qualité, l'authentification et...
 
Principaux acquis du projet PARALUT (Lutte intégrée contre les strongles gast...
Principaux acquis du projet PARALUT (Lutte intégrée contre les strongles gast...Principaux acquis du projet PARALUT (Lutte intégrée contre les strongles gast...
Principaux acquis du projet PARALUT (Lutte intégrée contre les strongles gast...
 
Memoire-pesticides-leucemie-enfant
Memoire-pesticides-leucemie-enfantMemoire-pesticides-leucemie-enfant
Memoire-pesticides-leucemie-enfant
 
Matinale-Phytocontrol-Nîmes-13.03.18-Microbiologie-alimentaire-S.-Dussargues.pdf
Matinale-Phytocontrol-Nîmes-13.03.18-Microbiologie-alimentaire-S.-Dussargues.pdfMatinale-Phytocontrol-Nîmes-13.03.18-Microbiologie-alimentaire-S.-Dussargues.pdf
Matinale-Phytocontrol-Nîmes-13.03.18-Microbiologie-alimentaire-S.-Dussargues.pdf
 
Space 2021 Quoi de neuf en santé des jeunes bovins ?
Space 2021 Quoi de neuf en santé des jeunes bovins ?Space 2021 Quoi de neuf en santé des jeunes bovins ?
Space 2021 Quoi de neuf en santé des jeunes bovins ?
 
Robert.Barouki
Robert.BaroukiRobert.Barouki
Robert.Barouki
 
Giardiose
GiardioseGiardiose
Giardiose
 
Gestion des alertes et des crises alimentaires en France - Journée Réglementa...
Gestion des alertes et des crises alimentaires en France - Journée Réglementa...Gestion des alertes et des crises alimentaires en France - Journée Réglementa...
Gestion des alertes et des crises alimentaires en France - Journée Réglementa...
 

Electron Spin Resonance and irradiated food 2015

  • 1. 1 FS EL JADIDA, « Instrumentation Spectroscopique » 13 – 14 Juillet 2006
  • 2. 2
  • 3. 3 1.Statuts et Tendances 2.Termes Scientifiques et Techniques 3.Équipement 4.Sécurité des aliments irradiés 5.Avantages et inconvénients des aliments irradiés 6.Commerce des aliments irradiés 7.Méthodes de détection des aliments irradiés 8.Aliments irradiés et le consommateur 9.Irradiation des produits pharmaceutiques et RPE 10.Rôle de la RPE 11.Aliments Irradiés : Craintes et enjeux économiques
  • 4. 4 Organismes internationaux concernés? A- ICGF ? International Consultative Group on Food Irradiation ICGF: Groupe international d'experts désignés par les gouvernements pour évaluer et conseiller sur les activités concernant les aliments irradiés. B- CGSIF? Codex General Standard for Irradiated Foods F.A.O (U.N) I.A.E.A W.H.O 1. Statuts et Tendances
  • 5. 5 Aliments irradiés ? Traitement des aliments par un certain type d'énergie Exposition à une quantité de radiation ionisante pour un temps spécifique Objectifs désirables ? Eviter la division des micro-organismes (pourriture,…) Ralentir la maturation de certains fruits et végétaux (commerce,...) …etc.
  • 6. 6 Utilisation de la radiation ionisante à travers le monde
  • 7. 7 ex: USA et Japon ont interdit l'utilisation ou l'importation de produits alimentaires désinfectés par des produits chimiques suspects. Pourquoi les pays sont ils intéressés par ce procédé? Diminution des risques de contamination et de moisissure des aliments (pourriture). Prévention des maladies d'origine alimentaire (Food-borne diseases) qui représentent un vrai danger pour la santé humaine (cause : ex : bactéries pathogènes (E.Coli O157:H7 due à la consommation du bœuf (-) cuit,…) Augmentation des mesures strictes du commerce international sur la qualité. Le consommateur s'intéresse de plus en plus aux aliments irradiés cherchant : qualité + sécurité. La radiation ionisante oui Traitements chimiques non
  • 8. 8
  • 9. 9 Aliments irradiés?  Aliments traités par un certain rayonnement ionisant (gamma, RX ou électrons)
  • 10. 10 Principaux atomes de la matière vivante Energie d’ionisation (eV) Hydrogène 13,58 Carbone 11,24 Azote 14,24 Oxygène 13,57 Les rayonnements  E < 10 aine eV Aucun pouvoir ionisant sur le milieu biologique Ondes radioélectriques Ultraviolets Lumière visible Infrarouge Micro-ondes Radiation gamma  pas d’élévation de T marquée (pas comme mico-ondes) Pasteurisation à froid
  • 11. 11 3- Equipement Quelles sont les principales précautions à prendre ?Quelles sont les principales précautions à prendre ?  Licence d'utilisation de l'équipement obligatoire.  Régulation et inspection de l'équipement par les autorités de la sécurité nationale de radiologie et de la santé (lois basées sur les standards de IAEA, FAO, et WHO).
  • 12. 12
  • 13. 13
  • 14. 14 Y - a il des inconvénients des aliments irradiés ????  Oui,  Si la dose est dépassée  Mauvaises odeurs !!!!  Certains radicaux libres générés (radiolytiques)  Cancérogènes !!!!  Génération de produits toxiques: benzène, toluènebenzène, toluène,… RPE  Méthode puissante  Identification et quantification de la dose absorbée (Dosimétrie).  Modifications structurales possible des molécules / aliments :Modifications structurales possible des molécules / aliments : lipideslipides,, glucidesglucides,, vitaminesvitamines etet flavonoides (anti-oxydantsflavonoides (anti-oxydants))..
  • 15. 15
  • 16. 16
  • 17. 17
  • 18. 18 4- Sécurité des aliments irradiés Est ce que d'irradiation rend les aliments traités radioactifs? Non,…  Tous les aliments non traités contiennent des traces de radioactivité naturelles (150-200 becquerels/Kg environs d'origine du potassium par exemple) Radioactivité - 1/1000 becquerels/Kg d'aliment 200 000 x < radioactivité naturellement présente dans les aliments Pas plus qu'une dent scannée par RX  Comportement similaire aux fruits exposés à la lumière solaire sans émissions de lumière solaire. Ne pas confondre " aliments irradiés" et aliments radioactifs"!!!! Aliments radioactifs? Aliments accidentellement contaminés par des substances radioactives (accidents nucellaires, test d'armes,…)
  • 19. 19 Qu'on est il des R.L cancérogènes qui peuvent être générés par l'irradiation?????!!!! * Etude faite par : Federal research Center for Nutrition, Germany  Poudre de lait traitée par des électrons à 45Kgy et donnée aux animaux: pas d'effets magnétiques pas de tumeurs formées pas d'effets toxiques sur 9 générations de rats En parallèle- Est ce que les radicaux libres produits au cours de l'irradiation affectent la sécurité des aliments? Non, ….Oui ???? Radicaux libres ?  Sont stables surtout dans les aliments secs.  Très réactifs  Structures instables Les R.L sont aussi formés par d'autres traitements d'aliments !!! - Pain grillé (toasting of bread) - Frire (frying) - Décongélation (freeze drying) - Au cours de l'oxydation normale des aliments
  • 20. 20 1- Réduction des micro-organismes pathogènes  Maladies d'origine alimentaire graves (foodborne deseases) en croissance Micro-organismes pathogènes les plus concernés : 1- Escherichia coli O157:H7 20000 infections + 250 morts/an/USA 2- Salmonella  Cuisses de grenouille congelées Aliments marins à coquille non cuits ou mal cuits (moules, crabes, Homard, crevettes, huîtres,...) 3- Campylobacter jejuni 4- Listeria monocytogenes- produits laitiers + viandes 5- Vibrio Aliments marins Choléra 6- Aeromonas hydrophila 5- Avantages et inconvénients des aliments irradiés + Dose radiation ionisante↑  + en + de micro-organismes seront affectés ?  IL faut une dose adéquate ? oui, Pour ne pas détruire l'aliment ou lui faire perdre ses qualités nutritionnelles.
  • 21. 21 2- Extension de la durée de vie des aliments (conservation, stockage) Irradiation (faible dose) + congélation des aliments  Durée de vie prolongée. Exemples: a- Viandes à carcasses- 2,5 Kgy + T < 5°C + bonne production  - Salmonella  vie x2 b- Bananes, mangues, papays, 2-3 Kgy + T= 10°C  maturation retardée (jusqu'à 14jours) c- Champignons  2-3 Kgy + 10°C  inhibition de l'ouverture du "chapeau"  extension x2 Ces résultats dépendent largement de : - la qualité initiale de ces aliments !!! - Variété de fruits ou végétaux irradiés : (Certains fruits et végétaux changement de texture ou/et couleur ) - Moment de la récolte des fruits et végétaux
  • 22. 22
  • 23. 23  l'irradiation est souvent effectuée sur les aliments dans leurs emballages?? Pour éliminer toute source possible d'infection  Prévention d'endommagement mécanique durant le transport  Prévention de mauvais maniement ou marketing des produits 6- Commerce des aliments irradiés (Emballage des aliments irradiés) Quel emballage?  Les matériaux utilisés pour l'emballage ne doivent pas régénérer une radiation induite  Ne rajoutent pas d'additifs sur l'aliment  Ne pas endommager les qualités fonctionnelles : force mécanique, stabilité de la fermeture, imperméabilité à l'eau aux gazes,  ex: Plastique recyclé: non
  • 24. 24
  • 25. 25 Les méthodes de détections des A.I sont-elles nécessaires ? Oui,  Gagner la confiance des consommateurs (labels + contrôles)  Faciliter le contrôle des A.I au niveau du commerce international  Combattre les fraudes 7- Méthodes de détection des aliments irradiés
  • 26. 26
  • 27. 27 RéférenceRéférence Titre résuméTitre résumé DateDate EN1784EN1784 CPGCPG des hydrocarbures dans les produits richesdes hydrocarbures dans les produits riches en lipidesen lipides 1996/20011996/2001 EN1785EN1785 CPGCPG des cyclobutanones dans les produitsdes cyclobutanones dans les produits riches en lipidesriches en lipides 19961996 EN1786EN1786 RPERPE des os de viande et arêtes de poissondes os de viande et arêtes de poisson 19961996 EN1787EN1787 RPERPE des produits riches en cellulosedes produits riches en cellulose 1996 /1996 / 20002000 EN1788EN1788 TLTL des épices et produits végétaux déshydratésdes épices et produits végétaux déshydratés 1996 /1996 / 20012001 EN13708EN13708 RPERPE des produits riches en sucres cristallisésdes produits riches en sucres cristallisés 20012001 1375113751 Détection parDétection par photoluminescencephotoluminescence 20032003 EN13783EN13783 Méthode de routine par techniqueMéthode de routine par technique d'd'épifluorescenceépifluorescence et dénombrement de la floreet dénombrement de la flore aérobie (DEFT/APC)aérobie (DEFT/APC) 20012001 EN13784EN13784 Méthode de routine utilisant le test de criblageMéthode de routine utilisant le test de criblage des comètes d'des comètes d'ADNADN 20012001 1456914569 Méthode de routine utilisant unMéthode de routine utilisant un comptage descomptage des bactéries à gram négatifbactéries à gram négatif etet le test dule test du limuluslimulus amoébocyte lysateamoébocyte lysate (LAL/GNB)(LAL/GNB) 20032003 Article rédigé par J. Raffi (directeur du Laboratoire de radiolyse de la matièreArticle rédigé par J. Raffi (directeur du Laboratoire de radiolyse de la matière organique, issu du Laboratoire de recherche sur la qualité des alimentsorganique, issu du Laboratoire de recherche sur la qualité des aliments (LRMO/LARQUA), D52, CEA/UMR 6171, Marseille), relu par E. Sabban (professeur(LRMO/LARQUA), D52, CEA/UMR 6171, Marseille), relu par E. Sabban (professeur CPGE au Lycée Henri IV, Paris).CPGE au Lycée Henri IV, Paris). 23 mai 200323 mai 2003
  • 28. 28 Que faire? La confiance des consommateurs en cette nouvelle technologie peut être améliorée par :  L'intervention d'autorités de santé respectées.  Plus de marketing et de programmes éducatifs Ce type d'aliments est destiné en priorité aux : - Patients des hôpitaux ,déficits immunitaires - Astronautes, dqualité supérieure, assurance, variétés, … - Personnel militaire, campeurs, 8- Aliments irradiés et le consommateur L'avis du consommateur sur un produit alimentaire est capital Le commerce des aliments irradiés à connu un déclin !!??? Non compréhension du consommateur du procédé  La peur du fait que ce procédé peut induire une radioactivité La peur du fait que la radiation peut générer la formation de produits toxiques dans les A.I.  Difficulté pour le consommateur à évaluer les bénéfices de ce procède d'une manière objective.
  • 29. 29 9- Irradiation des produits pharmaceutiques Spectres R.P.E de quelques antibiotiques irradiés à 25 Kg (Domaine vierge, normes en cours)
  • 30. 30
  • 31. 31
  • 32. 32 Autre utilisation des dosimètres RPE:Autre utilisation des dosimètres RPE: Les badges portés par les chercheurs utilisant les radiations X,Les badges portés par les chercheurs utilisant les radiations X, gama ou électrons accélérés contiennent l'Alanine ayant ungama ou électrons accélérés contiennent l'Alanine ayant un signal stable.signal stable. Après exposition aux radiations, le signal RPE obtenu peut êtreAprès exposition aux radiations, le signal RPE obtenu peut être quantifié en terme de dose absorbée.quantifié en terme de dose absorbée. ?? Cette dose est - elle tolérée ou non (normes?? Cette dose est - elle tolérée ou non (normes internationales)?internationales)? ??? faut il faire un examen sanguin ou non ?????? faut il faire un examen sanguin ou non ??? (les hautes énergies peuvent détruire les globules rouges, les(les hautes énergies peuvent détruire les globules rouges, les tissus,…)tissus,…) 10- ROLE DE LA RPE dans le domaine des aliments irradiés10- ROLE DE LA RPE dans le domaine des aliments irradiés Identification des substances irradiées pour éviter d'éventuellesIdentification des substances irradiées pour éviter d'éventuelles fraudes.fraudes.  consommateur mieux informé.consommateur mieux informé. Utilisation de la RPE comme dosimètre pour les hautes dosesUtilisation de la RPE comme dosimètre pour les hautes doses d'irradiation-d'irradiation- respect des normesrespect des normes  Exemple:Exemple: Alanine ESR DosimeterAlanine ESR Dosimeter
  • 33. 33 ESR spectra of radiation-induced radicals: a) cellulose radical, b) crystalline sugar radical, c) hydroxyapatite radical. ESR spectra of irradiated broccoli sprout seeds after nitric acid (5%) extraction.
  • 34. 34
  • 35. 35 Rapport scientifique 2002Rapport scientifique 2002 Conclusion :Conclusion : 1- Existence de radicaux libres radiolityques.1- Existence de radicaux libres radiolityques. 2- Détermination de la dose initiale absorbée par2- Détermination de la dose initiale absorbée par le produit commercial (le produit commercial (ce cas : 6,3Kgce cas : 6,3Kg))  normes respectées ou non ?normes respectées ou non ? 3- Existence de radicaux sans irradiation3- Existence de radicaux sans irradiation  signal RPE mais à intensité faible.signal RPE mais à intensité faible. (RL naturels)(RL naturels)
  • 36. 36
  • 37. 37
  • 38. 38
  • 39. 39
  • 40. 40
  • 41. 41
  • 42. 42 L’industrie du nucléaire soutient l'irradiation des aliments Cette industrie semble déterminée à faire des aliments irradiés la norme sur les marchés mondiaux !!! Elle s'oppose invariablement à l'étiquetage des aliments irradiés, ce qui ne facilite pas la tâche des consommateurs qui veulent savoir ce qu'ils mangent.  En 1999 (UE), 20 000 tonnes de produits divers ont été irradiés, ??? Lesquels exactement ? !!! Peu d'entreprises jouent la transparence,... L'OMS presse l'UE d'assouplir sa législation sur les aliments irradiés  Mondialisation des échanges commerciaux ??? au détriment des systèmes de production locaux et de petite taille 11- Aliments Irradiés : Craintes et enjeux économiques
  • 43. 43 Transfert de technologie vers les Pays du Sud ! Les industries du nucléaire et de la biotechnologie , se sont tournées vers le sud : Façade: aider les plus pauvres et faire du profit. ??? SUD = population en malnutrition sévère, en déficience nutritionnelle, Résistance aux toxiques moins grande AI = mauvaise qualité nutritionnelle  Danger !!!  Dépendance du Tiers Monde à un business international Lobby des pro-irradiation Irradiation des aliments (procédé dangereux) 'Processus électronique' 'Pasteurisation à froid' Si le consommateur est bien informé Crainte de baisse des marges de profits chez les gouvernements et les leaders de l'industrie (Des millions de dollars ont déjà été investis dans ces technologies) Les investisseurs ne laisseront certainement pas leur argent se perdre
  • 44. 44 Les autorités publiques doivent mettre en place des programmes d’analyses et d’enquêtes sur les aliments irradiés commercialisés illégalement. Qu'est ce qu'il faut faire? Un dispositif d’information transparent (pour tous les habitants des communes où les centrales d’irradiation des aliments sont situées, tout particulièrement lorsque les centrales utilisent des substances radioactives (conditions de stockage, transport, mécanisme en cas d’accident,... Débat démocratiqueDébat démocratique avant de continuer à généraliser cetteavant de continuer à généraliser cette technologietechnologie Le respect de la loi concernant l’étiquetage des aliments irradiés ou contenant des ingrédients irradiés, commercialisés. L’application de mesures de sanction effectives contre les entreprises qui ne respectent pas la législation.
  • 45. 45
  • 46. 46 AUTRES UTILISATIONS DE LA RADIATION IONISANTE
  • 47. 47