SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  2
Télécharger pour lire hors ligne
ACTUALITES ACTUALITES 
pour ce?e université privée rebap>sée EFP, en passer par 
certaines contradic>ons administra>ves. Le >tre ini>al 
d’Université a été interdit, et notre Ministre de l’Enseigne-ment 
Supérieur et de la Recherche s’est retrouvée obligée 
d’invoquer une « erreur de stagiaire au rectorat » pour jus- 
>fier l’interdic>on pour l’EFP de maintenir son antenne en 
France, et plus précisément à Toulon. Ce pauvre stagiaire 
aurait oublié d’enregistrer les parcours proposés par l’EFP… 
Quoi qu’il en soit, ce?e dernière a été interdite en France, 
ce que nous soutenons sur le principe de l’égalité des 
chances (ce?e école détournait le « numerus Clausus, de-mandait 
des frais lors de l’inscrip>on en « Pharmacie » à 
hauteur de 9500€ par an et fournissait, selon nos collègues 
portugais d’autres Universités, une forma>on de piètre qua-lité). 
Reste à ne pas oublier les quelques égarés qui s’étaient 
déjà acqui?és auprès de l’EFP de ces droits d’inscrip>on 
exorbitants. 
4/ Le projet de refonte des Diplômes d’Etudes Spécialisées 
Dans le cadre des travaux de la Commission Na>onale de 
l’Internat et du Post-Internat (CNIPI), qui avait pour mission 
ini>ale de répondre aux probléma>ques du post-internat 
en médecine (Décret n° 2009-272 du 9 mars 2009 rela>f à 
la Commission na>onale de l'internat et du post-internat), 
il est envisagé très sérieusement une refonte de nombreux 
DES du troisième cycle des études médicales. Le DES de Bio-logie 
Médicale étant ancré entre les deux forma>ons ini- 
>ales de médecine et de pharmacie, il sera bien 
évidemment à l’ordre du jour de la réforme. Que ce soit 
l’évolu>on des différents niveaux ou encore l’intégra>on 
pleine et en>ère d’une UE Assurance Qualité dans le DES 
de biologie médicale, nous n’avons au jour d’aujourd’hui en-core 
aucune piste quant à l’orienta>on de la réflexion. La 
récente promesse du ministère de nous intégrer à ce?e 
CNIPI nous permet cependant d’affirmer aujourd’hui que la 
FNSIP sera par>e intégrante des débats, ce qui est on ne 
peut plus jus>fié. 
5/ Le DES de Pharmacie 
Le temps passe, et voilà que la première promo>on d’in-ternes 
en DES de Pharmacie finira ses quatre années d’in-ternat 
en octobre prochain. Une ques>on posée fut celle de 
la forme du diplôme délivré par nos UFR de Pharmacie res-pec 
>ves selon l’op>on choisie en niveau 2 : ces diplômes 
seront-ils différents en fonc>on de ladite op>on ? Dans un 
souci d’an>cipa>on et de cohérence, la FNSIP a saisi la 
conférence des Doyens de Pharmacie sur ce?e ques>on, et 
nous avons convenu de la délivrance d’un diplôme unique 
de « DES de Pharmacie », de même que le DES de Biologie 
Médicale ne différencie pas une forma>on polyvalente 
d’une forma>on spécialisée lors du niveau 2. 
Voilà donc ces quelques points éclaircis pour vous, et qui 
vous donneront un aperçu des travaux auxquels nous 
sommes constamment conviés et par>cipons le plus ac>ve-ment 
possible. Le monde de l’enseignement supérieur vous 
accompagnera inévitablement, que ce soit jusqu’à la thèse 
d’exercice pour certains, ou au-delà pour d’autres. Ce 
monde n’est jamais très loin, et ce pe>t résumé mêlant 
flashbacks estudian>ns et réflexions sur l’avenir de nos di-plômes 
nous paraissait digne d’intérêt. 
L.L., F.S. 
46ème Journées de 
Biologie Praticienne : 
une savante rencontre avec 
l’actualité 
Chaque année ont lieu les Journées de Biologie Pra4cienne (JBP), grâce à Madame Marie­Françoise 
Gaudeau­Toussaint, 
directrice scien4fique de ces Journées. Les 46ème JBP se sont tenues les vendredi 7 et samedi 8 décembre 2012, à la 
Maison de la Chimie à Paris. La journée du vendredi est axée sur le versant pra4que de la biologie. Deux thèmes ont re­tenu 
notre a5en4on pour ce5e synthèse : la surveillance du Campylobacter, et l’actualité sur le paludisme. La journée 
du samedi est quant à elle en4èrement consacrée à l’actualité de la biologie médicale avec ses deux sujets phares : la réforme 
de la biologie médicale et l’accrédita4on. 
Les JBP sont l’occasion pour de mul>ples intervenants de présenter les résultats de leurs travaux et les avancées plus gé-nérales 
dans leurs disciplines respec>ves, chacun s’efforçant de rendre sa présenta>on accessible, actuelle et en lien avec 
les nouveaux automates et ou>ls de diagnos>c. L’ensemble des biologistes présents, et notamment les jeunes internes 
que nous sommes, avons pu prendre la pleine mesure des avancées scien>fiques et de l’actualité médicale des différentes 
disciplines qui composent notre spécialité. Afin de sa>sfaire votre soif de connaissances, nous vous proposons donc un 
bref résumé de deux conférences. 
Les Campylobacters, par le Dr. Francis Mégraud, médecin bactériologiste au CHU de Bordeaux. 
Depuis 2002, il existe en France deux réseaux de surveillance des Campylobacters. Il a ainsi été iden>fié entre 2003 et 
2010, 22245 souches de Campylobacter (79% de C.jejuni ; 15% de C.coli ; 4% de C.fetus). C.jejuni est majoritairement 
12 13
ACTUALITES ACTUALITES 
retrouvé dans les biopsies intes>nales alors que 
C.fetus est le plus fréquent dans les liquides ar>cu-laires. 
Concernant la saisonnalité, C.jejuni connaît une 
augmenta>on de sa popula>on lors de la période es- 
>vale alors que les autres espèces restent stables tout 
au long de l’année. 14,2% des cas de diarrhées à 
Campylobacter sont a?ribuables à des voyages inter-na 
>onaux (principalement, Maroc, Tunisie, Inde, Es-pagne, 
Erythromycine Doxycycline Acide nalidixique* 
C.jejuni négligeable 34% 49% 
C.coli 10% 67% 72% 
$

Contenu connexe

En vedette

05 tissu osseux
05   tissu osseux05   tissu osseux
05 tissu osseux
sovonglang
 
Tissu adipeux et hormones sexuelles
Tissu adipeux et hormones sexuellesTissu adipeux et hormones sexuelles
Tissu adipeux et hormones sexuelles
endocrinologie
 
Maladies bacteriennes transmises par les aliments
Maladies bacteriennes transmises par les alimentsMaladies bacteriennes transmises par les aliments
Maladies bacteriennes transmises par les aliments
sallmama
 

En vedette (20)

Ponction Biopsie Hépatique.ppt
Ponction Biopsie Hépatique.pptPonction Biopsie Hépatique.ppt
Ponction Biopsie Hépatique.ppt
 
Avk et stomatologie
Avk et stomatologieAvk et stomatologie
Avk et stomatologie
 
Fiche essentielle - CCMO Mutuelle - La laryngite / pharyngite
Fiche essentielle - CCMO Mutuelle - La laryngite / pharyngite Fiche essentielle - CCMO Mutuelle - La laryngite / pharyngite
Fiche essentielle - CCMO Mutuelle - La laryngite / pharyngite
 
Cenimatique
CenimatiqueCenimatique
Cenimatique
 
Microrganismi
MicrorganismiMicrorganismi
Microrganismi
 
Odontologie
OdontologieOdontologie
Odontologie
 
Tissuconjonctif
TissuconjonctifTissuconjonctif
Tissuconjonctif
 
Biofilm
BiofilmBiofilm
Biofilm
 
Defenses 1
Defenses 1Defenses 1
Defenses 1
 
Fracture de la mandibule
Fracture de la mandibuleFracture de la mandibule
Fracture de la mandibule
 
42.63.06.31
42.63.06.3142.63.06.31
42.63.06.31
 
Defenses 2
Defenses 2Defenses 2
Defenses 2
 
Les co-infections
Les co-infectionsLes co-infections
Les co-infections
 
Inflammation cours de residanat
Inflammation cours de residanatInflammation cours de residanat
Inflammation cours de residanat
 
Présentation ATM
Présentation ATMPrésentation ATM
Présentation ATM
 
05 tissu osseux
05   tissu osseux05   tissu osseux
05 tissu osseux
 
Paro prothese
Paro protheseParo prothese
Paro prothese
 
Alliages dentaire
Alliages dentaire Alliages dentaire
Alliages dentaire
 
Tissu adipeux et hormones sexuelles
Tissu adipeux et hormones sexuellesTissu adipeux et hormones sexuelles
Tissu adipeux et hormones sexuelles
 
Maladies bacteriennes transmises par les aliments
Maladies bacteriennes transmises par les alimentsMaladies bacteriennes transmises par les aliments
Maladies bacteriennes transmises par les aliments
 

Similaire à 46ème journées de biologie praticienne une savante rencontre avec l’actualité.

Reprogrammation épigénétique et Cancer
Reprogrammation épigénétique et CancerReprogrammation épigénétique et Cancer
Reprogrammation épigénétique et Cancer
Indoumady Baskara
 
Brochure "Infections virales et bactériennes, mieux les connaître pour les p...
 Brochure "Infections virales et bactériennes, mieux les connaître pour les p... Brochure "Infections virales et bactériennes, mieux les connaître pour les p...
Brochure "Infections virales et bactériennes, mieux les connaître pour les p...
soshepatites
 
Les paradoxes de l’évolution de l’espèce humaine
Les paradoxes de l’évolution de l’espèce humaineLes paradoxes de l’évolution de l’espèce humaine
Les paradoxes de l’évolution de l’espèce humaine
Khadija Moussayer
 
RAPPORT 2 ÈME SEMESTRE OK
RAPPORT 2 ÈME SEMESTRE OKRAPPORT 2 ÈME SEMESTRE OK
RAPPORT 2 ÈME SEMESTRE OK
yann EIRAUDO
 
Les maladies rares aux "urgences": recommandations de l'Alliance des Maladies...
Les maladies rares aux "urgences": recommandations de l'Alliance des Maladies...Les maladies rares aux "urgences": recommandations de l'Alliance des Maladies...
Les maladies rares aux "urgences": recommandations de l'Alliance des Maladies...
Khadija Moussayer
 

Similaire à 46ème journées de biologie praticienne une savante rencontre avec l’actualité. (20)

Covid 19 - petit état des lieux de la pandémie après le variant BA.2.pdf
Covid 19 - petit état des lieux de la pandémie après le variant BA.2.pdfCovid 19 - petit état des lieux de la pandémie après le variant BA.2.pdf
Covid 19 - petit état des lieux de la pandémie après le variant BA.2.pdf
 
Cours tiac
Cours tiacCours tiac
Cours tiac
 
Livre blanc - Zoom sur le clostridium difficile
Livre blanc - Zoom sur le clostridium difficileLivre blanc - Zoom sur le clostridium difficile
Livre blanc - Zoom sur le clostridium difficile
 
Reprogrammation épigénétique et Cancer
Reprogrammation épigénétique et CancerReprogrammation épigénétique et Cancer
Reprogrammation épigénétique et Cancer
 
Covid19 arcane volet1
Covid19 arcane volet1Covid19 arcane volet1
Covid19 arcane volet1
 
Brochure "Infections virales et bactériennes, mieux les connaître pour les p...
 Brochure "Infections virales et bactériennes, mieux les connaître pour les p... Brochure "Infections virales et bactériennes, mieux les connaître pour les p...
Brochure "Infections virales et bactériennes, mieux les connaître pour les p...
 
Amibes et amibiases
Amibes et amibiasesAmibes et amibiases
Amibes et amibiases
 
Filarioses humaines asiatiques Épidémiologie, Diagnostic, traitement et Préve...
Filarioses humaines asiatiques Épidémiologie, Diagnostic, traitement et Préve...Filarioses humaines asiatiques Épidémiologie, Diagnostic, traitement et Préve...
Filarioses humaines asiatiques Épidémiologie, Diagnostic, traitement et Préve...
 
I 2-25 suites de couches pathologiques
I 2-25 suites de couches pathologiquesI 2-25 suites de couches pathologiques
I 2-25 suites de couches pathologiques
 
Est-ce que l'homme favorise la transmission des plasmodies?
Est-ce que l'homme favorise la transmission des plasmodies?Est-ce que l'homme favorise la transmission des plasmodies?
Est-ce que l'homme favorise la transmission des plasmodies?
 
Atelier evaluation des activités réalisées dans le milieu pénitencier
Atelier evaluation des activités réalisées dans le milieu pénitencierAtelier evaluation des activités réalisées dans le milieu pénitencier
Atelier evaluation des activités réalisées dans le milieu pénitencier
 
Manif des internes en biologie.
Manif des internes en biologie.Manif des internes en biologie.
Manif des internes en biologie.
 
Les paradoxes de l’évolution de l’espèce humaine
Les paradoxes de l’évolution de l’espèce humaineLes paradoxes de l’évolution de l’espèce humaine
Les paradoxes de l’évolution de l’espèce humaine
 
RAPPORT 2 ÈME SEMESTRE OK
RAPPORT 2 ÈME SEMESTRE OKRAPPORT 2 ÈME SEMESTRE OK
RAPPORT 2 ÈME SEMESTRE OK
 
Plab (bilharziose)
Plab (bilharziose)Plab (bilharziose)
Plab (bilharziose)
 
Plabbilharziose 160319201040
Plabbilharziose 160319201040Plabbilharziose 160319201040
Plabbilharziose 160319201040
 
Les maladies rares aux "urgences": recommandations de l'Alliance des Maladies...
Les maladies rares aux "urgences": recommandations de l'Alliance des Maladies...Les maladies rares aux "urgences": recommandations de l'Alliance des Maladies...
Les maladies rares aux "urgences": recommandations de l'Alliance des Maladies...
 
Tp 9 mucoviscidose
Tp 9 mucoviscidoseTp 9 mucoviscidose
Tp 9 mucoviscidose
 
Rea infectiologie suite num 3
Rea infectiologie suite num 3Rea infectiologie suite num 3
Rea infectiologie suite num 3
 
DIAS OCTOBRE 061020.pptx
DIAS OCTOBRE 061020.pptxDIAS OCTOBRE 061020.pptx
DIAS OCTOBRE 061020.pptx
 

46ème journées de biologie praticienne une savante rencontre avec l’actualité.

  • 1. ACTUALITES ACTUALITES pour ce?e université privée rebap>sée EFP, en passer par certaines contradic>ons administra>ves. Le >tre ini>al d’Université a été interdit, et notre Ministre de l’Enseigne-ment Supérieur et de la Recherche s’est retrouvée obligée d’invoquer une « erreur de stagiaire au rectorat » pour jus- >fier l’interdic>on pour l’EFP de maintenir son antenne en France, et plus précisément à Toulon. Ce pauvre stagiaire aurait oublié d’enregistrer les parcours proposés par l’EFP… Quoi qu’il en soit, ce?e dernière a été interdite en France, ce que nous soutenons sur le principe de l’égalité des chances (ce?e école détournait le « numerus Clausus, de-mandait des frais lors de l’inscrip>on en « Pharmacie » à hauteur de 9500€ par an et fournissait, selon nos collègues portugais d’autres Universités, une forma>on de piètre qua-lité). Reste à ne pas oublier les quelques égarés qui s’étaient déjà acqui?és auprès de l’EFP de ces droits d’inscrip>on exorbitants. 4/ Le projet de refonte des Diplômes d’Etudes Spécialisées Dans le cadre des travaux de la Commission Na>onale de l’Internat et du Post-Internat (CNIPI), qui avait pour mission ini>ale de répondre aux probléma>ques du post-internat en médecine (Décret n° 2009-272 du 9 mars 2009 rela>f à la Commission na>onale de l'internat et du post-internat), il est envisagé très sérieusement une refonte de nombreux DES du troisième cycle des études médicales. Le DES de Bio-logie Médicale étant ancré entre les deux forma>ons ini- >ales de médecine et de pharmacie, il sera bien évidemment à l’ordre du jour de la réforme. Que ce soit l’évolu>on des différents niveaux ou encore l’intégra>on pleine et en>ère d’une UE Assurance Qualité dans le DES de biologie médicale, nous n’avons au jour d’aujourd’hui en-core aucune piste quant à l’orienta>on de la réflexion. La récente promesse du ministère de nous intégrer à ce?e CNIPI nous permet cependant d’affirmer aujourd’hui que la FNSIP sera par>e intégrante des débats, ce qui est on ne peut plus jus>fié. 5/ Le DES de Pharmacie Le temps passe, et voilà que la première promo>on d’in-ternes en DES de Pharmacie finira ses quatre années d’in-ternat en octobre prochain. Une ques>on posée fut celle de la forme du diplôme délivré par nos UFR de Pharmacie res-pec >ves selon l’op>on choisie en niveau 2 : ces diplômes seront-ils différents en fonc>on de ladite op>on ? Dans un souci d’an>cipa>on et de cohérence, la FNSIP a saisi la conférence des Doyens de Pharmacie sur ce?e ques>on, et nous avons convenu de la délivrance d’un diplôme unique de « DES de Pharmacie », de même que le DES de Biologie Médicale ne différencie pas une forma>on polyvalente d’une forma>on spécialisée lors du niveau 2. Voilà donc ces quelques points éclaircis pour vous, et qui vous donneront un aperçu des travaux auxquels nous sommes constamment conviés et par>cipons le plus ac>ve-ment possible. Le monde de l’enseignement supérieur vous accompagnera inévitablement, que ce soit jusqu’à la thèse d’exercice pour certains, ou au-delà pour d’autres. Ce monde n’est jamais très loin, et ce pe>t résumé mêlant flashbacks estudian>ns et réflexions sur l’avenir de nos di-plômes nous paraissait digne d’intérêt. L.L., F.S. 46ème Journées de Biologie Praticienne : une savante rencontre avec l’actualité Chaque année ont lieu les Journées de Biologie Pra4cienne (JBP), grâce à Madame Marie­Françoise Gaudeau­Toussaint, directrice scien4fique de ces Journées. Les 46ème JBP se sont tenues les vendredi 7 et samedi 8 décembre 2012, à la Maison de la Chimie à Paris. La journée du vendredi est axée sur le versant pra4que de la biologie. Deux thèmes ont re­tenu notre a5en4on pour ce5e synthèse : la surveillance du Campylobacter, et l’actualité sur le paludisme. La journée du samedi est quant à elle en4èrement consacrée à l’actualité de la biologie médicale avec ses deux sujets phares : la réforme de la biologie médicale et l’accrédita4on. Les JBP sont l’occasion pour de mul>ples intervenants de présenter les résultats de leurs travaux et les avancées plus gé-nérales dans leurs disciplines respec>ves, chacun s’efforçant de rendre sa présenta>on accessible, actuelle et en lien avec les nouveaux automates et ou>ls de diagnos>c. L’ensemble des biologistes présents, et notamment les jeunes internes que nous sommes, avons pu prendre la pleine mesure des avancées scien>fiques et de l’actualité médicale des différentes disciplines qui composent notre spécialité. Afin de sa>sfaire votre soif de connaissances, nous vous proposons donc un bref résumé de deux conférences. Les Campylobacters, par le Dr. Francis Mégraud, médecin bactériologiste au CHU de Bordeaux. Depuis 2002, il existe en France deux réseaux de surveillance des Campylobacters. Il a ainsi été iden>fié entre 2003 et 2010, 22245 souches de Campylobacter (79% de C.jejuni ; 15% de C.coli ; 4% de C.fetus). C.jejuni est majoritairement 12 13
  • 2. ACTUALITES ACTUALITES retrouvé dans les biopsies intes>nales alors que C.fetus est le plus fréquent dans les liquides ar>cu-laires. Concernant la saisonnalité, C.jejuni connaît une augmenta>on de sa popula>on lors de la période es- >vale alors que les autres espèces restent stables tout au long de l’année. 14,2% des cas de diarrhées à Campylobacter sont a?ribuables à des voyages inter-na >onaux (principalement, Maroc, Tunisie, Inde, Es-pagne, Erythromycine Doxycycline Acide nalidixique* C.jejuni négligeable 34% 49% C.coli 10% 67% 72% $
  • 3. !!
  • 4. #
  • 5. #
  • 6. La conclusion à retenir de ce?e conférence est que le nombre de cas et la mortalité diminuent depuis 2010 en zone d’en-démie. 14 15 Portugal et aux Anlles). En ce qui concerne les symptômes d’une infecon di-ges ve à Campylobacter, plus de 90% des paents (enfants et adultes) présentent diarrhées et douleurs abdominales. On retrouve du sang dans les selles chez 55% des enfants et 35% des adultes. Les facteurs de risque retrouvés sont : la consommaon de viande de boeuf peu cuite, la prise de repas au restaurant et une mauvaise hygiène ménagère. La résistance des Campylobacters aux an3bio3ques est résumée dans le tableau ci-dessous Certains paents touchés par C.jejuni peuvent être a?eints du syndrome post-infeceux. Ce syndrome peut se présenter sous différentes formes : arthrite réaconnelle, érythème noueux, urcaire, syndrome de l’intesn irritable ou encore syndrome de Guillain Barré. Ce dernier par exemple est dû au C.jejuni de sérogroupe PEN 19 (mimésme angénique). Il y a alors une réacon inflammatoire avec démyélinisaon et infiltrats lymphocytaires ce qui conduit à une paralysie réversible. Dernières actualités épidémiologiques et diagnos3ques du paludisme, par le Dr. Adela Angoulvant, pra3cien hospitalier dans le service de Parasitologie de l’Hôpital Kremlin-Bicêtre. Le premier contact de l’homme avec le paludisme remonte à plus de 50 000 ans. La quinine, son premier traitement, a été extraite pour la première fois en 1820. En 1880, des protozoaires intra-érythrocytaires sont mis en évidence, et 18 ans de plus sont nécessaires avant que l’anophèle soit défini comme vecteur de ce?e maladie. Enfin, un siècle plus tard, l’existence des hypnozoïtes est découverte. De nos jours en 2010, ce sont 216 millions de cas de paludisme qui sont répertoriés, causant 655000 décès (86% des cas chez les enfants de moins de 5 ans). Les chiffres du Lancet 2012 sont plus alarmants encore puisque le nombre de décès dûs au Plasmodium est de 1 238 000. Cinq espèces de Plasmodium sont décrites chez l’Homme : • Plasmodium falciparum, le plus répandu mais dont l’incidence a diminué de 17% en 10 ans, et responsable de décès dans 30% des cas ; • Plasmodium malariae ; • Plasmodium ovale ; • Plasmodium vivax pour lequel de rares cas mortels ont été décrits et qui a été responsable en 2009 de paludisme autochtone en Grèce ; • Plasmodium knowlesi, le paludisme du macaque, transmissible à l’homme, qui sévit actuellement en Asie du Sud-Est et dont l’évoluon peut être potenellement grave. Concernant les cas d’importaon en France métropolitaine, le nombre de cas référencé est en diminuon et se rencontre principalement en Ile-de-France. Un pic annuel est noté au mois de Septembre. Dans 80% des cas, les paents concernés sont d’ethnie africaine (Côte d’ivoire, Cameroun, Mali et Sénégal principalement). En conclusion, nous avons été ravis de ces deux journées de par la qualité des intervenants et la pernence des sujets choisis. Comme toujours, ces Journées de Biologie Pracienne nous ont rassuré et convaincu (si besoin était), que le méer de biologiste médical reste un méer passionnant. Nous encourageons tous les internes qui n’ont pas pu venir ce?e année, à y parciper l’année prochaine. Sortez vos agendas, les 47ème Journées de Biologie Praciennes se dérouleront les 6 et 7 décembre 2013. De belles surprises vous y a?endent ! C.N.