Les Mortiers

7 717 vues

Publié le

Exposé: les mortiers
www.jexpoz.com

Publié dans : Business, Technologie
4 commentaires
10 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
7 717
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 013
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
4
J’aime
10
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les Mortiers

  1. 1. Les mortiers 1ère partie : Les mortiers et coulis 2ème partie : Les mortiers pour chape 3ème partie : Les mortiers et coulis de réparation 4ème partie : les mortiers de scellement et calage www.jexpoz.com
  2. 2. Qu’est-ce que le mortier ? (1) <ul><li>Liant+sable + (éventuellement) adjuvant et/ou charges + eau </li></ul><ul><li>Liant : ciment, chaux, plâtre ou bâtard </li></ul><ul><li>Mortiers bâtard : </li></ul><ul><ul><li>Ciment : résistance mécanique et durcissement </li></ul></ul><ul><ul><li>Chaux : apporte la plasticité </li></ul></ul><ul><li>Préparation : </li></ul><ul><ul><li>Sur chantier, prédosés ou en centrale </li></ul></ul><ul><li>Conditionnement : 5 à 25 kg </li></ul>www.jexpoz.com
  3. 3. Les mortiers fabriqués sur chantier (1) <ul><li>Sables siliceux, silico-calcaires </li></ul><ul><li>Granulométrie de préférence continue </li></ul><ul><li>Dosage en poids (risque de foisonnement) </li></ul><ul><ul><li>Sable humide </li></ul></ul><ul><li>Adjuvants : toutes catégories </li></ul><ul><ul><li>Plastifiants, hydrofuges, retardateurs,etc.… </li></ul></ul><ul><ul><li>Dosage de 300 à 400 kg/m3 </li></ul></ul><ul><ul><li>200 litres d’eau maximum (courant avec ciment) </li></ul></ul>www.jexpoz.com
  4. 4. Les mortiers fabriqués sur chantier <ul><li>Exemple avec mélangeur </li></ul>www.jexpoz.com
  5. 5. Les mortiers industriels ses prémélangés <ul><li>Contrôle à tous les stades de leur élaboration </li></ul><ul><li>Avantages : </li></ul><ul><ul><li>Prédosage de composition constante </li></ul></ul><ul><ul><li>Pas de stockage sur place </li></ul></ul><ul><ul><li>Perte de temps limitée </li></ul></ul><ul><ul><li>Chantiers plus propres </li></ul></ul><ul><ul><li>Adjuvantation contrôlée </li></ul></ul><ul><ul><li>Conditionnement : sacs de 10 à 50 kg </li></ul></ul>www.jexpoz.com
  6. 6. Les mortiers frais retardés stabilisés, prêts à l’emploi <ul><li>Genre « Delvocrète » </li></ul><ul><li>Stockage, utilisation jusqu’à 36 h </li></ul><ul><li>Simplification, amélioration des conditions de travail </li></ul><ul><li>Conditionnement : bacs de 250 à 500litres </li></ul><ul><li>Mortiers de fibres (verre ou polypropylène) </li></ul><ul><ul><li>Cohésion supérieure, moins fissurable) </li></ul></ul><ul><ul><li>Application : chapes, ragréages </li></ul></ul>www.jexpoz.com
  7. 7. Les emplois des mortiers <ul><li>Les joints de maçonnerie </li></ul><ul><ul><li>Norme XP P 10-202 (DTU 20) </li></ul></ul><ul><li>Les enduits : principale application </li></ul><ul><ul><li>Norme P 15-201 (DTU 26.1) </li></ul></ul><ul><ul><li>Beaucoup de procédures d’Avis Technique </li></ul></ul>www.jexpoz.com
  8. 8. Les chapes <ul><li>Mise à niveau et finition des dallages </li></ul><ul><li>Adhérente ou flottante </li></ul><ul><li>Incorporation de produits spécifiques </li></ul><ul><ul><li>Durcissement de surface… </li></ul></ul><ul><li>Eventuellement : </li></ul><ul><ul><li>Fonction thermique ou acoustique </li></ul></ul><ul><li>Norme P 14-201 (DTU 26.2) </li></ul><ul><li>Cas particulier des chapes anhydriques </li></ul>www.jexpoz.com
  9. 9. Applications <ul><li>Exemples </li></ul>www.jexpoz.com
  10. 10. Les coulis <ul><li>Mélanges fluides </li></ul><ul><ul><li>Charges fines < 0,3mm + liants hydrauliques + adjuvants </li></ul></ul><ul><li>Coulis d’injection : liants spéciaux </li></ul><ul><ul><li>Suspensions d’argile, bentonite </li></ul></ul><ul><li>Domaines d’application </li></ul><ul><ul><li>Remplissage de cavités, fissures dans les roche </li></ul></ul><ul><ul><li>Sols, ouvrages bétons ou maçonneries </li></ul></ul>www.jexpoz.com
  11. 11. Techniques particulières de mise en œuvre <ul><li>Projection </li></ul><ul><ul><ul><li>Enduits monocouches, enduits isolants </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Revêtements de voûtes, de galeries, consolidation de talus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Travaux de réparation, etc. </li></ul></ul></ul><ul><li>Injection de mortiers ou coulis </li></ul><ul><ul><li>Principal problème à résoudre : l’injectabilité </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Composition, pression, Fluidité, etc. </li></ul></ul></ul>www.jexpoz.com
  12. 12. Application <ul><li>Pot de projection et machine à projeter équipée de lance </li></ul>www.jexpoz.com
  13. 13. Les mortiers pour chapes (2ème partie) <ul><li>Rôle de la chape : </li></ul><ul><ul><li>mise à niveau de la dalle et régularité de la surface </li></ul></ul><ul><ul><li>Support de revêtement, ou isolation incorporée </li></ul></ul><ul><ul><li>Réglementation : DTU 26.2 </li></ul></ul><ul><li>Pour les bâtiments industriels, agricoles, sportifs : </li></ul><ul><ul><li>Font l’objet de prescriptions particulières </li></ul></ul>www.jexpoz.com
  14. 14. Différents types de chapes <ul><li>Les chapes adhérentes </li></ul><ul><ul><li>Incorporées : mortier incorporé avant la prise du béton (support encore humide) </li></ul></ul><ul><ul><li>Rapportées (le plus fréquent) </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Problème d’adhérence à assurer (adjuvant) </li></ul></ul></ul><ul><li>Les chapes flottantes </li></ul><ul><ul><li>Ouvrages totalement désolidarisés (Ex : couche isolante résiliente) </li></ul></ul><ul><ul><li>Règlement des bruits d’impact (jusqu’à 25 dBa) </li></ul></ul>www.jexpoz.com
  15. 15. La réalisation des chapes (1) <ul><li>Les chapes adhérentes </li></ul><ul><ul><li>Les chapes incorporées </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Béton pas encore frais, surface rugueuse, griffage </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Sable 0/3, ciment Portland classe 32,5 , 350kg/m3 </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Consistance ferme, épaisseur de 15 à 25mm </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Mortier étalé, réglé, taloché et éventuellement lissé </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Les chapes rapportées </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Souvent en deux passes avec incorporation de produits adjuvantés </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Epaisseur 3 cm, dosage 350 kg/m3 </li></ul></ul></ul>www.jexpoz.com
  16. 16. Exemples de réalisations de chapes (1) <ul><li>Cas d’un chantier </li></ul>www.jexpoz.com
  17. 17. Exemples de réalisations de chapes (2) <ul><li>Finition, lissage </li></ul>www.jexpoz.com
  18. 18. Cas des chapes flottantes <ul><li>Interposition entre la dalle support et la chape d’une couche de désolidarisation </li></ul><ul><ul><li>Horizontale et verticale </li></ul></ul><ul><ul><li>Film, sable, isolant, etc. </li></ul></ul><ul><li>Mortier ciment (classe 32,5), 350 kg/m3 </li></ul><ul><li>Armée ou non d’un treillis (à cœur) </li></ul><ul><ul><li>Mailles 50x50 mm </li></ul></ul><ul><li>Au moins 5 à 7 cm par expérience </li></ul>www.jexpoz.com
  19. 19. Les enduits de lissage pour sols intérieurs <ul><li>Enduits autolissants </li></ul><ul><ul><li>A base de résine, adjuvantés, avec charges, etc. </li></ul></ul><ul><ul><li>De 3 à 10 mm d’épaisseur </li></ul></ul><ul><ul><li>Destinés à recevoir les revêtements de sols habituels : textiles, plastiques, carrelage, etc. </li></ul></ul><ul><ul><li>Conditionnés ils ne nécessitent que de l’eau </li></ul></ul><ul><li>Les finitions spéciales ( carborandum ) </li></ul><ul><ul><li>Résistance à l’abrasion, aux chocs, etc. </li></ul></ul>www.jexpoz.com
  20. 20. Cas particuliers pour les chapes <ul><li>Les joints de fractionnement </li></ul><ul><ul><li>25 m2, tous les 8m en diagonale </li></ul></ul><ul><li>La cure du mortier </li></ul><ul><ul><li>Films plastiques, produits de cure, etc. </li></ul></ul><ul><li>Les chapes pour sols industriels </li></ul><ul><ul><li>Exigences multiples, au cas par cas </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Problèmes de résistance, de température (chambres froides), voire chimiques, etc. </li></ul></ul></ul>www.jexpoz.com
  21. 21. Les mortiers et coulis de réparation ( 3ème partie ) <ul><li>Quand répare-t-on ? </li></ul><ul><ul><li>Reprofilage du béton, reconstitution de la protection des armatures, rétablir l’étanchéité, etc. </li></ul></ul><ul><li>Les causes des dégradations </li></ul><ul><ul><li>Phénomènes purement chimiques : carbonatation </li></ul></ul><ul><ul><li>Phénomènes physiques : dilatation, gel, etc. </li></ul></ul><ul><ul><li>Phénomènes physico-chimiques : retrait, sels, etc. </li></ul></ul>www.jexpoz.com
  22. 22. La reconstitution du béton de surface <ul><li>Les domaines d’application </li></ul><ul><li>Les mortiers utilisés </li></ul><ul><li>Mortiers à base de liants hydrauliques </li></ul><ul><li>Mortiers à base de liants de synthèse </li></ul><ul><li>L’exécution des réparations </li></ul><ul><ul><li>Préparation des supports </li></ul></ul><ul><ul><li>Mise en œuvre du mortier </li></ul></ul>www.jexpoz.com
  23. 23. Les traitements des fissures <ul><li>Domaines d’application et matériaux utilisés (a) </li></ul>www.jexpoz.com
  24. 24. Les traitements des fissures <ul><li>Domaines d’application et matériaux utilisés (b) </li></ul>www.jexpoz.com
  25. 25. Mise en œuvre des mortiers et coulis <ul><li>Suivant les recommandations du STRRES </li></ul><ul><li>Suivant les normes en vigueur </li></ul><ul><ul><li>Série de NF P 95-101 à 95-107 </li></ul></ul><ul><li>Les recommandations du Laboratoire LCPC </li></ul><ul><li>Sans oublier les Avis Techniques, etc. </li></ul>www.jexpoz.com
  26. 26. Exemple de réparations (a) <ul><li>Rejointoiement </li></ul>www.jexpoz.com
  27. 27. Exemple de réparations (b) <ul><li>Réparation classique </li></ul>www.jexpoz.com
  28. 28. Les scellements et les calages (4ème partie) <ul><li>Les domaines d’emploi </li></ul><ul><li>Les exigences </li></ul><ul><ul><li>Absence de retrait </li></ul></ul><ul><ul><li>Caractère expansif du mortier </li></ul></ul><ul><ul><li>Résistance au jeune âge </li></ul></ul><ul><ul><li>Autres caractéristiques </li></ul></ul>www.jexpoz.com
  29. 29. La composition <ul><li>Ciment forte résistance classe R (52.5) </li></ul><ul><li>Ciment prompt ou alumineux </li></ul><ul><li>Sable propre, roulé (0/3) </li></ul><ul><li>Expansif </li></ul><ul><li>Dosage 600 à 700kg/m3 de sable </li></ul><ul><li>E/C entre 0,4 et 0,5 </li></ul><ul><li>Adjuvants divers + fibres d’acier </li></ul>www.jexpoz.com
  30. 30. Les scellements <ul><li>Scellement de tiges </li></ul><ul><li>Scellement de regards </li></ul><ul><li>Assemblage d’éléments préfabriqués </li></ul>www.jexpoz.com
  31. 31. Le calage (1) <ul><li>Utilisation de mortiers spéciaux souvent à base de résines </li></ul><ul><li>Fluidité sans retrait ultérieur </li></ul><ul><li>Opération longue, coûteuse et délicate </li></ul><ul><li>Mortiers mises en place par injection ou gravité </li></ul><ul><li>Travail de professionnel </li></ul>www.jexpoz.com
  32. 32. Le calage (2) <ul><li>Exemple </li></ul>www.jexpoz.com

×