Stratégie de conquête d’uneposition profitable et soutenable         Jean-Philippe Timsit, Ph.D.                 ESC Renne...
Structure de la présentation•   Introduction•   Stratégie et environnement complexe•   Outils et théories•   Positionnemen...
• Pourquoi certaines firmes sont-elles plus  profitables que d’autres?• Question fondamentale en stratégie.• Des années 30...
• Différence de performance entre les firmes?• Capacité à conquérir un avantage  concurrentiel soutenable• Un avantage con...
• Le raisonnement que l’on suit :Diagnostic  Décision  Mise en ŒuvreLa clé est donc le diagnostic, mais sur quelles  inf...
Stratégie et environnement              complexe• Test                          6
• Qu’est-ce qui différencie le réel de la réalité?                                       7
8
• Distorsion du réel                       9
NOTRE MONDE EST TRÈSCOMPLEXE                  10
11
NOUS SOMMESSUBMERGÉS PAR LESDONNÉES                    12
13
14
NOUS NE SOMMES PASCONÇUS POUR ANALYSERDE GRANDES QUANTITÉSDE DONNÉES                 15
DONC NOUS ESSAYONSDE LES ORGANISER                 16
17
MAIS NOUS ÉCHOUONS EN TANTQUE PERSONNE.CELA EST LIÉ AU PROBLÈME DE LARATIONALITÉ LIMITÉE.                        18
19
ET POUR CERTAIN C’EST PLUS DUR                        20
And for some, it is harder.                        21
LE PROBLÈME AU NIVEAUINDIVIDUEL SE RETROUVE AUNIVEAU DES FIRMES                       22
ELLES SONT COMPLEXES,COMPOSÉES D’HUMAINS.                        23
24
QUI ONT DES FORMATIONSDIFFÉRENTES                         25
26
QUI REÇOIVENT DES DONNÉES …                      27
… DE LA CHAINE DE VALEUR                       28
29
… DE LA PRODUCTION                     30
31
… DU MARCHÉ              32
33
… DES FONCTIONS MARKETING ETSTRATÉGIE                      34
35
36
… DE L’ENVIRONNEMENT, DUMONDE ENTIER                      37
38
LES SOURCES DE DONNÉES ONTBEAU ÊTRE AUSSI OBJECTIVES QUEPOSSIBLE …                        39
40
DONC LES DONNÉES DOIVENT ÊTRETRANSFORMÉES EN INFORMATIONVALORISABLES                      41
42
POUR POSITIONNER UNEENTREPRISE, L’ANALYSE DESDONNÉES INTERNES ET EXTERNESEST LA CLÉ.MAIS IL Y A DES CONSÉQUENCES:         ...
UN CHOIX OU UNE STRATÉGIE PEUTÊTRE PERÇUE COMME UNE ERREUR…                       44
45
OU COMME UN AVANTAGECONCURRENTIEL …                       46
47
CELA DÉPEND DU CONTEXTE                      48
LES DONNÉES DOIVENT DONCÊTRES ORGANISÉES DE …                      49
This       50
Or this          51
À…     52
53
54
55
DE QUOI AVONS-NOUS DONCBESOIN ?                     56
57
THÉORIE: DU CHAOS ÀL’ORGANISATION                      58
59
60
MAIS LES THÉORIES NE SERVENT ÀRIEN “EN SOIT”                        61
LES THÉORIES NOUS PERMETTENTDE BÂTIR DES OUTILS POUR LEVERLE VOILE DE LA RÉALITÉ, VERS LERÉEL                         62
Theory !           63
Theory !           64
Theory !           65
Theory !Tools !           66
Theory !Tools !           67
Theory !           68
Theory !           69
Theory !           70
Theory !           71
Theory !           72
Pour batir un positonnement,            2 FAMILLES D’OUTILS• LES OUTILS DE CLASSEMENT  – SWOT  – Pestel  – Benchmarking• L...
• Derrière l’ensemble de ces outils, une seule  théorie: SCPStructure  Comportement Performance                         ...
SCP• La structure du marché est évaluée par sa  concentration• Un marché avec 100 entreprises est, en  moyenne, moins conc...
• Le positionnement d’une entreprise doit donc  se faire en fonction de la concentration du  marché.• Mais le marché chang...
1er exemple:•Entrer et sortir d’un marché en fonction dedeux informations simples:  – Pente de la concentration du marché ...
Attention2ème exemple:•Entrer ou sortir d’un marché en fonction del’évolution du comportement desconsommateurs•Si vous aim...
Positionnement•   Example 1•   Example 2•   Example 3•   Example 4                                 79
Merci !          80
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Atelier de la Performance- Jean-Philippe Timsit

484 vues

Publié le

Présentation à l\'atelier de la performance - ESC Rennes School of Business - 20 novembre 2012

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
484
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Atelier de la Performance- Jean-Philippe Timsit

  1. 1. Stratégie de conquête d’uneposition profitable et soutenable Jean-Philippe Timsit, Ph.D. ESC Rennes Atelier de la performance 20 novembre 2012 1
  2. 2. Structure de la présentation• Introduction• Stratégie et environnement complexe• Outils et théories• Positionnement et performance 2
  3. 3. • Pourquoi certaines firmes sont-elles plus profitables que d’autres?• Question fondamentale en stratégie.• Des années 30 à aujourd’hui, nous sommes capables d’expliquer environ 20% de la performance de la firme 3
  4. 4. • Différence de performance entre les firmes?• Capacité à conquérir un avantage concurrentiel soutenable• Un avantage concurrentiel est une position sur un marché 4
  5. 5. • Le raisonnement que l’on suit :Diagnostic  Décision  Mise en ŒuvreLa clé est donc le diagnostic, mais sur quelles information pouvons-nous le fonder?Quelle est la nature de l’information mobilisée? 5
  6. 6. Stratégie et environnement complexe• Test 6
  7. 7. • Qu’est-ce qui différencie le réel de la réalité? 7
  8. 8. 8
  9. 9. • Distorsion du réel 9
  10. 10. NOTRE MONDE EST TRÈSCOMPLEXE 10
  11. 11. 11
  12. 12. NOUS SOMMESSUBMERGÉS PAR LESDONNÉES 12
  13. 13. 13
  14. 14. 14
  15. 15. NOUS NE SOMMES PASCONÇUS POUR ANALYSERDE GRANDES QUANTITÉSDE DONNÉES 15
  16. 16. DONC NOUS ESSAYONSDE LES ORGANISER 16
  17. 17. 17
  18. 18. MAIS NOUS ÉCHOUONS EN TANTQUE PERSONNE.CELA EST LIÉ AU PROBLÈME DE LARATIONALITÉ LIMITÉE. 18
  19. 19. 19
  20. 20. ET POUR CERTAIN C’EST PLUS DUR 20
  21. 21. And for some, it is harder. 21
  22. 22. LE PROBLÈME AU NIVEAUINDIVIDUEL SE RETROUVE AUNIVEAU DES FIRMES 22
  23. 23. ELLES SONT COMPLEXES,COMPOSÉES D’HUMAINS. 23
  24. 24. 24
  25. 25. QUI ONT DES FORMATIONSDIFFÉRENTES 25
  26. 26. 26
  27. 27. QUI REÇOIVENT DES DONNÉES … 27
  28. 28. … DE LA CHAINE DE VALEUR 28
  29. 29. 29
  30. 30. … DE LA PRODUCTION 30
  31. 31. 31
  32. 32. … DU MARCHÉ 32
  33. 33. 33
  34. 34. … DES FONCTIONS MARKETING ETSTRATÉGIE 34
  35. 35. 35
  36. 36. 36
  37. 37. … DE L’ENVIRONNEMENT, DUMONDE ENTIER 37
  38. 38. 38
  39. 39. LES SOURCES DE DONNÉES ONTBEAU ÊTRE AUSSI OBJECTIVES QUEPOSSIBLE … 39
  40. 40. 40
  41. 41. DONC LES DONNÉES DOIVENT ÊTRETRANSFORMÉES EN INFORMATIONVALORISABLES 41
  42. 42. 42
  43. 43. POUR POSITIONNER UNEENTREPRISE, L’ANALYSE DESDONNÉES INTERNES ET EXTERNESEST LA CLÉ.MAIS IL Y A DES CONSÉQUENCES: 43
  44. 44. UN CHOIX OU UNE STRATÉGIE PEUTÊTRE PERÇUE COMME UNE ERREUR… 44
  45. 45. 45
  46. 46. OU COMME UN AVANTAGECONCURRENTIEL … 46
  47. 47. 47
  48. 48. CELA DÉPEND DU CONTEXTE 48
  49. 49. LES DONNÉES DOIVENT DONCÊTRES ORGANISÉES DE … 49
  50. 50. This 50
  51. 51. Or this 51
  52. 52. À… 52
  53. 53. 53
  54. 54. 54
  55. 55. 55
  56. 56. DE QUOI AVONS-NOUS DONCBESOIN ? 56
  57. 57. 57
  58. 58. THÉORIE: DU CHAOS ÀL’ORGANISATION 58
  59. 59. 59
  60. 60. 60
  61. 61. MAIS LES THÉORIES NE SERVENT ÀRIEN “EN SOIT” 61
  62. 62. LES THÉORIES NOUS PERMETTENTDE BÂTIR DES OUTILS POUR LEVERLE VOILE DE LA RÉALITÉ, VERS LERÉEL 62
  63. 63. Theory ! 63
  64. 64. Theory ! 64
  65. 65. Theory ! 65
  66. 66. Theory !Tools ! 66
  67. 67. Theory !Tools ! 67
  68. 68. Theory ! 68
  69. 69. Theory ! 69
  70. 70. Theory ! 70
  71. 71. Theory ! 71
  72. 72. Theory ! 72
  73. 73. Pour batir un positonnement, 2 FAMILLES D’OUTILS• LES OUTILS DE CLASSEMENT – SWOT – Pestel – Benchmarking• LES OUTILS DE TRANFORMATION – BCG – McKinsey – ADL – Shell 73
  74. 74. • Derrière l’ensemble de ces outils, une seule théorie: SCPStructure  Comportement Performance 74
  75. 75. SCP• La structure du marché est évaluée par sa concentration• Un marché avec 100 entreprises est, en moyenne, moins concentré qu’un marché avec 50 entreprises• La concentration est mesurée par l’indice IHH, somme des carrés des parts de marché des firmes.• IHH5= somme des carrés des pdm des 5 1ères firmes 75
  76. 76. • Le positionnement d’une entreprise doit donc se faire en fonction de la concentration du marché.• Mais le marché change, évolue, donc le positionnement doit évoluer• 2 exemples 76
  77. 77. 1er exemple:•Entrer et sortir d’un marché en fonction dedeux informations simples: – Pente de la concentration du marché – Pente de la croissance du marché 77
  78. 78. Attention2ème exemple:•Entrer ou sortir d’un marché en fonction del’évolution du comportement desconsommateurs•Si vous aimez la bonne musique, ne regardezpas ces vidéos ! 78
  79. 79. Positionnement• Example 1• Example 2• Example 3• Example 4 79
  80. 80. Merci ! 80

×