SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  35
Prise en charge en cure thermale des personnes
hémiplégiques post-AVC
Projet d’initiation à la recherche
Cédric MOUATS Maria PLANCY
Formation d’Agent Thermal
J-L DANAN / M GRILLET
Promotion 2023
Remerciements
Je tiens à exprimer ma profonde gratitude envers toutes les personnes qui ont insufflé en moi
le courage du changement pour aller jusqu’au bout de ce projet, Anne, Jocelyne, Corinne,
Elham, Farida et madame Samia DUMAS ma conseillère pôle emploi de Vandoeuvre-Lès-
Nancy.
Le chemin jusqu'à présent a été parsemé de défis, de découvertes et d'apprentissages, et je vous
suis reconnaissant pour le soutien et l'encouragement que j'ai reçus tout au long de ce parcours.
Je souhaite exprimer ma reconnaissance envers tous mes camarades de formation. Votre
soutien et vos conseils ont grandement contribué à l’accomplissement de mon parcours et
m’ont permis de me relever après une chute que je croyais fatale. Votre soutien inconditionnel
et vos encouragements ont été essentiels pour surmonter les moments de doute et de fatigue.
Je vous suis extrêmement reconnaissant de croire en moi et de me pousser à atteindre mes
objectifs. Vous êtes de vrais joyaux et vous m’avez apporté de la lumière quand tout a failli
basculer dans l’obscurité. Je suis chanceux de vous avoir rencontrer.
Je voudrais également remercier l’équipe des agents thermaux des thermes de Vittel : Madame
Labat Jasmine, la responsable des soins, Madame Hélène de la DRH , Cristel, Danièle,
Nadine, Valérie, Laetitia, Peggy, Myriam, Virginie, Alex, Brigitte et Isabelle pour avoir
consacré du temps à me former et me conseiller avec une bienveillance inégalable qui m’a
beaucoup touché et rassuré. Votre accueil chaleureux et la rigueur avec laquelle vous effectuez
votre travail sont pour moi, un exemple de professionnalisme et d’humanité. Vous incarnez
l’image de l’agent thermal exemplaire.
Enfin, je tiens à exprimer ma gratitude envers les formateurs pour leur engagement à partager
leurs connaissances et leur expertise.
Que la lumière soit,
et
------- Que l’eau thermale soit aussi -------
Cédric MOUATS
Aux équipes de soin des thermes de Contrexéville et de Bain-Les-Bains
pour leur accueil et l’opportunité d’apprendre à leur côté le métier d’agent thermal.
Maria PLANCY
SOMMAIRE
PAGE
INTRODUCTION ……………………………………………………………………………. 1
1. L’AVC ET SES REPERCUSSIONS …………………………………………………… 1
1.1. Définitions ……………………….…………………………………………………. 1
1.2. Que disent les chiffres de l’AVC ………………………………………………….. 2
1.3. Déficits et troubles fonctionnels chez les personnes post-AVC ………………. 3
1.4. Complications : spasticité, troubles fonctionnelles et raideurs neuro-
orthopédiques ………………………………………………………………………………
4
1.5. Qualité de vie et charges économiques d’une personne post-AVC ………… 4
2. LE THERMALISME ET LES CURES DEDIEES AUX PERSONNES POST-AVC .. 6
2.1. Les établissements dédiés aux cures thermales post-AVC …………………… 7
2.2. La cure spécifique post-AVC ……………………………………………………… 8
2.3. Un centre thermal dédié à la prise en charge de curistes post-AVC ………… 9
2.4. Méthodologie - Enquête quantitative auprès des centres thermaux RH/NEU 11
2.5. Récits bibliographiques et études scientifiques ………………………………… 14
2.6. Prescription d’une cure thermale anti-spasticité (enquête terrain) ………….. 17
2.7. Classification pathologique, précaution à prendre, objectifs à atteindre …….. 17
3. PLACE DE L’AGENT THERMAL DANS LA PRISE EN CHARGE DES
PERSONNES POST-AVC ………………………………………………………………….
19
3.1. AAA : Accueil, Accompagnement et Adaptation ……………………………….. 20
3.2. Protocole de prise en charge: parcours de soins, mobilité et bilan …………. 21
3.3. Place d’une cure thermale dans la vie d’une personne post-AVC …………… 22
4. Conclusion ………………………………………………………………………………. 23
Références bibliographiques …………………………………………………………… 24
Annexe
Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 1
INTRODUCTION
L’AVC (Accident Vasculaire Cérébrale) communément appelé "attaque cérébrale" est
une perte soudaine d’une ou plusieurs fonctions du cerveau. Il est provoqué par un
arrêt de la circulation sanguine à l’intérieur du cerveau.
La spasticité est l’une des conséquences d’un AVC. Elle se manifeste sur le plan
clinique par l’intensification du tonus musculaire (rigidité musculaire), l’exagération
des réflexes tendineux, les spasmes musculaires, la démarche anormale et
l’incapacité de plier les membres.
L’étude menée dans le présent dossier traite l’AVC et l’intérêt à proposer une cure
thermale aux personnes hémiplégiques post-AVC.
1. L’AVC ET SES REPERCUSSIONS
1.1. Définition
Un AVC, ou accident vasculaire cérébral, est une maladie qui se produit lorsque la
circulation sanguine vers le cerveau est interrompue, entraînant la mort des cellules
cérébrales en quelques minutes. Cela peut se produire soit en raison d'un caillot
sanguin qui bloque une artère dans le cerveau (AVC ischémique), soit en raison
d'une rupture d'un vaisseau sanguin dans le cerveau (AVC hémorragique).
Les symptômes d'un AVC peuvent inclure une faiblesse ou une paralysie d'un côté
du corps, des difficultés à parler, une vision floue ou double, des étourdissements,
des maux de tête intenses, etc.
La « méthode » FAST : permet de reconnaître les signes avant-coureurs d’un AVC :
F : face ou visage : paraît-il inhabituel ? demander à la personne de sourire, noter si
les traits sont figés, disharmonieux par rapport à son état de bonne santé,
A : arm ou bras : un des bras reste inerte, pend le long du corps, difficulté à obéir,
S : speech ou parole : est-ce que la personne a des difficultés à s’exprimer ? est-ce
cohérent ? test : faites-lui répéter une phrase simple, par exemple,
T : time ou durée, à prendre dans le sens d’une urgence, dans tous les cas, ne pas
hésiter à appeler les secours.
Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 2
Les facteurs de risque d'un AVC comprennent l'hypertension artérielle, le tabagisme,
le diabète, l'obésité, la consommation excessive d'alcool et un taux de cholestérol
élevé. Il est important de maintenir un mode de vie sain pour réduire le risque d'un
AVC.
1.2. Que disent les chiffres de l’AVC
Les chiffres parlent d’eux-mêmes … en France, 130 000 personnes sont touchées
par un AVC soit environ 1 hospitalisation toutes les 4 minutes.
L’AVC est 2ème cause de décès chez la femme, 3ème chez l’homme et 1ère cause
d’handicap non traumatique.
L’Accident Vasculaire Cérébral cause environ 40 000 décès chaque année. Il est la
première cause de handicap non traumatique. 30 000 patients présentant des
séquelles lourdes à 1 an. 30 à 50 % de risque de récidive à 5 ans.
Le nombre de décès dus à l'AVC a diminué au fil des années grâce aux progrès
dans les soins d'urgence et la prise en charge de l'AVC. Cependant, environ 30 000
personnes meurent encore chaque année en France des suites d'un AVC.
Le traitement de l'AVC en France est pris en charge par les services d'urgences
hospitalières qui ont mis en place des protocoles pour une prise en charge rapide et
efficace des patients. Le traitement comprend généralement une thrombolyse
(injection d'un médicament pour dissoudre le caillot) ou une thrombectomie (retrait du
caillot à l'aide d'un cathéter). Après le traitement aigu, une rééducation est souvent
nécessaire pour aider les patients à récupérer leurs fonctions physiques et
cognitives.
Il est important de noter que la prévention de l'AVC est également essentielle, et les
autorités de santé en France encouragent les personnes à adopter un mode de vie
sain, à surveiller leur tension artérielle, à arrêter de fumer et à réduire leur
consommation d'alcool.
Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 3
1.3. Déficits et troubles fonctionnels chez les personnes post-AVC
Les troubles fonctionnels chez les personnes post-AVC peuvent varier en fonction de
la zone du cerveau touchée par l'accident vasculaire cérébral. Voici quelques
exemples de troubles fonctionnels courants chez les personnes post-AVC :
a) Troubles de la motricité : les personnes peuvent éprouver une faiblesse
musculaire, une paralysie ou une spasticité d'un côté du corps (hémiplégie) qui
peut affecter leur capacité à se déplacer, à réaliser des tâches quotidiennes et leur
équilibre.
b) Troubles de la communication : Les personnes post-AVC peuvent avoir des
difficultés à parler, à comprendre le langage oral et écrit, à lire et à écrire
(aphasie).
c) Troubles de la perception spatiale : Les personnes post-AVC peuvent avoir des
difficultés à comprendre les relations spatiales entre les objets, à percevoir les
distances et à réaliser des gestes précis (apraxie).
d) Troubles cognitifs : Les personnes post-AVC peuvent éprouver des difficultés de
mémoire, de concentration, de raisonnement et de prise de décision.
e) Troubles émotionnels : Les personnes post-AVC peuvent éprouver des
changements d'humeur, de la dépression, de l'anxiété et des troubles du
comportement.
f) Troubles de la déglutition : Les personnes post-AVC peuvent avoir des
difficultés à avaler, à mâcher et à parler en raison d'une faiblesse musculaire ou
d'une altération de la sensation dans la bouche et la gorge.
Il est important de souligner que ces troubles fonctionnels peuvent être temporaires
ou permanents, et qu'une rééducation adaptée, une prise en charge médicale et des
ajustements dans l'environnement de vie peuvent aider à améliorer la qualité de vie
des personnes post-AVC. Voici quelques images des effets de la spasticité :
Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 4
1.4. Complications : spasticité, troubles fonctionnelles et raideurs neuro-
orthopédiques
La spasticité est une complication fréquente de l'AVC, qui se caractérise par une
augmentation du tonus musculaire et une résistance excessive des muscles à
l'étirement. Elle peut affecter différents groupes musculaires, provoquant des
raideurs, des contractures et des douleurs musculaires.
La spasticité peut avoir un impact significatif sur la qualité de vie des personnes post-
AVC, car elle peut rendre difficile la réalisation de tâches quotidiennes et augmenter
le risque de chute. Les personnes atteintes de spasticité peuvent avoir des difficultés
à se déplacer, à s'habiller, à se laver, à manger et à communiquer.
La prise en charge de la spasticité après un AVC peut inclure des médicaments, tels
que des relaxants musculaires, des injections de toxine botulique pour réduire la
contraction musculaire et la rééducation, qui peut comprendre des exercices de
mobilisation passive et active, des étirements, une stimulation électrique et des
techniques de rééducation de la marche.
Il est important de souligner que la spasticité peut être une condition chronique, qui
nécessite une prise en charge à long terme.
1.5. Qualité de vie et charges économiques d’une personne post-AVC
La qualité de vie des personnes post-AVC peut être considérablement affectée, en
particulier en cas de déficits fonctionnels importants.
Les troubles fonctionnels tels que la perte de mobilité, la difficulté à communiquer,
les douleurs, les problèmes de mémoire et de concentration, et les troubles
émotionnels peuvent tous avoir un impact sur la qualité de vie des personnes post-
AVC. Les changements dans la qualité de vie peuvent affecter non seulement la
personne elle-même, mais aussi son entourage et sa capacité à effectuer des
activités quotidiennes telles que travailler, se déplacer et prendre soin d'elle-même.
En termes de charges économiques, les coûts associés à l'AVC sont importants. Ils
comprennent les coûts directs tels que les hospitalisations, les traitements, les
rééducations et les consultations médicales, ainsi que les coûts indirects tels que les
pertes de productivité, les coûts pour les soins à domicile et les soins informels
Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 5
fournis par les membres de la famille. Les coûts liés aux modifications de
l'environnement, aux aides techniques et aux aménagements domiciliaires peuvent
également être importants.
Selon une étude réalisée en France, les coûts directs moyens liés à un AVC sont
d'environ 10 000 euros par patient la première année, et les coûts indirects sont
encore plus importants. Ces coûts peuvent augmenter en fonction de la gravité de
l'AVC et des troubles fonctionnels associés.
Voici quelques matériels et dispositifs utilisés suite à un AVC :
Figure 1. Exemples de matériels de soutien post-AVC
Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 6
2. LE THERMALISME ET LES CURES DEDIEES AUX PERSONNES POST-AVC
Les cures thermales peuvent être bénéfiques pour les personnes post-AVC en raison
des propriétés thérapeutiques de certaines eaux thermales. Elles peuvent contribuer
à soulager certains symptômes post-AVC tels que les douleurs musculaires, la
spasticité, les troubles de la circulation sanguine et les troubles de l'humeur.
Les eaux thermales contiennent des minéraux tels que le soufre, le calcium, le
magnésium et le sodium, qui ont des propriétés anti-inflammatoires et analgésiques.
Les cures thermales peuvent également offrir des traitements tels que la
balnéothérapie, la kinésithérapie et la rééducation fonctionnelle.
Cependant, les cures thermales ne sont pas adaptées à tous les types de déficits
post-AVC et ne peuvent pas être considérées comme un traitement principal pour la
récupération post-AVC. Elles doivent être prescrites par un médecin et doivent être
adaptées aux besoins individuels de chaque patient car il faut prendre en compte les
éventuelles difficultés de déplacement pour les personnes atteintes de déficits post-
AVC et de s'assurer que l'établissement thermal soit adapté à leurs besoins.
Il est important de noter que les principales contre-indications à la cure thermale pour
les personnes ayant eu un AVC sont :
 Hypertension artérielle non contrôlée
 Insuffisance cardiaque sévère
 Maladie infectieuse aiguë ou évolutive
 Insuffisance rénale sévère
 Troubles psychiatriques sévères non stabilisés
 Cancer évolutif
Figure 2. Quelques soins de la cure spécifique post-AVC
Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 7
2.1. Les établissements dédiés aux cures thermales post-AVC
Les cures thermales post-AVC se déroulent dans le cadre d’une cure en neurologie,
avec des soins adaptés prescrits par le Médecin thermal.
3 stations thermales proposent cette spécialité :
 Néris-les-Bains
 Lamalou les Bains
 Ussat-les-Bains
Un bilan initial et final sont établis par le médecin thermal et l’équipe soignante, selon
le dossier médical du curiste et ses évolutions tout au long de sa cure.
Les soins dépendent du centre thermal et du bilan médical du patient. Ils sont
composés de :
 bains divers avec ou sans douche sous-marine,
 douches locales, à forte pression sous immersion en piscine, douches hydro-
massantes, compresses d’eau
 bains de boue en immersion, cataplasmes d’argile,
 massages sous l’eau,
auxquels peuvent être associés des :
 séances d’activités adaptés, ou sport doux,
 ateliers de préhension des objets,
 ateliers de musicothérapie et art thérapie, exercices de mémoire,
 conférences sur l’affection, la diététique, et
 groupes de paroles et d’échanges.
Station thermale
dédiée post-AVC
(NEU)
Composition Bienfaits
Neris-Les-Bains Fer, magnésium, lithium,
oligo-éléments, cuivre et gaz
thermal dissout
sédative, apaisante,
rééquilibrante et relaxante.
Lamalou Les Bains Fer, magnésium, calcium,
sodium, bicarbonates et du
gaz thermal carbonique.
anti-inflammatoires,
antalgiques,
vasodilatatrices et
adoucissante.
Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 8
2.2. La cure spécifique post-AVC
La cure spécifique post-AVC se greffe sur la base d’une cure thermale en Neurologie
pouvant être complétée par des soins en Rhumatologie (si double indication
thérapeutique). Conventionnée pour 18 jours (72 soins, soit 4 soins par jour),cette
cure est prescrite par le médecin traitant et est prise en charge par l’Assurance
Maladie.
Le programme répond à 3 objectifs et se compose de :
S’informer et échanger
 1 bilan initial et 1 bilan final (primo curiste)
 Groupe de parole pour les aidants - 1h
Adopter les bonnes pratiques
 1 Conférence diététique - 1h30
 1 Atelier "Mémoire adaptée" - 1h
Améliorer et préserver sa motricité
 6 Séances d’Activités Physiques Adaptées (APA) - 30'
 1 Atelier "Préhension et rythme" - 1h
 1 Atelier Art thérapie - 1h30
 1 Séance de Musicothérapie (Musicare®) (curiste confirmé) - 20'
En neurologie, la cure thermale vise principalement à ralentir l’installation des
symptômes de la maladie et à permettre au curiste d’atténuer ses douleurs
autrement que par la prise de médicaments. Généralement, les curistes voient une
amélioration de leur vie courante postcure.
Figure 3. Aquagym et Gym Equilibre dans la cure post-AVC
Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 9
Les objectifs de la cure thermale post-AVC :
 Amélioration des signes fonctionnels et biologiques (amélioration de la motricité)
 Réduction de la consommation médicamenteuse
 Diminution des douleurs (Régulation des douleurs neuropathiques)
 Diminution des phases de crises et prévention des complications
 Renforcer l’équilibre
 Préservation de l’autonomie et de la qualité de vie
 Facilitation du maintien à domicile et réduction du recours à l’hospitalisation
 Prévention des risques de récidives
 Prévention du vieillissement et accompagnement
L’efficacité de la cure thermale est d’autant plus grande qu’elle a été réalisée tôt.
2.3. Un centre thermal dédié à la prise en charge de curistes post-A.V.C
Les thermes de Lamalou-les-Bains sont l’unique centre thermal en France à utiliser
les bienfaits de l’eau thermale pour améliorer les séquelles d’AVC.
Depuis 2015, l’établissement thermal en partenariat avec l’Association France AVC
propose une Cure Spécifique Post AVC.
Les soins d’hydrothérapie, de kinésithérapie et de balnéothérapie, combinés à un
programme ciblé permettent au patient à récupérer physiquement : motricité, mobilité
et sensibilité.
On constate une récupération motrice chez les patients dès les premiers jours de
cure.
L’atelier sur la mémoire, l’atelier avec un ergothérapeute pour prévenir des chutes, et
les conférences médicales et diététiques complètent efficacement la prise en charge
du patient.
Un environnement unique et propice à la récupération physique et psychologique
tant pour le patient que pour l’aidant. La cure thermale s’inscrit pleinement dans le
parcours de soin du patient.
Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 10
La cure thermale est l’occasion de permettre à ces patients de reprendre une activité
physique adaptée (APA) régulière et encadrée. Sachant que le risque de récidive
d’un AVC se situe entre 30 et 45%, tout l’enjeu de la prévention secondaire y prend
son sens :
 Prévention et diminution des risques de chute,
 Diminution des risques de pathologies secondaires (hypertension artérielle,
surpoids, infarctus du myocarde),
 Intégration sociale, par la lutte contre ce déconditionnement à l’effort et la
participation à des séances collectives d’APA.
Ces séances ont pour objectif :
 Prévenir et diminuer des risques de chutes.
 Diminuer les pathologies secondaires (hypertension artérielle, surpoids,
infarctus du myocarde).
 Améliorer la commande motrice
 Stimuler l’éveil sensitif et la discrimination (sensibilité profonde)
 Diminuer et soulager les douleurs et rétractions musculo-tendineuses.
Peuvent être proposées au cours du séjour thermal, et suivant la sévérité de la
pathologie, des APA de type sarbacane, pétanque adaptée (boccia), step, gym
mémoire, équilibre dynamique avec un travail de perturbations sensorielles (ex :
parcours yeux ouverts / yeux fermés), renforcement musculaire sur chaise,
assouplissement musculaire, marche nordique…
Figure 4. Problème de déconditionnement à l’effort et à l’activité physique après un AVC
Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 11
2.4. Méthodologie - Enquête quantitative auprès des centres thermaux RH/NEU
Selon les données de l'Assurance Maladie en France, en 2019, environ 11 000
personnes ayant été hospitalisées pour un AVC ont suivi une cure thermale dans
l'année qui a suivi leur hospitalisation. Cela représente environ 6% des personnes
ayant été hospitalisées pour un AVC en France cette année-là.
Ces chiffres montrent qu’en France, la cure thermale est une option de traitement
relativement peu utilisée pour les personnes ayant subi un AVC. Cependant, les
études disponibles suggèrent que les personnes ayant suivi une cure thermale après
un AVC ont connu des améliorations significatives de leur qualité de vie, de leur
mobilité et de leur capacité à effectuer des tâches quotidiennes.
Nous avons mené une enquête auprès de curistes post-AVC dans les termes de
Lamalou Les Bains et de Vittel. Notre enquête a été construite dans l’objectif de
mesurer et évaluer l'impact des cures thermales sur la qualité de vie des curistes
post-AVC. Pour cela, nous avons conçu un questionnaire qui a été rempli à l’aide
des infirmières des centres thermaux et de curistes ayant été victimes d’AVC et qui
ont suivi la cure spécifique post-AVC en 2019 (il n’y a pas de cure post-AVC à
Vittel).
Afin de mesurer l’effet de la cure thermale pour les personnes hémiplégiques et
quantifier leurs progressions, nous avons défini 5 profils de réactions musculaires :
Test de réaction musculaire : Echelle de 0 à 5
 0 : aucune contraction visible
 1 : contraction visible mais aucun mouvement
 2 : mouvement visible mais incomplet
 3 : mouvement dans toute l’amplitude mais sans résistance
 4 : résistance mais cède
 5 : force normale
Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 12
Un questionnaire à destination des personnes hémiplégiques inscrites dans une crue
thermale:
1. Depuis combien de temps avez-vous été diagnostiqué(e) hémiplégique ?
2. Avez-vous déjà suivi une cure thermale ? Si oui, combien de fois ?
3. Qui vous a encouragé à suivre la cure /cure post-AVC ?
4. Quels sont vos objectifs pour cette cure thermale ?
5. Quels sont les symptômes de votre hémiplégie qui vous dérangent le plus au quotidien ?
6. Comment qualifieriez-vous votre profil musculaire ?
7. Avez-vous besoin d'une assistance pour vos activités quotidiennes (se nourrir, se laver, se vêtir,
etc.) ?
8. Avez-vous déjà suivi une rééducation en kinésithérapie ?
9. Avez-vous des attentes spécifiques pour votre cure thermale (douleur, équilibre, spasticité,
troubles de l’humour, troubles du sommeil ….) ?
10. Que penseriez-vous des résultats de la précédente cure ? 1 mois et 3 mois après la cure ?
Merci de prendre le temps de répondre à ces questions. Ces informations nous permettront de
mieux vous accompagner pendant votre séjour en cure thermale.
Nous avons collecté 32 réponses (9 hommes et 23 femmes) sur les 107 inscriptions
de l’année 2019.
Voici les résultats obtenus :
Attentes
Mobilité /
force
Spasticité /
douleur
Equilibre
/chute
Dépression /
anxiété
Nb
curistes
7 15 8 2
Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 13
homme
28%
femme
72%
Répartition des curistes post-AVC selon le sexe
22%
47%
25%
6%
Répartition des curistes post-AVC selon le motif de la cure
Mobilité / force Spasticité / douleur
Equilibre /chute Dépression / anxiété
On constate qu’environ trois quarts des curistes post-AVC sont des femmes.
On remarque qu’environ la moitié des curistes post-AVC choisissent la cure pour
soigner la spasticité et atténuer la douleur qu’elle engendre.
Un quart des curistes post-AVC souffrent de problème de chute et de perte
d’équilibre qui sont une conséquence directe de la spasticité. L’autre quart espère
regagner en force et récupère en mobilité.
Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 14
8%
17%
33%
42%
Répartition des curistes selon le nombre de cures déjà
faites
1 2 4 5
Nb de cures
(RH/NEU)
1 2 4 5
Nb curistes 5 9 8 10
92% des curistes post-AVC avaient déjà fait au moins 2 cures par le passé. Ceci
traduit une satisfaction de ces curistes vis-à-vis des effets d’une cure qui répond
certainement, partiellement ou complétement, à leurs attentes : atténuation de la
douleur et de la spasticité, gain en force et en mobilité.
Effet dominant de la
cure
Spasticité - - Force ++ Equilibre ++ Sommeil ++
à 1 mois 32 14 11 32
à 3 mois 29 14 10 17
1 mois après la cure, 100% des curistes ont vu leurs douleurs spastiques atténuées
et la qualité de leur sommeil améliorée. 3 mois après la cure, on n’a constaté aucune
perte de la force ni de l’équilibre auprès des curistes post-AVC mais l’effet antalgique
de la cure commence à s’estomper au niveau de la qualité de sommeil et de la
spasticité ce qui va certainement inciter nos curistes à se préparer pour la cure
suivante.
Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 15
Conseil du
médecin
9%
Conseil d’un(e) ami(e)
16%
Des retours positifs
d’anciens curistes
25%
A vu une amélioration
après une précédente
cure
50%
Répartition des curistes post-AVC selon les raisons de
leurs venu en cure
0
20
40
60
80
100
120
Spasticité - - Force ++ Equilibre ++ Sommeil ++
à 1 mois de la cure
à 3 mois de la cure
Résultats d’une cure thermale post-AVC (résultats en %)
Origine de la
cure
médecin ami(e) curistes expériences
Nb curistes 3 5 8 16
75% des curistes post-AVC ont renouvelé la cure suite à une précédente qui a donné
de bons résultats ou qui a donné satisfaction à des personnes de leur entourage.
Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 16
2.5. Récits bibliographiques et études scientifiques
Plusieurs études scientifiques ont été menées sur les effets d'une cure thermale pour
les personnes post-AVC :
i. Une étude publiée dans le Journal of Rehabilitation Medicine a examiné les
effets d'une cure thermale de trois semaines sur la fonction physique, la spasticité et
la qualité de vie chez les patients ayant subi un AVC.
ii. Une autre étude publiée dans le Journal of Rehabilitation Medicine a évalué
l'effet d'une cure thermale de deux semaines sur la marche chez les patients atteints
d'un AVC. Les chercheurs ont constaté que la cure thermale avait un effet bénéfique
sur la marche des patients, ainsi que sur leur capacité à effectuer des activités
quotidiennes.
iii. Une étude publiée dans la revue BMC Neurology a examiné les effets d'une
cure thermale de trois semaines sur la spasticité chez les patients ayant subi un
AVC. Les chercheurs ont constaté que la cure thermale avait un effet bénéfique sur
la spasticité des patients, ainsi que sur leur qualité de vie générale.
iv. Une autre étude publiée dans la revue "International Journal of
Biometeorology" a examiné l'effet d'une cure thermale de trois semaines sur la
qualité de vie des patients ayant subi un AVC. Les chercheurs ont constaté que la
cure thermale avait des effets positifs sur la qualité de vie des patients, en améliorant
quotidiennes.
Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 17
2.6. Prescription d’une cure thermale anti-spasticité
La prescription d'une cure thermale anti-spasticité pour une personne post-AVC
dépend de plusieurs facteurs, notamment de l'état de santé général de la personne,
du type et de la gravité des déficits post-AVC, de la présence ou non de spasticité, et
de l'historique des traitements antérieurs.
Pour prescrire une cure thermale anti-spasticité, un médecin spécialisé dans la prise
en charge de l'AVC doit effectuer une évaluation complète de l'état de santé de la
personne, y compris une évaluation de la spasticité et de ses effets sur la qualité de
vie de la personne. Si la spasticité est jugée importante et que les autres traitements
n'ont pas été efficaces, le médecin peut recommander une cure thermale anti-
spasticité.
La cure thermale anti-spasticité peut comprendre différents traitements tels que des
bains, des douches, des massages, des exercices de relaxation, des séances de
kinésithérapie et de physiothérapie. Les traitements peuvent varier en fonction des
besoins individuels de la personne.
Il est important de souligner que la cure thermale anti-spasticité ne doit pas être
considérée comme un traitement principal pour la spasticité, mais plutôt comme un
complément à d'autres traitements tels que la kinésithérapie, la rééducation et les
médicaments anti-spastiques. Une surveillance médicale régulière est nécessaire
pour adapter les traitements et s'assurer de l'efficacité de la cure thermale.
2.7. Classification pathologique, précaution à prendre, objectifs à atteindre
Les personnes post-AVC qui envisagent de suivre une cure thermale doivent prendre
certaines précautions pour s'assurer que la cure est adaptée à leurs besoins
individuels et ne présente pas de risques pour leur santé. Voici quelques précautions
à prendre :
 Consulter un médecin spécialisé dans la prise en charge de l'AVC avant de
planifier une cure thermale.
 Informer l'établissement thermal de ses besoins spécifiques, notamment en
termes d'accessibilité et d'assistance.
Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 18
 Vérifier que l'établissement thermal dispose de personnel qualifié pour
travailler avec des personnes atteintes de déficits post-AVC.
 Prendre en compte les éventuelles contre-indications médicales, telles que la
présence d'infections cutanées, de plaies ouvertes ou de fièvre.
 Suivre les recommandations médicales en termes de durée et de fréquence
de la cure.
Les objectifs à atteindre lors d'une cure thermale pour une personne post-AVC,
peuvent varier en fonction des besoins individuels de la personne. Voici quelques
objectifs courants :
 Soulager la douleur et la spasticité.
 Améliorer la circulation sanguine et lymphatique.
 Améliorer la mobilité et la fonction musculaire.
 Favoriser la récupération des fonctions sensorielles et motrices.
 Réduire les troubles de l'humeur, tels que l'anxiété et la dépression.
 Renforcer la confiance en soi et l'estime de soi.
Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 19
3. PLACE DE L’AGENT THERMAL DANS LA PRISE EN CHARGE DES
PERSONNES POST-AVC
Les soins thermaux (eau, boue, gaz, etc.) ont une place importante dans la prise en
charge des personnes post-AVC dans le cadre d'une cure thermale. Ces soins
peuvent aider à soulager la spasticité, à améliorer la mobilité et la fonction
musculaire, à favoriser la récupération des fonctions sensorielles et motrices, à
réduire la douleur et l'inflammation, et à améliorer la qualité de vie en général.
Les soins thermaux sont utilisés dans le cadre de différents traitements pendant une
cure, tels que les bains, les douches, les enveloppements, les applications locales,
les inhalations, etc. Ces traitements sont réalisés sous la supervision d'un agent
thermal qualifié.
Les bains thermaux, par exemple, peuvent aider à soulager la spasticité et la douleur
en relaxant les muscles et en améliorant la circulation sanguine. Les douches
thermales peuvent aider à améliorer la mobilité et la fonction musculaire en stimulant
les récepteurs sensoriels de la peau. Les enveloppements thermaux peuvent aider à
réduire l'inflammation et la douleur en favorisant la circulation lymphatique.
En plus des soins thermaux, une cure thermale peut également inclure d'autres
thérapies, telles que la kinésithérapie, la physiothérapie, la rééducation fonctionnelle,
etc. Ces thérapies peuvent aider à renforcer les muscles, à améliorer la coordination
et l'équilibre, à prévenir les chutes, etc.
NB. Une surveillance médicale régulière est nécessaire pour adapter les traitements
et s'assurer de l'efficacité de la cure thermale.
Figure 5. L’agent thermal intervient au sein d’une équipe
pluridisciplinaire lors d’une cure post-AVC
Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 20
3.1. AAA : Accueil, Accompagnement et Adaptation
L'accueil, l'accompagnement et l'adaptation sont des éléments clés dans la prise en
charge d'une personne post-AVC lors d'une cure thermale. Voici quelques points
importants à considérer :
 Accueil : l’agent thermal doit offrir un accueil chaleureux et empathique à la
personne atteinte d'AVC et à sa famille. Il est important de les informer des services
offerts, des soins et des activités disponibles à la cure thermale. L'établissement doit
également être accessible aux personnes à mobilité réduite.
 Évaluation : Il est essentiel de procéder à une évaluation complète de la
personne atteinte d'AVC, en prenant en compte son état de santé actuel, ses
antécédents médicaux et ses besoins spécifiques. Cette évaluation permettra de
concevoir un programme de soins et d'activités personnalisé.
 Accompagnement : Les personnes atteintes d'AVC ont souvent besoin d'un
accompagnement personnalisé pour les aider dans leur quotidien et c’est le rôle de
l’agent thermal. Il doit leur offrir un soutien et une assistance pour se déplacer, se
laver, s'habiller, manger et prendre leurs médicaments.
 Adaptation : L’agent thermal doit posséder la faculté de s’adapter au profil
délicat de curiste post-AVC. La cure thermale doit aussi être adaptée aux besoins
individuels de chaque personne atteinte d'AVC. Cela peut impliquer l'adaptation des
installations et des équipements, la mise en place de thérapies spécifiques, ainsi que
la mise en œuvre de programmes d'activités physiques et de réadaptation.
 Suivi : Un suivi régulier de l'état de santé d’un(e) curiste atteint(e) d'AVC est
crucial pour s'assurer que les soins sont efficaces et pour les ajuster au fur et à
mesure de la cure.
En résumé, l'accueil, l'accompagnement et l'adaptation sont des éléments clés dans
la prise en charge d'une personne post-AVC lors d'une cure thermale. Il est important
de concevoir un programme de soins personnalisé en fonction des besoins
individuels de chaque personne et de procéder à un suivi régulier pour s'assurer que
la cure est efficace.
Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 21
3.2. Protocole de prise en charge: parcours de soins, mobilité et bilan
A son arrivée le curiste doit se rendre chez le médecin qui va établir un état général
du patient et mettre un plan d’action thérapeutique adapté. Le curiste recevra 72
soins sur une durée de 3 semaines.
La cure thermale doit ralentir l’installation des symptômes, elle doit aussi permettre
de récupérer plus rapidement certaines fonctions endommagées. Plus le patient est
pris en charge rapidement plus il aura de chance de récupérer rapidement et de
retrouver une plus grande autonomie dans ses mouvements et regagner en motricité.
Dans le cas où le curiste souffre de spasticité, il faut travailler sur des soins qui
permettent une meilleure mobilité musculaire, d’atténuer les troubles sensitifs,
d’améliorer la sensibilité, d’améliorer la motricité, de soulager les douleurs
articulaires et musculaires.
Le protocole de prise en charge et de parcours de soins en cure thermale pour une
personne post-AVC se déroule comme suit :
1. Évaluation initiale : Avant de commencer la cure thermale, une évaluation
initiale est réalisée pour déterminer les besoins et les objectifs du patient en matière
de réadaptation post-AVC. Cette évaluation est effectuée par un médecin spécialisé
en médecine physique et de réadaptation, exemple, un chiropracteur.
2. Phase d'immersion : Pendant cette phase, le patient suit les différents
traitements de la cure thermale, tels que les bains, les douches, les massages, les
exercices de rééducation et les activités de groupe. Le programme de soins est
personnalisé en fonction des besoins et des objectifs de chaque patient.
3. Suivi et évaluation : Tout au long de la cure thermale, le patient est suivi par
une équipe médicale qui évalue l'efficacité des traitements et ajuste le programme en
conséquence. Des examens médicaux sont également effectués pour surveiller
l'évolution de la santé du patient.
4. Phase de transition : À la fin de la cure thermale, une phase de transition est
mise en place pour aider le patient à intégrer les acquis de la cure thermale dans sa
vie quotidienne. Cette phase peut inclure des séances de suivi en physiothérapie et
d'autres traitements de réadaptation.
Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 22
Le protocole de prise en charge peut varier en fonction de la station thermale et des
besoins spécifiques du patient. Cependant, l'objectif global est d'aider le patient à
améliorer sa fonction physique et sa qualité de vie après un AVC. Elle permet grâce
aux vertus des eaux utilisées de :
 ralentir l’installation des symptômes
 récupérer plus rapidement certaines fonctions endommagées
 mieux gérer le quotidien
 atténuer les troubles sensitifs
 améliorer la sensibilité
 améliorer la motricité
 soulager les troubles articulaires et musculaires
3.3. Place d’une cure thermale dans la vie d’une personne post-AVC
Une cure thermale peut jouer un rôle important dans la vie d'une personne post-AVC
en aidant à réduire les symptômes et les effets secondaires de l'AVC, tout en
améliorant la qualité de vie. Cependant, il est important de noter que la cure thermale
ne doit pas être considérée comme un traitement de remplacement pour les soins
médicaux traditionnels.
Les eaux thermales contiennent souvent des minéraux et des oligo-éléments qui
peuvent avoir des effets bénéfiques sur la santé. Ces effets peuvent inclure une
réduction de l'inflammation, une amélioration de la circulation sanguine, une
diminution de la douleur, une relaxation musculaire et une amélioration de la mobilité.
Une cure thermale peut également offrir des avantages psychologiques, tels que la
réduction du stress et de l'anxiété, qui peuvent être des facteurs de risque pour les
AVC.
Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 23
5. Conclusion
Les accidents vasculaires cérébraux entraînent de nombreuses complications et
déficiences sur l’ensemble des différents systèmes du corps humain, non sans
conséquences sur la qualité de vie des personnes atteintes.
Parmi l’ensemble des patients souffrant d’AVC, 20% à 40% développent à posteriori
de la spasticité à différents degrés.
La spasticité provoque de nombreuses difficultés chez certains patients, notamment
au niveau de la qualité de marche. Elle induit une charge importante pour les
soignants et la société.
Les cures thermales post-AVC ont démontré des effets bénéfiques sur la spasticité et
sont donc actuellement recommandés.
Une cure thermale post-AVC permet d’atténuer les séquelles de l’AVC. Elle permet
d’améliorer la vitesse de marche, la force et l’équilibre des patients atteints de
spasticité.
Une cure thermale post-AVC nécessite toutefois des agents thermaux formés,
compétents, disponibles et engagés.
Les résultats obtenus sur le terrain et dans les différentes études montrent un effet
prometteur d’une cure thermale post-AVC pour les personnes hémiplégiques.
Toutefois, il manque d’études pour pouvoir recommander de manière forte leur
utilisation dans le but d’améliorer la spasticité et la qualité de vie des patients post-
AVC.
Il serait donc nécessaire d’effectuer plus d’études afin de pouvoir recommander de
manière forte l’utilisation des cures thermales RH/NEU pour diminuer la spasticité
des patients. Il serait également important de faire des études de meilleure qualité,
prenant en compte plus de paramètres, et donnant plus d’informations statistiques
afin de connaître l’effet clinique ainsi que l’utilité sur la qualité de vie des patients
hémiplégiques.
Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 24
6. Références bibliographiques
[1] ROSILLETTE Karine Véronique, ERMANCIA II - Épidémiologie des accidents
vasculaires cérébraux en Martinique - Étude prospective de population sur 1 an
(2011/2012)
[2] La prise en charge précoce des personnes victimes d’un Accident Vasculaire
Cérébral, réalisée par le Réseau d’Evaluation en Economie de la Santé REES-
FRANCE
[3] La prévention et la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux en
France – Rapport à Madame la ministre de la santé et des sports présenté par la
docteure Elisabeth Fery-Lemonnier, Conseillère générale des établissements de
santé - Juin 2009
[4] Amélie Gabet, Marie Houot1, Jean-Louis Mas, Emmanuelle Gourtay,Arnaud
Gautier, Jean-Baptiste Richard, Noémie Soullier, Valérie Olié, Clémence Grave1
CONNAISSANCE DE L’ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL ET DE SES
SYMPTÔMES EN FRANCE EN 2019
[5] Anne CAPUTO, Étude de la qualité de vie des patients et de leurs aidants
naturels, après un accident vasculaire cérébral hospitalisés en unité neuro-vasculaire
au centre hospitalier d’Annecy, septembre 2011
[6] AMPLITUDE ET SUIVI DE L’EFFET DE DEUX CURES THERMALES
SUCCESSIVES SUR LA GONARTHROSE ET LA COXARTHROSE - Romain
FORESTIER, Centre de recherches rhumatologiques et thermales d’Aix-les-Bains -
Press therm climat 2005;142:133-147
[7] Thermalisme et médecine vasculaire Thermatology and vascular medicine -
P. Lacroix, V. Aboyans EMC - Cardiologie-Angéiologie - Volume 2, Issue 3, August
2005, Pages 344-350
[8] La prise en charge thermale du Post A.V.C –
https://www.chainethermale.fr/cure-specifique-post-avc
Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 25
[9] SE DONNER TOUTES LES CHANCES APRÈS UN AVC AVEC UNE CURE
THERMALE
https://www.location-cure.net/actualite/faire-une-cure-thermale-apres-un-avc-500
[10] Séquelles d’AVC : une cure thermale pour mieux récupérer
https://www.officiel-thermalisme.com/2022/06/08/sequelles-avc-cure-thermale/
[11] statistiques : https://www.planetoscope.com/Sante-autre/1594-nombre-de-
personnes-qui-suivent-une-cure-thermale-en-france.html
[12] https://www.santemagazine.fr/sante/maladies/maladies-neurologiques/avc-
accident-vasculaire-cerebral/apres-un-avc-quelle-reeducation-pour-mieux-recuperer-
946164
[13] https://www.voyagedo.fr/info/que-faire-a-lamalou-27
[14] https://www.magazinethermal.fr/2018/11/21/la-prise-en-charge-de-lavc/
[15] https://complevie.fr/la-cure-thermale-en-neurologie/
[16] https://www.magazinethermal.fr/2018/11/21/la-prise-en-charge-de-lavc Marie
Terver – novembre 2019
[17] L’EFFET DE L’APPLICATION DE TEMPÉRATURES SUR LA SPASTICITÉ
DES PATIENTS POST-AVC - Alves Salvador Fabio & Droz-dit-Busset Florent –
Haute Ecole de Santé Vaud / Filière Physiothérapie - Lausanne, Le 30.05.2021
[18] La prévention et le traitement de la douleur de l’épaule après un accident
vasculaire cérébral (AVC) - E. Opsommer, I.A. Knutti, C. Zwissig,G. Eberlé - Bureau
d'Echange des Savoirs pour des praTiques exemplaires de soins – 2016
[19] GUIDE DES BONNES PRATIQUES THERMALES - Press therm climat
2004;141:101-143 – Novembre 2003
[20] L’officiel du thermalisme
[21] site : www.lescuristes.fr
ANNEXE
1. LA CURE EN RHUMATOLOGIE
La rhumatologie est une des plus anciennes indications de cure : les douleurs
articulaires chroniques sont susceptibles de bénéficier de soins thermaux. L’état
général du patient déterminera à la vue du médecin les protocoles de soins à
suivre pendant la cure thermale. La rééducation en piscine permet de mobiliser les
articulations. L’effet durable est obtenu par le passage à travers la peau des
composants actifs de l’eau thermale. La cure en Rhumatologie a une action sur la
douleur et la mobilité
2. LES SOINS EN CURE NEUROLOGIE
Dans l’origine NEU comme ailleurs, les soins thermaux sont classés en soins
sédatifs (bains en baignoire) en soins stimulants (douches au jet) et en soins
mixtes sédatifs et/ou stimulants (douches sous-marines, hydromassages et
massages sous l’eau).
La balnéothérapie est également préconisée pour les patients post-AVC.
2.1. LES BAINS
C’est le traitement fondamental de la cure (NEU), à caractère myorelaxant et
antalgique, application à tous les curistes. La température est bien entendu
réglable et peut aller de 32 à 36°C selon le cas. La durée du bain est variable de
10 à 20 minutes selon l’état général du curiste.
2.2. LES DOUCHES
Traitement stimulant, les douches uniquement avec pression plus ou moins
modérée. La température est variable, mais en règle générale elle est de 37°C à
38°C, sans toucher les mollets et les parties sensibles telle que l’aine. Quelques
fois il peut s’agir de douches avec la possibilité de refroidir les membres inférieurs.
Douche générale, douche générale au jet, douche locale, douche locale au jet,
pulvérisation faciale et cervicale, douche avec massage sous l’eau, ce sont
quelques exemples des soins par les douches utilisées dans le traitement post
AVC en cure à orientation Neurologie NEU mais aussi en Rhumatologie RHU.
Leur mode d’application peut se faire de différentes façons. Elles peuvent être
administrées par un agent thermal ou par un jet automatique.
2.3. LA BOUE
La boue pratiquée en illutation dans les centres thermaux s’avère très efficace
pour traiter certaines pathologies. On ne tarie pas d’éloge sur ce traitement qui
s’avère très efficace. Le bénéfice du soin pratiqué en illutation ou en cataplasme
est un bénéfice presque immédiat sur les douleurs du curiste à traiter.
Les applications peuvent être locales, multiples ou générales. Les bains à
l’anciennes sont moins employés, mais des bains avec une boue beaucoup plus
fluide sont apparus.
Dans le traitement de certaines affections neurologique la boue peut être
unecontre-indication.
Les indications sont surtout les pathologies dégénératives, arthroses du rachis ou
des articulations. La boue est à utiliser avec grande précaution dans les maladies
inflammatoires. Par exemple dans le cas d’arthrose inflammatoire.
 Bain de boue général
 Illutation locale multiples
 Illutation générale
 Cataplasmes en applications locales multiples
 Bain de boue local
 Illutation locale unique
 Cataplasme en application locale unique
 Bain de limon thermal diffusé
Ce sont là les utilisations de la boue dans différents types de soin pour les
traitements en Rhumatologie.
Les étuves et compresses thermales
 Les étuves sont utilisées à Neris.
 Les compressesd’eau thermale
Le repos en cabine de sudation individuelle est considéré comme un véritable soin
complémentaire par la majoration de l’effet thermal qu’il entraîne.
2.4. LA PISCINE
Traitement thermal par excellence, destiné aux sujets en bon état général et
n’ayant pas d’appréhension de l’eau. Elle est sédative. Le bénéfice réside dans les
propriétés sédatives de l’eau. Le sujet bénéficie des lois physiques de la poussée
d'Archimède, de la pression hydrostatique et de la force de résistance de l’eau.
Piscine libre, Hydrojets, hydromassages, trombes (douches sous forte pression en
piscine). Ce sont les soins en piscine dont peut bénéficier un curiste en cure
thermale post AVC. Pour l’orientation Rhumatologie.
2.5. ETUVES ET COMPRESSES THERMALES
Soin sédatif par excellence, les étuves ne sont pas supportées par tous les
patients (claustrophobie, hypertension artérielle, problèmes cardio-vasculaires ou
cérébraux). Il s’adresse aux pathologies rachidiennes aigue. L’application de
vapeur peut être locale ou générale et peut être amenée sur le corps de
différentes manières. Les applications peuvent être collectives ou individuelles.
Etuves de vapeurs d'eau thermale ou de gaz thermaux
Bain de vapeur individuel (térébenthine)
Les compresses d’eau thermale sont appliquées localement sur les régions à
traiter. Elles constituent un traitement extrêmement doux réservé aux patients
fragiles, en substitut aux applications de boue et de vapeur. Température “( à“è°C,
durée de 5 à 10 minutes. L’application peut ëtresuivi d’un massage local.
2.6. LES SOINS AVEC INTERVENTION
2.6.a. Piscine de mobilisation
Elle peut être individuelle ou collective, elles sont adaptées aux pathologies
rhumatologiques et post traumatiques courantes. Elles sont dirigées par un
kinésithérapeute depuis le bord de la piscine. La durée est de 10 à15 minutes
dans une eau entre 34 et 36°C. Le but étant l’assouplissement, le renforcement
musculaire ainsi que l’apprentissage postural.
2.6.b. Les massages
Les massages sous l’eau ou avec des dérivés thermaux. Il est prescrit par le
médecin et doit être exécuté par le kinésithérapeute. La durée du massageest
de10 minutes.
2.6.c. Injection sous cutanée de gaz thermal.
Seule pratique thermale effectué en rhumatologie par le médecin thermal, les
injections de gaz ou d’eau se font au voisinage des articulations douloureuses.
Elles ont un effet vasodilatateur du fait de leur forte teneur en dioxyde de carbone,
antalgique et décontracturant.
3. LA BALNEOTHERAPIE ET SES PRINCIPALES VERTUS POUR LA CURE
THERMALE POST AVC
D’origine grecque le therme balnéothérapie signifie littéralement soin par le bain.
Cela consiste en un bain d’eau douce, généralement chauffée entre 32°C et 38°C.
L’immersion du corps peut être totale ou partielle. Bain d’eau douce, d’eau de mer
de boue ou d’algue. Chaque séance dure environ 30 minutes et consiste en un
bain en piscine ou en baignoire, en massage au jet ou en marche à contre-courant
de l’eau dans un bassin couloir.
La balnéothérapie est une thérapie simple qui utilise l’action physique de l’eau
douce et ses valeurs sensorielles apaisantes sur le corps
L’effet d’apesanteur. Selon le principe d’Archimède l’eau exerce sur tout corps
plongé dans un fluide une poussée vers le haut permettant à une personne d’un
poids réel de 80 kg de n’en peser que 20 lorsqu’il est immergé. Cette impression
de légèreté facilite les mouvements et atténue les éventuelles douleurs, limite les
tensions musculaires, effet vasodilatation et vasoconstriction et facilite l’élimination
des toxines, effet myorelaxant. A partir de 35°C l’eau a un effet antalgique. La
balnéothérapie est un atout pour optimiser la rééducation fonctionnelle.
La Balnéothérapie est utilisée pour les traitements :
 Neurologiques
 L’infirmité motrice cérébrale (IMC)
 Les polyhandicaps
 Les pathologies traumatiques et orthopédiques
 L'Ostéoporose
 Les pathologies cardio-respiratoires
 La surcharge pondérale
 Les pathologies rhumatismales
 Les pathologies arthrosiques
 Les pathologies neurologiques (l’hémiplégie par exemple)
4. CARACTERISTIQUES DES EAUX THERMALES DANS LES CURES À
ORIENTATIONS RHUMATOLOGIE RHU ET NEUROLOGIE NEU
Une eau thermale est une eau minérale qui possède des propriétés
thérapeutiques reconnues par l’académie de médecine. D’origine souterraine, les
eaux minérales naturelles se distinguent des autres eaux par leur pureté et une
composition physico-chimique stable.
La classification scientifique des eaux thermale tient compte de leur
 Origine géologique
 Température d’émergence
 Teneur en minéraux et Oligoéléments
Les eaux chlorurées ou eaux salines possèdent des propriétés proches de l’eau
de mer. Chargées en chlorure de calcium, elles stimulent la croissance et sont
indiquées dans le traitement du trouble du développement chez l’enfant. Elles sont
également utilisées en rhumatologie et en neurologie. Les stations thermales aux
eaux chlorurées se situent principalement dans les Pyrénées et le Jura.
Les eaux sulfatées peuvent être utilisées en orientation Neurologie, Rhumatologie,
Dermatologie, Stomatologie. On les trouve dans le nord des Pyrénées, les Alpes,
les Vosges (Contrexéville).
Les eaux sulfurées peuvent être utilisées en Rhumatologie, ORL et Voies
Respiratoires.
Les eaux sodiques et magnésiennes peuvent être utilisées en traitement
Rhumatologie pour leurs effets physiques par la décontraction musculaire qu’elles
induisent, mais aussi par les effets antispasmodiques, thermiques et vasomoteurs.
Une eau riche en magnésium et en lithium aura un effet régulateur sur les
douleurs neuropathiques (c’est à dire dues aux lésions du système nerveux). Ce
qui permet de soulager les douleurs
Résumé
Un AVC (accident vasculaire cérébral) peut entraîner des dommages cérébraux
permanents ou temporaires. Les personnes qui ont subi un AVC peuvent éprouver
des difficultés physiques et mentales, notamment des problèmes de mobilité, des
troubles de la parole, des troubles de l'humeur et une fatigue accrue.
Nombreux sont les bienfaits d'une cure thermale car elle comporte une variété de
soins qui apportent amélioration de la mobilité, une réduction de la douleur et de la
raideur musculaire.
Dans le présent travail, nous démontrons que la prise en charge des personnes
hémiplégiques post-AVC dans le cadre de cures thermales adaptées permet
l’amélioration de leurs qualités de vie.
Mots clés
Cure thermale, agent thermal, AVC, post-AVC, spasticité.
Abstract
A CVA (cerebrovascular accident) can cause permanent or temporary brain damage.
People who have had a stroke can experience physical and mental difficulties,
including mobility problems, speech issue, mood disorders and increased fatigue.
There are many benefits of a spa treatment because it includes a variety of
treatments that improve mobility, reduce pain and muscle stiffness.
In the present work, we demonstrate that the care of post-stroke hemiplegic people in
the context of adapted thermal cures allows the improvement of their quality of life.
Key words
Thermal cure, thermal agent, stoke accident, post-stroke accident, spasticity.

Contenu connexe

Similaire à Prise en charge en cure thermale de personnes hémiplégiques post-AVC

Syndrome de marfan et ergothérapie.
Syndrome de marfan et ergothérapie.Syndrome de marfan et ergothérapie.
Syndrome de marfan et ergothérapie.Réseau Pro Santé
 
POLYTRAUMATISME.ppt
POLYTRAUMATISME.pptPOLYTRAUMATISME.ppt
POLYTRAUMATISME.pptBahaEddine11
 
Conférence_RIGAL
Conférence_RIGALConférence_RIGAL
Conférence_RIGAL3voie
 
Douleur douleur et personne agee
Douleur douleur et personne ageeDouleur douleur et personne agee
Douleur douleur et personne ageedrmouheb
 
Poly semiologie-cardiologique
Poly semiologie-cardiologiquePoly semiologie-cardiologique
Poly semiologie-cardiologiqueEgn Njeba
 
FO_2019-06-12_Traumatologie_avancee_PARTICIPANTS.pdf
FO_2019-06-12_Traumatologie_avancee_PARTICIPANTS.pdfFO_2019-06-12_Traumatologie_avancee_PARTICIPANTS.pdf
FO_2019-06-12_Traumatologie_avancee_PARTICIPANTS.pdfSouleymane5
 
Canal Santé Magazine - Édition Octobre 2013 - Québec
Canal Santé Magazine - Édition Octobre 2013 - QuébecCanal Santé Magazine - Édition Octobre 2013 - Québec
Canal Santé Magazine - Édition Octobre 2013 - QuébecPriscilla April
 
Musicothérapie EPHAD allzheimer-s-berthe.pdf
Musicothérapie EPHAD allzheimer-s-berthe.pdfMusicothérapie EPHAD allzheimer-s-berthe.pdf
Musicothérapie EPHAD allzheimer-s-berthe.pdfOvelaCuadrosCarrasco1
 
La gestion d’une urgence vitale inopinée
La gestion d’une urgence vitale inopinée La gestion d’une urgence vitale inopinée
La gestion d’une urgence vitale inopinée Hervé Faltot
 
Defaillances cardio circulatoires aigues
Defaillances cardio circulatoires aiguesDefaillances cardio circulatoires aigues
Defaillances cardio circulatoires aiguesPatou Conrath
 
Arrêt cardiaque et reanimation post-arrêt actualisation mai 2016
Arrêt cardiaque et reanimation post-arrêt actualisation mai 2016Arrêt cardiaque et reanimation post-arrêt actualisation mai 2016
Arrêt cardiaque et reanimation post-arrêt actualisation mai 2016Islem Soualhi
 
Médecin généraliste et soins palliatifs
Médecin généraliste et soins palliatifs Médecin généraliste et soins palliatifs
Médecin généraliste et soins palliatifs Réseau Pro Santé
 
Médecin généraliste et soins palliatifs
Médecin généraliste et soins palliatifsMédecin généraliste et soins palliatifs
Médecin généraliste et soins palliatifsRéseau Pro Santé
 
Médecin généraliste et soins palliatifs
Médecin généraliste et soins palliatifsMédecin généraliste et soins palliatifs
Médecin généraliste et soins palliatifsRéseau Pro Santé
 

Similaire à Prise en charge en cure thermale de personnes hémiplégiques post-AVC (20)

Syndrome de marfan et ergothérapie.
Syndrome de marfan et ergothérapie.Syndrome de marfan et ergothérapie.
Syndrome de marfan et ergothérapie.
 
POLYTRAUMATISME.ppt
POLYTRAUMATISME.pptPOLYTRAUMATISME.ppt
POLYTRAUMATISME.ppt
 
Conférence_RIGAL
Conférence_RIGALConférence_RIGAL
Conférence_RIGAL
 
Douleur douleur et personne agee
Douleur douleur et personne ageeDouleur douleur et personne agee
Douleur douleur et personne agee
 
Doc1
Doc1Doc1
Doc1
 
Poly semiologie-cardiologique
Poly semiologie-cardiologiquePoly semiologie-cardiologique
Poly semiologie-cardiologique
 
FO_2019-06-12_Traumatologie_avancee_PARTICIPANTS.pdf
FO_2019-06-12_Traumatologie_avancee_PARTICIPANTS.pdfFO_2019-06-12_Traumatologie_avancee_PARTICIPANTS.pdf
FO_2019-06-12_Traumatologie_avancee_PARTICIPANTS.pdf
 
Le parcours de soins du patient arthrosique
Le parcours de soins du patient arthrosiqueLe parcours de soins du patient arthrosique
Le parcours de soins du patient arthrosique
 
Revue isd n° 29
Revue isd n° 29Revue isd n° 29
Revue isd n° 29
 
Canal Santé Magazine - Édition Octobre 2013 - Québec
Canal Santé Magazine - Édition Octobre 2013 - QuébecCanal Santé Magazine - Édition Octobre 2013 - Québec
Canal Santé Magazine - Édition Octobre 2013 - Québec
 
Musicothérapie EPHAD allzheimer-s-berthe.pdf
Musicothérapie EPHAD allzheimer-s-berthe.pdfMusicothérapie EPHAD allzheimer-s-berthe.pdf
Musicothérapie EPHAD allzheimer-s-berthe.pdf
 
La gestion d’une urgence vitale inopinée
La gestion d’une urgence vitale inopinée La gestion d’une urgence vitale inopinée
La gestion d’une urgence vitale inopinée
 
Defaillances cardio circulatoires aigues
Defaillances cardio circulatoires aiguesDefaillances cardio circulatoires aigues
Defaillances cardio circulatoires aigues
 
Arrêt cardiaque et reanimation post-arrêt actualisation mai 2016
Arrêt cardiaque et reanimation post-arrêt actualisation mai 2016Arrêt cardiaque et reanimation post-arrêt actualisation mai 2016
Arrêt cardiaque et reanimation post-arrêt actualisation mai 2016
 
BenzoFOD_FR
BenzoFOD_FRBenzoFOD_FR
BenzoFOD_FR
 
1 editoriaux 4-2010
1  editoriaux 4-20101  editoriaux 4-2010
1 editoriaux 4-2010
 
Aswad jfk2011
Aswad jfk2011Aswad jfk2011
Aswad jfk2011
 
Médecin généraliste et soins palliatifs
Médecin généraliste et soins palliatifs Médecin généraliste et soins palliatifs
Médecin généraliste et soins palliatifs
 
Médecin généraliste et soins palliatifs
Médecin généraliste et soins palliatifsMédecin généraliste et soins palliatifs
Médecin généraliste et soins palliatifs
 
Médecin généraliste et soins palliatifs
Médecin généraliste et soins palliatifsMédecin généraliste et soins palliatifs
Médecin généraliste et soins palliatifs
 

Plus de Cédric Mouats

Amélioration de la performance cardiorespiratoire auprès du public adulte
Amélioration de la performance cardiorespiratoire auprès du public adulteAmélioration de la performance cardiorespiratoire auprès du public adulte
Amélioration de la performance cardiorespiratoire auprès du public adulteCédric Mouats
 
Projet de spectacle "La Difference" par Kamel MOUATS
Projet de spectacle "La Difference" par Kamel MOUATSProjet de spectacle "La Difference" par Kamel MOUATS
Projet de spectacle "La Difference" par Kamel MOUATSCédric Mouats
 
Ailes Musicales : projet de création d'une boite de production de spectacles ...
Ailes Musicales : projet de création d'une boite de production de spectacles ...Ailes Musicales : projet de création d'une boite de production de spectacles ...
Ailes Musicales : projet de création d'une boite de production de spectacles ...Cédric Mouats
 
Projet de scénario original : L’Exilé malgré lui / Loin des murs du front
Projet de scénario original : L’Exilé malgré lui / Loin des murs du front Projet de scénario original : L’Exilé malgré lui / Loin des murs du front
Projet de scénario original : L’Exilé malgré lui / Loin des murs du front Cédric Mouats
 
Refonte de site web : cas pratique - site du master INI
Refonte de site web  : cas pratique - site du master INIRefonte de site web  : cas pratique - site du master INI
Refonte de site web : cas pratique - site du master INICédric Mouats
 
Gestion de la production de films promotionnels - Projet en bases de données
Gestion de la production de films promotionnels - Projet en bases de donnéesGestion de la production de films promotionnels - Projet en bases de données
Gestion de la production de films promotionnels - Projet en bases de donnéesCédric Mouats
 
Réalisation de Documenteur : Un scandale éthique dans la campagne de vaccinat...
Réalisation de Documenteur : Un scandale éthique dans la campagne de vaccinat...Réalisation de Documenteur : Un scandale éthique dans la campagne de vaccinat...
Réalisation de Documenteur : Un scandale éthique dans la campagne de vaccinat...Cédric Mouats
 
Approximation Linéaire - Droite d ajustement au sens des moindres carrés
Approximation Linéaire  -  Droite d ajustement au sens des moindres carrésApproximation Linéaire  -  Droite d ajustement au sens des moindres carrés
Approximation Linéaire - Droite d ajustement au sens des moindres carrésCédric Mouats
 
Dimensions artistiques du Catch : entre une discipline sportive et un spectac...
Dimensions artistiques du Catch : entre une discipline sportive et un spectac...Dimensions artistiques du Catch : entre une discipline sportive et un spectac...
Dimensions artistiques du Catch : entre une discipline sportive et un spectac...Cédric Mouats
 
Organisation de colloque scientifique - cas pratique : TRANSCOMAS
Organisation de colloque scientifique - cas pratique : TRANSCOMASOrganisation de colloque scientifique - cas pratique : TRANSCOMAS
Organisation de colloque scientifique - cas pratique : TRANSCOMASCédric Mouats
 
Réponse à un appel d offre
Réponse à un appel d offreRéponse à un appel d offre
Réponse à un appel d offreCédric Mouats
 
Analyse du clip Judas de Lady Gaga
Analyse du clip Judas de Lady GagaAnalyse du clip Judas de Lady Gaga
Analyse du clip Judas de Lady GagaCédric Mouats
 
Restructuration d applications Java Temps réel
Restructuration d applications Java Temps réelRestructuration d applications Java Temps réel
Restructuration d applications Java Temps réelCédric Mouats
 
Segmentation d images de documents anciens par approche texture - Mo…
Segmentation d images de documents anciens par approche texture - Mo…Segmentation d images de documents anciens par approche texture - Mo…
Segmentation d images de documents anciens par approche texture - Mo…Cédric Mouats
 
Segmentation floue d images de documents anciens par approche textur…
Segmentation floue d images de documents anciens par approche textur…Segmentation floue d images de documents anciens par approche textur…
Segmentation floue d images de documents anciens par approche textur…Cédric Mouats
 
Modes de fusion des calques
Modes de fusion des calquesModes de fusion des calques
Modes de fusion des calquesCédric Mouats
 

Plus de Cédric Mouats (17)

Amélioration de la performance cardiorespiratoire auprès du public adulte
Amélioration de la performance cardiorespiratoire auprès du public adulteAmélioration de la performance cardiorespiratoire auprès du public adulte
Amélioration de la performance cardiorespiratoire auprès du public adulte
 
Projet de spectacle "La Difference" par Kamel MOUATS
Projet de spectacle "La Difference" par Kamel MOUATSProjet de spectacle "La Difference" par Kamel MOUATS
Projet de spectacle "La Difference" par Kamel MOUATS
 
Ailes Musicales : projet de création d'une boite de production de spectacles ...
Ailes Musicales : projet de création d'une boite de production de spectacles ...Ailes Musicales : projet de création d'une boite de production de spectacles ...
Ailes Musicales : projet de création d'une boite de production de spectacles ...
 
Projet de scénario original : L’Exilé malgré lui / Loin des murs du front
Projet de scénario original : L’Exilé malgré lui / Loin des murs du front Projet de scénario original : L’Exilé malgré lui / Loin des murs du front
Projet de scénario original : L’Exilé malgré lui / Loin des murs du front
 
Refonte de site web : cas pratique - site du master INI
Refonte de site web  : cas pratique - site du master INIRefonte de site web  : cas pratique - site du master INI
Refonte de site web : cas pratique - site du master INI
 
Gestion de la production de films promotionnels - Projet en bases de données
Gestion de la production de films promotionnels - Projet en bases de donnéesGestion de la production de films promotionnels - Projet en bases de données
Gestion de la production de films promotionnels - Projet en bases de données
 
Réalisation de Documenteur : Un scandale éthique dans la campagne de vaccinat...
Réalisation de Documenteur : Un scandale éthique dans la campagne de vaccinat...Réalisation de Documenteur : Un scandale éthique dans la campagne de vaccinat...
Réalisation de Documenteur : Un scandale éthique dans la campagne de vaccinat...
 
Les fichiers vidéos
Les fichiers vidéosLes fichiers vidéos
Les fichiers vidéos
 
Approximation Linéaire - Droite d ajustement au sens des moindres carrés
Approximation Linéaire  -  Droite d ajustement au sens des moindres carrésApproximation Linéaire  -  Droite d ajustement au sens des moindres carrés
Approximation Linéaire - Droite d ajustement au sens des moindres carrés
 
Dimensions artistiques du Catch : entre une discipline sportive et un spectac...
Dimensions artistiques du Catch : entre une discipline sportive et un spectac...Dimensions artistiques du Catch : entre une discipline sportive et un spectac...
Dimensions artistiques du Catch : entre une discipline sportive et un spectac...
 
Organisation de colloque scientifique - cas pratique : TRANSCOMAS
Organisation de colloque scientifique - cas pratique : TRANSCOMASOrganisation de colloque scientifique - cas pratique : TRANSCOMAS
Organisation de colloque scientifique - cas pratique : TRANSCOMAS
 
Réponse à un appel d offre
Réponse à un appel d offreRéponse à un appel d offre
Réponse à un appel d offre
 
Analyse du clip Judas de Lady Gaga
Analyse du clip Judas de Lady GagaAnalyse du clip Judas de Lady Gaga
Analyse du clip Judas de Lady Gaga
 
Restructuration d applications Java Temps réel
Restructuration d applications Java Temps réelRestructuration d applications Java Temps réel
Restructuration d applications Java Temps réel
 
Segmentation d images de documents anciens par approche texture - Mo…
Segmentation d images de documents anciens par approche texture - Mo…Segmentation d images de documents anciens par approche texture - Mo…
Segmentation d images de documents anciens par approche texture - Mo…
 
Segmentation floue d images de documents anciens par approche textur…
Segmentation floue d images de documents anciens par approche textur…Segmentation floue d images de documents anciens par approche textur…
Segmentation floue d images de documents anciens par approche textur…
 
Modes de fusion des calques
Modes de fusion des calquesModes de fusion des calques
Modes de fusion des calques
 

Prise en charge en cure thermale de personnes hémiplégiques post-AVC

  • 1. Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Projet d’initiation à la recherche Cédric MOUATS Maria PLANCY Formation d’Agent Thermal J-L DANAN / M GRILLET Promotion 2023
  • 2. Remerciements Je tiens à exprimer ma profonde gratitude envers toutes les personnes qui ont insufflé en moi le courage du changement pour aller jusqu’au bout de ce projet, Anne, Jocelyne, Corinne, Elham, Farida et madame Samia DUMAS ma conseillère pôle emploi de Vandoeuvre-Lès- Nancy. Le chemin jusqu'à présent a été parsemé de défis, de découvertes et d'apprentissages, et je vous suis reconnaissant pour le soutien et l'encouragement que j'ai reçus tout au long de ce parcours. Je souhaite exprimer ma reconnaissance envers tous mes camarades de formation. Votre soutien et vos conseils ont grandement contribué à l’accomplissement de mon parcours et m’ont permis de me relever après une chute que je croyais fatale. Votre soutien inconditionnel et vos encouragements ont été essentiels pour surmonter les moments de doute et de fatigue. Je vous suis extrêmement reconnaissant de croire en moi et de me pousser à atteindre mes objectifs. Vous êtes de vrais joyaux et vous m’avez apporté de la lumière quand tout a failli basculer dans l’obscurité. Je suis chanceux de vous avoir rencontrer. Je voudrais également remercier l’équipe des agents thermaux des thermes de Vittel : Madame Labat Jasmine, la responsable des soins, Madame Hélène de la DRH , Cristel, Danièle, Nadine, Valérie, Laetitia, Peggy, Myriam, Virginie, Alex, Brigitte et Isabelle pour avoir consacré du temps à me former et me conseiller avec une bienveillance inégalable qui m’a beaucoup touché et rassuré. Votre accueil chaleureux et la rigueur avec laquelle vous effectuez votre travail sont pour moi, un exemple de professionnalisme et d’humanité. Vous incarnez l’image de l’agent thermal exemplaire. Enfin, je tiens à exprimer ma gratitude envers les formateurs pour leur engagement à partager leurs connaissances et leur expertise. Que la lumière soit, et ------- Que l’eau thermale soit aussi ------- Cédric MOUATS
  • 3. Aux équipes de soin des thermes de Contrexéville et de Bain-Les-Bains pour leur accueil et l’opportunité d’apprendre à leur côté le métier d’agent thermal. Maria PLANCY
  • 4. SOMMAIRE PAGE INTRODUCTION ……………………………………………………………………………. 1 1. L’AVC ET SES REPERCUSSIONS …………………………………………………… 1 1.1. Définitions ……………………….…………………………………………………. 1 1.2. Que disent les chiffres de l’AVC ………………………………………………….. 2 1.3. Déficits et troubles fonctionnels chez les personnes post-AVC ………………. 3 1.4. Complications : spasticité, troubles fonctionnelles et raideurs neuro- orthopédiques ……………………………………………………………………………… 4 1.5. Qualité de vie et charges économiques d’une personne post-AVC ………… 4 2. LE THERMALISME ET LES CURES DEDIEES AUX PERSONNES POST-AVC .. 6 2.1. Les établissements dédiés aux cures thermales post-AVC …………………… 7 2.2. La cure spécifique post-AVC ……………………………………………………… 8 2.3. Un centre thermal dédié à la prise en charge de curistes post-AVC ………… 9 2.4. Méthodologie - Enquête quantitative auprès des centres thermaux RH/NEU 11 2.5. Récits bibliographiques et études scientifiques ………………………………… 14 2.6. Prescription d’une cure thermale anti-spasticité (enquête terrain) ………….. 17 2.7. Classification pathologique, précaution à prendre, objectifs à atteindre …….. 17 3. PLACE DE L’AGENT THERMAL DANS LA PRISE EN CHARGE DES PERSONNES POST-AVC …………………………………………………………………. 19 3.1. AAA : Accueil, Accompagnement et Adaptation ……………………………….. 20 3.2. Protocole de prise en charge: parcours de soins, mobilité et bilan …………. 21 3.3. Place d’une cure thermale dans la vie d’une personne post-AVC …………… 22 4. Conclusion ………………………………………………………………………………. 23 Références bibliographiques …………………………………………………………… 24 Annexe
  • 5. Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 1 INTRODUCTION L’AVC (Accident Vasculaire Cérébrale) communément appelé "attaque cérébrale" est une perte soudaine d’une ou plusieurs fonctions du cerveau. Il est provoqué par un arrêt de la circulation sanguine à l’intérieur du cerveau. La spasticité est l’une des conséquences d’un AVC. Elle se manifeste sur le plan clinique par l’intensification du tonus musculaire (rigidité musculaire), l’exagération des réflexes tendineux, les spasmes musculaires, la démarche anormale et l’incapacité de plier les membres. L’étude menée dans le présent dossier traite l’AVC et l’intérêt à proposer une cure thermale aux personnes hémiplégiques post-AVC. 1. L’AVC ET SES REPERCUSSIONS 1.1. Définition Un AVC, ou accident vasculaire cérébral, est une maladie qui se produit lorsque la circulation sanguine vers le cerveau est interrompue, entraînant la mort des cellules cérébrales en quelques minutes. Cela peut se produire soit en raison d'un caillot sanguin qui bloque une artère dans le cerveau (AVC ischémique), soit en raison d'une rupture d'un vaisseau sanguin dans le cerveau (AVC hémorragique). Les symptômes d'un AVC peuvent inclure une faiblesse ou une paralysie d'un côté du corps, des difficultés à parler, une vision floue ou double, des étourdissements, des maux de tête intenses, etc. La « méthode » FAST : permet de reconnaître les signes avant-coureurs d’un AVC : F : face ou visage : paraît-il inhabituel ? demander à la personne de sourire, noter si les traits sont figés, disharmonieux par rapport à son état de bonne santé, A : arm ou bras : un des bras reste inerte, pend le long du corps, difficulté à obéir, S : speech ou parole : est-ce que la personne a des difficultés à s’exprimer ? est-ce cohérent ? test : faites-lui répéter une phrase simple, par exemple, T : time ou durée, à prendre dans le sens d’une urgence, dans tous les cas, ne pas hésiter à appeler les secours.
  • 6. Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 2 Les facteurs de risque d'un AVC comprennent l'hypertension artérielle, le tabagisme, le diabète, l'obésité, la consommation excessive d'alcool et un taux de cholestérol élevé. Il est important de maintenir un mode de vie sain pour réduire le risque d'un AVC. 1.2. Que disent les chiffres de l’AVC Les chiffres parlent d’eux-mêmes … en France, 130 000 personnes sont touchées par un AVC soit environ 1 hospitalisation toutes les 4 minutes. L’AVC est 2ème cause de décès chez la femme, 3ème chez l’homme et 1ère cause d’handicap non traumatique. L’Accident Vasculaire Cérébral cause environ 40 000 décès chaque année. Il est la première cause de handicap non traumatique. 30 000 patients présentant des séquelles lourdes à 1 an. 30 à 50 % de risque de récidive à 5 ans. Le nombre de décès dus à l'AVC a diminué au fil des années grâce aux progrès dans les soins d'urgence et la prise en charge de l'AVC. Cependant, environ 30 000 personnes meurent encore chaque année en France des suites d'un AVC. Le traitement de l'AVC en France est pris en charge par les services d'urgences hospitalières qui ont mis en place des protocoles pour une prise en charge rapide et efficace des patients. Le traitement comprend généralement une thrombolyse (injection d'un médicament pour dissoudre le caillot) ou une thrombectomie (retrait du caillot à l'aide d'un cathéter). Après le traitement aigu, une rééducation est souvent nécessaire pour aider les patients à récupérer leurs fonctions physiques et cognitives. Il est important de noter que la prévention de l'AVC est également essentielle, et les autorités de santé en France encouragent les personnes à adopter un mode de vie sain, à surveiller leur tension artérielle, à arrêter de fumer et à réduire leur consommation d'alcool.
  • 7. Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 3 1.3. Déficits et troubles fonctionnels chez les personnes post-AVC Les troubles fonctionnels chez les personnes post-AVC peuvent varier en fonction de la zone du cerveau touchée par l'accident vasculaire cérébral. Voici quelques exemples de troubles fonctionnels courants chez les personnes post-AVC : a) Troubles de la motricité : les personnes peuvent éprouver une faiblesse musculaire, une paralysie ou une spasticité d'un côté du corps (hémiplégie) qui peut affecter leur capacité à se déplacer, à réaliser des tâches quotidiennes et leur équilibre. b) Troubles de la communication : Les personnes post-AVC peuvent avoir des difficultés à parler, à comprendre le langage oral et écrit, à lire et à écrire (aphasie). c) Troubles de la perception spatiale : Les personnes post-AVC peuvent avoir des difficultés à comprendre les relations spatiales entre les objets, à percevoir les distances et à réaliser des gestes précis (apraxie). d) Troubles cognitifs : Les personnes post-AVC peuvent éprouver des difficultés de mémoire, de concentration, de raisonnement et de prise de décision. e) Troubles émotionnels : Les personnes post-AVC peuvent éprouver des changements d'humeur, de la dépression, de l'anxiété et des troubles du comportement. f) Troubles de la déglutition : Les personnes post-AVC peuvent avoir des difficultés à avaler, à mâcher et à parler en raison d'une faiblesse musculaire ou d'une altération de la sensation dans la bouche et la gorge. Il est important de souligner que ces troubles fonctionnels peuvent être temporaires ou permanents, et qu'une rééducation adaptée, une prise en charge médicale et des ajustements dans l'environnement de vie peuvent aider à améliorer la qualité de vie des personnes post-AVC. Voici quelques images des effets de la spasticité :
  • 8. Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 4 1.4. Complications : spasticité, troubles fonctionnelles et raideurs neuro- orthopédiques La spasticité est une complication fréquente de l'AVC, qui se caractérise par une augmentation du tonus musculaire et une résistance excessive des muscles à l'étirement. Elle peut affecter différents groupes musculaires, provoquant des raideurs, des contractures et des douleurs musculaires. La spasticité peut avoir un impact significatif sur la qualité de vie des personnes post- AVC, car elle peut rendre difficile la réalisation de tâches quotidiennes et augmenter le risque de chute. Les personnes atteintes de spasticité peuvent avoir des difficultés à se déplacer, à s'habiller, à se laver, à manger et à communiquer. La prise en charge de la spasticité après un AVC peut inclure des médicaments, tels que des relaxants musculaires, des injections de toxine botulique pour réduire la contraction musculaire et la rééducation, qui peut comprendre des exercices de mobilisation passive et active, des étirements, une stimulation électrique et des techniques de rééducation de la marche. Il est important de souligner que la spasticité peut être une condition chronique, qui nécessite une prise en charge à long terme. 1.5. Qualité de vie et charges économiques d’une personne post-AVC La qualité de vie des personnes post-AVC peut être considérablement affectée, en particulier en cas de déficits fonctionnels importants. Les troubles fonctionnels tels que la perte de mobilité, la difficulté à communiquer, les douleurs, les problèmes de mémoire et de concentration, et les troubles émotionnels peuvent tous avoir un impact sur la qualité de vie des personnes post- AVC. Les changements dans la qualité de vie peuvent affecter non seulement la personne elle-même, mais aussi son entourage et sa capacité à effectuer des activités quotidiennes telles que travailler, se déplacer et prendre soin d'elle-même. En termes de charges économiques, les coûts associés à l'AVC sont importants. Ils comprennent les coûts directs tels que les hospitalisations, les traitements, les rééducations et les consultations médicales, ainsi que les coûts indirects tels que les pertes de productivité, les coûts pour les soins à domicile et les soins informels
  • 9. Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 5 fournis par les membres de la famille. Les coûts liés aux modifications de l'environnement, aux aides techniques et aux aménagements domiciliaires peuvent également être importants. Selon une étude réalisée en France, les coûts directs moyens liés à un AVC sont d'environ 10 000 euros par patient la première année, et les coûts indirects sont encore plus importants. Ces coûts peuvent augmenter en fonction de la gravité de l'AVC et des troubles fonctionnels associés. Voici quelques matériels et dispositifs utilisés suite à un AVC : Figure 1. Exemples de matériels de soutien post-AVC
  • 10. Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 6 2. LE THERMALISME ET LES CURES DEDIEES AUX PERSONNES POST-AVC Les cures thermales peuvent être bénéfiques pour les personnes post-AVC en raison des propriétés thérapeutiques de certaines eaux thermales. Elles peuvent contribuer à soulager certains symptômes post-AVC tels que les douleurs musculaires, la spasticité, les troubles de la circulation sanguine et les troubles de l'humeur. Les eaux thermales contiennent des minéraux tels que le soufre, le calcium, le magnésium et le sodium, qui ont des propriétés anti-inflammatoires et analgésiques. Les cures thermales peuvent également offrir des traitements tels que la balnéothérapie, la kinésithérapie et la rééducation fonctionnelle. Cependant, les cures thermales ne sont pas adaptées à tous les types de déficits post-AVC et ne peuvent pas être considérées comme un traitement principal pour la récupération post-AVC. Elles doivent être prescrites par un médecin et doivent être adaptées aux besoins individuels de chaque patient car il faut prendre en compte les éventuelles difficultés de déplacement pour les personnes atteintes de déficits post- AVC et de s'assurer que l'établissement thermal soit adapté à leurs besoins. Il est important de noter que les principales contre-indications à la cure thermale pour les personnes ayant eu un AVC sont :  Hypertension artérielle non contrôlée  Insuffisance cardiaque sévère  Maladie infectieuse aiguë ou évolutive  Insuffisance rénale sévère  Troubles psychiatriques sévères non stabilisés  Cancer évolutif Figure 2. Quelques soins de la cure spécifique post-AVC
  • 11. Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 7 2.1. Les établissements dédiés aux cures thermales post-AVC Les cures thermales post-AVC se déroulent dans le cadre d’une cure en neurologie, avec des soins adaptés prescrits par le Médecin thermal. 3 stations thermales proposent cette spécialité :  Néris-les-Bains  Lamalou les Bains  Ussat-les-Bains Un bilan initial et final sont établis par le médecin thermal et l’équipe soignante, selon le dossier médical du curiste et ses évolutions tout au long de sa cure. Les soins dépendent du centre thermal et du bilan médical du patient. Ils sont composés de :  bains divers avec ou sans douche sous-marine,  douches locales, à forte pression sous immersion en piscine, douches hydro- massantes, compresses d’eau  bains de boue en immersion, cataplasmes d’argile,  massages sous l’eau, auxquels peuvent être associés des :  séances d’activités adaptés, ou sport doux,  ateliers de préhension des objets,  ateliers de musicothérapie et art thérapie, exercices de mémoire,  conférences sur l’affection, la diététique, et  groupes de paroles et d’échanges. Station thermale dédiée post-AVC (NEU) Composition Bienfaits Neris-Les-Bains Fer, magnésium, lithium, oligo-éléments, cuivre et gaz thermal dissout sédative, apaisante, rééquilibrante et relaxante. Lamalou Les Bains Fer, magnésium, calcium, sodium, bicarbonates et du gaz thermal carbonique. anti-inflammatoires, antalgiques, vasodilatatrices et adoucissante.
  • 12. Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 8 2.2. La cure spécifique post-AVC La cure spécifique post-AVC se greffe sur la base d’une cure thermale en Neurologie pouvant être complétée par des soins en Rhumatologie (si double indication thérapeutique). Conventionnée pour 18 jours (72 soins, soit 4 soins par jour),cette cure est prescrite par le médecin traitant et est prise en charge par l’Assurance Maladie. Le programme répond à 3 objectifs et se compose de : S’informer et échanger  1 bilan initial et 1 bilan final (primo curiste)  Groupe de parole pour les aidants - 1h Adopter les bonnes pratiques  1 Conférence diététique - 1h30  1 Atelier "Mémoire adaptée" - 1h Améliorer et préserver sa motricité  6 Séances d’Activités Physiques Adaptées (APA) - 30'  1 Atelier "Préhension et rythme" - 1h  1 Atelier Art thérapie - 1h30  1 Séance de Musicothérapie (Musicare®) (curiste confirmé) - 20' En neurologie, la cure thermale vise principalement à ralentir l’installation des symptômes de la maladie et à permettre au curiste d’atténuer ses douleurs autrement que par la prise de médicaments. Généralement, les curistes voient une amélioration de leur vie courante postcure. Figure 3. Aquagym et Gym Equilibre dans la cure post-AVC
  • 13. Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 9 Les objectifs de la cure thermale post-AVC :  Amélioration des signes fonctionnels et biologiques (amélioration de la motricité)  Réduction de la consommation médicamenteuse  Diminution des douleurs (Régulation des douleurs neuropathiques)  Diminution des phases de crises et prévention des complications  Renforcer l’équilibre  Préservation de l’autonomie et de la qualité de vie  Facilitation du maintien à domicile et réduction du recours à l’hospitalisation  Prévention des risques de récidives  Prévention du vieillissement et accompagnement L’efficacité de la cure thermale est d’autant plus grande qu’elle a été réalisée tôt. 2.3. Un centre thermal dédié à la prise en charge de curistes post-A.V.C Les thermes de Lamalou-les-Bains sont l’unique centre thermal en France à utiliser les bienfaits de l’eau thermale pour améliorer les séquelles d’AVC. Depuis 2015, l’établissement thermal en partenariat avec l’Association France AVC propose une Cure Spécifique Post AVC. Les soins d’hydrothérapie, de kinésithérapie et de balnéothérapie, combinés à un programme ciblé permettent au patient à récupérer physiquement : motricité, mobilité et sensibilité. On constate une récupération motrice chez les patients dès les premiers jours de cure. L’atelier sur la mémoire, l’atelier avec un ergothérapeute pour prévenir des chutes, et les conférences médicales et diététiques complètent efficacement la prise en charge du patient. Un environnement unique et propice à la récupération physique et psychologique tant pour le patient que pour l’aidant. La cure thermale s’inscrit pleinement dans le parcours de soin du patient.
  • 14. Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 10 La cure thermale est l’occasion de permettre à ces patients de reprendre une activité physique adaptée (APA) régulière et encadrée. Sachant que le risque de récidive d’un AVC se situe entre 30 et 45%, tout l’enjeu de la prévention secondaire y prend son sens :  Prévention et diminution des risques de chute,  Diminution des risques de pathologies secondaires (hypertension artérielle, surpoids, infarctus du myocarde),  Intégration sociale, par la lutte contre ce déconditionnement à l’effort et la participation à des séances collectives d’APA. Ces séances ont pour objectif :  Prévenir et diminuer des risques de chutes.  Diminuer les pathologies secondaires (hypertension artérielle, surpoids, infarctus du myocarde).  Améliorer la commande motrice  Stimuler l’éveil sensitif et la discrimination (sensibilité profonde)  Diminuer et soulager les douleurs et rétractions musculo-tendineuses. Peuvent être proposées au cours du séjour thermal, et suivant la sévérité de la pathologie, des APA de type sarbacane, pétanque adaptée (boccia), step, gym mémoire, équilibre dynamique avec un travail de perturbations sensorielles (ex : parcours yeux ouverts / yeux fermés), renforcement musculaire sur chaise, assouplissement musculaire, marche nordique… Figure 4. Problème de déconditionnement à l’effort et à l’activité physique après un AVC
  • 15. Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 11 2.4. Méthodologie - Enquête quantitative auprès des centres thermaux RH/NEU Selon les données de l'Assurance Maladie en France, en 2019, environ 11 000 personnes ayant été hospitalisées pour un AVC ont suivi une cure thermale dans l'année qui a suivi leur hospitalisation. Cela représente environ 6% des personnes ayant été hospitalisées pour un AVC en France cette année-là. Ces chiffres montrent qu’en France, la cure thermale est une option de traitement relativement peu utilisée pour les personnes ayant subi un AVC. Cependant, les études disponibles suggèrent que les personnes ayant suivi une cure thermale après un AVC ont connu des améliorations significatives de leur qualité de vie, de leur mobilité et de leur capacité à effectuer des tâches quotidiennes. Nous avons mené une enquête auprès de curistes post-AVC dans les termes de Lamalou Les Bains et de Vittel. Notre enquête a été construite dans l’objectif de mesurer et évaluer l'impact des cures thermales sur la qualité de vie des curistes post-AVC. Pour cela, nous avons conçu un questionnaire qui a été rempli à l’aide des infirmières des centres thermaux et de curistes ayant été victimes d’AVC et qui ont suivi la cure spécifique post-AVC en 2019 (il n’y a pas de cure post-AVC à Vittel). Afin de mesurer l’effet de la cure thermale pour les personnes hémiplégiques et quantifier leurs progressions, nous avons défini 5 profils de réactions musculaires : Test de réaction musculaire : Echelle de 0 à 5  0 : aucune contraction visible  1 : contraction visible mais aucun mouvement  2 : mouvement visible mais incomplet  3 : mouvement dans toute l’amplitude mais sans résistance  4 : résistance mais cède  5 : force normale
  • 16. Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 12 Un questionnaire à destination des personnes hémiplégiques inscrites dans une crue thermale: 1. Depuis combien de temps avez-vous été diagnostiqué(e) hémiplégique ? 2. Avez-vous déjà suivi une cure thermale ? Si oui, combien de fois ? 3. Qui vous a encouragé à suivre la cure /cure post-AVC ? 4. Quels sont vos objectifs pour cette cure thermale ? 5. Quels sont les symptômes de votre hémiplégie qui vous dérangent le plus au quotidien ? 6. Comment qualifieriez-vous votre profil musculaire ? 7. Avez-vous besoin d'une assistance pour vos activités quotidiennes (se nourrir, se laver, se vêtir, etc.) ? 8. Avez-vous déjà suivi une rééducation en kinésithérapie ? 9. Avez-vous des attentes spécifiques pour votre cure thermale (douleur, équilibre, spasticité, troubles de l’humour, troubles du sommeil ….) ? 10. Que penseriez-vous des résultats de la précédente cure ? 1 mois et 3 mois après la cure ? Merci de prendre le temps de répondre à ces questions. Ces informations nous permettront de mieux vous accompagner pendant votre séjour en cure thermale. Nous avons collecté 32 réponses (9 hommes et 23 femmes) sur les 107 inscriptions de l’année 2019. Voici les résultats obtenus : Attentes Mobilité / force Spasticité / douleur Equilibre /chute Dépression / anxiété Nb curistes 7 15 8 2
  • 17. Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 13 homme 28% femme 72% Répartition des curistes post-AVC selon le sexe 22% 47% 25% 6% Répartition des curistes post-AVC selon le motif de la cure Mobilité / force Spasticité / douleur Equilibre /chute Dépression / anxiété On constate qu’environ trois quarts des curistes post-AVC sont des femmes. On remarque qu’environ la moitié des curistes post-AVC choisissent la cure pour soigner la spasticité et atténuer la douleur qu’elle engendre. Un quart des curistes post-AVC souffrent de problème de chute et de perte d’équilibre qui sont une conséquence directe de la spasticité. L’autre quart espère regagner en force et récupère en mobilité.
  • 18. Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 14 8% 17% 33% 42% Répartition des curistes selon le nombre de cures déjà faites 1 2 4 5 Nb de cures (RH/NEU) 1 2 4 5 Nb curistes 5 9 8 10 92% des curistes post-AVC avaient déjà fait au moins 2 cures par le passé. Ceci traduit une satisfaction de ces curistes vis-à-vis des effets d’une cure qui répond certainement, partiellement ou complétement, à leurs attentes : atténuation de la douleur et de la spasticité, gain en force et en mobilité. Effet dominant de la cure Spasticité - - Force ++ Equilibre ++ Sommeil ++ à 1 mois 32 14 11 32 à 3 mois 29 14 10 17 1 mois après la cure, 100% des curistes ont vu leurs douleurs spastiques atténuées et la qualité de leur sommeil améliorée. 3 mois après la cure, on n’a constaté aucune perte de la force ni de l’équilibre auprès des curistes post-AVC mais l’effet antalgique de la cure commence à s’estomper au niveau de la qualité de sommeil et de la spasticité ce qui va certainement inciter nos curistes à se préparer pour la cure suivante.
  • 19. Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 15 Conseil du médecin 9% Conseil d’un(e) ami(e) 16% Des retours positifs d’anciens curistes 25% A vu une amélioration après une précédente cure 50% Répartition des curistes post-AVC selon les raisons de leurs venu en cure 0 20 40 60 80 100 120 Spasticité - - Force ++ Equilibre ++ Sommeil ++ à 1 mois de la cure à 3 mois de la cure Résultats d’une cure thermale post-AVC (résultats en %) Origine de la cure médecin ami(e) curistes expériences Nb curistes 3 5 8 16 75% des curistes post-AVC ont renouvelé la cure suite à une précédente qui a donné de bons résultats ou qui a donné satisfaction à des personnes de leur entourage.
  • 20. Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 16 2.5. Récits bibliographiques et études scientifiques Plusieurs études scientifiques ont été menées sur les effets d'une cure thermale pour les personnes post-AVC : i. Une étude publiée dans le Journal of Rehabilitation Medicine a examiné les effets d'une cure thermale de trois semaines sur la fonction physique, la spasticité et la qualité de vie chez les patients ayant subi un AVC. ii. Une autre étude publiée dans le Journal of Rehabilitation Medicine a évalué l'effet d'une cure thermale de deux semaines sur la marche chez les patients atteints d'un AVC. Les chercheurs ont constaté que la cure thermale avait un effet bénéfique sur la marche des patients, ainsi que sur leur capacité à effectuer des activités quotidiennes. iii. Une étude publiée dans la revue BMC Neurology a examiné les effets d'une cure thermale de trois semaines sur la spasticité chez les patients ayant subi un AVC. Les chercheurs ont constaté que la cure thermale avait un effet bénéfique sur la spasticité des patients, ainsi que sur leur qualité de vie générale. iv. Une autre étude publiée dans la revue "International Journal of Biometeorology" a examiné l'effet d'une cure thermale de trois semaines sur la qualité de vie des patients ayant subi un AVC. Les chercheurs ont constaté que la cure thermale avait des effets positifs sur la qualité de vie des patients, en améliorant quotidiennes.
  • 21. Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 17 2.6. Prescription d’une cure thermale anti-spasticité La prescription d'une cure thermale anti-spasticité pour une personne post-AVC dépend de plusieurs facteurs, notamment de l'état de santé général de la personne, du type et de la gravité des déficits post-AVC, de la présence ou non de spasticité, et de l'historique des traitements antérieurs. Pour prescrire une cure thermale anti-spasticité, un médecin spécialisé dans la prise en charge de l'AVC doit effectuer une évaluation complète de l'état de santé de la personne, y compris une évaluation de la spasticité et de ses effets sur la qualité de vie de la personne. Si la spasticité est jugée importante et que les autres traitements n'ont pas été efficaces, le médecin peut recommander une cure thermale anti- spasticité. La cure thermale anti-spasticité peut comprendre différents traitements tels que des bains, des douches, des massages, des exercices de relaxation, des séances de kinésithérapie et de physiothérapie. Les traitements peuvent varier en fonction des besoins individuels de la personne. Il est important de souligner que la cure thermale anti-spasticité ne doit pas être considérée comme un traitement principal pour la spasticité, mais plutôt comme un complément à d'autres traitements tels que la kinésithérapie, la rééducation et les médicaments anti-spastiques. Une surveillance médicale régulière est nécessaire pour adapter les traitements et s'assurer de l'efficacité de la cure thermale. 2.7. Classification pathologique, précaution à prendre, objectifs à atteindre Les personnes post-AVC qui envisagent de suivre une cure thermale doivent prendre certaines précautions pour s'assurer que la cure est adaptée à leurs besoins individuels et ne présente pas de risques pour leur santé. Voici quelques précautions à prendre :  Consulter un médecin spécialisé dans la prise en charge de l'AVC avant de planifier une cure thermale.  Informer l'établissement thermal de ses besoins spécifiques, notamment en termes d'accessibilité et d'assistance.
  • 22. Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 18  Vérifier que l'établissement thermal dispose de personnel qualifié pour travailler avec des personnes atteintes de déficits post-AVC.  Prendre en compte les éventuelles contre-indications médicales, telles que la présence d'infections cutanées, de plaies ouvertes ou de fièvre.  Suivre les recommandations médicales en termes de durée et de fréquence de la cure. Les objectifs à atteindre lors d'une cure thermale pour une personne post-AVC, peuvent varier en fonction des besoins individuels de la personne. Voici quelques objectifs courants :  Soulager la douleur et la spasticité.  Améliorer la circulation sanguine et lymphatique.  Améliorer la mobilité et la fonction musculaire.  Favoriser la récupération des fonctions sensorielles et motrices.  Réduire les troubles de l'humeur, tels que l'anxiété et la dépression.  Renforcer la confiance en soi et l'estime de soi.
  • 23. Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 19 3. PLACE DE L’AGENT THERMAL DANS LA PRISE EN CHARGE DES PERSONNES POST-AVC Les soins thermaux (eau, boue, gaz, etc.) ont une place importante dans la prise en charge des personnes post-AVC dans le cadre d'une cure thermale. Ces soins peuvent aider à soulager la spasticité, à améliorer la mobilité et la fonction musculaire, à favoriser la récupération des fonctions sensorielles et motrices, à réduire la douleur et l'inflammation, et à améliorer la qualité de vie en général. Les soins thermaux sont utilisés dans le cadre de différents traitements pendant une cure, tels que les bains, les douches, les enveloppements, les applications locales, les inhalations, etc. Ces traitements sont réalisés sous la supervision d'un agent thermal qualifié. Les bains thermaux, par exemple, peuvent aider à soulager la spasticité et la douleur en relaxant les muscles et en améliorant la circulation sanguine. Les douches thermales peuvent aider à améliorer la mobilité et la fonction musculaire en stimulant les récepteurs sensoriels de la peau. Les enveloppements thermaux peuvent aider à réduire l'inflammation et la douleur en favorisant la circulation lymphatique. En plus des soins thermaux, une cure thermale peut également inclure d'autres thérapies, telles que la kinésithérapie, la physiothérapie, la rééducation fonctionnelle, etc. Ces thérapies peuvent aider à renforcer les muscles, à améliorer la coordination et l'équilibre, à prévenir les chutes, etc. NB. Une surveillance médicale régulière est nécessaire pour adapter les traitements et s'assurer de l'efficacité de la cure thermale. Figure 5. L’agent thermal intervient au sein d’une équipe pluridisciplinaire lors d’une cure post-AVC
  • 24. Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 20 3.1. AAA : Accueil, Accompagnement et Adaptation L'accueil, l'accompagnement et l'adaptation sont des éléments clés dans la prise en charge d'une personne post-AVC lors d'une cure thermale. Voici quelques points importants à considérer :  Accueil : l’agent thermal doit offrir un accueil chaleureux et empathique à la personne atteinte d'AVC et à sa famille. Il est important de les informer des services offerts, des soins et des activités disponibles à la cure thermale. L'établissement doit également être accessible aux personnes à mobilité réduite.  Évaluation : Il est essentiel de procéder à une évaluation complète de la personne atteinte d'AVC, en prenant en compte son état de santé actuel, ses antécédents médicaux et ses besoins spécifiques. Cette évaluation permettra de concevoir un programme de soins et d'activités personnalisé.  Accompagnement : Les personnes atteintes d'AVC ont souvent besoin d'un accompagnement personnalisé pour les aider dans leur quotidien et c’est le rôle de l’agent thermal. Il doit leur offrir un soutien et une assistance pour se déplacer, se laver, s'habiller, manger et prendre leurs médicaments.  Adaptation : L’agent thermal doit posséder la faculté de s’adapter au profil délicat de curiste post-AVC. La cure thermale doit aussi être adaptée aux besoins individuels de chaque personne atteinte d'AVC. Cela peut impliquer l'adaptation des installations et des équipements, la mise en place de thérapies spécifiques, ainsi que la mise en œuvre de programmes d'activités physiques et de réadaptation.  Suivi : Un suivi régulier de l'état de santé d’un(e) curiste atteint(e) d'AVC est crucial pour s'assurer que les soins sont efficaces et pour les ajuster au fur et à mesure de la cure. En résumé, l'accueil, l'accompagnement et l'adaptation sont des éléments clés dans la prise en charge d'une personne post-AVC lors d'une cure thermale. Il est important de concevoir un programme de soins personnalisé en fonction des besoins individuels de chaque personne et de procéder à un suivi régulier pour s'assurer que la cure est efficace.
  • 25. Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 21 3.2. Protocole de prise en charge: parcours de soins, mobilité et bilan A son arrivée le curiste doit se rendre chez le médecin qui va établir un état général du patient et mettre un plan d’action thérapeutique adapté. Le curiste recevra 72 soins sur une durée de 3 semaines. La cure thermale doit ralentir l’installation des symptômes, elle doit aussi permettre de récupérer plus rapidement certaines fonctions endommagées. Plus le patient est pris en charge rapidement plus il aura de chance de récupérer rapidement et de retrouver une plus grande autonomie dans ses mouvements et regagner en motricité. Dans le cas où le curiste souffre de spasticité, il faut travailler sur des soins qui permettent une meilleure mobilité musculaire, d’atténuer les troubles sensitifs, d’améliorer la sensibilité, d’améliorer la motricité, de soulager les douleurs articulaires et musculaires. Le protocole de prise en charge et de parcours de soins en cure thermale pour une personne post-AVC se déroule comme suit : 1. Évaluation initiale : Avant de commencer la cure thermale, une évaluation initiale est réalisée pour déterminer les besoins et les objectifs du patient en matière de réadaptation post-AVC. Cette évaluation est effectuée par un médecin spécialisé en médecine physique et de réadaptation, exemple, un chiropracteur. 2. Phase d'immersion : Pendant cette phase, le patient suit les différents traitements de la cure thermale, tels que les bains, les douches, les massages, les exercices de rééducation et les activités de groupe. Le programme de soins est personnalisé en fonction des besoins et des objectifs de chaque patient. 3. Suivi et évaluation : Tout au long de la cure thermale, le patient est suivi par une équipe médicale qui évalue l'efficacité des traitements et ajuste le programme en conséquence. Des examens médicaux sont également effectués pour surveiller l'évolution de la santé du patient. 4. Phase de transition : À la fin de la cure thermale, une phase de transition est mise en place pour aider le patient à intégrer les acquis de la cure thermale dans sa vie quotidienne. Cette phase peut inclure des séances de suivi en physiothérapie et d'autres traitements de réadaptation.
  • 26. Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 22 Le protocole de prise en charge peut varier en fonction de la station thermale et des besoins spécifiques du patient. Cependant, l'objectif global est d'aider le patient à améliorer sa fonction physique et sa qualité de vie après un AVC. Elle permet grâce aux vertus des eaux utilisées de :  ralentir l’installation des symptômes  récupérer plus rapidement certaines fonctions endommagées  mieux gérer le quotidien  atténuer les troubles sensitifs  améliorer la sensibilité  améliorer la motricité  soulager les troubles articulaires et musculaires 3.3. Place d’une cure thermale dans la vie d’une personne post-AVC Une cure thermale peut jouer un rôle important dans la vie d'une personne post-AVC en aidant à réduire les symptômes et les effets secondaires de l'AVC, tout en améliorant la qualité de vie. Cependant, il est important de noter que la cure thermale ne doit pas être considérée comme un traitement de remplacement pour les soins médicaux traditionnels. Les eaux thermales contiennent souvent des minéraux et des oligo-éléments qui peuvent avoir des effets bénéfiques sur la santé. Ces effets peuvent inclure une réduction de l'inflammation, une amélioration de la circulation sanguine, une diminution de la douleur, une relaxation musculaire et une amélioration de la mobilité. Une cure thermale peut également offrir des avantages psychologiques, tels que la réduction du stress et de l'anxiété, qui peuvent être des facteurs de risque pour les AVC.
  • 27. Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 23 5. Conclusion Les accidents vasculaires cérébraux entraînent de nombreuses complications et déficiences sur l’ensemble des différents systèmes du corps humain, non sans conséquences sur la qualité de vie des personnes atteintes. Parmi l’ensemble des patients souffrant d’AVC, 20% à 40% développent à posteriori de la spasticité à différents degrés. La spasticité provoque de nombreuses difficultés chez certains patients, notamment au niveau de la qualité de marche. Elle induit une charge importante pour les soignants et la société. Les cures thermales post-AVC ont démontré des effets bénéfiques sur la spasticité et sont donc actuellement recommandés. Une cure thermale post-AVC permet d’atténuer les séquelles de l’AVC. Elle permet d’améliorer la vitesse de marche, la force et l’équilibre des patients atteints de spasticité. Une cure thermale post-AVC nécessite toutefois des agents thermaux formés, compétents, disponibles et engagés. Les résultats obtenus sur le terrain et dans les différentes études montrent un effet prometteur d’une cure thermale post-AVC pour les personnes hémiplégiques. Toutefois, il manque d’études pour pouvoir recommander de manière forte leur utilisation dans le but d’améliorer la spasticité et la qualité de vie des patients post- AVC. Il serait donc nécessaire d’effectuer plus d’études afin de pouvoir recommander de manière forte l’utilisation des cures thermales RH/NEU pour diminuer la spasticité des patients. Il serait également important de faire des études de meilleure qualité, prenant en compte plus de paramètres, et donnant plus d’informations statistiques afin de connaître l’effet clinique ainsi que l’utilité sur la qualité de vie des patients hémiplégiques.
  • 28. Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 24 6. Références bibliographiques [1] ROSILLETTE Karine Véronique, ERMANCIA II - Épidémiologie des accidents vasculaires cérébraux en Martinique - Étude prospective de population sur 1 an (2011/2012) [2] La prise en charge précoce des personnes victimes d’un Accident Vasculaire Cérébral, réalisée par le Réseau d’Evaluation en Economie de la Santé REES- FRANCE [3] La prévention et la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux en France – Rapport à Madame la ministre de la santé et des sports présenté par la docteure Elisabeth Fery-Lemonnier, Conseillère générale des établissements de santé - Juin 2009 [4] Amélie Gabet, Marie Houot1, Jean-Louis Mas, Emmanuelle Gourtay,Arnaud Gautier, Jean-Baptiste Richard, Noémie Soullier, Valérie Olié, Clémence Grave1 CONNAISSANCE DE L’ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL ET DE SES SYMPTÔMES EN FRANCE EN 2019 [5] Anne CAPUTO, Étude de la qualité de vie des patients et de leurs aidants naturels, après un accident vasculaire cérébral hospitalisés en unité neuro-vasculaire au centre hospitalier d’Annecy, septembre 2011 [6] AMPLITUDE ET SUIVI DE L’EFFET DE DEUX CURES THERMALES SUCCESSIVES SUR LA GONARTHROSE ET LA COXARTHROSE - Romain FORESTIER, Centre de recherches rhumatologiques et thermales d’Aix-les-Bains - Press therm climat 2005;142:133-147 [7] Thermalisme et médecine vasculaire Thermatology and vascular medicine - P. Lacroix, V. Aboyans EMC - Cardiologie-Angéiologie - Volume 2, Issue 3, August 2005, Pages 344-350 [8] La prise en charge thermale du Post A.V.C – https://www.chainethermale.fr/cure-specifique-post-avc
  • 29. Prise en charge en cure thermale des personnes hémiplégiques post-AVC Page 25 [9] SE DONNER TOUTES LES CHANCES APRÈS UN AVC AVEC UNE CURE THERMALE https://www.location-cure.net/actualite/faire-une-cure-thermale-apres-un-avc-500 [10] Séquelles d’AVC : une cure thermale pour mieux récupérer https://www.officiel-thermalisme.com/2022/06/08/sequelles-avc-cure-thermale/ [11] statistiques : https://www.planetoscope.com/Sante-autre/1594-nombre-de- personnes-qui-suivent-une-cure-thermale-en-france.html [12] https://www.santemagazine.fr/sante/maladies/maladies-neurologiques/avc- accident-vasculaire-cerebral/apres-un-avc-quelle-reeducation-pour-mieux-recuperer- 946164 [13] https://www.voyagedo.fr/info/que-faire-a-lamalou-27 [14] https://www.magazinethermal.fr/2018/11/21/la-prise-en-charge-de-lavc/ [15] https://complevie.fr/la-cure-thermale-en-neurologie/ [16] https://www.magazinethermal.fr/2018/11/21/la-prise-en-charge-de-lavc Marie Terver – novembre 2019 [17] L’EFFET DE L’APPLICATION DE TEMPÉRATURES SUR LA SPASTICITÉ DES PATIENTS POST-AVC - Alves Salvador Fabio & Droz-dit-Busset Florent – Haute Ecole de Santé Vaud / Filière Physiothérapie - Lausanne, Le 30.05.2021 [18] La prévention et le traitement de la douleur de l’épaule après un accident vasculaire cérébral (AVC) - E. Opsommer, I.A. Knutti, C. Zwissig,G. Eberlé - Bureau d'Echange des Savoirs pour des praTiques exemplaires de soins – 2016 [19] GUIDE DES BONNES PRATIQUES THERMALES - Press therm climat 2004;141:101-143 – Novembre 2003 [20] L’officiel du thermalisme [21] site : www.lescuristes.fr
  • 30. ANNEXE 1. LA CURE EN RHUMATOLOGIE La rhumatologie est une des plus anciennes indications de cure : les douleurs articulaires chroniques sont susceptibles de bénéficier de soins thermaux. L’état général du patient déterminera à la vue du médecin les protocoles de soins à suivre pendant la cure thermale. La rééducation en piscine permet de mobiliser les articulations. L’effet durable est obtenu par le passage à travers la peau des composants actifs de l’eau thermale. La cure en Rhumatologie a une action sur la douleur et la mobilité 2. LES SOINS EN CURE NEUROLOGIE Dans l’origine NEU comme ailleurs, les soins thermaux sont classés en soins sédatifs (bains en baignoire) en soins stimulants (douches au jet) et en soins mixtes sédatifs et/ou stimulants (douches sous-marines, hydromassages et massages sous l’eau). La balnéothérapie est également préconisée pour les patients post-AVC. 2.1. LES BAINS C’est le traitement fondamental de la cure (NEU), à caractère myorelaxant et antalgique, application à tous les curistes. La température est bien entendu réglable et peut aller de 32 à 36°C selon le cas. La durée du bain est variable de 10 à 20 minutes selon l’état général du curiste. 2.2. LES DOUCHES Traitement stimulant, les douches uniquement avec pression plus ou moins modérée. La température est variable, mais en règle générale elle est de 37°C à 38°C, sans toucher les mollets et les parties sensibles telle que l’aine. Quelques fois il peut s’agir de douches avec la possibilité de refroidir les membres inférieurs. Douche générale, douche générale au jet, douche locale, douche locale au jet, pulvérisation faciale et cervicale, douche avec massage sous l’eau, ce sont quelques exemples des soins par les douches utilisées dans le traitement post AVC en cure à orientation Neurologie NEU mais aussi en Rhumatologie RHU. Leur mode d’application peut se faire de différentes façons. Elles peuvent être administrées par un agent thermal ou par un jet automatique.
  • 31. 2.3. LA BOUE La boue pratiquée en illutation dans les centres thermaux s’avère très efficace pour traiter certaines pathologies. On ne tarie pas d’éloge sur ce traitement qui s’avère très efficace. Le bénéfice du soin pratiqué en illutation ou en cataplasme est un bénéfice presque immédiat sur les douleurs du curiste à traiter. Les applications peuvent être locales, multiples ou générales. Les bains à l’anciennes sont moins employés, mais des bains avec une boue beaucoup plus fluide sont apparus. Dans le traitement de certaines affections neurologique la boue peut être unecontre-indication. Les indications sont surtout les pathologies dégénératives, arthroses du rachis ou des articulations. La boue est à utiliser avec grande précaution dans les maladies inflammatoires. Par exemple dans le cas d’arthrose inflammatoire.  Bain de boue général  Illutation locale multiples  Illutation générale  Cataplasmes en applications locales multiples  Bain de boue local  Illutation locale unique  Cataplasme en application locale unique  Bain de limon thermal diffusé Ce sont là les utilisations de la boue dans différents types de soin pour les traitements en Rhumatologie. Les étuves et compresses thermales  Les étuves sont utilisées à Neris.  Les compressesd’eau thermale Le repos en cabine de sudation individuelle est considéré comme un véritable soin complémentaire par la majoration de l’effet thermal qu’il entraîne. 2.4. LA PISCINE Traitement thermal par excellence, destiné aux sujets en bon état général et n’ayant pas d’appréhension de l’eau. Elle est sédative. Le bénéfice réside dans les propriétés sédatives de l’eau. Le sujet bénéficie des lois physiques de la poussée d'Archimède, de la pression hydrostatique et de la force de résistance de l’eau. Piscine libre, Hydrojets, hydromassages, trombes (douches sous forte pression en
  • 32. piscine). Ce sont les soins en piscine dont peut bénéficier un curiste en cure thermale post AVC. Pour l’orientation Rhumatologie. 2.5. ETUVES ET COMPRESSES THERMALES Soin sédatif par excellence, les étuves ne sont pas supportées par tous les patients (claustrophobie, hypertension artérielle, problèmes cardio-vasculaires ou cérébraux). Il s’adresse aux pathologies rachidiennes aigue. L’application de vapeur peut être locale ou générale et peut être amenée sur le corps de différentes manières. Les applications peuvent être collectives ou individuelles. Etuves de vapeurs d'eau thermale ou de gaz thermaux Bain de vapeur individuel (térébenthine) Les compresses d’eau thermale sont appliquées localement sur les régions à traiter. Elles constituent un traitement extrêmement doux réservé aux patients fragiles, en substitut aux applications de boue et de vapeur. Température “( à“è°C, durée de 5 à 10 minutes. L’application peut ëtresuivi d’un massage local. 2.6. LES SOINS AVEC INTERVENTION 2.6.a. Piscine de mobilisation Elle peut être individuelle ou collective, elles sont adaptées aux pathologies rhumatologiques et post traumatiques courantes. Elles sont dirigées par un kinésithérapeute depuis le bord de la piscine. La durée est de 10 à15 minutes dans une eau entre 34 et 36°C. Le but étant l’assouplissement, le renforcement musculaire ainsi que l’apprentissage postural. 2.6.b. Les massages Les massages sous l’eau ou avec des dérivés thermaux. Il est prescrit par le médecin et doit être exécuté par le kinésithérapeute. La durée du massageest de10 minutes. 2.6.c. Injection sous cutanée de gaz thermal. Seule pratique thermale effectué en rhumatologie par le médecin thermal, les injections de gaz ou d’eau se font au voisinage des articulations douloureuses. Elles ont un effet vasodilatateur du fait de leur forte teneur en dioxyde de carbone, antalgique et décontracturant.
  • 33. 3. LA BALNEOTHERAPIE ET SES PRINCIPALES VERTUS POUR LA CURE THERMALE POST AVC D’origine grecque le therme balnéothérapie signifie littéralement soin par le bain. Cela consiste en un bain d’eau douce, généralement chauffée entre 32°C et 38°C. L’immersion du corps peut être totale ou partielle. Bain d’eau douce, d’eau de mer de boue ou d’algue. Chaque séance dure environ 30 minutes et consiste en un bain en piscine ou en baignoire, en massage au jet ou en marche à contre-courant de l’eau dans un bassin couloir. La balnéothérapie est une thérapie simple qui utilise l’action physique de l’eau douce et ses valeurs sensorielles apaisantes sur le corps L’effet d’apesanteur. Selon le principe d’Archimède l’eau exerce sur tout corps plongé dans un fluide une poussée vers le haut permettant à une personne d’un poids réel de 80 kg de n’en peser que 20 lorsqu’il est immergé. Cette impression de légèreté facilite les mouvements et atténue les éventuelles douleurs, limite les tensions musculaires, effet vasodilatation et vasoconstriction et facilite l’élimination des toxines, effet myorelaxant. A partir de 35°C l’eau a un effet antalgique. La balnéothérapie est un atout pour optimiser la rééducation fonctionnelle. La Balnéothérapie est utilisée pour les traitements :  Neurologiques  L’infirmité motrice cérébrale (IMC)  Les polyhandicaps  Les pathologies traumatiques et orthopédiques  L'Ostéoporose  Les pathologies cardio-respiratoires  La surcharge pondérale  Les pathologies rhumatismales  Les pathologies arthrosiques  Les pathologies neurologiques (l’hémiplégie par exemple)
  • 34. 4. CARACTERISTIQUES DES EAUX THERMALES DANS LES CURES À ORIENTATIONS RHUMATOLOGIE RHU ET NEUROLOGIE NEU Une eau thermale est une eau minérale qui possède des propriétés thérapeutiques reconnues par l’académie de médecine. D’origine souterraine, les eaux minérales naturelles se distinguent des autres eaux par leur pureté et une composition physico-chimique stable. La classification scientifique des eaux thermale tient compte de leur  Origine géologique  Température d’émergence  Teneur en minéraux et Oligoéléments Les eaux chlorurées ou eaux salines possèdent des propriétés proches de l’eau de mer. Chargées en chlorure de calcium, elles stimulent la croissance et sont indiquées dans le traitement du trouble du développement chez l’enfant. Elles sont également utilisées en rhumatologie et en neurologie. Les stations thermales aux eaux chlorurées se situent principalement dans les Pyrénées et le Jura. Les eaux sulfatées peuvent être utilisées en orientation Neurologie, Rhumatologie, Dermatologie, Stomatologie. On les trouve dans le nord des Pyrénées, les Alpes, les Vosges (Contrexéville). Les eaux sulfurées peuvent être utilisées en Rhumatologie, ORL et Voies Respiratoires. Les eaux sodiques et magnésiennes peuvent être utilisées en traitement Rhumatologie pour leurs effets physiques par la décontraction musculaire qu’elles induisent, mais aussi par les effets antispasmodiques, thermiques et vasomoteurs. Une eau riche en magnésium et en lithium aura un effet régulateur sur les douleurs neuropathiques (c’est à dire dues aux lésions du système nerveux). Ce qui permet de soulager les douleurs
  • 35. Résumé Un AVC (accident vasculaire cérébral) peut entraîner des dommages cérébraux permanents ou temporaires. Les personnes qui ont subi un AVC peuvent éprouver des difficultés physiques et mentales, notamment des problèmes de mobilité, des troubles de la parole, des troubles de l'humeur et une fatigue accrue. Nombreux sont les bienfaits d'une cure thermale car elle comporte une variété de soins qui apportent amélioration de la mobilité, une réduction de la douleur et de la raideur musculaire. Dans le présent travail, nous démontrons que la prise en charge des personnes hémiplégiques post-AVC dans le cadre de cures thermales adaptées permet l’amélioration de leurs qualités de vie. Mots clés Cure thermale, agent thermal, AVC, post-AVC, spasticité. Abstract A CVA (cerebrovascular accident) can cause permanent or temporary brain damage. People who have had a stroke can experience physical and mental difficulties, including mobility problems, speech issue, mood disorders and increased fatigue. There are many benefits of a spa treatment because it includes a variety of treatments that improve mobility, reduce pain and muscle stiffness. In the present work, we demonstrate that the care of post-stroke hemiplegic people in the context of adapted thermal cures allows the improvement of their quality of life. Key words Thermal cure, thermal agent, stoke accident, post-stroke accident, spasticity.