Communiqué                                                                                               28.08.12         ...
Un accompagnement à la réussite en 1ère année 1ère année1ère année1ère année1ère année1La première année est celle de la d...
Cindy Pétrieux,Présidente de la Confédération Etudiante,06 69 75 55 68Presidence@confederation-etudiante.orgContact presse...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Assises de l’enseignement supérieur,la confédération étudiante donne ses priorités !

602 vues

Publié le

Assises de l’enseignement supérieur :
La Confédération étudiante donne ses priorités !

Crise du logement, augmentation du taux de chômage : les étudiants ne sont pas en reste et attendent des réponses qui prennent la mesure de leurs situations et de leurs préoccupations.

La Confédération étudiante s’inscrit dans la logique de concertation et sera auditionnée par le comité de pilotage des assises. Nous voulons prendre part au débat, participer à la construction de l’Université de demain et faire des propositions qui répondent à nos préoccupations étudiantes.

Néanmoins, d’ici là, nous interpellons le gouvernement pour qu’il réponde à l’urgence des situations d’aujourd’hui en matière d’accès au logement et de réussite en première année notamment.

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
602
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Assises de l’enseignement supérieur,la confédération étudiante donne ses priorités !

  1. 1. Communiqué 28.08.12 Assises de l’enseignement supérieur : La Confédération étudiante donne ses priorités !Crise du logement, augmentation du taux de chômage : les étudiants ne sont pas en reste et attendentdes réponses qui prennent la mesure de leurs situations et de leurs préoccupations.La Confédération étudiante s’inscrit dans la logique de concertation et sera auditionnée par le comité depilotage des assises. Nous voulons prendre part au débat, participer à la construction del’Université de demain et faire des propositions qui répondent à nos préoccupations étudiantes.Néanmoins, d’ici là, nous interpellons le gouvernement pour qu’il réponde à l’urgence dessituations d’aujourd’hui en matière d’accès au logement et de réussite en première année notamment.Répondre à l’urgenceUn logement pour la rentrée jgdkjqfkjdgfkusgvakfkqgvkfqgvdkqkhkfvqkhgkhfqshgwfvhqLes annonces de la ministre de l’enseignement supérieur concernant la création de 40 000 logements d’ici 5 ansest une première réponse aux attentes des étudiants. En effet, aujourd’hui les 170 000 logements proposés par leCROUS ne permettent de répondre qu’à 13% de la demande.Néanmoins les étudiants qui vont à l’université aujourd’hui rencontrent encore des difficultés d’accès au logement :arnaques en tous genres, demandes de garanties excessives, coût du logement qui peut atteindre jusqu’à 75% dubudget d’un étudiant… Nous attendons de la Ministre qu’elle réponde à l’urgence de la situation !Nous revendiquons :  La généralisation de l’aide à l’installation pour supporter le coût de l’installation  La suppression de la taxe d’habitation pour les étudiants qui représente parfois jusqu’à 2 mois de loyers  La création de la garantie publique au logement étudiantNous faisons :D’autre part nous avons engagé avec UFC Que Choisir une action en justice contre 13 groupes de « vendeurs delistes » pour lutter contre leurs pratiques scandaleuses : ces agences font payer 170 à 450€ des listes d’annonces,dites exclusives mais qui s’avèrent dans 93% des cas être fausses ou dépassées. Nous invitons les étudiants àrester vigilants, à partager l’information et les victimes des vendeurs de listes à témoigner et à venir organiser leurdéfense avec la Confédération étudiante par le biais de l’adresse mail de solidaritéarnaques.logements@confederation-etudiante.org
  2. 2. Un accompagnement à la réussite en 1ère année 1ère année1ère année1ère année1ère année1La première année est celle de la découverte de l’université d’une nouvelle forme d’apprentissage, c’est aussicelle où l’on construit les bases de son parcours universitaire. La réussite des étudiants en première annéeest ainsi un enjeu majeur pour la réussite de leur parcours de formation.Nous revendiquons :  l’amélioration du système d’orientation par la publication systématique des taux de débouchés de chaque filière, la multiplication des liens lycéens – étudiants, et la création de stages de découvertes universitaires pour les lycéens  le renforcement de l’accompagnement individuel en L1 par le développement du tutorat et l’augmentation du taux d’encadrementPréparer l’avenirFavoriser l’innovation, construire notre insertion professionnelle siosiosiosiosiosiosiosiL’insertion professionnelle, c’est la préoccupation N°1 des étudiants. Dès notre entrée à l’université lesquestions telles que : « à quel emploi pourrais-je prétendre avec ce diplôme ? Quel salaire puis-jeespérer ? Aurais-je assez de compétences pour créer ma propre entreprise ?... » sont autant dequestions qui sont encore aujourd’hui sans réponses précises.Nous revendiquons :  la généralisation dans toutes les filières de réseaux d’anciens étudiants comme dans les écoles pour permettre à tous les étudiants dès la première année de se construire un réseau nécessaire à l’insertion professionnelle.  la mise en place de stages obligatoires dès la licence.  la mise en place d’incubateurs d’entreprises et de systèmes de mentoring pour accompagner les étudiants désireux d’innover et de créer leur propre entreprise (selon un sondage OpinionWay 50% des étudiants de master désirent créer leur propre activité).Une Université ouverte sur le mondeA l’heure de la mondialisation, les frontières ne sont plus pour les étudiants un frein au partage desconnaissances, ni même à la mobilité. Une Université ouverte sur le monde c’est pour nous uneévidence, nous aspirons à une Université qui nous permette de découvrir de nouveaux horizons etd’initier des liens à l’international. C’est pourquoi l’année dernière des milliers d’étudiants se sontorganisés avec la Confédération étudiante pour se lever contre les mesures Guéant. L’abrogation de lacirculaire du 31 Mai répond en partie à la mobilisation étudiante, néanmoins le décret du 6 septembreaugmentant depuis 2011 les conditions de ressources exigées aux étudiants internationaux pour étudieren France constitue toujours un frein à l’accueil de ces étudiants.C’est pourquoi la Confédération étudiante revendique :  l’abrogation du décret du 6 septembre, et l’indexation des ressources exigées pour les étudiants étrangers sur l’échelon le plus élevé des bourses (460€)  la création d’un titre pluriannuel de séjour pour les étudiants internationaux, comme ça se fait déjà dans certaines préfectures pour les étudiants étrangers en thèse  la création d’un Erasmus Euromed favorisant les échanges avec les pays de la Méditerranée  l’augmentation des places et des bourses de mobilité
  3. 3. Cindy Pétrieux,Présidente de la Confédération Etudiante,06 69 75 55 68Presidence@confederation-etudiante.orgContact presse : Julie Poupat – 06 99 82 88 83 – julie.poupat@confederation-etudiante.org _________________________________________________________

×