SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  25
ORTHOPÉDIE
et
OBÉSITÉ
G. VERSIER
C. CHOUFANI
E. BILITCHIN
O. BARBIER
Hôpital BEGIN
SAINT-MANDÉ
FRANCE
Sommaire
• 1. Contexte
• 2. Problèmes spécifiques du à l’obèsité
• 3. Se préparer à la prise en charge de ces patients
Revue de la littérature
1. Contexte
• Définitions :
• Adulte
IMC = poids/(Taille)2
(IMC= 30 si 97 kg pour 1m80)
• Enfant :
courbe de corpulence
• Obésité :
IMC ≥ seuil IOTF-30
• Surpoids : courbe au dessus
du 97ème percentile
Source : http://www.who.int/features/factfiles/obesity/en/
• Epidémiologie
• Fréquence en augmentation = pb de santé publique (OMS)
- France : 3,5% enfants; 22% population totale; x 2 en 30ans
- Sénégal : 10% enfants, 6,8% population totale
• Cause de mortalité : 2,8 M/an
• Traumatisés grave (ISS>16) :17 à 30% d’obèse
Baker SP et al, "The Injury Severity Score: a method for describing patients with multiple injuries and e
valuating emergency care", J Trauma 14:187-196;1974
• Physiopathologie spécifique
• Etat inflammatoire chronique
- balance hormonal (excès adipokines)
- altération des fonctions physiologiques*
- immunodéficience (dénutrition protidique paradoxale)
• Contraintes mécaniques
• Morphotype : Sd restrictif pulmonaire
• Comorbidités : diabète, HTA, cardiopathie…
*Ladislav et al, Journal of critical care, 2012
• En orthopédie
• effets :
• mécaniques (surcharge): arthrose genou +++
• biochimiques par inflammation chronique :
lésion collagénique et cartilagineuse : arthrose précoce main
ADIPOKINES
• Odds ratio (BMI >30 vs BMI<22,5):
• arthrose : X 4 à 5
• prothèse du genou: X 10,51
• PTG: 7 ans avant si obésité
Double peine:
Surcharge mécanique et
inflammation chronique
• En traumatologie :
• faible cinétique :
- luxation genou + fréquente avec lésions vasculaires
- fracture complexe comminutive
- traitement orthopédique + aléatoire
• tissu graisseux abdominal protecteur :
- moins de lésions pelviennes et digestives
- mais plus de lésions osseuses du bassin ou des membres
2. Problèmes spécifiques
• Complications X 1,4 (p<0,001)
• Mortalité * X 1,5 (p<0,001)
4,7% si IMC 30
7,7% si IMC entre 30 et 40
10% si IMC > 40
*T. Liu et al. Injury. 2013
• Infections* : (nosocomiales)
• X 4,7 soit 12% si IMC > 30 (p<0,001)
• X 6 soit 20% si IMC > 40kg/m2
- pulmonaire et cicatricielle +++
- autres : urinaire, clostridium difficile, voie d’abord…
*P.E.Serrano et al, JAMCS, 2010
• Défaillance viscérale * (p<0,001)
• SDRA : OR=1,35
• IRénaleA : OR=1,91
• SDMV : OR=1,39
*T. Liu et al. Injury. 2013
• Troubles respiratoires :
• Déjà en préop (SdAS, Sd restrictif dû au volume abdo)
• Intubation difficile
• Ventilation mécanique plus prolongée et plus fréquentes
(9% des obèses et hospitalisation 2-3 jours en plus)*
*Ladislav et al, Journal of critical care, 2012
• Durée hospitalisation prolongée*
• USI : : 2 jours en plus (OR=1,97)
• durée totale : non significatif
mais
rehospitalisation et reprise chir:
x7 si BMI > 30
*T. Liu et al. Injury. 2013
• Autres problèmes
• Difficultés mobilisation
• Nursing plus difficile
• complications du décubitus
- MTE
- escarres
- macération
- respiratoires
impact médico-économique
+++
PREVENTION
• lutte contre l’obésité
• adapter le système de
soins
3. Se préparer
• Préopératoire :
• Préparation cutanée ++++
(plis: mycoses, macération)
• Logistique : lit, table chir (180kg)
• Multidisciplinaire pour contrôle
des comorbidités : diabète,
dénutrition, volémie
• Préopératoire
• imagerie :
• contraste radio
• scanner : poids (200kg), diamètre (70cm)
• IRM : idem scanner
==> se renseigner (radiologues)
==> appareils adaptés (EOS, IRM ouverte)
• Chirurgien : prévoir!
• Positionnement sur table
- mobilisation adaptée
- choix des appuis et protection
- retentissement : pulmonaire
(trendelenbourg),compression…
• geste : type de geste,
instruments adaptés,
voies d’abord
• Anesthésiste : prévoir!
• IOT:
- SAOS associé
• - circonférence cou >60 cm =
IOT difficile
- matériel adapté (manche
court, mandrin..)
• Doses médocs adaptées
P corrigé=
Pideal + (Préel –Pidéal) x 0,4
• informer le patient en pré-opératoire:
• complications : infections, MTEV
• morbimortalité et résultats à long terme
• durées augmentées: chir, anesth, hospit
• séjour USI ou USC
• En peropératoire :
• positionnement du patient
• compression pneumatique ++
• incision + grande: exposition
• matériel et montage
• lutte contre la contamination :
• champs de bordure bétadinés
• Lavage abondant
• En postopératoire :
• Drainage du tissu graisseux +++
• prévention des complications :
• surveillance en USI (ventilation, réhydratation)
• MTEV : HNF et compression pneumatique
• Mobilisation précoce
• doses médoc : Antalgiques, AntiCoagulant, ATBio
• diététique : protidique/cicatrisation
• Surveillance +++
• infection
• déplacement secondaire des fractures
• pseudarthrose
• Mobilisation précoce +++
• Rééducation fonctionnelle
• Fonction respiratoire
• Prévention complications de décubitus
Surveillance immobilisations (œdème, macération) +++
Take home messages
• Mauvais pronostic
• Morbidité
• Mortalité
• Suites opératoires compliquées
• Se préparer à chaque étape :
logistique, technique, médications
• Informer le patient
MERCI

Contenu connexe

Tendances

Imagerie des Lésions Musculaires
Imagerie des Lésions MusculairesImagerie des Lésions Musculaires
Imagerie des Lésions Musculaires
Regenlab
 
Genou douleur semble chose tendinite poignet traitement au une
Genou douleur semble chose tendinite poignet traitement au uneGenou douleur semble chose tendinite poignet traitement au une
Genou douleur semble chose tendinite poignet traitement au une
indexrecord92
 
Imagerie du Tendon d'Achille
Imagerie du Tendon d'AchilleImagerie du Tendon d'Achille
Imagerie du Tendon d'Achille
Regenlab
 

Tendances (20)

Le cancer de l’endomètre nouveautés.
Le cancer de l’endomètre   nouveautés.Le cancer de l’endomètre   nouveautés.
Le cancer de l’endomètre nouveautés.
 
Imagerie des Lésions Musculaires
Imagerie des Lésions MusculairesImagerie des Lésions Musculaires
Imagerie des Lésions Musculaires
 
Entorse De La Cheville
Entorse De La ChevilleEntorse De La Cheville
Entorse De La Cheville
 
Apport pronostique de l’échographie dans les tendinopathies du sportif
Apport pronostique de l’échographie dans les tendinopathies du sportifApport pronostique de l’échographie dans les tendinopathies du sportif
Apport pronostique de l’échographie dans les tendinopathies du sportif
 
Endofibrose jifa 2013
Endofibrose jifa 2013Endofibrose jifa 2013
Endofibrose jifa 2013
 
Imagerie du Rachis du Rugbyman
Imagerie du Rachis du RugbymanImagerie du Rachis du Rugbyman
Imagerie du Rachis du Rugbyman
 
La chirurgie des tendinopathies d’adducteur - Dr Gilles Reboul - 1ère Journée...
La chirurgie des tendinopathies d’adducteur - Dr Gilles Reboul - 1ère Journée...La chirurgie des tendinopathies d’adducteur - Dr Gilles Reboul - 1ère Journée...
La chirurgie des tendinopathies d’adducteur - Dr Gilles Reboul - 1ère Journée...
 
Genou douleur semble chose tendinite poignet traitement au une
Genou douleur semble chose tendinite poignet traitement au uneGenou douleur semble chose tendinite poignet traitement au une
Genou douleur semble chose tendinite poignet traitement au une
 
Conflit de hanche - cas cliniques
Conflit de hanche - cas cliniquesConflit de hanche - cas cliniques
Conflit de hanche - cas cliniques
 
P33
P33P33
P33
 
physiotherapy for pubic or pelvic syndrome
physiotherapy for pubic or pelvic syndrome physiotherapy for pubic or pelvic syndrome
physiotherapy for pubic or pelvic syndrome
 
Imagerie du Tendon d'Achille
Imagerie du Tendon d'AchilleImagerie du Tendon d'Achille
Imagerie du Tendon d'Achille
 
Conflit postérieur de cheville - cas cliniques
Conflit postérieur de cheville - cas cliniquesConflit postérieur de cheville - cas cliniques
Conflit postérieur de cheville - cas cliniques
 
Traumatismes du tube digestif
Traumatismes du tube digestifTraumatismes du tube digestif
Traumatismes du tube digestif
 
Traumatismes musculaires
Traumatismes musculairesTraumatismes musculaires
Traumatismes musculaires
 
Ecographie tendon d'achille
Ecographie tendon d'achilleEcographie tendon d'achille
Ecographie tendon d'achille
 
Technopathie des sports de manche
Technopathie des sports de mancheTechnopathie des sports de manche
Technopathie des sports de manche
 
Arthrose du genou et prothese de genou
Arthrose du genou et prothese de genouArthrose du genou et prothese de genou
Arthrose du genou et prothese de genou
 
4_PATELLA_Intérêt de la podologie sur les pathologies patellaires - Dr B.BECHET
4_PATELLA_Intérêt de la podologie sur les pathologies patellaires - Dr B.BECHET4_PATELLA_Intérêt de la podologie sur les pathologies patellaires - Dr B.BECHET
4_PATELLA_Intérêt de la podologie sur les pathologies patellaires - Dr B.BECHET
 
Le gros genou du lundi
Le gros genou du lundiLe gros genou du lundi
Le gros genou du lundi
 

Similaire à 2017-032

Le rôle du médecin généraliste dans la prise en charge du diabète type II ...
Le rôle du médecin généraliste dans la prise en charge du diabète  type II   ...Le rôle du médecin généraliste dans la prise en charge du diabète  type II   ...
Le rôle du médecin généraliste dans la prise en charge du diabète type II ...
maamrifateh
 
Brulures caustiques oesophage
Brulures caustiques oesophageBrulures caustiques oesophage
Brulures caustiques oesophage
Hana Hanouna
 
Brulures caustiques oesophage
Brulures caustiques oesophageBrulures caustiques oesophage
Brulures caustiques oesophage
Hana Hanouna
 
Obésité et Anesthésie
Obésité et AnesthésieObésité et Anesthésie
Obésité et Anesthésie
doctiti
 
Kcgestiondesnodulesthoraciques
KcgestiondesnodulesthoraciquesKcgestiondesnodulesthoraciques
Kcgestiondesnodulesthoraciques
Patou Conrath
 

Similaire à 2017-032 (20)

Obésité et chirurgie HPB? Quels risques? Quelles recommandations? Quelle pris...
Obésité et chirurgie HPB? Quels risques? Quelles recommandations? Quelle pris...Obésité et chirurgie HPB? Quels risques? Quelles recommandations? Quelle pris...
Obésité et chirurgie HPB? Quels risques? Quelles recommandations? Quelle pris...
 
Le rôle du médecin généraliste dans la prise en charge du diabète type II ...
Le rôle du médecin généraliste dans la prise en charge du diabète  type II   ...Le rôle du médecin généraliste dans la prise en charge du diabète  type II   ...
Le rôle du médecin généraliste dans la prise en charge du diabète type II ...
 
Le role du médecin généraliste dans la prise
Le role du médecin généraliste dans la priseLe role du médecin généraliste dans la prise
Le role du médecin généraliste dans la prise
 
NOUVEAUTÉS DANS LA PRISE EN CHARGE DE L’ARTHROSE
NOUVEAUTÉS DANS LA PRISE EN CHARGE DE L’ARTHROSENOUVEAUTÉS DANS LA PRISE EN CHARGE DE L’ARTHROSE
NOUVEAUTÉS DANS LA PRISE EN CHARGE DE L’ARTHROSE
 
Anevrismes de l'aorte sous rénale, bases du traitement endovasculaire
Anevrismes de l'aorte sous rénale, bases du traitement endovasculaireAnevrismes de l'aorte sous rénale, bases du traitement endovasculaire
Anevrismes de l'aorte sous rénale, bases du traitement endovasculaire
 
Doc1
Doc1Doc1
Doc1
 
Brulures caustiques oesophage
Brulures caustiques oesophageBrulures caustiques oesophage
Brulures caustiques oesophage
 
Brulures caustiques oesophage
Brulures caustiques oesophageBrulures caustiques oesophage
Brulures caustiques oesophage
 
L'après-cancer, un sujet de recherche? - Perrine Marec-Bérard
L'après-cancer, un sujet de recherche? - Perrine Marec-BérardL'après-cancer, un sujet de recherche? - Perrine Marec-Bérard
L'après-cancer, un sujet de recherche? - Perrine Marec-Bérard
 
Cat ulcères
Cat ulcèresCat ulcères
Cat ulcères
 
Congrès SMMV Marrakech 2017
Congrès SMMV Marrakech 2017Congrès SMMV Marrakech 2017
Congrès SMMV Marrakech 2017
 
Ips: dépistage de l'artérite des membres inférieurs
Ips: dépistage de l'artérite des membres inférieursIps: dépistage de l'artérite des membres inférieurs
Ips: dépistage de l'artérite des membres inférieurs
 
Cours GynéCo Ifsi NîMes
Cours GynéCo Ifsi NîMesCours GynéCo Ifsi NîMes
Cours GynéCo Ifsi NîMes
 
Obésité et Anesthésie
Obésité et AnesthésieObésité et Anesthésie
Obésité et Anesthésie
 
urgences_chirurgie_digestive.pdf
urgences_chirurgie_digestive.pdfurgences_chirurgie_digestive.pdf
urgences_chirurgie_digestive.pdf
 
kc de l_endometre.pptx
kc de l_endometre.pptxkc de l_endometre.pptx
kc de l_endometre.pptx
 
Grossesse extra utérine Dr Bocoum Amadou
Grossesse extra utérine Dr Bocoum  AmadouGrossesse extra utérine Dr Bocoum  Amadou
Grossesse extra utérine Dr Bocoum Amadou
 
RAA Diagnostic et PEC Pr ATMANI Samir.pdf
RAA Diagnostic et PEC Pr ATMANI Samir.pdfRAA Diagnostic et PEC Pr ATMANI Samir.pdf
RAA Diagnostic et PEC Pr ATMANI Samir.pdf
 
Kcgestiondesnodulesthoraciques
KcgestiondesnodulesthoraciquesKcgestiondesnodulesthoraciques
Kcgestiondesnodulesthoraciques
 
Syndrome-de-GARDNER
Syndrome-de-GARDNERSyndrome-de-GARDNER
Syndrome-de-GARDNER
 

Plus de joortho972

Plus de joortho972 (20)

2017 038. PTG et allergie aux métaux. A propos d’un cas
2017 038. PTG et allergie aux métaux. A propos d’un cas2017 038. PTG et allergie aux métaux. A propos d’un cas
2017 038. PTG et allergie aux métaux. A propos d’un cas
 
2017 035. Revendication sportive genou guzman dom rep 2017
2017 035. Revendication sportive genou guzman dom rep 20172017 035. Revendication sportive genou guzman dom rep 2017
2017 035. Revendication sportive genou guzman dom rep 2017
 
2017 034. La novelle prothèse “tout céramique” comment? pourquoi? / L Sedel (...
2017 034. La novelle prothèse “tout céramique” comment? pourquoi? / L Sedel (...2017 034. La novelle prothèse “tout céramique” comment? pourquoi? / L Sedel (...
2017 034. La novelle prothèse “tout céramique” comment? pourquoi? / L Sedel (...
 
2017-012
2017-0122017-012
2017-012
 
2017-031
2017-0312017-031
2017-031
 
2017-030
2017-0302017-030
2017-030
 
2017-029
2017-0292017-029
2017-029
 
2017-028
2017-0282017-028
2017-028
 
2017-027
2017-0272017-027
2017-027
 
2017-022
2017-0222017-022
2017-022
 
2017-020
2017-0202017-020
2017-020
 
2017-019
2017-0192017-019
2017-019
 
2017-013
2017-0132017-013
2017-013
 
2017 012
2017 0122017 012
2017 012
 
2017 011
2017 0112017 011
2017 011
 
2017-008
2017-0082017-008
2017-008
 
2017-007
2017-0072017-007
2017-007
 
2017-004
2017-0042017-004
2017-004
 
2017-002
2017-0022017-002
2017-002
 
2013 023. Apport de la navigation pour la pose de prothèse de hanche modulaire
2013 023. Apport de la navigation pour la pose de prothèse de hanche modulaire2013 023. Apport de la navigation pour la pose de prothèse de hanche modulaire
2013 023. Apport de la navigation pour la pose de prothèse de hanche modulaire
 

2017-032

  • 1. ORTHOPÉDIE et OBÉSITÉ G. VERSIER C. CHOUFANI E. BILITCHIN O. BARBIER Hôpital BEGIN SAINT-MANDÉ FRANCE
  • 2. Sommaire • 1. Contexte • 2. Problèmes spécifiques du à l’obèsité • 3. Se préparer à la prise en charge de ces patients Revue de la littérature
  • 3. 1. Contexte • Définitions : • Adulte IMC = poids/(Taille)2 (IMC= 30 si 97 kg pour 1m80) • Enfant : courbe de corpulence • Obésité : IMC ≥ seuil IOTF-30 • Surpoids : courbe au dessus du 97ème percentile Source : http://www.who.int/features/factfiles/obesity/en/
  • 4. • Epidémiologie • Fréquence en augmentation = pb de santé publique (OMS) - France : 3,5% enfants; 22% population totale; x 2 en 30ans - Sénégal : 10% enfants, 6,8% population totale • Cause de mortalité : 2,8 M/an • Traumatisés grave (ISS>16) :17 à 30% d’obèse Baker SP et al, "The Injury Severity Score: a method for describing patients with multiple injuries and e valuating emergency care", J Trauma 14:187-196;1974
  • 5. • Physiopathologie spécifique • Etat inflammatoire chronique - balance hormonal (excès adipokines) - altération des fonctions physiologiques* - immunodéficience (dénutrition protidique paradoxale) • Contraintes mécaniques • Morphotype : Sd restrictif pulmonaire • Comorbidités : diabète, HTA, cardiopathie… *Ladislav et al, Journal of critical care, 2012
  • 6. • En orthopédie • effets : • mécaniques (surcharge): arthrose genou +++ • biochimiques par inflammation chronique : lésion collagénique et cartilagineuse : arthrose précoce main ADIPOKINES
  • 7. • Odds ratio (BMI >30 vs BMI<22,5): • arthrose : X 4 à 5 • prothèse du genou: X 10,51 • PTG: 7 ans avant si obésité Double peine: Surcharge mécanique et inflammation chronique
  • 8. • En traumatologie : • faible cinétique : - luxation genou + fréquente avec lésions vasculaires - fracture complexe comminutive - traitement orthopédique + aléatoire • tissu graisseux abdominal protecteur : - moins de lésions pelviennes et digestives - mais plus de lésions osseuses du bassin ou des membres
  • 9. 2. Problèmes spécifiques • Complications X 1,4 (p<0,001) • Mortalité * X 1,5 (p<0,001) 4,7% si IMC 30 7,7% si IMC entre 30 et 40 10% si IMC > 40 *T. Liu et al. Injury. 2013
  • 10. • Infections* : (nosocomiales) • X 4,7 soit 12% si IMC > 30 (p<0,001) • X 6 soit 20% si IMC > 40kg/m2 - pulmonaire et cicatricielle +++ - autres : urinaire, clostridium difficile, voie d’abord… *P.E.Serrano et al, JAMCS, 2010
  • 11. • Défaillance viscérale * (p<0,001) • SDRA : OR=1,35 • IRénaleA : OR=1,91 • SDMV : OR=1,39 *T. Liu et al. Injury. 2013
  • 12. • Troubles respiratoires : • Déjà en préop (SdAS, Sd restrictif dû au volume abdo) • Intubation difficile • Ventilation mécanique plus prolongée et plus fréquentes (9% des obèses et hospitalisation 2-3 jours en plus)* *Ladislav et al, Journal of critical care, 2012
  • 13. • Durée hospitalisation prolongée* • USI : : 2 jours en plus (OR=1,97) • durée totale : non significatif mais rehospitalisation et reprise chir: x7 si BMI > 30 *T. Liu et al. Injury. 2013
  • 14. • Autres problèmes • Difficultés mobilisation • Nursing plus difficile • complications du décubitus - MTE - escarres - macération - respiratoires
  • 15. impact médico-économique +++ PREVENTION • lutte contre l’obésité • adapter le système de soins
  • 16. 3. Se préparer • Préopératoire : • Préparation cutanée ++++ (plis: mycoses, macération) • Logistique : lit, table chir (180kg) • Multidisciplinaire pour contrôle des comorbidités : diabète, dénutrition, volémie
  • 17. • Préopératoire • imagerie : • contraste radio • scanner : poids (200kg), diamètre (70cm) • IRM : idem scanner ==> se renseigner (radiologues) ==> appareils adaptés (EOS, IRM ouverte)
  • 18. • Chirurgien : prévoir! • Positionnement sur table - mobilisation adaptée - choix des appuis et protection - retentissement : pulmonaire (trendelenbourg),compression… • geste : type de geste, instruments adaptés, voies d’abord • Anesthésiste : prévoir! • IOT: - SAOS associé • - circonférence cou >60 cm = IOT difficile - matériel adapté (manche court, mandrin..) • Doses médocs adaptées P corrigé= Pideal + (Préel –Pidéal) x 0,4
  • 19. • informer le patient en pré-opératoire: • complications : infections, MTEV • morbimortalité et résultats à long terme • durées augmentées: chir, anesth, hospit • séjour USI ou USC
  • 20. • En peropératoire : • positionnement du patient • compression pneumatique ++ • incision + grande: exposition • matériel et montage • lutte contre la contamination : • champs de bordure bétadinés • Lavage abondant
  • 21. • En postopératoire : • Drainage du tissu graisseux +++ • prévention des complications : • surveillance en USI (ventilation, réhydratation) • MTEV : HNF et compression pneumatique • Mobilisation précoce • doses médoc : Antalgiques, AntiCoagulant, ATBio • diététique : protidique/cicatrisation
  • 22. • Surveillance +++ • infection • déplacement secondaire des fractures • pseudarthrose
  • 23. • Mobilisation précoce +++ • Rééducation fonctionnelle • Fonction respiratoire • Prévention complications de décubitus Surveillance immobilisations (œdème, macération) +++
  • 24. Take home messages • Mauvais pronostic • Morbidité • Mortalité • Suites opératoires compliquées • Se préparer à chaque étape : logistique, technique, médications • Informer le patient
  • 25. MERCI

Notes de l'éditeur

  1. C’est une revue de la littérature Obésité = IMC>30
  2. Chez l’adulte, les seuils sont définis depuis longtemps, clairs et bien connus de tous. Chez l’enfant, les définitions sont plus récentes : les seuils recommandés en pratique clinique pour définir le surpoids et l'obésité chez l'enfant et l'adolescent jusqu'à 18 ans sont ceux des courbes de corpulence du PNNS 2010. Surpoids (incluant l'obésité) : IMC ≥ 97e percentile des courbes de corpulence de référence françaises Obésité : IMC ≥ seuil IOTF-30  Ces seuils sont issus à la fois des références françaises et des références de L'International Obesity Task Force (IOTF). L'IOTF a élaboré en 2000 une définition du surpoids et de l'obésité chez l'enfant, en utilisant des courbes d'IMC établies à partir de données recueillies dans six pays disposant de larges échantillons représentatifs Cole et al. Establishing a standard definition for child overweight and obesity worldwide: international survey. BMJ 2000;320(7244):1240-3.
  3. Traumatisé correspond à polytraumatisé ou traumatisé grave = ISS>16 L’obésité est un problème majeur de santé publique et l’une des préoccupations majeures de l’OMS. En 2008, le monde comptait 1,4 milliard d’habitants obèses. La prévalence de l’obésité a doublé entre les années 1980 et 2008. Actuellement, 39 % des habitants sur terre sont en surpoids et 13% sont obèses. L’obésité n’est pas sans conséquence, elle est responsable de 2,8 million de décès par an. C’est une des causes associées aux décès prématurés Face à cette augmentation, le chirurgien orthopédiste doit se préparer à l’évolution de la population. Un tiers de ses patients seront obèses. Les patients obèses vont occuper une part croissante de la population également en traumatologie.
  4. Etat inflammatoire chronique du à la présence en quantité excessive des adipokines chez les patients obèses Etat de dénutrition associé malgré le poids : paradoxe de l’obésité Notion d’obésité sarcopénique: nouvelle entité clinique caractérisée conceptuellement par un excès de masse grasse associé à une réduction de la masse maigre musculaire. L’infiltration lipidique musculaire s’accompagne d’une réduction de la force avec l’avancée en âge et également de façon indépendante. Syndrome restrictif pulmonaire lié au volume abdominal. Développement d’une insulino-résistance favorisée par les adipokines : apparition du syndrome métabolique et du diabète chez les patients obèses. Atteintes cardiovasculaires associées : Hypertension, cardiopathie, AOMI : responsable d’une fragilité accrue chez ses patients et d’une faible adaptabilité à l’effort de ces patients.
  5. Influence de l’obésité en orthopédie : sur l’os (surcharge), sur les tissus mous (inflammation, tension) Avec des effets …Longtemps, les gens ont attribué l’arthrose et les atteintes articulaires des patients obèses comme étant le reflet direct de leur surcharge. Le poids jouent en effet un rôle sur les atteintes articulaires des patients obèses mais pas seulement. Les Odd Ratios concernant la probabilité de développer une arthrose chez les patients obèses sont de 4 chez l’homme et 5 chez la femme. Plus récemment, des facteurs physiopathologiques ont été identifié : le rôle des adipokines et le profil inflammatoire chronique induit également des lésions cartilagineuses à l’origine d’un développement plus précoce de l’arthrose. Un patient présentant un BMI > 30 à un OR à 10,51 d’avoir recours à une prothèse de genou par rapport à un patient ayant un BMI < 22,5 Les lésions arthrosiques plus précoces chez les patients obèses se confirment dans la pratique : en moyenne les patients obèses bénéficient d’une arthroplastie 7 ans plus tôt que les patients non-obèses.
  6. Longtemps, les gens ont attribué l’arthrose et les atteintes articulaires des patients obèses comme étant le reflet direct de leur surcharge. Le poids jouent en effet un rôle sur les atteintes articulaires des patients obèses mais pas seulement. Les Odd Ratios concernant la probabilité de développer une arthrose chez les patients obèses sont de 4 chez l’homme et 5 chez la femme. Plus récemment, des facteurs physiopathologiques ont été identifié : le rôle des adipokines et le profil inflammatoire chronique induit également des lésions cartilagineuses à l’origine d’un développement plus précoce de l’arthrose. Un patient présentant un BMI > 30 à un OR à 10,51 d’avoir recours à une prothèse de genou par rapport à un patient ayant un BMI < 22,5 Les lésions arthrosiques plus précoces chez les patients obèses se confirment dans la pratique : en moyenne les patients obèses bénéficient d’une arthroplastie 7 ans plus tôt que les patients non-obèses.
  7. Effets de l’obésité en traumatologie Malgré la faible cinétique peut causer luxation et fracture comminutive
  8. L’augmentation de la mortalité est directement liée à l’obésité : OR 1,45 La mortalité est augmentée aussi parce que l’obésité est associée à une augmentation des complications postopératoires de manière globale (OR 1,39) La mortalité du traumatisé obèse est augmentée car l’obésité s’associe souvent à un score ISS plus élevée (non prouvée dans la littérature)
  9. Les obèses traumatisés graves ont en une nécessité de ventilation mécanique prolongée par rapport aux sujets non onbèses : en moyenne de 2-3 jours en plus D’autres problèmes restent encore débattus sans preuve significative dans la littérature : MTEV, complications du décubitus (escarre)
  10. La durée d’hospit est prolongée en USI (significatif) et en hospit standard (non significatif)
  11. Complications thromboemboliques : difficile d’obtenir des chiffres précis ciblant spécifiquement les patients obèses. En l’absence de traitement en population générale, 14% d’évènements thromboemboliques symptomatiques. Importance de la prophylaxie médicamenteuse et de la compression mécanique. Difficultés diagnostiques supplémentaires chez les patients obèses. Complications de décubitus : difficultés des patients à se mobiliser seul, contraintes physiques pour le personnel soignant limitant les mobilisations, macération importante. Points d’appui fréquents et pas toujours bien surveiller => Nombreux facteurs favorisant du développement d’escarre.
  12. problème médicoéconomique qui nécessite une prévention à l’échelle nationale et individuelle Le systéme de soins doit s’adapter
  13. Poids max tolérée par table chir au bloc en moyenne = seulement 180kg!! Prise en charge multidisciplinaire nécessaire en préopératoire : lutte contre le diabète, dénutrition, …
  14. Adapter les contrastes des appareils de radiographies : diffusion dans les parties molles modifiées par l’obésité(plus d’absorption) Poids max table tdm = 200kg!! En moyenne diamètre max en moyenne = 70cm!! De même pour IRM Penser à utiliser imagerie de nouvelle génération dans ce genre de ocntexte : radio  EOS; IRM ouverte
  15. Position du patient : zones de compression, troubles resp par surtension thoracique, … Les obèses ont souvent un SAOS, et nécessitent donc une méthode de ventilation adaptée Les doses médoc doivent être adaptées au poids et à la distribution volémique
  16. Compression pneumatique : diminue risque TVP Incision large
  17. La mobilisation précoce permet d’optimiser la rééduc fonctionnelle, la fonction respiratoire et prévient les complications du décubitus Obésité chez traumatisé grave = indication USI pour surveillance précoce Prévention MTEV : pas d’HBPM, HNF à utiliser : meilleur contrôle des doses/distribution médoc Augmentation des doses médoc selon poids Renutrition protidique pour améliorer les défenses immunitaires et lutter contre l’infection
  18. Le sur-risque infectieux persistent à long terme Les contraintes mécaniques du sujet obèse augmentent le risque de fracture/déplacement/démontage secondaire sur un foyer opératoire : une surveillance radiologique rapprochée est nécessaire Les déséquilibres métaboliques, en plus des contraintes mécaniques, augmentent le risque de pseudarthrose.
  19. La mobilisation précoce des patients pour une récupération fonctionnelle accélérée est d’autant plus de rigueur chez le sujet obèse. Elle a un effet bénéfique sur la fonction respiratoire en réduisant la surpression abdominale sur la cage thoracique et réduira l’encombrement et le risque de complications pulmonaires Elle réduira les risques de complications du décubitus (escarre, thrombose veineuse, compression nerveuse, …). Surveillance accru en cas d’immobilisation plâtrée : risque de variations du volume des membres en post opératoire ( œdème) et macération accrue : favorise déplacement secondaire, infection de site opératoire.