Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

Formation Email Marketing - Toulouse - 30 mars 2017

957 vues

Publié le

Cette formation de deux heures sur l'emailing aborde les principales bonnes pratiques de l'email marketing, les bases de la délivrabilité et les principes généraux de l'adaptation de l'email pour le mobile.

Publié dans : Marketing
  • Identifiez-vous pour voir les commentaires

Formation Email Marketing - Toulouse - 30 mars 2017

  1. 1. Formation email marketing Mars 2017
  2. 2. Au programme • Qui est Badsender ? • Pourquoi cet événement ? • 25 règles de base à respecter dans vos emails • Les principes de base de la délivrabilité • Mobilité, le casse tête de l’html pour l’email et futures évolutions • Questions/réponses
  3. 3. Qui est Badsender ?
  4. 4. UN NOM A DORMIR DEHORS Mauvais expéditeur ? Vraiment ?
  5. 5. Conseil Déploiement Production Agence eCRM et email marketing En mode full-service et hybride.
  6. 6. Nos références
  7. 7. Pourquoi ce petit déjeuner à Toulouse ?
  8. 8. 25 règles de base à respecter dans vos emails
  9. 9. L’objet et l’expéditeur
  10. 10. Être concis, mais pas trop ! Un sujet court est plus facilement retenu Un sujet trop court est dénué de sens L’objet 1
  11. 11. L’objet
  12. 12. Clair et compréhensible Evitez les ambiguïtés, le flou N'oubliez pas que le sujet doit refléter le contenu du mail L’objet 2
  13. 13. Créer l'effet d'urgence "Notre offre expire dans 24 heures" : Eviter que le destinataire du message ne remette à plus tard la lecture de votre email. Mais Il sera très peu probable qu'il y revienne. L’objet 3
  14. 14. Susciter la curiosité du lecteur Intéresser le lecteur, faire appel à sa curiosité améliore la réactivité de votre cible. Mettez-vous à la place du lecteur et soyez créatif ! L’objet 4
  15. 15. Tester vos sujets-candidats N'hésitez pas à tester vos sujets sur des échantillons pour retenir le plus optimal. L'idéal serait que ces tests se déroulent tous au même moment afin de supprimer L'effet du jour ou heure d'envoi. L’objet 5
  16. 16. Choisir des verbes et des mots forts Sans verbe, il n’y a pas d’action ! L’objet 6
  17. 17. L’utilisation de MAJUSCULES PARTOUT ! Il est fort possible que votre campagne soit assimilée à un spam. L’objet 7
  18. 18. L’utilisation abusive de caractères de ponctuation !!!!!!!!!!! Il est fort possible que votre campagne soit assimilée à un spam (again). L’objet 8
  19. 19. Redondance entre l’objet et le nom d’expéditeur Une perte d’espace ! L’objet 9
  20. 20. Abuser des anciens objets même s’ils sont performants La réutilisation du même objet pour les mêmes cibles diminue vos performances. Vous ne pourrez pas réutilisez un ancien objet et continuer à susciter l’intérêt. L’objet 10
  21. 21. Vendez des bénéfices, pas des caractéristiques ! « Perdez 6kg en 14 jours – 96% de réussite ! « Maigrir sans se priver » Faites appel aux émotions « Augmentation des cambriolages : protégez-vous ! » « Equipez votre maison d’une alarme » Utilisez “Comment” « Comment partir en vacances pour pas cher ? » « Vos prochaines vacances à petits prix » L’objet 11
  22. 22. L’expéditeur Être explicite et identifiable en moins de 30 caractères 12
  23. 23. L’expéditeur Changer votre nom d’expéditeur à chaque campagne. Vous devez être reconnaissable et le rester ! 13
  24. 24. Pre-header Optimisation de votre preheader ! Réécrivez la première phrase de votre email afin de renforcer votre objet 14
  25. 25. Le contenu 4 éléments de base 1. Concerner : Pourquoi moi ? Le destinataire doit comprendre pourquoi il reçoit l’email. 2. Proposer : L’offre contenu dans l’email doit être exprimée de manière simple et efficace. 3. Rassurer : Il faut exprimer la raison pour laquelle on peut se fier à l’expéditeur. 4. Engager : Il faut inciter au clic en expliquant pourquoi cliquer ! 15
  26. 26. Le contenu Ne faites pas uniquement votre publicité L’email est un medium relationnel, qui peut être utilisé pour autre chose que pousser de la publicité. 15
  27. 27. Polices de caractère Utiliser des polices non standard Sur le web ça fonctionne maintenant depuis plusieurs années, mais en email, vous ne maîtriserez pas du tout le rendu. 16
  28. 28. Polices de caractère • Georgia • Times New Roman • Arial • Verdana
  29. 29. Structure Structurez votre contenu sur le modèle de la pyramide inversée. 17
  30. 30. Pyramide inversée, en pratique INFORMATION CLE L’information la plus importante prend le plus d’espace, les textes et titres possèdent les plus grandes tailles de police, et le plus souvent cet espace contient sont propre call to action OFFRES DÉTAILLÉES Divisés en 4 colonnes, les images occupent moins de place, les titres y sont moins gros mais d’importance intermédiaire ÉLÉMENTS DE RÉASSURANCE Les textes à minima (corps 12), fond gris, moins d’importance
  31. 31. Absence de pyramide inversée
  32. 32. Absence de pyramide inversée
  33. 33. Call to action Créer de puissants call to action Ils doivent être : 1. Visibles, Contrastés 2. Facile à comprendre : S’inscrire, Acheter, Télécharger 3. Sans surprises sur le résultat, Honnêtes 4. Exprimés par un verbe d’action 5. Placés au dessus de la ligne de flottaison 18
  34. 34. Call to action CTA : En demander trop au lecteur J’achète > 19
  35. 35. HTML et Texte brut Les emails doivent « toujours » comporter deux versions en parallèle. 20
  36. 36. Intégration HTML pour l’email Utiliser des tables Les clients de messagerie email sont parfois très anciens et nécessitent d’utiliser d’anciennes techniques d’intégration HTML. 21
  37. 37. Intégration HTML pour l’email Utiliser des styles « inline » A l’inverse d’une page web, les styles doivent être déclarés au sein de chaque balise : <p>, <a>, <td>, etc. p { color : #eeeee; margin : 0px 0px 10px 0px; } <p style="color : #eeeee; margin : 0px 0px 10px 0px;">Lorem</p> 22
  38. 38. Intégration HTML pour l’email Créer des emails avec seulement des images 24% des internautes ne voient pas les images dès l’ouverture de leurs email. Ils doivent effectuer une opération supplémentaire. 23
  39. 39. Images bloquées Images activées
  40. 40. Images bloquées Images activées
  41. 41. Images bloquées Images activées
  42. 42. Images bloquées Images activées
  43. 43. Intégration HTML pour l’email Utiliser des GIFs animés Pour donner une plus grande dynamique à vos créas email. 24
  44. 44. Design d’email Limiter la largeur de vos emails à 600 pixels. Sous peine de voir l’affichage de ceux-ci tronqués dans de nombreuses situations. 25
  45. 45. La délivrabilité !
  46. 46. Pourquoi lutter contre le spam ? Source : Symantec
  47. 47. Les conséquences En 2016, en moyenne, 13% des emails « légitimes » se sont retrouvés dans la boîte spam ! Source : Return Path - 2017
  48. 48. La réputation en délivrabilité Définition du spam par TrendMicro : • L’identité personnelle du destinataire et le contexte ne sont pas pertinents car le message peut s’appliquer à de nombreux destinataires potentiels • Le destinataire n’a pas accordé, de manière vérifiable, de permission délibérée, explicite et révocable pour l’envoi du message • La transmission et la réception du message semblent représenter un avantage disproportionné à l’expéditeur.
  49. 49. La réputation en délivrabilité En délivrabilité, la réputation est un score (en fait, de nombreux scores) lié à de nombreux paramètres : • Ce score est lié au respect des bonnes pratiques de la part de l’expéditeur. • Ce score est lié à l’analyse de la réaction des destinataires. • Ces scores de réputation sont soit conçus en interne par les webmails/FAI, soit proposés par des « fournisseurs de réputation ».
  50. 50. La réputation en délivrabilité Ces scores peuvent être attribués à différents éléments de vos emails : • L’adresse IP du serveur ayant expédié l’email. • Le nom de domaine (et/ou le sous-domaine) de l’expéditeur de l’email • Les noms de domaine contenus dans les liens de l’email (et toutes les redirections/liens de tracking jusqu’à la page de destination). • L’empreinte des kits email.
  51. 51. La réputation en délivrabilité Des signaux positifs et négatifs : Les filtres utilisent de nombreux signaux qui vont influencer leurs décisions. C’est aussi sur ces signaux qu’il va falloir travailler afin de faire évoluer le comportement des différents filtres afin d’améliorer les niveaux de délivrabilité.
  52. 52. La réputation en délivrabilité Des signaux positifs et négatifs : . Sortir un email de la boîte spam Ouverture de l’email Clic dans l’email Désinscription Déplacement de l’email dans un dossier Ajout de l’expéditeur dans le carnet d’adresse Transfert de l’email Réponse à l’email Plainte spam Absence d’ouverture Suppression avant ouverture/lecture Désinscription Bounces / NPAI
  53. 53. La réputation en délivrabilité Mais aussi des signaux externes : • Spamtraps • Blacklists ou listes noires
  54. 54. La réputation en délivrabilité Ce qui compte pour avoir une bonne délivrabilité, ce n’est pas avoir une bonne solution de routage email … c’est avoir des pratiques marketing vertueuses !
  55. 55. Mobilité, le casse tête de l’html pour l’email et futures évolutions
  56. 56. Source : Movable Ink
  57. 57. L’email n’est pas le web ! Des dizaines de clients email/webmails différents. (Là où pour le web, être compatible avec Chrome, Firefox, Safari et Internet Explorer est suffisant)
  58. 58. L’email n’est pas le web ! Source : Litmus.com – 2017
  59. 59. L’email n’est pas le web ! Des environnements anciens encore très actifs. (De Lotus Notes et Oulook 2003 au dernier iPhone)
  60. 60. L’email n’est pas le web ! Des évolutions constantes dans les différents clients email. (Il faut en général moins de six mois pour qu’un template email doive être mis à niveau)
  61. 61. L’importance du mobile
  62. 62. Image : Litmus.com Evolutif : Souvent en une seule colonne. Une seule version qui sera adaptée pour le mobile, mais 100% utilisable sur desktop.
  63. 63. Les différentes approches L’email fluide : Les différentes tailles contenues dans l’email sont relatives (%), l’email s’adapte donc en fonction des conditions d’affichage. Image : Litmus.com
  64. 64. L’email responsif : en utilisant les media queries de CSS, l’email évolue de manière radicale entre la version desktop et la version mobile afin d’intégrer complètement les contraintes de la mobilité. Image : Litmus.com
  65. 65. Ca bouge en permanence ! Mise à jour de l’app Gmail, dégradations de Yahoo!, dégradations d’outlook.com, iOS 10, …
  66. 66. Et tout ce que l’on n’a pas eu le temps de voir ! Automatisation marketing, segmentation, pression commerciale, types d’emails, spécificités B2B/B2C, …
  67. 67. Questions/réponses. N’oubliez pas de vous inscrire à notre newsletter et de suivre notre blog sur www.badsender.com Nous contacter Par email : yesreply@badsender.com Par téléphone : +33 1 76 38 00 26 Toute l’information sur nos offres de conseil, de déploiement et de production sont disponibles sur agence.badsender.com

×