SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  21
Télécharger pour lire hors ligne
Martinique – Guadeloupe
Analyse comparée de la conjoncture depuis 2008



                                   Olivier Sudrie
                                             dme
                                        Janvier 2013




                                                1
Martinique – Guadeloupe : analyse comparée de la conjoncture depuis 2008           2




 Objectifs       Présenter les évolutions conjoncturelles (2008-2012)
                  de l’économie martiniquaise

                 Formuler un diagnostic sur la crise




  Méthode         Pour apprécier ces dynamiques , on se compare à la Guadeloupe
Martinique – Guadeloupe : analyse comparée de la conjoncture depuis 2008                  3




 3 conclusions majeures


             1. La crise a profondément affecté le modèle de croissance martiniquais…
                … (et plus que celui de la Guadeloupe)


             2. La Martinique souffre d’un réel déficit de demande …
                … (et plus la Guadeloupe)


             3. Les risques de rechute de l’économie martiniquaise en 2013 sont élevés…
                … (et plus qu’en Guadeloupe)



       Au total, les performances et les perspectives de l’économie martiniquaise
                      sont moins bonnes que celles de la Guadeloupe
Martinique – Guadeloupe : analyse comparée de la conjoncture depuis 2008                                        4



Une première image : un choc de très grande ampleur en 2009….
                     suivi d’une longue période de convalescence

                          101    La crise n'était pas tout à fait résorbée à la fin 2011
                                                                     PIB réel en base 100 et aux prix de 2008
                          100
                           99
                           98
                                                       Guadeloupe
                           97
                           96
                           95
                           94
                                                        Martinique
                           93
                           92
                           91
                           90
                                       2008                   2009           2010               2011

                         Source : comptes provisoires CEROM




  Ces dynamiques laissent augurer une lente reprise… C’est une image rassurante mais fausse
Martinique – Guadeloupe : analyse comparée de la conjoncture depuis 2008                   5


Le choc de 2009 va ébranler fortement les fondations de l’économie martiniquaise (offre)
                                Martinique                             Guadeloupe




      Demande
        (PIB)




        Offre
    (capacités de
     production)
Martinique – Guadeloupe : analyse comparée de la conjoncture depuis 2008                6


                                                    Martinique             Guadeloupe




   Demande
     (PIB)




  Les entreprises martiniquaises
  avaient anticipé une forte
  croissance et beaucoup investi
  entre 2002 et 2008
Martinique – Guadeloupe : analyse comparée de la conjoncture depuis 2008                         7


Les entreprises martiniquaises s’étaient équipées pour affronter un « choc de compétitivité »…
… elles se sont heurtées à un choc de demande !


                                                                            Guadeloupe
        Martinique
                                                                              -4,8%
          -6,5%




La crise provoque
une sous-utilisation
massive des capacités
de production




                                                                                          7
Martinique – Guadeloupe : analyse comparée de la conjoncture depuis 2008                                   8



 En résumé


 La crise de 2009 en Martinique :


          Survient au pire moment : à la suite d’un long cycle d’investissement
                                     (ce qui n’est pas le cas en Guadeloupe)


          Dégrade fortement le taux de rentabilité des entreprises :


                         Excédent d’exploitation                           La baisse est moins prononcée
                                                                           en Guadeloupe
                                   Capital
Martinique – Guadeloupe : analyse comparée de la conjoncture depuis 2008                                                                       9



Besoin en Martinique d’une croissance forte et rapide pour rentabiliser le capital investi
                                                 Besoin plus pressant qu’en Guadeloupe
Or : la demande reste désespérément atone en Martinique

                                            Importations de biens de consommation
                                     170    (base 100= T1 2009)
                                     160
   Demande de                        150
   consommation                      140                                                       Guadeloupe                 Martinique
   des ménages                       130
        1/2
                                     120
                                     110
                                     100
                                                   Source : IEDOM
                                      90
                                                    T209



                                                                  T409



                                                                                T210



                                                                                              T410

                                                                                                     T111

                                                                                                            T211

                                                                                                                   T311

                                                                                                                          T411

                                                                                                                                 T112

                                                                                                                                        T212
                                            T109



                                                           T309



                                                                         T110



                                                                                       T310
Martinique – Guadeloupe : analyse comparée de la conjoncture depuis 2008                                           10



Besoin en Martinique d’une croissance forte et rapide pour rentabiliser le capital investi
                                                 Besoin plus pressant qu’en Guadeloupe
Or : la demande reste désespérément atone en Martinique

                                         115
                                                Encours des crédits à la consommation courante
                                         110    des ménages
                                                base 100 juin 2008
                                         105
   Demande de
   consommation                          100
                                                                                       Martinique     Guadeloupe
   des ménages
                                          95
        2/2
                                          90

                                          85
                                               Source : IEDOM, données mois de juin de chaque année
                                          80
                                                  2008           2009           2010          2011       2012
Martinique – Guadeloupe : analyse comparée de la conjoncture depuis 2008                                                                     11



Besoin en Martinique d’une croissance forte et rapide pour rentabiliser le capital investi
                                                 Besoin plus pressant qu’en Guadeloupe
Or : la demande reste désespérément atone en Martinique

                                    130
                                          Ecours des crédits à l'habitat des ménages
                                    125   base 100 T1/09
                                    120
   Investissement                                           Guadeloupe               Martinique
                                    115
   des ménages
                                    110

                                    105

                                    100

                                     95
                                           Source : IEDOM
                                     90
                                                  T209



                                                                T409



                                                                              T210



                                                                                            T410

                                                                                                   T111

                                                                                                          T211

                                                                                                                 T311

                                                                                                                        T411

                                                                                                                               T112

                                                                                                                                      T212
                                           T109



                                                         T309



                                                                       T110



                                                                                     T310
Martinique – Guadeloupe : analyse comparée de la conjoncture depuis 2008                                                                                                                          12



Besoin en Martinique d’une croissance forte et rapide pour rentabiliser le capital investi
                                                 Besoin plus pressant qu’en Guadeloupe
Or : la demande reste désespérément atone en Martinique
                                                                                                                22 000                    Vente de ciment
                                                                                                                                          (milliers de tonnes, données CVS)
                                                                                                                20 000


                                                                                                                18 000
                            Investissement
                                                                                                                16 000


                                                                                                                14 000
                                                                                                                                              Guadeloupe         Martinique

                                                                                                                12 000
 100   Activité du BTP                                                                                                   Source : INSEE
                                                                                                                10 000
  80   (variations des soldes d'opinion en %)
                                                                                                                         T109 T209 T309 T409 T110 T210 T310 T410 T111 T211 T311 T411 T112 T212 T312
  60

  40

  20

   0
       T109

              T209

                     T309



                                   T110

                                          T210

                                                 T310

                                                        T410



                                                                      T211

                                                                             T311

                                                                                    T411



                                                                                                  T212

                                                                                                         T312
                            T409




                                                               T111




                                                                                           T112




 -20

 -40
                                   Guadeloupe                  Martinique
 -60
              Source : IEDOM
 -80
Martinique – Guadeloupe : analyse comparée de la conjoncture depuis 2008                                                                                                                                                                          13


Or : la demande reste désespérément atone en Martinique
        Activités industrielles (hors IAA)
   40   Variations des soldes d'opinion en %
   20

    0

  -20

  -40
                                                            Guadeloupe                      Martinique
  -60                                                                                                                                 Activités commerciales
                                                                                                                                30
  -80                                                                                                                           20
                                                                                                                                      (variations des soldes d'opinion en %)
               Source : IEDOM
 -100                                                                                                                           10
        T109



                       T309

                              T409



                                            T210

                                                    T310

                                                            T410

                                                                    T111



                                                                                    T311

                                                                                            T411



                                                                                                              T212

                                                                                                                       T312
                T209




                                     T110




                                                                            T211




                                                                                                     T112
                                                                                                                                 0
                                                                                                                                -10
                                                                                                                                -20
                                                                                                                                -30
   60   Activités de services (*)                                                                                               -40
                                                                                                                                                                                        Guadeloupe                Martinique
   40   Variations des soldes d'opinion en %                                                                                    -50

   20                                                                                                                           -60
                                                                                                                                             Source : IEDOM
                                                                                                                                -70
    0




                                                                                                                                      T109

                                                                                                                                              T209




                                                                                                                                                                   T110

                                                                                                                                                                          T210

                                                                                                                                                                                 T310

                                                                                                                                                                                          T410

                                                                                                                                                                                                 T111




                                                                                                                                                                                                                      T411

                                                                                                                                                                                                                             T112

                                                                                                                                                                                                                                    T212

                                                                                                                                                                                                                                           T312
                                                                                                                                                     T309

                                                                                                                                                            T409




                                                                                                                                                                                                        T211

                                                                                                                                                                                                               T311
  -20
  -40
                                                                     Guadeloupe                       Martinique
  -60
  -80
 -100
                Source : IEDOM
 -120
        T109



                       T309

                              T409

                                     T110

                                             T210



                                                             T410

                                                                     T111



                                                                                     T311

                                                                                              T411

                                                                                                       T112

                                                                                                                T212
                T209




                                                     T310




                                                                             T211




                                                                                                                         T312




(*) Services marchands en Guadeloupe, aux entreprises en Martinique
Martinique – Guadeloupe : analyse comparée de la conjoncture depuis 2008                                                          14


Le recul de la demande en 2012 est plus prononcé en Martinique qu’en Guadeloupe




      180 000                                                      Trafic aéroportuaire
                Trafic portuaire                                   (variation 2012/2011 en %)
      170 000
                (TEU imports)                     +6,9%
      160 000                                                                 Passagers                        Frêt
                                                              0
      150 000
                                                              -2
                              -4,3%
      140 000
                                                                                       -2,7
                                                              -4
      130 000
                                             -16,6%           -6            -5,1
      120 000
                             Martinique        Guadeloupe                                                             -6,7
                                                              -8
      110 000
                                                                          Martinique      Guadeloupe
                                                             -10
      100 000
                     2010             2011            2012                                             -10,6
                                                             -12
      TEU : Twenty feet equivalent unit




                                                                                                                             14
Martinique – Guadeloupe : analyse comparée de la conjoncture depuis 2008                                                                 15


Besoin de croissance, or la demande publique est plutôt pro-cylique en Martinique
                                                  alors qu’elle est plutôt contra-cyclique en Guadeloupe


        Budgets d'investissement public (*)                    130
                                                                     Crédits d'équipement aux collectivités locales
                                                               125
  550
        M€                                                           base 100 en 2009
                                                               120
  500                                              +12%        115
                                                               110
  450
                                                               105
  400
                                                               100
  350                                                           95
                                                                                                     Guadeloupe          Martinique
                                                                90
  300
                                                   -24%         85
  250
                                                                80
             Martinique   Guadeloupe
  200                                                                      2009              2010               2011              2012
              2008              2009            2010          Source : IEDOM ; données au mois de juin de chaque année


  (*) Région + Département + Communes
  Source : IEDOM                                                 Crédits sup. 2012/2011 = +85 mns
                                                                                        = 1% du PIB
Martinique – Guadeloupe : analyse comparée de la conjoncture depuis 2008                                        16



Risque : enfermement dans une spirale récessive


       Faible demande                                                            Forte capacité de production


                                               Faible production




                                                                                                 Faible
               Consommation                        Faibles revenus                             rentabilité



                              Revenus du travail                      Revenus d’exploitation


                                                                                   Objectif 2013 :
              Dépenses publiques                    Impôts et taxes
                                                                                   Sortir de la spirale récessive
                                                                                   Enclencher une boucle
                                                                                   vertueuse
      Investissement
Merci




        17
Un doublement du niveau de l’investissement en Martinique

2 500
        Un cycle d'investissement brisé par la crise
2 000
        (en millions d'euros courants)


1 500


1 000


 500

        Sources : INSEE, CEROM
   0
        1993
               1994
                      1995
                             1996


                                           1998
                                                  1999
                                                         2000
                                                                2001


                                                                              2003
                                                                                     2004
                                                                                            2005
                                                                                                   2006


                                                                                                                 2008


                                                                                                                               2010
                                                                                                                                      2011
                                    1997




                                                                       2002




                                                                                                          2007


                                                                                                                        2009
                                                                                                                                             18
Un cycle d'investissement plus régulier en Guadeloupe
2 100
        et moins affecté par la crise qu'en Martinique
1 900
         Investissement M€ moyenne mobile triennale
1 700

1 500
               Guadeloupe
1 300                                                 Martinique

1 100

 900

 700

 500




                                                                   19
Pistes de réflexion pour sortir de la boucle récessive




Cadrage élémentaire :

           - Un point de croissance  85 M€
           - Objectif 3 %  250 M€ d’euros supplémentaires de valeur ajoutée (richesse)



La reprise ne passera pas :

1. Par les exportations.
   250 M€ d’exportations sup  multiplier par 2,4 le tourisme, la banane,…

2. Par les investissements des entreprises (pas à CT en raison des surcapacités existantes)




                                                                                         20
Pistes de réflexion pour sortir de la boucle récessive


 Principaux ressorts de croissance :
 -1) la consommation des ménages
 -2) la demande publique (investissement)




                                                         21

Contenu connexe

En vedette

Réaliser +30% de productivité
Réaliser +30% de productivitéRéaliser +30% de productivité
Réaliser +30% de productivitéadvyz
 
Balle & boulot
Balle & boulotBalle & boulot
Balle & boulotDenis Papy
 
Conference 2014 immoRegion.fr - Strasbourg 12 juin 2014
Conference 2014 immoRegion.fr - Strasbourg 12 juin 2014Conference 2014 immoRegion.fr - Strasbourg 12 juin 2014
Conference 2014 immoRegion.fr - Strasbourg 12 juin 2014atHomeGroup
 
Stratégie Microsoft : Skype et Lync future
Stratégie Microsoft : Skype et Lync futureStratégie Microsoft : Skype et Lync future
Stratégie Microsoft : Skype et Lync futureMicrosoft Décideurs IT
 
Actividad de inicio y desarrollo
Actividad de inicio y desarrollo Actividad de inicio y desarrollo
Actividad de inicio y desarrollo RocioDiazCastorena
 
Bill redirect manual_fr
Bill redirect manual_frBill redirect manual_fr
Bill redirect manual_frtopomax
 
Lido manifesto-comunista
Lido manifesto-comunistaLido manifesto-comunista
Lido manifesto-comunistaPaulo Nova
 
APT : Comment récupérer la maîtrise de son SI
APT : Comment récupérer la maîtrise de son SIAPT : Comment récupérer la maîtrise de son SI
APT : Comment récupérer la maîtrise de son SIMicrosoft Décideurs IT
 
Instalacion de revo uninstaller
Instalacion de revo uninstallerInstalacion de revo uninstaller
Instalacion de revo uninstallerurieltorres1234
 
Barnehageassistent
BarnehageassistentBarnehageassistent
BarnehageassistentIselinHLH
 
Flf 201 presentation
Flf 201 presentationFlf 201 presentation
Flf 201 presentationdjgracie
 
Employer Branding und Recruiting bei der Krones AG (Christian Laurin, Lingner...
Employer Branding und Recruiting bei der Krones AG (Christian Laurin, Lingner...Employer Branding und Recruiting bei der Krones AG (Christian Laurin, Lingner...
Employer Branding und Recruiting bei der Krones AG (Christian Laurin, Lingner...Baden-Württemberg: Connected e. V.
 
Entega familie klimaschutz-gebaeude-steckbrief
Entega familie klimaschutz-gebaeude-steckbriefEntega familie klimaschutz-gebaeude-steckbrief
Entega familie klimaschutz-gebaeude-steckbriefmbartels85
 
Relationship-Marketing vor Akquise: New School Marketing setzt Ihre Kunden un...
Relationship-Marketing vor Akquise: New School Marketing setzt Ihre Kunden un...Relationship-Marketing vor Akquise: New School Marketing setzt Ihre Kunden un...
Relationship-Marketing vor Akquise: New School Marketing setzt Ihre Kunden un...Connected-Blog
 

En vedette (20)

Réaliser +30% de productivité
Réaliser +30% de productivitéRéaliser +30% de productivité
Réaliser +30% de productivité
 
Reinosa
ReinosaReinosa
Reinosa
 
Angebote bei sdk
Angebote bei sdkAngebote bei sdk
Angebote bei sdk
 
Balle & boulot
Balle & boulotBalle & boulot
Balle & boulot
 
Conference 2014 immoRegion.fr - Strasbourg 12 juin 2014
Conference 2014 immoRegion.fr - Strasbourg 12 juin 2014Conference 2014 immoRegion.fr - Strasbourg 12 juin 2014
Conference 2014 immoRegion.fr - Strasbourg 12 juin 2014
 
Stratégie Microsoft : Skype et Lync future
Stratégie Microsoft : Skype et Lync futureStratégie Microsoft : Skype et Lync future
Stratégie Microsoft : Skype et Lync future
 
Actividad de inicio y desarrollo
Actividad de inicio y desarrollo Actividad de inicio y desarrollo
Actividad de inicio y desarrollo
 
Bill redirect manual_fr
Bill redirect manual_frBill redirect manual_fr
Bill redirect manual_fr
 
Lido manifesto-comunista
Lido manifesto-comunistaLido manifesto-comunista
Lido manifesto-comunista
 
APT : Comment récupérer la maîtrise de son SI
APT : Comment récupérer la maîtrise de son SIAPT : Comment récupérer la maîtrise de son SI
APT : Comment récupérer la maîtrise de son SI
 
Tuesday weisner
Tuesday weisnerTuesday weisner
Tuesday weisner
 
Mandala
MandalaMandala
Mandala
 
Instalacion de revo uninstaller
Instalacion de revo uninstallerInstalacion de revo uninstaller
Instalacion de revo uninstaller
 
Barnehageassistent
BarnehageassistentBarnehageassistent
Barnehageassistent
 
Flf 201 presentation
Flf 201 presentationFlf 201 presentation
Flf 201 presentation
 
Lettre carole delga
Lettre carole delgaLettre carole delga
Lettre carole delga
 
Employer Branding und Recruiting bei der Krones AG (Christian Laurin, Lingner...
Employer Branding und Recruiting bei der Krones AG (Christian Laurin, Lingner...Employer Branding und Recruiting bei der Krones AG (Christian Laurin, Lingner...
Employer Branding und Recruiting bei der Krones AG (Christian Laurin, Lingner...
 
Entega familie klimaschutz-gebaeude-steckbrief
Entega familie klimaschutz-gebaeude-steckbriefEntega familie klimaschutz-gebaeude-steckbrief
Entega familie klimaschutz-gebaeude-steckbrief
 
Calendrier ori 2
Calendrier ori 2Calendrier ori 2
Calendrier ori 2
 
Relationship-Marketing vor Akquise: New School Marketing setzt Ihre Kunden un...
Relationship-Marketing vor Akquise: New School Marketing setzt Ihre Kunden un...Relationship-Marketing vor Akquise: New School Marketing setzt Ihre Kunden un...
Relationship-Marketing vor Akquise: New School Marketing setzt Ihre Kunden un...
 

Plus de Joseph Nodin

Ne%20faisons%20pas%20mentir%20l%27 histoire%20bon
Ne%20faisons%20pas%20mentir%20l%27 histoire%20bonNe%20faisons%20pas%20mentir%20l%27 histoire%20bon
Ne%20faisons%20pas%20mentir%20l%27 histoire%20bonJoseph Nodin
 
Hommage à georges desportes (1)
Hommage à georges desportes (1)Hommage à georges desportes (1)
Hommage à georges desportes (1)Joseph Nodin
 
Lycée schoelcher, la préfecture précise
Lycée schoelcher, la préfecture préciseLycée schoelcher, la préfecture précise
Lycée schoelcher, la préfecture préciseJoseph Nodin
 
Réflexion sur la CTM
Réflexion sur la CTMRéflexion sur la CTM
Réflexion sur la CTMJoseph Nodin
 
2016 04-14%20%20 cp%20ac%20la%20rectrice%20de%20l%27acad%c3%a9mie%20de%20la%2...
2016 04-14%20%20 cp%20ac%20la%20rectrice%20de%20l%27acad%c3%a9mie%20de%20la%2...2016 04-14%20%20 cp%20ac%20la%20rectrice%20de%20l%27acad%c3%a9mie%20de%20la%2...
2016 04-14%20%20 cp%20ac%20la%20rectrice%20de%20l%27acad%c3%a9mie%20de%20la%2...Joseph Nodin
 
Communique%20 de%20presse%20declaration%20du%20pre%cc%81sident%20de%20la%20ctm
Communique%20 de%20presse%20declaration%20du%20pre%cc%81sident%20de%20la%20ctmCommunique%20 de%20presse%20declaration%20du%20pre%cc%81sident%20de%20la%20ctm
Communique%20 de%20presse%20declaration%20du%20pre%cc%81sident%20de%20la%20ctmJoseph Nodin
 
Sélection martinique carifta 2016 (1)
Sélection martinique carifta 2016 (1)Sélection martinique carifta 2016 (1)
Sélection martinique carifta 2016 (1)Joseph Nodin
 
Cp election president pnrm 2016
Cp election president pnrm 2016Cp election president pnrm 2016
Cp election president pnrm 2016Joseph Nodin
 
Mort de Siméon Salpétrier: réaction de la FSM
Mort de Siméon Salpétrier: réaction de la FSMMort de Siméon Salpétrier: réaction de la FSM
Mort de Siméon Salpétrier: réaction de la FSMJoseph Nodin
 
Ordre dujour 5.01.16
Ordre dujour 5.01.16Ordre dujour 5.01.16
Ordre dujour 5.01.16Joseph Nodin
 
Lettre aux martiniquais de Serge Letchimy
Lettre aux martiniquais de Serge LetchimyLettre aux martiniquais de Serge Letchimy
Lettre aux martiniquais de Serge LetchimyJoseph Nodin
 
Lettre ouverte kevin Jean-Zéphirin
Lettre ouverte kevin Jean-ZéphirinLettre ouverte kevin Jean-Zéphirin
Lettre ouverte kevin Jean-ZéphirinJoseph Nodin
 
Communiqué grand carbet misié sadik
Communiqué grand carbet misié sadikCommuniqué grand carbet misié sadik
Communiqué grand carbet misié sadikJoseph Nodin
 
La ville du diamant sous controle budgetaire du prefet 2015
La ville du diamant sous controle budgetaire du prefet 2015La ville du diamant sous controle budgetaire du prefet 2015
La ville du diamant sous controle budgetaire du prefet 2015Joseph Nodin
 
Appel à la grève
Appel à la grève Appel à la grève
Appel à la grève Joseph Nodin
 

Plus de Joseph Nodin (20)

Ne%20faisons%20pas%20mentir%20l%27 histoire%20bon
Ne%20faisons%20pas%20mentir%20l%27 histoire%20bonNe%20faisons%20pas%20mentir%20l%27 histoire%20bon
Ne%20faisons%20pas%20mentir%20l%27 histoire%20bon
 
Hommage à georges desportes (1)
Hommage à georges desportes (1)Hommage à georges desportes (1)
Hommage à georges desportes (1)
 
Bergeral
BergeralBergeral
Bergeral
 
Mairie (1)
Mairie (1)Mairie (1)
Mairie (1)
 
Lycée schoelcher, la préfecture précise
Lycée schoelcher, la préfecture préciseLycée schoelcher, la préfecture précise
Lycée schoelcher, la préfecture précise
 
Réflexion sur la CTM
Réflexion sur la CTMRéflexion sur la CTM
Réflexion sur la CTM
 
Tribune LJM
Tribune LJMTribune LJM
Tribune LJM
 
2016 04-14%20%20 cp%20ac%20la%20rectrice%20de%20l%27acad%c3%a9mie%20de%20la%2...
2016 04-14%20%20 cp%20ac%20la%20rectrice%20de%20l%27acad%c3%a9mie%20de%20la%2...2016 04-14%20%20 cp%20ac%20la%20rectrice%20de%20l%27acad%c3%a9mie%20de%20la%2...
2016 04-14%20%20 cp%20ac%20la%20rectrice%20de%20l%27acad%c3%a9mie%20de%20la%2...
 
Communique%20 de%20presse%20declaration%20du%20pre%cc%81sident%20de%20la%20ctm
Communique%20 de%20presse%20declaration%20du%20pre%cc%81sident%20de%20la%20ctmCommunique%20 de%20presse%20declaration%20du%20pre%cc%81sident%20de%20la%20ctm
Communique%20 de%20presse%20declaration%20du%20pre%cc%81sident%20de%20la%20ctm
 
Sélection martinique carifta 2016 (1)
Sélection martinique carifta 2016 (1)Sélection martinique carifta 2016 (1)
Sélection martinique carifta 2016 (1)
 
Accord pompiers
Accord pompiersAccord pompiers
Accord pompiers
 
Cp election president pnrm 2016
Cp election president pnrm 2016Cp election president pnrm 2016
Cp election president pnrm 2016
 
Mort de Siméon Salpétrier: réaction de la FSM
Mort de Siméon Salpétrier: réaction de la FSMMort de Siméon Salpétrier: réaction de la FSM
Mort de Siméon Salpétrier: réaction de la FSM
 
Ordre dujour 5.01.16
Ordre dujour 5.01.16Ordre dujour 5.01.16
Ordre dujour 5.01.16
 
Lettre aux martiniquais de Serge Letchimy
Lettre aux martiniquais de Serge LetchimyLettre aux martiniquais de Serge Letchimy
Lettre aux martiniquais de Serge Letchimy
 
Lettre ouverte kevin Jean-Zéphirin
Lettre ouverte kevin Jean-ZéphirinLettre ouverte kevin Jean-Zéphirin
Lettre ouverte kevin Jean-Zéphirin
 
Etat des rd 18h
Etat des rd 18hEtat des rd 18h
Etat des rd 18h
 
Communiqué grand carbet misié sadik
Communiqué grand carbet misié sadikCommuniqué grand carbet misié sadik
Communiqué grand carbet misié sadik
 
La ville du diamant sous controle budgetaire du prefet 2015
La ville du diamant sous controle budgetaire du prefet 2015La ville du diamant sous controle budgetaire du prefet 2015
La ville du diamant sous controle budgetaire du prefet 2015
 
Appel à la grève
Appel à la grève Appel à la grève
Appel à la grève
 

Analysecomparerconjoncture

  • 1. Martinique – Guadeloupe Analyse comparée de la conjoncture depuis 2008 Olivier Sudrie dme Janvier 2013 1
  • 2. Martinique – Guadeloupe : analyse comparée de la conjoncture depuis 2008 2 Objectifs Présenter les évolutions conjoncturelles (2008-2012) de l’économie martiniquaise Formuler un diagnostic sur la crise Méthode Pour apprécier ces dynamiques , on se compare à la Guadeloupe
  • 3. Martinique – Guadeloupe : analyse comparée de la conjoncture depuis 2008 3 3 conclusions majeures 1. La crise a profondément affecté le modèle de croissance martiniquais… … (et plus que celui de la Guadeloupe) 2. La Martinique souffre d’un réel déficit de demande … … (et plus la Guadeloupe) 3. Les risques de rechute de l’économie martiniquaise en 2013 sont élevés… … (et plus qu’en Guadeloupe) Au total, les performances et les perspectives de l’économie martiniquaise sont moins bonnes que celles de la Guadeloupe
  • 4. Martinique – Guadeloupe : analyse comparée de la conjoncture depuis 2008 4 Une première image : un choc de très grande ampleur en 2009…. suivi d’une longue période de convalescence 101 La crise n'était pas tout à fait résorbée à la fin 2011 PIB réel en base 100 et aux prix de 2008 100 99 98 Guadeloupe 97 96 95 94 Martinique 93 92 91 90 2008 2009 2010 2011 Source : comptes provisoires CEROM Ces dynamiques laissent augurer une lente reprise… C’est une image rassurante mais fausse
  • 5. Martinique – Guadeloupe : analyse comparée de la conjoncture depuis 2008 5 Le choc de 2009 va ébranler fortement les fondations de l’économie martiniquaise (offre) Martinique Guadeloupe Demande (PIB) Offre (capacités de production)
  • 6. Martinique – Guadeloupe : analyse comparée de la conjoncture depuis 2008 6 Martinique Guadeloupe Demande (PIB) Les entreprises martiniquaises avaient anticipé une forte croissance et beaucoup investi entre 2002 et 2008
  • 7. Martinique – Guadeloupe : analyse comparée de la conjoncture depuis 2008 7 Les entreprises martiniquaises s’étaient équipées pour affronter un « choc de compétitivité »… … elles se sont heurtées à un choc de demande ! Guadeloupe Martinique -4,8% -6,5% La crise provoque une sous-utilisation massive des capacités de production 7
  • 8. Martinique – Guadeloupe : analyse comparée de la conjoncture depuis 2008 8 En résumé La crise de 2009 en Martinique : Survient au pire moment : à la suite d’un long cycle d’investissement (ce qui n’est pas le cas en Guadeloupe) Dégrade fortement le taux de rentabilité des entreprises : Excédent d’exploitation La baisse est moins prononcée en Guadeloupe Capital
  • 9. Martinique – Guadeloupe : analyse comparée de la conjoncture depuis 2008 9 Besoin en Martinique d’une croissance forte et rapide pour rentabiliser le capital investi Besoin plus pressant qu’en Guadeloupe Or : la demande reste désespérément atone en Martinique Importations de biens de consommation 170 (base 100= T1 2009) 160 Demande de 150 consommation 140 Guadeloupe Martinique des ménages 130 1/2 120 110 100 Source : IEDOM 90 T209 T409 T210 T410 T111 T211 T311 T411 T112 T212 T109 T309 T110 T310
  • 10. Martinique – Guadeloupe : analyse comparée de la conjoncture depuis 2008 10 Besoin en Martinique d’une croissance forte et rapide pour rentabiliser le capital investi Besoin plus pressant qu’en Guadeloupe Or : la demande reste désespérément atone en Martinique 115 Encours des crédits à la consommation courante 110 des ménages base 100 juin 2008 105 Demande de consommation 100 Martinique Guadeloupe des ménages 95 2/2 90 85 Source : IEDOM, données mois de juin de chaque année 80 2008 2009 2010 2011 2012
  • 11. Martinique – Guadeloupe : analyse comparée de la conjoncture depuis 2008 11 Besoin en Martinique d’une croissance forte et rapide pour rentabiliser le capital investi Besoin plus pressant qu’en Guadeloupe Or : la demande reste désespérément atone en Martinique 130 Ecours des crédits à l'habitat des ménages 125 base 100 T1/09 120 Investissement Guadeloupe Martinique 115 des ménages 110 105 100 95 Source : IEDOM 90 T209 T409 T210 T410 T111 T211 T311 T411 T112 T212 T109 T309 T110 T310
  • 12. Martinique – Guadeloupe : analyse comparée de la conjoncture depuis 2008 12 Besoin en Martinique d’une croissance forte et rapide pour rentabiliser le capital investi Besoin plus pressant qu’en Guadeloupe Or : la demande reste désespérément atone en Martinique 22 000 Vente de ciment (milliers de tonnes, données CVS) 20 000 18 000 Investissement 16 000 14 000 Guadeloupe Martinique 12 000 100 Activité du BTP Source : INSEE 10 000 80 (variations des soldes d'opinion en %) T109 T209 T309 T409 T110 T210 T310 T410 T111 T211 T311 T411 T112 T212 T312 60 40 20 0 T109 T209 T309 T110 T210 T310 T410 T211 T311 T411 T212 T312 T409 T111 T112 -20 -40 Guadeloupe Martinique -60 Source : IEDOM -80
  • 13. Martinique – Guadeloupe : analyse comparée de la conjoncture depuis 2008 13 Or : la demande reste désespérément atone en Martinique Activités industrielles (hors IAA) 40 Variations des soldes d'opinion en % 20 0 -20 -40 Guadeloupe Martinique -60 Activités commerciales 30 -80 20 (variations des soldes d'opinion en %) Source : IEDOM -100 10 T109 T309 T409 T210 T310 T410 T111 T311 T411 T212 T312 T209 T110 T211 T112 0 -10 -20 -30 60 Activités de services (*) -40 Guadeloupe Martinique 40 Variations des soldes d'opinion en % -50 20 -60 Source : IEDOM -70 0 T109 T209 T110 T210 T310 T410 T111 T411 T112 T212 T312 T309 T409 T211 T311 -20 -40 Guadeloupe Martinique -60 -80 -100 Source : IEDOM -120 T109 T309 T409 T110 T210 T410 T111 T311 T411 T112 T212 T209 T310 T211 T312 (*) Services marchands en Guadeloupe, aux entreprises en Martinique
  • 14. Martinique – Guadeloupe : analyse comparée de la conjoncture depuis 2008 14 Le recul de la demande en 2012 est plus prononcé en Martinique qu’en Guadeloupe 180 000 Trafic aéroportuaire Trafic portuaire (variation 2012/2011 en %) 170 000 (TEU imports) +6,9% 160 000 Passagers Frêt 0 150 000 -2 -4,3% 140 000 -2,7 -4 130 000 -16,6% -6 -5,1 120 000 Martinique Guadeloupe -6,7 -8 110 000 Martinique Guadeloupe -10 100 000 2010 2011 2012 -10,6 -12 TEU : Twenty feet equivalent unit 14
  • 15. Martinique – Guadeloupe : analyse comparée de la conjoncture depuis 2008 15 Besoin de croissance, or la demande publique est plutôt pro-cylique en Martinique alors qu’elle est plutôt contra-cyclique en Guadeloupe Budgets d'investissement public (*) 130 Crédits d'équipement aux collectivités locales 125 550 M€ base 100 en 2009 120 500 +12% 115 110 450 105 400 100 350 95 Guadeloupe Martinique 90 300 -24% 85 250 80 Martinique Guadeloupe 200 2009 2010 2011 2012 2008 2009 2010 Source : IEDOM ; données au mois de juin de chaque année (*) Région + Département + Communes Source : IEDOM Crédits sup. 2012/2011 = +85 mns = 1% du PIB
  • 16. Martinique – Guadeloupe : analyse comparée de la conjoncture depuis 2008 16 Risque : enfermement dans une spirale récessive Faible demande Forte capacité de production Faible production Faible Consommation Faibles revenus rentabilité Revenus du travail Revenus d’exploitation Objectif 2013 : Dépenses publiques Impôts et taxes Sortir de la spirale récessive Enclencher une boucle vertueuse Investissement
  • 17. Merci 17
  • 18. Un doublement du niveau de l’investissement en Martinique 2 500 Un cycle d'investissement brisé par la crise 2 000 (en millions d'euros courants) 1 500 1 000 500 Sources : INSEE, CEROM 0 1993 1994 1995 1996 1998 1999 2000 2001 2003 2004 2005 2006 2008 2010 2011 1997 2002 2007 2009 18
  • 19. Un cycle d'investissement plus régulier en Guadeloupe 2 100 et moins affecté par la crise qu'en Martinique 1 900 Investissement M€ moyenne mobile triennale 1 700 1 500 Guadeloupe 1 300 Martinique 1 100 900 700 500 19
  • 20. Pistes de réflexion pour sortir de la boucle récessive Cadrage élémentaire : - Un point de croissance  85 M€ - Objectif 3 %  250 M€ d’euros supplémentaires de valeur ajoutée (richesse) La reprise ne passera pas : 1. Par les exportations. 250 M€ d’exportations sup  multiplier par 2,4 le tourisme, la banane,… 2. Par les investissements des entreprises (pas à CT en raison des surcapacités existantes) 20
  • 21. Pistes de réflexion pour sortir de la boucle récessive Principaux ressorts de croissance : -1) la consommation des ménages -2) la demande publique (investissement) 21