EVALUATIONS DESEVALUATIONS DES
FONCTIONS COGNITIVESFONCTIONS COGNITIVES
Master 2 recherche
Jean-Marc Lavaur
Octobre 2012
LA MEMOIRE
Fonction instrumentale
assurant :
• Le codage des
informations
• Leur stockage
• Leur restitution à la
demande
...
Mémoire et fonctions cognitives
Corrélation avec :
• les autres fonctions
cognitives
• le comportement de
l’individu
• l’e...
Evaluation du fonctionnement
de la mémoire sémantique bilingue
Modèles théoriquesModèles théoriques
et tests d’évaluatione...
La mémoire et les languesLa mémoire et les langues
hello
bonjour
Buenos
dias
Hej
γειά σου
привет
Statut particulier des éq...
• Un européen sur deux est multilingue
• 23 langues officielles et plus de 100 langues parlées
quotidiennement en Europe
•...
Changements cognitifs etChangements cognitifs et
environnement multilingueenvironnement multilingue
7
Environnement multil...
Coûts du changement de langue
8Aparicio & Lavaur (2012)
Répétition vs. changement
9Aparicio & Lavaur (2012)
Coût du changement de langue
10Aparicio et Lavaur (2012)
Premiers symptômes de démence sénile
11
OrganisationOrganisation
du lexique mental bilinguedu lexique mental bilingue
• Liens spécifiques entre les équivalents de...
Modèles de la mémoire bilingueModèles de la mémoire bilingue
13
Modèle coordonné
2 systèmes indépendants (un par langue)
14
arbre tree
Niveau
conceptuel
Niveau lexical
Commutateur centra...
Modèle subordonné
15
arbrearbretreetree
Faible compétence dans une des deux
langues. L’accès à la signification se
fait vi...
Modèle composé
• Système commun aux deux langues
16
arbrearbre treetree
Compétence égale dans les deux
langues. L’accès à ...
Modèle hiérarchique révisé (Kroll & Stewart, 1994)Modèle hiérarchique révisé (Kroll & Stewart, 1994)
17
ConceptsConcepts
L...
Temps de traduction en fonction du sens de la traductionsens de la traduction
(L1L2, L2L1) et du type de motstype de mots ...
Continuum coordonné/ composé
• Variation en fonction de l’expérience de l’acquisition
des langues et du type de mots (abst...
20
Niveau lexical
Niveau sémantique
Mots concretsMots concrets
Nœud intralangue
Nœud interlangue
Le modèle distribué (De G...
21
21
Le BIA+ (Dijktra & Van heuven, 2002) rend compte à la fois de l’activation des
formes présentées (Système d’identifi...
Bia + (Dijkstra & van Heuven, 2002)
Bilingual
Interactive
Activation
model


Bilingual
Interactive
Activation Plus
(+) model
Computational models of word re...
Contexte et demandes de la tâche
• Comment le contexte affecte-t-il
le traitement lexical ?
• Cela dépend du type de
conte...
25
Cognate facilitation in more than two languages
German lexical decision task by Dutch-English-German trilinguals
Lemhöf...
26
Cognate effect is task dependent
Language decision task with French-English-Spanish trilinguals
Cognate FR-E-SP: VITAL ...
Difficulté des expérimentations bilingues
Objectifs
Général : Homogénéiser des résultats obtenus avec
des populations et d...
*lune
moon
oui
*
shoe
lune
non
De nombreuses tâches sollicitent une seule langue (ex : décision lexicale)
Test : Ici, deux...
LEVRE
NECK
adulte
大人
arbre
車
automne
秋
33
450
500
550
600
650
700
L1L2 L2L1
Une traduction
traduction dominante
traduction non dominante
Effets obtenus liés à la...
500
550
600
650
700
L1L2 L2L1
Une traduction deux traductions sembables
deux traductions différentes
Chien/Dog
Bateau /Boa...
Taxi / taxi
Lait / milk
Pied / queen
Effet facilitateur de la similitude formelle entre les traductions (Cognate
facilitat...
Taxi / Taxi Lune / moon
Pain /pain
Livre / stone
Effet interférent des relations forme / signification (homographes interl...
Processus impliqués
Version visuelle du test :
• Codes orthographiques et sémantiques des mots nécessairement
impliqués
• ...
Matériel
•Similarité lexicale et sémantique même forme, même signification
(cognats homographes TAXI-TAXI) même forme sign...
RésultatsRésultats
Couples familiers Couples non
familiers
Scores 86.76 18.14
Erreurs 4.95 10.43
Omissions 8.28 71.43
Résu...
Validité écologique
TestTest
40
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Evalutation des fonctions cognitives : mémoire sémantique bilingue Master 2 recherche Montpellier

1 581 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 581
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
19
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Being a multilingual involves a lot of complex cognitive processes in the human brain. That’s why nowaday, a lot of research focused on language processing are most specifically focusing on multilingualism.
  • Cost of switching are higher for the weakest languages Can’t show all the results FRENCH 68 L2 67 deux barres accolées FRENCH 42 L3 80 L2 L3 is the main desavantage an arrow on this one to show that the switch is higher
  • Don’t show everything FRENCH repeted, FRENCH non repeted, L2 repeted, L2 non repeted L3 repeted, L3 non repeted?
  • Fleur et flower ne sont pas cognats…?
  • Voir article psychologie française et principaux résultats
  • Voir workshop et exemple de types de présentation via powerpoint Le test évalue : les facilitations ou conflits et interférences liés à la forme des mots dans les deux langues ( même forme dans les deux langues, même signification comme TAXI-TAXI- ou significations différentes comme COIN-COIN pièce de monnaie en anglais). I l permet : un diagnostic rapide du fonctionnement de la mémoire sémantique des apprenants
  • Evalutation des fonctions cognitives : mémoire sémantique bilingue Master 2 recherche Montpellier

    1. 1. EVALUATIONS DESEVALUATIONS DES FONCTIONS COGNITIVESFONCTIONS COGNITIVES Master 2 recherche Jean-Marc Lavaur Octobre 2012
    2. 2. LA MEMOIRE Fonction instrumentale assurant : • Le codage des informations • Leur stockage • Leur restitution à la demande • Ex : traitement detraitement de l’information audiovisuellel’information audiovisuelle 2
    3. 3. Mémoire et fonctions cognitives Corrélation avec : • les autres fonctions cognitives • le comportement de l’individu • l’environnement 3
    4. 4. Evaluation du fonctionnement de la mémoire sémantique bilingue Modèles théoriquesModèles théoriques et tests d’évaluationet tests d’évaluation
    5. 5. La mémoire et les languesLa mémoire et les langues hello bonjour Buenos dias Hej γειά σου привет Statut particulier des équivalents de traductionStatut particulier des équivalents de traductionStatut particulier des équivalents de traductionStatut particulier des équivalents de traduction
    6. 6. • Un européen sur deux est multilingue • 23 langues officielles et plus de 100 langues parlées quotidiennement en Europe • Le multilinguisme implique des processus cognitifs complexes dans le cerveau humain Multilinguisme en Europe 6
    7. 7. Changements cognitifs etChangements cognitifs et environnement multilingueenvironnement multilingue 7 Environnement multilingue Changements cognitifs Changement de langue
    8. 8. Coûts du changement de langue 8Aparicio & Lavaur (2012)
    9. 9. Répétition vs. changement 9Aparicio & Lavaur (2012)
    10. 10. Coût du changement de langue 10Aparicio et Lavaur (2012)
    11. 11. Premiers symptômes de démence sénile 11
    12. 12. OrganisationOrganisation du lexique mental bilinguedu lexique mental bilingue • Liens spécifiques entre les équivalents de traduction • Modifications au cours de l’apprentissage de la langue L2. • Mémoire sémantique commune ou quasi-commune (haut degré de maîtrise des deux langues) Une bonne compétence dans les deux languesUne bonne compétence dans les deux langues ne signifie pas qu’on les relie facilementne signifie pas qu’on les relie facilement Une bonne compétence dans les deux languesUne bonne compétence dans les deux langues ne signifie pas qu’on les relie facilementne signifie pas qu’on les relie facilement Les modèles à suivre prévoient de manièreLes modèles à suivre prévoient de manière différente le passage d’une langue à l’autredifférente le passage d’une langue à l’autre (éventuels ralentissements du traitement)(éventuels ralentissements du traitement) Les modèles à suivre prévoient de manièreLes modèles à suivre prévoient de manière différente le passage d’une langue à l’autredifférente le passage d’une langue à l’autre (éventuels ralentissements du traitement)(éventuels ralentissements du traitement) 12
    13. 13. Modèles de la mémoire bilingueModèles de la mémoire bilingue 13
    14. 14. Modèle coordonné 2 systèmes indépendants (un par langue) 14 arbre tree Niveau conceptuel Niveau lexical Commutateur central Bonne compétence dans les deux langues. Peu d’interférences mais difficulté à les relier entre elles. Bonne compétence dans les deux langues. Peu d’interférences mais difficulté à les relier entre elles.
    15. 15. Modèle subordonné 15 arbrearbretreetree Faible compétence dans une des deux langues. L’accès à la signification se fait via la L1. La L2 est soumise aux règles de la L1 Faible compétence dans une des deux langues. L’accès à la signification se fait via la L1. La L2 est soumise aux règles de la L1
    16. 16. Modèle composé • Système commun aux deux langues 16 arbrearbre treetree Compétence égale dans les deux langues. L’accès à la signification se fait indépendamment de la langue de départ. Risque d’interférences. Compétence égale dans les deux langues. L’accès à la signification se fait indépendamment de la langue de départ. Risque d’interférences.
    17. 17. Modèle hiérarchique révisé (Kroll & Stewart, 1994)Modèle hiérarchique révisé (Kroll & Stewart, 1994) 17 ConceptsConcepts L1L1 L2L2 Compétence inégale dans les deux langues. L’accès à la signification se fait en fonction de la langue de départ et suit des « chemins différents » Compétence inégale dans les deux langues. L’accès à la signification se fait en fonction de la langue de départ et suit des « chemins différents »
    18. 18. Temps de traduction en fonction du sens de la traductionsens de la traduction (L1L2, L2L1) et du type de motstype de mots (degré d’abstraction) 18 Effet du sens de la traduction Effet du degré d’abstraction
    19. 19. Continuum coordonné/ composé • Variation en fonction de l’expérience de l’acquisition des langues et du type de mots (abstraits vs concrets) 19 coordonnécoordonné composécomposé Espoir = hope ? Bateau = boat ?
    20. 20. 20 Niveau lexical Niveau sémantique Mots concretsMots concrets Nœud intralangue Nœud interlangue Le modèle distribué (De Groot & van Hell, 1998) : différents degrés de recouvrement sémantique entre les langues explique la rapidité de l’appariement basé sur les équivalences de sens. Livre Book
    21. 21. 21 21 Le BIA+ (Dijktra & Van heuven, 2002) rend compte à la fois de l’activation des formes présentées (Système d’identification) et de l’appariement sémantique lié aux demandes de la tâche (Système de décision).
    22. 22. Bia + (Dijkstra & van Heuven, 2002)
    23. 23. Bilingual Interactive Activation model   Bilingual Interactive Activation Plus (+) model Computational models of word retrievalComputational models of word retrieval Dijkstra & Van Heuven (1998, 2002)
    24. 24. Contexte et demandes de la tâche • Comment le contexte affecte-t-il le traitement lexical ? • Cela dépend du type de contexte.: – Contexte linguistique (phrase précédente ou mot dans la liste) – Composition de la liste de stimulus (changement de langues) – Tâche/ technique de la recherche – Consigne ou instructions – Contexte non verbal – Environnement de langue – Etc… 24
    25. 25. 25 Cognate facilitation in more than two languages German lexical decision task by Dutch-English-German trilinguals Lemhöfer, Dijkstra, & Michel (2004) German lexical decision: Cognates 560 580 600 620 640 660 680 700 Cognate D-G-E German control Cognate D-G Item type Reactietijd(ms) Cognate D-G-E: ECHO Cognate D-G: DIENST
    26. 26. 26 Cognate effect is task dependent Language decision task with French-English-Spanish trilinguals Cognate FR-E-SP: VITAL Cognate FR-E: DANGER
    27. 27. Difficulté des expérimentations bilingues Objectifs Général : Homogénéiser des résultats obtenus avec des populations et des langues différentes (contextes expérimentaux variés, Wei & Moyer, 2008; Lavaur & Bairstow, 2011). Test : 1 Evaluer la facilité à passer du niveau lexical (forme des mots) au niveau sémantique (significations associées). 2 Capacité à établir des liens sémantiques tout en changeant de langue Test : 1 Evaluer la facilité à passer du niveau lexical (forme des mots) au niveau sémantique (significations associées). 2 Capacité à établir des liens sémantiques tout en changeant de langue 27
    28. 28. *lune moon oui * shoe lune non De nombreuses tâches sollicitent une seule langue (ex : décision lexicale) Test : Ici, deux langues présentées simultanément. Tâche: décider si deux mots présentés à l’écran (ex: LUNE-MOON ou LUNE-RIVER) sont ou non des traductions. On peut tester (1) Les langues deux à deux (2) Tous types de mots (voir exemples) De nombreuses tâches sollicitent une seule langue (ex : décision lexicale) Test : Ici, deux langues présentées simultanément. Tâche: décider si deux mots présentés à l’écran (ex: LUNE-MOON ou LUNE-RIVER) sont ou non des traductions. On peut tester (1) Les langues deux à deux (2) Tous types de mots (voir exemples) 28
    29. 29. LEVRE NECK
    30. 30. adulte 大人
    31. 31. arbre 車
    32. 32. automne 秋
    33. 33. 33 450 500 550 600 650 700 L1L2 L2L1 Une traduction traduction dominante traduction non dominante Effets obtenus liés à la sémantique des mots dans les 2 sens de traduction ( nombre et dominance des traductions, écart sémantique entre les traductions; Laxen & Lavaur, 2010) mais critique (Prior et al., 2012) Effets obtenus liés à la sémantique des mots dans les 2 sens de traduction ( nombre et dominance des traductions, écart sémantique entre les traductions; Laxen & Lavaur, 2010) mais critique (Prior et al., 2012) Chien/Dog Cadeau/Gift don/gift
    34. 34. 500 550 600 650 700 L1L2 L2L1 Une traduction deux traductions sembables deux traductions différentes Chien/Dog Bateau /Boat ou ship Glace /Ice ou mirror Mot polysémique dans sa propre langue qui renvoie à deux significations différentes dans l’autre langue (Laxen & Lavaur, 2010). Facteur (polysémie intra et interlangue) très peu étudié à ce jour. Mot polysémique dans sa propre langue qui renvoie à deux significations différentes dans l’autre langue (Laxen & Lavaur, 2010). Facteur (polysémie intra et interlangue) très peu étudié à ce jour. 34
    35. 35. Taxi / taxi Lait / milk Pied / queen Effet facilitateur de la similitude formelle entre les traductions (Cognate facilitation effect; Dijkstra, 2012) Effet facilitateur de la similitude formelle entre les traductions (Cognate facilitation effect; Dijkstra, 2012) 35
    36. 36. Taxi / Taxi Lune / moon Pain /pain Livre / stone Effet interférent des relations forme / signification (homographes interlexicaux Grainger et al., 1987) qui fait disparaître l’effet cognat (Laxen et al., 2011) Effet interférent des relations forme / signification (homographes interlexicaux Grainger et al., 1987) qui fait disparaître l’effet cognat (Laxen et al., 2011) 36
    37. 37. Processus impliqués Version visuelle du test : • Codes orthographiques et sémantiques des mots nécessairement impliqués • Détecter les formes présentées (Système d’identification, BIA & BIA+) •Accéder à leur sens et les apparier comme étant ou non des traductions (Système de décision, BIA+) •Il dépasse la simple mesure de la compétence dans une langue donnée Version visuelle du test : • Codes orthographiques et sémantiques des mots nécessairement impliqués • Détecter les formes présentées (Système d’identification, BIA & BIA+) •Accéder à leur sens et les apparier comme étant ou non des traductions (Système de décision, BIA+) •Il dépasse la simple mesure de la compétence dans une langue donnée Avancement : • Version actuelle : prise en compte de la familiarité des mots dans les deux langues (fréquence des contacts avec les mots des deux langues). • Sens de la traduction l’accès à la mémoire sémantique dépend de la langue de départ qui oriente les traitements effectués. • Sens prévisible (soit la L1 soit la L2) ou non (ordre aléatoire) afin d’estimer la capacité des participants à changer de langue. Avancement : • Version actuelle : prise en compte de la familiarité des mots dans les deux langues (fréquence des contacts avec les mots des deux langues). • Sens de la traduction l’accès à la mémoire sémantique dépend de la langue de départ qui oriente les traitements effectués. • Sens prévisible (soit la L1 soit la L2) ou non (ordre aléatoire) afin d’estimer la capacité des participants à changer de langue. 37
    38. 38. Matériel •Similarité lexicale et sémantique même forme, même signification (cognats homographes TAXI-TAXI) même forme significations distinctes (homographes interlexicaux COIN-COIN). • Variables contrôlées (présence ou absence de lien orthographique entre les mots des deux langues), nombre de lettres (3 à 7) et la différence de lettres au sein d’un même couple (+ ou – 2). •Similarité lexicale et sémantique même forme, même signification (cognats homographes TAXI-TAXI) même forme significations distinctes (homographes interlexicaux COIN-COIN). • Variables contrôlées (présence ou absence de lien orthographique entre les mots des deux langues), nombre de lettres (3 à 7) et la différence de lettres au sein d’un même couple (+ ou – 2). •Sélection du matériel équivalents de traduction par niveaux de familiarité (élevé, bas) à partir de bases anglaises (Balota, 1999 ; Davis, 2005) et de bases françaises (Desrochers et Bergeron, 2000 ; Desrochers et Thompson, 2009). •Ordre des langues (L1L2, L2L1, ordre aléatoire). Contrebalancements pour présenter un couple dans 3 ordres (L1L2, L2L1, aléatoire) et un mot (par exemple LUNE) avec sa traduction (MOON) ou avec un autre mot anglais (BOOK). •Sélection du matériel équivalents de traduction par niveaux de familiarité (élevé, bas) à partir de bases anglaises (Balota, 1999 ; Davis, 2005) et de bases françaises (Desrochers et Bergeron, 2000 ; Desrochers et Thompson, 2009). •Ordre des langues (L1L2, L2L1, ordre aléatoire). Contrebalancements pour présenter un couple dans 3 ordres (L1L2, L2L1, aléatoire) et un mot (par exemple LUNE) avec sa traduction (MOON) ou avec un autre mot anglais (BOOK). 38
    39. 39. RésultatsRésultats Couples familiers Couples non familiers Scores 86.76 18.14 Erreurs 4.95 10.43 Omissions 8.28 71.43 Résultats au test (réponses correctes, erreurs, omissions) corrélés positivement avec les auto-évaluations. Les participants ont tendance à sous-estimer leurs compétences Résultats au test (réponses correctes, erreurs, omissions) corrélés positivement avec les auto-évaluations. Les participants ont tendance à sous-estimer leurs compétences Sur 30 participants de différents niveaux dans la L2. Effet positif de la familiarité (traductions familières mieux reconnues que traductions non familières). Sur 30 participants de différents niveaux dans la L2. Effet positif de la familiarité (traductions familières mieux reconnues que traductions non familières). 39
    40. 40. Validité écologique TestTest 40

    ×