1 6
DOSSIER DE PRESSE
ÉLÉMENTS DE CONTEXTE
DISPOSITIF RÉGIONAL
IMMERSION EMPLOI JEUNE
Bilan IEJ 2013 :
FILIERE CANNE
p°2
p...
2 6
ELÉMENTS DE CONTEXTE
Le Conseil Régional de Martinique, a depuis plusieurs mois, initié
des «conférences filières », a...
3 6
DISPOSITIF RÉGIONAL
IMMERSION EMPLOI JEUNE
Un dispositif au cœur des problématiques d’emploi .
Le chômage des jeunes e...
4 6
DISPOSITIF RÉGIONAL
IMMERSION EMPLOI JEUNE
Pour bénéficier de ce dispositif, le jeune doit :
•	 Avoir entre 16 et 35 a...
5 6
Bilan IEJ 2013 :
FILIERE CANNE
L’Agefma a volontairement choisi de mener l’essentiel de sa campagne sur les réseaux so...
6 6
Demande Initiale
des Agriculteurs / 300
Demande Effective / 111
Nombre de jeunes à placer au
01/08/2013 / 180
NOMBRE D...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Dossier presse kann

752 vues

Publié le

L'opération "sové kann lan"

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
752
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
438
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Dossier presse kann

  1. 1. 1 6 DOSSIER DE PRESSE ÉLÉMENTS DE CONTEXTE DISPOSITIF RÉGIONAL IMMERSION EMPLOI JEUNE Bilan IEJ 2013 : FILIERE CANNE p°2 p°3-4 p°5-6
  2. 2. 2 6 ELÉMENTS DE CONTEXTE Le Conseil Régional de Martinique, a depuis plusieurs mois, initié des «conférences filières », afin de promouvoir la cohérence des politiques publiques en faveur du développement de l’industrie martiniquaise. Dans ce cadre, les différents acteurs de la filière canne, réunis le 14 mars dernier à l’hôtel de région, ont exposé les enjeux économiques et sociaux de ce secteur d’activité. Rencontre qui a été suivie d’une visite de terrain (usine du Galion, CTCS) le 24 avril 2013. Evaluée pour les six dernières années à 199 800 tonnes en moyenne par an, contre 225 000 jusqu’en 2000, la production cannière de Martinique, tournée essentiellement autour du su- cre et du rhum génère plus de 3 000 emplois directs ou indirects et mobilise actuellement, près 234 producteurs. En termes de surface agricole occupée elle joue un rôle prépondérant dans l’aménagement du territoire. En dépit de la contribution financière de plus de 1,3 M€ du Conseil Régional au travers d’un plan d’urgence spécifique destiné à relancer la production cannière, la filière canne-sucre- rhum est en proie à d’importantes difficultés. Notamment, l’entretien des exploitations cannières. Le désherbant (ASULOX) utilisé jusqu’alors pour limiter les dégâts causés aux plantations par des mauvaises herbes particulièrement envahissantes ne détient plus l’homologation des autorités françaises depuis décembre 2012. Les solutions alternatives proposées ne donnant pas satisfaction, il en ressort que cette mauvaise herbe à la croissance très rapide ne permet pas une pousse normale des plants de canne qui se trouvent « étouffés » et ne réussissent pas à atteindre leur cycle normal de croissance. Face à ce fléau, le dispositif régional « Immersion Emploi Jeune » confié à l’AGEFMA, a été activé par le Président de Région, pour répondre rapidement et efficacement à la demande. Les jeunes et les partenaires (Missions Locales et Pôle Emploi) ont été appelés à se mobiliser afin de répondre au mieux aux besoins de la filière.
  3. 3. 3 6 DISPOSITIF RÉGIONAL IMMERSION EMPLOI JEUNE Un dispositif au cœur des problématiques d’emploi . Le chômage des jeunes est une problématique sociétale qui nécessite des mesures concrète et un engagement de tous les acteurs. Attentive à la situation des jeunes, singulièrement de 16 à 35 ans, la collectivité régionale de Martinique entend par le « dispositif Immersion Emploi Jeune » favoriser leur accès au monde du travail tout en soutenant l’effort des entreprises locales. C’est près d’un million trois d’euros, qui sera alloué, sous forme d’aide, aux entrepreneurs ayant émargé au dispositif. Fort du succès des deux années précédentes, la Région Martinique reconduit pour la 3ème édition le dispositif "Immersion Emploi Jeune". Outil d’aide à l’entreprise et d’aide à l’emploi des 16–35 ans, le dispositif s’étend cette année, sur deux périodes : Pour être éligibles, les entreprises doivent : • Recruter sous forme d’emplois saisonniers ou de remplacement pour congés, • Conclure un contrat de travail à durée déterminée (temps plein ou partiel). L’accès au dispositif est conditionné à la signature d’une convention quadripartite préalable à l’embauche du jeune éligible. Un processus de facilitation de la relation de travail jeune-entreprise est mis en œuvre dans le cadre d’une visite de terrain en cours de contrat : «1/2 journée civisme». du 1er Juin au 30 Septembre 2013 du 1er Décembre au 31 Janvier 2014 DURÉE DU CONTRAT DE TRAVAIL Maximum 15 Jours (70 heures) Maximum 2 Mois (303 heures)
  4. 4. 4 6 DISPOSITIF RÉGIONAL IMMERSION EMPLOI JEUNE Pour bénéficier de ce dispositif, le jeune doit : • Avoir entre 16 et 35 ans • Etre lycéen, étudiant ou demandeur d’emploi Le dispositif permet aux jeunes de : • Découvrir le monde et les realités de l’entreprise • Exercer une activité et contribuer au développement de valeur ajoutée pour l’économie • Développer et capitaliser un savoir-faire • Préparer financièrement la poursuite de leurs études Pour les entreprises, une démarche de mobilisation citoyenne. • 51 % des jeunes de moins de 26 ans en situation d’activité sont au chômage. • 17.000 sont inscrits en mission locale Des chiffres inquiétants qui ont conduit la Région Martinique à proposer aux entreprises locales de s’in- vestir dans le dispositif Immersion Emploi Jeunes, dans un partenariat gagnant-gagnant. Une mobilisation massive et citoyenne qui vise à aider les jeunes martiniquais à s’immerger dans le monde économique. Pour soutenir l’effort financier consenti par les entreprises, la Région en cofinancement avec le Fond Social Européen, prend en charge dans la limite du SMIC, charges comprises, 40 % du salaire brut pour les lycéens et étudiants et 50 % du salaire brut, pour les jeunes en situation de handicap ou éloignés de l’emploi. ENTREPRISES ELIGIBLES : LES CONDITIONS • Entreprises du secteur privé, toutes activités confondues, • N’ayant pas eu recours au licenciement pour des motifs autres que faute grave ou économique dans les 6 mois précédent la date de la demande, • Recrutant un ou plusieurs jeunes entre 16 et 35 ans, en plus de l’effectif habituel pour congés payés ou emplois saisonniers. Contacts / AGEFMA • Cellule IEJ 0596 71 21 88 www.agefma.org - www.adem-martinique.org
  5. 5. 5 6 Bilan IEJ 2013 : FILIERE CANNE L’Agefma a volontairement choisi de mener l’essentiel de sa campagne sur les réseaux sociaux Pari réussi puisque 400 jeunes de 16 à 35 ans ont aujourd’hui postulé pour participer à la mobilisation « Sové Kann Lan ». 117 jeunes sont d’ores et déjà positionnés. certains ont déjà commencé, d’autres seront intégrés à compter du 1er aout. LA CAMPAGNE Une campagne originale menée sur le net. Il fallait toucher la génération Y en portant les valeurs de transmission propre à l’héritage de la Tradition Canne. Yes we Kann est une déclinaison évidente du « Yes we can » qui a fait le tour du monde de la 1ère cam- pagne de barack Obama. Oui nous pouvons sauver la canne, si nous nous mettons tous ensemble. LE SPOT PUBLICITAIRE Concept écrit avec la boite de production Dremaster, celui çi démontre que la génération Y, celle que l’on dit accrochée à son smartphone et son lecteur mp3 peut parfaitement participer au maintient d’un des fleurons de son économie.
  6. 6. 6 6 Demande Initiale des Agriculteurs / 300 Demande Effective / 111 Nombre de jeunes à placer au 01/08/2013 / 180 NOMBRE D’ENTREPRISES INSCRITES DANS LE DISPOSITIF Secteur Géographique NORD 5 CENTRE 2 SUD 4 13 Bilan IEJ 2013 : FILIERE CANNE Contacts / AGEFMA • Cellule IEJ 0596 71 21 88 - www.agefma.org - www.adem-martinique.org

×