SlideShare une entreprise Scribd logo
Etape 1 : Identifier les mots clés
Croissance économique, mondialisation et mutations des
sociétés depuis 1850
Des notions et des idées à
définir
Mondialisation
ET Connecteur logique : implique un lien entre les
idées et les notions à déterminer
Depuis 1850 Limite du sujet : limite chronologique à préciser
Point méthode : analyser un
sujet de composition
3 notions : Croissance économique, mondialisation et mutations des
sociétés Croissance = augmentation (ex :
croissance démographique) sur un
temps « long » (= le « trend »)
mais augmentation plus ou moins
forte = des rythmes de
croissance
Economie : désigne la
production de biens et de
services = agriculture
(secteur primaire),
industrie (secteur
secondaire) et services
(secteur tertiaire).
→ Croissance économique = une augmentation de la production de biens et
de services mesurée par le PIB (≠ expansion qui est sur la durée courte)
Le PIB (produit intérieur Brut)
mesurant la richesse produite
par l’économie dans un pays
est un indicateur majeur de la
croissance économique.
3 notions : Croissance économique, mondialisation et mutations des
sociétés
Le monde selon Pomponius Mela
(reconstruction de 1898), géographe romain
→ la Méditerranée est
alors le centre de
gravité économique du
monde
Carte du monde de la fin du XVIIIe siècle par l'éditeur
d’Augsbourg Tobias Lotter (1717-1777) basée sur une carte du
cartographe français Guillaume de l'Isle (1675-1726).
La première
mondialisation
→ Le centre de
gravité économique
du monde s’est
déplacé sur
l’Atlantique
Le Monde en 1914
Le monde aujourd’hui :
l’exemple des échanges
de produits agricoles
→ Le centre de gravité
économique du monde
tend à se déplacer vers le
Pacifique
3 notions : Croissance économique, mondialisation et mutations des
sociétés
Mondialisation = processus de
mise en relation de territoires
éloignés qui se traduit par la
croissance rapide des échanges et
des marchés à l’échelle
internationale → le monde entier
constitue un territoire (« le village
planétaire »), un « système-
monde » dont l’ensemble des
espaces constitutifs sont reliés par
des flux (les échanges) et sont
interdépendants.
Mutations des
sociétés
Étienne-Adolphe
Piot (1850-1910),
Fillette écrivant une
lettre
Le monde du travail vu par
les artistes : Millet en 1857
et Fernand Léger en 1950
3 notions : Croissance
économique,
mondialisation et
mutations des sociétés
« La femme au caddie »,
sculpture hyperréaliste
de Duane Hanson, 1969
« Logorama », un court-métrage d’animation réalisé
par H5 en 2009, Oscar du meilleur film d’animation
en 2010
« Electronic Superhighway », sculpture de
Nam June Paik, 1995
« Logorama »
3 notions : Croissance économique, mondialisation et mutations des
sociétés
Mutations sociales = Les transformations des sociétés (travail, mode de vie,
culture) = passage d’une société agricole à une société industrielle…. à une société
post - industrielle (services, consommation de masse, robotisation, informatisation)
Etape 2 : Définir les idées, les
connecteurs et les limites du sujet
Un connecteur logique: ET
Une limite chronologique : Depuis 1850
Le sujet ne donne pas de limite chronologique finale. Où s’arrêter ?
A la fin du XXe siècle ? Aujourd’hui ? Deux dates peuvent servir de borne :
2001 : entrée de la Chine dans l’organisation mondiale du commerce (émergence
d’une nouvelle économie centrée sur l’Asie).
2008 : crise économique et financière mondiale.
Il existe un lien entre les 3 notions - clés. La croissance économique et la mondialisation sont
liées. Elles entraînent des transformations sociales.
NB : Le connecteur logique joue un rôle déterminant → le sens du sujet change.
1850 marque la fin de la première révolution industrielle initiée en 1750 et fondée sur le
charbon et le machine à vapeur et le début d’une seconde phase d’industrialisation
(fondée sur électricité, pétrole et moteur à explosion).
1850 marque également le début de l’économie britannique dominant le monde.
Etude sur le temps long : 150 ans.
 Pourquoi croissance économique et mondialisation
sont-elles interdépendantes ? (comment la croissance
économique a-t-elle été nourrie par la mondialisation ?
Comment la mondialisation a-t-elle été favorisée par la
croissance économique ?)
 Comment la croissance économique et la mondialisation
ont-elles transformé les sociétés depuis 1850 ?
Etape 3 : Déterminer la problématique
(la ou les questions posées par le sujet)
 Quelles sont les différentes phases et caractéristiques
de la croissance depuis 1950 et comment les expliquer
?
L’industrie textile
Paul Sérusier, « Le tisserand », 1888
Usine textile aux États-Unis, photographie de
Lewis Hine, vers 1910
Usine textile aujourd’hui
L’agricultur
e
La moisson en Beauce en 1912 (en haut), vers 1960 (à gauche) et aujourd’hui (à
droite).
Les étapes de la croissance
selon ROSTOW
Niveau
Temps
Société
traditionnelle
Préconditions du
take-off
TAKE-OFF
Société
industrielle
Société de
consommation
La société
traditionnelle
 Une société agraire
 Une société « immobile »,
hostile aux changements
 Hiérarchie sociale figée
 La communauté prime sur
l’individu
Les prérequis du
décollage
économique
 Révolution agricole
 Révolution
scientifique et
technologique
 Développement de
l’individualisme
 Développement de
l’esprit d’entreprise
 Existence d’un
État-nation
Le décollage
économique  Développement des
infrastructures
 Investissements
massifs dans
l’industrie
 Accélération de la
croissance
Phase 4 : la
production de
masse
Résultat d’une journée de
production à l’usine Ford : 1000
Ford T
 Croissance soutenue
 Diffusion de nouvelles techniques
 Apparition de nouvelles industries
 Production > consommation
L’ampoule électrique
inventée par Thomas
Edison en 1879 →
← La première
centrale électrique
moderne, Niagara
Falls, 1895
Phase 5 : consommation de
masse
« 210 bouteilles de Coca Cola », Andy
Warhol, 1962
 La croissance s’accompagne d’une amélioration
des conditions de vie
 Production de biens de consommation
 Élévation du revenu par habitant
 État-Providence
 Développement du secteur tertiaire
« Nature morte n 30 », Tom
Wesselmann, 1963
Le démarrage économique
Révolution
démographique
• Diminution de la
mortalité
• Augmentation de
la pop. en âge
de travailler
Révolution
agricole
• Techniques
• Outillage
Augmentation
productivité →
Augmentation
disponibilités alimentaires
Demande d’outillage accrue
MDO disponible
Demande de biens manufacturés
Répondre à la
demande
Progrès
techniques
• Machine à
vapeur
• Fonte
• Usines
Capitaux
• Banques
• Capitalisme
Libéralisme
économique
• Concentration
des entreprises
• Libre échange
Croissance des richesses et des
revenus dans le monde (1820-
2000)
PIB (en milliards de $ 1990) PIB par habitant (en $ 1990)
1820 1870 1913 1950 1973 2000 1820 1870 1913 1950 1973 2000
Europe
de l’O.
133 221 902 1396 4096 7550 1204 1987 3458 4579 11416 19256
États-
Unis
12 98 583 1636 4058 9156 1287 2457 5307 9573 16607 21558
Japon 21 25,3 72 161 1243 2624 669 900 1387 1921 11434 20683
Russie /
URSS
38 83 232 510 1531 1343 688 1023 1488 2841 6059 4626
Afrique 33 40 80 203 550 1123 420 500 637 894 1410 1489
Chine - - - - - 3900 - - - - - -
Monde 695 1100 2733 5330 16021 37193 667 873 1525 2111 4091 6049
gapminder
Une croissance géographiquement différenciée
Des rythmes différents suivant
les pays
Une croissance fondée sur
l’innovation
 Théorie de Schumpeter
Une
croissance
financée par
le capitalisme
Ils ont centralisé dans leurs mains l'épargne des
bourgeois et des masses populaires, pour en diriger
les flots tumultueux vers l'industrie et le commerce.
[…] Les chemins de fer et les organismes
économiques modernes sont des entreprises si vastes
qu'il est impossible de les construire et de les faire
marcher à l'aide de capitaux individuels. Il fallait les
capitaux de la masse, leur concentration gigantesque.
[Ils] ont entrepris cette tâche, et ils peuvent se vanter
d'avoir accompli un plus grand miracle que la
résurrection de Lazare : ils ont réussi à persuader les
petits bourgeois et les paysans de se séparer de leur
argent bien-aimé, et de le leur confier. Ainsi, ils ont pu
trouver les capitaux dont avait besoin à ses débuts la
grande industrie en plein essor.
P. LAFARGUE in Die Neue Zeit, 1891-92
Une croissance soutenue par la
concentration industrielle
 L’exemple d’Andrew Carnegie
(1835-1919) aux USA,
 « Self-made man »
 Il a 13 ans quand sa famille arrive
aux USA, il gagne 1,20 $ par
semaine dans une usine textile.
 En 1901 il vend Carnegie Steel
Corporation pour 480 millions de $.
EnamontEnaval
 Produit 2/3 de l’acier américain à la veille de la Première Guerre
Mondiale → un TRUST
 Trusts (aux U.S.A),
monopoles (en France),
konzern (en Allemagne),
zaibatsu (au Japon)
 Ex : Krupp en Allemagne,
Standard Oil de John D.
Rockefeller aux USA qui
contrôlait 90% de la prod.
pétrolière
 Conglomérat
 Cartels (entente entre
des sociétés
indépendantes visant à
maintenir les prix à un
certain niveau)
 Lois anti-trusts aux USA
(1890, 1914)
Affiche de Emil Jakob Schindler pour la Compagnie Générale
transatlantique, 1887
La deuxième mondialisation au XIXe
siècle
Des échanges facilités par la
Révolution des transports
Volume des échanges
mondiaux
Coût du transport maritime
Le trafic
maritim
e
mondial
en 1850
et en
1914
Le principe de la division du
travail
 La manufacture d’épingles, Adam Smith, 1776
:
 « Un homme […] quelque adroit qu'il fût,
pourrait peut-être à peine faire une épingle
dans toute sa journée, et certainement il n'en
ferait pas une vingtaine. Mais de la manière
dont cette industrie est maintenant conduite,
[…] l'important travail de faire une épingle est
divisé en dix-huit opérations distinctes ou
environ, lesquelles, dans certaines fabriques,
sont remplies par autant de mains
différentes. »
 Taylorisme : organisation scientifique du travail
Le taylorisme
Principe Définition Conséquences
Division horizontale du
travail
Spécialisation des tâches et
étude des temps d’exécution
(the one best way)
Diminution des pertes de temps
en évitant aux ouvriers de se
déplacer pour réaliser plusieurs
tâches et en contrôlant les temps
d’exécution
Division verticale du travail
Distinction entre exécutants et
concepteurs (the right man in
the right place)
Optimisation du temps de
travail pour chacun
Système de salaire au
rendement
Introduction de primes de
productivité
Motivation des ouvriers
Système de contrôle du travail
Mise en place de contremaîtres
chargés de contrôler le travail
Diminution des temps morts et
des défauts de qualité
Un nouveau mode de production
dans l’industrie automobile
Usines Citroën en 1934
Usine automobile à Coventry, 1907
Du taylorisme au fordisme
• Division horizontale et
verticale du travail
• « The one best way »Taylorisme
• Travail à la chaîne
• Standardisation
• « Five dollars a day »Fordisme
Production de
masse
Production de
masse
+
Consommation
de masse
Le fordisme en chiffres
Année
Nb de voitures
produites dans
les usines Ford
Temps de
construction
de la Ford T
Prix d’une
Ford T
1910 120 000 14 heures 900 $
1913 200 000 12 heures 500 $
1927 5 000 000 1 heure 290 $
Une croissance soutenue
par le développement de
la publicité
Une croissance soutenue par la
diffusion du libre échange
 Accord de libre échange entre la France
et l’Angleterre en 1860
 G.A.T.T. En 1947
 Marché Commun Européen avec la
CEE
 OMC 1994
 ALENA en 1994
Phases de croissance et de
dépression
1848
1873
1896
1929
1944
1973
1990
2008
Ch de Fer
Acier
Electricité
Chimie
Automobile
Biens de
consommation
Internet
Spéculation
financière
1848
1873
1896
1929
1973
A
A
A
B
B
B
2ème R.I Trente
Glorieuse
s
1ère R.I
Grande
Dépressio
n
Crise de
1929
1900 2000
1850-1873 L’industrialisation
1896-1914 La Belle Époque
1918-1929 Les années folles
1945-1973 Les Trente Glorieuses
1850-1873 :
la
prospérité
↑ Le réseau ferroviaire
français (1837, 1850, 1860,
1870)
←1848 : 1ère ruée
vers l’or
Les artistes représentent un
monde en transformation
William Turner, « Train, vapeur et vitesse », 1844
Claude Monnet, « Train, en Normandie », 1875
Claude Monnet, « Train arrivant gare Saint Lazare », 1877Gustave Caillebotte, Pont de l’Europe », vers 1876
Take-off des USA
et du Japon
Un symbole :
l’expédition du
Commodore Perry
en 1853
1896-1914 : la
Belle Époque
Seconde ruée vers l’or :
• Découverte d’or en 1896 au Klondike
• 1897 : ↑un navire quitte San Francisco pour le
Klondike – Couverture d’un livre →
Les demandes de brevet déposées
dans 4 pays industrialisés
« The Gilded
Age »
Les « années
folles », retour
de la prospérité
après la guerre
La société de
consommation
s’installe aux
USA
Les Trente Glorieuses
 Désigne la période de forte
croissance de l’économie dans
les pays industrialisés de 1945
au milieu des années 1970
(expression « inventée » par
l’économiste Jean Fourastié en
1979).
 ↗ du niveau de vie
 Chômage très faible (« plein
emploi »)
 Le Baby boom booste la
demande.
 Une croissance dopée par la
reconstruction et la
modernisation des économies
Les Trente
Glorieuses :
triomphe de la
société de
consommation
http://www.youtube.com/watch?v=XNEzKVkpsaM
Une réalité à nuancer
↑ Taux d’équipement des
ménages en biens durables
(en pourcentage du nombre
total de ménages français)
Publicité Moulinex en 1956
Chaîne de montage de robots ménagers à l'usine
Moulinex de Caen en 1972
1850-1873 L’industrialisation
1873-1896 Grande Dépression
1896-1914 La Belle Époque
(1914-1918 La Première Guerre Mondiale)
1918-1929 Les années folles
1929-1939 La crise des années 30
(1939-1945 La Seconde Guerre Mondiale)
1945-1973 Les Trente Glorieuses
1973-… Crise et croissance différenciées
Le premier
krach boursier :
Vienne, 1873
New-York, octobre 1873
Vienne, mai 1873
Le krach boursier de Vienne :
étude de document
Le 9 mai 1873, affolement à la Bourse de Vienne. Une semaine après l'ouverture de l'Exposition universelle
destinée à magnifier le règne de l'empire austro-hongrois, c'est le krach. La bulle spéculative immobilière de
l'Autriche éclate. En quelques heures, des centaines de banques font faillite, entraînant la ruine de centaines
de milliers de petits épargnants. Les établissements financiers sont incapables de récupérer l'argent prêté
sans discernement aux sociétés immobilières et aux particuliers pour construire à Vienne. […]
Quand la France avait été condamnée à payer d'énormes indemnités de guerre après sa défaite de 1870, tous
les Autrichiens crurent au pactole. Vienne et de nombreuses autres villes lancent des programmes immobiliers
énormes. Chacun veut sa maison, son appartement. Alors les Autrichiens se mettent à emprunter aux
établissements financiers, qui ne demandent que cela. C'est l'euphorie. Les banques émettent des prêts
hypothécaires […] déclenchant un vent de spéculation. Mais un jour, un autre vent, celui de la défiance, se met
à souffler en bourrasques. Scénario classique : le château de cartes financier s'effondre, précipitant une
déroute boursière et bancaire.
La crise s'étend rapidement à l'Allemagne, dont les banques sont atteintes de la même fièvre immobilière. […]
Avant l'effondrement, les établissements immobiliers cotés en Bourse versaient des dividendes exceptionnels
compris entre 10 et 15 %. Le krach balaie ces sociétés comme fétus de paille. Les uns après les autres, les
groupes financiers sautent […] Dans la foulée, des milliers de petits investisseurs qui se croyaient riches et
malins se retrouvent sur la paille […] Selon les journaux de l'époque, un millier de petits épargnants se
suicident. […]
Après avoir pulvérisé les banques outre-Rhin, le krach décide de visiter Paris, qui abrite également sa bulle
immobilière. Effectivement, dans la foulée des travaux du baron Georges Eugène Haussmann, les banques
françaises avaient elles aussi joué la construction à fond. Aussitôt le vent de la terreur souffle sur la Bourse
parisienne. Émile Zola décrit parfaitement les méfaits de la crise immobilière dans son roman La Curée. […] À
l'automne, la Bourse new-yorkaise, qui est euphorique depuis la fin de la guerre de Sécession et surtout grâce
au boom du rail, commence à vaciller. Davantage encore que leurs confrères européens, les banquiers
américains avaient pris de gros risques en prêtant à tire-larigot. Quand la crise européenne débarque, elle est
la goutte d'eau qui fait déborder le vase déjà bien rempli de compagnies ferroviaires en difficulté et de
scandales politico-financiers. La confiance dans le monde bancaire américain s'effondre […]
La crise de 1929
http://www.tv5.org/TV5Site/webtv/video-6631-
Le_24_octobre_1929_a_Wall_Street_les_Etats_Unis_sombraient_dans_le_j
eudi_noir.htm
taylorisme + fordisme + pub
hausse consommation
hausse rapide des
profits
MAIS
Marasme
agricole
hausse rapide des
investissements
productifs
hausse rapide des
investissements
spéculatifs
hausse rapide des
cours des actions
+
hausse des salaires
MAIS lente
hausse rapide de la
production
baisse de la
consommation
Cours des actions
>
Valeur réelle SURPRODUCTION
Accumulation des
stocks
+
Abus du crédit
+
baisse des
exportations vers
l’Europe
PROSPÉRIT
É :
Saturation du
marché intérieur
OFFRE >
DEMANDE
+
baisse des prix
Cours des actions
>
Valeur réelle
SURPRODUCTION Abus du
crédit
CRISE :
baisse des
profits
KRACH
Faillites
bancaires
↘ du prix des
actions
chômage Ruine des
épargnants
Baisse de la
consommation
Baisse des prix
et des profits
chômage
Déflation
« La crise nourrit la crise »
Internationalisation de la crise
Crise américaine
Rapatriement des
capitaux prêtés à
l’étranger par les
banques US
Baisse des importations
américaines
Au Brésil, le café alimente les
locomotives…
Pour résumer Crise agricole
 Crise industrielle de surproduction et
de sous-consommation
 Crise boursière
 Crise bancaire
 Crise sociale
 Crise internationale
Des politiques de réponse
libérales jusqu’aux années
1930
 Pour les libéraux les crises sont un
mécanisme d’autorégulation de
l’économie.
 La crise est un bienfait car elle élimine
les entreprises les moins productives
(darwinisme économique).
 → politiques de « laisser-faire »
 Pb : le « laisser-faire » de Hoover
aggrave la crise entre 1929 et 1932.
Le Keynésianisme prône
l’intervention de l’État dans
l’économie
John Maynard
Keynes (1883-1946)
Intervention de l’État dans l’économie
Politique de grands
travaux
Allocations aux chômeurs,
familles, entreprises
Déficit
budgétaire
baisse du
chômage
hausse de la
consommation
hausse des
bénéfices
hausse de la
fiscalité
hausse des
revenus
réduit
Un exemple de
politique keynésienne,
le New Deal de Franklin
Roosevelt
La désindustrialisation
Les « Trente
Piteuses » ?
 Effondrement du S.M.I en 1971
 Stagflation
 1973, 1979, les deux chocs pétroliers
 Concurrence des NPI puis des pays émergents.
 Hausse du chômage
 Délocalisations
 Précarisation de l’emploi
 « Nouveaux pauvres »
Les réponses
néolibérales à
la crise
 Inefficacité des politiques traditionnelles de relance
keynésiennes →
 Désengagement des États
 Dérégulation
 Triomphe du libre échange
 Politiques de rigueur budgétaire
 Remise en cause de l’État-Providence
La fin des grèves ?
Croissance « molle » ou différenciée
Des
économies en
mutation
↑ Chaîne de montage Peugeot à Rennes,
2011 Ordinateur Macintosh, 1984 ↓
Taux d’équipement des
ménages français : 1960-1984
Une 3ème révolution industrielle
?
 Énergie nucléaire (malgré une certaine remise en
cause actuelle)
 Développement de l'électronique et de l'informatique
→ miniaturisation et automatisation poussée de la
production.
 Multiplication des produits de synthèse.
 Développement des technologies spatiales et
biotechnologies.
 Cette troisième révolution industrielle a d'abord
concerné les États-Unis, le Japon et les pays de
l'Union européenne.
 Internet en constitue le symbole emblématique au
début du XXIe s.
Aujourd’hui, une nouvelle crise
mondiale
Émeutes de la faim en 2008 en Haïti
2008 : la crise des
subprimes
 En 2008 éclatement de la « bulle immobilière » (crise
des subprimes : spéculation des banques sur le
remboursement des achats de maison à crédit) aux
Etats-Unis
 Montée excessive des prix des matières
premières (produits agricoles, pétrole)
 → crise mondiale
 émeutes de la faim dans plusieurs pays (Mexique :
révolte des tortillas).
 Plusieurs pays très fortement touchés :
 Islande : crise financière majeure en 2008
 Irlande émigration de sa jeunesse qualifiée mais sans emploi
 Grèce : très fort endettement public en 2010
 Élargissement de la crise à la zone euro
Un néo-libéralisme remis en
cause ?
« Le 15 septembre 2008 restera au capitalisme mondialisé ce que
furent le Jeudi Noir d’octobre 1929 pour l’Etat minimal ou le 11
septembre 2001 pour l’après-Guerre froide : l’écroulement d’un
monde et le basculement dans l’inconnu. Au-delà de la crise la plus
dangereuse depuis la déflation des années 1930, la mondialisation
traverse une révolution. Révolution économique avec la fin du cycle
néolibéral qui débuta à la fin des années 1970[…]. Révolution
géopolitique avec le basculement de la hiérarchie des nations et des
continents, placée sous le signe du déclin relatif de l’Occident et des
Etats-Unis d’une part, le rattrapage accéléré des nouvelles
superpuissances du Sud d’autre part. Révolution politique avec le
défi d’imaginer des institutions et des règles pour la mondialisation
[…]. Révolution intellectuelle avec l’effondrement de nombre de
croyances et de principes qui ont structuré l’histoire des dernières
décennies et qui se révèlent comme autant d’illusions […]. Hier
encore triomphant, le capitalisme mondialisé se trouve en coma
dépassé et placé en réanimation intensive par les Etats. »
Nicolas BAVEREZ, Crises, chaos et fins de monde, Perrin, coll. « Tempus », 2009.

Contenu connexe

Similaire à H1 1 croiss_eco2013

COURS
COURSCOURS
COURS
houizot
 
COURS
COURSCOURS
COURS
houizot
 
Croissance economique mondialisation et mutations sociales méthode
Croissance economique mondialisation et mutations sociales méthodeCroissance economique mondialisation et mutations sociales méthode
Croissance economique mondialisation et mutations sociales méthodeMériaux
 
L’europe et le monde au xi xe siècle
L’europe et le monde au xi xe siècleL’europe et le monde au xi xe siècle
L’europe et le monde au xi xe siècle
Jean-Christophe Sattler
 
Eco societe XIXe siecle.pdf
Eco societe XIXe siecle.pdfEco societe XIXe siecle.pdf
Eco societe XIXe siecle.pdf
NadineHG
 
Capitalisme et christianisme
Capitalisme et christianismeCapitalisme et christianisme
Capitalisme et christianismedidierlong
 
L'Europe de la révolution Industrielle.pdf
L'Europe de la révolution Industrielle.pdfL'Europe de la révolution Industrielle.pdf
L'Europe de la révolution Industrielle.pdf
gertyu135
 
Les Sommets du Digital
Les Sommets du DigitalLes Sommets du Digital
Les Sommets du Digital
Jean Billaut
 
Ki_CoursESCPExed_LesEntreprisesFaceALaMondialisation_13.10.09
Ki_CoursESCPExed_LesEntreprisesFaceALaMondialisation_13.10.09Ki_CoursESCPExed_LesEntreprisesFaceALaMondialisation_13.10.09
Ki_CoursESCPExed_LesEntreprisesFaceALaMondialisation_13.10.09Jean-Denis Cuvelier
 
Societe xixe siecle 2020
Societe xixe siecle 2020Societe xixe siecle 2020
Societe xixe siecle 2020
HistoireGographie
 
1e T Eco societe
1e T Eco societe1e T Eco societe
1e T Eco societe
NadineHG
 
Correction ds crise 1929, ouvriers face, réaction de l'eglise
Correction ds crise 1929, ouvriers face, réaction de l'egliseCorrection ds crise 1929, ouvriers face, réaction de l'eglise
Correction ds crise 1929, ouvriers face, réaction de l'egliseferrierregis
 
Sources - atelier sur la production économique - diagnostic
Sources - atelier sur la production économique - diagnosticSources - atelier sur la production économique - diagnostic
Sources - atelier sur la production économique - diagnostic
Source(s)
 
H1.1 pres croissance_et_mondialisation2017
H1.1 pres croissance_et_mondialisation2017 H1.1 pres croissance_et_mondialisation2017
H1.1 pres croissance_et_mondialisation2017
Caroline Jouneau-Sion
 
4017 - Module 2
4017 - Module 24017 - Module 2
4017 - Module 2
Daniel Choquette-Riel
 
L'Europe de la révolution industrielle
L'Europe de la révolution industrielleL'Europe de la révolution industrielle
L'Europe de la révolution industrielle
Xavier Monty
 
Les trentes glorieuses
Les trentes glorieusesLes trentes glorieuses
Les trentes glorieuses
noureddine amerouane
 
Présentation1 HFE
Présentation1 HFEPrésentation1 HFE
Présentation1 HFE
Ali Belkacem
 

Similaire à H1 1 croiss_eco2013 (20)

COURS
COURSCOURS
COURS
 
COURS
COURSCOURS
COURS
 
Croissance economique mondialisation et mutations sociales méthode
Croissance economique mondialisation et mutations sociales méthodeCroissance economique mondialisation et mutations sociales méthode
Croissance economique mondialisation et mutations sociales méthode
 
L’europe et le monde au xi xe siècle
L’europe et le monde au xi xe siècleL’europe et le monde au xi xe siècle
L’europe et le monde au xi xe siècle
 
Eco societe XIXe siecle.pdf
Eco societe XIXe siecle.pdfEco societe XIXe siecle.pdf
Eco societe XIXe siecle.pdf
 
Capitalisme et christianisme
Capitalisme et christianismeCapitalisme et christianisme
Capitalisme et christianisme
 
L'Europe de la révolution Industrielle.pdf
L'Europe de la révolution Industrielle.pdfL'Europe de la révolution Industrielle.pdf
L'Europe de la révolution Industrielle.pdf
 
Les Sommets du Digital
Les Sommets du DigitalLes Sommets du Digital
Les Sommets du Digital
 
Ki_CoursESCPExed_LesEntreprisesFaceALaMondialisation_13.10.09
Ki_CoursESCPExed_LesEntreprisesFaceALaMondialisation_13.10.09Ki_CoursESCPExed_LesEntreprisesFaceALaMondialisation_13.10.09
Ki_CoursESCPExed_LesEntreprisesFaceALaMondialisation_13.10.09
 
Societe xixe siecle 2020
Societe xixe siecle 2020Societe xixe siecle 2020
Societe xixe siecle 2020
 
1e T Eco societe
1e T Eco societe1e T Eco societe
1e T Eco societe
 
Correction ds crise 1929, ouvriers face, réaction de l'eglise
Correction ds crise 1929, ouvriers face, réaction de l'egliseCorrection ds crise 1929, ouvriers face, réaction de l'eglise
Correction ds crise 1929, ouvriers face, réaction de l'eglise
 
Sources - atelier sur la production économique - diagnostic
Sources - atelier sur la production économique - diagnosticSources - atelier sur la production économique - diagnostic
Sources - atelier sur la production économique - diagnostic
 
H1.1 pres croissance_et_mondialisation2017
H1.1 pres croissance_et_mondialisation2017 H1.1 pres croissance_et_mondialisation2017
H1.1 pres croissance_et_mondialisation2017
 
4017 - Module 2
4017 - Module 24017 - Module 2
4017 - Module 2
 
L'Europe de la révolution industrielle
L'Europe de la révolution industrielleL'Europe de la révolution industrielle
L'Europe de la révolution industrielle
 
Lorsque l
Lorsque lLorsque l
Lorsque l
 
Les trentes glorieuses
Les trentes glorieusesLes trentes glorieuses
Les trentes glorieuses
 
Les trentes glorieuses
Les trentes glorieusesLes trentes glorieuses
Les trentes glorieuses
 
Présentation1 HFE
Présentation1 HFEPrésentation1 HFE
Présentation1 HFE
 

Plus de jmdbt

Athènes
AthènesAthènes
Athènes
jmdbt
 
Gouv eco 2015
Gouv eco 2015Gouv eco 2015
Gouv eco 2015jmdbt
 
Médias2015
Médias2015Médias2015
Médias2015
jmdbt
 
Gouverner la france 2015
Gouverner la france 2015Gouverner la france 2015
Gouverner la france 2015
jmdbt
 
Amerique 2015
Amerique 2015Amerique 2015
Amerique 2015
jmdbt
 
L'Afrique, les défis du développement
L'Afrique, les défis du développementL'Afrique, les défis du développement
L'Afrique, les défis du développementjmdbt
 
Proche et Moyen Orien 2014
Proche et Moyen Orien 2014Proche et Moyen Orien 2014
Proche et Moyen Orien 2014jmdbt
 
Ppt Chine 2014
Ppt Chine 2014Ppt Chine 2014
Ppt Chine 2014jmdbt
 
Ppt les US et le monde 2014
Ppt les US et le monde 2014Ppt les US et le monde 2014
Ppt les US et le monde 2014jmdbt
 
Territoires II
Territoires IITerritoires II
Territoires IIjmdbt
 
Les territoires dans la mondialisation
Les territoires dans la mondialisationLes territoires dans la mondialisation
Les territoires dans la mondialisationjmdbt
 
Processus et acteurs de la mondialisation
Processus et acteurs de la mondialisationProcessus et acteurs de la mondialisation
Processus et acteurs de la mondialisationjmdbt
 
Ppt Mondialisation 2014
Ppt Mondialisation 2014Ppt Mondialisation 2014
Ppt Mondialisation 2014jmdbt
 
Ppt 2014 part2
Ppt 2014 part2Ppt 2014 part2
Ppt 2014 part2jmdbt
 
Victorian england
Victorian englandVictorian england
Victorian england
jmdbt
 
Art et guerre froide
Art et guerre froideArt et guerre froide
Art et guerre froide
jmdbt
 
Le génocide arménien
Le génocide arménienLe génocide arménien
Le génocide arménienjmdbt
 

Plus de jmdbt (18)

Athènes
AthènesAthènes
Athènes
 
Iii
IiiIii
Iii
 
Gouv eco 2015
Gouv eco 2015Gouv eco 2015
Gouv eco 2015
 
Médias2015
Médias2015Médias2015
Médias2015
 
Gouverner la france 2015
Gouverner la france 2015Gouverner la france 2015
Gouverner la france 2015
 
Amerique 2015
Amerique 2015Amerique 2015
Amerique 2015
 
L'Afrique, les défis du développement
L'Afrique, les défis du développementL'Afrique, les défis du développement
L'Afrique, les défis du développement
 
Proche et Moyen Orien 2014
Proche et Moyen Orien 2014Proche et Moyen Orien 2014
Proche et Moyen Orien 2014
 
Ppt Chine 2014
Ppt Chine 2014Ppt Chine 2014
Ppt Chine 2014
 
Ppt les US et le monde 2014
Ppt les US et le monde 2014Ppt les US et le monde 2014
Ppt les US et le monde 2014
 
Territoires II
Territoires IITerritoires II
Territoires II
 
Les territoires dans la mondialisation
Les territoires dans la mondialisationLes territoires dans la mondialisation
Les territoires dans la mondialisation
 
Processus et acteurs de la mondialisation
Processus et acteurs de la mondialisationProcessus et acteurs de la mondialisation
Processus et acteurs de la mondialisation
 
Ppt Mondialisation 2014
Ppt Mondialisation 2014Ppt Mondialisation 2014
Ppt Mondialisation 2014
 
Ppt 2014 part2
Ppt 2014 part2Ppt 2014 part2
Ppt 2014 part2
 
Victorian england
Victorian englandVictorian england
Victorian england
 
Art et guerre froide
Art et guerre froideArt et guerre froide
Art et guerre froide
 
Le génocide arménien
Le génocide arménienLe génocide arménien
Le génocide arménien
 

H1 1 croiss_eco2013

  • 1.
  • 2. Etape 1 : Identifier les mots clés Croissance économique, mondialisation et mutations des sociétés depuis 1850 Des notions et des idées à définir Mondialisation ET Connecteur logique : implique un lien entre les idées et les notions à déterminer Depuis 1850 Limite du sujet : limite chronologique à préciser Point méthode : analyser un sujet de composition
  • 3. 3 notions : Croissance économique, mondialisation et mutations des sociétés Croissance = augmentation (ex : croissance démographique) sur un temps « long » (= le « trend ») mais augmentation plus ou moins forte = des rythmes de croissance Economie : désigne la production de biens et de services = agriculture (secteur primaire), industrie (secteur secondaire) et services (secteur tertiaire). → Croissance économique = une augmentation de la production de biens et de services mesurée par le PIB (≠ expansion qui est sur la durée courte) Le PIB (produit intérieur Brut) mesurant la richesse produite par l’économie dans un pays est un indicateur majeur de la croissance économique.
  • 4. 3 notions : Croissance économique, mondialisation et mutations des sociétés
  • 5. Le monde selon Pomponius Mela (reconstruction de 1898), géographe romain → la Méditerranée est alors le centre de gravité économique du monde
  • 6. Carte du monde de la fin du XVIIIe siècle par l'éditeur d’Augsbourg Tobias Lotter (1717-1777) basée sur une carte du cartographe français Guillaume de l'Isle (1675-1726).
  • 7. La première mondialisation → Le centre de gravité économique du monde s’est déplacé sur l’Atlantique
  • 8. Le Monde en 1914
  • 9. Le monde aujourd’hui : l’exemple des échanges de produits agricoles → Le centre de gravité économique du monde tend à se déplacer vers le Pacifique
  • 10. 3 notions : Croissance économique, mondialisation et mutations des sociétés Mondialisation = processus de mise en relation de territoires éloignés qui se traduit par la croissance rapide des échanges et des marchés à l’échelle internationale → le monde entier constitue un territoire (« le village planétaire »), un « système- monde » dont l’ensemble des espaces constitutifs sont reliés par des flux (les échanges) et sont interdépendants.
  • 12. Le monde du travail vu par les artistes : Millet en 1857 et Fernand Léger en 1950 3 notions : Croissance économique, mondialisation et mutations des sociétés
  • 13. « La femme au caddie », sculpture hyperréaliste de Duane Hanson, 1969 « Logorama », un court-métrage d’animation réalisé par H5 en 2009, Oscar du meilleur film d’animation en 2010 « Electronic Superhighway », sculpture de Nam June Paik, 1995
  • 15. 3 notions : Croissance économique, mondialisation et mutations des sociétés Mutations sociales = Les transformations des sociétés (travail, mode de vie, culture) = passage d’une société agricole à une société industrielle…. à une société post - industrielle (services, consommation de masse, robotisation, informatisation)
  • 16. Etape 2 : Définir les idées, les connecteurs et les limites du sujet Un connecteur logique: ET Une limite chronologique : Depuis 1850 Le sujet ne donne pas de limite chronologique finale. Où s’arrêter ? A la fin du XXe siècle ? Aujourd’hui ? Deux dates peuvent servir de borne : 2001 : entrée de la Chine dans l’organisation mondiale du commerce (émergence d’une nouvelle économie centrée sur l’Asie). 2008 : crise économique et financière mondiale. Il existe un lien entre les 3 notions - clés. La croissance économique et la mondialisation sont liées. Elles entraînent des transformations sociales. NB : Le connecteur logique joue un rôle déterminant → le sens du sujet change. 1850 marque la fin de la première révolution industrielle initiée en 1750 et fondée sur le charbon et le machine à vapeur et le début d’une seconde phase d’industrialisation (fondée sur électricité, pétrole et moteur à explosion). 1850 marque également le début de l’économie britannique dominant le monde. Etude sur le temps long : 150 ans.
  • 17.  Pourquoi croissance économique et mondialisation sont-elles interdépendantes ? (comment la croissance économique a-t-elle été nourrie par la mondialisation ? Comment la mondialisation a-t-elle été favorisée par la croissance économique ?)  Comment la croissance économique et la mondialisation ont-elles transformé les sociétés depuis 1850 ? Etape 3 : Déterminer la problématique (la ou les questions posées par le sujet)
  • 18.  Quelles sont les différentes phases et caractéristiques de la croissance depuis 1950 et comment les expliquer ?
  • 19. L’industrie textile Paul Sérusier, « Le tisserand », 1888 Usine textile aux États-Unis, photographie de Lewis Hine, vers 1910 Usine textile aujourd’hui
  • 20. L’agricultur e La moisson en Beauce en 1912 (en haut), vers 1960 (à gauche) et aujourd’hui (à droite).
  • 21.
  • 22. Les étapes de la croissance selon ROSTOW Niveau Temps Société traditionnelle Préconditions du take-off TAKE-OFF Société industrielle Société de consommation
  • 23. La société traditionnelle  Une société agraire  Une société « immobile », hostile aux changements  Hiérarchie sociale figée  La communauté prime sur l’individu
  • 24. Les prérequis du décollage économique  Révolution agricole  Révolution scientifique et technologique  Développement de l’individualisme  Développement de l’esprit d’entreprise  Existence d’un État-nation
  • 25. Le décollage économique  Développement des infrastructures  Investissements massifs dans l’industrie  Accélération de la croissance
  • 26. Phase 4 : la production de masse Résultat d’une journée de production à l’usine Ford : 1000 Ford T  Croissance soutenue  Diffusion de nouvelles techniques  Apparition de nouvelles industries  Production > consommation L’ampoule électrique inventée par Thomas Edison en 1879 → ← La première centrale électrique moderne, Niagara Falls, 1895
  • 27. Phase 5 : consommation de masse « 210 bouteilles de Coca Cola », Andy Warhol, 1962  La croissance s’accompagne d’une amélioration des conditions de vie  Production de biens de consommation  Élévation du revenu par habitant  État-Providence  Développement du secteur tertiaire « Nature morte n 30 », Tom Wesselmann, 1963
  • 28. Le démarrage économique Révolution démographique • Diminution de la mortalité • Augmentation de la pop. en âge de travailler Révolution agricole • Techniques • Outillage Augmentation productivité → Augmentation disponibilités alimentaires Demande d’outillage accrue MDO disponible Demande de biens manufacturés Répondre à la demande Progrès techniques • Machine à vapeur • Fonte • Usines Capitaux • Banques • Capitalisme Libéralisme économique • Concentration des entreprises • Libre échange
  • 29. Croissance des richesses et des revenus dans le monde (1820- 2000) PIB (en milliards de $ 1990) PIB par habitant (en $ 1990) 1820 1870 1913 1950 1973 2000 1820 1870 1913 1950 1973 2000 Europe de l’O. 133 221 902 1396 4096 7550 1204 1987 3458 4579 11416 19256 États- Unis 12 98 583 1636 4058 9156 1287 2457 5307 9573 16607 21558 Japon 21 25,3 72 161 1243 2624 669 900 1387 1921 11434 20683 Russie / URSS 38 83 232 510 1531 1343 688 1023 1488 2841 6059 4626 Afrique 33 40 80 203 550 1123 420 500 637 894 1410 1489 Chine - - - - - 3900 - - - - - - Monde 695 1100 2733 5330 16021 37193 667 873 1525 2111 4091 6049 gapminder
  • 31.
  • 32. Des rythmes différents suivant les pays
  • 33.
  • 34. Une croissance fondée sur l’innovation  Théorie de Schumpeter
  • 35. Une croissance financée par le capitalisme Ils ont centralisé dans leurs mains l'épargne des bourgeois et des masses populaires, pour en diriger les flots tumultueux vers l'industrie et le commerce. […] Les chemins de fer et les organismes économiques modernes sont des entreprises si vastes qu'il est impossible de les construire et de les faire marcher à l'aide de capitaux individuels. Il fallait les capitaux de la masse, leur concentration gigantesque. [Ils] ont entrepris cette tâche, et ils peuvent se vanter d'avoir accompli un plus grand miracle que la résurrection de Lazare : ils ont réussi à persuader les petits bourgeois et les paysans de se séparer de leur argent bien-aimé, et de le leur confier. Ainsi, ils ont pu trouver les capitaux dont avait besoin à ses débuts la grande industrie en plein essor. P. LAFARGUE in Die Neue Zeit, 1891-92
  • 36. Une croissance soutenue par la concentration industrielle  L’exemple d’Andrew Carnegie (1835-1919) aux USA,  « Self-made man »  Il a 13 ans quand sa famille arrive aux USA, il gagne 1,20 $ par semaine dans une usine textile.  En 1901 il vend Carnegie Steel Corporation pour 480 millions de $.
  • 38.  Produit 2/3 de l’acier américain à la veille de la Première Guerre Mondiale → un TRUST
  • 39.  Trusts (aux U.S.A), monopoles (en France), konzern (en Allemagne), zaibatsu (au Japon)  Ex : Krupp en Allemagne, Standard Oil de John D. Rockefeller aux USA qui contrôlait 90% de la prod. pétrolière  Conglomérat  Cartels (entente entre des sociétés indépendantes visant à maintenir les prix à un certain niveau)  Lois anti-trusts aux USA (1890, 1914)
  • 40. Affiche de Emil Jakob Schindler pour la Compagnie Générale transatlantique, 1887 La deuxième mondialisation au XIXe siècle
  • 41. Des échanges facilités par la Révolution des transports Volume des échanges mondiaux Coût du transport maritime
  • 43.
  • 44. Le principe de la division du travail  La manufacture d’épingles, Adam Smith, 1776 :  « Un homme […] quelque adroit qu'il fût, pourrait peut-être à peine faire une épingle dans toute sa journée, et certainement il n'en ferait pas une vingtaine. Mais de la manière dont cette industrie est maintenant conduite, […] l'important travail de faire une épingle est divisé en dix-huit opérations distinctes ou environ, lesquelles, dans certaines fabriques, sont remplies par autant de mains différentes. »  Taylorisme : organisation scientifique du travail
  • 45. Le taylorisme Principe Définition Conséquences Division horizontale du travail Spécialisation des tâches et étude des temps d’exécution (the one best way) Diminution des pertes de temps en évitant aux ouvriers de se déplacer pour réaliser plusieurs tâches et en contrôlant les temps d’exécution Division verticale du travail Distinction entre exécutants et concepteurs (the right man in the right place) Optimisation du temps de travail pour chacun Système de salaire au rendement Introduction de primes de productivité Motivation des ouvriers Système de contrôle du travail Mise en place de contremaîtres chargés de contrôler le travail Diminution des temps morts et des défauts de qualité
  • 46. Un nouveau mode de production dans l’industrie automobile Usines Citroën en 1934 Usine automobile à Coventry, 1907
  • 47. Du taylorisme au fordisme • Division horizontale et verticale du travail • « The one best way »Taylorisme • Travail à la chaîne • Standardisation • « Five dollars a day »Fordisme Production de masse Production de masse + Consommation de masse
  • 48. Le fordisme en chiffres Année Nb de voitures produites dans les usines Ford Temps de construction de la Ford T Prix d’une Ford T 1910 120 000 14 heures 900 $ 1913 200 000 12 heures 500 $ 1927 5 000 000 1 heure 290 $
  • 49. Une croissance soutenue par le développement de la publicité
  • 50. Une croissance soutenue par la diffusion du libre échange  Accord de libre échange entre la France et l’Angleterre en 1860  G.A.T.T. En 1947  Marché Commun Européen avec la CEE  OMC 1994  ALENA en 1994
  • 51.
  • 52. Phases de croissance et de dépression 1848 1873 1896 1929 1944 1973 1990 2008 Ch de Fer Acier Electricité Chimie Automobile Biens de consommation Internet Spéculation financière
  • 53. 1848 1873 1896 1929 1973 A A A B B B 2ème R.I Trente Glorieuse s 1ère R.I Grande Dépressio n Crise de 1929 1900 2000
  • 54.
  • 55. 1850-1873 L’industrialisation 1896-1914 La Belle Époque 1918-1929 Les années folles 1945-1973 Les Trente Glorieuses
  • 56. 1850-1873 : la prospérité ↑ Le réseau ferroviaire français (1837, 1850, 1860, 1870) ←1848 : 1ère ruée vers l’or
  • 57. Les artistes représentent un monde en transformation William Turner, « Train, vapeur et vitesse », 1844 Claude Monnet, « Train, en Normandie », 1875 Claude Monnet, « Train arrivant gare Saint Lazare », 1877Gustave Caillebotte, Pont de l’Europe », vers 1876
  • 58. Take-off des USA et du Japon Un symbole : l’expédition du Commodore Perry en 1853
  • 59. 1896-1914 : la Belle Époque Seconde ruée vers l’or : • Découverte d’or en 1896 au Klondike • 1897 : ↑un navire quitte San Francisco pour le Klondike – Couverture d’un livre →
  • 60. Les demandes de brevet déposées dans 4 pays industrialisés
  • 62. Les « années folles », retour de la prospérité après la guerre
  • 64. Les Trente Glorieuses  Désigne la période de forte croissance de l’économie dans les pays industrialisés de 1945 au milieu des années 1970 (expression « inventée » par l’économiste Jean Fourastié en 1979).  ↗ du niveau de vie  Chômage très faible (« plein emploi »)  Le Baby boom booste la demande.  Une croissance dopée par la reconstruction et la modernisation des économies
  • 65. Les Trente Glorieuses : triomphe de la société de consommation http://www.youtube.com/watch?v=XNEzKVkpsaM
  • 66. Une réalité à nuancer ↑ Taux d’équipement des ménages en biens durables (en pourcentage du nombre total de ménages français) Publicité Moulinex en 1956 Chaîne de montage de robots ménagers à l'usine Moulinex de Caen en 1972
  • 67.
  • 68. 1850-1873 L’industrialisation 1873-1896 Grande Dépression 1896-1914 La Belle Époque (1914-1918 La Première Guerre Mondiale) 1918-1929 Les années folles 1929-1939 La crise des années 30 (1939-1945 La Seconde Guerre Mondiale) 1945-1973 Les Trente Glorieuses 1973-… Crise et croissance différenciées
  • 69. Le premier krach boursier : Vienne, 1873 New-York, octobre 1873 Vienne, mai 1873
  • 70. Le krach boursier de Vienne : étude de document Le 9 mai 1873, affolement à la Bourse de Vienne. Une semaine après l'ouverture de l'Exposition universelle destinée à magnifier le règne de l'empire austro-hongrois, c'est le krach. La bulle spéculative immobilière de l'Autriche éclate. En quelques heures, des centaines de banques font faillite, entraînant la ruine de centaines de milliers de petits épargnants. Les établissements financiers sont incapables de récupérer l'argent prêté sans discernement aux sociétés immobilières et aux particuliers pour construire à Vienne. […] Quand la France avait été condamnée à payer d'énormes indemnités de guerre après sa défaite de 1870, tous les Autrichiens crurent au pactole. Vienne et de nombreuses autres villes lancent des programmes immobiliers énormes. Chacun veut sa maison, son appartement. Alors les Autrichiens se mettent à emprunter aux établissements financiers, qui ne demandent que cela. C'est l'euphorie. Les banques émettent des prêts hypothécaires […] déclenchant un vent de spéculation. Mais un jour, un autre vent, celui de la défiance, se met à souffler en bourrasques. Scénario classique : le château de cartes financier s'effondre, précipitant une déroute boursière et bancaire. La crise s'étend rapidement à l'Allemagne, dont les banques sont atteintes de la même fièvre immobilière. […] Avant l'effondrement, les établissements immobiliers cotés en Bourse versaient des dividendes exceptionnels compris entre 10 et 15 %. Le krach balaie ces sociétés comme fétus de paille. Les uns après les autres, les groupes financiers sautent […] Dans la foulée, des milliers de petits investisseurs qui se croyaient riches et malins se retrouvent sur la paille […] Selon les journaux de l'époque, un millier de petits épargnants se suicident. […] Après avoir pulvérisé les banques outre-Rhin, le krach décide de visiter Paris, qui abrite également sa bulle immobilière. Effectivement, dans la foulée des travaux du baron Georges Eugène Haussmann, les banques françaises avaient elles aussi joué la construction à fond. Aussitôt le vent de la terreur souffle sur la Bourse parisienne. Émile Zola décrit parfaitement les méfaits de la crise immobilière dans son roman La Curée. […] À l'automne, la Bourse new-yorkaise, qui est euphorique depuis la fin de la guerre de Sécession et surtout grâce au boom du rail, commence à vaciller. Davantage encore que leurs confrères européens, les banquiers américains avaient pris de gros risques en prêtant à tire-larigot. Quand la crise européenne débarque, elle est la goutte d'eau qui fait déborder le vase déjà bien rempli de compagnies ferroviaires en difficulté et de scandales politico-financiers. La confiance dans le monde bancaire américain s'effondre […]
  • 71. La crise de 1929 http://www.tv5.org/TV5Site/webtv/video-6631- Le_24_octobre_1929_a_Wall_Street_les_Etats_Unis_sombraient_dans_le_j eudi_noir.htm
  • 72. taylorisme + fordisme + pub hausse consommation hausse rapide des profits MAIS Marasme agricole hausse rapide des investissements productifs hausse rapide des investissements spéculatifs hausse rapide des cours des actions + hausse des salaires MAIS lente hausse rapide de la production baisse de la consommation Cours des actions > Valeur réelle SURPRODUCTION Accumulation des stocks + Abus du crédit + baisse des exportations vers l’Europe PROSPÉRIT É : Saturation du marché intérieur OFFRE > DEMANDE
  • 73. + baisse des prix Cours des actions > Valeur réelle SURPRODUCTION Abus du crédit CRISE : baisse des profits KRACH Faillites bancaires ↘ du prix des actions chômage Ruine des épargnants Baisse de la consommation Baisse des prix et des profits chômage Déflation « La crise nourrit la crise »
  • 74. Internationalisation de la crise Crise américaine Rapatriement des capitaux prêtés à l’étranger par les banques US Baisse des importations américaines
  • 75. Au Brésil, le café alimente les locomotives…
  • 76. Pour résumer Crise agricole  Crise industrielle de surproduction et de sous-consommation  Crise boursière  Crise bancaire  Crise sociale  Crise internationale
  • 77.
  • 78. Des politiques de réponse libérales jusqu’aux années 1930  Pour les libéraux les crises sont un mécanisme d’autorégulation de l’économie.  La crise est un bienfait car elle élimine les entreprises les moins productives (darwinisme économique).  → politiques de « laisser-faire »  Pb : le « laisser-faire » de Hoover aggrave la crise entre 1929 et 1932.
  • 79. Le Keynésianisme prône l’intervention de l’État dans l’économie John Maynard Keynes (1883-1946) Intervention de l’État dans l’économie Politique de grands travaux Allocations aux chômeurs, familles, entreprises Déficit budgétaire baisse du chômage hausse de la consommation hausse des bénéfices hausse de la fiscalité hausse des revenus réduit
  • 80. Un exemple de politique keynésienne, le New Deal de Franklin Roosevelt
  • 81.
  • 83. Les « Trente Piteuses » ?  Effondrement du S.M.I en 1971  Stagflation  1973, 1979, les deux chocs pétroliers  Concurrence des NPI puis des pays émergents.  Hausse du chômage  Délocalisations  Précarisation de l’emploi  « Nouveaux pauvres »
  • 84. Les réponses néolibérales à la crise  Inefficacité des politiques traditionnelles de relance keynésiennes →  Désengagement des États  Dérégulation  Triomphe du libre échange  Politiques de rigueur budgétaire  Remise en cause de l’État-Providence
  • 85. La fin des grèves ?
  • 86. Croissance « molle » ou différenciée
  • 87. Des économies en mutation ↑ Chaîne de montage Peugeot à Rennes, 2011 Ordinateur Macintosh, 1984 ↓ Taux d’équipement des ménages français : 1960-1984
  • 88. Une 3ème révolution industrielle ?  Énergie nucléaire (malgré une certaine remise en cause actuelle)  Développement de l'électronique et de l'informatique → miniaturisation et automatisation poussée de la production.  Multiplication des produits de synthèse.  Développement des technologies spatiales et biotechnologies.  Cette troisième révolution industrielle a d'abord concerné les États-Unis, le Japon et les pays de l'Union européenne.  Internet en constitue le symbole emblématique au début du XXIe s.
  • 89. Aujourd’hui, une nouvelle crise mondiale
  • 90. Émeutes de la faim en 2008 en Haïti
  • 91. 2008 : la crise des subprimes  En 2008 éclatement de la « bulle immobilière » (crise des subprimes : spéculation des banques sur le remboursement des achats de maison à crédit) aux Etats-Unis  Montée excessive des prix des matières premières (produits agricoles, pétrole)  → crise mondiale  émeutes de la faim dans plusieurs pays (Mexique : révolte des tortillas).  Plusieurs pays très fortement touchés :  Islande : crise financière majeure en 2008  Irlande émigration de sa jeunesse qualifiée mais sans emploi  Grèce : très fort endettement public en 2010  Élargissement de la crise à la zone euro
  • 92. Un néo-libéralisme remis en cause ? « Le 15 septembre 2008 restera au capitalisme mondialisé ce que furent le Jeudi Noir d’octobre 1929 pour l’Etat minimal ou le 11 septembre 2001 pour l’après-Guerre froide : l’écroulement d’un monde et le basculement dans l’inconnu. Au-delà de la crise la plus dangereuse depuis la déflation des années 1930, la mondialisation traverse une révolution. Révolution économique avec la fin du cycle néolibéral qui débuta à la fin des années 1970[…]. Révolution géopolitique avec le basculement de la hiérarchie des nations et des continents, placée sous le signe du déclin relatif de l’Occident et des Etats-Unis d’une part, le rattrapage accéléré des nouvelles superpuissances du Sud d’autre part. Révolution politique avec le défi d’imaginer des institutions et des règles pour la mondialisation […]. Révolution intellectuelle avec l’effondrement de nombre de croyances et de principes qui ont structuré l’histoire des dernières décennies et qui se révèlent comme autant d’illusions […]. Hier encore triomphant, le capitalisme mondialisé se trouve en coma dépassé et placé en réanimation intensive par les Etats. » Nicolas BAVEREZ, Crises, chaos et fins de monde, Perrin, coll. « Tempus », 2009.