Bar en ligne priorisation réponses aux besoins

3 265 vues

Publié le

La réussite des apprenants d'une formation à distance dépend entre autres de la qualité de leur accompagnement. Dès lors, il est nécessaire de penser en amont les services tutoraux qui leur seront délivrés.

Pour cerner ceux-ci avec plus de précision, il est opportun de réaliser une analyse en croisant les représentations de l'institution, des formateurs et tuteurs, et des apprenants eux-mêmes.

Repérer les besoins est une étape nécessaire mais non suffisante. En effet, les besoins et attentes excèdent souvent ce qu'il est possible de mettre concrètement en place tant des points de vue stratégique, financier, temporel ou encore au regard des compétences des acteurs. Il faut alors recourir à des méthodes de priorisation.

Lors de cette rencontre, nous présenterons plusieurs méthodes pour prioriser les besoins de soutien des apprenants et les réponses tutorales qui leur seront apportées. Le second temps de cette rencontre sera dédié à deux témoignages des pratiques de priorisation des besoins de soutien des apprenants, qui ont été utilisées dans des projets de formations en ligne de grandes entreprises.

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 265
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2 286
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Bar en ligne priorisation réponses aux besoins

  1. 1. Bar en ligne Adutice Prioriser les réponses tutorales aux besoins de soutien des apprenants à distance Jacques Rodet - 15 janvier 2015
  2. 2. La réussite des apprenants d'une formation à distance dépend entre autres de la qualité de leur accompagnement. Dès lors, il est nécessaire de penser en amont les services tutoraux qui leur seront délivrés. Pour cerner ceux-ci avec plus de précision, il est opportun de réaliser une analyse en croisant les représentations de l'institution, des formateurs et tuteurs, et des apprenants eux-mêmes. Repérer les besoins est une étape nécessaire mais non suffisante. En effet, les besoins et attentes excèdent souvent ce qu'il est possible de mettre concrètement en place tant des points de vue stratégique, financier, temporel ou encore au regard des compétences des acteurs. Il faut alors recourir à des méthodes de priorisation. Lors de cette rencontre, nous présenterons plusieurs méthodes pour prioriser les besoins de soutien des apprenants et les réponses tutorales qui leur seront apportées. Le second temps de cette rencontre sera dédié à deux témoignages des pratiques de priorisation des besoins de soutien des apprenants, qui ont été utilisées dans des projets de formations en ligne de grandes entreprises. R É S U M É
  3. 3. Système tutoral Analyser les besoins d’aide des apprenants Définir les plans de support à l’apprentissage à investir et prioriser les interventions Identifier les rôles et fonctions des différents tuteurs Scénario tutoral Concevoir et quantifier les interventions tutorales Choisir les outils de communication utilisés pour réaliser les interventions Rédiger une charte tutorale Plan de diffusion Former les tuteurs et initier des communautés de pratique Créer des outils de suivi de la relation tutorale Définir le modèle économique du système tutoral I n g é n i e r i e t u t o r a l e
  4. 4. Pourquoi choisir ?
  5. 5. Durée Public Approche pédagogique Disponibilité Compétences Budget Autres contraintes contextuelles C R I T È R E S D E C H O I X
  6. 6. Il s’agit, à travers la production d’un schéma des résultats de l’analyse des besoins, de repérer sont qui sont communs à l’institution (I), à l’équipe pédagogique (E) et aux apprenants (A). Les besoins positionnés dans la zone [IEA] sont prioritaires par rapport à ceux des zones [IE] et [EA], eux-mêmes prioritaires à ceux des zones I, E et A. Cette méthode permet de repérer les besoins de soutien à l’apprentissage qui font consensus entre les acteurs. Toutefois, elle suppose d’accorder une égalité d’influence entre les acteurs, ce qui est rarement observé dans la réalité. Ce schéma peut être utilisé d’une autre manière. Après avoir choisi les besoins qui feront l’objet de réponses tutorales, ceux-ci sont placés dans les différentes zones. Il est alors aisé d’identifié quelles sont les acteurs dont les représentations sur les besoins ont été davantage prises en compte. Les expressions de besoins communes aux acteurs
  7. 7. Cette méthode permet de prendre en compte, pour peu qu’elle ait été demandée aux acteurs lors de la phase de recueil de données de l’analyse des besoins, la priorité qu’ils accordent à chaque besoin. Dans la représentation ci-dessous, les triangles indiquent le niveau de priorité. Plus le triangle est grand, plus la priorité est élevée. Après avoir positionnés les indicateurs de priorité des différents acteurs pour un besoin, il est possible de dessiner le triangle des priorités (en rouge dans le schéma). Lorsque le triangle des priorités est équilatéral, il y a consensus entre les acteurs sur la priorité. Plus l’aire du triangle des priorités est grande, plus le besoin repéré nécessite une réponse tutorale. Le triangle des priorités
  8. 8. L’étude de criticité permet de déterminer le taux de criticité du risque qu’il y aurait à ne pas apporter une réponse tutorale à un besoin identifié. Le risque est qualifié en gravité et en occurrence. Les valeurs 1 à 4 sont à préciser pour décrire la gravité et l’occurrence. Le taux de criticité est égal au produit de la gravité et de l’occurrence du risque. Plus le taux de criticité est élevé, plus il y a nécessité d’apporter une réponse tutorale au besoin. L’étude de criticité
  9. 9. ll s’agit dans un tableau de lister les besoins et de leur affecter, pour chaque contrainte que l’on souhaite prendre en compte, une valeur de 1 à 10 par exemple où 1 représente une faible contrainte et 10 une contrainte extrême. Il est nécessaire de qualifier les valeurs de 1 à 10 pour chaque contrainte. Il peut également être affecté à chaque contrainte un coefficient qui permet de tenir compte de leurs poids respectifs. Le total permet de définir l’indice de contrainte pour un besoin donné. L’indice de contrainte peut alors être mis en rapport avec la priorité identifiée par l’une des trois méthodes précédentes afin de faciliter le choix des besoins qui feront effectivement l’objet de réponses tutorales. Le tableau des contraintes
  10. 10. E X E M P L E Multinationale Université d’entreprise Parcours d’acquisition de la culture d’entreprise et des fondamentaux sur les produits Technico-commerciaux Des parcours e-learning sans accompagnement Taux de complétude de 40% Intéressement des n+1 à la réalisation de la formation
  11. 11. B E S O I N S R E P É R É S Selon la direction Soutien motivationnel Relances Selon les apprenants Savoir à quel parcours de formation l’apprenant est inscrit Avoir de l’information sur le dispositif Avoir du temps dégagé pour la formation Avoir du soutien technique Avoir du soutien sur le contenu Avoir du soutien méthodologique Avoir du soutien motivationnel Questionnaire en direction des apprenants
  12. 12. ÉTUDE DE CRITICITÉ Préconisations Portage institutionnel Contractualisation du planning de l’apprenant Tutorat cognitif et méthodologique Tutorat administratif Tutorat technique Tutorat motivationnel et socio-affectif Tutorat par les pairs
  13. 13. Contraintes Compétences internes sur le plan cognitif non disponibles. Soutien technique lent. Difficultés d’identification des apprenants. Budget contraint. Ce qui a été mis en œuvre Portage institutionnel Contractualisation du planning de l’apprenant Tutorat cognitif et méthodologique Tutorat administratif Tutorat technique Tutorat motivationnel et socio-affectif Préconisations Portage institutionnel Contractualisation du planning de l’apprenant Tutorat cognitif et méthodologique Tutorat administratif Tutorat technique Tutorat motivationnel et socio-affectif Tutorat par les pairs
  14. 14. Taux de complétude 40 % >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> 97%
  15. 15. j a c q u e s . r o d e t @ f r e e . f r – 0 6 1 5 7 3 7 2 1 1

×