SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  20
Utilisez le plein potentiel de vos employés avec le
système SMALL KAIZEN
Le 10 mai 2014
JEAN-PIERRE DUBÉ, ING.
ADRESSE 3250, Jean-Paul-Sartre, Laval (Québec) H7P 0B2
TÉLÉPHONE 514-710-1550
COURRIEL jpierre@jeanpierredube.com
SKYPE jean.pierre.dube
WEB http://jeanpierredube.com
LINKEDIN http://ca.linkedin.com/in/jpdube/fr
TWITTER http://twitter.com/JeanPierreDube
SLIDESHARE http://www.slideshare.net/jeanpierredube
● 1. Mise en contexte
● 2. QU’EST-CE que le Small Kaizen ?
● 3. À QUI s’adresse le Small Kaizen ?
● 4. POURQUOI adopter le Small Kaizen ?
● 5. OÙ appliquer le Small Kaizen ?
● 6. QUAND doit-on appliquer le Small Kaizen ?
● 7. COMMENT fonctionne le Small Kaizen ?
Sommaire
© 2014 JPD Conseil Inc. | Créateurs d'excellence | jeanpierredube.com1
● Vos gestionnaires sont constamment contraints de faire plus avec moins.
● Plusieurs travaillent de longues heures en mode « panique » afin d’éteindre
des feux et de répondre à des demandes toujours pressantes.
● Comme ils disposent de peu de temps pour améliorer leurs opérations, les
petites difficultés finissent par devenir de gros problèmes.
● L’ironie, c’est que peu d’entre eux mettent à contribution leur ressource la
plus précieuse.
● En effet, rares sont ceux qui s’en remettent à leurs employés pour assurer la
bonne marche de l’entreprise. Certains préfèrent étouffer les initiatives des
employés au lieu de les encourager.
● Les vrais experts, ce sont vos employés. Ils ont une connaissance
approfondie du travail qui leur vient de leur expérience quotidienne.
● Les gestionnaires ont plutôt une connaissance globale du travail.
1. Mise en contexte – 1/5
© 2014 JPD Conseil Inc. | Créateurs d'excellence | jeanpierredube.com2
● Chaque jour, vos employés voient votre entreprise gaspiller des ressources,
rendre des clients insatisfaits et rater des opportunités d'amélioration
d’économiser temps et argent sans broncher.
● La plupart de ces problèmes et opportunités d’amélioration sont
relativement petits. Ils sont trop bénins pour préoccuper vos gestionnaires,
mais leur accumulation vous empêche d’atteindre l’excellence. Justement,
l’excellence est une affaire de détails.
● Vos employés de première ligne connaissent des solutions simples et
économiques pour régler ces problèmes et saisir ces opportunités
d’amélioration. Cependant, on leur donne rarement la chance d’apporter
leur contribution.
● Vos gestionnaires et employés s’habituent à cette situation. Ils la trouvent
normale. Ceci amène plusieurs à trouver leur travail stressant et non
gratifiant.
1. Mise en contexte – 2/5
© 2014 JPD Conseil Inc. | Créateurs d'excellence | jeanpierredube.com3
● Au cours de la dernière décennie, de nombreuses entreprises ont amélioré
leur performance en ayant recours à la réingénierie des processus ou à des
programmes d’amélioration tels que Six Sigma ou Lean.
● Ces programmes mettent l’accent sur des idées novatrices qui demandent
des changements importants. Ces changements :
 Demandent des efforts supplémentaires à vos employés qui sont déjà débordés à
répondre aux besoins de vos clients
 Déstabilisent votre entreprise.
● Votre entreprise est un système complexe, avec de nombreuses fonctions et
interdépendances.
● Il est difficile d’anticiper l’impact de ces changements continus qu’il faut
quand même lui apporter.
● Selon plusieurs études, 50 à 80 % des changements introduits dans une
entreprise ratent leurs objectifs, sont interrompus avant terme, ou pire
encore, détériorent la performance de l’entreprise.
1. Mise en contexte – 3/5
© 2014 JPD Conseil Inc. | Créateurs d'excellence | jeanpierredube.com4
● Exemple :
 Six Sigma = Taux de succès entre 40 % et 50 % seulement
 Lean = Taux de succès inférieur à 50 %
 Système de gestion informatisée MRP/ERP = Taux de succès inférieur à 50 %
 Réingénierie des processus d’affaires = Taux de succès entre 30 % et 45 %
seulement
 Transformation organisationnelle = Taux de succès de 30 % seulement
 Sous-traitance = Taux de succès d’environ 40 %
 Nouveaux produits = Taux de succès entre 20 % et 30 %
● Si les grands changements reçoivent habituellement l’attention nécessaire,
les petits changements sont en revanche souvent négligés.
● Or, il vient un temps où on ne peut tout simplement plus améliorer sa
performance sans s’occuper de ces petits détails.
● Une innovation ne livre son plein potentiel que lorsque chaque employé peut
apporter ces petits changements.
1. Mise en contexte – 4/5
© 2014 JPD Conseil Inc. | Créateurs d'excellence | jeanpierredube.com5
● Depuis la première boîte à suggestions en 1886, divers programmes ont été
conçus pour tirer parti du potentiel créatif des employés. La plupart se sont
soldés par un échec.
● Malgré les nouvelles technologies, le principe n’a pas changé en plus de 120
ans. Tous ces programmes visent à trouver de nouvelles idées qui mèneront
à d’importantes améliorations.
● Malheureusement, ce genre d’idées révolutionnaires est une denrée rare,
comme en témoignent les faits suivants :
 Chaque année, seuls 10 % des employés suggèrent en moyenne 1,4 idée.
 Ces idées consistent principalement à demander à la direction de faire quelque
chose.
 Les entreprises ne mettent en œuvre que 32 % des suggestions. La mise en œuvre
demande beaucoup de temps et d’argent.
 Les entreprises récompensent souvent les contributions des employés
proportionnellement aux gains réalisés. L’évaluation et le calcul de ces gains sont
complexes.
1. Mise en contexte – 5/5
© 2014 JPD Conseil Inc. | Créateurs d'excellence | jeanpierredube.com6
● Kaizen est un mot japonais qui signifie « améliorations constantes ». Donc,
Small Kaizen signifie « petites améliorations constantes ».
● Le Small Kaizen confère à chaque employé la marge de manœuvre
nécessaire pour régler les problèmes et saisir les opportunités d'amélioration
qui surgissent au quotidien et ainsi simplifier et améliorer son travail une
petite étape à la fois.
● Le Small Kaizen met à profit le savoir-faire des employés de façon à
économiser temps et argent, à mieux servir la clientèle, à augmenter la
qualité des produits et services, et à éliminer tout gaspillage.
● Le principe général du Small Kaizen peut être résumé par cette pensée du
philosophe chinois Lao Tseu :
 « Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas. »
2. QU’EST-CE que le Small Kaizen ? – 1/3
© 2014 JPD Conseil Inc. | Créateurs d'excellence | jeanpierredube.com7
● Le Small Kaizen préfère les améliorations aux plaintes et aux idées, qui
n’apportent finalement pas grand-chose.
● Exemples :
 Un vendeur se plaint : « Nos clients sont frustrés par notre mauvais service. Notre
réputation en pâtit. »
 Un gestionnaire trouve une idée : « Nous devrions améliorer le processus de
commande parce que son taux d’erreur est élevé. »
 L’agent de service à la clientèle apporte une amélioration Small Kaizen :
• Problème : Les caractéristiques techniques des produits sont difficiles à comprendre, ce
qui cause de nombreux délais et erreurs dans les commandes des clients.
• Solution : Mes collègues du service des ventes et moi-même avons créé une liste de
vérification pour nous assurer de demander tous les renseignements nécessaires et
confirmer leur exactitude.
• Résultat : La plupart des erreurs et délais s’en trouvent réduits.
2. QU’EST-CE que le Small Kaizen ? – 2/3
© 2014 JPD Conseil Inc. | Créateurs d'excellence | jeanpierredube.com8
● Le Small Kaizen encourage les petites améliorations évidentes qui peuvent se
concrétiser rapidement et sans heurt.
● Le Small Kaizen permet aux employés de mieux faire les petites choses qu’ils
ont tendance à bâcler par manque de temps.
● Votre entreprise aura toujours de nouvelles opportunités d'amélioration.
Tout change constamment : les technologies, les concurrents, les clients, les
fournisseurs, les produits, les services, les lois, les règlements, etc.
● De nouveaux problèmes et de nouvelles opportunités d'amélioration font
constamment surface.
● Le Small Kaizen est un processus continu.
2. QU’EST-CE que le Small Kaizen ? – 3/3
© 2014 JPD Conseil Inc. | Créateurs d'excellence | jeanpierredube.com9
● Le Small Kaizen convient à
tous les domaines :
 Manufacturier et industriel;
 Distribution et transport;
 Vente au détail, hébergement
et restauration;
 Santé et services sociaux;
 Services professionnels,
scientifiques et techniques;
 Administration publique;
 Finance et assurance;
 etc.
● Le Small Kaizen s’adresse aux
:
 Organismes privés, publics et
à but non lucratif;
 Petites, moyennes ou
grandes entreprises;
 Employés et gestionnaires,
peu importe leur niveau;
 Milieux syndiqués ou non.
3. À QUI s’adresse le Small Kaizen ?
© 2014 JPD Conseil Inc. | Créateurs d'excellence | jeanpierredube.com10
● L’innovation est certes nécessaire pour dépasser la concurrence, mais pour
garder son avance, il faut faire plus. Plus l’innovation est grande, plus il y a de
chances que vos concurrents la découvrent et trouvent un moyen de la
contrer.
● Les améliorations Small Kaizen risquent beaucoup moins d’être remarquées
par vos concurrents. Elles sont si subtiles et nombreuses qu’elles sont
difficiles à repérer. De plus, la plupart sont propres à votre entreprise et à ses
méthodes et ont peu de valeur hors de votre entreprise.
● Elles demeurent donc exclusives et s’accumulent pour conférer à l’entreprise
un avantage concurrentiel important.
4. POURQUOI adopter le Small Kaizen ? – 1/3
© 2014 JPD Conseil Inc. | Créateurs d'excellence | jeanpierredube.com11
● Le Small Kaizen se veut un complément à l’innovation qui améliore la
performance et la compétitivité.
4. POURQUOI adopter le Small Kaizen ? – 2/3
Le Small Kaizen permet de réduire les variations et
d’augmenter la performance de 10 à 20 % au
moyen de nombreuses petites améliorations peu
coûteuses et faciles à concrétiser.
L’innovation augmente la performance au moyen
de quelques grandes améliorations coûteuses et
difficiles à concrétiser.
Temps
Performance
moyenne avec
l’innovation
Performance
moyenne avec le
Small Kaizen
Votre performance
moyenne réelle
Performance
© 2014 JPD Conseil Inc. | Créateurs d'excellence | jeanpierredube.com12
● Le Small Kaizen permet à l’entreprise de mettre l’accent sur les détails et de
viser l’excellence.
● L’excellence en matière de service à la clientèle, de coûts, de délais de
traitement, de qualité, de performance, de flexibilité et d’innovation
demande un grand souci du détail.
● Il vient un moment où on ne peut tout simplement plus augmenter la
compétitivité sans procéder à une série de petites améliorations.
4. POURQUOI adopter le Small Kaizen ? – 3/3
© 2014 JPD Conseil Inc. | Créateurs d'excellence | jeanpierredube.com13
Données comparatives Small Kaizen1 Programmes de
suggestions2
Objectif principal Petites améliorations Idées novatrices
Taux moyen de participation 75 % 10 %
Nombre moyen d’améliorations ou
d’idées par participant
48,9 1,4
Taux moyen de mise en œuvre 87 % 32 %
Économies moyennes par amélioration
ou idée mise en œuvre
196 $US 3 083 $US
Récompense moyenne par amélioration
ou idée mise en œuvre
3,92 $US
Somme symbolique
656 $US
Économies annuelles nettes par
100 employés
613 229 $US 10 873 $US
1- Recherche réalisée en 1989 par l’Association japonaise des ressources humaines en 1989. Le
montant des économies et des récompenses a été ajusté selon un taux d’inflation moyen de 3,09 %
entre 1989 et 2008. Ce taux a été estimé à partir des données du Bureau of Labor Statistics des
États-Unis.
2- Rapport statistique 2008 de l’Employee Involvement Association (États-Unis).
Un système d’améliorations simple et efficace
© 2014 JPD Conseil Inc. | Créateurs d'excellence | jeanpierredube.com14
● Les limites du Small Kaizen dépendent de l’expérience, du poste et des
capacités de vos employés.
● Chaque jour, vos employés endurent patiemment de nombreux problèmes
qui leur demandent plus de temps, d’énergie, d’information, d’espace,
d’équipement, d’outils, etc. que le minimum requis.
● Individuellement, ces problèmes sont dérangeants pour vos employés.
Collectivement, ils sont coûteux pour votre entreprise.
● Il existe de nombreuses façons d’exécuter une tâche. Néanmoins, on a
tendance à privilégier la méthode qu’on a apprise par le passé.
● Peu importe le poste ou le type de travail, il y a toujours place à
l’amélioration.
● Le Small Kaizen remet en question le statu quo et permet aux employés de
s’attaquer aux problèmes nuisibles en améliorant constamment leur milieu
de travail et leurs méthodes. Ils se concentrent sur ce qu’ils peuvent changer
eux-mêmes dans l’immédiat.
5. OÙ appliquer le Small Kaizen ?
© 2014 JPD Conseil Inc. | Créateurs d'excellence | jeanpierredube.com15
● Chaque semaine, vos employés devraient prendre quelques minutes pour
examiner leur milieu de travail et leurs méthodes et répondre à cette
question toute simple : « Quel est le plus petit changement que je peux
apporter pour simplifier et améliorer mon travail ? »
● Ils devraient proposer une petite amélioration chaque semaine.
● En s’arrêtant chaque semaine pour se livrer à une réflexion Small Kaizen, vos
employés auront une meilleure attitude à l’égard de leur travail. Le Small
Kaizen fera partie de leur routine.
6. QUAND doit-on appliquer le Small Kaizen ?
© 2014 JPD Conseil Inc. | Créateurs d'excellence | jeanpierredube.com16
● Les méthodes et règles du Small Kaizen s’appuient sur le principe KISS (Keep
It Simple and Short), selon lequel on doit viser la simplicité et la concision.
● Le processus de suggestion est facile : 77 % des employés suggèrent en
moyenne 49 petites améliorations simples et peu coûteuses.
● Le Small Kaizen encourage les améliorations pratiques, rapides et faciles qui
tiennent compte des contraintes réelles de l’entreprise : budget, temps,
main-d’œuvre, compétences, leadership, culture, équipement, installations,
etc.
7. COMMENT fonctionne le Small Kaizen ? – 1/2
© 2014 JPD Conseil Inc. | Créateurs d'excellence | jeanpierredube.com17
● Les gestionnaires évaluent rapidement les améliorations proposées par leurs
employés sans faire de calculs complexes, la plupart de ces initiatives étant
peu coûteuses. Le Small Kaizen encourage toutes les améliorations, même
celles qui rapportent peu.
● Les employés reçoivent habituellement une rétroaction dans les 24 heures.
● Le processus de mise en œuvre est simple et rapide; ce sont les employés qui
apportent eux-mêmes 87 % des améliorations suggérées.
● La récompense de l’employé repose dans son sentiment de réussite et de
reconnaissance. Les récompenses financières ou matérielles sont donc nulles
ou peu coûteuses.
7. COMMENT fonctionne le Small Kaizen ? – 2/2
© 2014 JPD Conseil Inc. | Créateurs d'excellence | jeanpierredube.com18
● QU'EST-CE QUE NOUS FAISONS?
 Nous aidons les organisations à...
1. Repenser leur modèle d'affaires pour se démarquer de leurs concurrents
2. Innover pour doubler leurs ventes et profits
3. Augmenter leur productivité d'au moins 20%
4. Réduire leur temps de réponse de 50% et plus.
 Nos clients sont des organisations canadiennes, européennes et africaines, de la
PME à la multinationale dans les secteurs de la production de biens et des services.
● POURQUOI NOUS?
1. Nous investissons beaucoup de temps et d'argent pour découvrir, tester et améliorer les
meilleures pratiques en innovation et excellence opérationnelle.
2. Nous avons acquis une forte expérience en aidant des centaines d'organisations dans
une dizaine de pays.
 Une somme de 1$ investie dans nos produits et services génère des bénéfices d'au
moins 5$.
● Lisez notre blogue au http://jeanpierredube.com/
● Visionnez notre vidéo au http://youtu.be/qFciEy7GDMc
Cabinet de conseil en innovation et excellence
opérationnelle
© 2014 JPD Conseil Inc. | Créateurs d'excellence | jeanpierredube.com19

Contenu connexe

Tendances

Conférence Lean & Digital
Conférence Lean & DigitalConférence Lean & Digital
Conférence Lean & DigitalJoel DUFLOT
 
Lean Management pour les PME
Lean Management pour les PMELean Management pour les PME
Lean Management pour les PMEPeter Klym
 
Les Basiques du Lean
Les Basiques du LeanLes Basiques du Lean
Les Basiques du LeanPeter Klym
 
Petit guide de_lean_management_a_l_usage_des_equipes_agiles-v1_04
Petit guide de_lean_management_a_l_usage_des_equipes_agiles-v1_04Petit guide de_lean_management_a_l_usage_des_equipes_agiles-v1_04
Petit guide de_lean_management_a_l_usage_des_equipes_agiles-v1_04requiem2
 
Les 14 principes lean management du système Toyota
Les 14 principes lean management du système ToyotaLes 14 principes lean management du système Toyota
Les 14 principes lean management du système ToyotaPascal Méance
 
Un modèle d'amélioration continue
Un modèle d'amélioration continueUn modèle d'amélioration continue
Un modèle d'amélioration continueGilles Bélanger
 
Lectures dans toyota production system
Lectures dans toyota production systemLectures dans toyota production system
Lectures dans toyota production systemAnass Dziri
 
Amélioration Continue - Des faits & des effets
Amélioration Continue - Des faits & des effetsAmélioration Continue - Des faits & des effets
Amélioration Continue - Des faits & des effetsPhilippe Launay
 
Ag08 Lean Management Et Progres Continu Fr
Ag08 Lean Management Et Progres Continu FrAg08 Lean Management Et Progres Continu Fr
Ag08 Lean Management Et Progres Continu FrValtech
 
Découvrir le management visuel
Découvrir le management visuelDécouvrir le management visuel
Découvrir le management visuelLaurent Morisseau
 
S'approprier l'amélioration continue et l'intégrer à ses pratiques
S'approprier l'amélioration continue et l'intégrer à ses pratiquesS'approprier l'amélioration continue et l'intégrer à ses pratiques
S'approprier l'amélioration continue et l'intégrer à ses pratiquesLITTLE FISH
 
Management Visuel
Management VisuelManagement Visuel
Management Visuelnooghe
 
Lean : outil d'optimisation dans le laboratoire
Lean  : outil d'optimisation dans le laboratoireLean  : outil d'optimisation dans le laboratoire
Lean : outil d'optimisation dans le laboratoirePasteur_Tunis
 

Tendances (20)

Conférence Lean & Digital
Conférence Lean & DigitalConférence Lean & Digital
Conférence Lean & Digital
 
Lean Thinking
Lean ThinkingLean Thinking
Lean Thinking
 
DEMARCHE QUALITE
DEMARCHE QUALITEDEMARCHE QUALITE
DEMARCHE QUALITE
 
Deming: 14 Points
Deming: 14 PointsDeming: 14 Points
Deming: 14 Points
 
Lean Management pour les PME
Lean Management pour les PMELean Management pour les PME
Lean Management pour les PME
 
Les Basiques du Lean
Les Basiques du LeanLes Basiques du Lean
Les Basiques du Lean
 
Petit guide de_lean_management_a_l_usage_des_equipes_agiles-v1_04
Petit guide de_lean_management_a_l_usage_des_equipes_agiles-v1_04Petit guide de_lean_management_a_l_usage_des_equipes_agiles-v1_04
Petit guide de_lean_management_a_l_usage_des_equipes_agiles-v1_04
 
Les 14 principes lean management du système Toyota
Les 14 principes lean management du système ToyotaLes 14 principes lean management du système Toyota
Les 14 principes lean management du système Toyota
 
Un modèle d'amélioration continue
Un modèle d'amélioration continueUn modèle d'amélioration continue
Un modèle d'amélioration continue
 
Lectures dans toyota production system
Lectures dans toyota production systemLectures dans toyota production system
Lectures dans toyota production system
 
Amélioration Continue - Des faits & des effets
Amélioration Continue - Des faits & des effetsAmélioration Continue - Des faits & des effets
Amélioration Continue - Des faits & des effets
 
Ag08 Lean Management Et Progres Continu Fr
Ag08 Lean Management Et Progres Continu FrAg08 Lean Management Et Progres Continu Fr
Ag08 Lean Management Et Progres Continu Fr
 
Découvrir le management visuel
Découvrir le management visuelDécouvrir le management visuel
Découvrir le management visuel
 
DEMARCHE QUALITE
DEMARCHE QUALITEDEMARCHE QUALITE
DEMARCHE QUALITE
 
S'approprier l'amélioration continue et l'intégrer à ses pratiques
S'approprier l'amélioration continue et l'intégrer à ses pratiquesS'approprier l'amélioration continue et l'intégrer à ses pratiques
S'approprier l'amélioration continue et l'intégrer à ses pratiques
 
Management Visuel
Management VisuelManagement Visuel
Management Visuel
 
Lean : outil d'optimisation dans le laboratoire
Lean  : outil d'optimisation dans le laboratoireLean  : outil d'optimisation dans le laboratoire
Lean : outil d'optimisation dans le laboratoire
 
Un temple pour décrire le lean
Un temple pour décrire le leanUn temple pour décrire le lean
Un temple pour décrire le lean
 
La Démarche Lean
La Démarche LeanLa Démarche Lean
La Démarche Lean
 
Introduction au "Lean IT"
Introduction au "Lean IT"Introduction au "Lean IT"
Introduction au "Lean IT"
 

En vedette

Jeu sur le kaizen
Jeu sur le kaizenJeu sur le kaizen
Jeu sur le kaizenCIPE
 
jeu sur le kaizen
jeu sur le  kaizenjeu sur le  kaizen
jeu sur le kaizenCIPE
 
Continual service improvement memorandum
Continual service improvement memorandum Continual service improvement memorandum
Continual service improvement memorandum Joseph Guindeba
 
Aide mémo de l'amélioration continue des services
Aide mémo de l'amélioration continue des servicesAide mémo de l'amélioration continue des services
Aide mémo de l'amélioration continue des servicesJoseph Guindeba
 
Certif. de compétences et norme nf x06 091 v0 ul6 s 13 octobre 2011
Certif. de compétences  et norme nf x06 091  v0 ul6 s   13 octobre 2011Certif. de compétences  et norme nf x06 091  v0 ul6 s   13 octobre 2011
Certif. de compétences et norme nf x06 091 v0 ul6 s 13 octobre 2011Romain MURRY
 
Kaizen Technology
Kaizen  TechnologyKaizen  Technology
Kaizen Technologymacao
 
La maintenance TGV par le prisme du Lean par Boris Evesque de la SNCF
La maintenance TGV par le prisme du Lean par Boris Evesque de la SNCFLa maintenance TGV par le prisme du Lean par Boris Evesque de la SNCF
La maintenance TGV par le prisme du Lean par Boris Evesque de la SNCFInstitut Lean France
 
Gemba Kaizen for lean manufacturing chap3 | kaizen present guide | lean tools
Gemba Kaizen for lean manufacturing chap3 |  kaizen  present guide | lean tools Gemba Kaizen for lean manufacturing chap3 |  kaizen  present guide | lean tools
Gemba Kaizen for lean manufacturing chap3 | kaizen present guide | lean tools 博行 門眞
 
Demarche Formation Lean Ogip Organisation
Demarche Formation Lean Ogip OrganisationDemarche Formation Lean Ogip Organisation
Demarche Formation Lean Ogip OrganisationGrégory DUQUENNE
 
Jeu 5S en support d'une formation
Jeu 5S en support d'une formation Jeu 5S en support d'une formation
Jeu 5S en support d'une formation Sylvain BROSSARD
 
PRESENTATION DE L’ANALYSE SWOT Agriculture et Agro-alimentaire
PRESENTATION DE L’ANALYSE SWOT Agriculture et Agro-alimentairePRESENTATION DE L’ANALYSE SWOT Agriculture et Agro-alimentaire
PRESENTATION DE L’ANALYSE SWOT Agriculture et Agro-alimentairejounayd
 
jeu résolution de problèmes
jeu résolution de problèmesjeu résolution de problèmes
jeu résolution de problèmesCIPE
 
Stage Construire un projet collaboratif : démarche et outils - 2016-05-31
Stage Construire un projet collaboratif : démarche et outils - 2016-05-31Stage Construire un projet collaboratif : démarche et outils - 2016-05-31
Stage Construire un projet collaboratif : démarche et outils - 2016-05-31URFIST de Rennes
 

En vedette (20)

Deroulement Chantier Kaizen
Deroulement Chantier KaizenDeroulement Chantier Kaizen
Deroulement Chantier Kaizen
 
Jeu sur le kaizen
Jeu sur le kaizenJeu sur le kaizen
Jeu sur le kaizen
 
Kaizen method example
Kaizen method exampleKaizen method example
Kaizen method example
 
jeu sur le kaizen
jeu sur le  kaizenjeu sur le  kaizen
jeu sur le kaizen
 
Kaizen Ppt
Kaizen PptKaizen Ppt
Kaizen Ppt
 
Kaizen Ppt
Kaizen PptKaizen Ppt
Kaizen Ppt
 
Continual service improvement memorandum
Continual service improvement memorandum Continual service improvement memorandum
Continual service improvement memorandum
 
Aide mémo de l'amélioration continue des services
Aide mémo de l'amélioration continue des servicesAide mémo de l'amélioration continue des services
Aide mémo de l'amélioration continue des services
 
Certif. de compétences et norme nf x06 091 v0 ul6 s 13 octobre 2011
Certif. de compétences  et norme nf x06 091  v0 ul6 s   13 octobre 2011Certif. de compétences  et norme nf x06 091  v0 ul6 s   13 octobre 2011
Certif. de compétences et norme nf x06 091 v0 ul6 s 13 octobre 2011
 
Kaizen Technology
Kaizen  TechnologyKaizen  Technology
Kaizen Technology
 
La maintenance TGV par le prisme du Lean par Boris Evesque de la SNCF
La maintenance TGV par le prisme du Lean par Boris Evesque de la SNCFLa maintenance TGV par le prisme du Lean par Boris Evesque de la SNCF
La maintenance TGV par le prisme du Lean par Boris Evesque de la SNCF
 
Yu luo mgt japan
Yu luo mgt japanYu luo mgt japan
Yu luo mgt japan
 
Présentation Renault Trucks
Présentation Renault TrucksPrésentation Renault Trucks
Présentation Renault Trucks
 
Gemba Kaizen for lean manufacturing chap3 | kaizen present guide | lean tools
Gemba Kaizen for lean manufacturing chap3 |  kaizen  present guide | lean tools Gemba Kaizen for lean manufacturing chap3 |  kaizen  present guide | lean tools
Gemba Kaizen for lean manufacturing chap3 | kaizen present guide | lean tools
 
Demarche Formation Lean Ogip Organisation
Demarche Formation Lean Ogip OrganisationDemarche Formation Lean Ogip Organisation
Demarche Formation Lean Ogip Organisation
 
Renault Trucks presentation
Renault Trucks presentationRenault Trucks presentation
Renault Trucks presentation
 
Jeu 5S en support d'une formation
Jeu 5S en support d'une formation Jeu 5S en support d'une formation
Jeu 5S en support d'une formation
 
PRESENTATION DE L’ANALYSE SWOT Agriculture et Agro-alimentaire
PRESENTATION DE L’ANALYSE SWOT Agriculture et Agro-alimentairePRESENTATION DE L’ANALYSE SWOT Agriculture et Agro-alimentaire
PRESENTATION DE L’ANALYSE SWOT Agriculture et Agro-alimentaire
 
jeu résolution de problèmes
jeu résolution de problèmesjeu résolution de problèmes
jeu résolution de problèmes
 
Stage Construire un projet collaboratif : démarche et outils - 2016-05-31
Stage Construire un projet collaboratif : démarche et outils - 2016-05-31Stage Construire un projet collaboratif : démarche et outils - 2016-05-31
Stage Construire un projet collaboratif : démarche et outils - 2016-05-31
 

Similaire à Small Kaizen

Une introduction à l’Entreprise allégée (Lean) et Six Sigma (EAESS) au gou...
Une introduction à l’Entreprise allégée (Lean) et Six Sigma (EAESS) au gou...Une introduction à l’Entreprise allégée (Lean) et Six Sigma (EAESS) au gou...
Une introduction à l’Entreprise allégée (Lean) et Six Sigma (EAESS) au gou...Anne Wiltshire
 
Ebook marketing agile french
Ebook marketing agile frenchEbook marketing agile french
Ebook marketing agile frenchBenGuislain
 
5 facteurs clés et pièges à éviter pour réussir en affaires #SPME2014
5 facteurs clés et pièges à éviter pour réussir en affaires #SPME20145 facteurs clés et pièges à éviter pour réussir en affaires #SPME2014
5 facteurs clés et pièges à éviter pour réussir en affaires #SPME2014BDC
 
Leadership et respect par Michael Ballé
Leadership et respect par Michael Ballé Leadership et respect par Michael Ballé
Leadership et respect par Michael Ballé Institut Lean France
 
Bouffées d'optimisme autour de la transformation digitale
Bouffées d'optimisme autour de la transformation digitaleBouffées d'optimisme autour de la transformation digitale
Bouffées d'optimisme autour de la transformation digitaledibs-conseil
 
Introduction a l'entreprise allegé lean et six sigma au gouvernement
Introduction a l'entreprise allegé lean et six sigma au gouvernementIntroduction a l'entreprise allegé lean et six sigma au gouvernement
Introduction a l'entreprise allegé lean et six sigma au gouvernementLean Agility Inc.
 
LEAN : HISTOIRE, PRINCIPES, FORCE, CONTRAINTES ET INDICATEURS
LEAN : HISTOIRE, PRINCIPES, FORCE, CONTRAINTES ET INDICATEURSLEAN : HISTOIRE, PRINCIPES, FORCE, CONTRAINTES ET INDICATEURS
LEAN : HISTOIRE, PRINCIPES, FORCE, CONTRAINTES ET INDICATEURSK-process
 
Lean Business France - Training Module descriptions
Lean Business France - Training Module descriptionsLean Business France - Training Module descriptions
Lean Business France - Training Module descriptionsPeter Klym
 
Manager la transformation lean par les chiffres
Manager la transformation lean par les chiffresManager la transformation lean par les chiffres
Manager la transformation lean par les chiffresOperae Partners
 
Cabinet Devinnov - nos offres
Cabinet Devinnov - nos offresCabinet Devinnov - nos offres
Cabinet Devinnov - nos offresDevinnov
 
Newsletter lean - avril 2015
Newsletter lean - avril 2015Newsletter lean - avril 2015
Newsletter lean - avril 2015Manuel Jarry
 
Newsletter CUBIK N°2 : Avril - Juin
Newsletter CUBIK N°2 : Avril - JuinNewsletter CUBIK N°2 : Avril - Juin
Newsletter CUBIK N°2 : Avril - JuinCoralie Voisin
 
Portrait de startuper #10 - Lingua Custodia - Olivier Debeugny
Portrait de startuper #10 - Lingua Custodia - Olivier DebeugnyPortrait de startuper #10 - Lingua Custodia - Olivier Debeugny
Portrait de startuper #10 - Lingua Custodia - Olivier DebeugnySébastien Bourguignon
 
Gestion des Idées en entreprise
Gestion des Idées en entrepriseGestion des Idées en entreprise
Gestion des Idées en entrepriseChristianLiboiron
 
Présentation Créagora: Le "Lean Startup"
Présentation Créagora: Le "Lean Startup"Présentation Créagora: Le "Lean Startup"
Présentation Créagora: Le "Lean Startup"Davender Gupta
 

Similaire à Small Kaizen (20)

Une introduction à l’Entreprise allégée (Lean) et Six Sigma (EAESS) au gou...
Une introduction à l’Entreprise allégée (Lean) et Six Sigma (EAESS) au gou...Une introduction à l’Entreprise allégée (Lean) et Six Sigma (EAESS) au gou...
Une introduction à l’Entreprise allégée (Lean) et Six Sigma (EAESS) au gou...
 
Ebook marketing agile french
Ebook marketing agile frenchEbook marketing agile french
Ebook marketing agile french
 
5 facteurs clés et pièges à éviter pour réussir en affaires #SPME2014
5 facteurs clés et pièges à éviter pour réussir en affaires #SPME20145 facteurs clés et pièges à éviter pour réussir en affaires #SPME2014
5 facteurs clés et pièges à éviter pour réussir en affaires #SPME2014
 
Leadership et respect par Michael Ballé
Leadership et respect par Michael Ballé Leadership et respect par Michael Ballé
Leadership et respect par Michael Ballé
 
L'entreprise agile
L'entreprise agileL'entreprise agile
L'entreprise agile
 
presentation MediaMed
presentation MediaMedpresentation MediaMed
presentation MediaMed
 
8451348.pptx
8451348.pptx8451348.pptx
8451348.pptx
 
Bouffées d'optimisme autour de la transformation digitale
Bouffées d'optimisme autour de la transformation digitaleBouffées d'optimisme autour de la transformation digitale
Bouffées d'optimisme autour de la transformation digitale
 
Le Manifeste Agile
Le Manifeste AgileLe Manifeste Agile
Le Manifeste Agile
 
Introduction a l'entreprise allegé lean et six sigma au gouvernement
Introduction a l'entreprise allegé lean et six sigma au gouvernementIntroduction a l'entreprise allegé lean et six sigma au gouvernement
Introduction a l'entreprise allegé lean et six sigma au gouvernement
 
LEAN : HISTOIRE, PRINCIPES, FORCE, CONTRAINTES ET INDICATEURS
LEAN : HISTOIRE, PRINCIPES, FORCE, CONTRAINTES ET INDICATEURSLEAN : HISTOIRE, PRINCIPES, FORCE, CONTRAINTES ET INDICATEURS
LEAN : HISTOIRE, PRINCIPES, FORCE, CONTRAINTES ET INDICATEURS
 
Lean Business France - Training Module descriptions
Lean Business France - Training Module descriptionsLean Business France - Training Module descriptions
Lean Business France - Training Module descriptions
 
Manager la transformation lean par les chiffres
Manager la transformation lean par les chiffresManager la transformation lean par les chiffres
Manager la transformation lean par les chiffres
 
Cabinet Devinnov - nos offres
Cabinet Devinnov - nos offresCabinet Devinnov - nos offres
Cabinet Devinnov - nos offres
 
Newsletter lean - avril 2015
Newsletter lean - avril 2015Newsletter lean - avril 2015
Newsletter lean - avril 2015
 
Newsletter CUBIK N°2 : Avril - Juin
Newsletter CUBIK N°2 : Avril - JuinNewsletter CUBIK N°2 : Avril - Juin
Newsletter CUBIK N°2 : Avril - Juin
 
Portrait de startuper #10 - Lingua Custodia - Olivier Debeugny
Portrait de startuper #10 - Lingua Custodia - Olivier DebeugnyPortrait de startuper #10 - Lingua Custodia - Olivier Debeugny
Portrait de startuper #10 - Lingua Custodia - Olivier Debeugny
 
Gestion des Idées en entreprise
Gestion des Idées en entrepriseGestion des Idées en entreprise
Gestion des Idées en entreprise
 
Présentation Créagora: Le "Lean Startup"
Présentation Créagora: Le "Lean Startup"Présentation Créagora: Le "Lean Startup"
Présentation Créagora: Le "Lean Startup"
 
Présentation de Centaurus
Présentation de CentaurusPrésentation de Centaurus
Présentation de Centaurus
 

Small Kaizen

  • 1. Utilisez le plein potentiel de vos employés avec le système SMALL KAIZEN Le 10 mai 2014 JEAN-PIERRE DUBÉ, ING. ADRESSE 3250, Jean-Paul-Sartre, Laval (Québec) H7P 0B2 TÉLÉPHONE 514-710-1550 COURRIEL jpierre@jeanpierredube.com SKYPE jean.pierre.dube WEB http://jeanpierredube.com LINKEDIN http://ca.linkedin.com/in/jpdube/fr TWITTER http://twitter.com/JeanPierreDube SLIDESHARE http://www.slideshare.net/jeanpierredube
  • 2. ● 1. Mise en contexte ● 2. QU’EST-CE que le Small Kaizen ? ● 3. À QUI s’adresse le Small Kaizen ? ● 4. POURQUOI adopter le Small Kaizen ? ● 5. OÙ appliquer le Small Kaizen ? ● 6. QUAND doit-on appliquer le Small Kaizen ? ● 7. COMMENT fonctionne le Small Kaizen ? Sommaire © 2014 JPD Conseil Inc. | Créateurs d'excellence | jeanpierredube.com1
  • 3. ● Vos gestionnaires sont constamment contraints de faire plus avec moins. ● Plusieurs travaillent de longues heures en mode « panique » afin d’éteindre des feux et de répondre à des demandes toujours pressantes. ● Comme ils disposent de peu de temps pour améliorer leurs opérations, les petites difficultés finissent par devenir de gros problèmes. ● L’ironie, c’est que peu d’entre eux mettent à contribution leur ressource la plus précieuse. ● En effet, rares sont ceux qui s’en remettent à leurs employés pour assurer la bonne marche de l’entreprise. Certains préfèrent étouffer les initiatives des employés au lieu de les encourager. ● Les vrais experts, ce sont vos employés. Ils ont une connaissance approfondie du travail qui leur vient de leur expérience quotidienne. ● Les gestionnaires ont plutôt une connaissance globale du travail. 1. Mise en contexte – 1/5 © 2014 JPD Conseil Inc. | Créateurs d'excellence | jeanpierredube.com2
  • 4. ● Chaque jour, vos employés voient votre entreprise gaspiller des ressources, rendre des clients insatisfaits et rater des opportunités d'amélioration d’économiser temps et argent sans broncher. ● La plupart de ces problèmes et opportunités d’amélioration sont relativement petits. Ils sont trop bénins pour préoccuper vos gestionnaires, mais leur accumulation vous empêche d’atteindre l’excellence. Justement, l’excellence est une affaire de détails. ● Vos employés de première ligne connaissent des solutions simples et économiques pour régler ces problèmes et saisir ces opportunités d’amélioration. Cependant, on leur donne rarement la chance d’apporter leur contribution. ● Vos gestionnaires et employés s’habituent à cette situation. Ils la trouvent normale. Ceci amène plusieurs à trouver leur travail stressant et non gratifiant. 1. Mise en contexte – 2/5 © 2014 JPD Conseil Inc. | Créateurs d'excellence | jeanpierredube.com3
  • 5. ● Au cours de la dernière décennie, de nombreuses entreprises ont amélioré leur performance en ayant recours à la réingénierie des processus ou à des programmes d’amélioration tels que Six Sigma ou Lean. ● Ces programmes mettent l’accent sur des idées novatrices qui demandent des changements importants. Ces changements :  Demandent des efforts supplémentaires à vos employés qui sont déjà débordés à répondre aux besoins de vos clients  Déstabilisent votre entreprise. ● Votre entreprise est un système complexe, avec de nombreuses fonctions et interdépendances. ● Il est difficile d’anticiper l’impact de ces changements continus qu’il faut quand même lui apporter. ● Selon plusieurs études, 50 à 80 % des changements introduits dans une entreprise ratent leurs objectifs, sont interrompus avant terme, ou pire encore, détériorent la performance de l’entreprise. 1. Mise en contexte – 3/5 © 2014 JPD Conseil Inc. | Créateurs d'excellence | jeanpierredube.com4
  • 6. ● Exemple :  Six Sigma = Taux de succès entre 40 % et 50 % seulement  Lean = Taux de succès inférieur à 50 %  Système de gestion informatisée MRP/ERP = Taux de succès inférieur à 50 %  Réingénierie des processus d’affaires = Taux de succès entre 30 % et 45 % seulement  Transformation organisationnelle = Taux de succès de 30 % seulement  Sous-traitance = Taux de succès d’environ 40 %  Nouveaux produits = Taux de succès entre 20 % et 30 % ● Si les grands changements reçoivent habituellement l’attention nécessaire, les petits changements sont en revanche souvent négligés. ● Or, il vient un temps où on ne peut tout simplement plus améliorer sa performance sans s’occuper de ces petits détails. ● Une innovation ne livre son plein potentiel que lorsque chaque employé peut apporter ces petits changements. 1. Mise en contexte – 4/5 © 2014 JPD Conseil Inc. | Créateurs d'excellence | jeanpierredube.com5
  • 7. ● Depuis la première boîte à suggestions en 1886, divers programmes ont été conçus pour tirer parti du potentiel créatif des employés. La plupart se sont soldés par un échec. ● Malgré les nouvelles technologies, le principe n’a pas changé en plus de 120 ans. Tous ces programmes visent à trouver de nouvelles idées qui mèneront à d’importantes améliorations. ● Malheureusement, ce genre d’idées révolutionnaires est une denrée rare, comme en témoignent les faits suivants :  Chaque année, seuls 10 % des employés suggèrent en moyenne 1,4 idée.  Ces idées consistent principalement à demander à la direction de faire quelque chose.  Les entreprises ne mettent en œuvre que 32 % des suggestions. La mise en œuvre demande beaucoup de temps et d’argent.  Les entreprises récompensent souvent les contributions des employés proportionnellement aux gains réalisés. L’évaluation et le calcul de ces gains sont complexes. 1. Mise en contexte – 5/5 © 2014 JPD Conseil Inc. | Créateurs d'excellence | jeanpierredube.com6
  • 8. ● Kaizen est un mot japonais qui signifie « améliorations constantes ». Donc, Small Kaizen signifie « petites améliorations constantes ». ● Le Small Kaizen confère à chaque employé la marge de manœuvre nécessaire pour régler les problèmes et saisir les opportunités d'amélioration qui surgissent au quotidien et ainsi simplifier et améliorer son travail une petite étape à la fois. ● Le Small Kaizen met à profit le savoir-faire des employés de façon à économiser temps et argent, à mieux servir la clientèle, à augmenter la qualité des produits et services, et à éliminer tout gaspillage. ● Le principe général du Small Kaizen peut être résumé par cette pensée du philosophe chinois Lao Tseu :  « Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas. » 2. QU’EST-CE que le Small Kaizen ? – 1/3 © 2014 JPD Conseil Inc. | Créateurs d'excellence | jeanpierredube.com7
  • 9. ● Le Small Kaizen préfère les améliorations aux plaintes et aux idées, qui n’apportent finalement pas grand-chose. ● Exemples :  Un vendeur se plaint : « Nos clients sont frustrés par notre mauvais service. Notre réputation en pâtit. »  Un gestionnaire trouve une idée : « Nous devrions améliorer le processus de commande parce que son taux d’erreur est élevé. »  L’agent de service à la clientèle apporte une amélioration Small Kaizen : • Problème : Les caractéristiques techniques des produits sont difficiles à comprendre, ce qui cause de nombreux délais et erreurs dans les commandes des clients. • Solution : Mes collègues du service des ventes et moi-même avons créé une liste de vérification pour nous assurer de demander tous les renseignements nécessaires et confirmer leur exactitude. • Résultat : La plupart des erreurs et délais s’en trouvent réduits. 2. QU’EST-CE que le Small Kaizen ? – 2/3 © 2014 JPD Conseil Inc. | Créateurs d'excellence | jeanpierredube.com8
  • 10. ● Le Small Kaizen encourage les petites améliorations évidentes qui peuvent se concrétiser rapidement et sans heurt. ● Le Small Kaizen permet aux employés de mieux faire les petites choses qu’ils ont tendance à bâcler par manque de temps. ● Votre entreprise aura toujours de nouvelles opportunités d'amélioration. Tout change constamment : les technologies, les concurrents, les clients, les fournisseurs, les produits, les services, les lois, les règlements, etc. ● De nouveaux problèmes et de nouvelles opportunités d'amélioration font constamment surface. ● Le Small Kaizen est un processus continu. 2. QU’EST-CE que le Small Kaizen ? – 3/3 © 2014 JPD Conseil Inc. | Créateurs d'excellence | jeanpierredube.com9
  • 11. ● Le Small Kaizen convient à tous les domaines :  Manufacturier et industriel;  Distribution et transport;  Vente au détail, hébergement et restauration;  Santé et services sociaux;  Services professionnels, scientifiques et techniques;  Administration publique;  Finance et assurance;  etc. ● Le Small Kaizen s’adresse aux :  Organismes privés, publics et à but non lucratif;  Petites, moyennes ou grandes entreprises;  Employés et gestionnaires, peu importe leur niveau;  Milieux syndiqués ou non. 3. À QUI s’adresse le Small Kaizen ? © 2014 JPD Conseil Inc. | Créateurs d'excellence | jeanpierredube.com10
  • 12. ● L’innovation est certes nécessaire pour dépasser la concurrence, mais pour garder son avance, il faut faire plus. Plus l’innovation est grande, plus il y a de chances que vos concurrents la découvrent et trouvent un moyen de la contrer. ● Les améliorations Small Kaizen risquent beaucoup moins d’être remarquées par vos concurrents. Elles sont si subtiles et nombreuses qu’elles sont difficiles à repérer. De plus, la plupart sont propres à votre entreprise et à ses méthodes et ont peu de valeur hors de votre entreprise. ● Elles demeurent donc exclusives et s’accumulent pour conférer à l’entreprise un avantage concurrentiel important. 4. POURQUOI adopter le Small Kaizen ? – 1/3 © 2014 JPD Conseil Inc. | Créateurs d'excellence | jeanpierredube.com11
  • 13. ● Le Small Kaizen se veut un complément à l’innovation qui améliore la performance et la compétitivité. 4. POURQUOI adopter le Small Kaizen ? – 2/3 Le Small Kaizen permet de réduire les variations et d’augmenter la performance de 10 à 20 % au moyen de nombreuses petites améliorations peu coûteuses et faciles à concrétiser. L’innovation augmente la performance au moyen de quelques grandes améliorations coûteuses et difficiles à concrétiser. Temps Performance moyenne avec l’innovation Performance moyenne avec le Small Kaizen Votre performance moyenne réelle Performance © 2014 JPD Conseil Inc. | Créateurs d'excellence | jeanpierredube.com12
  • 14. ● Le Small Kaizen permet à l’entreprise de mettre l’accent sur les détails et de viser l’excellence. ● L’excellence en matière de service à la clientèle, de coûts, de délais de traitement, de qualité, de performance, de flexibilité et d’innovation demande un grand souci du détail. ● Il vient un moment où on ne peut tout simplement plus augmenter la compétitivité sans procéder à une série de petites améliorations. 4. POURQUOI adopter le Small Kaizen ? – 3/3 © 2014 JPD Conseil Inc. | Créateurs d'excellence | jeanpierredube.com13
  • 15. Données comparatives Small Kaizen1 Programmes de suggestions2 Objectif principal Petites améliorations Idées novatrices Taux moyen de participation 75 % 10 % Nombre moyen d’améliorations ou d’idées par participant 48,9 1,4 Taux moyen de mise en œuvre 87 % 32 % Économies moyennes par amélioration ou idée mise en œuvre 196 $US 3 083 $US Récompense moyenne par amélioration ou idée mise en œuvre 3,92 $US Somme symbolique 656 $US Économies annuelles nettes par 100 employés 613 229 $US 10 873 $US 1- Recherche réalisée en 1989 par l’Association japonaise des ressources humaines en 1989. Le montant des économies et des récompenses a été ajusté selon un taux d’inflation moyen de 3,09 % entre 1989 et 2008. Ce taux a été estimé à partir des données du Bureau of Labor Statistics des États-Unis. 2- Rapport statistique 2008 de l’Employee Involvement Association (États-Unis). Un système d’améliorations simple et efficace © 2014 JPD Conseil Inc. | Créateurs d'excellence | jeanpierredube.com14
  • 16. ● Les limites du Small Kaizen dépendent de l’expérience, du poste et des capacités de vos employés. ● Chaque jour, vos employés endurent patiemment de nombreux problèmes qui leur demandent plus de temps, d’énergie, d’information, d’espace, d’équipement, d’outils, etc. que le minimum requis. ● Individuellement, ces problèmes sont dérangeants pour vos employés. Collectivement, ils sont coûteux pour votre entreprise. ● Il existe de nombreuses façons d’exécuter une tâche. Néanmoins, on a tendance à privilégier la méthode qu’on a apprise par le passé. ● Peu importe le poste ou le type de travail, il y a toujours place à l’amélioration. ● Le Small Kaizen remet en question le statu quo et permet aux employés de s’attaquer aux problèmes nuisibles en améliorant constamment leur milieu de travail et leurs méthodes. Ils se concentrent sur ce qu’ils peuvent changer eux-mêmes dans l’immédiat. 5. OÙ appliquer le Small Kaizen ? © 2014 JPD Conseil Inc. | Créateurs d'excellence | jeanpierredube.com15
  • 17. ● Chaque semaine, vos employés devraient prendre quelques minutes pour examiner leur milieu de travail et leurs méthodes et répondre à cette question toute simple : « Quel est le plus petit changement que je peux apporter pour simplifier et améliorer mon travail ? » ● Ils devraient proposer une petite amélioration chaque semaine. ● En s’arrêtant chaque semaine pour se livrer à une réflexion Small Kaizen, vos employés auront une meilleure attitude à l’égard de leur travail. Le Small Kaizen fera partie de leur routine. 6. QUAND doit-on appliquer le Small Kaizen ? © 2014 JPD Conseil Inc. | Créateurs d'excellence | jeanpierredube.com16
  • 18. ● Les méthodes et règles du Small Kaizen s’appuient sur le principe KISS (Keep It Simple and Short), selon lequel on doit viser la simplicité et la concision. ● Le processus de suggestion est facile : 77 % des employés suggèrent en moyenne 49 petites améliorations simples et peu coûteuses. ● Le Small Kaizen encourage les améliorations pratiques, rapides et faciles qui tiennent compte des contraintes réelles de l’entreprise : budget, temps, main-d’œuvre, compétences, leadership, culture, équipement, installations, etc. 7. COMMENT fonctionne le Small Kaizen ? – 1/2 © 2014 JPD Conseil Inc. | Créateurs d'excellence | jeanpierredube.com17
  • 19. ● Les gestionnaires évaluent rapidement les améliorations proposées par leurs employés sans faire de calculs complexes, la plupart de ces initiatives étant peu coûteuses. Le Small Kaizen encourage toutes les améliorations, même celles qui rapportent peu. ● Les employés reçoivent habituellement une rétroaction dans les 24 heures. ● Le processus de mise en œuvre est simple et rapide; ce sont les employés qui apportent eux-mêmes 87 % des améliorations suggérées. ● La récompense de l’employé repose dans son sentiment de réussite et de reconnaissance. Les récompenses financières ou matérielles sont donc nulles ou peu coûteuses. 7. COMMENT fonctionne le Small Kaizen ? – 2/2 © 2014 JPD Conseil Inc. | Créateurs d'excellence | jeanpierredube.com18
  • 20. ● QU'EST-CE QUE NOUS FAISONS?  Nous aidons les organisations à... 1. Repenser leur modèle d'affaires pour se démarquer de leurs concurrents 2. Innover pour doubler leurs ventes et profits 3. Augmenter leur productivité d'au moins 20% 4. Réduire leur temps de réponse de 50% et plus.  Nos clients sont des organisations canadiennes, européennes et africaines, de la PME à la multinationale dans les secteurs de la production de biens et des services. ● POURQUOI NOUS? 1. Nous investissons beaucoup de temps et d'argent pour découvrir, tester et améliorer les meilleures pratiques en innovation et excellence opérationnelle. 2. Nous avons acquis une forte expérience en aidant des centaines d'organisations dans une dizaine de pays.  Une somme de 1$ investie dans nos produits et services génère des bénéfices d'au moins 5$. ● Lisez notre blogue au http://jeanpierredube.com/ ● Visionnez notre vidéo au http://youtu.be/qFciEy7GDMc Cabinet de conseil en innovation et excellence opérationnelle © 2014 JPD Conseil Inc. | Créateurs d'excellence | jeanpierredube.com19

Notes de l'éditeur

  1. ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ 28/07/12 FAIRE MIEUX POUR DURER http://jeanpierredube.com
  2. 28/07/12 http://jeanpierredube.com ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ FAIRE MIEUX POUR DURER
  3. 28/07/12 http://jeanpierredube.com ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ FAIRE MIEUX POUR DURER
  4. 28/07/12 http://jeanpierredube.com ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ FAIRE MIEUX POUR DURER
  5. 28/07/12 http://jeanpierredube.com ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ FAIRE MIEUX POUR DURER
  6. FAIRE MIEUX POUR DURER ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ 28/07/12 http://jeanpierredube.com
  7. FAIRE MIEUX POUR DURER ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ 28/07/12 http://jeanpierredube.com
  8. 28/07/12 http://jeanpierredube.com ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ FAIRE MIEUX POUR DURER
  9. 28/07/12 http://jeanpierredube.com ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ FAIRE MIEUX POUR DURER
  10. 28/07/12 http://jeanpierredube.com ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ FAIRE MIEUX POUR DURER
  11. 28/07/12 http://jeanpierredube.com ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ FAIRE MIEUX POUR DURER
  12. 28/07/12 http://jeanpierredube.com ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ FAIRE MIEUX POUR DURER
  13. 28/07/12 http://jeanpierredube.com ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ FAIRE MIEUX POUR DURER
  14. 28/07/12 http://jeanpierredube.com ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ FAIRE MIEUX POUR DURER
  15. 28/07/12 http://jeanpierredube.com ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ FAIRE MIEUX POUR DURER
  16. 28/07/12 http://jeanpierredube.com ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ FAIRE MIEUX POUR DURER
  17. 28/07/12 http://jeanpierredube.com ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ FAIRE MIEUX POUR DURER
  18. 28/07/12 http://jeanpierredube.com ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ FAIRE MIEUX POUR DURER
  19. 28/07/12 http://jeanpierredube.com ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ ________________________________________ FAIRE MIEUX POUR DURER