Recuerda


Las sustancias puras pueden ser elementos (sustancias simples) o compuestos.



Un elemento es una sustancia ...
Pour se détendre:
 http://www.youtube.com/watch?
feature=player_embedded&v=z4tnDhK1rZ0
LES PREMIÈRES THÉORIES ATOMISTES
Les quatre elements d'Empedocle d'Agrigente
(vers 492 av J.C.)
 Empédocle (vers 492-432 ...
LES PREMIÈRES THÉORIES ATOMISTES
Les grecs atomistes (vers
440 av. J.C.)
 Le mot "atome" vient du grec "a-

tomos" et sig...
LES PREMIÈRES THÉORIES ATOMISTES

Les grecs atomistes
(vers 440 av. J.C.)
 Son disciple, Démocrite d'Abdère (vers

450-36...
LES PREMIÈRES THÉORIES ATOMISTES
Les grecs atomistes (vers 440 av. J.C.)
Les corpuscules (atomes) de Demócrito étaient:
•
...
 http://concurso.cnice.mec.es/cnice2005/93_iniciac

ion_interactiva_materia/curso/materiales/atomo/
modelos.htm
• http://www.youtube.com/watch?v=T67JEePeGZI
• Les modèles de l’atome
• http://www.youtube.com/watch?

v=cMzMWm5Hhq8
• htt...
L’ALCHIMIE DU MOYEN-AGE
 Née au Moyen-âge, l'alchimie est née des progrès

de la métallurgie et de l'insuffisance de la t...
L’ALCHIMIE DU MOYEN-AGE
 Malgré

leur croyance
ésotérique, les alchimistes
développèrent
l'observation,
l'expérimentation...
LA THÉORIE ATOMIQUE DE DALTON
Cinq postulats ont été propose par John Dalton (17661844), qui a repris le concept d’atome:
...
LES PARTICULES SUBATOMIQUES
Sir William Crookes (1832-1919) a fabriqué ce tube
que l’on appelle un tube de Crookes (un tub...
L’ÉLECTRON
 Joseph

John
Thomson,
utilisant un tel tube et il a
examine les faisceaux de
rayons
cathodiques
(“lumière”) q...
LE PROTON
 Découvert par le physicien

allemand Goldstein (1886),
qui ont déterminé qu'ils
étaient
positivement
chargés p...
LE NÉUTRON
 Le proton est une particule subatomique portant

une charge élémentaire positive.
 Les protons sont présents...
 Tout comme le neutron, le proton est un

nucléon et peut être lié à d'autres nucléons par la
force nucléaire à l'intérie...
LE MODÈLE DE THOMSON

Primer modelo de átomo compuesto (Thomson, 1897)
Los electrones, diminutas partículas con carga eléc...
LE MODÈLE DE THOMSON
Thomson, physicien anglais, découvre le premier
composant de l'atome: l'électron, particule de charge...
LE MODÈLE DE RUTHERFORD
 http://www.educationnumeriquepourtous.com/

new/ressources/Ressources/flash_resources/ed
u_2.swf
 http://www.youtube.co...
 http://www.dailymotion.com/video/x8xam3_l-

experience-de-rutherford_tech
 http://www.educationnumeriquepourtous.com/n
...
 En 1911, une expérience par Ernst Rutherford et a

développé le premier modèle réaliste de l’atome.
 Cette expérience a...
 Donc, selon Rutherford, l’atome :
 était principalement vide
 avait ses protons concentrés dans le noyau atomique
 av...
LE MODÈLE DE BOHR
 Un scientifique danois, Neils Bohr a

utilisé

les

spectres

d’émissions

(l’ensemble des couleurs dé...
 Le modèle de Bohr de l'atome, montrant les états

de l'électron avec des énergies quantifiées par le
nombre n. Un électr...
 Postulats de Bohr:
 L’électron circule dans les orbites autour du

noyau.
 Il y a sept orbites correspondantes à diffé...
Niels Henrik David Bohr (18851962)
 http://www.dailymotion.com/video/x138qsp_

comprendre-l-atome-et-les-electrons-pouraborder-la-theorie-quantique-hd-1080_...
Unidad de masa atómica (u.m.a)
 L'unité de masse des atomes unifiée (symbole u)

n'appartient pas au système internationa...
Número atómico (Z)
 Le numéro

atomique (Z)  est  le nombre
de protons du noyau d'un atome. 
 Dans  un  atome  de  charg...
Número másico (A)
 Le  nombre de masse (A)  est  le  nombre  de 

nucléons,  c'est-à-dire  la  somme  du  nombre  de 
pro...
Masa atómica (m.a.)
 Es  la  masa  atómica  promedio  ponderado 

(según  la  abundancia)  de  todos  los  isótopos 
de  ...
Isótopos
 Un  isotope  est  un  nucléide  d'un  quelconque 

élément chimique caractérisé par un nombre de
neutrons spéci...
CONFIGURACIÓN ELECTRÓNICA
 Los  electrones  de  la  corteza 

se  sitúan  en  niveles de
distinta energía. 
 Estos  nive...
CONFIGURACIÓN ELECTRÓNICA
 Es la distribución de los electrones de un átomo en 

diferentes niveles u órbitas, en cada ni...
CONFIGURACIÓN ELECTRÓNICA
  Para distribuir los electrones en las capas se deben 

tener  en  cuenta  unas  reglas  obten...
1ª nivel

K

2e-

1s

2ª nivel

L

8e-

s, p

3ª nivel

M

18e-

s, p, d

4ª nivel

N

32e-

s, p, d, f

5ª nivel

O

32e-...
 Cada subnivel puede alojar un número 

máximo de electrones:
 El orden de llenado de los niveles se obtiene a 

partir del diagrama de Möeller: 
http://ecaquimica.blogspot.com.es/2011/06/numerocuantico-secundario-l.html
 http://fr.wikipedia.org/wiki/Configuration_

%C3%A9lectronique_par_%C3%A9l
%C3%A9ment_chimique_(tableau_de_donn
%C3%A9es...
élément

configuration électronique

H

1s1

He

1s2

Li 

1s22s1

Be

 1s22s2

B

 

1s22s22p1

C

 

1s22s22p2

N

 

1s...
• http://concurso.cnice.mec.es/cnice2005/93_inici

acion_interactiva_materia/curso/materiales/enla
ces/enlaces1.htm
ENLACE IÓNICO
 Les ions positifs sont appelés cations car ils

sont attirés par la cathode lors d’une électrolyse
alors q...
LA LIAISON IONIQUE
 Une liaison ionique (ou liaison électrovalente)

est un type de liaison chimique qui peut être
formé ...
Propiedades de las sustancias iónicas:
 Son sólidas y duras a temperatura ambiente.
 Son frágiles.
 Tienen altos puntos...
ENLACE COVALENTE
 Une liaison covalente est une liaison chimique

dans laquelle chacun des atomes liés met en
commun un é...
ENLACE COVALENTE
 Los átomos también pueden adquirir

estabilidad compartiendo electrones (los
electrones de valencia, lo...
Propiedades de las sustancias covalentes:
 A temperatura ambiente se presenta en los tres
estados de agregación.
 En gen...
LA LIAISON MÉTALLIQUE
 La liaison métallique est un type de liaison

chimique, la liaison qui permet la cohésion des
atom...
ENLACE METÁLICO
 Es el que forman los metales. Forma una red de

iones (cationes solamente un metal) y los
electrones for...
Las propiedades de las sustancias metálicas son las
siguientes:
 Casi todos son sólidos cristalinos con altos puntos de
f...
L'estructure de l'atome. Les liaisons
L'estructure de l'atome. Les liaisons
L'estructure de l'atome. Les liaisons
L'estructure de l'atome. Les liaisons
L'estructure de l'atome. Les liaisons
L'estructure de l'atome. Les liaisons
L'estructure de l'atome. Les liaisons
L'estructure de l'atome. Les liaisons
L'estructure de l'atome. Les liaisons
L'estructure de l'atome. Les liaisons
L'estructure de l'atome. Les liaisons
L'estructure de l'atome. Les liaisons
L'estructure de l'atome. Les liaisons
L'estructure de l'atome. Les liaisons
L'estructure de l'atome. Les liaisons
L'estructure de l'atome. Les liaisons
L'estructure de l'atome. Les liaisons
L'estructure de l'atome. Les liaisons
L'estructure de l'atome. Les liaisons
L'estructure de l'atome. Les liaisons
L'estructure de l'atome. Les liaisons
L'estructure de l'atome. Les liaisons
L'estructure de l'atome. Les liaisons
L'estructure de l'atome. Les liaisons
L'estructure de l'atome. Les liaisons
L'estructure de l'atome. Les liaisons
L'estructure de l'atome. Les liaisons
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

L'estructure de l'atome. Les liaisons

1 267 vues

Publié le

L'estructure de l'atome. Les modèles atomiques. Les liaisons

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 267
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
104
Actions
Partages
0
Téléchargements
38
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L'estructure de l'atome. Les liaisons

  1. 1. Recuerda  Las sustancias puras pueden ser elementos (sustancias simples) o compuestos.  Un elemento es una sustancia cuyas partículas son idénticas y están formadas por átomos iguales.  Un compuesto es una sustancia pura cuyas partículas son idénticas y están formadas por átomos diferentes.  Cuando se unen sustancias puras, éstas conservan su identidad y sus propiedades, o pueden combinarse y formar nuevas sustancias (lo cual implica un cambio químico).  En una mezcla las sustancias pueden encontrarse en proporciones variables.  Sin embargo, en una combinación de sustancias para formar otra sustancia (un compuesto), lo hacen en proporciones constantes.
  2. 2. Pour se détendre:  http://www.youtube.com/watch? feature=player_embedded&v=z4tnDhK1rZ0
  3. 3. LES PREMIÈRES THÉORIES ATOMISTES Les quatre elements d'Empedocle d'Agrigente (vers 492 av J.C.)  Empédocle (vers 492-432 av. J.-C.), philosophe grec divisa la matière en quatre éléments, qu'il appela également "racines":  Ces éléments sont mus par les forces de l'amour et de la haine.
  4. 4. LES PREMIÈRES THÉORIES ATOMISTES Les grecs atomistes (vers 440 av. J.C.)  Le mot "atome" vient du grec "a- tomos" et signifie " insécable ". Cette notion fut inventée par Leucippe de Milet en 420 avant J.C.  Leucipo fue el primero que pensó en dividir la materia hasta obtener una partícula tan pequeña que no pudiera dividirse más.
  5. 5. LES PREMIÈRES THÉORIES ATOMISTES Les grecs atomistes (vers 440 av. J.C.)  Son disciple, Démocrite d'Abdère (vers 450-360 av. J.-C.), expliquait que la matière était constituée de corpuscules en perpétuel mouvement et dotés de qualités idéales;
  6. 6. LES PREMIÈRES THÉORIES ATOMISTES Les grecs atomistes (vers 440 av. J.C.) Les corpuscules (atomes) de Demócrito étaient: • invisibles à cause de leur extrême petitesse • indivisibles • pleins (pas de vide à l'intérieur) • éternels car parfaits • entourés d'un espace vide • ayant une infinité de formes (pour expliquer la diversité observée dans la nature) Durant de longs siècles, cette théorie de l'atome sera oubliée et seule la théorie des quatre éléments d'Empédocle sera véhiculée par les savants.
  7. 7.  http://concurso.cnice.mec.es/cnice2005/93_iniciac ion_interactiva_materia/curso/materiales/atomo/ modelos.htm
  8. 8. • http://www.youtube.com/watch?v=T67JEePeGZI • Les modèles de l’atome • http://www.youtube.com/watch? v=cMzMWm5Hhq8 • http://www.youtube.com/watch?v=uunIalfTHYo • http://www.mhhe.com/physsci/chemistry/essenti alchemistry/flash/ruther14.swf (English) • http://www.youtube.com/watch?v=Jmja1Nch7C0
  9. 9. L’ALCHIMIE DU MOYEN-AGE  Née au Moyen-âge, l'alchimie est née des progrès de la métallurgie et de l'insuffisance de la théorie des 4 éléments à représenter la diversité de la matière.  Le grand projet de l'alchimie était d'obtenir la transmutation des métaux "vils" (tel que le cuivre) en métaux "nobles" tel que l'or.
  10. 10. L’ALCHIMIE DU MOYEN-AGE  Malgré leur croyance ésotérique, les alchimistes développèrent l'observation, l'expérimentation, la mesure et la classification des éléments: l'alchimie est donc un précurseur respectable de la chimie.
  11. 11. LA THÉORIE ATOMIQUE DE DALTON Cinq postulats ont été propose par John Dalton (17661844), qui a repris le concept d’atome:  La matière est composée de petites particules invisibles (atomes). Les particules d’une même substance sont identiques. Les atomes d’éléments différents ont des propriétés et des masses différentes. Les atomes ne peuvent pas être ni créés ni détruits lors de transformations physiques ou chimiques. Les atomes peuvent s’unir dans un rapport simple pour former des composes
  12. 12. LES PARTICULES SUBATOMIQUES Sir William Crookes (1832-1919) a fabriqué ce tube que l’on appelle un tube de Crookes (un tube de rayons cathodiques). Avec le tube, on peut découvre l’électron
  13. 13. L’ÉLECTRON  Joseph John Thomson, utilisant un tel tube et il a examine les faisceaux de rayons cathodiques (“lumière”) qui étaient déviés par les champs électrique et magnétique. Il a alors conclut qu’il y avait des particules de charges négatives dans l’atome qu’il a nommé électrons.
  14. 14. LE PROTON  Découvert par le physicien allemand Goldstein (1886), qui ont déterminé qu'ils étaient positivement chargés particules, percés de découvrir la cathode dans un tube à rayons cathodiques facturés et vu qu'il y avait des rayons traversant la cathode opposée à rayons cathodiques ont été accusés rayons positive.
  15. 15. LE NÉUTRON  Le proton est une particule subatomique portant une charge élémentaire positive.  Les protons sont présents dans le noyau atomique, éventuellement liés avec des neutrons par l'interaction forte.  Le neutron est une particule subatomique de charge électrique nulle.  Les neutrons sont présents dans le noyau des atomes, liés avec des protons par l'interaction forte.
  16. 16.  Tout comme le neutron, le proton est un nucléon et peut être lié à d'autres nucléons par la force nucléaire à l'intérieur d'un noyau atomique.
  17. 17. LE MODÈLE DE THOMSON Primer modelo de átomo compuesto (Thomson, 1897) Los electrones, diminutas partículas con carga eléctrica negativa, están incrustadas en una nube de carga positiva de forma similar a las pasas en un pastel.
  18. 18. LE MODÈLE DE THOMSON Thomson, physicien anglais, découvre le premier composant de l'atome: l'électron, particule de charge électrique négative. En 1904, il propose un premier modèle d'atome, surnommé depuis "le pudding de Thomson ou le modèle de plum pudding". Il imagine l'atome comme une sphère remplie d'une substance électriquement positive et fourrée d'électrons négatifs "comme des raisins –des prunes– dans un cake".  
  19. 19. LE MODÈLE DE RUTHERFORD
  20. 20.  http://www.educationnumeriquepourtous.com/ new/ressources/Ressources/flash_resources/ed u_2.swf  http://www.youtube.com/watch? v=mH1X9WwDmys
  21. 21.  http://www.dailymotion.com/video/x8xam3_l- experience-de-rutherford_tech  http://www.educationnumeriquepourtous.com/n ew/ressources/Ressources/flash_resources/edu_2. swf  http://www4b.aclille.fr/~jmacebruay/IMG/swf/Rutherford.swf
  22. 22.  En 1911, une expérience par Ernst Rutherford et a développé le premier modèle réaliste de l’atome.  Cette expérience a démontré que les atomes d’or n’étaient pas solides. Les particules alphas (avec une masse et une charge) ont traversé la feuille d’or. Quelques particules alphas ont été déviées ou ont rebondit.
  23. 23.  Donc, selon Rutherford, l’atome :  était principalement vide  avait ses protons concentrés dans le noyau atomique  avait ses électrons circulants dans un nuage électronique
  24. 24. LE MODÈLE DE BOHR  Un scientifique danois, Neils Bohr a utilisé les spectres d’émissions (l’ensemble des couleurs dégagées par les éléments chauffés) pour dire qu’il y avait des niveaux d’énergie (orbites) (Max Planck) dans lesquels on pouvait retrouver les électrons.
  25. 25.  Le modèle de Bohr de l'atome, montrant les états de l'électron avec des énergies quantifiées par le nombre n. Un électron qui passe à une orbitale plus basse émet un photon possédant une énergie égale à la différence d'énergies entre les orbitales en question.
  26. 26.  Postulats de Bohr:  L’électron circule dans les orbites autour du noyau.  Il y a sept orbites correspondantes à différents niveaux d’énergie.  Lorsque l’électron absorbe de l’énergie, il passé de l’état fondamental à l’état excite.  Lorsque l’électron revient à l’état fondamental, il perd de l’énergie en quanta équivalent à la
  27. 27. Niels Henrik David Bohr (18851962)
  28. 28.  http://www.dailymotion.com/video/x138qsp_ comprendre-l-atome-et-les-electrons-pouraborder-la-theorie-quantique-hd-1080_techç
  29. 29. Unidad de masa atómica (u.m.a)  L'unité de masse des atomes unifiée (symbole u) n'appartient pas au système international (SI). Elle est définie comme 1/12 de la masse d'un atome du). 12C (carbone ).  En d'autres termes, un atome de 12C a une masse de 12 u et en conséquence une u vaut approximativement u = 1,660538921 × 10-27 kg.
  30. 30. Número atómico (Z)  Le numéro atomique (Z)  est  le nombre de protons du noyau d'un atome.   Dans  un  atome  de  charge  électrique  neutre,  le  nombre d'électrons est lui aussi égal au numéro atomique .
  31. 31. Número másico (A)  Le  nombre de masse (A)  est  le  nombre  de  nucléons,  c'est-à-dire  la  somme  du  nombre  de  proton(s) et du nombre de neutron(s) constituant  le noyau d'un atome.  A = Z + n ; n sería el número de neutrones.
  32. 32. Masa atómica (m.a.)  Es  la  masa  atómica  promedio  ponderado  (según  la  abundancia)  de  todos  los  isótopos  de  ese  átomo.  Para  calcularla  se  tiene  en  cuenta  la  abundancia  en  la  naturaleza  y  esta  es  la  razón  por  la  que  la  mayoría  de  los  elementos tienen una masa atómica decimal. 
  33. 33. Isótopos  Un  isotope  est  un  nucléide  d'un  quelconque  élément chimique caractérisé par un nombre de neutrons spécifique N;  tous  les  isotopes  de  cet  élément  possédant  au  contraire  le même nombre de protons, le numéro atomique (Z) propre à cet élément.  Les isotopes d'un élément ont des nombres de masse différents.
  34. 34. CONFIGURACIÓN ELECTRÓNICA  Los  electrones  de  la  corteza  se  sitúan  en  niveles de distinta energía.   Estos  niveles de energía se  designan  con  las  letras  K, L, M, N, O, P, Q…  Cada  uno  de  estos  niveles  puede  contener  a  su  vez  subniveles  energéticos u orbitales que se designan con  las letras s, p, d y f.
  35. 35. CONFIGURACIÓN ELECTRÓNICA  Es la distribución de los electrones de un átomo en  diferentes niveles u órbitas, en cada nivel como  máximo caben 2n2 electrones (siendo n el número  de capa o nivel).   En los niveles los electrones posen diferentes valores de energía mecánica que va aumentando  desde el nivel más cercano al núcleo hasta el nivel  más externo, es decir, que los electrones del nivel 7  tienen mayor energía que los del nivel 1.   Los electrones tienden a ocupar los sitios de menor valor energético.
  36. 36. CONFIGURACIÓN ELECTRÓNICA   Para distribuir los electrones en las capas se deben  tener  en  cuenta  unas  reglas  obtenidas  de  la  experimentación:  Los  niveles  se  van  llenando  por  orden:  primero  se  llena el nivel de n = 1, a continuación n= 2, después n  = 3 ...  No  se  puede  empezar  a  llenar  un  nivel  superior  si  aún no está lleno el inferior.  El  número  máximo  de  electrones  que  se  puede  alojar en cada capa es:
  37. 37. 1ª nivel K 2e- 1s 2ª nivel L 8e- s, p 3ª nivel M 18e- s, p, d 4ª nivel N 32e- s, p, d, f 5ª nivel O 32e- s, p, d, f 6ª nivel P 18e- s, p, d 7ª nivel Q 8e- s, p
  38. 38.  Cada subnivel puede alojar un número  máximo de electrones:
  39. 39.  El orden de llenado de los niveles se obtiene a  partir del diagrama de Möeller: 
  40. 40. http://ecaquimica.blogspot.com.es/2011/06/numerocuantico-secundario-l.html
  41. 41.  http://fr.wikipedia.org/wiki/Configuration_ %C3%A9lectronique_par_%C3%A9l %C3%A9ment_chimique_(tableau_de_donn %C3%A9es)
  42. 42. élément configuration électronique H 1s1 He 1s2 Li  1s22s1 Be  1s22s2 B   1s22s22p1 C   1s22s22p2 N   1s22s22p3 O 1s22s22p4 F   1s22s22p5 Ne   1s22s22p6 Na  1s22s22p63s1 Mg 1s22s22p63s2 Al 1s22s22p63s23p1 Si 1s22s22p63s23p2 P 1s22s22p63s23p3 S 1s22s22p63s23p4 Cl 1s22s22p63s23p5 Ar 1s22s22p63s23p6 K   1s22s22p63s23p64s1
  43. 43. • http://concurso.cnice.mec.es/cnice2005/93_inici acion_interactiva_materia/curso/materiales/enla ces/enlaces1.htm
  44. 44. ENLACE IÓNICO  Les ions positifs sont appelés cations car ils sont attirés par la cathode lors d’une électrolyse alors que les ions négatifs appelés anions sont attirés par l’anode.  Les anions sont les ions negatifs.  Un ión se representa mediante el símbolo del elemento del que procede o la fórmula de la agrupación de átomos que lo forman, con un superíndice a la derecha, que indica la carga que posee mediante un número y los signos + o -. Ejemplo: Al3+, (SO4)2-
  45. 45. LA LIAISON IONIQUE  Une liaison ionique (ou liaison électrovalente) est un type de liaison chimique qui peut être formé par une paire d'atomes possédant une différence d'électronégativite, typiquement entre un non-métal et un métal.  Les deux ions formés possèdent fréquemment une configuration électronique de gaz rare (ils respectent la règle de l'octet).
  46. 46. Propiedades de las sustancias iónicas:  Son sólidas y duras a temperatura ambiente.  Son frágiles.  Tienen altos puntos de fusión y de ebullición.  Suelen ser solubles en agua.  Suelen ser malos conductores del calor y de la electricidad; sin embargo, conducen la corriente eléctrica disueltas en agua o fundidas.
  47. 47. ENLACE COVALENTE  Une liaison covalente est une liaison chimique dans laquelle chacun des atomes liés met en commun un électron d'une de ses couches externes afin de former un doublet d'électrons liant les deux atomes.  Chaque atome fournissant un électron, la paire d'électrons est délocalisée entre les deux atomes. Le partage de deux ou trois paires d'électrons s'appelle respectivement « liaison double » et « liaison triple ».
  48. 48. ENLACE COVALENTE  Los átomos también pueden adquirir estabilidad compartiendo electrones (los electrones de valencia, los de la última capa, completando su octeto electrónico). Los enlaces que se forman de esta manera se denominan enlaces covalentes. Forman este enlace dos no metales, CO2, Na, Cl2 y un no metal + hidrógeno.
  49. 49. Propiedades de las sustancias covalentes:  A temperatura ambiente se presenta en los tres estados de agregación.  En general presentan puntos de fusión y de ebullición más bajos que los iónicos.  Cuando son sólidos, suelen ser blandos y con bajos puntos de fusión.  Su solubilidad en agua es variable, aunque en la mayoría de los casos es baja, siendo mayor en otro tipo de disolventes como la acetona o el tetracloruro de carbono.  No conducen el calor ni la electricidad.
  50. 50. LA LIAISON MÉTALLIQUE  La liaison métallique est un type de liaison chimique, la liaison qui permet la cohésion des atomes d'un métal. Une liaison métallique concerne un très grand nombre d'atomes. Ces atomes mettent en commun un ou plusieurs électrons, appelés « électrons libres » — ces électrons sont à l'origine de la conductivité électrique des métaux.
  51. 51. ENLACE METÁLICO  Es el que forman los metales. Forma una red de iones (cationes solamente un metal) y los electrones forman una nube electrónica que se mueven entre los cationes. Los electrones son compartidos por todos los átomos metálicos que forman la red, lo cual permite la unión entre dichos átomos.
  52. 52. Las propiedades de las sustancias metálicas son las siguientes:  Casi todos son sólidos cristalinos con altos puntos de fusión. Casi todos los metales son sólidos a temperatura ambiente, a excepción del mercurio.  Se deforman con facilidad formando hilos (ductilidad) o laminas (maleabilidad).  Suelen ser buenos conductores del calor y de la electricidad, ya que los electrones se mueven casi con total libertad.  Suelen oxidarse con facilidad, excepto Au, Ag y Pt.  Tienen un brillo característico llamado brillo metálico.  Suelen ser insolubles en agua.

×