8

601 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
601
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

8

  1. 1. Exemple d’identification d’opportunitéréduction gaz à effet de serreContexte : Nous travaillons à identifier des opportunités pour réduirenos coûts d’énergie et ces recherches ont menés à un projet deréduction de nos coûts de $700000 par an.(texte en gras ci-dessous)De : Guy HarveyEnvoyé : 5 mars, 2008 15:00À : Luc MichelObjet : Bilan économique de la production dénergie à la PTM, de lutilisation de lavapeur sur les MP et de projet de réduction de coûtMessieurs,Suite à notre rencontre du vendredi 29 février 2008, j’ai fait un résumé de l’informationdont nous avons discuté et j’ai ajouté certaines recommandations pour la réduction descoûts. Je n’ai pas attribué de priorité aux recommandations ainsi que de responsable.Je crois que nous devrions s’asseoir et décider ensemble de la marche à suivre pour sedonner un plan d’action, qui tient compte de ces nouvelles données, dans la réduction denos coûts.Conclusions1. Les coûts de production de la PTM ne tiennent pas compte de l’énergie que nousproduisons pour l’eau des douches et l’eau récupérée2. Chaque degré celcius de chauffage ajouté à l’eau des douches coûte $480/jour3. Chaque degré de chauffage dans le cuvier de pâte mélangée coûte $1920/jour pourles 4 machines à papier.4. Après vérification, une tonne de papier perdu occasionne une perte de $190.5. Si nous enlevons toute la vapeur injectée au niveau des machines à papier, nouséconomiserions environ $2.75 millions par année.6. Pour effacer cette économie en vapeur de $2.75 millions, il faudrait perdre 40tonnes/jour ou 2.7 % d’efficacité.Recommandations1. Modifier les coûts de la PTM pour tenir compte de l’énergie fournie aux MP et audésencrée,
  2. 2. 2. Diminuer la température des cuviers de pâte mélangée et de l’eau des douchesgraduellement : il y a un potentiel de réduction des coûts d’au delà de 2 millions dedollars par année,3. Si les copeaux sont disponibles, changer le moteur de P1 le plus rapidementpossible pour produire plus de PTM : 50 tonnes par jour de PTM représente uneéconomie de $1400 par jour ou $0.5 millions de dollars par année,4. Nous pouvons sauver encore plus d’énergie si nous utilisons l’eauclarifiée du Poséidon pour l’eau des douches des machines à papier.Nous devrions installer un 2 ème turbidimètre sur l’eau clarifiée etprogrammer l’arrêt de l’utilisation selon la valeur moyenne des 2turbidimètres. Cette eau est déjà chaude et en plus, nous réduironsnotre débit aux effluents. Chaque 1000 lpm d’eau clarifiée du Poséidonrécupérée vers l’eau des douches représente 7 GJ/heure que la PTM n’apas besoin de mettre dans l’eau des douches et qui pourrait être produiten vapeur au générateur (note : cette eau clarifiée envoyé vers lesdouches prive l’échangeur de la salle de mélange d’énergie mais cela estquand même plus efficace étant donné l’efficacité d’un échangeur)5. Nous perdons de la vapeur par la cheminée du scrubber de la PTM, pour la réduireil faut :• Nettoyer les lignes à vapeur sur les 2 lignes de PTM (besoin d’in arrêt sanschangement de plaques sur chacune des lignes)• Dans l’optique où l’on pousse la production de la PTM et du générateur, aller del’avant avec le projet X-021 qui modifie le réseau de vapeur sale vers le générateur.6. Finalement, chaque 5 % de haute densité additionnelle dans notre mélange decopeaux, nous augmente les coûts de la PTM de $2 par tonne. Nous devrions, en suivantla qualité de près, viser 30 % de haute densité si il y a disponibilité des copeaux de bassedensité .7. Étudier la possibilité d’améliorer la récupération de l’énergie perdues par lescheminées des condenseur de la PTM (plus de 25 GJ/heure).À la PTM nous produisons en moyenne sur 12 mois (voir tableau ci-dessous):1. 73.1 GJ/heure de vapeur au générateur,2. 69.7 GJ/heure d’énergie pour chauffer environ 10000 lpm d’eau pour les douchesde s machines à papier,
  3. 3. 3. 22.4 GJ/heure d’énergie pour chauffer environ 6000 lpm d’eau récupérée pour lapâte désencrée.Noter que la PTM paie son électricité mais ne reçois pas de crédit pour l’énergie qu’elleproduit pour les MP et le désencrée alors qu’elle reçois un crédit pour la production devapeur au générateur.. Ceci fait en sorte que les coûts de la PTM sont surévalués de $25 à$30 par tonne. Sur cette base, la PTM est moins coûteuse à produire que le désencrée.Les derniers coûts de production, ajusté pour cette énergie, les coûts d’enfouissement etl’hydrosulfite donnent $293 pour la PTM vs $321 par tonne pour le désencrée.Aux machines à papier, nous utilisons présentement :1. 8.8 GJ/heure pour chauffer l’eau des douches des MP#1 et 2 de 45 à 52 degréscelcius ($1680/jour ou $613000/année)2. 17.2 GJ/heure pour chauffer l’eau des douches des MP#3 et 4 de 45 à 58.7 degréscelcius ($3330/jour ou $1204500/année)3. 13.7 GJ/heure pour chauffer la pâte des 4 cuviers de pâte mélangée ($2630/jour ou$960000/année : les ¾ étant pour la MP#4, voir tableau ci-dessous)Cette énergie qui est consommé sur les MP ne touche en rien la production de vapeur dela PTM et elle représente la moitié de la production moyenne de la chaudière#4 depuis ledébut de l’année. En 2004, nous opérions la température de l’eau des douches à 45 degréscelcius.

×